POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

La vengeance n'a toujours fait que détruire ♦ J. Serpens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 10/08/2014
Parchemins postés : 252



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Jeremias L. B. Serpens


MessageSujet: La vengeance n'a toujours fait que détruire ♦ J. Serpens Dim 10 Aoû - 17:06

..





© Le-Fou-Chapelier
JEREMIAS LUCIUS BASILIUS SERPENS (ft. Louis Garrel)

    » SURNOM(S) : (facultatif)
    » NÉ LE : 3 Janvier 1979
    » LIEU DE NAISSANCE : Bristol
    » ÂGE : 27 années derrière lui
    » DEGRÉ D'ÉTUDE : Sept années à Poudlard, trois années de formation à l'Université Magique de Londres, deux années de formation au Département de Contrôle et Régulation des Créatures Magiques au Ministère de la Magie Anglais
    » ORIGINE(S) & NATIONALITÉ : Eccossais
    » SANG CERTIFIÉ COMME : Sang-Pur. Jeremias est à la tête de l'immense famille Serpens et de ses avoirs. Il n'est plus à prouver la Pureté d'une telle famille, encore moins sa fidélité au Régime.
    » BAGUETTE : Bois de Lierre, vingt-neuf centimètres, nerf d’encolure de Dragon. C’est une baguette entièrement noire et particulièrement légère. Quelques motifs peuvent encore être visibles après bien des combats et des duels. Il possède également la baguette de son père, qu’il n’arrive pas encore à utuliser.
    » PATRONUS: Une Pisauridae, araignée aux longues pattes.
    » EPOUVANTARD : Depuis peu, Maleficus riant de lui. Jeremias a fait de la vengeance de son jeune frère et de ses parents une si grande obsession qu’il est certain que tous attendent de lui qu’il s’accomplisse.
    » MÉTIER : Jeremias travaille au Département de la Régulation et Contrôle des Créatures Magiques. Il est responsable d’équipe d’intervention rapide, étant amené à traiter de toutes les espèces magiques présentes sur le territoire Anglais.
    S’il fait ça, c’est surtout pour s’entraîner et passer le moins de temps dans les locaux du Ministère. Jeremias aime voyager, s’en aller des heures durant et découvrir de nouvelles choses. En réalité, ce métier lui a toujours permis d’échapper quelque peu à une condition d’héritier qu’il n’a jamais supporté. Aujourd’hui, il est une échappatoire de moins en moins efficace. Ses responsabilités lui prenant de plus en plus de temps, il ne peut passer ses journées à intervenir dans le territoire Anglais.



INFORMATIONS GÉNÉRALES




» ÉTAT CIVIL : Célibataire. Il n’a jamais été marié, jamais cherché à l’être bien que cela devienne nécessaire pour lui de faire perdurer le Sang Serpens.
» FAMILLE : In defens Virtute et Sanguis
Riche et célèbre famille de Sang-Purs, les Serpens n’entretiennent pas les sphères de pouvoir comme les Malfoy ou les Mulciber. Cela ne les empêche pas d’avoir un minimum d’influence dans les cercles Puristes, notamment grâce à l’action du célèbre et feu Maleficus Serpens.
Composée d’une branche Ecossaise célèbre (les Stuart) et d’une branche anglaise (les Platt), les Serpens deviennent une famille réputée à compté de l’action des deux parents de Jeremias. Mais en vérité, ces illustres noms se sont illustrés dans le combat contre les Moldus, notamment à travers des ancêtres illustres. De fait, même si actuellement les Serpens n’ont pas d’influence politique, ils restent célèbres pour leur luxe et leur haine du sang Moldu.
Cette famille reste cependant l’une des plus vieilles du Royaume-Uni. Particulièrement respectée, elle s’incarne désormais par la perte de trois grands membres qui ont permis à ce nom d’être connu de tous.

