POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Dossier Garner || Jones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 28/11/2013
Parchemins postés : 35



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Richard Jones


MessageSujet: Dossier Garner || Jones Jeu 22 Jan - 21:23

Une fois n'est pas coutume. Richard était amoureux. Agé de trente quatre ans, cet ancien Gryffondor un peu volage et opportuniste ne se lassait jamais d'être amoureux. C'était une des distractions qu'il affectionnait le plus. Ce qu'il appréciait tout particulièrement, c'était la chasse. Rien ne l'excitait plus, rien ne l'enthousiasmait plus. Ce moment où l'être aimé vous résiste, où il faut déployer des ressources insoupçonnée pour la faire vôtre. Et seulement après, il pouvait savourer le fruit de sa victoire. Le problème, c'était après. Oh certes, les premières semaines étaient bien, et puis au bout d'un moment la lassitude faisait son entrée. Tel un enfant gâté, ce qu'il avait devant les yeux ne le satisfaisait pas. Il préférait les jouets des autres, aussi jetait-il le sien sans plus de considération que pour un kleenex usagé. Voilà de quoi était faite la vie amoureuse de Richard Jones. Un médicomage spécialisé en psychologie aurait probablement une théorie la dessus. Abandonné par ses parents à la naissance, la peur de l'attachement le forçait inconsciemment à rejeté toutes femmes avec qui il pouvait potentiellement avoir un futur. Le soigneur aurait également ajouté qu'une fois la stabilité trouvée, il se sentait mal à l'aise et se dégageait donc de la relation sans tact à la recherche d'un autre but inatteignable. C'était d'ailleurs probablement pour ça que Richard était toujours amoureux de Lucie, son amour de jeunesse. Femme parfaite à ses yeux puisque inaccessible. Désormais mariée et mère de trois enfants en bas âge, son ancienne camarade faisait partie de ses trésors qu'il ne pourrait jamais avoir et c'était ce qui la rendait parfaite. A la place, il se consolait avec des substituts qui ne seraient jamais qu'une pâle copie de sa parfaite Lucie.

Il revenait justement d'un déjeuné avec elle. Malgré tout, ils étaient resté bons amis, et elle avait passé le déjeuné à lui parler de ses trois bambins. Apparemment toutes sorcières qui se respectent et qui a des enfants ne vit plus que par eux. Ca l'aurait exaspéré s'il n'avait pas été aussi amoureux. D'un côté, Lucie aurait tout aussi bien pu lui parler du temps qu'il ferrait demain qu'il aurait tout de même trouvé la conversation intéressante. En arrivant à Buckingham Palace pour reprendre le service de l'après-midi, il avait croisé un de ses collègues Malcolm Renold. Il lisait avec attention un article du "Puriste Magazine" si bien qu'il le percuta sans le faire exprès. Richard l'aida à se relever faisant fis des excuses de son collègue et lui demanda ce qu'il l'absorbait tant.

"Oh je lisais un article sur les terroristes morts ces dernières années, et je me disais que l'an passé, l'Intendance avait effacé quelques grands noms, ya de quoi être fier."

Dick regarda par dessus son épaule pour voir la page du journal en question. Il y avait des noms connus et qu'on ne pouvait pas oublier bien entendu, tel que Sheppard un des anciens fer de lance de la résistance, mais aussi Tom Jugson l'ancien mangemort ayant trahis. Il pointa du doigt la photo d'une jolie blonde qui ne lui disait rien.

"Je ne vois pas du tout qui c'est celle là. Elle est morte l'an passé ? Ca n'a pas fais de bruit."



Son collègue se tourna vers lui, un sourire un peu suffisant et dis :

"Il serrait temps que tu t'intéresse un peu plus à l'actualité Dick, on ne peut pas avoir un commissaire de sang inculte au département du sang et des lois, imagine ce que Witcher dirait. C'est Light Leonheart, il paraît qu'elle faisait partie d'une famille soit disant sang-pur et qu'elle est passée hors la loi. Son nom était souvent associé aux attentats, plutôt connue la chieuse. Elle est morte pendant les jeux du cirque l'été passé."

Haussant les épaules, Dick répondit :

"Tu sais, un bon hors la loi est un hors la loi mort, et surtout, un qu'on oublie. Elle était peut-être célèbre de son vivant, mais elle est morte comme un chien et maintenant plus personne ne s'en souvien ! "


Son collègue rit, et Richard fit de même. Le laissant à sa lecture, il déclara :

"Bon je te laisse, j'ai une commission, et je suis à la bourre."

Se dépêchant de prendre le chemin de son département, il passa dans le couloir où attendaient sorciers et sorcières. Une fois dans son bureau. Il prit un morceau de parchemin qu'il envoya à sa secrétaire pour l'informer de son retour et lui demandant de lui envoyer son prochain dossier. Ce fut une gamine de Poudlard qui entra, avec un sourire, Richard l'invita à s'asseoir avant d'ouvrir son dossier.

