POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Cours 1 : Première approche de l'entraînement physique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 22/08/2014
Parchemins postés : 18



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Pr Thaddeus Todd


MessageSujet: Cours 1 : Première approche de l'entraînement physique Dim 12 Oct - 14:20

La veille de la rentrée, les professeurs normaux font des cauchemars. Ils rêvent qu'ils traversent, nus, la cour de leur école, sous les quolibets des élèves, tout en se demandant pourquoi ils ne se sont pas habillés. Ou alors ils se voient, minuscules, entourés d'élèves géants. Sans oublier, bien entendu, le rêve dans lequel ils n'ont rien préparé, ou oublié toutes leurs notes, ou celui dans lequel leur voix est si faible que personne ne l'entend.
Ceci ne s'appliquant qu'aux professeurs normaux, il est inutile de mentionner que Thaddeus Todd n'avait fait aucun de ces cauchemars lorsqu'il s'éveilla, au matin du lundi quatre septembre 2006. il était arrivé depuis le premier à Poudlard, avait déjà eu l'occasion de se réjouir de retrouver des têtes de connaissance, et avait écouté avec intérêt les consignes de l'Inquisitrice Bellatrix Lestrange pour l'accueil des élèves. Rien, dans ce qu'elle avait dit, n'avait heurté les principes du major Todd. Il serait bien dans cette école. Le soir du premier, l'ambiance avait été joyeuse à la table des professeurs (plus qu'aux tables des élèves, d'ailleurs) ; cette vieille branche de Grey avait fait rire tout le monde en narrant quelques anecdotes de l'année précédente, et on s'était promis de bien s'amuser cette année. Todd avait ensuite regagné l'appartement qu'on lui avait attribué, où il avait dormi du sommeil du juste jusqu'à cinq heures trente du matin.

Cinq heures et demie, l'heure de son lever depuis des années. Pas besoin d'un réveil, l'habitude semblait désormais gravée dans son corps. Il avait enfilé son uniforme, impeccablement repassé par les elfes de l'école, et était descendu pour le petit déjeuner. La Grande Salle étant encore plongée dans l'obscurité la plus totale, le major Todd était sorti faire un peu d'exercice en attendant que tous ces lève-tard se décident à bouger.

Enfin, après une attente interminable, l'heure du petit déjeuner arriva, puis l'heure du premier cours d'entraînement militaire. Les élèves avaient en effet la joie de commencer leur semaine par deux heures avec le major Todd. Deux autres heures le mercredi, mais en fin de matinée, juste avant le déjeuner. Et les deux dernières le vendredi en fin de journée. Bellatrix Lestrange avait bien fait les choses : toutes les demandes de Todd avaient été exaucées, qu'il s'agisse du placement des heures ou de l'installation, à côté de l'espace d'entraînement, d'un bâtiment léger en bois, abritant une salle de classe et des vestiaires avec douches.

La silhouette noire du professeur Todd attendait les élèves à l'entrée de l'espace d'entraînement, et, en silence, d'un mouvement de canne, il désigna la salle de classe aux premiers arrivés. Les autres suivirent, et lui-même attendit que la cloche sonne pour entrer dans la pièce et en refermer la porte. À partir de cet instant, on était en classe, ou en retard.

-Debout, fit-il à mi-voix en observant ceux qui s'étaient assis.

Appuyé sur sa canne, il attendit d'être obéi, puis reprit :

-Ici, c'est le cours d'entraînement militaire. Ça veut dire qu'on va appliquer les mêmes règles qu'à l'armée. Et à l'armée, on ne s'assoit pas sans la permission d'un supérieur, c'est vu ? Bon. Parfait. Quand vous êtes debout, vous devez vous tenir exactement comme je vais vous montrer.

Il déposa sa canne contre le bureau et prit la position réglementaire : pieds légèrement écartés, mains dans le dos, très droit. Il récupéra alors sa canne et passa dans les rangs pour rectifier la position des élèves, à l'aide de sa canne si nécessaire.

-Tiens-toi droit, toi... allez, la tête haute ! Bien, toi. Toi, tu ne commences pas à te balancer !

Une fois satisfait, il regagna le bureau pour poursuivre :

-Si par hasard quelqu'un entrait dans la salle maintenant, l'Inquisitrice par exemple,vous devriez vous mettre au garde à vous. Pieds serrés, les bras le long du corps, bien droits, position à tenir jusqu'à ce qu'on vous dise « repos ». Là, vous reprenez la position que je vous ai montrée. Repos !

Il les laissa debout le temps de faire l'appel, puis, après un temps qui sembla interminable à certains, leur permit de s'asseoir. Lui resta debout pour se présenter, en pointant les galons cousus sur son bras :

-Vous voyez, ça, ça veut dire major. Major Thaddeus Todd, mais pour vous, ce sera juste « major ». Si vous êtes pas trop glands, vous avez remarqué qu'on porte presque la même tenue, vous et moi. C'est l'uniforme de l'armée puriste. Ça veut dire que pendant mes cours, vous êtes considérés comme des membres de cette armée, et que du coup, si l'envie vous prend de faire les cons, vous serez sanctionnés comme des soldats. Vu ?

Il parcourut l'assemblée du regard, puis entra dans le vif du sujet :

-Bon. Les présentations étant faites, on va se mettre au boulot. Qui dit entraînement militaire dit avant tout excellente condition physique. On va commencer cool, avec un petit footing de 4 kilomètres. J'ai balisé le parcours et j'ai disposé quelques obstacles. Vous avez en tout trois petites haies à sauter, deux passages rampés, et un mur à escalader. Trois fois rien. Tenez, vlà le plan de l'itinéraire.

Il tapota le tableau de sa baguette et une carte apparut, qu'il se mit à commenter.

-Départ et arrivée ici. Première haie à six cents mètres, juste avant la petite montée. Passage rampé en haut de la montée. Mur à un kilomètre deux. Ensuite, c'est peinard, du plat jusqu'à deux kilomètres trois. Là, enchaînement haie-passage rampé-haie sur cent mètres. À trois kilomètres, obstacle magique, vous serez arrêté par un buisson ensorcelé qui vous empêchera de passer. Vous aurez droit à un sort, un seul, pour continuer votre chemin ; ne vous ratez pas. Si le sort est réussi, le buisson vous laisse passer. Dans le cas contraire, vous faites demi-tour et vous vous retapez les trois kilomètres, les haies et tout ça. N'essayez pas de raccourcir le parcours ou de quitter le sentier balisé, j'ai mis des barrières magiques et vous pourriez avoir bien mal. En cas de problème, vous envoyez les étincelles rouges et je viendrai vous ramasser. Les feignasses qui mettront plus de quarante minutes viendront s'entraîner en retenue. Le premier gars et la première fille arrivés auront droit à une récompense, alors n'hésitez pas à tout donner ! S'il n'y a pas de questions, on va y aller.