Jeremias a une vision de sa famille à la fois très idéalisée et très nostalgique depuis peu. Son éducation d’hériter a fait de lui un porteur invétéré de valeurs auxquelles il n’a pas toujours cru. Persuadé, ces récentes années, que Maleficus aurait fait un bien meilleur héritier que lui, il s’est laissé aller aux préceptes de son père sans les remettre en question.
En réalité, il est difficile de dire que Jeremias est un grand défenseur de sa propre famille. La mort de Maleficus et de ses parents ont été un tel choc qu’il pense qu’il est du à la perte d’êtres chers. Mais les choses sont sûrement bien plus complexes qu’elles en ont l’air. Jeremias n’a jamais accepté d’être l’héritier parfait, oscillant parfois entre le véritable être qu’il pouvait représenter et ce qu’on avait fait de lui. Ses exploits guerriers furent longtemps l’objet de doutes en lui : était-ce le résultat d’un conditionnement familial ou d’un véritable amour pour les combats ?
Quoi qu’il en soit, Jeremias est bien décidé à venger la mort de ceux qu’il pensait aimer. En vérité, il n’est pas improbable de penser qu’il cherche surtout à venger la fin d’un mythe et d’une légende dans lesquels il s’est toujours conforté. Il est désormais par dessus tout livré à lui-même, chose qu’il n’accepte guère.

Maleficus Serpens ♦ Pourtant pas héritier des Serpens, Maleficus a toujours fait briller le nom de cette famille. Jeremias l’aimait beaucoup, notamment parce qu’il voyait en lui un être accompli et très mature. Il a toujours admiré sa force de combat et son amour du savoir. Lui-même est un grand lecteur, mais il est surtout une personne bien moins courageuse que Maleficus. Du moins, moins battante. Il regrette par-dessus tout ne pas être arrivé à sauver ce jeune homme des griffes du bourbisme. Jeremias est donc persuadé que son jeune frère lui en voudra toujours de n’avoir su être le digne héritier de ses parents. Depuis peu, la figure du jeune-homme est le nouvel épouvantard de Jeremias.
Après sa mort, il a décidé de recueillir Crépuscule, le chat de Maleficus. Une façon pour lui d’être toujours lié en ce petit frère qu’il a toujours plus que tout admiré.

William Serpens ♦ A l’origine de tout. Le père de Jeremias ne s’est jamais montré plus paternel que bourbiste. Il a toujours installé une relation d’obligation et de froideur entre eux. Jeremias a un profond respect pour son père qui a toujours su tenir la famille et la fortune familiale d’une manière exemplaire. Cependant, il reste persuadé ne pas être capable de ressembler à cette figure paternelle. Obsédé par la vengeance, il n’a pas compris qu’il doit avant tout se venger lui-même d’avoir un jour accepté d’être autre chose que le modèle parfait d’un autre. Jeremias oscille entre ce modèle paternel et qui il est, lui, au fond.

Alexander Serpens ♦ Il est le seul membre de la famille encore vivant. Plus vieux que Maleficus mais plus jeune que Jeremias, c’est une personne calme et attentionnée que Jeremias n’a jamais véritablement connu. Silencieux et solitaire, Alexander reste un grand mystère pour le jeune homme. Cependant, il est sûrement l’un de ses meilleurs soutiens. Reste encore à mieux le connaître.

Maria Serpens ♦ Femme intelligente et remarquable, elle a été tuée par les bourbistes. Calme, elle reste néanmoins particulièrement sévère dans sa manière de diriger la maison. Jeremias n’a pas plus connu sa mère que son père. Ses parents ont toujours été persuadés qu’un bon héritier n’avait pas à recevoir les amours faibles et dangereux de parents trop attentionnés. Il n’a donc jamais compris ses parents et réciproquement. La perte de ces deux êtres chers représente toutefois une grande étape de sa vie. Persuadé de n’avoir jamais été prêt à devenir le chef de cette immense famille, Jeremias cherche bien plus à accepter cette fatalité à travers la vengeance qu’à punir leur mort. Bien qu’il ne s’en soit jamais véritablement rendu compte.


