POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Cycle III cours 1 : remise à niveau et introduction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Cycle III cours 1 : remise à niveau et introduction Lun 3 Fév - 17:44

Le membre 'Mary Kane' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'COURS élève connaiss' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2013
Parchemins postés : 267



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Isaac Bedan


MessageSujet: Re: Cycle III cours 1 : remise à niveau et introduction Lun 3 Fév - 19:42

Le temps passait d'une drôle de manière, ces jours-ci, à Poudlard. Il y avait des heures proprement interminables, de celles où on espère que sa montre se soit arrêtée et où l'on se rend compte avec effarement qu'il n'en est rien ; et puis, comme ça, sans raison, on se retrouvait le soir, ou deux jours après, sans avoir compris comment tout ce temps avait pu filer. Isaac avait un peu de mal à s'y retrouver et il avait démarré cette semaine complètement épuisé. Le week-end avait passé comme un éclair, sans que l'adolescent ait pu seulement envisager d'ouvrir son sac pour faire ses devoirs. Si bien que dès le lundi soir, il avait dû se résoudre à rattraper son retard jusqu'à une heure tardive. Si tout allait bien, le jeudi, il serait à jour. Si, bien sûr, le temps ne faisait pas des siennes entre-temps. Comme le mardi soir, par exemple, où il n'avait quasiment rien fichu et s'était trouvé tout étonné de voir qu'il était une heure du matin passée. Jill s'était assise dans la salle commune avec un livre, et cela, curieusement, avait accéléré la pendule. Ils ne s'étaient pas parlé, mais la seule présence de la jeune fille avait suffi à distraire Isaac de son devoir de potions. Ou de sortilèges. Ou d'autre chose, il ne savait même plus, à la fin, à force de n'y prêter aucune attention.

La semaine s'était poursuivie de la même façon, avec de brusques accélérations du temps qui correspondaient – le jeune Bedan s'en rendait compte petit à petit – aux moments où Jill était dans le coin. Le gamin se levait, chaque matin, avec la ferme intention de lui parler enfin – de lui parler sérieusement, s'entend ; et chaque soir, il se couchait en se reprochant de ne pas l'avoir fait. C'était bien la première fois de sa vie que son esprit était entièrement occupé à des choses aussi futiles. Il n'avait osé en parler à personne tant cela lui semblait ridicule ; seul Haytham, son frère aîné, semblait avoir compris de quoi il retournait et lui adressait régulièrement des signes d'encouragement lorsque Jill était dans les parages. Ce qui, au demeurant, n'arrangeait absolument rien.

Un nouveau professeur de métamorphose avait fait son apparition à la table des professeurs, et Isaac avait eu immédiatement une mauvaise opinion de lui. Un extravagant, encore un, qui ne leur tiendrait que des propos creux. Ne pouvait-on pas recruter des gens normaux dans cette école, et non de grandes folles à moitié givrées ? Il se rendit donc sans enthousiasme au cours de métamorphose du professeur Gamp, convaincu d'y perdre son temps. Il s'installa au troisième rang, une feuille devant lui pour pouvoir dessiner ; l'enseignant, avec sa tenue excentrique, lui rappelait vaguement un personnage d'un livre pour enfants qu'il avait eu lorsqu'il avait cinq ou six ans, et qu'il envisageait de croquer, de mémoire.

Le cours démarra d'une façon qui l'obligea rapidement à revoir son jugement sur le professeur. Gamp n'était pas chiffe molle ainsi que son apparence le laissait présager ; au contraire, le cours démarrait en fanfare. En gros, tous les élèves assis devant lui, Gamp, détenteur de la suprême connaissance, étaient des abrutis, et dans sa grande mansuétude, il allait essayer de les faire progresser. En quelques phrases, l'enseignant passa du statut de taré un peu trop maniéré à celui de connard fini – une catégorie de population pour laquelle, curieusement, Isaac avait pas mal d'estime. Les connards talentueux, bien entendu. Les gens sans talent, connards ou pas, étaient parfaitement inintéressants. L'adolescent abandonna donc son croquis à peine démarré pour accorder une pleine et entière attention au prof. Vu le ton qu'il employait, ce cours ne serait peut-être pas une perte de temps. Ou alors, ce Gamp était juste un imbécile qui parlait fort, mais à mesure de son discours, cette hypothèse s'éloignait.

