POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Les taupes || Isaac - Nash [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 14/01/2014
Parchemins postés : 353



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Magda Grey


MessageSujet: Les taupes || Isaac - Nash [Fini] Sam 27 Déc - 14:19

Il y avait quelque chose d'exaspérant dans le mois de Décembre. Le froid ? Non, elle aimait le froid, elle trouvait que c'était le temps idéal pour se dépenser, en particulier au Quidditch. Le corps met plus de temps à se réchauffer, et on brûle plus de calories. Rien de mieux qu'un soleil aveuglant, un vent froid et de la neige sur le sol, elle pouvait dire sans mentir que l’hiver était sa saison préférée. Non ce qu'elle n'aimait pas dans le mois de Décembre, c'était l'approche des fêtes. L'ensemble de l'école semblait touchée par une flemme incroyable. Même les joueurs de Quidditch étaient moins enthousiastes à l'idée d'aller s'entrainer. Tout le monde préférait se prélasser au coin du feu en attendant avec impatience le moment qui sonnerait la fin du semestre et leur permettrait de rejoindre leur proche pour fêter les fêtes de fin d'année. Magda ne ressentait pas ce besoin impérieux de partir du château. Elle était ici chez elle, et son grand-père y résidait quatre-vingt pour cent du temps. Elle était donc toujours en famille, en quelque sorte du moins. Bien entendu elle se réjouissait de voir son frère, ses parents, sa grand-mère, mais elle aurait préféré que la mollesse de Noël ne prenne pas d'assaut tout ses camarades de maison deux semaines avant le jour du Noël. Elle avait bien tenté de les faire sortir de leur torpeur - c'était samedi après tout - en proposant un match de Quidditch amical, une promenade, rien n'y faisait, personne ne voulait bouger. Pleine d'ennuis, elle était allée trouver son grand-père. Heureusement pour elle, l'Inquisitrice Bellatrix Lestrange était en mission, et il n'avait donc rien de plus urgent à faire que d'expérimenter quelques sorts de Magie Noire sur un sang-mêlé qu'on lui avait fournis pour ses expériences. Laissant le malheureux dans un état semi-conscient, il avait préparé le thé pour sa petite fille préférée- elle était sa seule petite-fille après tout - et avait discuté avec elle, tout en sentant l’ennui de l'adolescente et son envie de trouver quelque chose de constructif à faire. Au bout d'une petite demi-heure de discussion, il s'était tut, puis avait amené le sujet sur le tapis.

"Vraiment ?», avait demandé l'adolescente.

Elle s'était redressée de la chaise où elle s'était avachie quelques instants plus tôt. Désormais toute ouïe, elle se demandait si la proposition du sous-directeur de Poudlard était réelle, où si il la faisait juste marcher. Connaissant Atticus, ça n'aurait rien eu d'étonnant.

"Oh oui, vraiment. Tâche d'être un minimum discrete et de faire ça avec un groupe restreint, une personne de chaque maison devrait suffire. Vois çà comme un cadeau de Noël à l'avance."

Les yeux brillants, elle avait embrassé son grand-père avant de sortir de son bureau d'un pas vif. Il avait parlé d'une personne par maison, le représentant des Serpentards était tout trouvé s'il acceptait, restait Serdaigle et Poufsouffle, elle n'avait aucune idée de qui choisir, mais elle verrait ça plus tard, une chose à la fois. Il fallait d'abord qu'elle trouve Isaac Bedan. Elle regarda sa montre, s'était bientôt l'heure du repas, il serrait probablement dans la grand salle avec Jill. Autant attendre jusque là. De meilleure humeur que quand elle avait quitté la salle commune une heure auparavant, elle revient parmi ses camarades et s'assit avec eux près du feu pour participer à la discussion. A l'heure du dîner, elle descendit avec les autres dans la grande salle.

"Garde moi une place Alice, je reviens."

Se dirigeant vers la table des Serpentards, elle accosta Jill et Isaac qui ne se quittaient plus. Elle se demandait parfois comment ils faisaient pour être aussi fusionnel, mais ce n'était pas ses oignons après tout.

"Salut Jill, Isaac. Tu permets trente secondes Jill ? Bedan, Papy m'a demandé de te trainer avec moi dans son bureau après le repas. Il voudrait bien te parler de ton devoir de Magie Noire, il a dit que ça ne prendrait pas longtemps. Retrouve-moi devant les portes de la grande salle quand t'as fini de manger. Bon ap les gars."

Elle retourna à sa table et s'assit à côté d'Alice.

"Tu as l'air de particulièrement bonne humeur depuis tantôt. Qu'est-ce qui se passe ?"

Esquissant un sourire, elle contourna la question :

"Tu trouves ?
Plutôt, on aurait dis un Lion en cage cet après-midi. "

Haussant les épaules, elle commença à manger, mais impatiente, elle ne resta pas longtemps à table et sortit de la grande salle pour attendre Isaac. Il fallu un moment avant que lui-même ne finisse son repas et quand il sortit enfin, elle l'apostropha parmi la foule :

"Eh ben, t'en as fallu du temps Bedan, vient suis moi."

Quand ils furent un peu éloignés et qu'ils ne furent plus à portée de voix, elle l'arrêta :

"Bon, pas besoin d'aller plus loin, j'ai un truc à te dire. On ne va pas chez le sous-directeur, c'était du pipeau, mais j'ai bien un truc à te proposer de sa part en quelque sorte."

Magda n'était pas connue pour ses entrées subtiles en la matière et elle détestait tourner autour du pot, aussi n'y alla-t-elle pas par quatre chemins.

"Bon je vais faire simple. Grand-père m'a chargé d'une mission. Les brigadiers ont accès à tout le château, mais pas aux salles communes, personne ne sait ce qui s'y dit, et peu ce qui s'y passe. Il voudrait bien que ça change. Il m'a demandé de surveillé celle des Gryffondor, mais je ne peux pas être partout, j'ai donc besoin d'allier avec moi, une personne de confiance dans chaque maison, qui aiderait le sous-directeur à savoir ce qui se passe et lui rendrait de menu service sous le manteau. Du coup, j'ai pensé à toi, qu'est-ce que t'en penses Bedan ? Tenté ? "

Spoiler:
 

____________________________________


Dernière édition par Magda Grey le Lun 30 Mar - 9:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2013
Parchemins postés : 267



