POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Toujours sur la brèche : L'Enfer d'Azkaban ( Mj )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Toujours sur la brèche : L'Enfer d'Azkaban ( Mj ) Sam 28 Déc - 12:17

Vous entrez dans la prison où règne un chaos indescriptible. Les portes des cellules du premier étage ont toute volée, alors que dans la cohue l'Ordre du Phénix fait évacuer le plus calmement possible les prisonniers, vous vous doutez que ce calme relatif ne sera que de courte durée et qu'il faudra faire vite, très vite.
Vous vous frayez un chemin avant de grimper au premier étage, pour l'instant pas de signes d'une éventuelle résistance à votre avancée, mais l'agitation au niveau supérieur vous laisse à penser que ce ne sera pas toujours le cas. L'escalier vous amène là où vos chemins se séparent, le groupe de Tom restera au premier étage alors que le groupe Light va continuer de grimper.


************************************

Groupe Light-Ben-Alex :


Vous grimpez dans Azkaban, vous enchaînez les marches sans prendre le temps de les compter car vous savez que le temps joue contre vous.
Vous progressez très rapidement car pas de boulets avec vous, c'est vous qui allez faire la gloire de cet assaut, c'est sur vos épaules que reposent les plus beaux futurs avis de recherche des évadés des niveaux supérieurs. D'ailleurs vous en connaissez peut être, qui sait …
Vous enchaînez les escaliers, un puis deux … puis trois … les petits niveaux sont pour Tom et les autres, pour vous, pas le temps de niaiser !
Et puis vient un moment où grimper vous amène à vous poser des questions, quand s'arrêter ? Vous ne savez plus trop où vous êtes dans la prison. Vous continuez jusqu'au pallier de l'étage. Machinalement, vous pensez que vous pourriez jeter un œil ici pour voir ce qu'il y a.

Vous avancez dans le corridor, le couloir semble bien silencieux, trop peut être comparé au reste de la prison. On entend plus qu'un vague murmure provenant du bas, rien de plus. L'endroit est très sombre, aucune lumière, rien, vous ne voyez pas à deux mètres, cela vous intrigue t'il ? Vous effraie t'il ? À chacun sa réaction.
En avançant un peu, vous voyez que les portes de ce niveau sont de lourdes portes en acier massif, du lourd pour reprendre l'expression populaire. En revanche, vous ne savez pas ce qu'il y a derrière, et vous commencez à vous poser quelques questions.
Et puis un bruissement. Vous savez qu'il vient de l'autre coté du couloir, des silhouettes s'animent et bougent en voletant. Des détraqueurs !
Que faites vous ? Décidez vous de rester à ce niveau ? Repousser les détraqueurs et regarder ce qu'il y a d'autre dans le couloir ou ouvrir une porte ? Ou bien rebroussez vous chemin pour grimper encore ?
À vous de voir.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 13/03/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 27/01/2011
Parchemins postés : 1151



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
Light T. Leonheart


MessageSujet: Re: Toujours sur la brèche : L'Enfer d'Azkaban ( Mj ) Ven 3 Jan - 18:39

On y était enfin. Azkaban ou la dernière demeure des gens comme eux s'ils avaient le malheur de tomber entre de mauvaises mains. Il était trop tard pour faire machine arrière à présent, l'attaque était lancée. L'Ordre daignait enfin ramener ses troupes et ce n'était pas trop tôt ! Mais parmi eux, aucune trace de Weasley ni de Sheppard. Light ne put s'empêcher de ricaner intérieurement face à cette belle preuve de courage ; ça en ferait un de moins qui la ramènerait après une telle absence. Les protecteurs du Bien ! Mes fesses ! Mais sans doute était-ce plus sage que de se jeter corps perdu dans un tel endroit comme ils le faisaient à présent.
La Vague et l'Ordre -ainsi que ceux qui les accompagnaient- laissèrent rapidement l'entrée derrière eux, ouvrant les premières cellules qui s'offrirent à eux, et s'engagèrent rapidement à l'intérieur.
Ils prirent l'unique et imposant escalier qui se présenta, n'ayant pas le choix d'un autre itinéraire, et grimpèrent les marches quatre à quatre leurs baguettes en main. Les murs couverts de suie finirent par livrer un premier passage que Jugson emprunta avec Fleur et deux autres sorciers tandis que l'autre groupe poursuivait sa course folle dans les hauteurs.
Light lança un dernier regard en arrière avant de river à nouveau son attention sur le chemin qui s'offrait à eux six. Les éclats provenant de la direction qu'avait suivie le premier groupe s'estompèrent peu à peu pour ne livrer qu'un pseudo-silence qui, dans ce genre d'endroit, ne présageait rien de bon. Elle aurait préféré être aux côtés de Tom pour cette mission bien sûr, pour payer cette nouvelle dette, mais il y avait quelque chose dans les hauteurs d'Azkaban elle voulait vérifier si jamais l'occasion se présentait. Et puis...Jugson devait tenir aux vies des autres membres de cette petite troupe autant qu'à la sienne avec ce coeur bon qu'il était décidé à montrer au monde. Ainsi, si l'un deux venait à jouer de malchance, Leonheart paierait cette dette en lui évitant le pire...ou en abrégeant ses souffrances selon le cas.