Lorsque le professeur annonça qu'on passait à la pratique (déjà?), Isaac resta assis. Une petite foule s'était formée devant les armoires et il n'entendait pas se mêler à cette populace. Le temps qu'il se décide, ses camarades auraient sans nul doute pillé tout ce qu'il y avait d'intéressant, d'ailleurs... Le garçon soupira, cherchant en vain une idée de métamorphose un tantinet originale, puis, posant les yeux sur le professeur qui faisait des ronds de fumée, eut un sourire. Ils s'étaient amusés, une fois, avec Haytham, à essayer de faire apparaître les objets les plus kitsch possible, et ça lui donnait une idée... Il pointa discrètement sa baguette vers le professeur, attendit qu'un rond de fumée impeccable sorte de sa bouche, et prononça à voix basse la formule. À sa grande satisfaction, quelque chose tomba sur le bureau, devant l'enseignant ; si tout s'était bien passé, le rond de fumée serait devenu un rond de serviette du plus pur style « déjeuner chez mamie », vieux rose, au crochet. Il n'osa pas, cependant, aller vérifier si sa création était correcte ; en plus, Jill s'approchait de lui, visiblement plus à l'aise que lui pour engager la conversation. Elle fit une remarque fort explicite au sujet des cicatrices qui ornaient encore (plus pour longtemps) le visage du cadet Bedan, ce qui eut pour effet de le faire rougir légèrement. C'était clair, désormais... enfin, ça l'avait toujours été. Jill s'intéressait à lui. Il en était heureux, et fier, et aussi, pour être franc, un peu ébahi. C'est pour cela qu'il lui fallut quelques secondes pour trouver quelque chose à répondre, à voix basse :

-Vraiment ? Tu sais que je pourrais te prendre au mot et me battre plus souvent, juste pour avoir des blessures ?

Il lui sourit avant d'ajouter :

-Mais je sais que tu n'aimerais pas ça. Et moi non plus, d'ailleurs, avoua-t-il sur un ton amusé.


Dernière édition par Isaac Bedan le Lun 24 Fév - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Cycle III cours 1 : remise à niveau et introduction Lun 3 Fév - 19:42

Le membre 'Isaac Bedan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'COURS élève connaiss' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 04/02/1998
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 01/11/2013
Parchemins postés : 79



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Samantha Isabella Willow


MessageSujet: Re: Cycle III cours 1 : remise à niveau et introduction Mar 4 Fév - 20:14

Samantha en avait marre. Vraiment marre. Tellement marre qu'elle aurait bien passé sa matinée et même sa journée au lit, roulée en boule sous ses couvertures et pelotonnée contre la masse douce et chaude de Looka, qui avait passé la nuit sur son oreiller. Elle s'était endormie à minuit passé, puis son sommeil avait été peuplé de songes en tout genre et, lorsqu'elle avait ouvert les yeux, elle avait l'impression d'être encore plus fatiguée que lors de son coucher de la veille. Seulement, c'était sans compter Nickie qui, à très exactement sept heures moins cinq minutes du matin, lui sauta littéralement dessus pour lui crier aux oreilles :

« Debouuuuut ! »

Évidemment, la Gryffondor ne réagit pas, se contentant de s'enfoncer encore un peu plus sous sa couette – si cela était possible – mais sa chatte sauta aussitôt de son matelas avec un miaulement désapprobateur. Il y eut un silence, et la jeune fille pensa que son amie avait finit par abandonner ou que Liz avait réussi à la ramener à la raison, par pitié pour elle ou par égard pour les autres élèves du dortoir. Et puis, alors qu'elle se sentait replonger dans une chape de coton, caressante et confortable, elle sentit qu'on lui arrachait le drap des mains. Aussitôt, une vague glacée lui transperça le corps tandis que Nickie reprenait, véritable personnification de l'entrain et de la joie de vivre :

« Allez, faignante ! T'as jamais entendu dire que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt ? »

Pour toute réponse, la jeune femme grommela une confuse comparaison avec un troll ou un ogre des montagnes et rabattit sèchement la couverture sur son menton, bien décidée à ne pas desserrer les paupières. Une autre voix résonna alors à son oreille – plus pressante, plus douce, aussi.