"Bon Mademoiselle Garner, ne perdons pas de temps. Donner moi votre nom, prénom, âge, maison à Poudlard, et veuillez me dire à quel statut de sang vous prétendez tout en me donnant des détails. Je suis sûr que vous êtes aussi pressée que moi d'en finir. Je vous écoute."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Dossier Garner || Jones Ven 23 Jan - 22:39

Oliver ?

Regardant le garçon en train de dormir sur le canapé de la salle commune, je finis par soupirer et le pousser un peu plus fort, entrainant sa chute dudit siège.

Aie ! T’es folle Zoé !
Et toi t’es en retard …

Se frottant l’arrière du crâne, le jeune garçon se redressa et posa son regard sur l’horloge au coin de la salle. Grommelant quelques mots que je préférais ne pas avoir compris, je le regardai bondir sur ses pieds et partir en quatrième vitesse, empoignant livres et cape avant de passer le portrait fermant la salle. Poussant un long soupir, j’attrapais à mon tour ma cape, l’attacha sur mes épaules avant de vérifier que j’avais bien ce qu’il me fallait. Rejoignant ensuite le hall du château, je m’avançai d’un pas rapide pour traverser le par cet sortir là où m’attendait Tony.

Prête frangine ?

Un signe de tête, ma main vint saisir son bras puis … POP ! Transplanage d’escorte … J’avais hâte d’avoir dix sept ans et de pouvoir à mon tour passer ce permis qui me permettrait de voyager plus facilement et sans avoir besoin de l’un de mes ainés. Apparaissant non loin de Buckingham palace, je lâchai un léger soupir en regardant le bâtiment.

Ca va aller ?
Pourquoi ça n’irait pas ? Ce n’est qu’une formalité !
T’es stressée, c’est pas ton genre.
T’inquiète, ça ira. Va donc bosser, ne soit pas en retard à cause de moi.
Ok … Maman viendra te chercher d’ici une heure.

Hochant doucement la tête, je le laissai déposer un baiser sur mon front avant de le regarder transplaner à nouveau. Reportant à nouveau mon attention sur le bâtiment, je pris une grande inspiration et m’avança d’un pas déterminé. Autant y aller rapidement pour expédier ça au plus vite. En plus je manquais des cours et je n’aimais pas ça. Surtout qu’on avait cours de potion et que c’était ma matière préférée. Me présentant à l’accueil, je fus dirigée vers une salle d’attente alors qu’on récupérait ma baguette. J’étais légèrement frustrée. Je me sentais comme nue sans elle. Même si je savais me débrouiller sans, j’avais tellement l’habitude de l’avoir qu’elle me manquait à peine après l’avoir déposé entre les mains de la femme.

Une dizaine de minutes plus tard, on m’invita à rejoindre un bureau où un commissaire devait s’occuper de moi. Entrant dans la pièce, je le saluai d’un hochement de tête et d’un « bonjour monsieur Jones » dit d’une voix douce et légère. M’installant sur la chaise qu’il me désignait, je l’écoutai en silence avant de me lancer.

Zoé Garner, j’ai seize ans et je suis en sixième année dans la maison poufsouffle. Je prétends au statut de sang-mêlé puisque mes deux parents sont eux-mêmes de sang-mêlé. Je vous ai apporté mon certificat de naissance, ainsi que ceux de mes parents. Voici aussi leurs certificats de scolarité. Mon père était chez les gryffondor et ma mère chez les poufsouffle. Mes parents et mes cinq frères ainés sont déjà passés dans vos bureaux et ont obtenu le statut de sang-mêlé. Voici aussi le certificat de travail de mon père qui est créateur de portoloin au Ministère.

Au fur et à mesure de mes phrases, je sortais les papiers en accord avec mes mots comme pour me donner une contenance et surtout être sûre de ne rien oublier. Terminant enfin mon discours en posant le dernier papier sur le bureau devant moi, je retombai dans le silence, le regard fixé sur l’homme qui me faisait face. Dans un sens c’était très intimidant … Rien qu’avec un entretien et sur un simple bout de papier, cet homme pouvait décider de l’avenir d’une personne … Parce que oui, là il était question d’avenir. S’il décidait que les preuves n’étaient pas suffisantes, je serais considérée comme impure et donc condamnée à mort. Un frisson me parcourut le dos et je fis mon possible pour le cacher. Je n’avais rien à me reprocher, j’étais une élève correcte, qui ne se faisait pas remarquer et qui avait prévu d’aide son prochain dans l’avenir. C’était plutôt bien non ? Oui surement … Mais il fallait que j’arrête surtout de m’inventer des histoires comme ça. Ou que j’arrête de regarder la télévision … Culture moldue quand tu nous tiens ...
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 28/11/2013
Parchemins postés : 35