» AMITIÉ / RIVALITÉ : Jeremias est un solitaire. Au Ministère, il a surtout lié des liens de confiance avec l’équipe dont il est le responsable. Il pourrait confier sa vie à ces coéquipiers sans véritable souci. Mais cela s’arrête là. Il n’est jamais allé au-delà des formalités et de la confiance. Ces derniers ne connaissent rien de ses pensées et de ses sentiments. Jeremias a toujours préféré passer du temps à rencontrer des personnes, discuter avec eux sur ce qu’ils venaient de vivre avec des créatures, trouver des solutions que véritablement discuter avec ses collègues, lors d’interventions. Il est à leur yeux une personne bien plus responsable et intelligente que lui-même ne le croit. Se lier à eux lui permettrait de gagner en confiance en lui.

En dehors, Jeremias a été beaucoup moins social que Maleficus. Lors des réceptions, il a toujours été poli et a toujours représenté la famille sans noter tous les noms de l’immense réseau. A l’heure actuelle, si les Serpens bénéficient toujours de visites et de dîners, c’est grâce à la volonté de ce réseau. Car Jeremias s’est peu à peu coupé du monde, reclus dans le second Manoir des Serpens. La présence de Maleficus lui manque également pour cela.

Ariana Bedan ♦ Elle a été très proche de Maleficus et de Jeremias. Jeremias a toujours su, en quelque sorte, qu’elle était amoureuse du jeune chef de l’Elite. Il n’a jamais été jaloux du succès de Maleficus auprès des filles. Ariana est une magnifique fille, et sans-doute celle-ci pense-t-elle du grand frère de Maleficus qu’il est un très bel homme. Mais rien d’autre que l’amitié ne les a liés. Ariana s’est toujours confiée auprès de Jeremias lorsqu’elle ressentait pour Maleficus n’était pas comblé réciproquement. Les deux se connaissent donc très bien. C’est sûrement elle qui le connait le mieux. Bien plus sombre et moins extraverti que son petit frère, Jeremias apparaît auprès d’Ariana comme un fidèle ami, voire même comme un grand-frère. S’il y, actuellement, une personne qui peut sauver Jeremias du gouffre dans lequel il s’est enterré, c’est Ariana.

John McAdrew ♦ Ils sont ensemble depuis les débuts de Jeremias au Ministère. Spécialisé dans les relations avec les centaures, John est un aventurier de la vie qui apporte toujours légereté et humour à un Jeremias quelque fois bien trop sombre. Les deux vont très bien ensemble. Très séduisant, c’est un amoureux de la vie, sans cesse présent pour son responsable d’équipe.

Léon Brom ♦ L’actuel Magistère est une personne que connait bien Jeremias. Il a été sous ses ordres lors d’opérations militaires. Il a un profond respect pour cet homme de guerre et de savoir qui l’inspire. Léon a une force tranquille qui a toujours apaisé et donné du courage au jeune Serpens.

Bellatrix Lestrange ♦ Bellatrix est une sorte de sœur et de mère que Jeremias n’a jamais eues. Les deux ont une passion commune : le Seigneur des Ténèbres. Par delà un attrait pour la mort, ils sont marqués par un passif familial très vif et bouleversé. Jeremias admire cette femme.



