POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Une nouvelle année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 17876



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
John Sheppard


MessageSujet: Une nouvelle année Mar 17 Juil - 21:17

John était tranquillement chez lui,il était allongé sur son lit regardant les étoiles collées au plafond.Il était plus de deux heures de l'après midi,il savait qu il allait avoir une journée assez fatiguante donc il préférait prendre des forces.Ce matin déjà il avait du ranger toutes ses affaires de l'école de Poudlard,il était revenu la veille mais avait tout laissé trainé un peu partout.Il avait meme craqué ses gants de poursuiveurs,il décida donc de faire un tour au chemin de traverse pour aller en racheter des nouveaux et puis il pourrait faire le plein d'or.

Il était maintenant majeur aux yeux des sorciers,il pouvait donc transplaner sans se soucier d'etre hors la loi pour une fois,il arriva donc dans le chemi nde traverse qui était bondé en cette saison.Il était véu d'une cape bleue mais il portait des habits moldus en dessous,c est a dire chemise blanche et jeans.Il se dirigea vers Gringotts afin de prendre une partie de gallions dans le coffre familial ce qui lui prit une bonne trentaine de minutes en comptant les contrôle des gobelins,les chariots a l intérieur.

Quand il fut sorti de gringotts,il prit la direction du magasin vendant des objets pour le quidditch,en entrant il vit un éclair de feu en plein milieu entouré de nombreuses personnes mais John en avait déjà un depuis un bon moment maintenant.Il passa devant et se dirigea vers une étagere ou il y avait plusieurs paires de gants,il en essaya quelques unes et se décida pour une.Il paya le gallion qu il devait puis se décida d aller prendre une vere au chaudron baveur.On y rencontre toujours la bas des gens extraordinaires.Il alla voir Tom le barman et commanda un whisky pur feu,puis alla savoir a une table libre,les yeux fixés vers l entrée du pub.

Il pensait aux différentes activitées qui l attendaient des son retour a Poudlard,il fallait qui revoit au plus vite son ami Seifer afin d organiser la résistance face a ses mangemorts et leur rendre la vie impossible.Il pensait faire revivre l ordre du phénix,célèbre organisation qui lutte contre le mage noir mais comment faire pour qu ils soient totalement débordés car il possède un bon nombre de partisans dans l école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.goodforum.net


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Une nouvelle année Jeu 19 Juil - 2:30

[J'ai mis en rouge les points qui se rapportent à l'Histoire Wink ]


Lord Edouard Kassinger était de mauvaise humeur, au grand des quatre secrétaires qui s’acharnaient à ne pas contrarier le tout-puissant directeur dont le caractère épouvantable était proverbial. Depuis un an qu’il était responsable de Poudlard il n’avait eu de cesse de martyriser son personnel, ou de hurler au scandale sur quantité de thèmes les plus divers les uns que les autres.
Lord Edouard était un Serviteur de son Altesse Voldemort, désormais Roi des sorciers ; il avait reçu la tâche de remettre sur pied l’école de magie la plus célèbre du monde, et d’y appliquer les préceptes qui régissaient désormais le nouvel ordre moderne. L’immensité de la tâche l’exaspérait ; et le pire était que son propre intérêt dans l’affaire était tout limité…., pour ne rien arrangeait il avait été rendu parfaitement clair qu’on apporterait un intérêt « spécial » aux élèves manifestant des aptitudes. D’ici à ce qu’on lui parle de bataillons de la mort…., Lord Edouard n’était pas fan des notions telles que l’amour ou la justice, mais enfin il n’était pas un monstre et la perspective de devenir potentiellement un bourreau ne l’enchantait pas.

« Syllia, que diable font encore ces dossiers ici ? N’étiez-vous pas censé les ranger ? Et pourquoi vois-je encore ces satanés formulaires ? Vous avez donc décidé de battre votre record d’incompétence !! Nous sommes à deux jours de la rentrée, vous entendez ?! Personne ne sort d’ici tant que tout n’est pas fini !! »

Il continua à enguirlander ses assistantes pendant une bonne vingtaine de minutes, sans qu’on eut pu distinguer un moindre signe d’essoufflement. En matière d’enguelade, il avait eu de quoi s’entrainer pendant son mariage. Puis, estimant que l’information était rentrée, il prit sa cape blanche étincelante aux insignes de la chambre des Lords, et se dirigea à grands pas hors de son bureau, pour se retrouver dans l’allée de traverse, à quelques pas du ministère.