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Isaac Bedan


MessageSujet: Re: Les taupes || Isaac - Nash [Fini] Jeu 1 Jan - 0:01

Enfin le samedi. Les semaines de cours semblaient de plus en plus longues, au grand désespoir d'Isaac. Comment faisait Jill pour supporter une année de plus dans cette école ? Le jeune homme, lui, en était presque à compter les semaines restantes avant la quille. Poudlard, c'était féérique quand on y arrivait, à onze ans, mais à force d'être dans le même cadre, toujours soumis aux mêmes règles, on saturait. Il aurait fallu offrir davantage de liberté aux élèves les plus âgés pour qu'ils n'aient pas autant hâte de quitter le château. Isaac et Jill avaient encore dû recourir à des subterfuges pour pouvoir s'isoler de leurs camarades, en risquant d'être surpris par les brigadiers et d'avoir tous les ennuis du monde. Ils avaient tout de même réussi à se trouver un coin agréable pour passer un petit moment ensemble avant d'aller à la bibliothèque essayer d'avancer leurs devoirs ; la journée s'était passée ainsi, à s'ennuyer ensemble devant une montagne de travail scolaire. À la fin de la journée, ils avaient regagné la salle commune de Serpentard où ils s'étaient installés sur un canapé, silencieux, l'un contre l'autre. Ils passaient désormais le plus clair de leur temps ensemble, sans forcément se parler beaucoup. Cela leur suffisait pour se sentir bien. Dans ces moments-là, Isaac laissait vagabonder son esprit, songeant avec quelque exagération qu'ils n'étaient plus qu'eux deux. Il leur restait leurs frères et sœurs, et leurs familles éloignées, mais ils étaient tous deux sans parents, seuls au monde ou presque. Juste elle et moi, tout seuls dans un monde trop grand pour nous. Il oubliait Haytham, Wayland, Junior, et tous les autres. C'était tellement plus romantique de s'imaginer seuls contre tous, sans aide et sans appui pour affronter les difficultés de l'existence... Dans les faits, ils n'étaient ni seuls, ni démunis. Ils avaient tous deux assez de famille, de relations et de biens pour ne pas avoir à s'inquiéter pour leur avenir.

Ils étaient restés là, immobiles, jusqu'à l'heure du dîner. Jill feuilletait l'un de ses petits carnets, y écrivait parfois quelques mots ; Isaac savait qu'elle composait des vers mais n'avait jamais essayé de lire ce qu'elle notait. Elle les lui montrerait, si elle voulait. Lui avait vaguement envie de dessiner mais l'idée de devoir aller chercher son matériel l'épuisait d'avance. Il était aussi bien assis à ne rien faire, offrant sa cuisse comme oreiller à Jill, les doigts jouant dans la chevelure de la jeune femme. Le regard perdu vers le feu, il entendait la rumeur familière de la salle commune autour de lui – les jeux, les discussions, les éclats de voix. Il n'y prêtait pas vraiment attention, seules quelques bribes lui parvenaient de temps à autre. Non loin de leur place, deux élèves de première année, assis sur le tapis faute de sièges, révisaient leur cours d'histoire de la magie en se posant des questions. Sur le canapé d'en face, un groupe de troisième année débattait avec animation pour décider si, oui ou non, il pouvait y avoir des élèves Serviteurs des Ténèbres.

-Je te dis qu'il faut être majeur...
-Mais ça n'a rien à voir, crétin ! Être Serviteur des Ténèbres, c'est entrer au service de Tu-Sais-Qui. Tu crois qu'il te demande ton âge ?
-Et que veux-tu qu'il ait à faire d'un élève de Poudlard à son service, toi qui es si malin ?


Isaac bâilla et fit, sans prendre la peine de baisser la voix :

-On va dîner, Jill ? J'ai faim, et puis ils me saoulent avec leurs blablas, ces cons-là...

Les troisième année lui jetèrent un regard offensé, mais aucun n'eut le cran de la ramener face à un septième année. Les deux jeunes gens se levèrent et quittèrent la salle commune en direction de la Grande Salle. Les tables commençaient à se garnir, un joyeux brouhaha emplissait la vaste salle. Isaac venait juste de se servir un bol de soupe lorsque Magda Grey, de Gryffondor, s'approcha de la table des Serpentard pour lui parler. Il aimait bien la petite-fille du sous-directeur, une demoiselle très nature et même un peu bourrin sur les bords. Elle lui annonça que Grey voulait le voir après le repas au sujet de son devoir de Magie noire, et Isaac répondit simplement :

-OK, tu m'attends à ta table ?

Grey partie, Jill interrogea son copain du regard, mais il ignorait absolument ce que le sous-directeur pouvait bien lui vouloir. Son dernier devoir lui avait semblé honnête – pas excellent, sans doute, mais correct.

-Je me demande ce qu'il peut bien me vouloir, soupira-t-il en revenant à sa soupe. J'espère que c'est rien de grave.

Il termina son repas tranquillement – Grey était assis à la table des professeurs, de toute façon – et ne se dépêcha qu'en voyant le sous-directeur quitter sa place. Il expédia alors son dessert pour aller rejoindre Magda qui trépignait devant la grande porte. Elle le guida jusqu'à un escalier, puis, ayant fait quelques pas dans un couloir, s'arrêta tout net. On n'allait pas voir Grey, finalement ; la Gryffondor expliqua en quelques phrases ce qu'elle lui voulait. Stupéfait, il la laissa parler sans piper mot, réfléchissant rapidement à la proposition. Être la taupe du sous-directeur, lui rendre, comme elle disait, quelques menus services ? Voilà qui était alléchant et pourrait peut-être valoir quelques passe-droits... Isaac avait déjà espionné pour le compte de Valverde en son temps, il pouvait bien le faire pour Grey. Un sourire aux lèvres, il répondit :

-Ah ouais, ça m'intéresse, Grey. Très flatté que tu aies pensé à moi, d'ailleurs. Tu penses prendre qui à Serdaigle et Poufsouffle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 14/01/2014
Parchemins postés : 353



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Magda Grey


MessageSujet: Re: Les taupes || Isaac - Nash [Fini] Sam 3 Jan - 1:50

Ce qu'elle appréciait chez Bedan ? Ce n'était pas un type compliqué. Beaucoup voyait chez Isaac, sa fortune, sa position sociale, son look, sa belle gueule. Magda, elle y voyait surtout un joueur de Quidditch plus que décent, un mec sympa, et surtout un bon bagarreur. Enfin ça, c'était avant. Sa dernière grosse bagarre, celle avec Mulciber, elle n'y avait pas assisté, mais en moins d'une demi-journée, toute l'école était au courant. Deux Serpentards qui se foutent sur la gueule, cousins et membres de l'élite par dessus le marché ? C'était pas commun, fallait l'admettre. C'était le genre d'évènement qui mettait de l'animation dans l'école. Un peu comme quand H avait défié en duel cet imbécile de poursuiveur chez les Serdaigles. Gittens si ses souvenirs étaient bons. Pauvre Malcolm, c'était un mec sympa lui aussi, mais il n'était franchement pas gâté niveau coéquipier, pas étonnant que les Serdaigles n'impressionne pas lors des matchs, en particulier quand c'était Collins comme capitaine. La rouge et or était certaine qu'elle passait plus de temps à pleurer pendant les entrainements qu'à donner des consignes à ses joueurs, mais soit, chacun son truc.

Quoiqu'il en soit, tout ça pour dire qu'avec elle, Jill n'avait franchement rien à craindre. Noter que c'était évident. Witcher, c'était le genre de fille à faire attention à son apparence. Toujours bien maquillée, habillée à la dernière mode, entourée de fille pour échanger des ragots, c'était un peu une reine parmi les Serpentards depuis le départ d'Ariana. Magda, elle, elle se savait totalement différente de sa camarade. Ca ne l'ennuyait pas du tout, la mode, les trucs de fille, ce n'était pas sa tasse de thé, elle était beaucoup plus naturel, et dans le fond ça lui allait bien. On n’imaginait pas l'adolescente passé quatre heures dans la salle de bain à s'apprêter.