Il sortit le premier pour placer les élèves sur la ligne de départ et leur montrer les limites magiques à ne pas franchir, deux traits lumineux bleus laissant un couloir de trois mètres de large environ.

-A vos marques... prêts... partez !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 08/03/2014
Parchemins postés : 250



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Kimeria MacFusty Origins


MessageSujet: Re: Cours 1 : Première approche de l'entraînement physique Dim 12 Oct - 14:52

Il y avait des attitudes, des changements, qui vous laissait à penser que vous n'étiez plus vraiment vous. Le regard sur un passé pas si lointain, constater l'écart, la différence, c'était différent, tout l'était. C'était un curieux sentiment que d'être différent de la masse dans laquelle on avait l'habitude de se fondre, c'était à la fois plaisant et dérangeant, on se sentait valorisé mais jugé.
Kimeria savait qu'elle allait ressentir ça dans quelques minutes, mais elle ne pouvait pas détourner son regard de son reflet dans le miroir.
La comparaison était choquante, son image sans uniforme et avec uniforme, c'était … quelque chose de presque valorisant, comme si le simple fait de porter ça rendait quelqu'un suffisamment orgueilleux pour qu'il aime se regarder. Étrange, même pour une gamine comme elle qui n'avait jamais vraiment supporté son image, la peur de ne pas y voir quelque chose qui lui plairait.
Sortie de la douche, elle s'était attardée sur son corps d'adolescente … enfin adolescente, elle ne savait pas encore comme se définir. Elle avait regardé sa frêle stature, ses épaules nues qui laissaient voir ses os de manière prononcée, et son regard était descendu, petit à petit, s'arrêtant sur les maigres détails de sa silhouette à peine définie par la buée sur le miroir. Cela était toujours une épreuve pour elle de se regarder dans un appareil … disons simpliste. Que voyais tu Kimeria …
Elle ne voyait pas une jeune femme, ce reflet était trop imparfait pour être considéré comme tel, non elle voyait autre chose. Pas une enfant, une adolescente peut être ? Elle ne savait pas vraiment, car lorsqu'elle regardait son corps, elle ne voyait pas grand chose qui lui laissait à penser qu'elle était comme les autres filles, peut être était ce là un de ses complexes ? Alors quand sa petite main venait rencontrer ces derniers, elle sentait immédiatement une honte sans nom, c'était dur pour elle, éprouvant. Elle avait beau aimer ses cheveux, se dire qu'ils étaient le signe distinctif qu'elle appartenait au clan MacFusty, du reste, c'était tout un histoire.
Et voilà que quelque minutes après, dans sa chambre cette fois, elle regardait une jeune fille dans un uniforme guerrier.

La petite Pouffy ne savait pas vraiment comment se définir encore une fois, mais ce qu'elle voyait désormais lui convenait mieux, pire, elle appréciait. Cette silhouette, cette tenue, c'était joli, ça mettait en valeur, du peu qu'elle connaissait. Ça n'était pas très différent de sa tenue habituelle quand elle allait dans la réserve chez elle, c'était peut être ça qu'elle trouvait apaisant, réconfortant. Elle se dit qu'aussi surprenant que cela pouvait paraître, elle ne serait pas étrangère à cet habit et Eileen allait probablement trouver la ressemblance frappante, l'ayant vu dans les deux tenues.
Comble de l'ironie, Kimmy effectua même une rotation du bassin pour se regarder de dos dans le miroir. Ce qu'il y voyait la rassura un peu, ça n'était pas si mauvais que ça, et elle se sentait bien, à l'aise, chose rare ces derniers temps.

Alors elle quitta sa salle commune, elle prit le chemin de la Grande-Salle avec un groupe de Poufsouffle, dont sa nouvelle 'amie', qu'elle trouva un peu serrée dans son uniforme, comprenne qui pourra. Traversant une partie de la salle, sous le regard des autres élèves, elle se sentit moins gênée que d'habitude, probablement grâce à cet habit militaire. Elle mangea à sa faim, sans plus, alors qu'elle allait se diriger vers son premier cours d'entraînement militaire, elle ne jugea pas nécessaire de manger plus que d'habitude, et quand l'heure fut arrivée, elle se rendit au vestiaire pour déposer ses affaires, se rendant ensuite dans la salle de classe.
Elle fut dans les premiers arrivés, étonnamment, elle choisit une place au milieu de la salle, laissant la place à coté d'elle libre, si Eileen avait envie de s'y mettre, elle pourrait.
Lorsqu'elle vit la dite Serpentard, elle la salua et entama la discussion.

« Salut ! Ça va ? »

Entamant la conversation et restant toujours très polie, elle se permit même de glisser un compliment à son amie, compliment qui se voulait pensé.

« Il te va super bien cet uniforme … »

Elle avait toujours trouvé que son amie portait bien les vêtements sorciers, mais elle la trouvait très en valeur dans cet habit. Elle avait un coté plus simple, à la fois strict sans être dur, et moins bourgeois aussi, elle trouvait qu'Eileen était plus accessible, comme si le simple fait de porter un vêtement identique avait suffi à briser les barrières sociales et les fractures en elles. Plus de distinction entre les riches et les pauvres, les négligés et les soignés, tout le monde était pareil, identique, à l'écusson et l'année prêts, mais ça n'était qu'un menu détail dans l'histoire.
Elle regarda un moment Eileen avec un sourire, sans baisser les yeux, c'était amusant, elle se sentait bien, acceptée, vivante, comme chez elle.

-Debout

Détournant la tête, Kim regarda le professeur Todd, elle se leva bien sagement avant de se placer à coté de sa place, sans vraiment savoir comment se mettre.

-Ici, c'est le cours d'entraînement militaire. Ça veut dire qu'on va appliquer les mêmes règles qu'à l'armée. Et à l'armée, on ne s'assoit pas sans la permission d'un supérieur, c'est vu ? Bon. Parfait. Quand vous êtes debout, vous devez vous tenir exactement comme je vais vous montrer.

