POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Dossier Wink Obsorn ( L-Silverleaf )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 19/05/2011
Parchemins postés : 265



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Laëtitia Silverleaf


MessageSujet: Dossier Wink Obsorn ( L-Silverleaf ) Mar 15 Juil - 18:56

Parfois il arrivait que des choses étranges se produisent. Parfois, il arrivait qu'un individu traine là où il ne devrait pas, qu'il entre dans un bureau qu'il n'avait jamais visité. Parfois, il arrivait que ce même individu tente une demande des plus osées, quelque chose qui sortait de l'ordinaire. C'était précisément ce qui se passait ce matin là, lors de l'habituelle petite pause avant le grand bain des commissions du matin. On voyait rarement d'autres commissaires dans le bureau de Silverleaf, principalement parce qu'elle n'était pas la plus appréciée ici et surtout parce qu'elle n'avait pas le temps de s'occuper d'autres choses que ses dossiers. Actuellement, elle faisait partie des commissaires à être overbookés, comme Hodge d'ailleurs qui récupérait plus de commissions que de rigueur. Peut être y avait il un problème avec Aileas ? Elle ne savait pas trop.
Witcher était en Irlande et la commission tournait du mieux qu'elle pouvait sans lui, on ne lui disait pas, mais c'était un joyeux bordel à l'Ordre Nouveau.
Le commissaire du sang s'approcha de sa collègue avant de s'asseoir au bureau et de lui demander, entrant dans le vif du sujet :

« Laëtitia, j'ai un dossier compliqué à donner ...»

La rouquine releva les yeux de son café brûlant pour hocher la tête et fixer son interlocuteur d'un regard interrogateur en commentant :

« Donne le à un nouveau.»

C'était la tradition ici, les dossiers à la con étaient pour les nouveaux, en guise de bizutage. Elle était passée par là elle aussi, elle avait d'ailleurs démarrer sa carrière en interrogeant Tom Jugson, le ministre de l'époque, c'était dire le dossier casse-gueule. Manquant de se brûler les lèvres, elle eut une petite mimique répulsive avant de poser sa tasse et d'écouter la suite.

« Le problème, c'est justement que je peux pas le donner à un nouveau.»

Fronçant les sourcils, la commissaire fut relativement surprise et interloquée par cette annonce. Sa curiosité la poussa donc à s'intéresser au dossier.

« Je veux bien y jeter un œil. Tu as le dossier avec toi ?»

Le gaillard lui refila un dossier relativement épais, la commissaire, surprise, en renversa son café, tachant sa robe au passage …


******************************************


La commission du sang c'était vidée de quasiment tout le personnel. On approchait dix neuf heures et le dernier entretient un peu spécial allait commencer.
Le matin même, Laëtitia découvrait le dossier Osborn. Aussi épais qu'un album photo de famille, il y avait de quoi dire sur le petit Wink. Devant la complexité du dossier, la commissaire du sang avait pris des mesures assez radicales. Il n'y aurait quasiment personne dans l'endroit, donc il valait mieux que l'entretient ait lieu le soir, et sa sœur allait passer son examen dans la pièce d'à coté avec un autre commissaire.
Ce dossier, elle n'était pas près de l'oublier de si tôt.

Wink Osborn. Quinze ans, norvégien avec la double nationalité anglaise, et déjà un problème pour ses parents. Atteint du syndrome de Zeddicus, renvoyé de Durmstrang et nouvellement inscrit à Poudlard pour la rentrée prochaine.
Avant ce dossier, la rouquine n'avait jamais entendu parler de ce syndrome, elle avait donc longuement lu les notes du dossier, et avait rapidement compris que ce gamin là n'était pas comme tout le monde. Pas de contact physique, comportement antisocial, hypersensibilité, difficulté d'assimilation de plusieurs données, passion extrême.
Laëtitia n'était pas experte en psychologie, mais elle avait la curieuse impression que ce gamin était un psychopathe un peu lent à la détente, enfin elle ne pensait pas la chose en ces termes, mais l'idée était là. Autant dire qu'il valait mieux ne pas le brusquer et qu'il fallait quelqu'un de sympathique, le nombre de commissaires capables de gérer diminuant drastiquement, il fallait ajouter le fait de pouvoir gérer un gamin, rebelote, et quelqu'un qui n'avait pas peur de faire des heures supp' avec une certaine patience. Un seul nom sortait du lot, c'était celui de la rouquine.

