POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Retour de Flammes G1 [MJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 27/09/2011
Parchemins postés : 163



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA7 - Maître des Sortilèges
Ma résistance magique est de: 20PV
Lord Voldemort


MessageSujet: Retour de Flammes G1 [MJ] Lun 8 Sep - 13:43

Tom Elvis Jedusor dirigeait son monde depuis Little Hangleton, comme il en avait l'habitude à présent depuis des dizaines et des dizaines de mois. On ne pouvait pas dire qu'il se montrait souvent. L'ombre lui allait tellement mieux, à quoi bon diriger si on s'affranchit pas des tâches les plus désagréables et de l'exposition médiatique systématique.

Il existait cependant des cas où les choses devaient être faites de sa main et de nulle autre. On l'informa par messager qu'un assaut avait été fomenté et réussit contre Glasgow. Hérésie. Connerie. Foutaise. Suicide. Peut-être même un peu des quatre à la fois. Pourtant cela était vrai. Un véritable attaque dans son pays. Contre ses idéaux. Contre sa volonté. C'était intolérable. Pouvait-il laisser cela se passer sans lui même aller sur le terrain et botter leur petits culs à ce sous-merdes ? Dans l'esprit de Jedusor, à cet instant très précis, la réponse était et resterait à jamais non.

On lui crachait au visage. La Vague du dépecé Jugson continuait de faire inlassablement des foutus remous. Et il était temps de vider la flotte de cette chiotte résistante. Il ne ferait pas de quartier, pas de pitié, pas de prisonniers. Quiconque s'opposerait à lui mourrait. Sans la moindre exception. Il héla Queudver avec mépris, lui pris son bras, et apposa sa baguette au centre même de sa Marque des Ténèbres, transmettant ses ordres et sa volonté.

Jedusor sortit et transplana. Il ne prit pas Nagini avec lui cette fois-ci. Le serpent faisait sa mue, il était trop vulnérable. Et il ne laisserait jamais un morceau de sa précieuse âme se faire déchiqueter car son réceptacle est trop faible pour se défendre correctement. Il ira seul, un mano à mano façon sorcière. A ceci près que lui, le Seigneur des Ténèbres, valait bien des hommes à lui seul.

Il apparut à l'orée de Glasgow, dans les quartiers Sud du Gorbals. Il y avait quelques vigies de la Résistance, trois ou quatre. Jedusor ne les compta pas vraiment tandis qu'il les tuait avec violence et sans retenue. Ils n'eurent le temps de rien faire. C'étaient des gosses et il était une machine à ôter des vies. Un combat bien trop inégal que l'on pouvait qualifier aisément de massacre.

Léon Brom arriva. Il avait plusieurs dizaines de soldats avec lui. Le Maître fut salué dignement par son serviteur. Il écouta les paroles du vieil homme d'un air distrait, c'étaient des conseils stratégiques plutôt malins au demeurant mais il savait déjà ce qui devait être fait. Jedusor lui répondit de sa voix calme et douce :


Assez.  Je prends trois Mangemorts, je n'aurai besoin de personne d'autre. Il ont laissé bien assez de matière première que pour m'éviter de m'encombrer de tes hommes Léon. Bellatrix, John et Ruth, avec moi. Les autres vous suivez notre très cher Magistère.

Le titre fut prononcer avec un ton relativement méprisant. Le Lord n'était pas de bonne humeur et il le faisait très clairement signifier. Il vit le soulagement dans les yeux de deux soldats, visiblement terrifiés d'être si près de lui. Voldemort mémorisa leur visages : si ils ne mouraient pas en le servant, il les tuerait à la fin de la journée.  


Poursuis les résistants avec le gros des troupes. Moi je vais reprendre la ville. Ne les laisse pas s'échapper. Encercle-les, brise-les, séquestre-les. Je veux les voir souffrir, agoniser avant de crever. Je ne tolèrerai aucune pitié contre mes ennemis. Je veux que le monde voit le prix à payer pour l'insolence.

Le Maître prit une pause, puis il se tourna vers les trois personnes qu'il avait désigné quelques seconds auparavant, il regarda successivement dans les yeux et il dit avec le ton le plus plat du monde :

Préparez-vous, départ dans 5 minutes. Si l'un de vous est tué, je vous interdis de perdre du temps. On avance et on tue toute poche de résistance. Pas de prisonniers. Je veux que les égouts continue de cracher leurs cadavres dans une semaine. Désobéissez et vous mourez de ma main. En route pour le Centre-Ville.