PERSONNALITÉ



» QUALITÉ(S) : Organisé, calme, audacieux, travailleur, observateur, courageux, honnête.
» DÉFAUT(S) : Violent, destructeur, mélancolique, imprudent, condescendant, égoïste, téméraire, manque cruel de confiance en soi.
» RÉGIME DE TERREUR : Jeremias est un produit de ce Régime de terreur. Il fait partie de la jeunesse dorée des familles de Sang-Pur, manipulé jusqu’à la moelle et toujours dirigé pour servir le Seigneur des Ténèbres.
Grand admirateur de Voldemort, il est persuadé qu’il est une solution pour le monde. Mais Jeremias n’est pas un politique. Il s’en fout de savoir de ce que représente l’Intendance, le Ministère et d’autres choses. Il se fiche de la société. Il obéit aux ordres qu’il a appris durant toute son enfance. Ce régime est l’occasion pour lui de mépriser ceux qui ne sont pas honorés par Voldemort. Mais en vérité, vivant coupé du monde, il cherche juste à ce que le monde ne l’importune pas trop.
» NÉ MOLDU : Les Serpens sont connus pour leur haine du Sang Moldu. Jeremias n’échappe pas à la règle. Il a longtemps imaginé un monde sans eux. Il place en ces gens là une menace pour sa propre famille.
Par extension, les Nés-moldus sont coupables de la mort de ses parents et de son frère. Ils sont un moteur de volonté de revanche et de vengeance. Jeremias est entré dans une spirale de destruction qui ne saurait se passer des moldus et des Nés-moldus. Une fois que ceux-ci n’existeront plus, il n’existera plus. Il a besoin de sa vengeance pour exister, et étrangement, il a donc autant besoin des Nés-moldus que d’un cœur ou d’un cerveau.
» CARACTÈRE : Jeremias a un caractère particulièrement complexe, dont il est plus facile de définir les lignes depuis la mort de Maleficus et de leurs parents.
A l’origine, on ne peut que voir Jeremias comme un héritier des Serpens. Eduqué depuis son enfance à succéder à ses parents, sa personnalité est modelée en fonction de cela : organiser, gérer une Maison, travailler, recevoir dans des dîners, exploiter les pensées Puristes, représenter la famille lors de grands événements, être un sorcier talentueux dans les duels et les missions militaires, enfanter des générations de Serpens.
Cette vision parfaite de l’héritier a toujours contrasté avec un esprit profond et mélancolique. Jeremias a toujours accepté devenir un héritier, mais n’a jamais bien vécu n’être que cela. Jeune enfant, il n’a pas compris pour quelle raison il devait ressembler à son père selon la volonté de son père. Il a toujours voulu s’inspirer de son père et apporter de lui-même, ce que personne de sa famille n’a voulu. Aussi, malgré une éducation parfaite et des exploits militaires comme Mlijëv, Jeremias s’est dès l’adolescence fermé sur lui-même. Contraste total avec Maleficus, Jeremias est un être de l’ombre, tourné vers des pensées interminables, noires et philosophiques. Courageux, il l’est, mais a un grand besoin de solitude.
Discret, calme, Jeremias n’a jamais déçu ses parents dans ce qu’ils attendaient de lui. Mais il a développé bien des choses en profondeur qu’il n’a jamais pu exprimer officiellement. Et toute cette personnalité a fait de lui quelqu’un de torturé, sinon de très secret.

De fait, à la mort de ses parents, puis de Maleficus, il a senti l’obligation de sortir de l’ombre ce caractère qu’il a caché derrière ses obligations familiales. Se voyant contraint de le faire, il a très mal vécu ces morts. Lui qui avait tant voulu qu’on l’accepte dans son authenticité, il n’arriva pas à vivre ce soudain revirement de situation. Pas prêt à se faire confiance, encore moins à accepter ce qu’il est depuis toujours.
Dépressif depuis ces morts, Jeremias vit reclus sur lui-même, dévoré par l’envie de vengeance et de revanche. Fidèle à Voldemort, il est cependant au bord de limites quant à lui-même. N’ayant jamais pu s’équilibrer entre le pôle familial et le pôle interne, il va aller au bout de ses limites, au point parfois de risquer sa vie. Jeremias est devenu encore plus courageux qu’avant, mais ce courage s’est transformé en témérité. Ne se rendant pas compte de l’imprudence de ces gestes, ses sorties de son monde intérieur deviennent de grands risques pour sa propre sécurité.

Au fond, Jeremias n’a jamais été une mauvaise personne. Mais il a tenté de cacher des choses derrière une carapace d’héritier qui est en train de se fissurer petit à petit. Blessé, il risque à tout moment d’attaquer tout comme il peut se montrer poli et courageux. Ces incertitudes et des changements d’humeur qui deviennent dangereuses à certains moments.