« Sam, il faut que tu te lèves, ou on va sérieusement arriver en retard en cours, là. »

Réagissant au ton préoccupé de Lizzy, la Gryffondor ouvrit les yeux. Pour se rendre compte que le dortoir, à l'exception d'elles trois, était désert, que ses deux amies étaient déjà vêtues de pied en cape et qu'il était en réalité huit heures moins cinq – et non sept heures moins cinq comme elle l'avait cru tout d'abord. L'esprit encore embrumé, elle se redressa sur son lit tandis que ses camarades lui proposaient d'expliquer aux différents professeurs qu'elle ne pouvait pas aller en classe si elle se sentait vraiment trop mal, mais elle marmonna tout en s'emparant de sa tenue d'uniforme et d'une brosse à cheveux :

« 'Ava, 'ava, j'arrive. J'me dépêche, deuzgondes. »

Moins de trois minutes plus tard, elle s'était coiffée et habillée et dévalait les escaliers menant à la salle commune derrière ses compagnes. Son sac, qu'elle avait rempli sans y prêter vraiment attention d'une plume, d'un flacon d'encre, de plusieurs parchemins et de quelques manuels, se balançait à son épaule, et elle s'efforça de ne pas en laisser choir le contenu tout en trottinant dans les couloirs de Poudlard. Si elles arrivèrent parmi les dernières, le professeur n'avait pas encore fermé la porte de la salle de classe et elles se glissèrent dans la pièce avec soulagement, malgré le point de côté qui faisait grimacer Nickie et la cheville que s'était légèrement froissée Liz en dérapant dans un corridor. Samantha, quant à elle, faisait taire de son mieux les gargouillements de son estomac et ses maux de tête.

La sixième année n'avait pas eu le temps de consulter son emploi du temps, mais elle se rendit rapidement compte qu'elle était en cours de métamorphoses. Le professeur qui leur faisait face lui était totalement inconnu et, si elle pensa dans un premier temps qu'il s'agissait d'un énième remplaçant qui leur était attribué, elle comprit vite à ses paroles que celui-ci était destiné à rester. Elle ne l'écouta que distraitement, occupée à sortir ses affaires de son cartable, mais saisit l'essentiel de son discours : leur nouveau professeur – Gamp, apparemment – se montrerait beaucoup plus exigeant que l'ensemble de ceux qu'ils avaient eu jusqu'alors. Cette perspective de réaliser de réels progrès en la matière au lieu de stagner ou de s'ennuyer n'était pas pour lui déplaire – après tout, c'était bien pour cela qu'elle avait choisi de continuer les métamorphoses même après ses BUSE, la magie pratique l'ayant toujours plus intéressée que les cours théoriques comme ceux de politique internationale, par exemple –, mais elle n'apprécia pas beaucoup la manière dont il s'adressa à eux. À choisir, elle préférait encore la folie douce et la musique classique d'Hildegarde Madne.

Puis, il leur expliqua ce qu'il attendait d'eux pour commencer. Une démonstration personnelle afin de lui montrer leur niveau – faire preuve de talent, de puissance, de créativité. Samantha se rencogna contre le dossier de sa chaise dans un soupir. Elle ne se sentait absolument pas d'humeur à transformer des tasses ébréchées en animaux fantastiques et des vieilles tabatières en coffrets finement ouvragés incrustés de pierres précieuses. Pas de rat en verre à pied, très bien. Mais alors, quoi ? La jeune fille ne s'était jamais sentie aussi peu en état de réfléchir, et manier sa baguette lui apparaissait soudain comme une épreuve pratiquement insurmontable, elle qui d'ordinaire aimait tant les exercices pratiques. Mais elle fut bien obligée de se lever avec les autres élèves, et les raclements des dizaines de pieds de sièges sur le sol de la salle de classe ne fut pas pour arranger sa migraine. Attendant son tour devant une des armoires de la pièce, elle choisit au hasard une boîte dans le fond du meuble avant de revenir à sa place. Il s'agissait d'un objet des plus banaux mais, comme elle l'ouvrait par simple curiosité, elle s'aperçut que la cassette contenait un grelot. Étrange. Sauf que cela ne lui disait toujours pas en quoi elle la métamorphoser. Samantha jeta un regard autour d'elle, s'attardant sur Nickie qui était en train de transformer un encrier vide dans lequel elle avait entreposé une unique plume d'oie en un vase rempli d'un bouquet de fleurs colorées d'assez bonne envergure. Pendant ce temps, Lizzy, le visage crispé par l'effort, venait de transfigurer une pipe en bois en une jolie boîte à musique. Si aucun son n'en sortait, elle y avait en revanche fait apparaître un couple de danseurs enlacés aux traits délicats qui tournaient en rond au rythme d'une mélodie fantôme, enchaînant les glissades, les cabrioles, les échappés, les pirouettes, les entrechats, les pas et les ronds de jambes. De quoi décourager.