HRP : Pas de compte MJ ce premier tour, vous postez vos arrivées successives comme bon vous semble. Je me contrefiche des ordres de passages. Ca vaudra pour l'entièreté de la MJ, postez dès que vous le pouvez, l'ordre des messages n'a aucune importance.

____________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 20/10/2013
Parchemins postés : 2092



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 13PV
Ruth U. Alexïeva


MessageSujet: Re: Retour de Flammes G1 [MJ] Lun 8 Sep - 15:56

Il y a des surprises qu’on voudrait bien ne jamais avoir. C’était un lundi tout à fait typique à l’Intendance. Levée et habillée dés six heures du matin, Ruth était arrivée à sept heures à l’Intendance. Elle était toujours là avant sa secrétaire qui lui apporterait une heure plus tard son second café de la journée. Elle mettait un point d’honneur à toujours avoir l’air fraiche et dispose quand bien-même elle était fatiguée. L’image, encore l’image, toujours l’image. Aujourd’hui ne faisait pas exception, à sept heure tapante, elle était arrivée à l’Intendance alors que les couloirs étaient encore désert, et que l’effervescence qui caractérisait l’endroit n’avait pas encore pris son envol. A sa connaissance, seul Valverde et peut-être l’Intendant lui-même était à Buckingham Palace aussi tôt. Il lui était déjà arrivé de croisé Valverde tôt le matin quand elle arrivait dans le grand hall, quant à l’Intendant, il était un homme de terrain bien plus que de bureau. Ses déplacements n’étaient pas toujours connus de ses subordonnés, et pour les affaires courantes, il n’était pas rare qu’ils s’envoient des hiboux plutôt que de se voir en personne. C’était une relation de travail qui convenait parfaitement à Ruth. Elle appréciait la confiance qu’on plaçait en ses capacités, et elle n’en était que plus zélée dans son travail.

Le début de sa matinée s’était donc passé sans accrochage majeur. Quelques dépêches à envoyer. Un projet de nouvelle loi concernant l’utilisation des technologies moldues qu’elle peaufinait avec l’Intendant par courrier. Et une visite à préparer dans une entreprise pharmaceutique. Une journée tranquille, presque ennuyeuse si elle n’avait pas reçu une dépêche du service de la Sécurité Intérieure. Elle était froide et impersonnelle, tout les directeurs de département en avait probablement reçu une semblable.

La note ne disait pas grand-chose, elle signalait une attaque massive en Ecosse sur Glasgow, plusieurs quartiers pris, à première vue, probablement la Vague. Aucun ordre n’avait été donné, mais nul doute qu’on les appellerait à un moment où un autre, elle fit appeler sa secrétaire :

« Clopton, annulez mes rendez-vous pour aujourd’hui et demain. Je serais probablement absente. Macwell est en charge pendant mon absence comme d’habitude. Faites patienter toutes décisions nécessitant ma signature. Faites surveiller tout article concernant l'Ecosse, voyez avec le Département de l'Education et de la Culture, les seuls articles que je veux voir paraître sur le sujet doivent concerner une opération de défense et secour, rien d'autre. »

Une seconde missive arrive du Ministère de la Magie Ecossais indiquant que l’armée moldue s’était alliée avec les Hors-la-loi. L’armée moldue ne dépendait pas de sa juridiction, et c’était un sorcier qui était à sa tête, chargé de contrôler les dirigeants moldus par l’Impérium. Nul doute que ce Léon Brom lui avait appris ne prenait tout son sens ici. L’Impérium, s’il n’est pas renouveler fréquemment, perd de sa puissance, et même un esprit plus faible et non habitué à la magie pouvait s’en défaire.

Elle donna ses ordres pour que ses rendez-vous soient reportés, et désigna les dossiers qu’elle désirait voir en priorité si elle devait s’absenter. Elle n’était pas certaine qu’ils soient tous appelés, mais mieux valait prévenir que guérir. Le temps montra qu’elle avait bien fait de se préparer au pire puisqu’elle sentit la marque la brûler. Sensation familière qu’elle ne connaissait que trop bien. Sans perdre de temps, elle passa dans une pièce privée attenante à son bureau, où une de ses tenues de combat était disposée. Comme tout les mangemorts, elle pouvait être appelée à n’importe quel instant, et il fallait qu’elle puisse combattre dans autre chose qu’une robe de haute couture et des talons.