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Richard Jones


MessageSujet: Re: Dossier Garner || Jones Sam 24 Jan - 11:23

Mademoiselle Garner promettait d'être ce qu'on appelait couramment une commission sans histoire. C'était une brave gamine de bientôt dix-sept ans qui étudiait à Poudlard parmi ses camarades. Rien ne distinguait sa famille en bien ou en mal. Son père était un employé du ministère occupé à fabriquer des Portoloins. Un métier tout à fait honorable. Elle avait une ribambelle de frère dont certains étaient encore à l'école. Et un de ses frères était mentionné comme étant Serviteur des Ténèbres. Autrefois, un tel dossier n'aurait soulevé aucune suspicion. Pourquoi soupçonné une famille où un de ses membres travaille pour le Seigneur des Ténèbres ? Mais depuis, il y avait eu des trahissions, des retournements de vestes. Le monde, d'après Richard, était devenu fou. Bien entendu, on n'embêtait jamais les membres de la famille d'un mangemort, s'eu été de la folie, en particulier ceux qui dirigeait l'Etat, mais le reste était contrôlé avec rigueur. On oubliait parfois que la commission des sang n'avait pas pour seul but de déterminer le statut de sang, mais également de repérer quel individus semblait suspect ou non, et quel individu aurait la chance de rencontrer monsieur Witcher en commission de sécurité. Un sourire un peu cruel s'étendit sur ses lèvres tandis qu'il y pensait, tout en regardant les papiers que la gamine lui avait fournis.

Se rendant compte qu'il allait probablement l'effrayer pour rien. Il reprit une mine sérieuse et continua de les parcourir, il nota une ou deux choses avant de passer aux question suivantes.

"Je vois, vos papiers sont en effet valides. J'aurais quelques petites questions pour vous a présent."

Il sortit trois baguettes de son tiroir et les posa sur le bureau. Il les montra à Zoé et lui dit :

"Voici trois baguettes. Pouvez-vous identifier la vôtre ?"

Question en réalité basique, mais pas tant que ça, un petit sort de métamorphose avait rendu deux bouts de bois identiques à la baguette de Zoé. Un vrai sorcier était sensible à la magie et capable, même inconsciemment, de diriger sa main vers l'objet qui recèle le plus de pouvoir. Normalement, pour Zoé, même si les baguettes paraissaient identiques, sa magie sentirait en premier sa baguette. C'était une loi, celle qui expliquait pourquoi les sorciers étaient supérieur aux moldus - comme s'il avait fallu une raison supplémentaire en plus de celles qui étaient déjà évidentes- leur corps, leur magie désiraient le pouvoir, et ils ferraient tout pour y arriver. Une fois le test passé, l'entretien continua :

"Quelques petites précisions sur votre famille à présent. Je vois ici qu'un de vos frères c'est engagé comme Serviteur des Ténèbres. Nous manquons d'information à son sujet, il ne l'était pas encore quand il a passé sa commission de sang. Pouvez-vous nous en dire plus ? Depuis combien d'années est-il en service ? L'est- il toujours pour le moment ?"

Richard, en réalité, ne pouvait pas savoir qu'il touchait peut-être un point sensible pour la jeune fille. En même s'il l'avait su, il devait tout de même faire son travail.

"Autre question, je vois ici que votre père a déclaré que vous possédiez , il y a quelques années, des appareils TM, dis de Technologie Moldue."

Il tira un parchemin de son bureau qui concernait une des lois émises par le département des affaires moldues :
Citation :

Selon la volonté du Seigneur des Ténèbres,
L'Intendant du Royaume-Uni a approuvé,
Afin d'assurer la prévention de tout actes bourbistes,
La Directrice des Affaires Moldues décide :

Article 1 :
Le présent texte entre en vigueur immédiatement.

Article 2 :
Tous sorciers en possession d’un appareil électronique moldue devra désormais le signaler aux services de gestion de la population moldues du Ministère correspondant au territoire du résident. Celui-ci rend compte au Département des Affaires Moldues.

Article 3 :
Il est interdit de posséder plus de deux appareils de TM (Technologies Moldues) par ménage.

Article 4 :
Il est interdit de faire installer la télévision, des ordinateurs, une connexion Internet ou le téléphone chez soi.

Article 5 :
Il est interdit d’utiliser ou de posséder des armes moldues.

Article 6 :
L’utilisation des objets cités dans l’article 4 et 5, est réservée aux membres du gouvernement dans le cadre d’évènement spéciaux ou d’expérimentation.

.
.
.

"Je suppose que vos parents, votre père en particulier puisqu'il travaille au ministère, connaît le contenu de l'article 3, 4 et 6 ? Des vérifications seront faites dans ce sens dans les foyers sorciers au hasard, je vous conseille de dire à vos parents de se mettre en ordre si ce n'est pas déjà le cas."

Dick n'était pas méchant. Les lois, pour réglementer l'utilisation des appareils moldus étaient encore neuves, tous les sorciers ne s'étaient pas encore mis à jour, mais la chose devait être faites, de grés ou de force, ils arriveraient à avoir de nouveau une société puriste, non contaminée par le bourbisme, et pour ça, il fallait revenir aux valeurs sorcières.

"Passons à la suite, une question de routine à vrai dire, je suis curieux de savoir, vous en tant que jeune puriste et avenir de la sorcellerie. Que feriez-vous si vous faisiez partie du gouvernement pour stopper la montée du bourbisme ?"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dossier Garner || Jones

Revenir en haut Aller en bas

Dossier Garner || Jones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-