Cela la dérangeait un peu d'obéir comme ça sans broncher, ça n'était pas vraiment dans son caractère, mais elle oubliait cet aspect là bien rapidement en repensant à l'uniforme et tout ce qui allait avec. C'était un mal pour un bien, pensa t'elle.
Le professeur passa dans les rangs pour corriger les postures avec assiduité, sans les juger, il usa de sa canne pour relever un peu le menton de Kimmy qui avait tendance à un peu trop baisser la tête, mais elle ne s'offusqua pas de cette intervention.
Elle le regarda retourner à son bureau, il continua son monologue.

-Si par hasard quelqu'un entrait dans la salle maintenant, l'Inquisitrice par exemple,vous devriez vous mettre au garde à vous. Pieds serrés, les bras le long du corps, bien droits, position à tenir jusqu'à ce qu'on vous dise « repos ». Là, vous reprenez la position que je vous ai montrée. Repos !

Puis vint l'appel et enfin ils purent s'asseoir, ce qui soulagea un peu Kimmy, même si elle aurait pu tenir la position durant une petite heure encore. Puis il leur présenta fièrement ses galons puristes :

-Vous voyez, ça, ça veut dire major. Major Thaddeus Todd, mais pour vous, ce sera juste « major ». Si vous êtes pas trop glands, vous avez remarqué qu'on porte presque la même tenue, vous et moi. C'est l'uniforme de l'armée puriste. Ça veut dire que pendant mes cours, vous êtes considérés comme des membres de cette armée, et que du coup, si l'envie vous prend de faire les cons, vous serez sanctionnés comme des soldats. Vu ?

A la dur alors. Vu ce que lui avait dit Valéria, elle savait que l'armée n'était pas quelque chose de sympathique, elle avait pu y échapper avec le Rccm, mais avait tout de même vu ce qu'il s'y passait, le peu l'avait choqué et Kimmy n'avait pas vraiment envie de vivre ça.

-Bon. Les présentations étant faites, on va se mettre au boulot. Qui dit entraînement militaire dit avant tout excellente condition physique. On va commencer cool, avec un petit footing de 4 kilomètres. J'ai balisé le parcours et j'ai disposé quelques obstacles. Vous avez en tout trois petites haies à sauter, deux passages rampés, et un mur à escalader. Trois fois rien. Tenez, vlà le plan de l'itinéraire.

Départ et arrivée ici. Première haie à six cents mètres, juste avant la petite montée. Passage rampé en haut de la montée. Mur à un kilomètre deux. Ensuite, c'est peinard, du plat jusqu'à deux kilomètres trois. Là, enchaînement haie-passage rampé-haie sur cent mètres. À trois kilomètres, obstacle magique, vous serez arrêté par un buisson ensorcelé qui vous empêchera de passer. Vous aurez droit à un sort, un seul, pour continuer votre chemin ; ne vous ratez pas. Si le sort est réussi, le buisson vous laisse passer. Dans le cas contraire, vous faites demi-tour et vous vous retapez les trois kilomètres, les haies et tout ça. N'essayez pas de raccourcir le parcours ou de quitter le sentier balisé, j'ai mis des barrières magiques et vous pourriez avoir bien mal. En cas de problème, vous envoyez les étincelles rouges et je viendrai vous ramasser. Les feignasses qui mettront plus de quarante minutes viendront s'entraîner en retenue. Le premier gars et la première fille arrivés auront droit à une récompense, alors n'hésitez pas à tout donner ! S'il n'y a pas de questions, on va y aller.


Comme ça, Kimeria ne se rendait pas vraiment compte de l'intensité physique du parcours. Elle avait beau être plutôt frêle d'apparence, la vie dans les Hébrides et dans la réserve l'avait habitué aux chemins un peu tortueux, monter des obstacles, grimper à une falaise, emprunter des chemins jonchés de ronces pour trouver un nid, et on pouvait allonger la liste.
Les noirs des Hébrides avaient des écailles très coupantes et très résistantes, de ce fait ils n'avaient pas de mal à s'adapter aux environnements hostiles, forçant les gardiens à s'adapter, une chance pour Kim qui avait parfois du se dépasser, car pas question de ralentir le pas lorsqu'il s'agissait de dragons.
Par chance, le chemin était indiqué, elle n'avait donc pas de soucis à se faire pour s'orienter.

Le professeur leur indiqua la sortie puis les plaça sur la ligne de départ. La tension était palpable et Kimeria regarda autour d'elle pour chercher un visage familier, seule Eileen lui apparaissait comme un soutien évident. Cela allait être difficile, mais si elles s'aidaient, elles avaient peut être une chance de s'en sortir et d'éviter les heures de retenue. Le tout était de s'entraider et de se motiver mutuellement, de se tirer vers le haut. La petite Pouffy savait quel était son point faible et son point fort sur le parcours, elle ignorait ceux d'Eileen mais espérait que son amie pourrait l'aider pour gérer sa course, car elle ne savait pas vraiment comment gérer cela, principalement habituée à chevaucher un balais. La seule fois qu'elle avait du réellement courir, c'était lorsque ses parents et son oncle n'avait pas pu gérer une dragonne blessée plus grande que la moyenne et que cette dernière avait cramé la moitié de son entourage, forçant les gardiens à se replier, cette fois là Kimeria avait compris le risque dragon et avait fuit sur ordre de ses parents.
Aujourd'hui, il ne s'agissait pas d'une course à la survie, mais elle allait devoir faire son chemin pour ne pas paraître trop faible.

Elle regarda les garçons se mettre en position, ainsi que les filles les plus sportives, elle ne comprit pas trop le truc et se contenta de les imiter, sans vraiment savoir pourquoi. Et vint le départ.

-A vos marques... prêts... partez !

Dans l'ivresse de la course, une grosse partie du groupe partit très rapidement, lançant la course aux meilleurs. Sur le moment, Kimeria se dit qu'elle allait suivre, mais il lui sembla plus intelligent de mieux gérer sa course, elle ne savait pas trop comment faire. Désespérée, ou tout du moins inquiète, elle chercha Eileen du regard, il était temps de lui suggérer l'idée, avaient elles seulement le choix pour survivre dans cette jungle ? Elles n'avaient pas l'air très physiques …

Une fois en course à coté d'elle, elle l’appela à voix basse, ayant peur d'être entendue par les autres et qu'ils n'appliquent sa stratégie :

« Eileen … Eileen ...»

Quand elle eut l'attention de cette dernière, elle lui exposa son idée, toujours à voix basse :

« Est ce que tu veux faire le parcours ? Ça sera plus simple je pense ...»