Elle passa une tenue bien plus pratique, en peau de dragon finement traité, la protégeant bien plus efficacement que sa tenue précédente. Son masque sur le visage, elle se dirigea au centre de Buckingham Palace pour transplaner. Elle fut une des premières à arriver, après Brom, dans un mouvement de fumée noire caractéristique des mangemorts. Le Maître était déjà là, elle le salua discrètement tandis qu’il parlait avec Brom, et que le reste de ses collègues arrivaient.

Autour d’elle, les soldats les plus téméraires osaient parler, tandis que le maître s’entretenait avec le Magistère, et quelques informations fusèrent :

« Paraît que c’est la Vague.
Moi j’ai entendu dire que l’Ordre était dans le coup. »

Dans la masse, elle n’était reconnaissable qu’à sa crinière blonde qui dépassait et à son masque finement ouvragé, chacun d’eux en avait un qui différait de celui des autres. Elle n’eut pas tout à fait le temps de réfléchir à ce que ça impliquait que le maître coupa court à ce que disait Brom. Son prénom fut cité parmi celui de John et Bellatrix, qui avaient l’honneur d’accompagner celui-dont-on-ne-peut-pas-prononcer-le-nom au combat. Honneur à double tranchant, être proche du Lord, c’était être au cœur de la mêlée, mais également un plus grand risque de le décevoir.

Il les regarda successivement dans les yeux, puis énonça ses ordres. Pas de quartier, il devait être obéit à la lettre sans quoi c’était la mort. Elle sentit l’excitation monter, elle n’avait pas peur pour sa propre vie. Il y avait longtemps qu’elle avait fait le choix de la mettre au service du Seigneur des Ténèbres, et si elle devait mourir aujourd’hui, elle saurait pourquoi, et surtout ce serait son choix. Peu pouvait en dire autant.

« A vos ordres maître. »

Préparée, elle l’était, elle avait tout ce dont elle avait besoin, et également, dans une doublure de sa tenue, quelques potions de premier soin qui pourraient peut-être s’avérer utile si elles ne se cassaient pas dans l’ardeur du combat. Dans sa précipitation, elle n’imagina pas un seul instant que Benjamin était sur place, pas plus qu’elle ne pensa à l’éventualité qu’elle puisse le rencontrer sur le champ de bataille. Non, tout ce qui comptait à présent, c’était de regagner le terrain perdu, et vite.

____________________________________


“How do you move on? You move on when you finally understands that there is no turning back.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 23/02/2012
Parchemins postés : 1286



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
John Mulciber


MessageSujet: Re: Retour de Flammes G1 [MJ] Lun 8 Sep - 16:20

Tous les jour vont être comme ça, et maintenant tu le sais. Il pensait passer une journée calme. Ce ne fut pas une journée calme. Ce fut la guerre. La guerre comme en Irlande. Délocalisée ici, en Grande-Bretagne. Comme si la résistance envoyait le pire des signaux qui soit. Vous pensiez être débarrassés de nous ? Rêvez. Et si John Mulciber se doutait qu'il n'en avait certainement pas fini avec la résistance, contrairement à ce que voulaient croire ceux qui disaient que Crow avait anéanti la révolte en capturant Jugson, il n'était certainement pas du genre à s'attendre à une riposte aussi vive. Pas aussi soudaine, plutôt. Il connaissait bien Benjamin et cherchait absolument à savoir ce qu'il faisait. Pari réussi ou à peu près puisqu'il avait pu dire avec précision où se terrait la Vague. Mais c'était insuffisant. Il connaissait bien Ben. Savait bien qu'il faudrait s'attendre à quelque chose. Mais ça ? Toutes les zones de surveillances étaient passées en alerte rouge et le département de la Sécurité Intérieure en entier était sur le pont. Branle-bas de combat. Ca avait commencé par une série d'attentats, des explosions un peu partout dans le pays. Et s'il n'y avait eu que ça, John aurait été content, très content. Parce que bientôt la vérité lui sauta aux yeux.

« Monsieur, Glasgow ne répond plus. 

-Quoi ? Recommencez, Jones, recommencez.
-On a essayé six fois.
-Renseignez vous, bon sang.
-Monsieur, un rapport d'Edimbourg. Le commissaire Attenborough a lancé un appel de détresse il y a deux heures, mais depuis il ne répond plus. Edimbourg a envoyé une centaine d'hommes voir ce qu'il se passait, mais eux non plus ne répondent plus.

