POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Dossier Grey || Jones [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 28/11/2013
Parchemins postés : 35



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Richard Jones


MessageSujet: Dossier Grey || Jones [Terminé] Ven 21 Fév - 23:29

Richard n'aimait pas les stagiaires. Il ne les avait jamais aimés pour tout dire. A l'Ordre Nouveau, c'était souvent des jeunes filles. En général plutôt jolie, physique agréable, poitrine plus ou moins généreuse, fesses sympathique à regarder et en majorité conne comme des manches à balai. Ca semblait être une caractéristique commune à toute les stagiaires aussi loin qu'il s'en souvienne. Il ne se rappelait pas en avoir rencontré une seule qui sortait du lot, qui fasse preuve d'autre chose que cet air bovin qu'elle abordait toutes. Il était peut-être un peu injuste. Les Gryffondor sont connus pour leur courage, pas pour leur objectivité. Il y en avait probablement une ou deux qu'il aurait pu qualifier d'intelligente mais tout de même, son problème restait le même, aucune ne savaient faire le café correctement. C'était tout de même dramatique. Il ne leur demandait pas de lui préparer un repas, non, rien de compliqué, juste un café. Une des boissons les plus simples à faire au monde. Et non, même ça, elle le ratait. Richard soupira en voyant Rachel, leur stagiaire du moment. Ancienne Poufsouffle, blonde avec ce qu'il jugeait être un 90C, elle avait séduit tout leur département, à l'exception du vieux Yaxley, aux yeux de qui personne ne trouvait grâce, et lui. Ca faisait une semaine qu'elle était ici et tous les jours, il lui avait demandé un café. Elle avait à chaque fois réussi à le rater. C'était à se demander s'il n'aurait pas mieux fait d'accepter la proposition de Witcher, et de faire passer des commissions en Irlande. Les rousses n'étaient pas trop son type de fille mais au moins, peut-être qu'elles savaient faire un café correct. L'espoir fait vivre comme on dit. Rachel posa la tasse sur le bureau de Dick, un sourire enjôleur coller sur son visage, attendant une réaction de sa part. En règle générale, Dick n'était pas quelqu'un de difficile en ce qui concernait le sexe féminin mais le café c'était sacré. Il approcha la tasse de ses narines, pour humer l'odeur et porta la tasse à ses lèvres. Un soupir s'échappa tandis qu'il regardait la jeune fille exaspéré.

"Mais ma jolie, ce n’est pas compliqué pourtant ? Qui est-ce que tu ne comprends pas dans " un café bien chaud avec un sucre et un nuage de lait" ? Je ne t'ai pas demandé de me transformer une souris en café pourtant.", Il lui jeta un œil sévère prit d'un doute. "Ce n'est pas ce que tu fais au moins ?", Devant l'air paniqué de Rachel, il soupira de nouveau, et en plus de ça elle n'avait aucun humour."Tu as noyé mon café dans le lait, et tu as mis beaucoup trop de sucre,...." Aucune réaction de la part de la jeune femme. Nouveau soupir de sa part. "Va, va, rends-toi utile au moins et appelle moi Monsieur Grey pour ma prochaine commission."

La porte se referma sur la stagiaire embarrassée qui partit appeler son prochain cas. Il porta de nouveau la tasse à ses lèvres tout en maugréant. Incapable, elle était tout simplement incompétente et il n'était même pas méchant. C'était un coup à le faire hurler pourtant. Il détestait qu'on rate son café. Un instant plus tard, il se leva et alla appeler le prochain interrogé :

"Monsieur Grey, c'est à vous, si vous voulez bien me suivre."

Il n'était pas le vieux Yaxley qui s'autorisait à être très sec avec les potentiels sang-mêlé sous prétexte qu'il était un sang-pur. Non, il était plus ou moins aimable avec tout le monde. Il se devait de l'être étant un sang-mêlé lui-même. Sans l’attendre, il retourna dans son bureau, s’asseyant dans son fauteuil.

"Je vous en prie, installez-vous, installez-vous ! Vous voulez une tasse de café ? Je vous préviens, ma stagiaire en fait un particulièrement immonde."

Laissant le temps à son interlocuteur de lui répondre, il prit le dossier, un parchemin, sa plume ainsi que la baguette qu’on lui avait fournis.