En effet, le professeur n'avait pas parlé du fait que l'épreuve soit individuelle ou non, et astucieusement, elle se disait qu'il ne l'avait pas précisé justement pour soulever le besoin d'agir ensemble. Peut être était ce pour ça qu'elle était à Poufsouffle, l'idée de l'entraide, savoir utiliser la force de l'amitié, la solidarité, c'était des valeurs importantes, dans l'armée comme dans la vie, surtout pour une Poufsouffle.

Au cas, où son amie ne savait pas se décider, bien qu'elle ne doutait pas du fait qu'elle ait compris le point soulevé par Kimmy concernant les règles du parcours, elle ajouta sans se justifier, consciente que son amie savait cela après l'avoir vu dans les Hébrides cet été :

« Je pense pouvoir gérer les obstacles ...»

Puis elle termina, après avoir bien expiré :

« Par contre je ne sais pas gérer ma course ...»

Cette alliance de fortune allait leur permettre d'avancer loin, du moins elle l'espérait. En tout cas, elle suivit Eileen pour ce qui était du premier passage de course, elles arrivèrent ensuite à l'obstacle, probablement dans la moyenne des filles.
Kimeria eut du mal à passer la haie, mais elle y arriva tout de même, entamant la montée qui se révéla être une torture pour elle. Elle se concentra sur des souvenirs motivants, comme si terminer ce parcours allait lui permettre de retourner dans les Hébrides, de voir son dragon, serrant les poings, elle maintint le cap du mieux qu'elle put, s'en remettant totalement à Eileen, pour la remotiver, ou presque.

Une fois toute en haut de la montée, Kimmy aperçut l'obstacle de ramping. Se souvenant de comment il fallait faire dans les ronces, elle montra à Eileen sa technique. Se couchant, elle lui expliqua en avançant à sa manière :

« Si tu peux passer légèrement sur le coté, fais le, il faut que tu ailles chercher le plus loin possible avec tes coudes en pivotant un peu, après tu ramènes ton genou le plus près possible de ton bassin. Tu bascules de l'autre coté, et tu fais pareil, faut alterner comme ça tu avances plus vite … c'est comme ramper sous les ronces ...»

Elle se retourna plusieurs fois durant le parcours pour encourager son amie, les « c'est bien Eileen », « tu te débrouilles super bien », ne furent probablement pas de trop pour ce passage qui avait mis en difficulté déjà plusieurs filles, parties bien avant elles devant. Signe que le travail d'équipe commençait à payer.
La gestion de la course fut essentielle, si bien que les encouragements mutuels et le fait d'être porté par l'autre ne furent pas de trop, jusqu'à ce que les deux amies parviennent à dépasser celles qui étaient parties devant comme des balles, pensant suivre les garçons. Mais il y en avait encore qu'elles n'avaient pas rattrapé. Après vint l'obstacle que Kimeria attendait presque avec impatience, le mur.

Au pied de ce dernier se trouvaient plusieurs élèves, un bon paquet quand même, notamment ceux qui n'avaient pas su gérer leur course et ceux qui n'arrivaient pas à passer cela par manque de technique ou de coopération. Une fois devant, la pouffy reprit son souffle, mais ne souhaitait pas couper son amie dans son élan, et après un regard amical, alors qu'elle avait les mains posées sur ses genoux, elle se redressa et regarda la structure, ça semblait assez similaire aux gros rochers lisses le long des falaises, ceux qu'il fallait escalader d'un bloc sans quoi il était impossible de poursuivre sur le chemin, là où il était impossible de lancer un sort pour le dépasser sous peine de tomber à cause du vent et de finir empalé plus bas sur des rochers. Là encore, elle se souvint de la technique MacFusty et la proposa à voix basse.

« Je monte et je t'aide à grimper.»

C'était principalement ça le problème du mur, il fallait ne pas se laisser impressionner par la hauteur, c'était le petit piège.
Se reculant la petite MacFusty fit fis des autres personnes présentes, et après quelques mètres d'élan, se lança dans une semi course, sautant un peu avant le mur pour qu'elle puisse prendre appui sur ses deux mains. Ceci fait, elle prit appui sur la paroi avec un de ses pieds, basculant l'autre dans la foulée pour passer le mur en ventral. Sa technique fonctionna plutôt bien puisqu'elle l'avait passé du premier coup sous le regard un peu médusé de ceux qui n'y arrivaient pas. À califourchon sur le mur, elle s'adressa à Eileen, l'attendant pour passer, elle ne voulait pas que son amie galère et ne puisse pas passer l'obstacle, c'était à son tour de l'aider du mieux qu'elle pouvait.
Cela allait leur éviter une dépense d'énergie inutile, car il était peu probable que les autres aient réussi du premier coup sans avoir la technique avant.

« A toi, vas y.»

Elle regarda Eileen essayer de passer le mur, puis lui tendit une main pour qu'elle puisse avoir un appui solide pour grimper.

« Essaye d'appuyer un pied sur le mur, je te tiens ...»

Après un effort, les filles parvinrent à passer l'obstacle assez rapidement et sans trop dépenser d'énergie. Fortes de cette réussite éclair, les filles reprirent le chemin continuant leur périple militaire. Le plat parut durer une éternité à Kimmy qui sentit plusieurs fois un point de coté, mais qui ne dit rien pour ne pas ralentir son amie, elle prenait sur elle. Puis vint l'enchaînement d'obstacles, des haies, du ramping, en alternance, une horreur pour le mental après le plat. Pourtant les filles parvinrent à doubler d'autres greluches, avant de poursuivre par une autre course. Elles doublèrent plusieurs concurrentes, épuisées et des garçons qui faisaient demi tour, et quand vint le moment tant attendu … la tension grimpa encore.

Le buisson était là, elles avaient fait les trois quarts du parcours, c'était le moment de savoir s'il faudrait faire demi tour ou non.
Personne, il n'y avait personne pour voir comment passer, c'était le moment de vérité. S'avançant un peu vers l'obstacle, Kimeria demanda à Eileen :

« Tu sais comment on peut passer ? »

Ce fut un long moment de solitude qui ne dura pas si longtemps que ça. Une devait essayer, pour voir, c'était le moment pour Kimmy de prouver qu'elle était capable de quelque chose, de se sacrifier pour son amie, si le besoin s'en faisait sentir. Solidarité, l'amitié avant tout.

« Je vais essayer un truc … »

Elle sortit sa baguette, prit une grande respiration et se lança.

« Ventus ! »

Une petite bourrasque de vent s'abattit sur le buisson, toutefois cela ne fut pas suffisant pour créer un chemin … elle avait échoué. Abbatue, elle s'exclama :

« Nooooon !»