Essayant d'oublier de son mieux ses crampes d'estomac et son mal de crâne, Samantha s'accorda un moment de réflexion. En quoi pouvait-elle bien changer son malheureux coffre et le grelot qui se trouvait à l'intérieur ? Elle détourna les yeux du travail de ses amies et son regard s'égara par l'une des fenêtres de la pièce, accrochant le vol épuré d'un oiseau qui disparut pratiquement aussitôt de son champ de vision. Une idée se forma alors dans son esprit et elle se mit à l'ouvrage. Elle commença par transformer la petite boîte en une cage aux dimensions réelles. Si elle réussit à teinter les barreaux de la nuance dorée souhaitée, ces derniers étaient en revanche répartis assez inégalement autour de sa création, certains étant même tout à fait tordus. Le tout formait un ensemble plutôt bancal mais elle s'en moquait. Tant pis pour les belles formes, la finesse artistique et l'harmonie des proportions. Elle s'attela ensuite au plus ardu. Plusieurs secondes plus tard, le grelot s'était métamorphosé en un oiseau – lequel, de modeste taille, avait conservé son aspect métallique. Un oiseau qui voletait dans sa cage comme n'importe quel oiseau aurait voleté dans n'importe quelle cage du monde. Cependant, la ressemblance s'arrêtait là. En effet, son oiseau à elle n'était pas des plus symétriques avec sa tête minuscule, ses longues pattes et son corps trop gros pour un cou si chétif. De plus, l'une de ses ailes était complètement tordue et la seconde, bien que plus fonctionnelle, également légèrement abîmée. Enfin, pour compléter ce lamentable tableau, son pitoyable volatil ne cessait de se cogner contre les barreaux de la cage, produisant à chaque contact un tintement de grelot brisé. Nul doute que, sans l'aide de la magie, il n'aurait jamais tenu dans les airs plus d'une fraction de seconde. Samantha reposa sa baguette sur son bureau avec un soupir. Le résultat était assez misérable mais, au moins, elle avait réussi à produire quelque chose. Tentant sans grand succès de ne plus penser à la faim qui lui broyait le ventre, la Gryffondor étouffa un bâillement dans la paume de sa main et se rassit lentement.


Dernière édition par Samantha Isabella Willow le Mer 5 Fév - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Cycle III cours 1 : remise à niveau et introduction Mar 4 Fév - 20:14

Le membre 'Samantha Isabella Willow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'COURS élève connaiss' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 02/02/1996
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 09/05/2013
Parchemins postés : 255



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Tally Youngbloung


MessageSujet: Re: Cycle III cours 1 : remise à niveau et introduction Mar 4 Fév - 21:25

Tout en se levant ce matin, Tally s’était demandé pourquoi elle avait choisi cette matière. Elle ne le savait pas. Elle ne s’en souvenait plus. Peut-être parce que Mia avait croisé le prof, qu’elle l’avait trouvé très beau, avait décidée de s’inscrire, et avait kidnappée Tally avec elle. Tally, pauvre petite chose innocente, s’était laissée faire, parce qu’elle était naïve et influençable. Bon, ok, la dernière partie ne tenait pas vraiment la route, mais c’était une des explications possibles. Mais peut être que le nouveau professeur ne s’était jamais montré. Peut-être que si. Donc son explication  ne tenait plus la route. Peut-être qu’elle avait fait cela parce qu’elle voulait mettre toutes les chances de son coté, pour avoir ses ASPICS. Parce qu’e ne savait pas qui faire, comme métier, et qu’elle ne voulait plus travailler dans cette boutique de vêtements jusqu’à ses soixante ans.