"Bien commençons. Je suis Richard Jones et c’est moi qui vous ferrais passer votre commission de sang aujourd’hui. Vous êtes bien Atticus Ezechiel Grey, né le 1janvier 1932 à Fayetteville aux Etats-Unis ? "

Il lui tendit la baguette et continua.

"Ceci est-il votre baguette ? Si oui, veuillez me donner sa composition. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 07/02/2014
Parchemins postés : 49



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Pr Atticus Grey


MessageSujet: Re: Dossier Grey || Jones [Terminé] Sam 22 Fév - 17:10

L'ambiance était paisible pour cette heure de cours. Les étudiants avaient jugé bon de mettre de la pagaille au dernier cours, ils s'étaient tous pris une interrogation surprise à la séance suivante. Ce qui incluait potentiellement qu'un d'entre eux allait sortir bientôt, blesser par le démon qu'il était en train d'invoquer...car les interrogations selon Atticus Grey, pourtant respectable professeur d'une université où normalement, on ne faisait plus d'interro, étaient toujours des cas pratiques. Il marchait parmi les rang et observaient les pentacles, impassible et parfaitement sans expression. Il comptait mentalement le temps qu'il restait à l'étudiant avant que le démon, Lothian, démon mineur du panthéon des démons celtes, se décide à essayer de lui arracher la tête. Cela vint une demi-seconde plus tard. Atticus resta figer, mains croisées dans le dos, pendant que l'étudiant hurlait de terreur. Le démon disparut sans l'avoir réellement blessé. Grey se tourna alors vers le jeune homme  en le désignant d'un doigt accusateur et théâtral :

« Bim ! Melchior, vous êtes le maillon faible ! Sortez, c'est fini pour vous. »

Pas de pitié pour les nuls. Grey jugeait qu'il s'agissait d'une part d'une règle de bon sens, il était hors de question qu'il y ait des morts inutiles, surtout à la science, car Melchior Jonas ne possédait rien d'intéressant à étudier, mis à part sa nullité chronique, scientifiquement, dans son cours. D'autre part, le professeur ne supportait pas la médiocrité. Si on choisit la magie noire, on bosse. En fait, si on choisit n'importe quoi, on bosse. Ou on dégage. Grey ne connaissait pas la demi-mesure. Tous les étudiants à qui il enseignait le savaient. On lui passait ce travers car c'était un bon prof. Et comme il était dur de trouver son équivalent, les étudiants le suppliaient même de rester. Comme le fit Melchior Jonas, qui paraissait totalement désespéré. Ah non, il ne va pas pleurer, pitié, par de sentimentalisme, je n'ai pas que ça à faire. Atticus était pourtant un homme sympathique malgré sa sévérité en cours. Il était aisément supportable, plus que la majorité des titulaires de chaires universitaires, car il ne se prenait pas la gueule en se croyant investi de la mission divine de l'enseignant chercheur. Mais il n'aimait pas les pleurnichards.

« S'il vous plaît, monsieur Grey, je n'ai...
-Rien à foutre, Melchior, rien à foutre ! Faites de la compta, ça vous réussira peut-être mieux, je suis sur que Fletcher voudra bien de vous. En attendant dégagez, vous bouchez le passage.
-Mais...
-Non ! En quelle langue faut-il vous le dire, Melchior ? Non, no, nein, niet ! Ça va comme ça ? Vous comprenez ou vous avez décidé de m'emmerder ? C'est ça ? Vous avez décidé de m'emmerder ? Vous êtes un emmerdeur ? Vous êtes emmerdant ? Oui ? Non ? Vous savez pas ? C'est ça le problème, vous ne savez rien ! Dehors, Melchior ! »

Ce faisant, Grey joignit le geste à la parole et flanqua manu militari l'étudiant à la porte sous le nez médusé de ses autres petits camarades. Le professeur leur sourit amicalement et décida que c'était fini pour aujourd'hui, il s'était suffisamment amusé. Dommage, cette année, il n'avait trouvé personne qui méritait qu'il se penche sur son cerveau, sa grande obsession. Le cerveau, ou la toute puissance humaine, voilà ce qu'il faut comprendre. Qu'est-ce qui différence le génie du crétin, le sorcier du moldu, d'où vient l'anomalie qui créé le sang-de-bourbe ? Atticus croyait à la génétique, un peu, mais il était persuadé que tout venait de cette chose molle et insensible que tous les hommes gardaient sous leur boite crânienne. Il sortit sa montre, toute cabossée par le temps et les coups, pour constater qu'une fois de plus, il était juste pour son rendez vous du jour. C'était également sa grande spécialité : jamais en retard, mais toujours juste à l'heure. Avec un brin de sadisme, Grey avait développé ce travers dès qu'il était devenu professeur. Ainsi, les étudiants espéraient qu'il serait absent, et il adorait voir leurs mines déconfites quand il arrivait. Il ne leur en faut pas grand chose, en même temps...

