POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Raging Bull || Mathangi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 14/01/2014
Parchemins postés : 353



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Magda Grey


MessageSujet: Raging Bull || Mathangi Jeu 5 Mar - 14:29

Suite de "Cons et Cognards"

Magda avait une conception tout à fait particulière de la convalescence. En général, elle avait la bougeotte, aussi lui dire de rester tranquille était une tâche relativement impossible. La patience n'était pas son fort. Dès qu'elle s'ennuyait, il fallait qu'elle bouge. Or coincé dans un lit d'hôpital comme elle l'était, elle s'ennuyait très vite.

Heureusement pour elle, elle avait rencontré Mathangi une sympathique petite Serpentarde à l'air roublard. Si de prime abord, Magda ne s'était pas sentie conquise par l'arnaqueuse en devenir, une fois son humeur de dogue passée, elle avait été plus à même d'apprécier l'esprit pratique de l'adolescente. Sans compter qu'elle venait de lui fournir une excuse parfaite. L'adolescente avait besoin de bouger, une heure et demie coincée dans une infirmerie, c'était déjà bien trop pour elle. Il fallait qu'elle trouve quelque chose à faire. Quoi de mieux que d'aller casser la figure à un Serdaigle pour la bonne cause ?

Elle avait les côtés cassés ? Et alors ? Qui a dit que ça arrête un homme ? Certes stricto sensu, elle était une femme, mais vous avez compris l'idée. Loin d'être gênée par ses côtés grâce aux potions antidouleur dont on l'avait biberonnée, elle gambadait comme un cabri. Bon peut-être pas, mais en tout cas, elle ne sentait pas la douleur, elle savait juste qu'il ne fallait pas qu'elle fasse de mouvement trop brusque le temps de laisser agir la potion qu'on lui avait donné. C'était tout l'avantage d'être sorcière. Nul besoin de rester allongée dans le plâtre pendant des mois. Quelques heures et une potion suffisait à vous remettre comme neuf. C'est pas beau la vie ?

Loin de rester au lit, elle suivit Matha dès qu'elle décida de lever l'ancre. En avant mon capitaine, destination la bibliothèque de l'école pour faire sa bonne action journalière. Certains auraient pu remettre en question le terme "bonne action" que la Gryffondor employait si librement. Casser la gueule d'un Serdaigle plus faible qu'elle pouvait être vu comme un acte de violence. À ceux-là, Magda répondait que tout dépendait du point de vue. Si l'on se mettait du point de vue de la petite Khan, elle n'était jamais que la victime d'un complot visant à la priver d'un argent gagné à la sueur de son front. On pouvait donc dire que Magda faisait du social. Elle donnait de sa personne aider son prochain. De quoi tirer une larme. Pour la Gryffondor tout était donc dans la nuance.  Ironique quand on savait que c'était un mot qui apparaissait bien peu souvent dans son vocabulaire, sauf si ça l'arrangeait.Si on voulait parler de nuance, on aurait tout aussi bien pu dire que les activités de Mathangi n'étant pas tout à fait honnête, elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même, mais c'était rentrer dans les détails. Vous n'allez pas faire chier, si ?

Choper le gamin, pas un problème. Lui casser la gueule dans la bibliothèque était une difficulté supplémentaire, mais comme à chaque fois qu'on proposait un plan foireux à Magda, elle ne pouvait que dire "Challenge accepted".

En face d'elle, tel un dragon devant lequel on doit passer sans le réveiller, la terrible madame Pince. C'était à se demander comment la vieille bibliothécaire avait réussi à garder son poste. Avait-elle eu une relation que personne ne connaissait avec le Seigneur des Ténèbres ? Quoi qu'il en soit, malgré l'arrivée du purisme, et alors que tout l'ancien personnel avait été gentiment remercié dans le meilleur des cas, la bibliothécaire avait gardé son poste. Dans sa bibliothèque, le silence était de mise. Autant dire que c'était un lieu où la Gryffondor mettait rarement les pieds. Chopper le gosse et le tabasser discrètement entre les rayons allait demander un peu plus de finesse et de doigté qu'elle n'en mettait d'habitude.

