POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Une séance de torture comme une autre [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Mangemort ;; Souffre douleur
    | Mangemort ;; Souffre douleur
    avatar
    Date de naissance du joueur : 04/02/1960
    Âge du joueur : 57
    Arrivé sur Poudnoir : 31/12/2013
    Parchemins postés : 7



    Pensine
    Mon casier judiciaire est:
    Mon niveau magique est: Non évalué
    Ma résistance magique est de: Non évaluée
    Queudver


MessageSujet: Une séance de torture comme une autre [SOLO] Dim 16 Mar - 18:54

Extraits du dictionnaire des Sorciers.
Rat : Animal dont l’existence est connue des Moldus. Du côté sorcier, font souvent de la corde à sauter avec leur queue. Très amical. A ne pas confondre avec le Murlap, qui est une créature magique présente dans les régions côtières de Grande-Bretagne dont les tentacules sont utilisées dans certaines potions de soin.
Tête-de-veracrasse : fam. Insulte désignant un imbécile, un abruti.

Le moins que l’on pût dire, c’était que Queudver n’avait rien d’un Murlap. Sous sa forme de rat, il n’était rien d’autre qu’un être dégueulasse, immonde et aucune partie de son corps quelle qu’elle soit ne pouvait être utilisée afin de soigner des malades. Ingurgiter une patte du Mangemort – oui… ce minable était un serviteur du Seigneur des Ténèbres – rendrait plutôt malade que guéri. On avait beau dire que tous les Mangemorts se valaient, certains étaient tout de même plus égaux que d’autres. Queudver comptait encore moins que les meubles de Little Hangleton qu’il devait astiquer et nettoyer comme un pauvre elfe de maison.

Triste existence que celle d’un Animagus sans renommée. Celle de Queudver baignait dans la misère. Il puait, grattait, ronflait, mastiquait, grignotait, vivait avec le fardeau que représentait l’irrespect de ses collègues à son égard. Rogue, Bellatrix, Valverde, … tous le méprisaient avec une force que lui-même pouvait aisément ressentir. Alors que cette horde de serpents assoiffés de sang tenaient le monde dans leur main, Queudver devait se contenter du ménage. Sans oublier que la plupart du temps, le Maître ne le laissait pas user de la Magie dans ses tâches quotidiennes.

Le Manoir du Lord était sinistre en tous points. La bâtisse austère et la cheminée proéminente du salon offraient aux partisans de Voldemort un espace sinistre à souhait pour leurs réunions sordides.

Tic…tac…tic…tac…tic…tac.
La grande pendule du salon émettait un bruit affreux pour qui se trouvait être en état de stress comme Queudver. Son petit cœur tout fragile battait à tout rompre alors que sa main magiquement créée dressait la table pour son Maître craint et adoré. Lorsque le dernier tac partit et que les cloches retentirent dans le Manoir de Little Hangleton, le Seigneur des Ténèbres pénétra les lieux avec sa grandeur naturelle. Queudver n’était pas un simple serviteur, c’était un esclave. Un esclave qui n’assume pas son travail est battu. Rien de plus simple.


« Oh mon M… mon Maître. Je ne vous attendais pas si tôt. »
« Endoloris ! »


L’Animagus s’était transformé en rat sous le coup de la douleur. Il se débattait contre le sol en poussant des petits cris de cochons. Un grincement insupportable pour les nobles oreilles de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom. Le sortilège fut levé.

« Tu me feras penser à ne plus te torturer, Queudver. Je risquerais de t’abîmer. »

L’animal était resté animal, mais sous une autre forme grassouillette. Un peu plus humaine, disons. Il se releva rapidement pour se rabaisser devant le grand Voldemort.

« Vous êtes bon et noble, mon Maître. »

Le larbin, toujours le larbin. Presque de la servitude volontaire.

Spoiler:
 

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une séance de torture comme une autre [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-