Après la « victoire » des mages noirs et leur conquête du pays une autre bataille s’était immédiatement engagée, entre mangemort cette fois, pour savoir qui allait hériter de quoi. Lord Edouard avait bagarré pendant des semaines avant de se voir confié Poudlard : il visait le ministère de la magie mais celui fut donné à Lucius Malefoy, son rival. Sachant pertinemment que tout serait désormais une véritable guerre d’influence il avait décidé d’avoir deux bureaux : celui de directeur à Poudlard, et un autre ici, au cœur de Londres, à deux pas du Ministère de la magie ; il lui était ainsi facile de garder un œil sur ce qu’on y faisait….

Car le cas échéant, il ne doutait pas de ses possibilités de devenir ministre. Poudlard avait beau être une sorte de contre-pouvoir son influence se limitait aux élèves. D’autant que la situation n’était pas aussi glorieuse qu’on voulait le faire croire : Son Altesse Voldemort avait été très diminué par son combat contre Harry Potter et avait décidé, une fois ses serviteurs au pouvoir, d’aller se « ressourcer » afin d’acquérir de nouveau sa pleine puissance ; depuis plus rien. Quand aux compagnons de Potter…., aucun signe de vie de la part des Weasley ou de la fameuse Hermione Granger ; restait toutefois celui qu’on appelait désormais le « El General », Neville Londubat avait pris la tête de l’ordre et profitait de la moindre occasion pour harceler les mangemorts. Edouard sourit en songeant à ce brave Lucius, pardon Lord Lucius désormais, à qui le Maître avait ordonné de détruire définitivement l’ordre : au vu des résultats actuels ça n’était pas en bonne voie ; avec de la chance le Maître serait très vite furieux contre son ministre….

Lord Edouard décida de s’octroyer un bon petit remontant au chaudron baveur ; même si les mangemorts dirigeaient plus ou moins le pays ils avaient réussi à laisser une activité plus ou moins normale. A partir du moment où vous expliquiez aux gens que vous ne prévoyez pas d’exécution massive ils avaient tendance à être beaucoup plus détendu. Le gérant du Chaudron baveur s’empressa d’aller à sa rencontre : c’était un personnage important qu’il ne valait mieux pas contrarier. Lord Edouard l’arrêta d’un geste : il avait aperçu un jeune homme déjà attablé, un jeune homme dont il avait un souvenir vif…..

Sans chichi, le directeur de Poudlard vient s’asseoir en face de son élève, lequel consommait un whisky d’une excellente qualité. Ce petit avait du goût.

« Monsieur Sheppard…., déjà en train de consommer ? Je vois que vous envisagez le début de votre dernière année avec tout le sérieux qui s’impose…. »


On vint servir à Lord Edouard son propre whisky, un vieux sherry de 1955, une année extraordinaire. D’un geste autoritaire il remplit le verre vide du jeune homme.

« Goûtez-moi cela, je suis sur que vous allez l’apprécier…. ; dites-moi John, j’ose espérer que cette année votre comportement va s’améliorer : j’en ai par-dessus la tête de recevoir des rapports vous concernant, vous et votre compère Seifer. Cessez donc de vous obstiner avec la magie blanche, ce n’est tout de même pas si compliqué ! Vous êtes un garçon intelligent John, essayez de comprendre…. »
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 17876



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
John Sheppard


MessageSujet: Re: Une nouvelle année Jeu 19 Juil - 20:58

John regardait les différentes personnes entrer et sortir du bar,il était impressionant de voir tant de créatures si différentes,il lui semblait avoir vu une harpie tout a l heure,prendrent un verre dans le bar surement après avoir fait leurs shopping dans le chemin de traverse.