Elle tomba à terre, sur ses fesses, les yeux bordés de larmes alors que ses cheveux tombaient sur ses épaules en cascade. Elle avait envie de pleurer, de s'effondrer. Tant d'efforts pour rien, pour faire demi-tour, c'était injuste, elle avait trimé pour rien. C'était dur, pour le mental surtout, elle devait tout refaire dans le sens inverse. Elle ne parvenait pas à encaisser le coup.
À terre, elle regarda Eileen réussir à passer le buisson … elle était à la fois triste et heureuse pour son amie. Enfin elle s'adressa à elle, la laissant filer vers la fin du parcours :

« Vas y Eileen, t'es la meilleure, tu peux gagner !»

Et elle n'était qu'une perdante …
Kimeria fit demi-tour, alternant marche et course, avançant, ou plutôt reculant, avec l'énergie du désespoir. Elle pleura plusieurs fois sur le chemin, repassa les obstacles, croisant les autres concurrentes … elle baissait la tête, cachait ses yeux rougis par les pleurs, de rage, de colère, de honte, ça faisait mal. Chaque obstacle lui paraissait simple à coté de ce buisson. Fatiguée, ramassée, elle continua son périple, jusqu'à la fin, se faisant parfois dépassée par d'autres filles qui avaient échoué elles aussi.
Retour à la case départ, elle avait mis trente six minutes pour faire l'aller-retour, c'était dur, elle encaissait difficilement, si bien qu'elle évitait de regarder les autres. Une fois la ligne passée dans le mauvais sens, elle se coucha à terre, épuisée, les yeux humides, elle se retenait de pleurer, mais la déception était là … présente.

Cet uniforme n'avait rien changé au final ...


Dernière édition par Kimeria MacFusty le Dim 12 Oct - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Cours 1 : Première approche de l'entraînement physique Dim 12 Oct - 14:52

Le membre 'Kimeria MacFusty' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé PA 2' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 21/11/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 12/03/2014
Parchemins postés : 574



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Eileen A. Anderson


MessageSujet: Re: Cours 1 : Première approche de l'entraînement physique Dim 12 Oct - 15:15

Premier cours de l’année, entraînement militaire. Violence. Levée un peu avant tout le monde, elle n profita pour se préparer avec que la cohue ne commence. Elle avait enfilé l’uniforme de l’armée sorcière avant de descendre pour petit-déjeuner. Elle se sentait plutôt bien dedans ceci dit même si elle ne comptait pas se battre dans l’armée en sortant de Poudlard. Elle aimait bien l’idée de la discipline militaire et tout ça mais tuer des gens était impossible, ce n’était pas son souhait. Et puis la boue et les hurlements allaient bien pendant deux secondes mais tous les jours pendant le reste de sa vie c’était toute suite moins drôle.
Elle arriva donc dans la Grande Salle parmi les premiers et mangea avec appétit, prévoyant que la suite serait tout sauf drôle.
Arrivée à l’emplacement du cours, elle commença à se diriger vers son habituel deuxième rang mais une petite voix qu’elle connaissait bien la héla.


« Salut ! Ça va ? »

Petit sourire et c’est parti mon kiki. Eileen se retourna et s’installa à côté de la Poufsouffle. Elle ne pouvait pas lui refuser ça, pas alors qu’elles ne s’étaient presque pas parlées depuis qu’elle avait passé du temps ensemble dans les Hébrides.

« Oh salut Kim. Ça va et toi ? J’espère que ça ne te dérange pas trop que je me mette à côté de toi. »

Elle avait presque envie de rire à la fin de sa phrase. Est-ce que Kimeria MacFusty répondrait un jour par la positive à cette question ? Même si elle était vraiment dérangée elle ferait probablement jouer la politesse et les bons sentiments et ne protesterait pas.

« Il te va super bien cet uniforme … »

Le compliment vint.

« Merci. Tu n’es pas mal non plus comme ça, ça te change. »

Vrai. Elle faisait plus son âge et plus sérieuse. Sourire et puis …

« Debout. »

Comme elle allait l’apprendre tout au long de la semaine, rester assis n’était pas nécessairement du goût des nouveaux professeurs. Elle se leva donc, subissant avec les autres le sermon du professeur Todd.
Membres de l’armée. Ben voyons. Heureusement que ça n’était que pendant six heures par semaines.
Elle du retenir un rire nerveux en entendant le parcours qu’ils allaient devoir accomplir, elle était assez sportive mais pas grand-chose comparé à ce que l’armée demandait comme conditions physiques. Enfin c’est comme ça qu’elle se percevait en tout cas.


« A vos marques... prêts... partez ! »

Let the game … begin.
Elle se mit à courir donc, ménageant tout de même ses efforts en prévision de tout le chemin qu’elle avait à parcourir.


« Eileen … Eileen ...»

Elle failli ne pas entendre la petite blonde l’appeler, à la regarder on pouvait croire qu’elle était en train de planifier une proche domination du monde par les Blaireaux.

« Est ce que tu veux faire le parcours ? Ça sera plus simple je pense ... Je pense pouvoir gérer les obstacles ... Par contre je ne sais pas gérer ma course ... »

Le regard d’Eileen passa de Kimeria à la route à Kimeria pendant tout sa petite explication. La Serpentard se permit d’y réfléchir un instant mais elle réalisa rapidement qu’après tout c’était tout autant dans son intérêt d’aider la petite MacFusty puisqu’elle n’avait absolument aucune idée de comment passer un mur s’il n’y avait pas de prises ou ramper efficacement et sans perdre trop de temps. S’il ne lui suffisait que de lui dire de s’économiser, de bien respirer et de faire de grandes foulées pour obtenir les informations qu’elle convoitait elle ne pouvait pas refuser, c’était bien peu.

Première haie, fastoche. Puis montée. Ça va. Et … Quoi ? Il fallait vraiment qu’ils rampent ? Apparemment. Cessant de réfléchir au pourquoi du comment elle se lança, poussant sur ses genoux comme elle pouvait, fin de la partie rigolade. Ce qu’elle faisait n’était pas très efficace puisqu’elle faisait presque du sur-place, tout ça promettait d’être un véritable enfer. Enfin c’était sans compter sur le soutien indéfectible de Kimeria juste à côté.