Bedan conviendrait-il ? Sans vraiment savoir pourquoi, elle était certaine que oui. Quand elle avait du penser à prendre quelqu'un avec elle, il s'était directement imposé dans son esprit. Elle aurait pu proposer la tâche à un ami proche, mais la vérité, c'est que souvent, il valait mieux ne pas donner trop de pouvoir à ses amis. Magda et Isaac s'appréciaient, mais ils étaient loin d'être amis. Ils étaient loin de vraiment se connaître d'ailleurs. Malgré tout, la jeune fille avait l'intuition qu'il ne refuserait pas sa proposition, mais en vérité, qui l'aurait fais ? Aucune personne saine d'esprit ne refuserait de servir d'espion au sous-directeur de Poudlard. Pas quand on savait ce que ça pouvait représenter en terme de pouvoir. L'élite disparue, Atticus venait de placer sa petite fille sur un pied d'estale dans Poudlard. En proposant à Isaac de la rejoindre, elle lui redonnait la place qu'il avait eue jadis. Néanmoins, si l'Elite avait été une institution officielle dans l'école avec un pouvoir réel, le petit groupe qu'ils allaient former serait tout à fait différent. Plus restreint, il ne tiendrait pas compte de la pureté du sang, mais surtout, il allait être dans l'ombre.

"T'emballe pas Bedan où ta copine va croire que je te drague ! Après faut admettre que t'as des qualités, tu sais te battre, t'es loin d'être con, et on t'a déjà vu te faire discret quand il fallait, une qualité que je ne partage pas."

Elle s'appuya contre le mur pendant qu'ils discutaient :

"Pour être honnête, j'ai pas encore d'idées. Quand Papy m'a fais sa proposition, j'ai tout de suite pensé à toi, ça m'a semblé évident, mais Serdaigle et Poufsouffle c'est plus dur. Déjà de base, je les fréquente pas trop je t'avoue. Je connais bien Lewis à Serdaigle, un bon batteur, un chouette type, mais je crois pas qu'il est taillé pour le boulot. Les Poufsouffles ... Dur à dire, t'en connais quelque un toi ?"

Pas difficile, elle se disait qu'à deux, on réfléchissait mieux que seul, qui sait, Isaac aurait peut-être une idée qu'elle n'avait pas.

"Enfin, ça n'urge pas, on a le temps, mais je voulais te proposer un petit quelque chose pour fêter notre accord. T'as entendu parler de l'histoire Collins ? La mère est passée en commission de sécurité apparemment, et elle est morte, bourbiste la bonne femme. T'imagine un peu la honte ? Collins fille passe son temps à chialer, je ne serais même ^pas étonné si elle pensait que sa mère n'aurait pas du mourir, mais son frère, pas trop sûre de ce qu'il pense. Je me disais qu'on pourrait avoir une petite "conversation" avec lui. Voir à quel point il est puriste ou non. Tu crois qu'on peut le trouver où à cette heure-ci ?"

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2013
Parchemins postés : 267



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Isaac Bedan


MessageSujet: Re: Les taupes || Isaac - Nash [Fini] Dim 18 Jan - 21:44

Des perspectives insoupçonnées s'ouvraient à Isaac Bedan avec la proposition que venait de lui faire Magda Grey. Le jeune homme avait accepté d'emblée, sans prendre le temps de réfléchir ; il examinait à présent en détail la décision qu'il venait de prendre, et n'y trouvait que des avantages. On lui offrait, ni plus ni moins, la possibilité de recréer la position qu'avait naguère occupée Ariana avec l'Elite. Il avait, lui aussi, appartenu à ce groupe, mais sans y jouer un grand rôle. Son frère et ses cousines s'étaient toujours assurés qu'il ne risquait rien, qu'il ne courait aucun danger, à croire qu'ils l'avaient admis dans l'Elite uniquement pour lui faire plaisir. Cela lui avait valu de n'avoir aucun ennui lors de la dissolution mouvementée du groupe, mais son inactivité lui restait en travers de la gorge. Haytham et Ariana le prenaient pour un gamin, pour quelqu'un d'inutile ou de faible : c'était du moins la conclusion qu'il tirait de cette expérience au sein de l'Elite. Jamais on ne lui avait confié la moindre tâche, jamais on ne l'avait laissé prendre la moindre initiative. Il n'y avait qu'Abarta pour être tenu encore plus à l'écart, mais lui, c'était parce que tout le monde le trouvait idiot – ce qui n'avait rien de rassurant.

Ariana était tombée de son piédestal de l'Elite, violemment, mais cela ne tempérait pas l'enthousiasme de son cousin. La mission confiée par Grey-la-moustache (ils l'appelaient parfois ainsi, avec ses camarades, en plaisantant, pour le distinguer de Grey-pas-de-moustache avec qui il parlait en cet instant) était très différente. Déjà, ce n'était pas officiel. Rien ne devrait filtrer ; seules cinq personnes à Poudlard seraient au courant de ce qui se tramait, le sous-directeur et les quatre élèves concernés. L'Inquisitrice aussi, peut-être. Une poignée de sorciers, donc. L'Elite était trop connue pour durer longtemps : ce groupe-ci en tirait la leçon. Et il s'agissait d'agir dans l'ombre, d'espionner... Isaac avait déjà eu l'occasion de le faire, du temps de l'Inquisition Valverde, avec succès. Il retrouvait un terrain connu, avec en prime un commanditaire éminemment sympathique : il aimait bien Grey-la-moustache, bien que celui-ci soit un fou patenté. Depuis qu'il avait réussi à se convaincre que le sous-directeur n'avait pas l'intention de sauter sur Jill, il s'était mis à l'apprécier et même à l'estimer. Être dans ses petits papiers ne pouvait pas faire de mal ; le garçon n'aurait même pas imaginé refuser la proposition de devenir l'espion personnel du mage noir à Serpentard.

Grey-pas-de-moustache lui avoua qu'elle ne savait pas vers qui se tourner dans les deux maisons restantes, et il réfléchit quelques instants. Il ne connaissait pas grand-monde à Poufsouffle et Serdaigle, et personne en qui il aurait suffisamment confiance pour le mettre dans la confidence.

-J'vois pas, finit-il par lâcher. Je connais pas assez de monde là-dedans pour te conseiller, mais j'y réfléchirai.

La suite lui parla davantage. Magda envisageait, pour fêter leur alliance, d'aller ensemble se faire les dents sur Collins, le Serdaigle. Isaac n'avait rien de spécial contre lui, mais, par principe, il était toujours partant pour s'en prendre à quelqu'un. Surtout un fils de bourbiste ; l'histoire de la mère avait fait le tour de l'école, et chacun, Isaac le premier, avait été stupéfait qu'il puisse encore se trouver des gens pour pleurer sur le sort de cette femme. Lui, affirmait-il hautement, aurait renié sa mère si elle avait eu cette tare. Il parlait à l'aise, vu que la pauvre femme était morte dues années auparavant. Avec un petit sourire, il acquiesça :

-J'vais aller vérifier qu'il est encore à table, d'acc ? Tu m'attends là ? J'en ai pour cinq minutes. Ensuite, je te propose qu'on l'attende sur le chemin de la tour de Serdaigle histoire de parler tranquillement...