Ils ne devaient en aucune façon tomber aux mains de leurs ennemis. Si cela venait à arriver les prisonniers seraient torturés jusqu'à ce qu'on obtienne d'eux des informations précieuses. Et ensuite...ensuite ils n'auraient plus besoin d'eux en vie.
Chaque sorcier ici présent savait ce qu'il risquait en venant ici. C'était énormément risqué mais s'ils remportaient cette manche ils ne pourraient que savourer leur victoire et cela ne ferait que prouver à tous qu'un simple groupe de résistance était capable de mettre à mal le sinistre endroit que représentait cette prison.
Mais l'heure n'était pas à penser. Ils continuaient d'avancer et il ne se passait toujours rien, à croire que quelque chose de vraiment monstrueux devait se terrer plus haut, bien caché. Ils arrivèrent finalement un peu essoufflés à un pallier, le premier signe que cet escalier avait une fin. Ils ralentirent instinctivement le pas, le silence pesant et l'obscurité environnante ne faisant qu'accroître la méfiance qui veillait déjà en chacun d'eux. Les baguettes dégainées, ils s'avancèrent lentement, certains couvrant les arrière et les côtés. Il ne serait guère bon de se faire surprendre.

Les Lumos révélèrent finalement d'imposantes portes qui refermaient sans doute bien des secrets, le genre de secrets que la blonde aux côtés d'Alex Carroll était curieuse d'entre-voir. Pourquoi ce genre de battants dans un couloir sombre ? Que pouvait-il bien y avoir de dissimulé ici ? Et si cela avait été de dangereux prisonniers, le genre qu'on préfère avoir dans son équipe dans les moments difficiles comme ceux qui s'annonçaient ? Des chuchotements parvinrent à ses oreilles, selon lesquels il était préférable de passer hâtivement leur chemin pour progresser plus rapidement vers les hauteurs. Les hauteurs...et s'il n'y avait rien en haut ? Si ce qu'ils cherchaient était juste là sous leur nez ?
Adam ne pipa mot et se contenta de plisser les yeux.


« Il y a quelque chose »

Il avait raison. Quelque chose ou quelqu'un bougeait dans le noir, au fond du couloir. Light imita le jeune homme et recula d'un pas avec un juron.

« On fait quoi, on se lance ?... »

*Va falloir que quelqu’un se dévoue pour le Patronus, là...*

Elle dissimula maladroitement l'échec de sa tentative pour créer un Patronus et attendit une réponse de l'homme qui les accompagnait, le seul qui, avec Alex, semblait tirer son épingle du jeu dans le groupe. Quant à Adam, il ne semblait lui-même pas très à l'aise en présence des Détraqueurs. Génial. En espérant que les quatre autres avaient assez de bons souvenirs pour repousser les bestioles. Sinon, il y aurait toujours le feu.
Mais cela valait-il la peine de se frotter à ses créatures dès le début ? Il pouvait autant y avoir un piège que de potentiels alliés derrière cette porte. Bon, au moins il n'auraient pas de mal à retrouver la sortie. Mais fichtre, ils n'allaient pas s'arrêter là !

Que faire, continuer à avancer et laisser derrière eux ces poupées de chiffon ?