John venait d avaler ce qui restait dans son verre,il s apprétait a se lever quand il vut une nouvelles fois les portes du bar s ouvrirent,cette fois il venait de reconnaitre la personne qui venait d entrer,ce n était autre que Lord Edouart Kassinger,le directeur de Poudlard.Bien entendu celui ci faisait partie des mangemorts et obéisser donc aux ordres de Voldemort.L'année passée,John et Seifer s étaient retrouvés a de nombreuses reprises dans son bureau pour divers motifs comme utilisation de magie blanche,chambardement dans les salles de cours,refus d obéissance etc ...

Il s asseya directement a la table du jeune Serdaigle qui ne lui lança meme pas un regard car il le méprisait lui et sa magie.celui ci commença a lui parler et remplit aussitot son verre dans whisky qui semblait avoir été fait il y a longtemps.Il releva alros la tete et le fixa dans les yeux.

Monsieur,vous savez très bien ce que je pense de vous et de vos manieres d enseigner a Poudlard.N'oubliez pas que je suis un Serdaigle donc je possède les qualités de ma maison alors je resterai loyal envers mes convictions et mes amis mais aussi intelligent pour que je puisse faire cela sans que vous puissiez me dérangerPas la peine de tenter de me saouler pour avoir des informations. dit il avec un sourire ironique

Après avoir dit cela,le Serdaigle rebaissa la tete,un leger sourire était apparu sur son visage,il repensait a toutes les bétises que Seifer et lui avaient fait et plus ils rendaient la vie infernale au chateau plus cela le rendait heureux.Le directeur ne devrait surement pas etre très content de la réposne de John mais il s en fichait après tout il avait obtenu tous ces Buse en cinquieme année et maintenant il préparait ses aspic mais il savait qu il ferait quelque chose pour l'Ordre.depuis longtemps maintenant il communiquait avec Neville Londubat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.goodforum.net


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Une nouvelle année Sam 21 Juil - 22:12

[finalement ça me faisait chier que tu attendes, j'ai donc écrit un truc vite fait]


Monsieur,vous savez très bien ce que je pense de vous et de vos manieres d enseigner a Poudlard.N'oubliez pas que je suis un Serdaigle donc je possède les qualités de ma maison alors je resterai loyal envers mes convictions et mes amis mais aussi intelligent pour que je puisse faire cela sans que vous puissiez me dérangerPas la peine de tenter de me saouler pour avoir des informations. Lui annonça John avec un sourire ironique.


Foutu gosse insolent ; ces élèves !! Dire qu’il perdait ses cheveux pour essayer que tout ce passe au mieux pour eux et voilà qu’il y avait des petits imbéciles pour le faire trouner en bourrique. Il paraissait que chaque directeur avait son lot de garnement incorrigile, et que le grand Dumbledore avait eu fort à faire avec les frères Weasley. Les dits frères qui étaient aujourd’hui des membres importants du mangemnot étaient à ce qu’on disait des canailles de la pire espèce. Difficile à croire quand on les voyait siéger et tempêter comme des furies sur le seigneur des ténèbres ; bah, leur popularité les mettait à l’abri des représailles alors ils en profitaient….

Et lui….., lui avait hérité de John Sheppard et de son compère Seifer Almasy : deux garnements irrécupérables dont il recevait au moins deux fois par semaine des rapports accablants venant de ses préfets. Si encore il avait pu trouver une excuse pour les mettre à la porte, mais évidemment ces deux pestes avaient eu le mauvais gout d’être les meilleurs élèves de l’école. Fichus jeunes imbéciles…. Malgré tout Lord Edouard avait une certaine affection pour ces deux têtes de lard, bien qu’il se serait coupé les veines plutôt de l’admettre. Il était fils unique, et parfois il avait l’impression que les deux garçons dont la famille étaient réduites cherchaient également un peu à avoir son attention ; mais ce n’était qu’une impression, car au final, et surtout chez John, il pouvait sentir le mépris glacial que le jeune serdaigle avait pour lui. Ca l’arrangeait de temps en temps : il n’avait guère de honte à leur donner les pires punitions après cela.