HISTOIRE (15 lignes minimum)


Qui donc n’a jamais voulu un jour être le richissime et séduisant hériter de l’une des plus grandes familles de Sang-Pur sorcière ? Peu, n’est-il pas ?
Eh bien, après recherches, nous en avons trouvé un. Il s’agit justement de celui qui répondait le mieux possible à toutes ces caractéristiques. Héritier de la grande famille Serpens, séduisant, beau, intelligent, Jeremias Serpens a toujours tout eu pour être heureux. Mais comme dans un acharnement total du paradoxe, il a rejeté bien des choses de son existence.

Le premier des enfants Serpens est né à Bristol, au cœur du grand manoir familial de Bristol. Un des nombreux manoirs secondaires de ceux qui allaient vivre ensuite en Ecosse, dans le célèbre Dunrobin Castle.
Issu de l’union de William et Maria Serpens, Jeremias fut dès les premiers jours la fierté et le grand soin de cette famille qui allait entrer dans l’histoire. Quoi de plus étonnant qu’une famille qui s’occupe de son premier né afin qu’il survive et qu’il devienne le meilleur des héritiers ? On ne peut reprocher aux parents Serpens un manque de soin ni d’attention. Mais très tôt, on empêcha Maria d’éprouver de l’amour pour ce petit bout de chou. Cela devenait trop dangereux. Il fallait que ce petit grandisse fort et courageux, non affaibli par un amour maternel trop fort. C’était donc une première frustration. Celui de l’amour d’une mère.

Les Serpens n’ont pas été absents dans l’éducation du petit garçon qui entrait dans la vie. Purisme, idées, bonnes manières, toute la première partie de son enfance fut celle des femmes qui l’éduquèrent aux bonnes manières.
Ce ne fut pas un moment particulièrement déplaisant, lui qui se plaisait à écouter les conversations de sa nourrice et de sa mère. Nul doute qu’il regretta longtemps cette période insouciante de l’enfance, où on lui racontait des histoires entre deux leçons de bonnes mœurs.
Cette enfance passée à l’éducation fut également une enfance coupée de ses deux frères et de sa sœur. Enfant, Jeremias n’apprit pas véritablement un jour à les connaître, et réciproquement. Et tandis que les enfants jouaient dehors ou ensemble, il était en voyage avec son père à apprendre les bonnes manières d’un héritier Puriste.
C’est à ce moment précis qu’il s’enfonça dans la lecture de recueils de poésie. A à peine six ans, il dévorait des masses de vers impressionnants. On ne peut cependant pas penser qu’il fut malheureux. Jusqu’aux commencements de son adolescence, on lui laissait faire globalement ce qu’il voulait faire tant que ses leçons étaient apprises. C’est ainsi qu’entre deux vers évoquant des amours impossibles, il apprenait par cœur des lignées aristocrates Sorcières. Des noms et des noms défilaient sous ses yeux, et il les retenait avec une facilité déconcertante. Après quelques vers sur la mort, c’était une danse et un porté de buste qu’on lui enseignait. Docile, à l’écoute et calme, le jeune Jeremias ne se montra jamais une seule seconde déçu de ce qu’il avait à faire.

Le véritable changement eut lieu lorsqu’il avait dix ans. Le moment pour lui de quitter l’éducation féminine et d’entrer dans l’éducation masculine. Son père fut un pédagogue particulièrement original. Levé très tôt, souvent avec un sceau d’eau froide sur le visage, il apprit ce qu’était la « vie dure », si bien qu’il tomba malade à de nombreuses reprises. Exercices, sports, balais, rencontres, tout cela forgea un physique encore présent. Jeremias devint un garçon cependant trop porté sur l’apparence. Et bien que les premières années de son éducation à la dure lui firent croire qu’il était fait pour être son père version deux, il comprit rapidement qu’il ne pourrait se passer de ses pensées.
Contrairement à son enfance, il ne trouva guère d’accord entre ce qu’il vivait et ce qu’il pensait. Son idéalisation du monde lui fit vivre le plus grand calvaire, lorsque son père l’obligeait à accepter une société pourrie jusqu’à la moelle.