Spoiler:
 


Dernière édition par Light T. Leonheart le Dim 5 Jan - 1:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Toujours sur la brèche : L'Enfer d'Azkaban ( Mj ) Ven 3 Jan - 18:39

Le membre 'Light T. Leonheart' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Sorcier Adulte' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'COURS élève doué' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Re: Toujours sur la brèche : L'Enfer d'Azkaban ( Mj ) Dim 5 Jan - 9:37

Même à travers le brouillard, Alex put voir les signaux des gardes s’envoler dans le ciel. Bon eh bien si jamais les bruits de batailles n’étaient pas parvenus jusqu’à la prison, on pouvait être sûr que ces signaux oui. Enfin bon leur présence ne serait pas resté un mystère plus longtemps, il fallait se concentrer sur les gardes encore vivants à priori même si dans cette purée de pois elle n’y voyait en vérité pas grand chose. C’est alors -quasiment au même moment en fait- que des nouveaux firent leur arrivée. Déjà les renforts ? Quand même pas ! Non Alex reconnu les jumeaux qui pendant six ans avaient été ses ainés à Poudlard. Il fallait dire qu’ils étaient connus pour leurs conneries et Tom n’arrêtait pas de parler d’eux aussi. Elle avait eu aussi l’occasion de fréquenter quelque fois leur boutique aussi, vivant à Pré au Lard mais les Farces et Attrapes n’avait jamais été trop son truc.

Les quelques membres de l’Ordre du Phénix mirent hors d’état de nuire les deux gardes et tous se dirigèrent rapidement vers la prison où ils commencèrent à monter. La plupart s’arrêtèrent au premier étage où elle put apercevoir une foule de prisonniers déjà hors de leurs cages. Mais alors qu’elle semblait figé au milieu de ce flot (ce qui ne dura environ qu’une seconde en vérité), elle aperçut Ben qui filait plus haut et Heinz qui le suivait. Il ne semblait pas savoir ce qu’il y avait là-haut. Alex ne le savait pas non plus précisément mais elle savait que plus ils montaient plus ce serait dangereux. Avec un soupir, Alex partit à la suite de Heinz, au moins elle le faisait en connaissance de cause.

Au bout d’un moment ils s’arrêtèrent sur un palier. En plus de Ben et de Heinz, un homme qui semblait connaître Ben, Light Leonheart qui à priori dans cette situation ne devrait pas décider de l’attaquer ce qui était -elle supposait- une bonne chose et un autre homme. L’endroit n’inspirait pas grand chose de bon mais c’était quelque chose qu’Alex avait appris à ignorer aussi put-elle observer les lieux sans trop d’à priori. Enfin bon le fait est qu’on était à Azkaban et que de toute façon rien ne pouvait sortir de bon de ces lieux et en l’occurrence les bruissements laissèrent bientôt place à des détraqueurs. Le retour. Génial.

Alex connaissait le sortilège, elle ne l’avait juste pas employé depuis Poudlard ce qui commençait petit à petit à remonter. Le deuxième homme qu’elle ne connaissait pas tenta un patronus mais ce fut à peine si une lumière argenté en jaillit. La phrase que laissa échapper Light semblait s’adresser à Ben et Alex avait bien envie d’entendre la réponse aussi mais il y avait un problème plus urgent à régler. Heinz, qui semblait commencer à comprendre au vu de la faible taille de leur groupe qu’il n’avait sans doute pas choisit le bon groupe, rata également son patronus.

Alex ne trouvait absolument pas de quoi en elle sortir un souvenir heureux, elle était sûre qu’avec cette étrange atmosphère qui émanait des détraqueurs, dès qu’elle penserait à un truc, un mauvais souvenir s’y associerait. Tom et hop elle songeait au fait qu’il était mort, sa fille et la peur qu’elle avait eu de la voir en train de mourir… Alors ce n’était pas vraiment un souvenir, elle ne se souvenait pas de ses cours et de si ça marchait, ne parlait-on pas aussi tout simplement d’un sentiment heureux ? Donc ce nétait pas vraiment un souvenir heureux mais elle fit ce qu’elle savait faire de mieux en de telles situations, c’est à dire dédramatiser un peu les choses en mettant un peu d’ironie dans la situation.

Alors qu’elle tendait sa baguette, elle regarda les créatures. Si on passait outre cette atmosphère désagréable qu’elle dégageait, l’apparence de ces choses n’était en elle-même pas si effrayante que cela, des haillons sur des bras tellement rachitiques qu’ils faisaient penser à des branches, les haillons recouvraient la tête en une sorte de ballot. Alex n’ouvrit pas la bouche, elle était beaucoup plus à l’aise avec l’informulation. C’étaient des épouvantails, des petits épouvantails qui avaient perdu leur bâton dans le cul voilà tout. Spectro patronum. Le loup argenté s’élança de sa baguette. Eh bien voilà c’était pas la peine de s’énerver juste pour un bâton de perdu. Et ils n’étaient pas des oiseaux.