« Si tu peux passer légèrement sur le côté, fais-le, il faut que tu ailles chercher le plus loin possible avec tes coudes en pivotant un peu, après tu ramènes ton genou le plus près possible de ton bassin. Tu bascules de l'autre côté, et tu fais pareil, faut alterner comme ça tu avances plus vite … c'est comme ramper sous les ronces ... »

Intéressante technique. Et efficace en plus de ça, elle eut besoin de deux ou trois fois pour prendre le coup mais une fois fait elle avança relativement rapidement. Plus que les nanas d’à côté en tout cas. Sous les encouragements de la jaune et noir elle termina heureuse et fière le passage. Elle offrit un sourire à Kimeria en récompense et se félicitait déjà d’avoir accepté de faire la course avec elle.
Elles se remirent à courir ensuite, pas trop vite, à leur rythme.
Puis vint le mur, hmm. Eileen était dubitative et s’arrêta à côté de Kimeria, elle reprit son souffle un instant et contempla l’obstacle, elle était aussi perdue que les autres concurrents. Mais pas Kimeria. Elle sauta le mur avec l’agilité d’un chat et lui proposa même son aide une fois arrivée en haut. Trop aimable.


« Essaye d'appuyer un pied sur le mur, je te tiens ... »

Bien. Allez. Eileen posa un pied contre le mur, attrapa la main de la Poufsouffle et passa l’obstacle sans trop d’efforts grâce à elle. Elle gagnait de précieuses minutes comme ça, elle aurait presque fait un câlin à Kimeria pour la remercier.

Puis la course. Se souvenant l’aveu de sa coéquipière, Eileen pris sur elle pour lui lancer quelques encouragements.


« L’essentiel c’est de bien respirer, tu te débrouilles vraiment bien. Cours à ton rythme surtout il ne faut pas t’épuiser si tu veux terminer la course. »

Eileen était devant elle et se retournait périodiquement pour lui lancer des encouragements et des « c’est bien, continue comme ça », « aller on y est presque » en espérant qu’elle remplissait sa part du marché.
Le parcours se déroula plutôt bien puis elle arriva face au fameux buisson. La fatigue commençait à prendre le dessus et elle ne savait pas bien si elle était encore en état de réfléchir ou non mais il le fallait, elle n’avait pas le choix si elle ne voulait pas faire le chemin à l’envers. Elle était bien tentée d’envoyer des étincelles rouges mais avait peur que Todd considère qu’elle le faisait sans raison et qu’il la fasse rejoindre le groupe des feignasses en retenue.


« Tu sais comment on peut passer ? »

Eileen ne réagit pas, elle était trop heureuse de reprendre de nouveau son souffle et n’avait pas très envie de se lancer en première, imaginez qu’elle se loupe ?

« Je vais essayer un truc … »

Parfait, je t’en prie fais donc.

« Ventus ! »

Du vent, un peu, beaucoup même et puis rien. C’était tout, le buisson lui refusait le passage c’était aussi simple et cruel que ça. Concrètement, Eileen se sentit soulagée parce que si elle ratait elle ne se tapait pas trop la honte et si elle réussissait elle n’aurait pas à « trahir » celle qu’elle finissait, finalement, par supporter en s’assurant de passer la ligne d’arrivée avant elle.
Après le cri de désespoir de la Poufsouffle, Eileen eut une moue désolée, la douleur devait être puissante, savoir qu’on a fait tout ça pour rien, qu’on vient de se ridiculiser on qu’on va devoir refaire tout le chemin à l’envers en portant sa honte au-dessus de soi pendant qu’on croisait des personnes dans l’autre sens.
Bon. Assez réfléchi, c’était à elle d’essayer maintenant, avant que d’autres personnes n’arrivent.
Il y avait bien un sort, elle ne savait pas s’il conviendrait mais elle l’avait vu lorsqu’elle travaillait chez elle, elle l’avait essayé plusieurs fois et ça avait plutôt bien fonctionné. Plus par orgueil et oubliant volontairement la sécurité que représentait l’utilisation d’un sortilège appris dans les années précédentes elle se laissa aller à un nouvel essai. Elle ne pensait plus au chemin retour ni même à la honte, juste au fait que si elle le réussissait elle pourrait s’estimer heureuse.
Elle avait lu plusieurs versions, dans certaines il était dis de poser le bout de la baguette sur le sol et dans d’autres rester debout et pointant simplement la baguette vers ses pieds suffisait. Mais par sécurité et pour être sûre d’avoir un maximum d’efficacité elle choisit de poser un genou ainsi que le bout de sa baguette au sol.
Et maintenant.


« Unda Terram. »

Elle ne le maîtrisait pas assez pour se permettre de l'informuler, elle n'était même pas certaine que ça fonctionne en prononçant la formule.
Mais elle sentit des vibrations sous ses pieds. Ce n’était pas le tremblement de terre du siècle mais au moins c’était réussi. Avec plus d’entraînement elle pourrait avoir des résultats encore meilleurs, il suffisait qu’elle se concentre pleinement sur son apprentissage et qu’elle pratique sans relâche. Elle ne savait pas comment fonctionnait le buisson mais il s’était ouvert, pourtant elle doutait que les vibrations aient été assez puissantes pour le séparer en deux.
Enfin elle ne se posa pas plus de questions, elle avait une course à terminer. Cet endroit avait été le lieu de toutes les expériences, elle avait progressé dans plusieurs domaines et consolidé son amitié avec Kimeria même si cette dernière n’avait pas très bien terminé la course, il ne lui restait plus qu’à espérer qu’elle était arrivée avant la fin des quarante minutes.
Quant à elle, elle rejoignit la ligne d’arrivée plutôt rapidement, terminant en sprint les quelques mètres qu’il lui restait quand elle aperçut la ligne au loin.
Elle ne savait pas combien de temps elle avait mis ni en quelle position elle était arrivée mais elle était satisfaite. Satisfaite et épuisée. Elle plia un peu ses genoux et posa ses mains dessus, elle reprenait son souffle, tranquillement puis se redressa pour faire des étirements un peu plus loin, c’était une journée qui commençait relativement bien pour elle, pas de doute là-dessus.