Il fit son entrée à Poudlard en 1990. Vous l’aurez compris, un an après, et Harry Potter arrivait. Mis dans la maison Serpentard, Jeremias s’accorda du répit en étant à Poudlard. Prenant du temps pour lui, il se montra cependant taciturne et solitaire, à l’image toutefois de beaucoup de Serpentards. Admirant Rogue, comme beaucoup des siens, il voulut dans un premier temps devenir professeur à Poudlard. Son père ria de lui. On ne devenait pas professeur, quand on était un Serpens ! Et encore mois dans l’école de Dumbledore.
En vérité, à Poudlard, Jeremias fut néanmoins content de voir que l’enseignement de ses parents portait ses fruits. Dumbledore et sa clique n’avaient rien de bien attrayant. Une jolie bande d’imbéciles pas foutus d’être honnêtes ni courageux.
Mais comme pour annoncer son destin, toutes les folies dans lesquelles se fourrèrent Potter et sa bande ne l’attirèrent pas. Chambre des Secrets, Sirius Black, Tournois des Trois Sorciers. Jeremias fut un figurant, passant le plus clair de son temps à bosser ses cours ou à rêver dans le parc de Poudlard.
A quinze ans, il eut sa première amourette. Une fille de dix-sept ans, Sang-Pure mais pas aristocrate. Son père eut peur d’un possible héritier qu’il aurait fallu soit éliminé, soit obligé à faire devenir Serpens. Ne voulant pas de bâtards dans sa famille, il empêcha du mieux qu’il put cette relation.
Ce fut, alors que le jeune héritier devenait un homme –entendons donc là toutes les modifications corporelles qui s’opèrent à cet âge-ci, un moment très difficile à vivre. Pour la première fois de son existence, Jeremias se rendit compte qu’on cherchait également à contrôler son corps. Ce fut alors l’occasion pour lui de s’enfoncer encore plus dans les profondeurs de son esprit, devenant de plus en plus solitaire et renfermé.

Poudlard fut cependant l’occasion de découvrir de nouvelles choses. La Sorcellerie et particulièrement toutes ses branches. Un temps très intéressé par la botanique, il découvrit avec passion les créatures Magiques. Bénéficiant seulement un an de l’enseignement de celui qui avait précédé Hagrid, Brûlopot, il avait cependant toujours admiré la capacité du demi-géant à apprivoiser de telles bêtes. A l’étonnement de beaucoup, il ne fut pas le plus méchant avec Hagrid, bien qu’il méprisait qu’on ait pu un jour lui confier de telles fonctions à Poudlard.
Il ne fut donc ni excellent élève, ni mauvais, étant plutôt dans les bons sans briller spécialement. Ceci ne lui empêcha donc pas d’obtenir ses BUSEs, et ses ASPICs.

Durant un an, Jeremias ne fit rien de sa vie. Ou du moins, il profita de sa posiiton d’héritier pour voyager avec son père et rencontrer du monde. Cette nouvelle position lui fut permise grâce à la mort de Dumbledore, et particulièrement à l’avènement de Voldemort. Il avait alors dix-huit ans et profitait pleinement de quelques moments de répit.
Après des années isolé de la mondanité des Serpens, il fut initié aux immenses dîners familiaux. Malfoy, Menroth, Mulciber, Platt et plus particulièrement, les Bedan. Ces derniers avaient toujours été de très proches parents des Serpens, autant dans le Sang que dans les mœurs.
Jeremias fut très vite apprécié par cette famille. Impressionnée par sa force de vie, la famille Bedan accueillit à cœur joie le jeune héritier Serpens lors de réceptions ou de voyages. Jeremias devint un second de la famille, tandis que l’admirait de ses jeunes yeux téméraires la petite Ariana.
Un an après, en 1998, Jeremias ne put participer à la Bataille de Poudlard. Avec sa mère, il organisa une aide médicale à Dunrobin Castle pour ceux qui avaient besoin d’y revenir. Ce fut un moment important pour lui. Il se rendit notamment compte que rien ne s’obtenait pas sans contreparties et que s’il souhaitait s’imposer dans cette famille, il lui faudrait le faire très rapidement et de manière claire.
C’est ainsi qu’il demanda à suivre une formation de Zoologie Magique à l’Université Magique de Londres. Passionné par les créatures Magiques, il se révéla très bon étudiant. Ce fut un autre moment agréable de sa vie, où il put découvrir nombre de choses nouvelles sans se préoccuper des attentes que les Serpens avaient de lui.
Ses parents eurent de bons échos de son comportement, ce qui lui permit un peu de tranquillité. Jeremias fut décrit comme quelqu’un de volontaire et d’honnête, prêt à tout pour apparaître comme capable de remplir les missions qu’on lui donnait.