Bon ça n’allait pas les retarder des mille et des cents non plus alors qu’est-ce qu’on faisait ? Alex se tourna vers les autres tout en gardant son loup dans le coin de l’oeil.



Dernière édition par Alex Carroll le Dim 5 Jan - 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Toujours sur la brèche : L'Enfer d'Azkaban ( Mj ) Dim 5 Jan - 9:37

Le membre 'Alex Carroll' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'COURS élève doué' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'COURS élève connaiss' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 05/08/2013
Parchemins postés : 202



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Benjamin Mulciber


MessageSujet: Re: Toujours sur la brèche : L'Enfer d'Azkaban ( Mj ) Ven 10 Jan - 16:55

Benjamin Mulciber ne connaissait pas Azkaban. Il était rare de trouver des mangemorts, ou des ex-mangemorts, qui n'étaient pas passés par la case prison, pourtant lui en faisait partie. Il ne voulait pas d'ailleurs, en faire partie, au risque de passer pour lâche. Mort ou enfermé on ne sert à rien. La notion de mourir pour une cause lui échappait complètement, et il préférait de loin celle de vivre pour ladite cause, quelle qu'elle soit. Par une sorte d'accord tacite, même avec Tom, il préférait ne même pas envisager la possibilité. Azkaban ne l'intéressait pas. Il ne voulait pas s'y intéresser. Pas du tout, même. De toute façon, même s'il était pris, la mort serait plutot la sanction que la prison. Voldemort le buterait lui même. A moins que ce ne soit Ruth, mais il s'arrangerait autrement. Il la tuera si elle le fait à Sa place. Et ça, très franchement, il préférait éviter. Une grande partie de Benjamin Mulciber restait intelligente, et droite, et sans doute était-il un homme meilleur qu'il ne le croyait. Il ne cherchait pas à être un héros, il avait peur comme tout le monde. Il se plantait, comme tout le monde. Peut-être était-il un criminel et sans doute méritait-il vraiment Azkaban. Il avait honte de certaines choses qu'il avait fait. Une honte illimitée, dont il ne parlait pas, mais qui existait. Malgré le fait qu'ils soient puristes, sur son chemin, gênants, malgré la défense virulente qu'il exerçait contre les accusations du régime, ça emmerdait tout de même Limonkov d'avoir attaqué deux gosses. Secrètement, il était content qu'ils aient survécus tous les deux. Peut-être que demain je regretterais de ne pas les avoir tué. Peut-être qu'il laissait en vie deux ennemis en devenir. Mais malgré toute la dureté dont il faisait preuve – sur le moment, sans doute les aurait-il vraiment achevé – Ben Mulciber n'aimait pas tuer. Ca ne lui faisait rien, ça ne lui posait pas problème, c'était un moyen comme un autre de parvenir à ses fins, mais s'il pouvait éviter de l'utiliser...

Ici, il ne pouvait pas. Ici, pas de reproches muets de la part de Tom pour leur causer une mauvaise pub. Ici, juste lui et les puristes, qu'il devrait éliminer. Benjamin ne connaissait pas grand monde à Azkaban : la plupart de ses amis étaient russes, et donc pas en prison, mais qu'importait. Il fallait bien libérer des innocents. Il fallait bien agir. Plus ils réussissaient, mieux c'était. Comment n'avait pas d'importance. Seul l'avenir compte. Voilà pourquoi il était là. Pour vaincre, et qu'importait les conditions dans lesquelles cela se passait, qu'importait avec qui et pourquoi. On distribua les groupes rapidement dès que l'Ordre du Phénix arriva. Les ennemis d'un jour deviennent si rapidement les amis d'une vie...la dernière fois qu'il avait vu ces gens là c'était pour les combattre. Benjamin se souvenait de ces années en tant que mangemort et il savait qu'il ne s'attendait pas, pas plus qu'eux, à se trouver à leur coté pour combattre un jour. Mais Limonkov avait appris depuis longtemps à ne plus faire attention. Il se battait, simplement, peu importait qui étaient alliés et ennemis. Il se battait. Voilà tout. Sans aucune condition, sans rien faire, ni pouvoir y changer. En réalité, il n'avait pas le choix.