Dernière édition par Eileen A. Anderson le Mar 14 Oct - 0:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Cours 1 : Première approche de l'entraînement physique Dim 12 Oct - 15:15

Le membre 'Eileen A. Anderson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé PA 2' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2014
Parchemins postés : 103



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Jill Witcher


MessageSujet: Re: Cours 1 : Première approche de l'entraînement physique Dim 12 Oct - 15:43

Entrainement militaire. Bon dieu. Elle avait complètement oublié l'existence de ce cours. Enfin non, pas vraiment, Jill savait qu'à un moment donné, Dieu seul savait pourquoi, l'actuel intendant, à savoir Lincoln Crow, avait été professeur dans cette manière : ils ne l'avaient pas eu longtemps et c'était resté relativement théorique, mais apparement son remplaçant avait décidé de faire plus dans la pratique, et en tout cas certainement dans le mauvais goût, au grand désespoir de Jill qui regardait cet uniforme comme on aurait regardé un sac de jute destiné à transporter des patates. Obligatoire...qui avait eu cette idée stupide ? Elle cherchait encore. Elle ne comptait pas devenir une guerrière ou entrer dans l'armée de l'Intendance. Elle était puriste, mais il ne fallait pas trop lui en demander : ce n'était tout de même pas à elle d'aller sauver le monde contre des dégénérés qui pensaient qu'on pouvait tout partager, que le monde était juste et qu'il y avait de la place pour tout le monde sur terre ? Tous égaux, qu'est-ce que c'était que cette imbécillité ? Bien sur que non ils n'étaient pas tous égaux. Elle était Jill Witcher, pas la dernière sang mêlée venue et elle n'avait pas à remplir ce rôle là ! Quel rôle avait-elle à remplir d'ailleurs ? Elle ne savait pas. Elle voulait écrire et vivre, rester avec Isaac, sans aucun doute, entourée des siens, sans soucis. Elle n'aurait jamais du avoir de problèmes. Elle n'était pas armée pour les affronter. Pourquoi est-ce qu'ils lui tombaient dessus ? Tout ce qu'elle voulait, c'était la sécurité. Quitte, pour cela, à se retrouver dans la difficile situation de femme au foyer si son frère ou Mike l'ordonnaient. Ou Wiltord Bedan. A voir.

Ca ne résolvait pas la question de l'entrainement militaire : mais même en tergiversant, elle même finit par l'admettre, elle n'avait pas le choix. Il fallait qu'elle y aille et qu'elle mette ce machin et même si c'était désespérant, elle finit par descendre du dortoir des Serpentards, commentant à l'intention d'Isaac – toujours et encore :

« Ces vêtements sont affreux, je me sens affreuse, et je le hais déjà. Sérieusement, on a déjà un uniforme et la moitié d'entre nous, si ce n'est pas les trois quarts, ne va pas faire l'armée, pourquoi est-ce que ce cours n'est pas une fichue option ? »


Elle ne ralait pas que pour le plaisir de râler. Elle ralait parce qu'elle savait que ça allait être dur et elle avait parfaitement raison, en réalité. Parce que le ton fut donné dès le début par cet escrogriffe si étrange et si rude. Bon, ils avaient tous leurs lubies, allez savoir pourquoi, comme ce parcours du combattant.

Une minute. Parcours du combattant ? Avec boue et le fait de ramper ? Ah non. Ah non non non. Hors de question. Elle refusait de faire ça...et pourtant si, pas le choix. Elle en aurait pleuré, de devoir ramper, de sauter des machins, de courir et de se taper de la boue. Mais elle n'était pas mauvaise sportive – bien qu'elle n'aie jamais joué au quidditch dans l'équipe de Serpentard, Jill ne se défendait pas trop mal dans un simple footing. En magie, ça allait : elle passa le buisson sans difficulté. Elle était hors d'haleine, elle en avait les larmes aux yeux et n'arrivait absolument plus à respirer, mais elle tenait le choc. A peu près.


Dernière édition par Jill Witcher le Dim 12 Oct - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Cours 1 : Première approche de l'entraînement physique Dim 12 Oct - 15:43

Le membre 'Jill Witcher' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé PA 2' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2013
Parchemins postés : 267



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Isaac Bedan


MessageSujet: Re: Cours 1 : Première approche de l'entraînement physique Dim 12 Oct - 15:58

Jill râlait. Il y avait des jours comme ça, elle se levait en râlant et tout la contrariait. Isaac avait fini par s'y habituer et même dans ces moments, il la trouvait magnifique. Il se serait bien passé de ce sale caractère, mais il s'en accommodait. Lui non plus ne devait pas être facile à vivre tous les jours, en étant objectif, il pouvait bien reconnaître à Jill le droit de râler.
Ce matin-là, c'était l'uniforme d'entraînement militaire. Une véritable petite révolution à Poudlard, où on n'avait jamais connu d'autre tenue que les classiques robes noires. Les élèves devaient revêtir une tenue qu'Isaac connaissait bien pour avoir vu son père la porter : l'uniforme de l'armée puriste, ni plus ni moins. Seuls quelques détails indiquaient qu'on était dans une école, et pas dans un vrai régiment : les élèves n'avaient pas de galons, pas de badges indiquant le nom de leur unité, seulement un insigne aux couleurs de leur maison. Isaac n'aimait pas cette tenue, non qu'il s'y sentît mal à l'aise, mais elle lui rappelait un peu trop son père. L'officier Hugo Bedan était presque toujours en uniforme, il était fier de l'arborer et c'était un peu comme se déguiser en lui. Hormis cet aspect psychologique, la tenue était confortable, plutôt pratique, rien qui déchaîne les foudres du garçon.
Du côté de Jill, en revanche, c'était autre chose. Elle avait mis un temps incroyable à descendre de son dortoir et, lorsqu'elle l'avait enfin fait, elle avait aussitôt fait une remarque aigre sur l'uniforme qu'on l'obligeait à porter. Le jeune homme observa sa copine dans cette nouvelle tenue, et fit :

-Je trouve que ça te va plutôt bien, moi... ça change un peu... et ça te met en valeur...

Il ponctua cette affirmation, sincère, d'un clin d'oeil et d'une main aux fesses, et tous deux descendirent prendre leur petit déjeuner. L'heure tournait beaucoup trop vite au goût d'Isaac qui n'avait aucune envie d'aller assister à ce cours. Les anciens militaires qui avaient envahi Poudlard lui sortaient déjà par les yeux ; tout comme cet uniforme, ils lui rappelaient son père. Ils avaient la même façon de se tenir, de parler, tout en eux évoquait le souvenir d'Hugo.

Il fallut y aller, cependant. Todd les attendait devant l'espace d'entraînement, vêtu du même uniforme qu'eux, à quelques détails près. Isaac s'affala sur une chaise du dernier rang, à côté de Jill, mais il déchanta vite : l'ancien militaire leur ordonna de s'asseoir et de prendre une pose idiote. En passant près de lui, le prof lui fit bomber le torse et lever la tête, en grognant : « Bien droit, garçon ! » L'appel sembla durer des heures. Les élèves n'avaient pas l'habitude de rester debout si longtemps, surtout dans une position imposée, et nombreux étaient ceux qui trouvaient le temps long.