Avant d'entrer dans la bibliothèque, elle se tourna vers Mathangi et lui dit :  

"Bon, ça va être coton, le tout, c'est de l'attirer discrètement dans un coin où la vieille Pince ne nous choppera pas, et je le castagne. J'imagine qu'en plus d'être con, il est peureux et qu'il va détaler comme un lapin s'il te voit débarquer ?"

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/03/1988
Âge du joueur : 30
Arrivé sur Poudnoir : 08/02/2015
Parchemins postés : 112



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Mathangi Kahn


MessageSujet: Re: Raging Bull || Mathangi Jeu 5 Mar - 18:02

La justice allait être rendue, la justice parfaitement, même si vous volez un escroc, ça reste un vol. Et si en plus vous êtes assez stupide pour vous attaquer à plus futé que vous, tout ce que vous méritez, c'est une raclée soignée.

C'est donc avec enthousiasme que les deux jeunes filles atteignirent l'antre du savoir Poudlarien. Comme sa nouvelle associé, Matha fréquentait rarement le lieu. Elle s'occupait de son travail scolaire par dessus la jambe, et même si elle se plongeait parfois dans un tome de potion épais, elle préférait de loin la salle communes des cachots, au moins on pouvait discuter et grignoter sans prendre le risque que la vieille Pince vous tombe dessus, comme la misère sur le pauvre monde.

"Attends voir avant de foncer dans le tas, on sait même pas si McPherlose est là"

Elle passa la tête par la porte et scruta rapidement les lieux. Bingo, la proie était dans le terrier. Mais le gosse n'était pas seul, il était accompagné de deux condisciples. Deux petites brunettes qui ne poseraient aucun problème à Mathangi et Magda. Mais ils étaient à une table située juste sous le nez busqué de la bibliothécaire. Situation rendant tout coup de force caduque, certes la violence était plus ou moins tacitement encouragée à l'école par le nouveau régime, mais débouler dans la bibliothèque pour fracasser des gosses était encore considéré comme inacceptable.

Mais il en fallait plus pour déstabiliser la Serpentard. Le cerveau toujours en ébullition quand il s'agissait de monter un coup foireux, elle avait déjà ébauché un plan d'action et c'était la vieille Pince qui allait leur servir McPherson sur un plateau.

Elle se retourna vers sa complice et déclara à voix basse:

"Il est là, mais pas tout seul, et sous le nez de la vieille harpie en plus, va falloir jouer serré, il nous faut un plan... Et justement, j'ai une idée."

Elle expliqua rapidement la manœuvre à la batteuse. Matha allait s'introduire discrètement dans la bibliothèque et s'arranger pour que ce groupe de troisième année naïfs se fassent expulser manu militari par la redoutable vieille chouette derrière le comptoir. Pendant ce temps là Magda restait postée à la sortie. Une fois les trois demi potions expulsés, à elle de séparer la cible du troupeau et de l'entraîner derrière la tapisserie de la Fantasque, où elles pourraient bosser en paix.

"Tu la joues dur, tu la joues subtil, comme tu le sens. T'façon c'est des poids plume, ils te donneront pas de fil à retordre."

Elle faisait confiance à la Gryffondor pour exécuter sans souci sa partie du plan. Matha quant à elle sorti de son sac un paquet de Patacitrouille, avant de rentrer sans bruit dans la bibliothèque.

"3,2,1 l'opération Justice pour tous et chacun pour sa gueule, est lancée." annonça t-elle à Magda.

Elle avança à pas ouatés en direction de la table des jeunes Serdaigles. Elle se plaça dans l'ombre d'une grande étagère, sorti sa baguette et la pointa en direction des friandises qu'elle tenait dans la main.

"Wingardium Leviosa"
chuchota t-elle dans un murmure.