Après avoir changé de robe pour quelque chose de moins strict, disons simplement qu'en plus de la chaleur, une robe assez courte et un peu décolletée ne dérangerait pas le bureau puisque personne n'était là, la commissaire avait préparé son entretien dans les moindres détails. Tout était organisé, répété et re-répété afin que tout se passe pour le mieux, pour elle comme pour ce cher Wink.

Et l'heure arriva, la commission, déserte ou presque, vit entrer les deux jeunes élèves Osborn. Accompagnés par les parents et deux raffleurs, pour la sécurité, on les présenta aux commissaires qui attendaient dans le couloir pour les entretiens.
Laëtitia serra la main des parents qui la remercièrent de la disposition prise pour leur fils, avant de le confier à la commissaire qui le gratifia d'un sourire amical et d'un 'bonjour wink' tout à fait enjôleur. Après quoi, la gamine entra dans le bureau voisin avec son commissaire, et Laëtitia entra dans le sien, suivie de l'adolescent et d'un raffleur qui referma la porte derrière eux. Là, elle se dirigea derrière son bureau et désigna un fauteuil au gamin, en prenant soin d'éviter tout contact physique avec lui.
Là, elle souffla mentalement, s'installa et plaça le large dossier devant elle.

Avant de commencer, la commissaire lui demanda gentiment, plaçant le pot à cookies devant elle sur le bureau :

« Tu veux quelque chose à boire Wink ? Un verre d'eau ou autre chose ?»

Attrapant un cookie, elle ajouta d'un sourire malicieux :

« Sers toi si tu en veux un, ils sont délicieux.»

Mordant dans son biscuit, la rouquine ouvrit le dossier et commença l'entretien, ni vu ni connu.

« Alors Wink, tu as bien quinze ans ? Né le trois janvier à … désolé si je prononce mal … Stor-Kul-De … tu vas faire ta rentrée à Poudlard en Septembre en cinquième année, et tu prétends au sang-mêlé.»

Elle attendit confirmation de la part du garçon avant d'ajouter un petit commentaire qui se voulait rassurant.

« Ca ne devrait pas trop poser de problèmes, tes parents ont fourni plusieurs documents … peux tu m'expliquer qui sont les membres de ta famille, ainsi que leur statut de sang ?»

La demoiselle le laissa regarder les papiers. Elle avait fait son maximum pour le mettre à l'aise, elle espérait que ça allait faire son petit effet. En attendant, ce dossier n'était pas des plus évidents malgré la prétention au sang mêlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 05/04/1997
Âge du joueur : 21
Arrivé sur Poudnoir : 18/04/2014
Parchemins postés : 35



Pensine
Mon casier judiciaire est:
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Wink Osborn


MessageSujet: Re: Dossier Wink Obsorn ( L-Silverleaf ) Jeu 17 Juil - 21:03

Dès qu'il pénétra dans l'enceinte de Buckingham Palace Wink sut qu'il n'apprécierait pas cet endroit. Si on lui avait demander d'en expliquer la raison...il n'aurait sut quoi dire. C'était une ambiance général négative crée par plusieurs facteurs. Il y avait peu de lumière et c'était très sombre ce qui ne manqua pas de mettre le jeune adolescent mal à l'aise. L'odeur de suie provenant des cheminées et de vieux papiers lui monta à la gorge et il déglutit péniblement. C'était tard dans la soirée, il n'y avait plus grand monde dans le Ministère de la Magie Anglais. A ces côtés le reste de la famille Osborn avançait restant bien serré côte à côte. Le malaise était palpable pour les membres de cette famille...sauf peut être pour la mère de la famille. Kelly Grey, qui avait grandit en Angleterre. Elle avançait d'un pas plus assuré que les autres. Wink jeta un coup d'oeil à sa petite soeur, Eliane, qui parcourait les bâtiments d'un air curieux. On voyait bien qu'un millions de questions tournoyaient dans son esprit...

- Finner du ikke det du leter etter?
Chuchota Wink à sa soeur en Norvégien. (voir trad plus bas)

Il sentit que sa mère lui mettait un coup de coude et se retourna sonné. Sa mère le fixa d'un air courroucé.

- Fait un effort pour parler en anglais Wink. Je sais que tu en est capable. C'est important maintenant qu'on habite en Angleterre !

Ils s'étaient arrêtés au centre du Ministère et Wink serra les dents agacé par la réaction de sa mère.

- Je n'aime pas l'anglais. C'est tout. Je n'aime pas cet endroit non plus d'ailleurs..
Répondis-t-il en anglais cette fois-ci mais avec un accent bien présent.