Heureusement, la suite fut plus réjouissante pour le Serpentard. Une course ! Pour un garçon comme Isaac, qui ne tenait pas en place, les cours étaient souvent trop longs et trop calmes. Là, il allait enfin pouvoir se dépenser... Jill, de son côté, ne semblait pas apprécier la nouvelle. Isaac se serait bien élancé avec les autres garçons pour essayer d'arriver parmi les premiers – il s'en savait capable – mais il préféra rester avec sa copine pour l'encourager. Elle ne râlait plus, sans doute pour économiser son souffle, mais elle tirait la tronche. Le jeune Bedan, lui, ne répugnait pas à ramper dans la boue ou à devoir franchir des passages encombrés de ronces... Pour une fois qu'on avait l'autorisation de le faire ! Les deux Serpentard firent donc leur course côte à côte, en se lançant des regards d'encouragement ; ils s'aidèrent à franchir les obstacles, jusqu'au buisson que Jill franchit la première. Un peu inquiet, Isaac lança son propre sort, et put la rejoindre, souriant. Ils étaient presque au bout, largement dans les temps.

-On peut ralentir un peu, si tu veux, proposa-t-il. On s'est plutôt bien débrouillés jusqu'à maintenant, inutile de se coller un point de côté.

Ils terminèrent paisiblement, s'attirant un compliment grogné de Todd lorsqu'ils franchirent ensemble la ligne d'arrivée. Les Serpentard s'en sortaient plutôt bien – et tant mieux, vu que leur directeur était lui aussi un ancien militaire.


Dernière édition par Isaac Bedan le Sam 1 Nov - 20:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Cours 1 : Première approche de l'entraînement physique Dim 12 Oct - 15:58

Le membre 'Isaac Bedan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé PA 2' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 14/01/2014
Parchemins postés : 353



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Magda Grey


MessageSujet: Re: Cours 1 : Première approche de l'entraînement physique Lun 13 Oct - 13:14

Le cours d'Entrainement Militaire, où tout ce dont Magda avait un jour rêvé. L'an passé, elle avait entendu la plupart des septième années râler parce que le cours était apparut sur le programme. Magda n'avait pas compris, elle avait trouvé l'idée géniale, et elle avait clairement déploré ne pas pouvoir y participer. Sans compter qu'à l'époque le cours était donné par Lincoln Crow, où l'Intendant actuel. Sérieusement, si ça c'était pas classe, elle ne savait pas quoi d'autre l'était. Etre entrainé par l'Intendant actuel, il n'y avait eu que H pour avoir cet honneur, et parfois, elle se demandait comment il allait. Ils n'étaient pas des amis proches. L'ancien Gryffondor avait eu l'élite pour ça, mais ils étaient coéquipier, et Magda l'admirait d'une certaine façon, pour eux, les Gryffondor, ça avait son importance. Quoiqu'il arrive, ils restaient ensemble, et se soutenait les uns les autres. Donc parfois, elle pensait à H, et elle se demandait ce qu'il devenait, elle espérait qu'il n'était pas mort, mais que pouvait-elle en savoir après tout. Ce n'était pas comme si ce genre d'informations pouvait s'obtenir rapidement, elle aurait pu demander à son grand-père s'il en savait quelque chose, mais elle en doutait. H avait été considéré comme un traite par l'ancien Intendant, et l'actuel directeur de l'éducation et du peuple, Eris Valverde. Nul doute que s'enquérir de ce qu'était devenu un traitre serait très mal vu, même pas son grand-père. Non, elle pouvait juste se demander, et peut-être espérer avoir une réponse un jour. L'adolescente n'était pas sentimentale, et dans le fond, elle avait tout d'une optimiste, elle était sûre que quoiqu'il arrive, H s'en sortirait, c'était le genre de type qui s'en sortait toujours, elle l'espérait pour lui au moins.

H fut chassé de son esprit dés l'arrivée du professeur Todd, c'était un militaire, comme les deux autres qui étaient venus grossir les rangs des professeurs cette année, mais celui-là avait quelque chose en plus. Peut-être avait-il l'air plus sévère que les deux autres, qui gardait un air encore sympathique comparé à lui. Bouarf, ça ne gênait pas Magda, aux entrainements, les entraineurs de Quidditch étaient connus pour être des plaies, et si elle voulait un jour avoir l'honneur de faire partie des Serviteurs des Ténèbres, il faudrait qu'elle se confronte à ce genre de type, autant dire qu'elle était curieuse et impatience de voir si elle avait assez de cran pour résister à la pression. Il leur ordonna de se mettre debout, Magda n'eut pas à le faire, elle n'était pas assise, elle avait attendu sagement debout, appuyée contre un pan de mur, et s'était redressé bien droite quand il était arrivé. Un sourire discret passa sur ses lèvres quand elle vit qu'on leur apprenait la position réglementaire des soldats, et elle s'empressa de l'imiter quand il leur en donna l'ordre.

Le ton était donné dés le début, ce n'était pas un plaisantin. Pas de problème pour l'adolescente. C'était ce qu'elle attendait d'un entrainement militaire, et apparemment, elle n'allait pas être déçue. On les laissa debout le temps des présences, rien de bien méchant, même si pas mal de ses camarades semblaient avoir du mal à tenir en place. Ensuite, il leur expliqua son grade. Major, si ses souvenirs étaient bons, ça faisait de lui le plus gradé de ses collègues. Sanctionné comme des soldats, voilà qui était intéressant, et dangereux à la fois. C'était un cours où il allait falloir qu'elle évite de faire la conne. Enfin, ça ne devrait probablement pas poser de problème. On leur expliqua rapidement ce qu'ils allaient devoir faire. De l'entrainement physique ? C'était tout bon pour Magda qui était sportive, puis ce n'était jamais perdu. Elle regarda le parcours, les obstacles indiqués tout en se disant qu'elle n'aurait probablement aucuns problèmes pour les franchir, quand le signal fut donné, elle se mit à courir. Le parcours n'était pas très long, qu'est-ce que 4km ? Elle croisa Bedan et Witcher fille en chemin qu'elle salua d'un signe de tête. Comment faisaient-ils pour être toujours fourré ensemble ces deux-là ?

____________________________________


Dernière édition par Magda Grey le Dim 16 Nov - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cours 1 : Première approche de l'entraînement physique

Revenir en haut Aller en bas

Cours 1 : Première approche de l'entraînement physique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-