-Contactez quelqu'un à Glasgow, il se passe quelque chose.
-Monsieur, McPherson est là. »

Mulciber fit volte-face. Douglas McPherson, l'adjoint du commissaire Attenborough, était là. Bonne nouvelle, lui apprit-il, ils avaient pu capturer Light Leonheart, mauvaise nouvelle, Glasgow devait être tombée à l'heure qu'il était. Bon Dieu, qu'est-ce qu'ils foutent ? John donna des ordres clairs : prévenir tous les dirigeants du gouvernement – en premier lieu Crow et Brom, Paravell en deuxième, les autres pouvaient attendre - , et quitta lui même le département pour transplaner à Little Hangleton. Ayant reçu l'ordre, lancé comme s'il était lui même responsable de ce qu'il jugeait être un désastre, de rejoindre Glasgow et de prendre des mesures d'urgences, il n'attendit pas de savoir ce qui se passait et partit en reconnaissance. Il savait ce qu'on annonçait en ce moment à l'Intendant, au Magistère et à tous les directeurs de départements. Brèche de sécurité de classe cinq : mettant en cause toute l'intendance, elle mobilise tous les départements et ministères. On était rapidement passé du niveau d'alerte deux à cinq, en franchissant toutes les étapes d'un bond prodigieux. Mulciber arriva à la tête de ses propres équipes un peu avant les soldats, commençant à organiser bases et zones anti-transplanage.

« Bien, on a des individus de classe 4 et 5 sur le terrain. Je veux qu'on boucle la ville, démerdez vous bloquer réseau de cheminées et transplanage. Le Maitre arrive d'une seconde à l'autre, il est possible que vous soyez affectés à d'autres unités que la mienne, vous obéissez sans discuter comme si c'était moi. Faites un rapport toutes les heures ici, et à Londres. Allez. »


Quelques mangemorts, Ruth, bien sur, Mike aussi, qu'il salua brièvement. Comme lui en uniforme, Witcher devait revenir d'Irlande. Brom arriva dans les premiers, Crow un peu après, et il y eut le Maitre, que John salua bas, sans rien dire. Lui écoutait. Si on lui demandait de faire une suggestion, il la faisait, sinon il la bouclait. Obéir et commander, il y a un temps pour tout. Et lui se contentait, pour l'instant de suivre. Car telle était Sa volonté.

« Oui, Maître. »

Après quoi il reporta son attention sur le drapeau anglais qui flottait, plus haut, plus loin, sur les hauteurs des batiments de Glasgow. Oui, c'était du Benjamin tout craché, cela. L'esprit de provocation, la brutalité de la réponse. Je sais ce que tu veux dire. Non, je ne suis pas mort, non je ne mourrais pas, vous ne nous aurez jamais, quoi que vous fassiez, qui que vous fassiez tomber. La résistance n'était pas morte, il fallait le reconnaître, et en effet, le moins qu'on puisse dire, c'est que Limonkov n'était pas Jugson. Mais lui s'en fichait. Il était John Mulciber. Il avançait, impitoyablement. Et le monde s'écroulerait avant qu'il ne renonce, quoiqu'il se passe maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 27/09/2011
Parchemins postés : 163



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA7 - Maître des Sortilèges
Ma résistance magique est de: 20PV
Lord Voldemort


MessageSujet: Re: Retour de Flammes G1 [MJ] Lun 22 Sep - 10:49

Bellatrix Lestrange suivrait son maître jusque dans la mort, que cela soit utile ou non ne la gênait pas. Ce qu'il y a de pire chez le fanatique, c'est sa sincérité disait Oscar Wilde, quoi de plus clair dans les yeux de la dernière descendante des Black.

Le Seigneur des Ténèbres s'arrêta quelques instant près des 4 cadavres des gardes qu'il avait tué quelques minutes plus tôt. Sans formulation et sans grand gestes éloquents, il en fit des inferis. Là où un homme normal mettait dix à quinze minutes de travail et de rituel, lui mettait une poignée de seconde d'un mouvement du poignet.

Les normes ne s'appliquaient plus à Tom Jedusor depuis longtemps. Il offrit à chaque membre de sa petite escouade un inferi de protection. Puis il avança droit vers le Centre-ville.