Magda accepta, et le gamin dévala les marches pour regagner la Grande Salle. Il se dirigea droit vers Jill, à laquelle il expliqua en quelques mots qu'il risquait de devoir s'attarder chez Grey-la-moustache, et vérifia d'un coup d'oeil que Collins était toujours à la table des Serdaigle. Ceci fait, il remonta l'escalier aussi vite qu'il l'avait descendu, le pouce levé pour indiquer à sa complice que tout était bon.

-J'crois que pour aller à leur salle commune, ils doivent passer par ce couloir du troisième, tu sais, avec tous ces tableaux qui représentent des scènes de batailles. On n'a qu'à l'attendre là ; il y a un passage secret qui démarre de ce couloir, on pourra parler sans être dérangés. Ça te va ?

Ça allait. En silence, ils allèrent se poster devant la tapisserie qui masquait l'entrée du passage secret. Ils attendirent un petit moment avant de voir arriver les premiers élèves ; certains les regardèrent curieusement et Isaac, gêné, murmura :

-Tu veux pas m'attendre dans le passage secret ? Ils vont croire qu'on... enfin... qu'on se... tu vois, quoi...

Resté seul, il s'adossa au mur, observant les Serdaigle qui remontaient par petits groupes dans leur salle commune. Collins parut enfin, et le Serpentard marcha à sa rencontre :

-Salut, Collins. Dis-moi, tu as cinq minutes à m'accorder ? J'dois te parler d'un truc. Merci, c'est cool, acheva-t-il sans attendre de réponse.

Il avait solidement cramponné le bras du Serdaigle, et, bénéficiant de l'effet de surprise, il put l'entraîner vers le passage secret où l'attendait Magda.

-Et voilà l'travail ! claironna-t-il rejoignant sa comparse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 29/12/2013
Parchemins postés : 856



Pensine
Mon casier judiciaire est:
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Nash Collins


MessageSujet: Re: Les taupes || Isaac - Nash [Fini] Dim 25 Jan - 18:23

« Allez, mange un peu… »

La fourchette venait de piquer une tranche de rôti qui termina dans l’assiette de sa sœur. Celle-ci était encore pleine de légumes, essentiellement des pommes de terre, qu’elle avait à peine touchée. Tyscha avait beau prétextée ne pas avoir faim, il l’avait forcé à descendre de son dortoir pour aller s’alimenter un peu. Son état le préoccupait. Elle avait maigri depuis les derniers événements et ce n’était pas étonnant vu son piètre appétit. Il la força ainsi à enchainer plusieurs bouchées à son rythme ne la lâchant pas pour qu’elle en avale une supplémentaire.

Après une petite enguelade, Tyscha avait fini par terminer son assiette ce qui avait demandé un certain temps et une bonne dose de patience pour son frère. Plutôt satisfait de lui avec l’impression du devoir accompli et l’estomac plein, le garçon sortit de table laissant sa sœur avec ses copines. Il aurait aimé rester un peu plus avec elle mais son devoir de potions l’attendait tout comme le professeur demain matin. En ce moment, Nash accumulait le retard avec les entrainements de quidditch et sa mauvaise organisation. Sa jumelle était aussi moins efficace dans ses devoirs ce qui ne l’aidait pas. Tanpis, il devrait se débrouiller seul sur ce coup là.


Remontant mécaniquement vers sa salle commune, Nash était dans ses pensées essayant de se rappeler où il en était dans son devoir et ce qu’il pourrait inscrire à la suite. On l’interpella lui faisant éclater sa bulle et lever les yeux vers son interlocuteur. Bedan. Immobile et les sourcils froncés, le Serdaigle n’eut pas le temps de répondre aux sollicitations de celui-ci tandis qu'une main venait de se poser sur son avant-bras l’entrainant derrière une tapisserie.

« Qu’est-ce… »

Plaqué contre le mur de pierres du passage secret, Nash remarqua la présence d’une autre personne : Magda Grey. Le regard du garçon passa de l’un à l’autre. La pression sur son avant-bras se relâcha lui permettant de retrouver sa liberté de mouvements. Cela fit redescendre quelque peu la tension qui s’était brutalement emparée de lui. Bedan s’était placé de manière à lui bloquer toute sortie, Grey lui faisait face. L’élève de Serdaigle n’était pas dupe, s’ils étaient là, c’était pour lui. Il y avait deux issues :ils avaient choisi un élève au hasard ou pas dans l’idée de se détendre un peu ou alors il s’agissait d’autre chose. La Gryffondor n’était pas n’importe qui. Petite fille du sous-directeur, elle bénéficiait de privilèges et Nash n’était pas fou au point de s’en prendre à elle. Il ne tenta rien se contentant de défroisser la manche de son pull attendant qu’on lui apprenne la suite. Les leçons du passé semblaient avoir pénétrées dans son crâne, il apprenait à la fermer.

____________________________________
"Nous sommes comme les feux d'artifice
Vu qu'on est là pour pas longtemps
Faisons en sorte, tant qu'on existe,
De briller dans les yeux des gens"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 14/01/2014
Parchemins postés : 353



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Magda Grey


MessageSujet: Re: Les taupes || Isaac - Nash [Fini] Dim 1 Fév - 20:12

S'il y avait une chose qu'on pouvait reconnaitre à Magda Grey, c'était que c'était une fille simple et sans artifice. Elle n'était pas quelqu'un qui se prenait la tête longtemps. Comme beaucoup de Gryffondor, elle était intelligente, mais plutôt brute de décoffrage. Principalement élevée par Grey la moustache, comme l'appelaient les élèves de l'école, elle avait appris à frapper d'abord et à poser des questions ensuite, si tant était que la personne frappée soit encore en état de répondre. Néanmoins, ça ne l'empêchait pas de réfléchir, et d'avoir des buts bien précis. La rouge et or, faisait partie de cette génération d'adolescente qui pensait que tout était possible. La société sorcière, bien qu'étant une société patriarcale montrait de l'ouverture d'esprit vis-à-vis des femmes ses dernières années. Ils existaient plusieurs mangemortes célèbres à la tête du pouvoir, avec en premier lieu, Bellatrix Lestrange pour régenter l'éducation sorcière de l'Intendance, ou encore Alexïeva aux moldus. Bien qu'étant les plus célèbres, elles étaient loin d'être les seules sur le devant de la scène. On n'oubliait pas Evelyn Bedan, mangemorte de son état, et mère de Laura Bedan, un serviteur des ténèbres qui selon la rumeur pourrait devenir mangemorte. Entre rêves, espoir et réalité, il y avait tout de même une différence, mais Magda était à un âge on, elle pensait encore tout possible. La jeunesse était l'avenir du purisme, on ne cessait de leur répéter, et depuis quelques années, c'était le seul discours que l'école tentait de leur faire entrer dans la tête. Ils étaient l'avenir du purisme, le rempart de la société sorcière, les futurs dirigeants de ce monde. Ils devaient faire honneur à la sorcellerie et au Seigneur des Ténèbres. Ce discours était si bien ancré dans la tête de l'adolescente qu'elle n'aurait pas songé le remettre en question. Bien que sang mêlée, c'était une fierté que de faire partie d'une famille puriste, et une fierté encore plus grande de s'imaginer pouvoir servir un jour un homme aussi important que celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcé-le-nom.