Son père interrompus rapidement la discussion et les exhorta à avancer. La petite troupe se remis en route. Eliane jeta un coup d'eil à son frère. Elle ne comprenait pas ses réactions. On lui avait pourtant expliquer pourquoi il était important de ne pas trop mettre son statut d'étranger en valeur et de s'adapter le plus rapidement à cet endroit. Surtout il ne fallait pas "faire tâche". Mais rien à faire...Wink se bornait à faire les choses à sa manière...ou à ne rien faire du tout.

- On est là pour un rendez-vous à la Commission du Sang Wink. On doit certifié que notre sang est mêlé, tu te rappels ?
Chuchota sa soeur dans un anglais impeccable.

Wink observa sa soeur et ne dit plus rien. La commission du Sang ? Oui...cela lui rappelait bien quelque chose. Avec son père, il avait passé les deux dernières semaines à préparer ce rendez-vous. Son père lui avait expliqué en détail l'arbre généalogique de sa famille paternel et maternel. Wink l'avait appris par coeur et était capable de réciter de mémoire son discour. Par contre...il ne saisissait toujours pas l'enjeux d'être sang mêlé. Jusqu'à maintenant, les parents Osborn avaient toujours prônés que la famille importait plus que le reste et que ces histoires de sangs n'avaient pas d'importance...mais soudainement dès leur arrivé en Angleterre...il y avait eut comme une obsession pour ce statut de Sang-Mêlé. Pour être franc...Wink n'y comprenait pas grand chose et cela l'ennuyait lourdement.

Bientôt, la famille fut rejoins par un autre homme à la stature militaire qui les accompagna à travers les couloirs de Buckingham Palace. Les talons de la mère de Wink claquait répétitivement sur le sol et cela mis les nerfs du jeune adolescent à vif. Le silence était opressant et le claquement de ces talons ne faisaient que mettre en valeur l'aspect imposant et menaçant de ce lieu. Finalement, la famille Osborn arriva devant les bureaux de la Comission du Sang. Lorsque Eliane fut entrainée dans l'un des bureaux, Wink voulu la suivre sa mère le retint. Une dame s'approcha alors et le salua.

- Bonjour Madame. Répondis Wink avec politesse comme on lui avait enseignée.

Il suivit la dame dans son bureau. Derrière lui, l'homme à l'aspect militaire referma la marche et ferma la porte dans son dos. Il sursauta, réalisant qu'il était seul dans ce bureau et se retourna juste à temps pour entendre son père lui lancer d'un ton encourageant:

- Ne t'en fais pas Wink. Tout ira bien !

Cette situation le secoua mais il s'efforça de garder son calme et s'installa sur la chaise face à face avec la dame. Son coeur se mis à battre plus rapidement, un sentiment d'oppression s'empara de lui, il sentit de la sueur coulée le long de son dos. Derrière la comissaire, des objets disposés de manières hétéroclites se mirent à légèrement trembler. Wink avait peur.

« Sers toi si tu en veux un, ils sont délicieux.»

Cette proposition arriva pile poil au bon moment et Wink n'hésita pas à se servir d'un cookie appetissant qui calma son angoisse. Il avait déjà repérer les dossiers qui se trouvaient devant lui: principalement des photos de sa famille et des arbres généalogiques.

« Ca ne devrait pas trop poser de problèmes, tes parents ont fourni plusieurs documents … peux tu m'expliquer qui sont les membres de ta famille, ainsi que leur statut de sang ?»


Wink l'observa d'un ton morne et absent...soudain il repéra une baguette sur le coin du bureau de la dame et cela obnubila tout son attention.

- C'est une baguette en bois de cerisier n'est-ce-pas ?
Lança-t-il avec un sourire candide envers la commissaire.

Son cerveau analysa l'objet et quelque secondes plus tard à peine il ajouta...

- Avec un coeur en crin de licorne, je parierais. Environ 25 cm. Ces baguettes-là sont pleine de ressources et de puissance. Il faut un sorcier maître de lui même en toute circonstance pour les contrôlée...mais le crin de licorne...il fit la moue...cela ne lui confère qu'une puissance magique modérée.

En effet ce n'est pas avec ces baguettes-là qu'on allait faire des merveilles magiques...mais Wink était quelque peut rassurer par ces nouvelles. La personne face à lui était apparemment quelqu'un de fiable.

- Ma grand-mère, Agnès Grey, côté maternel, possédait la même. Bois de Cerisier et crin de licorne. Acheté chez Ollivander pour ses 11 ans. Je peux voir votre baguette ? Demanda-t-il. Ses yeux brillaient d'une curiosité insatiable.
-----------------------------------------
Traduction du Norvégient: rappel moi ce que l'on fait ici ?