De toute façon, qui allait se précipiter vers Tally Youngbloung, la fille qui semblait avoir la peste pour qu’il n’y ait que des personnes étranges qui aillent lui parler, pour lui demander pourquoi elle avait pris métamorphose. Juste qu’en passant devant cette classe, elle avait eu l’envie de s’inscrire. Alors elle l’ait fait, parce qu’elle voulait apprendre la métamorphose, c’était ce que Mia appelait son côté « Bleue ». En référence au fait qu’elle aurait pu se retrouvée chez les serdaigles. Mais elle était chez les poufsouffles, parce qu’elle avait, à l’époque, une timidité maladive et un petit brin de folie. Maintenant  brin de folie semblait tellement bien enfoui qu’elle n’était souriante qu’en soirée, avec une jolie petite bouteille de rhum a ses côtés. Elle aurait  aussi allé à Serpentard vicieuse comme elle était parfois, et parfois comment elle se comportait, à imaginer des plans diabolique partout où elle passait. Elle aurait aussi pu aller à Gryffondor car elle prenait des risques, elle s’opposait parfois. Mais elle était allée à Poufsouffle, et c’était peut-être mieux comme cela.

Quoi qu’il soit elle était remontée, s’était habillée de sa tenue la plus propre et bien repassée, elle s’était détaché les cheveux qui étaient lisses de la veille, quand Mia s’était eue, elle s’était mis du gloss, et était descendue de sa petite démarche, avec la petite taille qu’elle faisait. Elle avait mises lunettes dans son sac, et elle s’était rendue en métamorphose, Mia ellé était arrivée de justesse. Pourquoi avait elle fait tous ces efforts, elle ne le savait pas, elle les avait juste faits. Le professeur était assez grand, brun, nouveau, et c’était vrai, pas mal. Mais les personnes de quarante ans, ce n’était pas son truc. Elle posa ses affaires sur la table, pris place et ses yeux divaguèrent dans la classe. Mulciber, les deux Witcher, Mary, a quille fit un bref salut, puis Mercurius, à qui elle eut un bref sourire, sans s’attardée plus, il avait toujours cet air ennuyé et rebelle, ce qui ne changeait pas vraiment, Mary, à qui Tally eut un bref « salut »,  tiens, Bedan numéro deux, ouche il avait l’air mal en pont, il faudrait qu’elle sache ce qu’i s’était passé, Samantha, et enfin Rose. Avec cet air rêveur aux lèvres. Tally trouait cette fille amusante, on dirait que rien ne l’atteignait, un jour, Tally irait peut être la voir pour lui demander pourquoi elle souriait tout le temps, et c’était tout. Tiens, ou était passer l’autre Bedan ? Oh et puis en a foutre.

Le professeur prit la parole

Bienvenue à vous, chers détenteurs de BUSE en Métamorphose.

Bienvenue a toi, professeur qui restera surement moins d’un mois.

Fini les profs incultes, fini les siestes spirituelles lors de ce cours. Fini la touchette unilatérale de la médiocrité, fini la banalité la plus affligeante. Vous êtes au niveau des ASPIC et moi, Naesala Gamp, ne tolérerai que l'excellence.

Dommage pour toi, mon gars t’es pas tombé sur la crème de la crème. Quoique, t’as quand même des gens pas mal. Enfin pour l’excellence, on repassera.

Parlons peu parlons bien. Vous êtes des incultes car personne n'a pris le soin de vous montrer ce qu'est l'art de la Transfiguration. Pour la rouquine au quotient intellectuelle de mulet du troisième rang je précise que la transfiguration est la nomenclature première de la métamorphose. On peut également appeler cette pratique Grand Art, en comparaison avec les Grand Œuvre qui évoque la science alchimique depuis plusieurs siècles.

*C’est qui la rouquine ?* Oh Tally écoute un peu ! Il parle en mode sérieux la. Oui, bon elle cherchait la rouquine du regard. C’était peut-être une métaphore Tally. Elle se remit en place, un peu déçue de ne pas tout comprendre.  Et là, tranquillement, comme si tout était normal, il sortit une pipe et commença a fumer. Fait tourner mon gars! Bref. Tally n’avait rien compris, elle en déduisait juste qu’il prenait son métier a cœur, qu’il ne leur mettait pas la pression du tooooout,  et qu’il parlait de la métamorphose comme un art.