Diriger et régenter le monde au côté des autres mangemorts était un beau rêve, mais il fallait bien commencer quelque part. En l'occurrence, son papy venait de lui donner une occasion en or. Il a mettait à la tête d'une organisation secrète destinée à surveiller les autres occupants du château. Il lui donnait l'opportunité de régner sur Poudlard un peu comme l'avait fait Ariana Bedan et H en leur temps. Intelligent, son grand-père rendait la chose non-officielle, et limitait le groupe de personnes au courant. Quatre personnes, c'était largement suffisant. La faiblesse de l'élite venait de son nombre, contrôler un groupe aussi grand était devenu trop difficile, trop d'opinions différentes, trop de gens qui agissaient dans leur coin. L'élite avait payé de ses erreurs, et Magda s'assurerait que ce groupe-ci ne referait pas les mêmes erreurs.

D'ailleurs qui dirigerait ? Bonne question. Même dans un groupe de quatre, il fallait des dominants et des dominés. Instinctivement, Isaac lui sembla d'office le bon compagnon. C'était un sang-pur, il avait fait partie de l'élite, était influent, même s'il ne servait pas de cette influence. Le duo de tête, ça serait eux deux, peu importe qui ils recruteraient par la suite. Par ailleurs, le recrutement ne serait pas aisé, Isaac, pas plus qu'elle, ne connaissait bien les Serdaigles et les Poufsouffle. Bah, ils verraient bien au feeling. Après tout pensa-t-elle, tout n'était pas obligé de se décider ce soir ! En attendant, il fallait qu'ils fêtent leur association, et pour ça, elle proposait de s'en prendre à Nash Collins. Quand on avait une mère bourbiste et un père moldu, on ne pouvait pas s'empêcher d'être soupçonné de bourbisme c'était logique. L'inquisitrice Lestrange était loin d'être l'inquisiteur Valverde. Elle laissait les élèves faire leurs lois entre eux, et elle avait une préférence marquée pour les élèves de la noble maison de Serpentard. Quand elle était absente - ce qui arrivait souvent - c'était le conseil des professeurs dirigé par son grand-père qui prenaient le contrôle de l'école, et lui-même était encore plus enclin à laisser les élèves faire la loi entre eux tant que ça ne dégénérait pas.

Bedan, aussi habitué qu'elle à prendre les choses en main, se fit une joie d'élaborer un plan pour qu'il puisse le chopper. Hochant la tête en signe d'accord, elle le laissa aller vérifier dans la grande salle s'il mangeait encore sans penser qu'il allait en profiter pour prévenir sa copine qu'il reviendrait plus tard dans la salle commune des Serpentards. Il ne fut pas long à revenir, pouce levé pour indiquer que le bronze et bleu était toujours à table, un sourire mauvais se fit sur le visage de Magda qui anticipait déjà avec plaisir la petite discussion qu'il allait avoir avec Collins. Isaac lui indiqua un couloir par lequel ceux-ci et non loin duquel il y avait un passage secret où ils ne serraient pas dérangé, le suivant, ils montèrent les étages avant de se poster devant une tapisserie tout en discutant. Ce fut qu'au bout d'un moment qu'Isaac lui demanda si elle ne voulait pas l'attendre plus loin. Il lui fallut un moment pour comprendre où il voulait en venir. Contrairement à la plupart des filles les sous-entendus passaient par-dessus sa tête la plupart du temps. Habituée à dire les choses franchement, elle ne s'embarrassait pas de ce genre de manœuvre. Néanmoins, sachant qu'ils étaient désormais un groupe œuvrant secrètement, il était plus dur de s'afficher au grand jour, et ce n'était pas plus mal si on ne les voyait pas plus qu'à l'accoutumer ensemble.

Dans un grand éclat de rire, elle attendit que les premiers élèves aient passés leur chemin pour passer derrière la tapisserie tout en ajoutant :

"Ta copine a pas à se faire du mouron, t'es pas moche, mais t'es pas mon genre."

Il fallait peut-être éviter de préciser que le genre de Magda avait en général entre quinze et trente ans de plus qu'elle d'ailleurs, ce qui n'était pas toujours bien vu dans une école. Passant derrière la tapisserie, baguette à la main, elle attendit calmement qu'Isaac accomplisse sa partie de la mission. Ce fut l'affaire d'une dizaine de minutes, et ce fut un Isaac claironnant, accompagné d'un Collins très réticent qui passèrent la tapisserie. Ils étaient désormais seuls. Toujours souriante, Magda s'avança vers Nash :

"Et quoi Collins, t'as oublié tes manières, tu ne dis plus bonjour à tes adversaires."

Elle n'entra pas dans le vif du sujet tout de suite, c'est connu, les lions aiment jouer avec leur proie. Elle continua :

"C'est dommage, tu ne trouves pas Isaac ? La politesse, c'est quand même la base de tout bon sorcier puriste civilisé. Il n'y a que les bourbistes pour être grossiers."

Elle lui tapota l'épaule, et le poussa contre le mur. Il aurait pu la repousser, mais ils étaient deux. Magda était batteuse, ce qui faisait d'elle une fille musclée, quant à Isaac, du haut de son mètre nonante, on n'avait pas vraiment envie de le contrarier. Le dernier qui s'y était risqué, c'était son cousin, Llewelyn Mulciber, et tout le monde savait comment cette histoire-là, c'était fini. Elle était d'ailleurs curieuse de poser quelques questions à son compagnon sur le sujet, mais ce n'était pas le moment. Revenant sur Nash, elle lui tapota la joue avec un air mauvais :

"Mais toi Nash, tu permets que je t'appelle Nash hein ? Tu n'es pas bourbiste toi ? On a entendu des histoires Isaac et moi, toute l'école l'a entendu d'ailleurs. Ta mère, une sale bourbiste qui a couché avec un moldu pour vous avoir a été tué cette année. Il paraît que ta sœur pleure dans le dortoir toute la nuit. On ne pleure pas une mère bourbiste. Est-ce qu'elle est bourbiste elle aussi ?"

Regardant Isaac, une idée lui passant par la tête, elle enchaîna :

"Toi t'es un bon joueur de Quidditch, un brave type, il paraît. Tu nous prouverais bien que tu n'es pas bourbiste. On n'aimerait pas tabasser un chouette gars comme toi, pas vrai Isaac ? Il pourrait faire quoi le petit aigle pour nous prouver qu'il est avec nous ?"

