POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Dossier Grey || Bedan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 08/05/2014
Parchemins postés : 58



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Edwyn Bedan


MessageSujet: Dossier Grey || Bedan Dim 7 Sep - 16:59

A nouvel emploi, nouvel emploi du temps. Même si les changements laissaient en général Edwyn Bedan de marbre, lui qui s'adaptait bien à tout et que rien ne paraissait influencer s'il ne s'agissait pas d'une loi, d'un texte sur le sang ou sur la phrénologie, il fallait avouer qu'il était bien obligé d'en tenir compte. Intellectuel pur et dur se fichant éperdument de la vie matérielle, le commissaire du sang était parfois vu comme déconnecté de la réalité : en fait, la réalité ne l'intéressait pas et le laissait de marbre. Les problèmes des gens sont d'un banal, c'est à pleurer. Et lorsque que quelque chose sort de l'ordinaire, il ne faudrait pas le noter ou l'applaudir, mais le supprimer car c'est si triste ou si pitoyable qu'on ne peut que chercher à le fuir. A l'abri d'une réalité qui lui avait refusé le droit d'être ce qu'il aurait voulu devenir, Edwyn passait son temps dans les livres, loin des problèmes de torture, d'argent, et de dictatures. S'il s'était présenté comme tout le monde aux jeux organisés par Valverde, il avait rapidement déserté l'arène. Il avait trouvé la foule vulgaire et peu intéressante. Quiconque est satisfait de voir du sang couler est un fauve. Les fauves méritent d'être mis en cage. Fin de l'histoire. Peu porté sur la violence, il ignorait, ou plutôt refusait de voir qu'il en produisait lui même.

Ce n'est pas de ma faute aurait-il pu dire. En le pensant sincèrement. Ce n'était même pas de la lâcheté, c'était du désintérêt et un refus profond de voir ce qui était. Les impurs doivent être punis. Les menteurs doivent payer. Il n'était pas la source de la violence : si on lui mentait, il révélait la vérité et il condamnait. Si on ne lui mentait pas, tout allait bien. Que ce soit en tant que commissaire du sang ou en tant que juge. En tant que magistrat, il avait toujours été honnête, n'avait jamais caché ce qu'il pensait, et lorsqu'on l'avait limogé, il avait tenu à écrire à ses anciens supérieurs que s'ils n'étaient pas contents de ses opinions, il ne fallait pas l'embaucher. Ainsi, depuis toujours, il gardait cette réputation d'honnêteté et d'indépendance, qui peut-être avaient plu au nouveau ministre de la Magie. Drôle de contraste qu'il formait désormais avec le directeur du département de l'Intérieur. Edwyn s'entendait bien depuis toujours avec Walter Yaxley : c'étaient deux juristes très différents, le premier avait fait carrière grâce à sa précision, sa ténacité, et son esprit sarcastique, le deuxième grâce à une capacité immense à séduire une salle d'audience avec quelques effets de manches et un sens du théâtre bien développé.

Quant à Edwyn, il s'était donc vite adapté à son nouvel emploi et partageait son temps entre le ministère et la commission du sang. Je ne pouvais pas renoncer au droit, et à la justice, après tout. Dans les procès, il paraissait profondément indifférent au sort des condamnés, comme en commission du sang, et après tout il n'était pas là pour compatir. Calme, tranquille, il interrogeait, revenait à la charge, toujours avec la même constance et avec la même détermination. Il n'était pas méchant, toujours poli et aimable, mais jamais laxiste.

En attendant, pas de procès aujourd'hui, il s'agissait donc de faire passer des commissions du sang. Après deux ou trois dossiers sans histoire, il passa en revue le reste des dossiers, prit le suivant, relu les notes et la lettre de convocation adressée quelque jour plutôt :

Citation :
Edwyn J. Bedan
Commissaire du Sang,
Membre de la Cour de Justice d'Angleterre,
Département du Sang et des Lois,
Intendance du Royaume Uni
Londres

Mademoiselle Magda Grey,
Etudiante de la Maison Gryffondor,
Collège Poudlard
Ecosse

Mademoiselle Grey,

Vous êtes convoquée le sept Septembre 2006 à la commission du sang afin de déterminer votre statut du sang. Vous prétendez au statut du sang mêlé, et en conséquence, selon la loi sur le sang de 2006 et le décret d'application s'y référant, vous devrez vous présenter munie des preuves suivantes :
-vos certificats de naissance et de scolarité
-les certificats de naissance, scolarité, travail, et éventuellement du sang de vos ascendants sorciers

Veuillez vous présentez munie de cette convocation au département du Sang et des Lois le jour demandé.