Il y avait encore de nombreux civils choqués par la violence des premiers affrontement, à sa vue certains prirent peur, naturellement. Mais un fait plus étonnant marqua l'esprit du Seigneur des Ténèbres. Une partie d'entre eux, efficacement endoctrinés, l'applaudirent, reconnaissant qu'il vienne en personne libérer leurs maisons. Mais dieu qu'ils pouvaient être éloignés de la vision véritable de celui qu'ils prenaient pour un sauveur.

Lord Voldemort se fichait de son peuple, il pouvait crever, brûler, saigner, cela l'indifférait au plus haut point. Par contre, il n'était pas admissible qu'on le défie. Qu'on l'insulte. Qu'on puise ne faire que sous-entendre qu'il était faible. Qu'on le dénigre, le méprise, à tel point qu'aucune autre solution que la guerre ouverte ne s'appliquait. Il était là, présent parmi les basses instances de l'humanité qu'il dominait pour envoyer un message, celui de la violence et de la justice par réciprocité.

Il ne considérait pas son acte comme celui de la vengeance. Se venger c'est faible. Rendre Justice c'est être fort. Il n'y avait pas de doutes possibles dans l'esprit étriqué de Lord Voldemort. Tuer ses ennemis n'avait rien d'une vengeance, c'était la logique même, implacable, immuable. Qui se dressait contre lui le combattrait et mourrait. Tel était le destin de l'idéaliste absurde qui imaginait un jour le détrôner.

Ils arrivèrent au coeur du centre ville. Il y avait 8 moldus en armes. Il étaient occupés à entasser les cadavres de leurs amis dans des camion pour aller les enterrer à la lisière de la ville dans les premières étendues d'herbes.

Lord Voldemort, droit et fier, ne regarda même pas ses fidèles quand il leur parla :


Tuez-les tous. Jusqu'au dernier.

____________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 358


Maître du Jeu


MessageSujet: Re: Retour de Flammes G1 [MJ] Lun 22 Sep - 11:06

TOUR 2

Lord Voldemort 20/7 + 1 inferi
John Mulciber 15/4 + 1 inferi
Ruth Alexieva 11/3 + 1 inferi
Bellatrix Lestrange 11/5 + 1 inferi

Moldus :

8 soldats 15/2


Je vous explique les cocos, c'est fort simple, les combats se déroulent normalement à deux exceptions près : vos inferis n'ont ni Pvs ni PAs, vous l'aurez remarqué !

Les Inferis qui vous sont associés se battront sur vos ordre, via un dé classiquement. Mais, sachez que :

1) le moindre coup les détruit. Il ne seront touché en fonction de VOS choix. Car dans les faits, les PnJ ne feront que vous attaquer VOUS. Vous devrez donc choisir entre encaisser le coup ou perdre votre Inferi.
2) l'attaque des Inferis fonctionne comme des AK. Les Moldus ne savent pas bien s'en protéger, ils seront donc facilement happé par vos créatures.

Sachez que ce tour ci, Lord Voldemort n'attaquera pas, je considère qu'il a épuisé ses actions en fournissant les inferis. Directement après vos actions ce seront les PnJ qui agiront. Vous pouvez déjà employer vos Inferis naturellement Wink

Dernière précision : sachez que dès que trois Inferis seront à terre, Jedusor en refera un pour chacun (même pour celui qui disposerait encore du sien), jusqu'à épuisement des stocks de cadavres. Ce stock est de 24 cadavres. Soit le nombre de personnes tuées dans la première partie de la mission. Chaque PnJ tué viendra s'ajouter au stock naturellement. Mais attention : à chaque fois que Jedusor refait des inferi il n'attaquera pas. Ce qui est un malus assez conséquent pour vous puisqu'il dispose de l'AK et vous non.

Contrairement à l'autre groupe, vous n'aurez pas la possibilité d'utiliser les soins d'Eris.

Je vous rappelle de bien lire les ordres donnés, ils sont toujours très clair et non piégeux. Ne pas les respecter, c'est un pas vers la tombe, ne l'oubliez pas.