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 29/12/2013
Parchemins postés : 856



Pensine
Mon casier judiciaire est:
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Nash Collins


MessageSujet: Re: Les taupes || Isaac - Nash [Fini] Dim 15 Fév - 21:00

Grey ou Bedan ?! Le regard du Serdaigle alternait entre les deux élèves, essayant de déterminer lequel des deux représentait la menace la plus importante. La baguette entre les doigts de la lionne lui donnait quelques points d’avance tout comme sa proximité certaine. A sa poussée contre le mur, le garçon y réagit en délogeant sa main d’un geste d’épaule. Pas de violence ou d’agressivité mais il y avait une certaine volonté de ne pas se laisser faire, il y avait des limites. Le tapotement de joue ne fut guère apprécié. Son regard s’était assombri et l’agitation de ses doigts droits indiquaient qu’il s’était retenu de réagir, prêt à agripper son poignet pour lui faire cesser son petit geste. Collins faisait partie de l’équipe de Quidditch de sa maison, il disposait par conséquent de bons reflexes tout comme ses acolytes du jour.

Grey se montrait plus précise dans ses propos évoquant un sujet délicat : le décès de la mère Collins. Le garçon se ferma davantage, ses lèvres étaient désormais pincées et ses machoires serrées. Une veine palpitait au niveau de sa tempe traduisant une certaine nervosité en lui. Le sujet était des plus délicats et l’événement avait beau avoir eu lieu quelques mois auparavant, la plaie ne s’était pas encore refermée. Elle demeurait sa mère malgré les événements… Il n’était jamais plaisant d’entendre des paroles déplaisantes sur un proche, même si sa mère n’était pas irréprochable, bien au contraire.


« Depuis quand tu t’intéresses aux rumeurs, Grey ?! »

Il n’attendait pas de réponse de sa part et continua sur sa lancée.


« Tyscha n’est pas bourbiste et ne l’a jamais été. Tout comme moi… Si cela n’avait pas été le cas, Monsieur Witcher ne nous aurait certainement autorisés à réintégrer Poudlard en septembre… »

Volontairement, Nash avait omis de réfuter ou d’approuver le destin estival de sa mère mais venait quand même de lâcher une information de taille : une rencontre voir un interrogatoire avec un personnage très haut placé dans le régime en place. Ce genre d’informations devait certainement la réjouir, il l’imaginait très bien se renseigner d’ici peu quand à cette rencontre. Quand on avait un nom, on pouvait obtenir de nombreux privilèges et la Gryffondor semblait savoir y faire. Bedan semblait être devenu son homme de main, se contentant de la fermer et d’appliquer ses ordres. Pourtant le Serpentard semblait être toujours collée à une autre verte… à moins qu’il y ait une deuxième personne dans l’ombre. Ce genre d’histoires ne l’intéressait pas.

Rester à déterminer son avenir proche et c’était Grey qui en déciderait. Le silence reprit ses droits quelques instants avant qu’il ne reprenne la parole.


« Il pourrait rentrer sagement dans son dortoir pour finir son devoir et la fermer quant à votre petite cachette ou association… »

Une année auparavant, Nash aurait peut-être rajouter une petite menace pour obtenir ce qu’il désirait : retourner sagement et en un morceau dans son dortoir mais depuis il avait appris à la fermer. Il n’était pas en position favorable : infériorité numérique mais aussi stratégique, Grey avait déjà sa baguette en main et vu sa posture, Bedan était prêt à dégainer aussi.

"Mais je suis sure que tu as déjà une autre idée non ?!"

____________________________________
"Nous sommes comme les feux d'artifice
Vu qu'on est là pour pas longtemps
Faisons en sorte, tant qu'on existe,
De briller dans les yeux des gens"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2013
Parchemins postés : 267



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Isaac Bedan


MessageSujet: Re: Les taupes || Isaac - Nash [Fini] Mar 24 Fév - 11:37

Un peu d'action, voilà ce qui manquait à Isaac. L'Inquisition Lestrange forçait les élèves à être sages s'ils voulaient avoir une chance de finir l'année entiers, et le cadet Bedan s'ennuyait ferme à l'école. Bien sûr, il y avait les cours, dont certains lui demandaient pas mal d'efforts pour ne pas décrocher totalement ; bien sûr, il y avait ce vieux fou de Todd et ses séances d'entraînement militaire, devenues en peu de temps la matière préférée du Serpentard parce qu'elles lui permettaient de se dégourdir les jambes au lieu de rester le cul vissé sur une chaise. Bien sûr, surtout, il y avait Jill, l'inestimable bonheur d'être chaque jour près de la fille qu'il aimait. Il se rendait compte de sa chance et s'obligeait, par égard pour Jill, à avoir un comportement plus policé. Elle lui en faisait parfois compliment ; elle n'avait plus besoin de le rappeler à l'ordre autant qu'avant pour qu'il travaille en cours ou se conduise convenablement, mais il s'ennuyait aussi parce qu'il se forçait à être le garçon sage et sérieux qu'il n'avait jamais été.

Et voilà que Grey-la-moustache, par l'intermédiaire de sa petite-fille, venait lui apporter sur un plateau la distraction dont il avait besoin... Ce type était génial. Isaac avait fini par s'en convaincre, en même temps qu'il avait compris que le sous-directeur n'avait aucune vue sur sa copine – il en avait longtemps douté, mais avait fini par abandonner ses soupçons. Depuis, il était plus à même d'apprécier la personnalité hors normes de l'enseignant, et ce vieux fou, finalement, lui plaisait bien. Le gamin avait été touché par la façon dont le prof, en début d'année, lui avait dit de bien s'occuper de Jill ; c'était à la fois reconnaître la peine de la jeune fille, mais aussi le statut de copain officiel d'Isaac et son devoir envers elle. Peu d'adultes avaient su, en quelques mots à peine, lui donner l'impression d'être traité en égal, et Grey lui avait parlé comme à un homme. Cela lui avait valu de monter en flèche dans l'estime du Serpentard. Alors, puisque Grey avait besoin d'un petit service, il aurait été incorrect de ne pas le lui rendre, d'autant que ça promettait d'être stimulant.

Et puis il y avait Magda, la petite-fille du sous-directeur. Isaac et elle étaient du même âge, et ils s'étaient donc toujours côtoyés en cours. Ils n'avaient jamais été des amis proches, mais ils s'étaient toujours appréciés. Ils avaient à l'occasion échangé quelques coups sur le terrain de Quidditch, à l'époque où Isaac faisait encore partie de l'équipe de sa maison ; et, les beignes pouvant soit sceller l'amitié, soit déclencher une haine farouche, les deux adolescents étaient devenus des potes, assez lointains certes mais toujours contents de se croiser même si c'était essentiellement pour se charrier. Le départ d'Isaac de l'équipe de Serpentard n'avait pas atténué cette tendance à se dire des vacheries à la moindre occasion ; en grandissant, toutefois, ils étaient devenus capables de tenir des conversations plus sérieuses, entrecoupées de vannes pour rester dans leurs habitudes, mais presque adultes.