Dernière édition par Wink Osborn le Mer 27 Aoû - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 19/05/2011
Parchemins postés : 265



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Laëtitia Silverleaf


MessageSujet: Re: Dossier Wink Obsorn ( L-Silverleaf ) Sam 19 Juil - 1:31

Forcément, la petite ruse de la rouquine ne pouvait pas marcher. Et oui, on ne pouvait pas être jolie et intelligente, non pas à l'Ordre Nouveau, c'était connu, les personnes de l'administration ne pouvaient pas être et charmantes et intelligentes … ni les deux …
Non, attirer Wink avec cette petite ruse n'était clairement pas une bonne méthode, mais la rouquine avait au moins essayé de faire les choses normalement, ça ne marchait pas, tant pis, il faudrait trouver autre chose.
Rapidement, le gamin sembla ailleurs et il ignora littéralement la question pour repartir sur autre chose de complètement hors sujet.

- C'est une baguette en bois de cerisier n'est-ce-pas ?

La commissaire ne comprit pas tout de suite et tourna la tête pour voir que le garçon semblait intéresser par celle de la rouquine. Étrange lubie, mais elle ne s'en offusqua pas et répondit gentiment :

« Oui, c'est exact, tu as le coup d'oeil.»

Elle, était bien incapable de dire de quel bois il s'agissait rien qu'en regardant un instrument magique, ça la dépassait totalement et elle trouvait ça presque … intimidant, c'était une compétence qu'elle n'avait pas et ne comprenait pas vraiment. C'était d'ailleurs étrange que le gamin s'intéresse plus à cet objet qu'à son propre avenir, peut être que ça relevait de sa pathologie, allez savoir.
La rouquine ne s'en offusqua pas et attendit que ce petit moment de folie passe, espérant pouvoir le questionner sur sa famille au moment opportun.

- Avec un coeur en crin de licorne, je parierais. Environ 25 cm. Ces baguettes-là sont pleine de ressources et de puissance. Il faut un sorcier maître de lui même en toute circonstance pour les contrôlée...mais le crin de licorne...cela ne lui confère qu'une puissance magique modérée.

Elle écarquilla les yeux devant cette série d'affirmation. Il était pour le moins étrange qu'un élève aussi jeune en sache autant sur les baguettes, c'était vraiment quelque chose de très spécifique, il fallait des années d'apprentissage pour arriver à ce résultat là, et lui, simple élève en échec scolaire, parvenait à cela d'un simple coup d'oeil. Au font, Wink n'était pas un élève perturbateur, loin de là, ce gamin était un surdoué dans un domaine et inadapté au système. Elle en toucherait probablement deux mots à ses parents à la fin de l'entretien afin de l'orienter le plus tôt possible vers une formation dans ce domaine.

« C'est exactement ça, tu t'y connais en baguette. J'ai presque l'impression d'entendre monsieur Ollivander.»

Oui, nul doute qu'il aurait bien besoin d'un apprenti à la boutique, car à ce qu'on disait, ils n'avaient pas de femmes ni d'enfants.

- Ma grand-mère, Agnès Grey, côté maternel, possédait la même. Bois de Cerisier et crin de licorne. Acheté chez Ollivander pour ses 11 ans. Je peux voir votre baguette ?

Laëtitia hocha la tête, il fallait sauter sur l'occasion pour aborder le sujet de l'ancêtre, une lueur d'espoir arrivait enfin.

« Oui bien sûr. Elle le laisse prendre la baguette et l'examiner. Elle faisait quoi ta grand mère comme travail avec cette baguette ? Elle est passée à Poudlard aussi ? »

Allez ma fille, tente ta chance, tu tiens le bon bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 05/04/1997
Âge du joueur : 21
Arrivé sur Poudnoir : 18/04/2014
Parchemins postés : 35



Pensine
Mon casier judiciaire est:
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Wink Osborn


MessageSujet: Re: Dossier Wink Obsorn ( L-Silverleaf ) Dim 3 Aoû - 13:25

Le sourire de la Commissaire de Sang fut à peine pris en compte par Wink. Il n'avait de yeux que pour la baguette qu'il tenait entre ces moments. Une baguette, c'était fragile et capricieux, il fallait toujours faire attention lorsqu'on s'en saisissait...surtout lorsqu'on était pas le propriétaire de celle-ci. Parfois les baguettes avaient des réactions pour le moins innatendues dans des mains étrangères à celle de leurs propriétaires. Les plus caractérielles se mettaient à chauffer jusqu'à brûler les mains du sorcier qui se retrouvait contraint de la lâcher mais la baguette de Laetitia Silverleaf n'était pas de cette catégorie.