Cordialement,

Edwyn J. Bedan,
Commissaire du Sang.

Ces lettres, toutes écrites selon le même modèle, ne faisaient pas forcément chaleureuses : elles n'étaient d'ailleurs pas forcément à l'image de leur rédacteur, en général poli et aimable, surtout avec les jeunes. Pourquoi ? Parce qu'en général, les élèves de Poudlard, plus hype et plus portés sur la fête et la musique, connaissaient au moins un peu son nom et au mieux, connaissaient par cœur sa discographie, lui qui avait rêvé d'être un jour aussi connu que les Bizarr' Sisters avait tout de même enregistré quelques disques. Bref, en tout état de cause, il se leva et ouvrit la porte de son bureau, qui donnait sur la salle d'attente :

« Mademoiselle Grey ? C'est à vous, entrez. »

Dit comme ça, ça fait toujours un peu consultation de médicomage...Edwyn esquissa un sourire derrière ses lunettes et se rassit face à la jeune fille :

« Bien, vous prétendez donc au statut du sang mêlé. Je vais vous demander de me fournir les documents listés dans votre convocation, et puis de me parler un peu de votre famille, maternelle et paternelle, si possible, en essayant de me préciser qui est l'ancêtre moldu dans votre parenté si vous le connaissez. »

Il tapota une bouilloire, dans un coin du bureau, du bout de sa baguette – celle de Magda, elle, était sur son bureau, avec son dossier :

« Café ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 14/01/2014
Parchemins postés : 353



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Magda Grey


MessageSujet: Re: Dossier Grey || Bedan Dim 7 Sep - 18:06

Ils y passaient tous. Vieux, jeune, moins jeune, tout le monde devait se farcir la commission de sang au moins une fois dans sa vie. Si certains mourraient de trouille à l'idée de la passer, Magda n'en avait cure. Presque tout le monde, à l'exception de Nestor et elle l'avaient passé à la maison. Ca s'était passé sans dommage. Ils étaient des sang-mêlé sans prétention après tout, et ironiquement, il était plus facile de prouver quelqu'un dans votre famille avait fauté - amoindrissant la valeur de votre sang - que de prouver qu'il était pur. Après, d'après ce qu'elle avait entendu dire, ça dépendait du commissaire. Son père était tombé sur un vicelard un peu cinglé dont le grand plaisir était de coincé les traites à leur sang et les potentiels sang de bourbe. Le laconisme et le manque de vivacité de son paternel avait mis les nerfs du commissaire à rude épreuve d'après ses dires, mais il ne pouvait pas faire grand chose. Les preuves étaient là, il était sang-mêlé, bon puriste, et travaillait au ministère comme langue de plomb, il avait beau être exaspérant, ce n'était pas une raison pour l'envoyer en commission de sécurité.

Elle avait fini par recevoir la lettre. Juste en début d'année, et honnêtement, elle n'en avait pas été mécontente. Ca lui faisait raté deux heures d'études des nuisibles le mardi matin, et juste pour ça, elle remerciait l'Intendance à deux mains. Salazar qu'elle détestait cette matière. Elle n'avait jamais eu aucune affinité avec les animaux, et encore moins avec les créatures magiques. Oh il ne fallait pas s'y méprendre, il y en avait des plus intéressante que d'autres, mais ce n'était jamais celle qu'on étudiait. Comme tout les adolescents, elle rêvait de voir un dragon de près, ou quelque chose d'aussi légendaire qu'une chimère, mais non, à la place, ils étaient condamné à s'en tenir au Nifleur, Botruc et Lutin. Rien de très passionnant aux yeux de l'adolescente en particulier quand on savait que la Grande-Bretagne contenait des espèces de Noir des Hébrides et des Vert Gallois.
Citation :

Edwyn J. Bedan
Commissaire du Sang,
Membre de la Cour de Justice d'Angleterre,
Département du Sang et des Lois,
Intendance du Royaume Uni
Londres