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 20/10/2013
Parchemins postés : 2092



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 13PV
Ruth U. Alexïeva


MessageSujet: Re: Retour de Flammes G1 [MJ] Lun 22 Sep - 15:50

Pour la première fois depuis l’Irlande, Ruth reprenait les armes. Ils avaient passé neuf mois sans gros combat, et désormais, ils reprenaient du service. Pour la première fois depuis qu’elle était devenue mangemorte, elle allait avoir l’honneur de se battre au côté du Seigneur des Ténèbres. Il aurait été présomptueux de parler de le protéger puisqu’il était bien plus fort qu’eux tous réunis et qu’il avait la capacité de les tuer d’un simple coup de baguette, non elle était là pour l’assister dans tout ce qu’il lui demanderait de faire. Ses paroles, telles celles d’un oracle se devaient d’être suivies à la lettre et elle le serait. Pourrait-elle donner sa vie leur maître au moment venu ? Ruth n’avait rien d’une fanatique comme Bellatrix. Il y avait même un temps, quand elle était plus jeune, ou la cause puriste n’avait pas eu la même importance pour elle. Elle n’avait pas été une adolescente comme Ariana, dés son plus jeune âge engagée dans la politique et le purisme. Plus soucieuse de s’amuser que de traquer les nés-moldus, son adolescence avait été insouciante, et ce n’était plus tard qu’elle était devenue ce qu’elle était aujourd’hui. Alors oui, elle aurait probablement donné sa vie pour lui. Peut-être pas autant pour la personne que pour tout ce qu’il représentait. Voldemort était une puissance à lui tout seul, mais également le symbole d’une cause qu’elle défendait. Jeune mangemorte, elle avait la force de ses convictions, mais peut-être pas encore l’admiration ou l’amour que lui portait des mangemorts comme Bellatrix.

Le Seigneur des Ténèbres était un homme impénétrable, un maître dur et cruel, et pourtant ils étaient là, autour de lui, obéissant à ses moindres ordres de leur plein gré. Etrange relation qu’ils avaient avec lui, si on pouvait parler de relation avec Lord Voldemort. Au final, Ruth lui devait tout, ou presque, la position où elle était, elle le lui devait. C’était lui qui avait décidé qu’elle aurait sa chance pour faire ses preuves, et jusqu’à présent, presque un an plus tard, on semblait satisfait de son travail puisqu’on ne lui avait fait aucune remarque. Désormais, il restait à se distinguer au combat.

D’ailleurs, c’était à se demander pourquoi il l’avait choisie pour être à ses côtés. Bellatrix était la plus fidèle de ses mangemorts, et John était un très bon combattant, elle, elle manquait cruellement de puissance et son domaine était plus les potions que le duel. Néanmoins, les voies de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcé-le-nom étaient impénétrables et nul ne savait pourquoi il faisait ce qu’il faisait. Il était probable qu’il ait simplement cité les premiers noms qui lui étaient venus à l’esprit.

Autour d’eux, alors que Voldemort créait des Inferis, en offrant un à chacun d’entre eux, la population acclamait leur sauveur, preuve que la propagande et les campagnes qu’ils menaient étaient efficaces. Ils avancèrent vers le centre ville sans parler. Ruth faisait à peine attention à la présence de Bellatrix non d’elle qui devait probablement être jalouse de ne pas être la seule à rester auprès du maître. Le casi-amour qu’elle portait au Seigneur des Ténèbres l’avait toujours un peu dépassé.

L’ordre fila, on ne devait pas faire de quartier. Rien d’étonnant. Elle fut la plus rapide pour attaquer, les moldus ne voyant même pas le coup arriver, elle lança son sort préféré :

« Ostéoclaste. »

La panique se fit parmi les huit moldus tandis qu’ils apercevaient celui qu’ils avaient appris à craindre et ses fidèles.

Spoiler:
 

____________________________________


“How do you move on? You move on when you finally understands that there is no turning back.”


Dernière édition par Ruth U. Alexïeva le Mar 23 Sep - 0:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Retour de Flammes G1 [MJ] Lun 22 Sep - 15:50

Le membre 'Ruth U. Alexïeva' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé PA 2' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 23/02/2012
Parchemins postés : 1286