Wink la fit rouler entre ces doigts avec délicatesse. Le bois capturait la lumière et la reflétait par milles variantes de couleurs toutes plus fascinantes les unes que les autres. Un petit sourire s'esquissa sur les lèvre du jeune adolescent. La prise en main était facile et il agita souplement le poignet dans l'air. Une bougie posé sur le bureau de la Commissaire s'éteignis ce que Wink remarqua à peine. Il était plutot distrait comme gamin. Il entendit l'homme qui se tenait derrière lui s'agiter et taper du pied d'un air impatient. Wink flirtait avec les limites...en toute inconscience. Ses yeux se levèrent et ils croisèrent ceux de la commissaire qui semblait mal à l'aise. Le jeune garçon soutint son regard avec douceur...puis soudain il se rappela pourquoi il était là et la question de la Commissaire lui revint en mémoire. Il reposa la baguette sur le bureau et répondis comme par automatisme:

- Ma grand-mère a travaillé dans la vente de Balais Magiques chez Magik Broomstick au Chemin de Traverse. C'était elle qui soumettait les Balais à divers test d'enchantements magiques. Elle a commencé sa scolarité à Poudlard en 1970. Elle a été envoyée chez Poufsouffle. C'est en 6ème année qu'elle a fait la connaissance de mon grand-père William Grey pendant les vacances d'été en Ecosse. C'était un moldu, il s'arrêta laissant ce mot prendre de l'ampleur dans le silence de la salle...puis repris, ils ce sont mariés en 1982 et ma mère est née de leurs union quelques années plus tard.

Il regarda la commissaire prendre des notes sur son calepins et ajouta d'un ton léger:

- Il y a là le certificat de naissance de ma grand-mère côté maternel qui prouve qu'elle provient de l'union de deux sorciers. Il y aussi ces diplômes de Buses et d'Aspics ainsi que le certificat d'achat de sa baguette chez Ollivander. On a également fait parvenir le certificat de naissance de mon grand-père qui était un moldu pur souche.

Il récita cela de manière automatique. La mémoire de Wink était excellente pour ce genre de détail. A la mention de son grand-père moldu, un certain malaise s'empara de lui. A chaque fois qu'il le mentionnait depuis qu'il était arrivé en Angleterre, il avait la vague impression de commettre un crime. De plus sa mère évitait au maximum de parler de ces origines à moitié moldu car ce n'était pas "un sujet dont on parlait aussi ouvertement"...une chose qui une fois de plus échappait à Wink. Son grand-père étant décédée peu après la naissance de Skyler, il n'avait pas vraiment eut de contact avec sa famille moldu. Les relations étaient tendus entre sa mère et le reste de la famille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 19/05/2011
Parchemins postés : 265



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Laëtitia Silverleaf


MessageSujet: Re: Dossier Wink Obsorn ( L-Silverleaf ) Mer 6 Aoû - 16:12

Poudlard manquait un peu Laëtitia, mais en voyant ce que l'école était devenue, elle se disait que ça n'était plus ce qu'elle avait connu. Même les élèves semblaient voir changé, aux vues des affaires politiques, ça n'était même plus des gamins, le système les avait formaté, un peu trop parfois, et il n'était pas rare de voir que certains avaient fait la une ou que d'autres avaient terminé à Azkaban.
Les choses que nous quittons finisse tôt ou tard par réellement nous quitter, qu'on le veuille ou non, et en sortant de Poudlard, elle avait fait un trait dessus, involontairement certes, mais voir un commissaire du sang dans cet école serait plus que mauvais signe.
Ce petit là n'avait pas la moindre chance de devenir quelqu'un de normal, surtout pas là bas, il allait se faire formater, enfin on allait essayer, sans y arriver, alors qu'il avait un talent bien précis. On ne pourrait pas le laisser vivre et être heureux, on le punirait, le traiterait de cancre, ou pire encore … il serait le souffre-douleur, ça n'allait pas être lui rendre service. C'était décidé, à la fin de l'entretien, la rouquine irait en toucher deux mots aux parents, avec ce que ça valait.