En tout cas John avait une fois de plus la langue bien pendue : il croyait que Lord Edouard n’arriverait pas à le rendre ivre ? En voilà un qui aurait bien mérité une bonne petite cuite avec lui, hélas ça ne serait pas correct…. ; John avait cependant l’air un peu plus grave, plus mature, et plus concentré : comme si il avait pris la mesure d’une certaine responsabilité. Peut-être l’age mettait-il un pue de plomb dans cette folle tête ( Razz )

« Taisez-vous petit insolent ! Je me tue à la tache pour vous assurer une bonne éducation, à vous et à tous vos camarades. Vous pourriez être un minimum satisfait, je m’emmerde à faire cela quand je pourrais aller revasser à la chambre des lords…., et enlever-moi ce satané sourire. Tête de mule, si vous n’étiez pas le meilleur élève de Poudlard vous en auriez entendu de belles depuis un moment. » Il avala une gorgée de son verre et repris « ce whisky est tout de même fameux, vous serez peut-être ivre en fin de compte… ; allons John, soyons un peu honnête l’un envers l’autre. Vous savez très bien qu’il pourrait y avoir de bien pire directeur que moi à Poudlard, surtout quand on connaît les désirs de son Altesse Impériale…. »
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 17876



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
John Sheppard


MessageSujet: Re: Une nouvelle année Dim 22 Juil - 21:42

John regarda le directeur dans les yeux,il semblait avoir compris que cela ne servait a rien d essayer d obtenir du jeune Serdaigle des informations sur lui ou bien son ami,Seifer voir meme sur les plans qu ils projetaient tous les deux de faire a la rentrée.Il semblait avoir atteint au moins un des ses objectifs d aujourd hui,énerver et contrarier le directeur.Il savait très bien que celui ci cherchait un motif pour exclure les deux jeunes de son école mais ils s étaient toujours arrangés pour ne pas lui laisser ce plaisir,il devrait les supporter jusqu a ce que les deux jeunes finissent leur année.

john et Seifer feraient en sorte que le directeur se souviennent des deux jeunes pendant un bon moment meme si ils quittent le collège avec leurs ASPIC,d autres se chargeraient de rendre la vie infernale aux mangemorts.Ils vont lui montrer que Poudlard ne doit pas appartenir aux mangemorts mais plutot aux aurors afin de former l élite de la socciété pour lutter contre les forces du mal.Le Serdaigle continuait de sourire insolament au directeur,la rentrée n avait encore commencé donc il ne pouvait pas avoir d ennuis.¨Peu lui importait de le rendre fou de rage,tant que le Serdaigle suivait ses plans tout se passerait bien pour lui ainsi que pour Seifer.

Que pouvez vous me faire pour m empecher d exécuter mes plans a la rentrée ? Me convoquer dans votre sombre salle de torture ? Vous savez que je ne dirais rien.Et je dois vous dire que vous etes le pire directeur que Poudlard a eu car vous etes le premier a etre un mangemort.Vous n avez pas apprécier le cadeau de bienvenue qu on vous a fait ? dit il d un ton glacial

Pour le premier jour du directeur,il avait mis le chateau en feu et en bordel,mettant le chaos partout ou ils allaient meme en cours tout en volant sur leur balai.Les mangemorts avaient du passer la journée a essayer de les attrapper mais ils avaient réussi a s innocenter en disant qu il avait passer la journée a réviser dans la salle sur demande et donc on ne pouvait les accuser de ses actes.John avait toujours su que le directeur était au courant que le Serdaigle et Seifer étaient coupables et pourtant il ne fit rien ce qui semblait étrange a John
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.goodforum.net



avatar
Date de naissance du joueur : 30/11/1991
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 28/07/2007
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Seifer Almasy