Bref, aujourd'hui, il ne pouvait pas se permettre d'être en retard. On n'arrivait pas en retard à la commission du sang. Surtout lorsqu'on était sang mêlé. Bon, Atticus n'avait rien à se repprocher, mais il avait appris, en vieillissant à ne pas trop titiller l'administration. Jeune, il s'en foutait complétement, provocateur en diable. Mais il connaissait un peu le directeur de l'Ordre Nouveau, Michael Witcher, pour avoir écrit un livre avec lui, et il aimait bien ce gamin – car pour Atticus Grey, tout le gens de moins de cinquante ans étaient forcément des enfants. Il se rendit donc à Buckingham Palace, toujours juste à l'heure. L'ancien Palais royal lui parut calme. Trop calme. Atticus Grey aimait l'action, les choses qui bougeaient, c'était un bavard, et il ne supportait pas le silence. Il patienta donc à la commission du sang en causant à bâton rompu avec sa voisine, une dame fort charmante, jusqu'à ce qu'on lui dise que le commissaire Jones allait le voir.

Un homme normal, jugea le professeur au premier regard. Pas un type dont il voudrait étudier le cerveau, car il ne posséderait aucun intérêt. Le cerveau des fous, le cerveau des génies, le cerveau des misérables, voilà ce qui vaut la peine de sortir un scalpel et de creuser un joli trou, mais un trou propre, un trou correct, attentive pour étudier la chose insensible qui commande ces gens. Richard Jones échappait donc à la curiosité maladive d'Atticus Grey. Cela ne voulait pas dire qu'il serait malaimable ou quoi que ce soit, juste qu'il oublierait ce type dès qu'il sortirait du bureau. Il y a des gens très bien qui sont totalement inintéressant, l'un n'empêche pas l'autre. Le professeur s'assit alors que l'autre lui proposait un café :

« Oh, non, je vous remercie. A vrai dire je préfererais un thé, cela doit bien être mon seul anglicisme, je dois l'avouer, sinon je préfère ce qui est américain – j'ai grandi aux Etats-Unis, vous voyez, monsieur – mais leur café est vraiment trop mauvais. Et le café des administrations est cent fois pire, surtout avec les stagiaires – les stagiaires sont toujours incompétentes, je ne sais pas si vous avez remarqué – c'est comme ça aussi à l'université, voire même pire, les stagiaires des profs sont les pires, nous devons êtes maudits... »

Grand défaut d'Atticus Grey, il était extrêmement bavard et pouvait passer sa vie à discuter de choses totalement inutiles et sans intérêt, toujours d'une voix très polie, très sympathique, comme un vieux grand-père, qu'il était par ailleurs. Mais cette image de papy gâteau, le gentil doyen d'université un peu excentrique disparaissait dès qu'il entrait dans sa phase plus vulgaire, plus militaire, celle du sergent major qui engueulait tout le monde pour tout et n'importe quoi, ou qui décidait de se foutre des gens en les choquant volontairement par sa grossièreté. Tout cela pour conclure finalement non merci et refuser le café proposé par le commissaire du sang. Qui semblait du coup décidé à commencer l'interrogatoire :

« Né à Fayetteville, Caroline du Nord, ou North Carolina, comme vous voulez, Etats-Unis, le 1er Janvier 1932 et donc âgé de soixante-quatorze ans, nommé Atticus Ezechiel Grey, tout à fait. De nationalité britannique cependant, ma mère était anglaise et je n'ai que des papiers anglais, ce qui doit vous arranger je suppose, le professeur Mendelville – un collègue à moi, il est professeur avec moi à l'université magique d'Edimbourg -  m'a dit que les papiers étrangers étaient difficilement vérifiables... »

Victor Mendelville était le professeur botanique de l'université. D'origine française, il avait eu quelques difficultés à obtenir son statut de sang mêlé auprès de la commission du sang. Mais le commissaire du sang continuait son interrogatoire en lui parlant de sa baguette magique. Atticus approuva de la tête :