Et le gamin continua de s'amuser avec la baguette, ignorant purement et simplement la raison première de sa visite, ce qui angoissait Laëtitia, il fallait le dire, elle n'avait pas envie d'envoyer ce gamin à Azkaban, ni le mettre entre les mains d'un légilimens, autant dire que tout deviendrait plus compliqué si l'autre ne lui sortait pas une maigre preuve, même sans l'expliquer, il lui fallait quelque chose de tangible, ne serait ce que pour laisser un doute planer, car avec deux parents sorciers, il était peu probable qu'il soit né moldu.
Dans un automatisme faussement improvisé, il eut un moment de lucidité et récita :


- Ma grand-mère a travaillé dans la vente de Balais Magiques chez Magik Broomstick au Chemin de Traverse. C'était elle qui soumettait les Balais à divers test d'enchantements magiques. Elle a commencé sa scolarité à Poudlard en 1970. Elle a été envoyée chez Poufsouffle. C'est en 6ème année qu'elle a fait la connaissance de mon grand-père William Grey pendant les vacances d'été en Ecosse. C'était un moldu ... ils ce sont mariés en 1982 et ma mère est née de leurs union quelques années plus tard.

Pas de temps à perdre, elle entama la rédaction de tout cela, notant le moindre détail, la moindre date et information utile.

- Il y a là le certificat de naissance de ma grand-mère côté maternel qui prouve qu'elle provient de l'union de deux sorciers. Il y aussi ces diplômes de Buses et d'Aspics ainsi que le certificat d'achat de sa baguette chez Ollivander. On a également fait parvenir le certificat de naissance de mon grand-père qui était un moldu pur souche.

C'était toujours dingue de voir que la plupart des parents bourraient le crâne de leurs gamins pour qu'ils apprennent et récitent bêtement un speech préparé. Si certains commissaires s'en satisfaisaient, pas elle, elle aimait que les enfants soient à l'aise et s'expriment avec leurs mots. Et quand venait une question qui n'avait pas été préparée ou révisée, c'était l'échec total, une dégringolade monstrueuse qui vous changeait un petit pion en case vide. Disons le clairement, c'était comme ça que Laëtitia faisait en sorte que certains Serpentards n'obtiennent pas le statut de sang pur … un ancêtre un peu méconnu et hop, le tour était joué, surtout avec les nouvelles lois Witcher, du pain béni pour les commissaires du sang un peu connards sur les bords.
Mais en vertu de ces dites lois, elle se devait d'explorer les deux sangs du gamin et demanda alors, ignorant les efforts qu'il avait fourni pour sortir deux phrases dans le sujet auparavant :

« Très bien Wink, qu'en est il de ton coté paternel ?»

Il n'y avait plus qu'à noter la suite et envoyer le dossier à l'examen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 05/04/1997
Âge du joueur : 21
Arrivé sur Poudnoir : 18/04/2014
Parchemins postés : 35



Pensine
Mon casier judiciaire est:
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Wink Osborn


MessageSujet: Re: Dossier Wink Obsorn ( L-Silverleaf ) Ven 29 Aoû - 19:27

Wink observait la commissaire d'un air impassible tandis qu'elle prenait notes de ses dires d'un air concentré et appliqué. Une petite ride se forma entre ces deux sourcils qui se fronçaient allégrement due à son assiduité. Les yeux de Wink se perdèrent ans le visage de la commissaire avec légerté et il ne tarda pas à décrocher de la réalité. Des souvenirs affluèrent à sa mémoire...un souvenir en particulier. Le visage doux de la commissaire lui rappelait à s'y méprendre celui d'une fille qu'il avait connus à Stor-Kulde il y a quelques années de cela alors qu'il était encore scolariser à l'Akademie Goodwin en Norvège. Son nom était Annelyse. Elle était française d'origine mais parlais courrament le norvégien...

Un jeune garçon aux cheveux bruns se tient assis sur un petit muret. Les bras croisés contre ces genoux et le regard dans le vide. Il a l'air vaguement perdu. Des gouttes d'eau tombe régulièrement du toit qui protège le petit muret de la météo froide de la Norvège. Un paysage enneigé s'étend devant les yeux du jeune garçon. Son attention est attiré pendant quelques secondes par un groupe de garçons qui font une bataille de boules de neige. Wink les observent d'un silence curieux mais intérieurement rebuté. Il n'aime pas particulièrement le contact de la neige froide sur son visage. C'est humide, mouillée et lui donne l'impression de se liquéfier. Quand il pousse le dégout plus loin...il a l'impression de se transformer en une flaque d'eau translucide et de disparaître. Cette idée le fait frissonner. Disparaître. Etre invisible aux yeux des autres. C'est terrifiant...bien qu'il ne soit pas le gamin le plus remarqué de sa classe !