Mademoiselle Magda Grey,
Etudiante de la Maison Gryffondor,
Collège Poudlard
Ecosse

Mademoiselle Grey,

Vous êtes convoquée le sept Septembre 2006 à la commission du sang afin de déterminer votre statut du sang. Vous prétendez au statut du sang mêlé, et en conséquence, selon la loi sur le sang de 2006 et le décret d'application s'y référant, vous devrez vous présenter munie des preuves suivantes :
-vos certificats de naissance et de scolarité
-les certificats de naissance, scolarité, travail, et éventuellement du sang de vos ascendants sorciers

Veuillez vous présentez munie de cette convocation au département du Sang et des Lois le jour demandé.

Cordialement,

Edwyn J. Bedan,
Commissaire du Sang.

Le papier en main, elle était allé trouver le sous-directeur de Poudlard, son grand-père, pour se faire excuser, puis avait pris la poudre de cheminette pour se rendre à l'Intendance dans le nouveau département de l'Ordre Nouveau. Ils avaient encore changé son nom "Sang et Lois" d'après ce qu'elle avait entendu dire. Depuis Janvier passé, l'Intendance avait tellement changé de forme structure, Intendant, Départment, qu'elle ne s'y retrouvait plus. Si le but était d'embrouiller le citoyen, autant dire que leurs dirigeants s'y prenaient à merveille. Elle avait pris avec elle les documents demandés, et pour l'occasion, elle avait fait un effort vestimentaire. Botte en cuir de dragon, veste en cuir du même animal, au dessus d'une robe courte bordeaux, le tout assortit avec une écharpe noire. Elle n'aurait probablement pas dénoté dans un concert.

Se promenant dans les couloirs du département, elle trouva vite son chemin, ce n'était pas dur, il y avait une file d'attente, et le chemin était bien indiqué. Elle tendit sa baguette au réceptionniste comme demandé, et on lui indiqua qu'elle le récupérait lors de son entretien. Elle n'eut pas à attendre longtemps, une porte s'ouvrit un commissaire lui fit signe d'entrer. Elle s'installa posant son sac à terre et croisant les jambes sur sa chaise, pas le moins stressé du monde. Toutes les commissions dans la famille c'était toujours bien passées, il n'y avait pas de raison pour que la sienne aille mal, non ?

On lui demanda de sortir les documents qu'on lui avait demandé d'apporter dans sa convocation, tout en lui proposant un café. La première demande étant plus intéressante que la seconde, c'est à celle-là qu'elle répondit en premier :

"Un café à oui, je veux bien, je n'ai pas eu le temps d'en prendre un ce matin."

Otant son écharpe, elle la posa sur le dossier de sa chaise, et elle prit son sac sur ses genoux farfouillant dedans à la recherche des papiers demandés. Deux choses à savoir sur Magda Grey, si on exceptait sa tendance à la violence, ça restait une jeune fille sympathique et ouverte, mais surtout incroyablement bavarde - comme son grand-père - et surtout extrêmement bordélique. Elle sortit les papiers un à un tandis que le café se préparait :

"Alors, ça c'est mon certificat de naissance, et celui-là c'est le certificat de scolarité."

Elle trifouilla de nouveau dans son sac se demandait ce que l'enregistrement du concert des Bizzart Sister pouvait faire dedans :

"Ah c'est là qu'il était passé ... Enfin pardon. Alors voilà ça, ce sont les certificats de mes parents et grands-parents. Maman a fournis celui de mon frère avec, elle a dit qu'on ne savait jamais. Ici, il y a une copie du certificat de sang de mon grand-père paternel, et voilà leur certificats de travail. Vous avez vraiment besoin de tout ça ? "

Son ton était un peu incrédule, mais pas insolent, ce n'était pas son genre, elle ne pouvait juste pas s'empêcher de bavarder un peu. Les silences pesants très peu pour elle. Une fois le café près, on lui tendit une tasse qu'elle saisit, sans réfléchir, elle en but une gorgée et se brûla un peu la langue :

"Ah mais c'est chaud ..."