On organisa assez vite les groupes, et pour cause, le temps manquait pour s'éterniser ou prendre le thé. L'Ordre du Phénix se chargerait de l'évacuation. La Vague prenait les risques, et curieusement, Ben se retrouvait dans LE groupe qui prenait le plus de risques. C'était un beau bordel, dans tous les sens du terme. Hurlev sur les talons, accompagné d'Alex, la seule qu'il connaissait bien, ils commencèrent à monter, dépassant le secteur que Tom prendrait, pour se perdre dans Azkaban. Arrivés à un palier, ils s'apercurent qu'ils étaient loin de savoir où ils étaient. Un couloir s'enfonçait devant eux.

Bien gardé, le couloir. Des détraqueurs, encore. Heureusement, Alex sauva la situation. Produisant une faible lumière, Ben éclaira le couloir. Il jugea :

« Continuons à monter. Tant qu'ils sont là, mieux vaut pas trop rester dans le coin. On verra en redescendant. »

Peut-être y avait-il des prisonniers ici, mais peut-être y avait-ils des gens plus important au dessus. On verrait bien.

Les Téméraires :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Toujours sur la brèche : L'Enfer d'Azkaban ( Mj ) Dim 12 Jan - 22:02

Groupe Light-Ben-Alex :

Ainsi, vous avez fait le choix de monter. Vous abandonnez le couloir et ses portes étranges, Alex ayant repoussé les détraqueurs. Vous ne découvrirez probablement jamais ce qui se cachait derrière ces étranges portes. Quoi qu'il en soit, vous avez préférez la sûreté, ne pas être surpris, et vous grimpez encore d'un étage. Vous avez peut être fait le bon choix après tout …
Encore un de ces foutus escaliers, plus long que les autres étrangement, et vous voilà à vous engouffrez à nouveau dans un couloir.
Le silence est rompu par un cri, un cri de douleur, et puis des pleurs. D'autres voix proviennent du couloir, une porte est ouverte et une lumière jaune-orange provient de cette dernière.

Voix 1 : « Je vous ai dit tout ce que je savais … pitié … »

Il y eut des rires, des rires mauvais, à la fois d'amusement et sadiques.
Une voix grave répondit alors, sur un ton calme et amusé :

Voix grave : « Pas tout non … voyons voir ce que cela donne avec ça. »

Un bruit de glissement de métal se fait entendre, vous savez que ce n'est vraiment pas bon signe.
Et puis un cri.
Vous ne savez pas trop comment, tout d'un coup, plus un bruit. Il y eut ensuite un reniflement sonore.

Êtes vous repérez ? Comment pourrait on à cette distance ? Vous ne savez pas comment réagir dans un premier temps. La réponse vint toute seule.
Un homme massif sort de l'endroit éclairé, une véritable armure à glace, type catcheur, seulement son visage est vraiment dur, très animal, sa pilosité est très développée, ses yeux sont étranges, presque sauvages. Habillé d'un simple pantalon, il est torse nu, et couvert de sang, ça ne vous a pas échappé. Son regard traduit une évidente confiance en lui, en plus d'une envie aussi sadique que malsaine de 's'amuser' avec vous.
Il est suivi par trois autres gars, deux ont un visage semblable au gros et se ressemblent vraiment, l'autre semble plus humain.

Voix grave : « Mais qu'avons nous là … des oisillons tombés du nid. Va prévenir les autres. On s'occupe d'eux. »

Le gars à l'air humain court dans le sens opposé, vous laissant seul avec trois gars à l'air bizarre, et leurs airs animaux ne sont pas anodins.
Ils sortent leurs baguettes alors que les détraqueurs du bas reviennent déjà. Ça ne sent pas bon pour vous, vous allez être pris en tenaille, pas d'échappatoire.

Un sourire carnassier du colosse vous accueillit alors … la bagarre était évidente.