Quelques filles rejoignent les garçons pendant leur bataille de boules de neige, ce qui est plutôt commun ici à l'Akademie. La plupart des enfants sont fait du même bois...ou plutôt de la même glace et les genres se mélangent alègrement dans une joyeuse confusion apprécié de tous. Pas de séparation, quelques conflits, quelques baffes et croches-pattes mais en somme...un joli désordre ! Les yeux de Wink se ferme à moitié et il s'assoupis légèrement pendant quelques minutes, rêvassant de baguettes faites d'un bois qui ne se briserait jamais quand soudain...une masse froide, mouillée et à consistance vaguement solide atterit en plein dans son visage.

- Aaah ! Sursaute Wink, pris au dépourvu. Il se lève d'un seul coup, les yeux grand ouverts par le choc et se dépêche d'essuyer la neige de son visage. Il se met à trembler, inconfortable. Wink lève les yeux et vois une jeune fille courir dans sa direction. Ses sourcils se froncent d'un air foncièrement inconfortable. La fille a un visage rond et des longues boucles rousses qui encadrent son visage dans un joli ensemble bien orchestrée.

- Désolé, désolé, désolé Wink ! Se confond en excuse la fillette. Je voulais atteindre mon amie mais...Elle se tord les mains en deux d'un air inquiet.

Wink jette un coup d'oeil à sa droite et remarque l'amie de la fillette. Une petite brune qui est partie dans un grand fou rire très audible. Un pic de colère monte en Wink et il se tourne vers son aggresseuse à boules de neige.

- Tu ne sais pas viser ! Idiote. Va t'en.

Les yeux de la jeune fille s'agrandisse de surprise et semble se mettre à briller comme si allait se mettre à pleurer. Wink secoue sa tête comme pour chasser un démon qui se tiendrais dans ces cheveux, se lève, et s'en va sans un mot de plus. La fillette le suis...

- Attends...j'ai pas fait exprès. Attends Wink ! S'il-te-plait ! Elle lui saisit la main et il s'arrête d'un seul coup surpris par le contact soudain.

La paume de la fille est chaude et douce dans la sienne qui est plus froide et encore humide. Il ne dit rien et croise le regard de la jeune fille. Elle soutient son regard d'un air obstiné tout en se dandinant d'un pied sur l'autre.

- Je m'appelle Annelyse.

- Ah. Annelyse-qui-ne-sait-pas-viser. D'accord...Répond Wink avec un léger sourire.

On n'y croirait pas mais ce fut certes le début d'une amitié quelques peut rocambolesques entre ces deux individus qui fut malheureusement coupé par le départ précépité de Wink en Russie...comme un retour à la réalité assez...brutale.


« Très bien Wink, qu'en est il de ton coté paternel ?»

En effet oui...un retour à la réalité bien réel de la vie de Wink qui avait quitté la Norvège. Il cligna des yeux et se tourna vers la comissaire qui le regardait d'un air avenant. Sobrement, Wink continua ces explications tout en pensant toujours à Annelyse. Que pouvait-elle bien faire en ce moment ?

- Simen Osborn,mon père, a fait toute sa scolarité à l'Akademie Goodwin ou il a obtenue les équivalents des Buses et Aspics puis il a poursuivis ses études en temps que Guerrisseur à l'université magique d'Oslo. C'est le fils de Adrian et Aimee Ilyois Osborn, tout deux sorciers et de sang-pur. La lignée des Osborn remonte à plusieurs générations de sang pur et norvégien. Adrian et Aimee Osborn travaillaient tout les deux au Ministère de la Magie Norvégien dans le département de la Justice. Aujourd'hui, ils sont à la retraite. Il y a ici les arbres généalogiques et documents de naissance. Mes arrières grands-parents sont Georg Osborn et Fiona Thorin Osborn. Georg Osborn travaillait au Ministère de la Magie Norvégien dans le département de la Sécurité Interne. Fiona Osborn était professeur universitaire dans l'Art des potions à l'Université d'Oslo. Voilà leurs baguettes: Georg Osborn: Bois de cerisier, 20 cm, crin de sombrale et Fiona Osborn: Bois de pommier, 17 cm, plume d'hypogriffe. Deux baguettes très opposés, sans aucun doutes. Termina Wink sur un ton presque professorale.

- Avez-vous besoin de plus de précisions ? Demanda-t-il doucement.