« C'est bien ma baguette, tout à fait. Votre vigile me l'a pris d'une manière fort peu polie d'ailleurs, il faudrait leur expliquer que la notion de service public et d'intérêt général de la sorcellerie ne consiste pas à essayer de terrifier les vieux professeurs comme moi...Enfin passons ! Elle mesure trente deux centimètres et est en bois de houx. Elle contient un cœur de dragon – un ventricule, plus précisement – mais je ne saurais pas vous dire la race, j'ai acheté la baguette il y a soixante-trois ans, le vendeur m'avait dit à l'époque, mais là, je vous avoue avoir oublié. »

Il était honnête, Atticus Grey. Il n'avait rien à cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 28/11/2013
Parchemins postés : 35



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Richard Jones


MessageSujet: Re: Dossier Grey || Jones [Terminé] Lun 19 Mai - 13:43

Richard ne savait pas s'il aimait ou s'il détestait son boulot. Beaucoup de fonctionnaire aurait pu dire la même. Au final, le travail de bureau, c'était d'une monotonie affligeante. Surtout quand on était un Gryffondor comme lui. Richard avait la bougeotte, il n'avait jamais su rester en place. Jamais su rester au même endroit. Il lui fallait de l'action, du mouvement, quelque chose qui brise la monotonie de ses journées. A son côté ambitieux se mêlait un côté un peu rêveur qui faisait de lui un être un peu à part. En bon Gryffondor, il rêvait d'un jour être ce héro qui aurait une place sur le devant de la scène. A ce moment là, à lui les femmes ou les hommes, il n'avait jamais été difficile de ce point de vue là. Le problème, c'était que cette envie de gloire s'associait également à une envie de faire le moins d'effort possible pour y arriver. Dick était le genre de personne qui couchait pour réussir et qui n'avait aucun problème avec ça. Il l'admettait sans honte si on lui posait la question. Il n'était pas bête mais détestait l'idée de faire des efforts pour arriver à ses fins.

Alors au final, malgré la monotonie que son boulot lui apportait, ce n'était peut-être pas plus mal qu'il soit commissaire de sang. Les stagiaires étaient stupides, le café immonde, le travail répétitif et ennuyeux mais il n'y avait pas que des mauvais côtés. Leur chef, Mike Witcher, savait se rendre sympathique, il était toujours aimable avec ses employés, bien plus que les sang-pur en général et on avait toujours droit à un café lorsqu'on allait dans son bureau. A noter que son café était d'ailleurs bien meilleur que celui auquel il avait droit en temps normal. Il supposait que c'était un des privilèges du chef, celui de pouvoir choisir ses propres secrétaires et de s'assurer qu'elle sache faire un café correct avant de les engager. Et puis même si son boulot n'était pas passionnant, il n'était pas difficile. On pouvait même le considérer comme valorisant. C'était eux qui déterminaient qui était sang-pur, sang-mêlé ou sang de bourbe - quoique le dernier cas arrive très rarement. En quelque sorte, la vie de ces gens était entre leur main. Un statut de sang pouvait changer beaucoup de chose, dont la position sociale des gens et les avantages et inconvénients qui allaient avec. Son travail lui apportait d'ailleurs une position sociale avantageuse. Dire qu'on travaillait pour l'Ordre Nouveau. Ca faisait bien, il y avait un certain prestige à ça. Non, décidément, qu'il aime son boulot ou non, on ne pouvait pas nier qu'il y avait certains avantages liés à celui-ci.

Et puis les gens qu'ils rencontraient n’étaient pas toujours des élèves prétentieux et désagréables. Il lui arrivait de tomber sur des personnes sympathiques. Comme ce vieux professeur juste devant lui. Il était bavard et quelqu'un comme Yaxley aurait surement jugé ce bavardage comme déplacé dans une commission de sang, voir irritant. Jones, lui, aimait ça. Ca cassait la monotonie de ses entretiens et ça permettait de lui changer un les idées. Affable, il commenta un thé au vieil homme en précisant bien :

"Essayer de ne pas le rater cette fois-ci, faire bouillir de l'eau ne devrait pas être trop compliqué pour vous je crois ...."

Peine perdue, il était sur qu'elle raterait quelque chose. Il se tourna vers son interlocuteur :

"Ah je dois dire que vous avez raison, une vraie plaie. Elles ou ils ne savent rien faire. On dirait qu'ils sont nés avec deux mains gauches et n'ont pas appris à s'en servir. Ou peut-être le font-ils exprès, je n'ai jamais compris, ce n'est pas comme si on leur demandait de réfléchir pourtant ..."