En temps normal, une insulte aurait suivit, mais elle se rendait compte du lieu dans lequel elle se trouvait. Reposant la tasse sur le bureau, la commission commença :

"Alors ma famille. Commençons par mes parents je suppose. Mon père est Atticus Grey Junior, oui, je sais, le Junior, c'est vraiment moche. Il est travaille comme Langue de Plomb aux Départements des Mystères. Il est marié à ma mère, Sally Frankston, je sais le prénom fais vraiment américains, mais ils sont anglais tout les deux. Elle travaille comme médicomage à Sainte-Mangouste depuis vingt ans maintenant je pense. Du côté maternel, mes grands-parents s'appellent Martha et Olivier Frankston, ils étaient libraires sur le Chemin de Traverse pendant des années, maintenant ils sont retraités. Eux aussi sont sangs-mêlés, ils ont passé leur commission de sang il y a trois mois. Hmm, attendez, je pense que j'ai oublié de vous donner leurs papiers."

S'interrompant, elle fouilla de nouveau dans son sac pour en extraire plusieurs papiers qu'elle posa sur le bureau.

"Hmm, ou j'en étais. Ah oui, moi je suis la cadette de ma famille, j'ai un grand frère Nestor Grey, il n'a pas encore passé sa commission, mais c'est l'attrapeur vedette des Pies de Montrose. Je ne serais pas étonnée s'ils gagnaient le championnat cette année d'ailleurs."

Et on sentait toute la fierté qui émanait de la cadette quand elle parlait de son grand-frère. Essayant de ne pas trop digressé, elle continua :

"Sinon côté paternel, mes grands-parents sont divorcés. Ma grand-mère s'appelle Lucy Sharp, elle n'a jamais travaillé, elle était sorcière au foyer, puis quand ils ont divorcés, elle a décidé de faire du bénévolat pour les "Orphelins du Purisme". Grand-père, c'est un ancien professeur d'université, maintenant il est sous-directeur de Poudlard, et il y enseigne la Magie Noire. Ah, je ne vous ai pas dis son nom je pense, c'est Atticus Grey, remarqué, vu que mon père s'appelle Atticus Grey Junior, c'était pas difficile. Normalement, le moldu vient de ce côté là de notre branche. Mon arrière grand-mère était une sorcière, elle était Guérisseuse et mon arrière-arrière grand-mère était joueuse de Quidditch, mais je me souviens pas de l'équipe. Par contre, aucune idée de qui était le père de Papy. Moi, j'en sais pas plus mais normalement, le maillon faible, c'est lui."

Elle prit de nouveau la tasse de café, la portant à ses lèvres, sans se rendre compte que son discours était un brin décousu, et regarda pour la première fois vraiment le commissaire en face d'elle :

"Hey, Edwin Bedan, ça me dit quelque chose, j'ai cours avec un Bedan à Poudlard, mais vous, vous ne faites pas de la musique par hasard ?"

Commissaire et musicien, formation originale, mais elle, ça lui donnait de l'espoir, comme quoi Serviteur des Ténèbres et Joueuse de Quidditch n'était pas nécessairement incompatible.



____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 08/05/2014
Parchemins postés : 58



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Edwyn Bedan


MessageSujet: Re: Dossier Grey || Bedan Lun 8 Sep - 12:34

Edwyn Bedan, l'homme qui aimait l'ordre. C'était curieux le contraste qui existait dans sa vie. Dans son métier, son véritable métier, à savoir celui de magistrat, car après tout, commissaire du sang, ce n'était qu'un type de magistrature particulière, il était ordonné, tout était rangé au carré, et peut-être avait-il un peu hérité de la psychorigidité de son premier patron en temps qu'avocat, ancien collègue par la suite, Rygger Yaxley de son nom complet, ancien commissaire du sang désormais à la retraite dont certains disaient que sa plaidoirie avait été à l'origine de la démission de l'Intendant Valverde. Ce qui était mal connaître Valverde, peu intéressé par le monde moderne et ses turpitudes, et encore moins par les discours des gens. Non, il fallait plutôt comprendre qu'il s'était retrouvé face à gouvernement en révolte et que ça avait été sa manière de gérer la chose. Mais peu importait, pour en revenir à lui, dans sa vie, tout était ordonné, rangé, plié au carré, et rien ne dépassait jamais de cette vie monotone et bien rangée. Exemplaire, bien sur qu'il l'était...Rien dans la vie ne vaut mieux qu'être exemplaire. Il faisait son boulot, son devoir de mari, avec tranquillité, sans faire de vague, car cela ne l'intéressait que peu. En réalité, son métier l'intéressait même plus que son devoir familial...

