POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Cours Magistèral || Léon Brom [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 20/10/2013
Parchemins postés : 2092



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 13PV
Ruth U. Alexïeva


MessageSujet: Re: Cours Magistèral || Léon Brom [Fini] Dim 7 Sep - 11:07

De tout le panel de sort dont se composait la Magie Noire, aux yeux du public, les Impardonnables étaient probablement les plus connus et les plus effrayants. Amusant quand on savait que la Magie Noire, souvent très méconnue, contenait des branches fort sombres dont certains sorts dépassaient en imagination tout ce que le bas peuple pouvaient bien se figurer. Restait que les Impardonnables méritaient probablement bien leurs noms puisque la particularité de ses sorts étaient qu'ils violaient une partie de ce qu'était l'homme. Le plus connu de tous, le plus fatal, l'Avada Kedavra. La signature du Seigneur des Ténèbres. Le Doloris, le plus brutal, l'envie de faire mal à sa victime. Potter avait été incapable de le lancer correctement à Bellatrix Lestrange, tout juste un picotement d'après ses dires. Le garçon qui avait fini par mourir manquait de cette envie qui caractérisait tout les mangemorts, celle de faire mal et d'infliger la douleur. C'était un sort que Ruth ne maitrisait pas, même si, comme beaucoup d'élève à Dumstrang, elle en avait appris les rudiments. Elle n'avait pas trop d'inquiétude quant à sa capacité à le lancer correctement. Il lui fallait simplement de l'entrainement, mais l'envie de faire mal, de rendre une partie de la douleur qui l'habitait quotidiennement, pour équilibrer quelque chose qu'elle ne pourrait jamais équilibrer, ça elle saurait le faire. La vie n'était juste, elle l'avait appris à ses dépens, il y avait cinq ans. On peut tout avoir, tout posséder, tout le monde peut souhaiter vous voir heureux, et pourtant, on peut tout de même tout perdre. Il suffit d'un rien, un simple évènement qui vous détournait du chemin sur lequel vous étiez engagé. Dans son cas, ça avait été l'envoi de Benjamin en Russie. Si lui-même blâmait le régime et les puristes pour l'avoir mit dans la position dans laquelle il était, Ruth ne le faisait pas.

Elle serait morte plutôt que de changer de camp. Et elle qui pensait que les convictions de Benjamin étaient plus fortes que sa propre vie. Il s'était avéré que non, et elle se demandait ce qui l'avait fait changer d'avis. Pas elle en tout cas, vu que c'était par le plus pur des hasards qu'elle avait su qu'il était en vie.

Restait le dernier des trois sorts, l'Impérium, celui dont elle avait le plus besoin pour avancer dans son travail. À la réflexion, elle aurait pu demander de l'aide à John, ce sort était sa signature, et elle ne savait pas vraiment pourquoi elle s'était tournée vers le Magistère en premier. John, bien qu'étant un sorcier talentueux, n'avait pas les années d'expérience du Magistère, sans compter qu'elle n'avait jamais imaginé qu'un homme aussi important et occupé prenne la peine de lui enseigner la discipline lui-même. Maître exigeant, il lui avait tout de même en peu de temps appris la base de la Légilimencie, et l'Impérium par extension. On aurait pu lui faire le reproche qu'il était un maître exigeant, mais le reproche aurait été stupide. La magie était une discipline qui demandait pratique, travail, et dans le cas de la magie noire, sacrifice. Rien n'était jamais facile. Le sacrifice que demandait la magie noire pour celui qui voulait l'apprendre était parfois trop grand pour ceux qui la méprisaient. La magie blanche était accessible à tous, elle ne demandait rien. La magie noire était comme un échange équivalent, et seuls ceux qui étaient prêts à donner quelque chose pouvait la comprendre et la pratiquer.

Et toi que peux-tu donner ? Que veux-tu donner ? Tout. Elle entendait bien ne pas être de la chair à baguette. Elle avait reçu la marque, elle n'était plus un simple Serviteur des Ténèbres, mais la volonté du Lord devait être satisfaite, les choses ne devaient pas être faites à moitié. Ses plans étaient grands, et eux ses fidèles, devaient tout mettre en œuvre pour le servir au mieux, lui ouvrir la voie, et ne pas se mettre dans son chemin.

Du reste, son professeur du jour semblait être content de sa performance, quand bien-même celle-ci avait oscillé entre le bon et le moins bon au fil des exercices. Il lui donna quelques conseils, lui rappelant qu'il ne fallait pas oublier de relancer l'Impérium sur ses victimes pour s'assurer que ceux-ci étaient toujours sensibles au maléfice. LeeRoy avait été l'apprentie de Brom, elle était morte désormais, mais Ruth ne pouvait s'empêcher de penser à la quantité de savoir gâcher, alors qu'elle aurait probablement eu l'occasion de tout apprendre d'un tel maître.

Quoiqu'il en soit, LeeRoy n'était pas le sujet du moment, et puisque le Magistère lui avait promis de lui montrer une véritable opposition, Ruth se rassit, et ferma les yeux, et comme il lui avait indiqué, tenta de pénétrer son esprit.

Étrange sensation que celle de buter contre un mur. L'esprit de son adversaire était inaccessible pour elle, elle le sentait bien, néophyte comme elle l'était dans la discipline, elle n'aurait pas su le forcer, ce qui ne l'empêchait pas d'essayer. C'était comme lancer un assaut contre un mur qu'on sait qu'on ne peut pas casser, frustrant, agaçant. Elle détestait échouer, quand bien-même, elle savait qu'elle ne pourrait pas réussir ...