Il se permit un sourire sachant que sa dernière pique avait été entendue de la dites stagiaire qui venait d'entrer dans la pièce avec le thé de Grey. Elle eut le bon ton de rougir comprenant qu'elle était visée et de sortir promptement de la pièce.

Il écouta le vieux professeur discourir sur sa naissance, sa baguette. Et s'excusa au nom de vigile qui lui avait cavalièrement pris. Il savait qu'ils n'étaient pas toujours aimables et trouvait ça déplorable aussi. Il but une gorgée de café, fit la grimace et nota quelques informations sur son parchemin.

"Bien, bien, ne perdons donc pas de temps, je suis sûr que vous avez des choses bien plus passionnante à faire que de passer la journée avec moi. Passons aux choses sérieuses. Vous, vous prétendez sang-mêlé. J'imagine que vous avez donc des papiers qui le prouvent. Parlez moi de votre famille et fournissez moi les papiers adéquats que nous en finissions avec l'administratif."

Il adressa un sourire au vieil homme. Après tout, ce n'était pas un cas compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 07/02/2014
Parchemins postés : 49



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Pr Atticus Grey


MessageSujet: Re: Dossier Grey || Jones [Terminé] Mer 21 Mai - 14:08

Il aurait pu être commissaire du sang. Ca n'avait pas l'air d'un métier bien compliqué, il fallait bien l'avouer. Du moins Atticus ne voyait pas la difficulté de la tâche. Il aurait du demander à Mike, tiens, combien on gagnait en étant commissaire du sang. D'un autre coté, Atticus doutait d'avoir fait les études pour – jamais le droit ne l'avait intéressé et son expérience professionnelle ne le portait pas à ça. Surtout que personne ne me laisserait disséquer quiconque, ici. Enfin passons. Non, en plus, il se coltinait suffisamment de jeunes idiots, ce n'était pas se rajouter le reste du monde, c'est-à-dire les parents desdits crétins, fatalement aussi stupides que leurs rejetons, parce que c'était bien connu, l'absence de cerveau ça se transmettait de génération en génération.  De secrétaire en secrétaire, aussi apparemment, mais ça Atticus s'en doutait depuis le temps. Le commissaire du sang, Jones, avait l'air tout aussi désolé que lui. Eh oui, c'est ennuyant d'être entouré de gens stupides. Moi je les dissèque, vous vous en faites quoi ? Il aurait bien aimé demandé mais Atticus Grey avait moyennement envie de finir en prison à cause des abrutis qui gravitaient dans ce monde. Aussi se tut-il et dégusta son thé. Il lui attribua par ailleurs la note passable. Pas qu'il était mauvais mais il n'était pas super.

Quant à parler de lui...est-ce qu'il n'avait pas suffisamment parlé de lui, là ? Il pouvait tout trouver, Atticus en était sur, mais bon ça devait être dans les habitudes de la fonction publique et de l'administration de décider que plus c'était long mieux c'était. Aussi il n'avait pas vraiment le choix, il devait faire avec. Atticus n'était pas très « famille » un handicap certain et majeur dans un régime qui se basait sur le sang et donc in extenso sur la famille. Mais en même temps, c'est pas vraiment ma faute si mon père s'est barré, hein ?

Bon, c'était sa faute si son fils ne lui parlait plus, mais son petit-fils lui parlait, hein. La preuve qu'on pouvait s'entendre avec des gens sans forcément vivre les uns sur les autres. M'enfin, ça ne répondait pas au commissaire du sang, tout cela, il fallait bien l'avouer. Que dire et que faire ? Grey estimait que de toute façon il n'avait rien à se reprocher, alors il n'avait plus qu'à parler, ce qu'il fit d'ailleurs :