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 05/08/2013
Parchemins postés : 202



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Benjamin Mulciber


MessageSujet: Re: Toujours sur la brèche : L'Enfer d'Azkaban ( Mj ) Lun 13 Jan - 9:32

Il n'aimait pas les prisons. Rien à voir avec Azkaban, c'était quelque chose de général. En Russie, il s'était retrouvé à la tête d'un camp de prisonnier et ça ne lui avait pas plus plu qu'ici. Ce qui le dérangeait ? Le froid. Avec ou sans détraqueurs, Benjamin détestait le froid glacial qui lui mordait la peau jusqu'aux os. Les prisons étaient symptomatiques d'un climat particulier. Lorsque vous n'étiez ni prisonnier ni gardien même les murs semblaient vous hurler que vous n'étiez pas à votre place. Allez vous en, sortez d'ici. Voilà ce que tout semblait dire ici et là bas. Là bas, j'en suis sorti, je n'y reviendrais plus, mais ici ? On ne pouvait pas traiter Benjamin Mulciber de lâche, jamais il ne l'avait été et mourir ne lui faisait pas peur. C'était ce qui le séparait de la mort qui pouvait être dur à supporter, parce qu'il ne savait aucunement de ce que ça serait. Cela dit, ça fait des années que ne j'ai aucune idée de ce que je vais vivre, de ce que je vais subir. Peut-être qu'on va tous s'en sortir sans aucun souci. Peut-être qu'on va vivre, oui. Peut-être pas. Il ne faisait pas confiance à la chance, car depuis longtemps il avait appris qu'elle n'était pas de son coté. Surtout lorsqu'il se rendait compte qu'il avait choisi, volontairement qui plus est la partie la plus dangereuse de l'opération. Car ce n'était qu'une opération. Bien formé à l'armée, Benjamin Mulciber se rappelait du vocabulaire militaire et il faisait partie de lui, de sa propre manière de s'exprimer que ce soit ici comme dans la vie de tous les jours. Retrouver des éléments familiers. Rien qu'un énieme combat. Tu as fait pire.Tu as toujours fait pire, connu pire. Vas-y. Tout ira bien.

Dans le fond il savait que c'était faux, et il s'en foutait. Mais la peur l'amusait un peu. Ces tentatives pitoyables pour se rassurer encore plus. Ris de ta propre terreur. Elle va disparaître. Vas-y, ris. Qui disait cela ? John. Oui, c'était John. Limonkov se demanda si le mangemort savait que ça lui servirait, maintenant, alors qu'il attaquait le régime que son cousin défendait. Sans doute qu'il râlerait, et ça aussi le fit sourire. Plus détendu, il marchait toujours et ils finirent par arriver à un autre palier. La montée fut longue. Fin de la route ? Ils risquèrent un œil dans le couloir. Salle de torture. Hurlev ne dit rien, pas plus que Mulciber. En fait personne ne prononçait plus un mot. Ils écoutaient. Et rien ne permettait de se réjouir. On est encore tombés sur un dingue. Super...Juste comme il commençait à envisager l'idée de se barrer en courant, voilà qu'il rapplique.

Une chose était sur, Benjamin n'était pas du tout persuadé d'être face à des humains normaux. En Russie il avait affronté des loup-garous et vu l'état des gens en face il se demandait s'il n'était pas encore tombé sur un genre de lycanthrope, ce qui franchement, de près ou de loin, ne lui plaisait absolument pas. Encore moins lorsqu'il se mit à parler. Et il détesta la mention des autres. Qui que ce soit, ça ne lui plaisait guère. Il soutint le regard du machin sans rien dire. Jetant un œil derrière lui, il observa les détraqueurs arriver de l'autre coté. Bon, eh bien voilà, ils ne pouvaient plus faire machine arrière.

Magnifique. Pour autant, ce n'était pas le genre de Benjamin Mulciber de se décourager. Même si la situation était difficile ils avaient plus ou moins l'avantage du nombre. Placé plus en avant, il lança un stupéfix sur l'un des cotés, que la cible évita d'un bond preste. Mais ce n'était qu'un leurre. Habitué au combat en équipe, il couvrait ainsi Hurlev, qui possédait alors une ouverture et une certaine tranquillité pour lancer un patronus. Ca ne changeait rien au fait que trois types bizarres en avaient après eux. Mais au moins cela repoussa les détraqueurs...et si besoin était, ils pourraient fuir.
Mais mieux valait aller en avant.