MessageSujet: Re: Une nouvelle année Sam 28 Juil - 14:29

La chaleur de l’été se faisait ressentir partout sur l’Angleterre, dominant le pays tel un virus sans sérum. Le temps caniculaire était plus meurtrier même que les récents événements qui étaient survenus. Une lente mort, le tout en souffrances, attendait chaque personne un temps soit peu fragile, aussi était-il évident que peu de gens n’osassent se retirer de leurs logements, la peur de la dure loi de l’extérieur les effrayant.
Même le léger vent qui soufflait brûlait les poumons lorsqu’on le respirait, ce qui rendait la vie bien difficile. Que faire lorsque la chose la plus simple, et pourtant vitale, qu’est respirer n’est plus de notre côté ?
Partout aux informations, on annonçait les nombreux morts avec presque de la morosité, voire de l’ennuie, tant c’était quelque chose d’à présent habituel. Mais n’était-ce que la lourde chaleur qui était l’assassine ?
Non, bien entendu. Récemment, de terribles catastrophes se produisaient, et nombre de personnes n’étaient pas bien prêtes de se douter de quoi que ce soit. On mourait, de morts étranges, et ça s’arrêtait là. Tout venait des sorciers, et c’est d’ailleurs pour ça que les gens comprenant l’origine de ce terrible massacre étaient rares. Chez les gens dits "Moldus", ceux ne possédant pas la moindre ombre de pouvoir magiques, c’était un vrai mystère.

Dans le bureau du Premier Ministre se trouvaient deux personnes. La première, évidemment, était le Ministre lui-même, assis sur sa chaise, regardant d’un air anxieux et quelque peu incertain celui se trouvant en face de lui. Ce dernier, debout, un grand homme blond aux yeux bleus, semblait bien sérieux. Portant une longue cape grise lui recouvrant le corps, il avait un aspect assez impressionnant. Cependant, ce n’était pas pour essayer de paraître étonnant qu’il fût venu. Il n’avait qu’un seul but : raisonner son interlocuteur.
Malheureusement, ils étaient de deux mondes totalement différents. Pour commencer, l’un était un politicien, l’autre ce que l’on pourrait appeler un "rebelle aventurier". De plus, le Premier Ministre était un Moldu, et Seifer Almasy un sorcier...

Ils se disputaient, encore une fois, quant au fait de savoir qui des deux avait raison. Chacun d’eux était persuadé de ce qu’il affirmait, mais ni l’un ni l’autre n’étaient en accord ; si toutefois ils avaient pu parler de la même chose !
En effet, le Premier Ministre ne faisait que trouver des arguments au sujet de ce qu’allait penser son peuple et de son mandat, ce qui n’avait strictement aucun rapport avec ce que disait Seifer, et qui avait rapport avec les terribles catastrophes actuelles.
Le jeune homme tapa sur la table avec la paume de ses mains, légèrement plié, et sa tête proche de celle du Moldu.


« Mais puisque je vous dis que je me contrefiche royalement de ce que va penser votre peuple et de votre mandat ! Pourquoi vous obstinez-vous à croire que je suis là pour vous faire virer ? Ecoutez-moi une dernière fois, de terribles catastrophes sont en train de se produire. Il vous faut immédiatement avertir la population ! »

« Maintenant, c’est vous qui allez m’écouter... »

L’autre se leva de sa chaise et le fixa dans les yeux, sa crainte l’emportant sur sa peur.

« Je suis Ministre, Premier Ministre. Que voulez-vous que je dise à mon peuple ? Pour qui me prendraient-ils si je leur expliquais qu’un Mage noir de la communauté des sorciers avait ressuscité et qu’il prenait le contrôle de tout le monde magique ? »

Seifer soutint son regard, sans ciller.

« Mentez-leur, je ne sais pas ! »

« Jamais ! Je ne suis pas Premier Ministre pour dire des mensonges ! »

« Vous êtes pourtant un politicien... »

Le jeune homme, sur ces mots, partit, laissant l’autre bouche-bée.