« En fait, pour faire très simple, je suis incapable de vous parler du coté paternel. Tout ce que je sais de mon père, c'est que c'est un type qui s'appelait Cyrus Grey. Il peut être un sorcier ou pas, j'en ai aucune idée, je pense qu'il était américain, mais je suis même pas sur. J'ai aucun papier sur lui et ma mère a toujours refusé de me dire qui il était ni comment elle l'avait rencontré, et de toute façon il s'est barré avant ma naissance.  Je crois que ma mère avait honte. Bon sinon...je suppose que vous vous foutez de ma femme, de mon divorce, de mon fils et de mon petit-fils? Ils sont tous sang mêlé de toute façon. Ah voilà les papiers pour ma mère. Elle s'appelait Elizabeth Atlee. Elle a été à Gryffondor et était guérisseuse. » Il posa le certificat de naissance à Sainte-Mangouste, celui de scolarité et de travail. « Mon grand-père s'apellait Winston Atlee, il était lui aussi Gryffondor et il a travaillé à la Mulciberian Gold Tobacco.  Quant à ma grand-mère, Anny Wallace, ancienne Serdaigle, elle était joueuse de Quidditch dans les Harpies de Holyhead, mais on l'a depuis longtemps oubliée. » Il posa des papiers équivalents à ceux de sa mère pour ses grand-parents sur le bureau. « Les Atlee sont une famille de sorcier sans prétention, vous savez. On s'est toujours mariés entre sang mêlés, sans chichis, voilà. »

Il n'avait pas grand chose à dire de plus. Remarquez, y a ptêtre rien d'autre à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 28/11/2013
Parchemins postés : 35



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Richard Jones


MessageSujet: Re: Dossier Grey || Jones [Terminé] Jeu 22 Mai - 12:58

Ce qui avait de bien avec les sang-mêlé c’était que ce n’était jamais compliqué. Il suffisait de prouver qu’un parent avant lui avait été sorcier et le tour était joué. Bien entendu, il avait des collègues plus zélés qui trouvaient que ce n’était pas assez. Pourtant la définition de sang-mêlé était simple non ? C’était un sorcier dont les deux parents n’étaient pas moldu. Rien de compliqué la dedans. Pour lui, savoir si il était dangereux ou non relevait de la commission de sécurité. Jones n’aimait pas outrepasser ses droits. Il n’était pas de ces commissaires qui voulaient se substituer à la commission de sécurité en interrogeant les gens sur leur croyance. Leur amour pour le régime et leur fidélité aux Seigneur des Ténèbres. S’il trouvait quelque chose de suspect dans le dossier qu’il avait ou dans l’attitude de l’interroger, il ne notait et il en faisait part à son supérieur. Puis, il fallait être honnête, Jones n’avait jamais fais de l’excès de zèle et n’était pas connu pour ça.

Tandis qu’il buvait son café infect, il écoutait Grey discourir sur sa vie et écrivais en même temps. Alors comme ça il était de père inconnu, ça pouvait s’avérer embarrassant si on ne connaissait pas les antécédents de la mère. Quoiqu’encore, il suffisait de regarder Dick. Orphelin dés la naissance, né de parents inconnus, on avait tout de même réussi à prouver qu’il était de sang-mêlé. Rien de plus simple dans le fond. Il avait été trouvé dans un endroit où seuls les sorciers pouvaient pénétrer. De la, les conclusions n’étaient pas dures à tirer.
Pour Grey c’était encore plus facile vu qu’il savait parfaitement qui était qui du côté maternel au moins.

« C’est bien dommage que votre mère ne vous l’ait jamais dis mais passons ce n’est pas mon job de retrouver ça. »

Il nota les différents noms qu’on lui donnait et fit un petit signe de tête approbateur à la mention de la Mulciberian Gold Tobacco. Au moins on savait qui ils étaient eux. Une famille puriste dont on reconnaissait la valeur et dont de nombreux membres s’étaient illustrés ses dernières années. Travailler avec eux semblait un bon signe à Jones. Quand à la dites Anny Wallace, autant dire que comme Grey le disait, le nom ne lui semblait pas familier. Mais Richard n’était pas une référence. Il portait peu d’amour au Quidditch. Il n’allait presque jamais voir les matchs si ce n’était pour draguer une fille et ne s’intéressait jamais aux scores.

Il prit les papiers qu’on lui donna et les examina pendant un moment. Tout semblait correct. Autant ne pas chipoter d’avantage.

« Tout me semble en ordre Monsieur Grey. C’est avec plaisir que je vous classe Sang-Mêlé. »

Il prit un papier officiel dans son bureau, y écrivit quelques lignes et le tamponna avec le sceau de l’Intendance avant de le tendre à son propriétaire.

« Voici votre papier. Il atteste votre statut de sang. Ne le perdez pas, nous n’en faisons pas de copie. Je vous souhaite une bonne journée Monsieur Grey. Meilleure que votre thé en tout cas. »

Au suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dossier Grey || Jones [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Dossier Grey || Jones [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-