*plop* *plop* *plop*, les sucreries s'écrasèrent mollement sur la table des trois mioches.

"Rooooh des Patacitrouilles, mais d'où est-ce..." s'exclama bruyamment une des brunettes, elle s'interrompit brusquement, mais trop tard, bien trop tard.

Avec une agilité surprenante pour son âge, Mme Pince quitta son comptoir et arriva comme une furie sur les troisièmes qui n’eurent pas le temps de se reconnaître.

"PATACITROUILLES! DES PATACITROUILLES ICI, DANS LA BIBLIOTHÈQUE! PETITS SAGOUINS!"

"Mais madame, c'est pas les nôtre, elles sont, enfin elles sont euh, tombées du ciel!" bafouilla McPherson.

"TOMBÉES DU CIEL! ET PUIS QUOI ENCORE? UN TROLL EN PORTE JARRETELLE? SORTEZ D'ICI BANDE DE DÉLINQUANT! AH CA JE VOUS PROMET UN RAPPORT A VOTRE DIRECTEUR DE MAISON! PETITS GORETS!"

Penauds et visiblement effrayés, les gamins remballèrent prestement leurs grimoires et se dirigèrent vers la sortie. Dans l'ombre, Mathangi se frottait les mains, ça avait marché comme sur des roulettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whirlpoolvisionofshame.tumblr.com/


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 14/01/2014
Parchemins postés : 353



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Magda Grey


MessageSujet: Re: Raging Bull || Mathangi Mar 17 Mar - 15:31

Il y a sept ans, tout aurait pu être différent. David, son meilleur ami, aurait pu venir à Poudlard avec elle ou alors, peut-être aurait-elle pu convaincre ses parents de la laisser aller à Beauxbâton.
Il y a sept ans, la France était toujours un pays à tendance extrêmement bourbiste.Si aujourd'hui, le pays s'était rangé, il ne serait tout de même jamais l'Angleterre, berceau de la civilisation et de l'idéologie puriste. Des années plus tard, elle se demandait comment on pouvait avoir envie de quitter un tel pays. Oh certes, la mission des parents de David était importante, diffuser le purisme dans le monde était quelque chose de louable et honorable, mais tout de même ... les Français ! Le mot suffisait à exprimer son dédain. Si elle aimait y aller en vacances, elle n'avait jamais réussi à apprécier les gens et leur mentalité. Cette intolérance fondée sur des préjugés était le résultat des intimités entre la France et l'Angleterre qui perduraient encore des siècles après la fin des hostilités.

Quand Magda avait reçu sa lettre d'inscription pour Poudlard, elle était encore une gamine très ronde aux joues joufflues dont on se moquait et qui n'avait pas l'assurance pour répondre aux piques qu'on lui lançait. À l'époque, c'était David, un gaillard assez costaud du haut de ses onze ans qui cassaient la figure de ceux qui se moquaient de son amie. Quand il était parti à Beauxbâton, il avait fallu apprendre à se défendre toute seule, et apprendre à avoir confiance en soi. Serait-elle devenue ce qu'elle était si David avait continué de surveiller ses arrières de la protéger du premier type qui tentait de se moquer d'elle ? Les premières années n'avaient pas été faciles. Maintenant, alors qu'elle pouvait presque se poser en maîtresse de Poudlard avec Isaac et leurs deux autres compères, elle n'oubliait pas ce qu'elle avait été. Il avait fallu des années pour la petite Magda joufflue devienne cette joueuse de Quidditch dur à cuire qui marchait dans les couloirs comme si le monde lui appartenait.

Il n'y a pas si longtemps que ça, elle avait été comme Matha, sauf qu'elle n'avait jamais su faire appel à la ruse pour s'en sortir. La rouge et or préférait nettement foncer dans le tas, quitte à se prendre des coups qu'elle savait ne pas pouvoir esquiver. C'était sa façon de fonctionner : moins c'est subtil, plus ça me plaît.