En 2001, il fut admis dans une formation spécialisée au Département de Contrôle et de Régulation des Créatures Magiques. Un moment particulièrement riche, qui le fit voyager à travers plusieurs parties du monde sorcier. Il découvrit alors de nouvelles choses et en oublia sa condition d’héritier. Enfin dans sa vie l’idéal porté par ses rêves et ses lectures se lisaient dans les paysages qu’il croyait.
Ses formations et son nouveau travail, en 2003, dans les équipes d’intervention rapide en cas d’urgence fut un moyen d’oublier bien des choses de sa condition.

Il fut l’un des combattants de Mlijev, en 2003, lorsque celui qui était encore Inquisiteur de Poudlard avait été nommé pour détruire les ultimes bases de rébellion gobelines.
Bien qu’il démontra son courage, il fut à la fois touché par deux immenses blessures : la mort de ses parents, peu de temps auparavant, et la perte d’une jambe. Jeremias manque de perdre la vie, et cette perte d’un membre ne faisait que consolider une chose certaine : il n’avait jamais été en accord avec qui il était.
2003 fut donc l’année de tous les rebonds. Il devint subitement le représentant des Serpens, lui qui venait à peine de sortir d’une formation passionnante mais prenante en temps et en énergie. Il ne s’était pas préparé à une chose qu’il désirait depuis tant d’années : être enfin lui-même. Et alors qu’un revenait de la base gobeline mutilé, il ne souhaitait sûrement qu’une seule chose : mourir et plus rien voir.

En récompense de ses exploits guerriers, il fut nommé responsable d’équipe au cœur du Département dédié à ce qu’il aimait tant. Ce ne fut qu’une bonne nouvelle. Sa nouvelle jambe, en prothèse magique, lui permettait des choses qu’il n’arrivait pas à faire avant. Mutilé, il l’était, mais ne voulait pas que cela soit voie. Il avait laissé à Maleficus tout le poids de la famille Serpens, l’aidant aussi gérer certaines choses.
Pendant deux années, Jeremias fut coupé du monde, encore plus qu’il ne l’était auparavant. Femmes, enfants, tout passait à la trappe, il ne voulait plus en entendre parler. Plus une seule fois. Il voulait simplement vivre, vivre et rêver et aller envoyer tout le reste du monde voir ailleurs s’il n’y était pas, enterré avec ses foutus parents qui l’avaient laissé seul dans ce foutu monde de merde.

2005 fut une nouvelle fois une année horrible. La mort de Maleficus, la fin d’une vie cachée du monde. Jeremias supporta très mal ces deux nouvelles : il perdait un être qu’il avait plus qu’admiré, et se retrouvait obligé de tout assumer seul. Il rencontra alors Ariana, ou du moins, se rapprocha encore plus d’elle. Elle fut d’un grand soutien pour ce jeune-homme beau mais terriblement maigre et pâle. La vie quittait peu à peu les Serpens.

Depuis 2005, une seule idée trône : se venger. Se venger de la mort de ses parents, de la mort d’une illusion, de la mort d’un rêve qui était pourtant si facile à vivre. Il voulait crier au monde sa haine des préjugés et des préétablis. Cette revanche sur l’injustice devint une revanche sur lui-même et sur les autres. On lui imposait tellement de choses, et ces obligations avaient pris forme avec la mort de ses parents et de Maleficus, le frère tant adoré.
Le destin d’un tel être se trouve en plein carrefour. A quelques instants près, et il peut encore tomber dans les abîmes d’une vie qu’il n’a par-dessus tout pas compris. Mais ce carrefour lui permettait également une chose : s’accepter et vivre.