____________________________________


“How do you move on? You move on when you finally understands that there is no turning back.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: Cours Magistèral || Léon Brom [Fini] Jeu 11 Sep - 9:01

La violence est et reste quelque chose de très relatif. C'est comme la facilité ou la difficulté, tout dépend de la personne subissant ou offrant de telles choses. La Mgie ne faisiat pas exception à ce genre de considération fort généralisantes. Non, ce que les un faisait en offrant leur tout puissance, toute la violence dont ils étaient capables dans un seul geste pouvait paraître aussi anodin que le murmure du vent dans quelque feuillu du jardin.

Léon Brom savait qu'il était un Occlumens très puissant comparé à Ruth Alexieva, c'est pourquoi, même si il ne s'était pas montré spécialement délicat dans les exercices, il n'avait pas poussé la lutte comme il l'aurait fait dans une réelle situation de danger. Il fallait faire la part des choses entre une instruction et une punition par l'exemple. Briser la gamine ou extasié, ce serait plutôt contre productif au final. Il ne le ferait pas, même si, par son attaque, elle lui en donnait la possibilité.

Il avait cru bon de ne pas tout lui dévoiler sur le sujet de l'Extase. Il y avait des savoirs qu'il valait mieux ne pas transmettre sans que les personnes n'aient démontré qu'ils en était parfaitement dignes. Léon Brom était de ceux qui codaient leurs notes manuscrite pour ce genre de raison uniquement. La clé de ce cryptage à jamais caché au plus profond de son esprit : seul un Légilimen de la classe d'Hopkins ou de Jedusor pourrait lui arracher son secret. Brom connaissait suffisamment le Seigneur des Ténèbres pour savoir que son pouvoir si immense, il l'avait entre autre obtenu de cette façon. Il s'était opposé à des sorciers puissants possédant un savoir qu'il n'avait pas. Il les avait combattu puis vaincu en duel avant de leur extirper chaque bribe de connaissance de leurs cervelles par Légilimancie. Certains prétendaient que Morgane avait fait de même dans sa lutte contre Merlin. L'un dans l'autre, le procédé était loin d'être évident à mettre en place, même si tout aussi loin d'être idiot : les connaissances acquises par un tel biais ne nécessitant plus d'apprentissage puisqu'on s'est approprié directement les informations.

Le dernier exercice serait celui de l'absence de retenue dans l'Opposition, même si Brom contrôlerait sa riposte pour ne pas tuer ou extasier la jeune femme. Il voulait lui montrer ce qu'elle devait fuir à tout prix.

Il sentit la conscience de la mangemort effleurer soudainement la sienne, il avait toujours une barrière mentale acceptable par routine, elle ne put entrer. Par contre, cette sensation d'assaut fut le petit cailloux qui, glissant sur la pente du terrain, finissait par causer une véritable avalanche. Brom mit une demi seconde à rassembler les forces de son esprit. Puis, comme un lutteur pourrait le faire avec son corps, il propulsa son mental droit vers son adversaire. Ses bras invisibles enfermant l'esprit de la disciple du jour de leur étreinte. Le choc fut rude pour la demoiselle, mais il n'avait fait là que la repousser très vivement de lui même. A présent, il commença à serrer très fort l'esprit à sa merci. Il opérait sur elle comme un véritable étau, elle dût ressentir une très très vive douleur, et surtout et plus que tout elle dût comprendre qu'il avait son sort entre ses mains. Il pouvait faire ce qu'il voulait d'elle ou presque. Il poursuivit son effort, propulsant avec véhémence l'esprit de la jeune femme dans son propre corps, le choc, bien que mental, eut une répercussion sur le physique même, qui partit à la renverse vers l'arrière. Brom ne s'arrêta pas, comme appliquant une main invisible sur le visage de Ruth, l'écrasant, lui raclant le crâne au sol. Elle n'avait que les sensations, dans les faits elle bougeait plus. Il put sentir soudainement sa panique et sa peur, bien qu'elle conservait sa confiance envers lui. Il sourit et termina par lui faire sentir qu'il était dans son esprit à elle sans toutefois qu'elle ne puisse deviner la moindre de ses pensées à lui. Puis il se retira. Le duel de conscience ne sembla pas l'affecter alors que Ruth, qui n'avait cesser de maintenir sa volonté et de lutter durant tout l'échange, ruisselait de sueur, de larges perles suintant de son front. Elle était hors d'haleine et lui, il semblait à peine échauffé. Un bon demi siècle d'expérience à très haut niveau, ça donne une capacité incroyable face à des gens entrainés, ça donne le plein contrôle sur des novices, la logique même.


Ainsi vous savez Miss Alexieva. Ne négligez jamais personne, jamais la moindre cible. Ce que j'ai fait est à la portée de tout sorcier ayant été instruit. Un moldu se serait contenté de simplement vous repousser, il n'aurait pas put vous forcer à retrouver votre corps comme je l'ai fait. Mais il aurait put être aussi violent et fort que je ne l'ai été.

Pour ma part, j'en ai terminé. Compte tenu de temps que nous avons consacré, j'estime que vous êtes bien formée. Le reste n'appartient qu'à vous. Si vous n'avez plus de question, nous en resterons là.

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cours Magistèral || Léon Brom [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-