C'est pour ça qu'elle grogna quand sa camarade la rappela à l'ordre. Oui, ok, elle ne pouvait pas aller choper Macmachin devant la vieille pince. L'affreuse bibliothécaire devait avoir l'âge de son grand-père, ils avaient fait leurs études ensemble, et pourtant, même lui, le sous-directeur de Poudlard, n'arrivait pas à passer outre la vieille mégère quand il voulait quelque chose. On disait qu'il n'y avait que l'Inquisitrice Lestrange pour effrayer la Pince. Rien d'étonnant, n'importe quel badaud sain d'esprit évitait de contrarier la célèbre mangemorte.

"Ça va, ca va, j'attends, même moi j'ai pas envie d'avoir la vieille Pince sur le cul."

Elle laissa Matha passé en éclaireur, discrète et rapide, il ne lui fallut pas longtemps pour revenir en vainqueur. Macpherquelquechose était dans le coin, par contre, il n'était pas seul. Elle n'allait donc pas pouvoir le cogner devant témoin à la bibliothèque. On avait beau être sous la direction dans un mangemort dans un régime puriste, la bibliothèque était un "no man's land" sans violence. Calme et silence étaient les maîtres mots, et gares à celui qui s'avisait de perturber l'antre de la bibliothécaire. Il fallait donc un plan pour attirer leur proie et Matha semblait toute trouvée pour en monter un. La gryffondor ne tenta même pas d'y mettre son grain de sel, elle savait reconnaître quand elle avait plus doué qu'elle devant son nez. Il ne lui fallu pas longtemps élaborer son plan dont le nom était trop long pour qu'elle tente de le retenir, et elle la laissa s'occuper de l'acte un.

Quelques minutes plus tard, c'était les hurlements de la bonne Pince qui se faisait entendre à travers la porte de bois épaisse de la bibliothèque. Adossée contre le mur dans l'ombre, Magda attendait nonchalamment que ses cibles sortent. Elles ne tardèrent pas refermant la porte prestement :

"Je comprends pas, c'était pas les miennes.
Elles sont pas arrivées là par magie quand même ..."

Interrompant la discussion hautement philosophique des demi-potions qui n'avaient pas calculé qu'ils étaient victimes d'une mauvaise blague, Magda les interpella :

"Oh les mioches.
Nous ?
J'sais pas, tu vois d'autres gars que vous dans le coin face de troll ? Non ben alors."

Elle leva les yeux au ciel exaspéré par tant de bêtises. Pendant ce temps-là, Matha sortait de la bibliothèque. Un sourire se fit chez sa comparse /

"Bon les gamines vous me dégager le plancher, allez parler maquillage ou du dernier tube des bizzar't sister. J'ai juste besoin de votre pote.
Pourquoi ?"


Eh ben, yen avait une de plus courage que les autres dans le tas, comme quoi ça arrivait aux Serdaigles d'avoir des couilles :

"Tu questionnes souvent les septièmes toi ? Dégage avant que je me décide à me souvenir de ta tête et que je sois obligé d'avoir une petite discussion avec toi parce que j'ai décidé qu'elle me revient pas."

Premier avertissement, il n'en fallut pas un second. Les deux filles comprirent vite où la batteuse voulait en venir. Sans même jeter un regard désolé à leur camarade, elles détalèrent sans demander leur reste. S'approchant du gamin, Magda passa un bras affectueux sur ses épaules :

"Eh ben MacPherson, on m'a dit que tu étais un fan de Quidditch. J'aurais un petit service à te demander, je suis sûr que tu me refuseras pas ça."

Et tout en parlant, elle l'entraîna derrière la tapisserie de la Fantasque attendant que son équipière se ramène. Facile, presque trop facile.