Donc voilà. Il aimait l'ordre, du moins en apparence. Il y avait cet Edwyn Bedan là, qui détestait tout mouvement dérangeant la routine perpétuellement semblable et identique, tous les jours, le commissaire Edwyn J. Bedan, et puis il y avait Ed Bedan, celui qui était plus déjanté. Celui qui a l'université, portait des jeans et avait une guitare, qui ne chantait pas trop mal et qui faisait du rock, complètement camé à l’héroïne : capable de tenir de grands discours juridiquement corrects et totalement puristes, il ne se privait pas pour autant de jouer de la musique. Et il n'avait jamais réellement arrêté. C'était mal, c'était incorrect. C'est le souvenir d'une vie que je n'aurais pas. Il était un peu connu, pas trop, juste un peu, suffisament pour se prétendre artiste et que les collègues soient contents lorsqu'il jouait avec eux, suffisamment pour faire quelques concerts et qu'on le connaisse comme un musicien. Il faisait aussi du classique et du jazz, mais moins, et un peu de rock puriste, mais globalement, s'il avait arrêté la came, il n'avait pas cessé de faire du rock...et ça ne plaisait pas toujours. Les artistes, ces dégénérés. Etait-il dégénéré ? Oh, il le savait, ça ne se faisait pas dans son milieu de faire ça, et il décevait peut-être des gens en le faisant...Wiltord entre autres, et puis mon père. Mais il n'était pas dans les habitudes de Edwyn Bedan d'écouter les gens. J'ai remplis le contrat. Ma vie est lisse et calme. J'ai droit à un aperçu de ma vie manquée. Restait à voir si son nouveau patron apprécierait. Si ça ne posait pas de soucis à Mike Witcher, pas sur que James Eccleston resterait de cet avis...

En attendant, Magda Grey avait pour l'heure droit au Edwyn Bedan ordonné et calme. Qui luttait contre une envie de plus en plus forte de hurler qu'elle était bordélique. Pour l'instant, il rangeait de manière compulsive les documents qu'elle lui donnait de manière à faire un tas propre. Ce qu'il faisait était-il utile ? Non, elle en remettait une couche. Une gentille fille, pas méchante, mais c'est vraiment...ça manque d'ordre, quoi.

« C'est la loi, je n'y peux rien, on me demande de vérifier ces documents. »


Il écouta patiemment le reste, observant au passage l'enregistrement d'un concert des Bizzar' Sisters. Il sourit d'un air vaguement amusé lorsqu'elle lui parla du fait qu'il était musicien :

« Je crois que j'ai fait suffisamment de musique pour qu'on me dise musicien, oui. Cela dit c'est la première fois que quelqu'un m'en parle à la commission du sang. Vous voulez un album dédicacé ? Il paraît qu'il m'en reste, d'après le producteur... »

Bref, cependant, il fallait tout de même revenir à leurs moutons et il reprit son sérieux. Il prit la baguette de la jeune fille et la leva à hauteur d'oeil :

« Ceci est bien votre baguette ? Je vais vous demander de me donner sa composition exacte. » Puis il la lui tendit : « Si vous voulez bien jeter un sort, n'importe lequel, cela me permettrait de confirmer qu'il s'agit bien de votre baguette et que vous ne l'avez pas volé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 14/01/2014
Parchemins postés : 353



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Magda Grey


MessageSujet: Re: Dossier Grey || Bedan Jeu 11 Sep - 11:56

On aurait pu penser que se retrouver au Département du Sang et des Lois, même pour une brève commission de sang aurait stressé n’importe quel adolescent normalement constitué. Autant dire que ce n’était pas le cas de Magda. Autour d’elle, elle avait vu des vieilles femmes qui regardaient d’un air apeuré le bureau des commissaires. D’autres qui se racontaient des histoires terrifiantes sur des gens qui avaient été déclarés traitre à leur sang et qu’on n’avait plus jamais revus. La Gryffondor souriait en écoutant ce genre de racontars. Parfaitement sans-gêne, elle avait apostrophé une des bonnes femmes qui racontaient l’histoire de son voisin qui était allé passer sa commission de sang et qu’on n’avait jamais revu.