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
John Mulciber


MessageSujet: Re: Retour de Flammes G1 [MJ] Lun 22 Sep - 16:08

La guerre recommence avec une éternelle constance. John Mulciber ne pouvait pas détester cela : il ne connaissait rien d'autre que la bataille et s'il n'avait pas eu cela, son existence n'aurait rien été. La paix n'était qu'un moyen de faire la guerre et lui n'était qu'un moyen de faire la paix. Existence inutile ? Non. Lui avait été heureux, qu'importait malheurs et défaites, il avait choisi en toute conscience la route qu'il voulait prendre. Bien sur qu'on en prend plein la figure et que tout ça fait mal, bien sur qu'on est toujours sur le point de mourir et qu'on n'y échappe que de peu, mais c'est la condition pour se sentir vivant. Il n'était pas mort. Il cherchait la mort, c'était différent. Non, au contraire, il était bien vivant, et vivait comme une machine de guerre : jamais il n'était mort, justement, c'était sans doute bien le problème. On ne pouvait pas atteindre Crow ; lui, il représentait quelque chose de différent. On pouvait cogner John Mulciber, on pouvait même le battre. Mais toujours il se relevait. Encore et encore, et on l'abattait de nouveau, et il se relevait. Et il gagnait. A force de patience et de volonté, il gagnait. Le sang et la haine giclaient, et il souriait, la cruauté régnait en maitre chez lui, de manière aveugle. Aucune lumière. Pas un son. Et la question.

Quand est-ce que tout ceci finit ? Il continuait, impitoyablement, parce qu'il ne savait pas s'arrêter, ça ne faisait pas partie de ses capacités. Mais John aurait aimé faire autre chose : il ne savait plus quoi. J'ai oublié, et je n'ai plus le temps pour ça. Il est trop tard. Je ne peux pas changer. Il ne le souhaitait pas, et de toute façon s'en savait incapable. S'il avait voulu être autre chose, il avait oublié quoi depuis longtemps, et c'était fini, maintenant. Qu'est-ce qu'il restait ? La guerre. La fatigue qui allait avec. La sensation qu'il ne pourrait faire autre chose que lorsqu'il serait mort. Qui cherche à mourir doit chercher ce qui tue. Et la résistance tuait. Mais pas assez : et pourtant, John Mulciber restait impitoyablement sur la ligne de front, cible facile qui ne cherchait pas à se défendre, pas à éviter les coups, seulement à tuer.

Ordonner et servir : telles étaient les deux facettes de sa vie. Ordonner pour combattre et pour finir par mourir, servir pour servir, parce qu'au final, cela le conduirait aussi à mourir et que ce n'était pas tant que ça une deuxième facette de sa vie mais simplement le complément de l'autre. Je vais mourir, tot ou tard : ici ou ailleurs, peu importe. Cela n'effrayait pas John, pas plus que de mourir pour le Maitre : punition dérisoire par rapport au fait de le laisser tourner sur cette boucle vide de sang et de destruction. Il vivait pour une cause, ce qu'il trouvait plus utile que de mourir pour elle. Lorsqu'il mourrait, ce serait aussi à cause de ses idées : mais parce qu'il les aurait mis en place et qu'il n'aurait plus rien à faire.

Le Maitre donnait ses ordres, et le combat commençait. Il ne s'intéressa guère aux inferis, les jugeant moins comme protection que comme arme. Dans un coin de son cerveau, il voyait encore l'Union Jack qui claquait dans le vent. Il se jura d'aller le décrocher à un moment ou un autre. Chacun attaquait : il le fit également. John n'était pas du genre à se laisser faire. L'inferi happa un moldu, John en attaqua un autre, lui lança un sectumsempra en plein visage, le même qu'avait touché Ruth. Il ne se préoccupait de rien, sinon d'avancer, sinon de tuer. Tels étaient les ordres du Maitre, après tout. Quitte à se faire tuer pour ça.

Spoiler:
 


Dernière édition par John Mulciber le Mer 24 Sep - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Retour de Flammes G1 [MJ] Lun 22 Sep - 16:08

Le membre 'John Mulciber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé PA 2' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 358


Maître du Jeu


MessageSujet: Re: Retour de Flammes G1 [MJ] Lun 29 Sep - 10:27

Lancé pour Bellatrix Lestrange

Team Voldy

Lord Voldemort 20/7 + 1 inferi
John Mulciber 15/4 + 1 inferi
Ruth Alexieva 11/3 + 1 inferi
Bellatrix Lestrange 11/5 + 1 inferi

Moldus :

1 Soldat 3/2 (-5 par Bella)
3 mort (inferi)
4 Soldats 15/2


Dernière édition par Maître du Jeu le Lun 29 Sep - 10:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Retour de Flammes G1 [MJ]

Revenir en haut Aller en bas

Retour de Flammes G1 [MJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-