Seifer, une fois dehors, transplana, afin d’éviter les gardes qui pourraient bien lui faire regretter sa conduite. Il se doutait bien qu’un Mangemort était déjà venu le voir, c’était d’une telle évidence que ça revenait au même que si le Ministre le lui avait dit. Malheureusement, les meurtres s’enchaînaient, tels des gouttes de pluie s’écrasant sur le sol lors d’une averse. Le jeune homme, qui venait de terminer ses études à Poudlard, savait bien qu’il était maintenant temps pour lui d’agir. Il était Directeur de Département, au Ministère, et c’était l’un des postes les plus élevés ; en fait, seul le Ministre de la Magie en personne pouvait se dire au niveau du dessus. De ce fait, il se devait de faire quelque chose. Etant l’une des rares personnes du côté de la Magie blanche, il fallait absolument réussir à profiter au maximum de sa chance. Malheureusement, cette petite discussion avec le Premier Ministre n’avait été qu’une simple perte de temps, aussi Seifer commençait-il à se demander s’il finirait un jour par trouver le moyen de renverser la situation.

Il était sous un soleil radieux, peut-être trop, et voulait absolument se reposer un petit peu, et surtout se rafraîchir. Il était en plein cœur de Londres, une ville offrant de nombreuses sources encore appréciables pour le jeune homme ; en particulier le Chaudron Baveur, juste devant lui.
Le Chaudron Baveur était un bar-hôtel sorcier permettant l’accès au Chemin de Traverse. C’était sans doute le meilleur endroit pour se reposer et pour un petit peu se détendre par ces grosses chaleurs.
Il entra donc dans le bar et regarda autour de lui. Il y avait plus de monde que d’habitude, et l’agitation était bien plus bruyante. Néanmoins, Seifer put reconnaître son ami John, parlant avec un autre homme qui n’était autre que le directeur de Poudlard, quelqu’un qu’il considérait presque comme le second de Lord Voldemort, mais qu’il estimait en même temps...

Il s’avança.


« Salut John ! Ca va ? »

Il fit semblant d’ignorer l’autre personne au début, puis tourna la tête vers lui et fit mine d’avoir un sursaut.

« Oh ! Mon Dieu ! Vous ici ? Vous n’avez pas changé dites-moi, vous avez toujours votre fausse tête de tueur en série... »

Il éclata de rire.

« Enfin bon, c’est normal après tout, faut bien faire de son mieux si on veut succéder à Voldemort ! »

Son rire s’intensifia. Il ne prenait pas la peine de baisser la voix, aussi un silence se faisait tout à coup autour d’eux.

« Vous venez ici pour faire quoi ? Vous voulez vous saouler ? Ou manger... des morts ? »

Là, il devint carrément hilare. Son jeu de mot, bien que peu drôle en soit, l’était énormément pour la situation, et surtout bien osé pour un lieu où les trois quarts des personnes donneraient tout pour avoir l’"honneur" d’être le plus fidèle partisan de Lord Voldemort.
Mais maintenant, Seifer était devenu très puissant et, n’étant plus à Poudlard, la crainte de se faire virer n’existait plus.

Il devait s’avouer y être allé un petit peu fort, cette fois-ci. Le professeur Kassinger ne lui avait encore rien fait, ni même rien dit ! Mais Seifer n’avait que faire d’être impoli ou d’être celui "qui commence". Une véritable guerre avait lieu, et ce n’était pas de petits détails comme ça qui allaient tout changer, quoi que...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 17876



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
John Sheppard


MessageSujet: Re: Une nouvelle année Sam 28 Juil - 20:30

John attendait avec impatience la reaction dudirecteur mais celui ci semblait continuer de déguster son whisky,il n avait peut etre pas entendu les paroles du jeune Serdaigle ou alors sembler faire l indiférent.Un bruit se fit entendre,les portes du bar venaient de s ouvrir a la volée et un homme entra.Dans l'ombre,John ne put reconnaitre immédiatement cet inconnu mais quand cleui ci fut assez proche de sa table,il sut évidamment qui était cette personne.Ce n était autre que Seifer Almasy,l'un de ses meilleurs amis avec qui il avait fait de belles bétises a Poudlard.

Son ami s avança tranquillement vers les deux hommes,il s assit jsute a coté du Serdaigle et lui demanda si cela allait bien.Depuis qu il avait quitté Poudlard,il était rentré dans le ministère de la magie,occupait une place importante dans la section des créatures magiques mais les deux hommes étaient restés très liés et John savait qu il pouvait compter sur lui.

Salut Seifer, sa va très bien et toi ?