Témoin leur accord du jour. Ils jouaient dans la cour des grands, désormais, en espionnant pour le sous-directeur. Dénoncer leurs camarades ne leur coûterait pas trop ; ils étaient de jeunes puristes, élevés dans des valeurs strictes et bien loin du « c'est mal de dénoncer » de l'époque de Dumbledore. Sous le régime puriste, la délation était non seulement permise, mais aussi encouragée. Les enfants étaient incités, dès le plus jeune âge, à rapporter aux adultes tout comportement inadéquat ; dans une société où tout le monde, ou presque, pouvait être suspect, espionner était le prolongement logique de cette attitude. Et il était agréable, lorsqu'on se savait au-dessus de tout soupçon, de jouer à la police politique pour les puissants en place, même si ce n'était qu'à l'échelle d'une école.

Le regard de Collins allait de Magda à Isaac, et on pouvait presque voir les rouages de son cerveau s'activer dans sa boîte crânienne. Il ne comprenait rien à ce qui lui arrivait, jusqu'à ce que Magda prenne la parole. Sa mère, sa sœur. Collins ne semblait pas très content d'en entendre parler, mais il tâcha de répondre avec aplomb. Des rumeurs ? Isaac, placé légèrement en retrait, eut un petit rire déplaisant en entendant ce mot ; il garda cependant le silence, laissant Magda mener la première manche. Ce qu'elle fit avec brio, conduisant Collins à reconnaître qu'il devait faire quelque chose pour leur prouver qu'il n'était pas bourbiste. Sa proposition, empreinte de bonne volonté, manquait tout de même d'intérêt. Retourner dans son dortoir ? Et alors ? À quoi servait-il de l'avoir intercepté et conduit dans ce passage secret ? S'ils l'avaient voulu dans son dortoir, ils l'auraient laissé y aller directement, sans perdre de temps. Collins sentait qu'il avait mal visé et, prenant Magda pour le chef du duo, lui demanda si elle avait une autre idée. La réponse vint d'Isaac, placé légèrement derrière lui, qui s'avança d'un pas pour murmurer :

-Pas mal, mais un peu faible, Collins. Ça ne prouve rien, juste que tu veux rendre ton devoir à l'heure. Nous, on veut la preuve que tu n'es pas un putain de bourbiste. Allez, réfléchis.

Il laissa passer quelques secondes, puis reprit :

-J'suis sûr que tu as compris. Il doit bien y avoir des gens, à Serdaigle, qui ont des propos... comment dire... condamnables. Pas la peine de nier, il y en a dans toutes les maisons. Même à Serpentard. Même des sang-pur, parfois. C'est à dégueuler. Ptêtre que tu pourrais nous dire qui tient ces propos... ça montrerait que t'es pas d'accord avec tout ça et que tu veux aider, tu vois ? T'en penses quoi ? C'est plutôt honnête comme deal, non ?

Ayant parlé, il contourna Collins, pour venir prendre place aux côtés de Magda. Si le Serdaigle n'était pas trop con – ce que l'on pouvait espérer au vu de son blason – il aurait compris qu'il n'avait rien à gagner à détaler, et il ne servait plus à rien de bloquer l'accès. S'il essayait de se tirer, cela ferait un premier nom à soumettre à Grey-la-moustache. Ce qui n'est pas avec nous est contre nous. C'était aussi simple que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 14/01/2014
Parchemins postés : 353



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Magda Grey


MessageSujet: Re: Les taupes || Isaac - Nash [Fini] Lun 2 Mar - 21:51

Quand on voyait Isaac Bedan, qui aurait pu dire qu’il avait été une petite frappe ? Dur à croire quand on voyait le visage lisse qu’il offrait désormais au monde. Brave puriste rangé qui avait demandé sa copine en mariage durant le concert de rock de son cousin. On en avait entendu parler de celle-là et autant dire que Magda ne s’était pas gênée pour le charrier sur le sujet. On n’avait pas idées d’être romantique, surtout à leur époque. Néanmoins, il lui avait dis que sa copine l’était. Dur à croire quand on voyait Jill Witcher. La rumeur disait qu’elle était passée sur tout ce qu’il y avait de potable à Poudlard, mais la rouge et or ne se voyait pas juger sa camarade pour ça, sans compter que les rumeurs de couloir, si elle avait du toutes les croire … Tout ça pour dire que fut un temps où son compagnon n’avait pas été aussi policé. Si ses souvenirs étaient bons, il lui avait même dis qu’il avait du arrêté le Quidditch à cause de ses parents. Il avait participé à une bagarre de trop, et on lui avait interdit de pratiquer son sport préféré en équipe.

Bien que dans des équipes opposées, elle et Isaac avaient souvent échangé des coups sur le terrain, et quand elle avait appris qu’il ne faisait plus partie de l’équipe, elle était venue lui demander des comptes tout en se plaignant de son remplaçant. Maintenant que ses parents étaient morts, elle supposait qu’il aurait pu recommencer à joué, mais il ne l’avait jamais fais. Elle n’était pas du genre à entrer dans la vie des gens sans raison ni même à se mêler de ce qui ne la regardait pas, si bien qu’elle ne lui avait jamais demandé la raison. En attendant, ils étaient restés bons amis. Amis étaient probablement un terme fort, ils étaient potes. Pas assez proche pour commencé à rentrer dans l’intimité l’un de l’autre, mais assez proche que pour se marrer quand ils étaient ensemble.

Quand son grand-père lui avait parlé de son projet, le nom d’Isaac était apparu en tête de liste. D’abord parce que c’était un mec bien, mais surtout parce que Magda savait qu’il pouvait être violent. L’air de rien, le vieil Isaac manquait à l’adolescente. Il avait l’air de s’être rangé depuis qu’il sortait avec Jill. Certes, elle ne doutait pas que Jill soit une chic fille, mais d’après la rouge et or, on ne peut pas garder sa vraie nature endormie bien longtemps. Pour elle, Isaac était un violent. Il avait de l’énergie à revendre et elle espérait que cette petite mission lui donnerait l’occasion d’exploiter tout son potentiel. En y réfléchissant, elle n’était pas certaine qu’il soit d’accord avec son plan s’il en avait connu la teneur. C’était bien pour ça qu’elle gardait ça pour elle. Après tout, ce n’était pas comme si elle le forçait à faire quoique ce soit. Si l’ancienne nature d’Isaac ressortait ça ne serait que par un malheureux (ou heureux selon le point de vue) concours de circonstance.