« Evidemment que vous ne l’avez jamais revu. Il est dans les camps, comme tout les bourbistes. Vous croyez quoi ? Qu’un type va être découvert bourbiste ou traite à son sang, et qu’on va le renvoyer dans le voisinage alors qu’il pourrait très bien être un terroriste ? Soyez pas ridicule ma bonne dame. L’Intendance ferait bien mal son travail si elle faisait ça. »

Elle avait fini sa tirade avec beaucoup d’assurance, et s’était détournée des deux bonnes femmes, ouvrant un magazine sur le rock sorcier en attendant qu’on vienne la chercher. La bonne femme n’avait rien osé répliquer. Comment aurait-elle pu la contredire, surtout dans un lieu pareil ? Surtout quand Magda savait qu’elle avait raison. C’était surement pour ça que la commission de sang ne lui faisait pas peur. Oh certes, elle n’était pas sang-pur. C’était bien dommage, mais tout le monde ne peut pas l’être en ce bas monde. En attendant, elle et sa famille n’avait rien à se reprocher. Ses parents travaillaient pour le purisme et son grand-père aussi. Ses convictions étaient fortes, et comme beaucoup d’adolescent, elle avait été élevée dans la pensée que le Seigneur des Ténèbres et le régime qu’il avait instauré était la meilleure chose possible pour eux.

Les Hors-la-Loi avaient beau parler d’un manque d’égalité dans la société sorcière, elle n’en voyait aucun. Les sang-mêlé et les sang-pur vivaient en bonne harmonie, et tout le pouvoir n’était concentré chez les sang-pur n’avait-on pas vu James Eccleston monté au poste de Ministre dernièrement ? S’il pouvait le faire, alors les autres aussi.

Finalement, on l’avait appelée, elle avait remis le magazine en place d’un geste désinvolte et était entrée dans le bureau. Son commissaire semblait un type sympathique, pas trop chiant, musicien par-dessus le marché, que demander de plus ? Est-ce qu’elle se rendait compte qu’elle agaçait le commissaire avec le bordel ambiant qu’elle mettait sur son bureau ? Absolument pas. C’était le genre de chose qu’elle ne voyait pas. Elle était bordélique de nature, et pour elle, son bordel n’était jamais qu’une forme de rangement comme une autre.
Il sembla être satisfait par ses explications, et lui proposa un album dédicacé, ça fit sourire l’adolescente qui, toujours friante de musique accepta :

« Oh je ne dis pas non. Si vous y pensez, ça me fera plaisir, j’vous donne pas mon adresse, vous la connaissez je suppose. »

Un rire accompagna sa réplique, et à sa demande, elle saisit sa baguette et en cita les composants sans hésitation :

« Ouai, c’est la mienne, regardez ya cette satanée écorchure sur le bois juste ici, un crétin de Serdaigle qui l’a faite en potion. Incapable de manier son couteau correctement, il a confondu ma baguette et ses racines de pissenlit, je l’aurais tué.  Enfin, ma baguette, trente centimètre et demi, du bois de peuplier avec un ventricule de cœur de dragon. Rien de super original. Un sort ce que j’veux alors ? Voyons voir …. »

Pendant un moment, son sourire s’élargit, et voyant les papiers bien rangé sur le bureau d’Edwyn, elle envisage un instant un petit sort de vent, mais elle n’était pas méchante, aussi se contenta d’elle de quelque chose de plus basique :

« Wingardium Leviosa »

Une feuille se souleva, se baladant dans la pièce, elle regarda le commissaire, ne sachant pas quoi dire :

« Ben voilà … »

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Dossier Grey || Bedan Jeu 11 Sep - 11:56

Le membre 'Magda Grey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé PA 1' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 08/05/2014
Parchemins postés : 58