Ensuite Seifer cessa d ignorait le directeur de Poudlard mais ne cessait aps de la taquiner,de le provoquer,il fit aussi une très belle finte sur la situation du directeur,fidele mangemort de Voldemort.John ne put s empecher d éclater de rire en entendant cela,seifer prenait un vilain plaisir mais John s en fichait,le directeur ne pouvait rien lui faire car le trimestre navait pas encore commencé.

Très beau jeu de mots Seifer ! Au fait comment va votre patron ? Il ne doit aps etre très content de vous,vous n avez pas encore pris le controle du ministère de la magie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.goodforum.net


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Une nouvelle année Dim 29 Juil - 17:41

Et allez, ça continuait les contrariétés. Lord Edouard pensa fugitivement à aller faire un tour au confessionnal une fois cette conversation fini : il avait du faire un truc vraiment pas catholique pour mériter de subir ça.

"Ca" c'était Seifer Almasy, le meilleur éllève avec John, sauf que lui venait d'être diplomé. Une des grandes fierté de Lord Edouard : ce petit était, à peine diplomé, directeur du département des Crétaures magique. Un endroit stratégique, pas aussi prestigieux que la Justice ou les relations internationales mais tout de même : son ascencion était fulgurante. Evidemment il avait des capacités hors du commun avec les animaux, et quelque part Lord Edouard estimait qu'il avait lui ausi une petite part de ce succès. A force d'être constamment sur ces deux élèves, de ne rien leur lacher il les avait peut-être un peu obligé à se surpasser ; évidemment ils se tueraient plutôt que de le reconnaitre mais bah....
Il sourit un bref instant, en se rappelant la lettre de recommendation et les quelques visites effectués au ministère pour appuyer le jeune homme ; Seifer n'en savait rien bien sur, mais on ne devenait pas directeur à cet age-là sans un petit coup de pouce, même si il était le meilleur pour ce poste.

Bah, de toute manière le ministre serait très vite remplacé par Luvieux Malefoy, et alors là il allait y avoir de l'animation. Lord Edouard était assez satisfait : Seifer était intelligent mais jeune et plein de fougue ; il allait rendre la vie impossible à Malefoy, ce qui n'était pas pour lui déplaire vu qu'il s'agissait de son rival.
Ca serait amusant de voir qui gagnerait entre les deux....., il espérait que ça serait Seifer masi ces chances étaient minces.

Il le salua

"Tiens, voilà donc la bande des deux pestes réunis au grand complet. Féliciations pour votre promotion M. Almasy : vou scomptez encore faire de la magie blanche au ministère ? M. Sheppard va s'ennyer de vous, je peux vous garantir que cette année il aurait apprécié une présence amicale....." conclua t il d'un ton lourd de sous-entendu.
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 17876



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
John Sheppard


MessageSujet: Re: Une nouvelle année Lun 30 Juil - 12:57

John observa attentivement la réaction du directeur,il ne semblait aps vexé du moins du monde mais plutot d une certaine maniere heureux de revoir Seifer Almasy,de voir qu il avait une brillante carriere malgré tout ce que les deux amis réunis lui avaient fait subir l année précédente.Il demanda a Seifer si il comptait faire usage de magie blanche au ministère de la magie,cleui ci n était pas encore placé sous les mains de Voldemort donc la magie noire ne s était pas encore imposé la bas.

Le ministère n est pas encore sous le controle de votre maitre,je vous signale.

Puis il lança une derniere réplique qui fut presque un petit choc pour le Serdaigle,pourquoi aurait il besoin d une présence amicale a ses cotés cette année.Le directeur allait il profiter du fait que John serait sans Seifer pour lui soutirait des informations ou meme essayer de le renvoyer ?