QUI EST DERRIÈRE L'ÉCRAN ?




    » SURNOM(S) : Riris, Erichou, le Vioque, vieille espadrille, et j’en passe !
    » ÂGE : Vingt ans dans quinze jours ! :face :
    » GARÇON OU FILLE ? : Excellente question.
    » COMMENT AS-TU CONNU POUDNOIR ? : Vous n’en avez pas marre, de cette question ?
    » AVIS / SUGGESTIONS ? : Je pensais, récemment, qu’on n’avait pas encore vu la statue en l’honneur de Valverde… Rolling Eyes
    » PARRAINAGE? : J’osais pas véritablement demandé, mais un soutien de Robin ne serait guère de trop.
    » MULTICOMPTE ? : Yes, SIR !
    » CODES :


..


Dernière édition par Jeremias L. B. Serpens le Lun 11 Aoû - 16:48, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 07/05/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 13/04/2014
Parchemins postés : 390



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Sheldon H. Ferguson


MessageSujet: Re: La vengeance n'a toujours fait que détruire ♦ J. Serpens Dim 10 Aoû - 17:15

GIROUETTE LE RETOUR !

Re bienvenue Erisson del Valvychon de mon coeur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 20/10/2013
Parchemins postés : 2092



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 13PV
Ruth U. Alexïeva


MessageSujet: Re: La vengeance n'a toujours fait que détruire ♦ J. Serpens Dim 10 Aoû - 17:18

Re bienvenue très cher.

J'en connais un qui ne va plus se sentir en te voyant !

____________________________________


“How do you move on? You move on when you finally understands that there is no turning back.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Re: La vengeance n'a toujours fait que détruire ♦ J. Serpens Dim 10 Aoû - 17:24

BIENVENUE PETIT NOUVEAUUUU !

JE PEUX TE PARRAINER SI TU VEUX LOL

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 10/08/2014
Parchemins postés : 252



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Jeremias L. B. Serpens


MessageSujet: Re: La vengeance n'a toujours fait que détruire ♦ J. Serpens Dim 10 Aoû - 18:10

Merciiiii ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: La vengeance n'a toujours fait que détruire ♦ J. Serpens Dim 10 Aoû - 19:18

Hooooooo

Ça c'est une foutrement bonne surprise !

Un personnage charismatique à n'en point douter. J'ai grand hâte de voir ce que tu en feras !

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 29/12/2013
Parchemins postés : 856



Pensine
Mon casier judiciaire est:
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Nash Collins


MessageSujet: Re: La vengeance n'a toujours fait que détruire ♦ J. Serpens Dim 10 Aoû - 19:48

Celui là- on le valide pas, j'ai pas envie XDD

____________________________________
"Nous sommes comme les feux d'artifice
Vu qu'on est là pour pas longtemps
Faisons en sorte, tant qu'on existe,
De briller dans les yeux des gens"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 21/11/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 12/03/2014
Parchemins postés : 574



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Eileen A. Anderson


MessageSujet: Re: La vengeance n'a toujours fait que détruire ♦ J. Serpens Lun 11 Aoû - 2:44

Rebienvenue donc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 10/08/2014
Parchemins postés : 252



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Jeremias L. B. Serpens


MessageSujet: Re: La vengeance n'a toujours fait que détruire ♦ J. Serpens Lun 11 Aoû - 12:47

Shepp, je vais faire comme si je n'avais rien lu.

Merci à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2011
Parchemins postés : 6967



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Tryan De SaintClair


MessageSujet: Re: La vengeance n'a toujours fait que détruire ♦ J. Serpens Lun 11 Aoû - 13:29

A croire que le lien du sang revient au galop Razz

Rebienvenue, encore un cousin qui s'ajoute à la liste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La vengeance n'a toujours fait que détruire ♦ J. Serpens

Revenir en haut Aller en bas

La vengeance n'a toujours fait que détruire ♦ J. Serpens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Archives générales :: Fiches Adultes
-