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Edwyn Bedan


MessageSujet: Re: Dossier Grey || Bedan Dim 14 Sep - 17:14

Edwyn Bedan s'intéressait aux gens. De manière un peu bizarre, il fallait bien le dire. Il l'avouait volontiers. Le cas des gens l'intéressait. Sur le moment, il aurait tout voulu comprendre d'eux, leur vie, leurs rêves, leurs exploits et leurs défaites, pour comprendre. Comprendre est la clé de tout. Si nous parvenons à comprendre les terroristes, pas à être d'accord, non, simplement à voir comment ils fonctionnent, alors nous saurons comment les attraper, nous saurons les devancer. Idem pour les traitres à leurs sang et les impurs. Ses théories et sa manière de penser étaient parfois, souvent, contestées et remises en cause : Edwyn Bedan passait outre. Il n'était pas du genre à s'impliquer dans une controverse ou un débat pour décider ce qui valait le mieux moralement. Son intérêt était purement scientifique, il n'avait aucune sympathie pour les cas qu'il étudiait. Non, ce qu'il faisait était droit et précis. Il listait des faits et des personnes et les étudiait. Après quoi il passait à autre chose. C'est comme un problème mathématique. Il faut traiter les données pour le résoudre, après quoi c'est fini, bien fini, terminé, il n'y a plus rien à dire. Il oubliait alors les gens, soit qu'ils soient repartis dans un destin qui ne l'intéressait absolument pas, soit qu'ils soient repartis à une vie qui ne l'intéressait pas, soit qu'il les aie envoyés dans un endroit où la vie était exclue, par défaut.

Edwyn n'attendait rien de plus de la part des gens, juste qu'ils répondent à ses questions. Ils se fichent eux aussi de ma vie. On ne se reverra sans doute jamais, de toute façon. Moi, je retourne vers mon bureau, et parfois j'arrive encore à jouer, et je couche avec une femme que je connais pas et que dois nommer épouse, choisie pour moi par un autre, supporter un beau-frère imbécile que j'ai envie de tuer en permanence – oui, parce que lui devait supporter Nathaniel Mulciber, n'était-ce pas magnifique ? - et ma vie est lisse et calme. Sans réel avenir.  Et il le savait. Alors il étudiait, pas à pas, la vie des autres, et il s'amusait de tout et de rien, continuant son bonhomme de chemin...Insensible. C'est l'agonie de la lumière. Un article qu'il avait publié dans un journal de rock , underground, sur l'impossibilité de faire ce qu'on voulait. Il n'avait eu qu'une réponse, et elle était anonyme. Et ça disait, jolie formule, monsieur. Et ça lui avait fait plaisir.

Ca lui faisait toujours plaisir que les gens aimaient sa musique. Que Magda Grey aime ce qu'il faisait, même si elle était bordélique et que concrètement, elle ne comptait pas, c'était une récompense, un privilège. Elle n'est qu'une sang mêlé parmi d'autre, une gamine que je ne reverrais jamais, mais pourtant, je l'aime bien. La lumière n'agonise pas tout à fait avec elle, peut-être. Il était rare de pouvoir rire avec les convoqués et quand ça arrivait, c'était bien, on pouvait s'amuser un peu.  Il sourit et sortit d'un des tiroirs de son bureau un disque vinyle. Prenant une plume sur le bureau, il nota quelques mots et referma la pochette.

« Je vous le donnerais à la fin de l'entretien, après tout, je ne vais pas me compliquer la vie, ni vous non plus, surtout que j'en gardes quelques un ici. »

Pourquoi faire ? Il ne savait pas. La musique avait quelque chose de rassurant pour Edwyn, et c'est sans doute pour ça qu'il gardait sa guitare au bureau. Sans aucun doute. Il nota d'un air tranquille les informations que lui donnait la jeune fille sur sa baguette. C'était parfaitement exact. Il releva les yeux pour voir une feuille volante devant lui à hauteur d'oeil. Il fronça légérement les sourcils et revint au dossier après avoir attrapé la feuille.

Il attrapa ensuite un formulaire :

« Très bien. Nous disons donc, Magda Grey, née le 29 Octobre 1989 à Sainte-Mangouste, scolarisée à Poudlard dans la maison Gryffondor en sixième année, classée sang mêlée. Voilà votre certificat du sang, ne le perdez pas, aucun duplicata ne vous sera délivré. Et voilà votre disque. »


La dédicace, écrite de façon très lisible, disait ceci :

« A Magda,
Amitiés, et félicitations pour votre statut du sang. »


Il lui adressa un clin d'oeil avant qu'elle ne parte et annonça d'une voix tranquille :

« Suivant ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dossier Grey || Bedan

Revenir en haut Aller en bas

Dossier Grey || Bedan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-