A vraie dire il commençait serieusement à s'ennuyer et ne pouvait s'empêcher de s'agiter dans sa chaises. Penser à Annelyse l'agitait souvent car cela lui rappelait combien partir en Russie s'était révéler difficile pour lui. L'incompréhension de ce nouveau milieu, cette nouvelle langue, cette nouvelle vie et surtout tout ces gens...tellement différents. Trop de personnes différentes. Il avait vécue cette transition dans un nuage obscur et opaque comme un sourd-muet-aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 19/05/2011
Parchemins postés : 265



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Laëtitia Silverleaf


MessageSujet: Re: Dossier Wink Obsorn ( L-Silverleaf ) Mer 3 Sep - 18:54

Laëtitia voyait arriver, non sans une once de soulagement, la fin de l'entretien. Qu'y aurait il à en tirer de toute manière ? Elle n'était même pas certaine que la moitié de ce que le gamin lui avait dit était vrai. Comment faire ? Oh elle avait déjà sa petite idée, elle croiserait les résultats avec son collègue et verrait ce dont il en retournait, autant dire qu'elle avait hérité du dossier le plus compliqué de la journée. Ce genre de cas était presque plus abordable que le fils du mari de l'oncle de sa tante qui s'était mariée avec le cousin de la sœur de son beau-frère le jour de l'anniversaire de la mort de l'arrière grand père maternel du cousin germain lépreux.
Alors elle notait, se disant que pas grand chose ne servirait. Cet entretien était une imbécillité, c'était à un guérisseur de sainte-mangouste de lui faire passer, pas à elle, elle ne savait pas comment gérer ce trouble, et même si elle avait l'air de bien s'en sortir, ça n'était pas son ressenti. Le moindre mot pouvait tout faire déraper, et elle n'avait pas envie de voir ses efforts réduits à néant, alors elle écouta, sans un mot, ne laissant entrevoir que quelques mimiques faciales vides de sens.

- Simen Osborn,mon père, a fait toute sa scolarité à l'Akademie Goodwin ou il a obtenue les équivalents des Buses et Aspics puis il a poursuivis ses études en temps que Guerrisseur à l'université magique d'Oslo. C'est le fils de Adrian et Aimee Ilyois Osborn, tout deux sorciers et de sang-pur. La lignée des Osborn remonte à plusieurs générations de sang pur et norvégien. Adrian et Aimee Osborn travaillaient tout les deux au Ministère de la Magie Norvégien dans le département de la Justice. Aujourd'hui, ils sont à la retraite. Il y a ici les arbres généalogiques et documents de naissance. Mes arrières grands-parents sont Georg Osborn et Fiona Thorin Osborn. Georg Osborn travaillait au Ministère de la Magie Norvégien dans le département de la Sécurité Interne. Fiona Osborn était professeur universitaire dans l'Art des potions à l'Université d'Oslo. Voilà leurs baguettes: Georg Osborn: Bois de cerisier, 20 cm, crin de sombrale et Fiona Osborn: Bois de pommier, 17 cm, plume d'hypogriffe. Deux baguettes très opposés, sans aucun doutes.

Et pourtant elle n'avait jamais entendu parler de cette famille. Quoi qu'il en soit, il y avait des archives qui confirmerait ou non ces affirmations, mais pour l'instant, l'heure n'était pas à cette tâche, il fallait gérer le gamin et ses déclarations.

- Avez-vous besoin de plus de précisions ?

La commissaire releva la tête de son parchemin, lui accordant un sourire bienveillant et rassurant.

« C'est parfait Wink, j'ai tout ce qu'il me faut, je te remercie. »

Elle replaça donc sa plume sur l'encrier avant de ranger ses notes avec le dossier. Elle lui expliqua également :

« Je t'enverrai le résultat dès que possible, je dois croiser avec mon collègue, mais ne t'en fais pas, aucune raison de t'inquiéter, tout m'a l'air en règle.»

Se levant, elle accompagna le garçon jusqu'à ses parents, leur expliquant rapidement la situation alors que Wink retrouvait sa sœur. Tout s'était bien passé, elle les rassura mais leur conseilla de ne pas envoyer le garçon à l'école, de le laisser chez eux et de lui faire suivre une formation chez Ollivanders. Au moins, elle avait fait son possible pour lui.
Elle regarda les parents s'en aller, le gamin avec eux, un gamin qui ne serait pas heureux … parce qu'on agissait pour 'son bien'. Qu'il était triste d'en arriver là.

Deux jours plus tard, il reçut une lettre du ministère, lui annonçant qu'il avait bien été déclaré sang-mêlé, ainsi qu'un petit mot d'encouragement de la commissaire Silverleaf, lui souhaitant bonne chance à Poudlard et l'incitant à garder ce don sconcernant les baguettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dossier Wink Obsorn ( L-Silverleaf )

Revenir en haut Aller en bas

Dossier Wink Obsorn ( L-Silverleaf )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-