Vous avez tous quartier libre pour une démonstration de ce que vous savez faire. Impressionnez-moi. Je ne veux pas du rat en verre à pied, je veux du sensationnel, du talent, de la curiosité. Bref une démonstration de votre plus beau sortilège de transfiguration. Tout ce dont vous pourriez avoir besoin se trouve dans une de mes armoires, il suffit de chercher. Allez-y.

Il blaguait la ? Elle n’était pas une fille très créative, il fallait lui donner des indications et elle les suivait. Tant pis, elle inventerait. Elle souffla brièvement. Ce prof, il semblait sympa, mais un peu prise de tête. Elle se leva et se dirigea vers l’armoire a pas lent, du coup, tout le monde était passé avant elle. Elle mit un certain temps a choisir, si bien que tout le monde avait commencé, et elle était toujours là, a regarder les objets. Elle se mit sur la pointe des pieds et s’empara d’une soupière, qui avait visiblement fait son temps. Elle la dépoussiéra avec soin. Vas y Tally, te presse pas, on est la demain a cette allure la. Elle passa devant tous ces camarades, qui avaient tous commencés, et certains avaient même finis. Elle vit que Samantha ne se tenait pas loin. Elle s’approcha d’elle.

« Salut ! Je peux me mettre à côté de toi ? »

Elle attendit sa réponse avant de s’installer. La vache, ils avaient tous fait des trucs avec des souris. Il y avait des couinements un peu partout. *Bon, essayons autre chose, puisqu’ils ont pris toutes les bonnes idées.* Elle se mit alors a réfléchir, puis elle leva sa baguette. Elle fit un bref mouvement de main, et d’un coup, la soupière fut réduite a une coupe. Pas mal. Ce n’était pas excellent mais c’était déjà ca non ? Elle lança sa baguette a quelques centimètres de sa main et la rattrapa, comme elle avait l’habitude de la faire quand elle arrivait à faire un nouveau sort. Elle était pas fière d’elle a proprement parler, mais elle aimait bien cette coupe sur la table. Voyons le bon coté des choses, c’était la première fois qu’elle gagnait une coupe. Même si celle ci était un peu petite, bancale, avec des bosses.


Dernière édition par Tally Youngbloung le Mar 25 Fév - 16:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Cycle III cours 1 : remise à niveau et introduction Mar 4 Fév - 21:25

Le membre 'Tally Youngbloung' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'COURS élève connaiss' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 28/08/2012
Parchemins postés : 647



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Jellyka Rose


MessageSujet: Re: Cycle III cours 1 : remise à niveau et introduction Sam 8 Fév - 14:08

Jellyka s’était levée à moitié endormi ce matin, une mauvaise nuit, ça arrivait mais ne pas dormir quand elle se trouvait à des mètres au dessus du sol l’angoissait terriblement. Finalement elle avait réussi à trouver le sommeil mais à une heure suffisamment tardive pour que le réveil soit difficile. C’était dans un brouillard endormi qu’elle s’était préparée, oubliant d’enlever la queue de cheval qu’elle s’était faite rapidement pour ses ablutions matinales, ne remarquant même pas qu’elle descendait les escaliers comme si c’était la chose la plus normale du monde et mangeant son petit-déjeuner avec l’entrain et l’allure certainement d’une vache en train de ruminer. Mais une fois son estomac un peu remplit et œuvrant à lui envoyer l’énergie dont elle aurait besoin pour la journée, elle commença à se réveiller vraiment. Et se retrouva interloquée devant ces escaliers qu’elle détestait tant en se demandant comment elle avait fait pour les descendre sans s’en rendre compte.

Elle ne resta pas figée trop longtemps toutefois. Oh elle ne se souciait pas le moins du monde des gens qui pouvaient se demander ce quelle foutait là. Tout d’abord elle avait cette merveilleuse faculté à ne pas intéresser les gens -elle était connue mais c’était uniquement parce qu’elle faisait partie de l’Elite et qu’elle était la cousine d’Ariana- et d’autre part le jugement des gens lui passait loin au-dessus de la tête. Non si elle se dépêcha de monter quatre à quatre les marches c’était parce qu’au bout de cette torture l’attendait un cours de métamorphose, la matière qui la passionnait le plus même si ce n’était pas celle dont elle usait le plus finalement dans ses expériences mais qui sait si cela n’était pas amené à changer un jour ? De toute façon pour le moment ce n’était pas comme si elle avait la possibilité d’expérimenté grand chose au vu des restrictions au niveau de la magie.