Dernière édition par Benjamin Mulciber le Ven 17 Jan - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Toujours sur la brèche : L'Enfer d'Azkaban ( Mj ) Lun 13 Jan - 9:32

Le membre 'Benjamin Mulciber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'COURS élève connaiss' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Sorcier Adulte' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Re: Toujours sur la brèche : L'Enfer d'Azkaban ( Mj ) Lun 13 Jan - 9:59

Ils continuèrent donc à monter. Ils arrivèrent sur un nouveau pallier où une voix suppliante ne tarda pas à se faire entendre. Alex sentit un frisson lui parcourir le dos malgré elle. Des salles de torture. Elle se fit force pour ne pas porter la main à ses cicatrices sur ses joues. Elle devait arrêter avec ce tic. Elle devait arrêter de se laisser envahir par le passé. Ne pas oublier comme elle avait pu le faire auparavant mais ne pas en faire une faiblesse. Elle serra le poing autour de sa baguette avant de le desserrer afin d’être prête au combat quand des … hommes ? sortirent d’une des cellules après avoir fait taire d’une manière ou d’une autre le prisonnier. Trouveraient-ils autre chose que des cadavres ici ? C’était possible mais pas sûr. Elle qui avait été à leur place même si ça avait été à un autre endroit aurait été bien mal placée pour dire que cela ne valait pas le coup.

Surtout que vu les colosses qu’il y avait là, il y avait des chances de trouver du gros poisson ici. Enfin tout ce qu’ils pouvaient trouver serait bon à prendre car s’ils avaient à affronter tout cela pour peanuts, ce serait vraiment déprimant. Mais ils seraient peut-être morts à ce moment là… Mais si Alex ne se voilait pas la face en refusant d’admettre que c’était une possibilité, cela ne voulait pas dire qu’elle baissait les bras. Au contraire, cela lui donnait encore plus envie de se battre jusqu’au bout. Jamais, jamais elle n’abandonnerait.

Alex ne s’y connaissait pas assez en technique de combat et surtout de techniques de combats à plusieurs pour comprendre toute la technique employée par Benjamin mais ce qu’elle savait c’était que déjà les détraqueurs étaient repoussés. A quoi avait penser le compagnon de Ben, elle ne savait pas mais elle-même repensa à ses épouvantails et elle se sentit plus légère. Mais cela était peut-être dû au fait que les détraqueurs étaient pendant un instant tenu tranquille pendant le patronus. Elle se concentra donc sur les créatures en face -elle n’arrivait pas à les envisager vraiment comme des hommes quelque chose dans leur anatomie, leur regard. Elle n’était pas exceptionnelle en combat mais Kristin avait quand même réussit à lui apprendre quelques trucs. Notamment que stupéfixier un ou deux adversaires quand on en a plusieurs permettait de réduire la menace. Eh bien c’était partit. Son stupéfix informulé toucha l’un des hommes.

A ses côtés Heinz ne semblait pas en mener large. Il semblait en vérité complétement perdu. Il avait dû rejoindre la résistance par conviction mais ne jamais avoir eu à combattre depuis. Vivant la résistance au travers des rapports des autres, rêvant de bataille mais n’ayant jamais eu l’occasion de se retrouver au cœur d’un seul combat. Alex n'avait pas beaucoup d’expérience mais elle avait déjà eu à combattre, déjà subit les coups. Le jeune homme passait du domaine de l’imagination et de la littérature à celui de la réalité et la chute semblait le prendre de cours. Le jeune homme ne parvint même pas à prononcer un sort, c’était à peine si sa main tenait encore sa baguette. Il semblait prêt à tomber à genoux et à supplier qu’on l’épargne, qu’on le laisse partir.

Alex l’attrapa par l’épaule et commença à lui chuchoter à l’oreille de manière à ce que personne d’autre que lui ne l’entende : “Tu as deux bras, tu as deux jambes, tu as choisi de te battre même si tu ne savais pas encore ce que cela voulait dire, tant que tu es capable de lancer un sort tu n’es pas mort alors bats-toi c’est comme cela que tu peux t’en sortir, pas en flanchant. Le prochain sort, tu le réussis.” C’était dit assez sèchement, dans leur situation ils n’avaient pas le temps pour le sentimentalisme et ils ne pouvaient pas se permettre de voir flancher aussi facilement une de leur force de frappe même si ce n’était pas la plus conséquente. Mais la main sur son épaule qui pouvait paraître dure et agressive signifiait surtout qu’il n’était pas seul. Mais ça Alex ne le dit pas. Car si c’était le cas maintenant qui dit que cela allait le rester ? Il devait être capable de se battre même s’il était seul.



Spoiler:
 


Dernière édition par Alex Carroll le Lun 20 Jan - 9:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Toujours sur la brèche : L'Enfer d'Azkaban ( Mj )

Revenir en haut Aller en bas

Toujours sur la brèche : L'Enfer d'Azkaban ( Mj )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-