Ce soir, ce n’était pas Isaac qui était au centre de ses préoccupations, mais bien Nash. Et quelle jolie prise. Tout le monde avait parlé des Collins en début d’année. Kane étant désormais morte, on pouvait dire qu’il prenait presque sa place. En général, avoir quelqu’un dans sa famille soupçonné de bourbisme, c’était fatal, surtout à Poudlard. Pour quelqu’un qui était en mauvaise position, Nash avait un peu trop de répartie au goût de Magda, s’il faisait ricaner Isaac, il était loin de la faire rire. Appuyer nonchalamment contre le mur, comme si elle n’allait pas l’empêcher de fuir, elle eut un sourire mauvais :

« Je m’intéresse aux rumeurs parce que j’en ai envie Collins, un problème ? »

Un autre aurait pu être convaincu par con argumentaire, mais Magda ne l’était pas :

« Monsieur Witcher a autre chose à faire que de s’occuper de type comme toi. J’en suis sûre, demande à Isaac, il ne connaît bien, c’est son cousin. »

Bon, elle s’aventurait peut-être un peu. Isaac, comme tout les sangs purs étaient cousin avec la moitié des sangs purs de Poudlard. Dire qu’il connaissait bien le directeur du sang et des lois, c’était peut-être aller un peu vite en besogne. Néanmoins, même si ce n’était pas le cas, elle ne s’inquiétait pas. Isaac était un type intelligent et ne dirait pas le contraire. Se tournant vers lui, elle eut un soupir exagéré en désignant Nash du doigt :

« Ils sont navrants ces Serdaigles, tu ne trouves pas ? On dit qu’ils sont intelligents, mais je commence à douter. »

Se tournant vers Collins, elle lui tapota la joue :

« Tu crois quoi Collins ? Que parce que t’as vu le directeur du sang et des lois t’es clean ? Regarde Kane, elle est passée en commission de sécurité aussi et on l’a laissé revenir à Poudlard. Résultat des courses, elle a réussi à débaucher Mulciber et ils sont morts maintenant. On ne peut pas laisser les sang-mêlé débaucher les sangs purs, hein ? S’il t’a laissé revenir, c’est parce qu’il sait que l’Inquisitrice t’a à l’œil, mais comme elle est pas là en ce moment, on va lui faciliter la tâche. »

Pour l’instant, autant dire qu’ils n’étaient pas convaincus. Isaac était resté en retrait tout un moment pendant qu’elle parlait avec Nash, et ce ne fut que quand Nash demanda s’il avait une autre idée qu’il se manifesta. Elle manqua de rire tant la scène était drôle de son point de vue, mais garda son air sérieux. Si Nash avait pris Magda pour la tête du groupe, il se trompait. S’ils devaient régner, elle ne comptait pas le faire seul, et elle laissait à Isaac autant de latitude qu’à elle-même. La proposition d’Isaac était honnête, peut-être trop à son goût et elle le fit remarquer :

« Je ne sais pas Isaac, t’es honnête, mais peut-être trop clément. J’suis d’accord avec toi, nous donner quelques noms, c’est un début, mais va falloir faire plus que ça. Je propose qu’on teste sa loyauté maintenant. J’ai entendu parler d’une Serdaigle de quatrième qui tenait des propos bourbistes et personne ne l’a dénoncé. Et si notre ami Nash nous montrait ce qu’on fait à ce genre de fille ? »

Restait à voir si ce qu’elle proposait était du bluff ou non. Magda avait choisi une fille plutôt qu’un garçon parce qu’elle savait qu’une vieille tradition voulait qu’on ait du mal à frapper les filles. Elle doutait que ça soit le cas de Collins, mais à ça s’ajoutait la jeunesse de la gamine, et le surtout le manque de certitude quand à son bourbisme. Après tout, rien n’excluait que Magda ait choisi quelqu’un d’innocent pour en faire sa victime du jour.

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 29/12/2013
Parchemins postés : 856



Pensine
Mon casier judiciaire est:
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Nash Collins


MessageSujet: Re: Les taupes || Isaac - Nash [Fini] Mar 3 Mar - 18:41

Les deux ne l’avaient pas intercepté pour rien. Ils avaient des plans pour lui et Collins en eut la confirmation en écoutant les propos de Bedan. Ils étaient là parce qu’ils avaient besoin d’un élève de la maison des Serdaigle pour les informer sur les propos tenus entre élèves appartenant à la maison de Rowena. Il était vrai qu’il était plus facile de s’exprimer au coin d’un bon feu avec des amis avec lesquels on avait déjà effectué plusieurs années de scolarité. La langue se déliait plus facilement et les propos devenaient plus libres.

Les deux étaient donc à la recherche d’une oreille, d’une taupe infiltrée dans les rangs capable de leur rapporter des noms et Nash était l’un de leurs choix côté Aigle. Il aurait pu se sentir fier d’une certaine manière qu’on pense à lui plutôt qu’à d’autres membres de la maison qui bénéficiaient d’une meilleure aura tel que le capitaine de l’équipe de quidditch ou la meilleure élève de la promotion. Quoique ils étaient peut être trop voyants, trop dans la lumière pour être des taupes. Lui avait été moqué par ses camarades une année plus tôt après qu’il soit revenu en classe, blessé et humilié par Kane. Personne ne n’avait rien su mais les rumeurs avaient alimenté de nombreuses soirées. Il en gardait d’ailleurs les cicatrices et un goût très amer en bouche. Nash n’était pas une personne très apprécié dans sa maison même s’il avait regagné quelques points avec ses performances dans l’équipe de quidditch. Peu à peu, il remontait dans l’estime des autres qui oubliaient aussi pas à pas mais de là à pouvoir glisser l’oreille dans les conversations des autres…

L’idée commençait à faire son trou dans l’esprit du Serdaigle. Il valait mieux être du côté des plus forts que du côté des faibles et mine de rien, il avait là une certaine opportunité de basculer du bon côté. Il valait mieux que le Sous-Directeur l’ait sous son aile plutôt de lui devoir quelque chose… Il s’apprêtait à prendre la parole ouvrant la bouche mais Grey réenchérit désirant plus que quelques noms mais bien une preuve de sa loyauté envers le régime en place et donc de la haine des bourbistes.

La cible était déjà trouvée : une élève de quatrième année de sa maison qui aurait tenu des propos bourbistes.


« Je croyais que tu avais besoin d’une taupe pour infiltrer Serdaigle… » Nash essaya vainement de montrer l’incohérence de leur propos avant de soupirer et de passer nerveusement sa main sur sa fine pellicule de cheveux. Pas besoin qu’on lui fasse un dessin pour savoir ce que les deux et notamment Grey désirait de lui. Il y a quelques mois, il était les bras, les poings de sa sœur jumelle. Tyscha lui donnait la cible, il s’en chargeait. A croire que le duo se transformait en trio mais qu’il continuait de garder le rôle d’homme de mains.

« Son nom… »

Croisant les bras sur sa poitrine, Nash attendait la dernière information nécessaire pour accomplir la preuve de sa loyauté. Le fait que ce soit une fille ou une personne plus jeune lui importait peu, seul l’objectif et la réussite de la mission étaient importants. La personne était peut être innocente mais Nash se doutait que cela faisait aussi parti du jeu, il n’avait pas vraiment le choix et afficha sa détermination.

"Donne moi son nom et je m'en occupe... A moins que je te la ramène ?"

____________________________________
"Nous sommes comme les feux d'artifice
Vu qu'on est là pour pas longtemps
Faisons en sorte, tant qu'on existe,
De briller dans les yeux des gens"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les taupes || Isaac - Nash [Fini]

Revenir en haut Aller en bas

Les taupes || Isaac - Nash [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-