C’est sans plus de surprise que la jeune fille trouva un nouveau professeur. Cela devenait tristement inhabituel. Mais au moins celui là semblait avoir un peu plus de caractère et d’ambition que ses prédécesseurs qui avaient avancé à la vitesse d’un escargot desséché tout en ayant l’air de trouver ça normal -n’étaient-ils pas que des remplaçants ? Mais voilà le temps des remplaçants semblaient finis et Jellyka -même si elle attendait de voir pour croire- ne pouvait que s’en réjouir.

Mais si le prof avait réussi à capter immédiatement son attention, il la perdit totalement quand il mentionna le quartier libre. En un instant Jellyka oublia que ce quartier libre avait un but celui de voir leur niveau, que le professeur avait des attentes, qu’elle restait dans le cadre d’un cours. Non il n’y avait plus qu’elle et ses idées. Elle savait pourtant que si elle les exprimait on lui rirait à la figure en lui faisant comprendre qu’elle n’était qu’une gamine et qu’elle avait encore beaucoup à apprendre avant de prétendre à réaliser quoi que ce soit mais ça aussi elle s’en fichait. Ce n’était pas comme si elle cherchait les honneurs, loin de là, elle cherchait tout court et elle n’aurait jamais assez de temps pour tout faire alors autant commencer maintenant même si elle savait très bien qu’il y avait certaines choses qu’elle n’arriverait au bout du compte après des années de recherche qu’à frôler.

Jellyka fut dans les premières à aller dans les placards et ne tarda pas à trouver une souris. C’était la première fois qu’elle avait enfin la possibilité depuis le début de l’année scolaire de faire son premier test de ce qui n’était pour l’instant qu’une longue liste de théories griffonées sur des parchemins qui remplissaient son sac, sa valise parfois même ses poches… Mais la théorie n’était pas la pratique et elle n’avait pas du tout réfléchit à comment s’y prendre dans les faits. Enfin si dans les faits elle aurait bien étudié la bête avant de se lancer dans un test mais bon après tout pourquoi pas faire un premier test à l’aveugle ? C’était un peu comme foncer dans un mur et on le lui reprocherait sûrement mais tant pis elle prétendrait qu’elle avait voulu faire une tabatière et qu’elle avait loupé. Elle n’avait aucune fierté alors annoncer cela lui faisait aussi peu honte que si on lui faisait remarquer en cet instant l’état déplorable de sa coiffure. Elle n’était pas là pour faire plaisir à quelqu’un, pas là pour prouver quoi que ce soit à quiconque même pas à elle-même, elle était là pour avancer et aller à chaque fois plus loin dans ses idées.

Elle pointa sa baguette sur la souris. Elle n’avait pas de formule, pas de mouvement et cela la perturbait un peu -comme quoi l’éducation ne leur faisait pas que du bien à les enfermer dans des schémas trop fermés même si c’était censé leur simplifier les choses. De plus elle devait s’affranchir de tout ce qu’elle avait d’ores et déjà appris sur le sujet pour que son expérience ne soit pas biaisée. Mais elle ne se laissa pas démonter et essaya de visualiser les éléments biologiques qui faisaient que la souris avait cette couleur puis de faire bouger cette représentation dans son esprit. Elle avait déjà fait des dessins de ce que cela pouvait donner mais dans les faits elle savait que rien que ses schémas comportaient des imperfections alors elle ne s’attendait pas vraiment à des résultats sans compté qu’elle était dans le flou complet pour la manière dont elle devait procéder. Aussi le simple fait que la couleur du pelage de l’animal s’éclaircisse était pour elle un pas en avant. Pas une réussite, pas un échec même si c'était loin encore de ce qu'elle voulait, seulement quelque chose qu’elle aurait à étudier pour continuer. Le mieux aurait été de pouvoir garder la souris pour pouvoir mieux voir si ce qu’elle avait fait perdurait, éventuellement pour la disséquer et creuser un peu plus le phénomène mais à quoi bon, elle n’aurait pas plus le droit d’utiliser la magie qu’avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Cycle III cours 1 : remise à niveau et introduction Sam 8 Fév - 14:08

Le membre 'Jellyka Rose' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'COURS élève connaiss' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 14/01/2014
Parchemins postés : 12



Pensine
Mon casier judiciaire est:
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Pr Naesala Gamp


MessageSujet: Re: Cycle III cours 1 : remise à niveau et introduction Mar 25 Fév - 20:32

Aussitôt avait-il donné ses instructions, les élèves s'étaient mis en branle et allèrent chercher leur matériel pour effectuer leur démonstrations. Gamp les regarda faire de loin, fumant sa pipe en toute décontraction. Il aimait voir le remue ménage de la création. Ce doux mélange entre stress, excitation, impatience et persévérance.