Sa veut dire quoi sa ? c est une menace ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.goodforum.net



avatar
Date de naissance du joueur : 30/11/1991
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 28/07/2007
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Seifer Almasy


MessageSujet: Re: Une nouvelle année Dim 19 Aoû - 11:38

Seifer restait le visage souriant, un sourire d’ailleurs bien changeant, en fonction que son regard se tournait sur son ex-directeur et sur son ami. En effet, en regardant le directeur de Poudlard, c’était plutôt un sourire sarcastique et narquois qui animait le visage du jeune homme, contrairement au gentil et amical lorsqu’il se tournait vers John. Le nouveau membre du Ministère avait appris, avec l’expérience des contrastes entre les personnes de Poudlard, à complètement changer de comportement selon son interlocuteur. C’était parfois bien utile pour pouvoir se tirer de situations épineuses, ou bien de se moquer de quelqu’un en restant d’une telle finesse que la personne ne s’en rend pas compte ou n’est sûre de rien. Bref, une attitude parfois bien amusante pour Seifer comme pour ceux de son côté, et bien moins pour les ennemis du jeune homme...

Mais cet homme, à qui il avait rendu la vie impossible, et qui avait su lui faire la réciproque, était-il vraiment son ennemi ? Ou bien une personne qui aurait en fait un tel lien avec John et Seifer que seule la guerre serait leur moyen connaissance et de reconnaissance ?
Il écouta la remarque du professeur au sujet du Ministère. Ainsi, il savait exactement ce que comptait faire Seifer... Il voulait en effet s’imposer face aux Mangemorts et, quelques soient leurs désirs, faire ce que bon lui semblait, indifférent aux menaces. Il suivrait son propre chemin, se créerait un destin unique, et que seul lui déciderait. Pour lui, Voldemort et ses partisants ne sont que de simples plaisantins qui se prennent un petit peu trop au sérieux, rien de plus.
La réflexion de John, à la suite des paroles de Kassinger, fit légèrement s’agrandir le sourire de Seifer, bien que ce dernier sût bien que le Ministère était bel et bien sous le contrôle de Voldemort. Cependant, les paroles de son ami firent comprendre au jeune homme que, de toute manière, rien n’était fini. Les Mangemorts semblaient ne pas oser y aller trop fort, d’ailleurs ; sinon, pourquoi ne s’en étaient-ils pas encore pris à Seifer et aux autres personnes fidèles à la Magie blanche ?


« En temps que professeur, c’est normalement à vous de donner les leçons, mais il semble que l’une des miennes vous soit restée. La Magie blanche est ma devise. Vos copains Mangemorts ne me font pas peur, et le... »

Il hésita un instant, comme s’il cherchait un mot compliqué.

« ... Ministre, Lucius Malefoy, est bien loin d’être à la hauteur de la situation. »

Il s’approcha légèrement.

« Moi je vais vous dire ce que j’en pense de Malefoy : ce n’est qu’un aristocrate qui se prend pour plus haut qu’il ne l’est. Mais je peux vous assurer, vous jurer même, sur ma vie, que je le remettrais bientôt à sa place... »

Malgré le fait qu’il s’était avancé de son ex-professeur, il n’avait pas baissé le ton, aussi tout le monde autour de lui avait pu l’entendre sans difficulté. Ca le faisait bien rire de voir comment les rebelles étaient rares, même si, au fond de lui, c’était plutôt une grande tristesse : moins il y avait de rebelles, et plus on laissait la voie aux circonstances actuelles.

La suite des paroles de Kassinger déplurent beaucoup à Seifer. On sentait tout de suite la menace dans ses dires et son ton. Une menace pour John, en fait, et c’est là ce qui était le pire pour Seifer : attaquer ses amis. Il savait se défendre lorsqu’on l’attaquait, puisqu’il était tout simplement toujours là ; mais défendre un ami était bien plus difficile...


« Ne vous inquiétez pas, une aide sera toujours transmise à John. Vous ne le savez sans doute pas, mais l’amitié ne s’arrête pas à des murs... Vous seriez sans doute surpris de voir à quel point nous nous aidons, et notre force ensemble... »

Une menace en réponse à une autre. L’effet boumerang, quelque chose de bien fin en plus, et il serait difficile de prouver quoi que ce soit.
Le regard de Seifer était à présent bien plus sérieux, et était même devenu presque dément.


« Je n’abandonnerais pas... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une nouvelle année

Revenir en haut Aller en bas

Une nouvelle année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: Rp Importants
-