Les premiers essais se montrèrent assez peu fructueux. Des souris à peine transformée, des oiseaux figés ou dans des cages bancales. L'excellence était loin, très loin, trop peut être pour certains. Il ne les fustigea cependant pas de suite. Il ne les connaissait que trop peu que pour se permettre de les mépriser avec la plus large cruauté que leur médiocrité permettait peut être. Naesala se redressa quand un serpentard transfigura un crâne en un art de joaillerie. Il le reconnut aisément, le fils Mulciber, il fut satisfait de voir que le nom de cette famille illustre n'était pas tombée dans le fond abyssal. Le professeur laissa les dernière expérience et diverses démonstrations se faire. Une fois que les gens eurent terminé, il leva sa baguette et attira quelques créations vers sont propre bureau.

Il avait choisi le crâne de Mulciber, l'oiseau de métal dans sa cage de miss Willow, la statue d'oiseau de Jill et la souri modifiée et son enclos de H. Le professeur regarda les créations de plus près, laissant des traînées de fumée à son passage. Il se penchait pour reluquer en détail. Il se taisait depuis plusieurs minutes. Sans s'empêcher de montrer ses déceptions. Gamp retira sa pipe de sa bouche de la main gauche, et prit sa baguette de la droite. Il prit la parole
.

J'aurais pu m'attendre à pire, au moins connaissez vous la base de la base. Je félicite monsieur Mulciber pour son coup de poignet, ça mérite sans le moindre doute 15 points pour votre maison.

Je suis satisfait de vos choix, assez éclectiques, et surtout représentatifs de quatre des cinq très grandes catégories de sortilèges de transfiguration.

Le crâne est une transfiguration simple objet-objet. Plus difficile ensuite, la souris est l'exemple de la transfiguration partielle, sur les animaux ça reste assez simple avec de la rigueur et de l'entrainement. Les deux dernières tentatives, la statue d'oiseau et la boite en oiseau, sont des transferts inter-espèce objet-animal ou animal-objet très intéressants.

Aucun de vous n'est parvenu ou n'a tenté de faire un véritable transfert inter-espèce animal-animal. Dommage dommage. C'est là le plus intéressant pour la recherche. La Chimérique est un art de transfert inter-espèce animal-animal partiel qui a eut de grande répercussions sur le monde de la magie, on citera notamment la création des sphinx et des manticores.

Vous avez tous essayé de faire quelque chose, les résultats démontrent les séquelles d'un enseignement en dent de scie que vous avez subis, mais rien n'est irrattrapable ici. Il y a cependant un manque de rigueur flagrant car vous parvenez tous à faire quelque chose mais seul un des vôtres obtient le résultat parfait. Ce crâne.

A propos de ce crâne, il est devenu une œuvre de joaillerie certes, mais je voudrais vous demander quelque chose à ce sujet. Pour voir si au delà de la pratique la théorie vous est acquise. Je vais donc vous poser une petite série de questions, et je vais vous écouter débattre entre vous sans intervenir au début puis je trancherai la question. Veillez à ce que ça ne devienne pas à foutoire, je n'ai pas la moindre envie de hausser le ton pour être écouté.

Ce magnifique crâne est-il précieux ? Est-il vendable ? Peut-on le considérer comme un art façonné par la magie ? Est-il légal ou non de le commercer ?

Je vous écoute !


HRP : petit débat entre vous, je ne répondrai pas avant mardi prochain, vous avez donc au moins sept jours pour poster vos échanges d'opinions. Vous pouvez poster plusieurs fois. Une seule règle : respecter ce que les prédécesseurs ont dit et en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cycle III cours 1 : remise à niveau et introduction

Revenir en haut Aller en bas

Cycle III cours 1 : remise à niveau et introduction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-