Spoiler:
 

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/03/1988
Âge du joueur : 30
Arrivé sur Poudnoir : 08/02/2015
Parchemins postés : 112



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Mathangi Kahn


MessageSujet: Re: Raging Bull || Mathangi Dim 22 Mar - 12:15

La sri-lankaise était tout sourire, pour un plan échafaudé en cinq minutes ça roulait tout seul. En règle général elle préférait les attaques planifiées, le hasard lui jouait souvent des sales tours et elle préférait donc les actions minutées au poil de cul. Mais comme de toute façon elle s'associait à Magda sur ce coup, y'avait peu de place pour tergiverser. Mais cette spontanéité était rafraichissante dans l'ensemble. Puis c'était du petit gibier, on ne jouait pas gros sur ce coup là.

Matha se mordit la langue pour ne pas éclater de rire en voyant les mioches quitter la salle. Ah ces troisième années, c'est jeune, ça ne sait rien. Si c'était elle qui s'était retrouvée avec des patacitrouilles volantes sur sa table, son premier réflexe aurait été de scruter dans l'ombre pour savoir qui lui jouait un tour pendable et lui faire voir du pays. Mais eux non, foutue graine d'amateur... Du tout cuit cette histoire.

Avant d'emboiter le pas à ses victimes, elle fit un crochet par le rayon créatures magiques et attrapa un bouquin qui lui serait utile. Pas le temps pour remplir la fiche d'emprunt, temps ou pas, elle ne le faisait jamais de toute façon. Les règlements idiots c'est pour le bas peuple. Puis de toute façon, la propriété et Matha c'était une longue histoire de désamour, elle prenait ce dont elle avait besoin et le rendait une fois qu'elle en avait fini avec, pas plus compliqué. De toute façon, la propriété est un luxe de petit bourgeois. Mathangi Kahn, dernière vraie rebelle marxiste, absolument m'sieurs dames.

Elle n'avait pas la carrure naturelle pour impressionner, alors elle préférait soigner ses entrées en matière. Quand on a pas les muscles, faut pas hésiter à rajouter un peu de théâtre dans l'action, sans quoi certain sous-estiment la menace. Mais avec un vocabulaire finement choisi et les accessoires qui vont bien on pouvait se payer son petit effet.

Elle entrouvrit la porte avant de sortir, histoire de voir comment Grey-sans-la-moustache s'en sortait. Du bon boulot, l'avertissement bien dosé: assez pour que les gamines détalent mais pas de trop non plus, pour pas qu'elles prennent peur et aille chercher de l'aide. Clairement, la Gryffondor n'en était pas à son coup d'essai. Et qui sait? L'association Matha//Magda pourrait peut être porter de beaux fruits. La force subtile, tout un programme.

Les deux adolescentes se complétait plutôt bien. Assez différentes de prime abord, elles avait tout de même des points d'accroche au final. Une débrouillardise, un certain sans gêne et du dédain pour les règlements. Deux jeunes femmes capables de bien mener leur barque toute seule.

Ben tiens! Une des demis-potion faisait de la résistance. Matha plissa dédaigneusement le nez, porter ses cojones c'est bien, mais pour l'heure c'était plutôt malvenu. Cette gamine allait peut être bien être le grain de sable qui ferait vaciller la machinerie. Pour peu qu'elle se mettent en tête d'aller chercher du renfort pour tirer McPherson de ce mauvais pas. Elles prirent rapidement la tangente quand Magda leur aboya un peu dessus, mais on n'était jamais trop prudent. Mieux valait travailler rapidos, Mathangi n'avait aucune envie d'avoir un troupeau de Serdaigle sur le dos, ou pire encore, un prof.

Elle passa rapidement derrière la tapisserie de la Fantasque, l'exemplaire de "Vie et Habitat Naturel des Farfadets" bien en évidence dans la main.

"Helloooo McPherlose, tu te souviens de moi, je suppose?" lança t-elle d'un ton tonitruant, question purement rhétorique, mais une bonne entrée en matière.

Bon sang de sang pur, cette face molle et toujours cet air de tombé de la lune, il était tout bonnement insupportable.

"Alors comme ça on aime les farfadets?"
continua t-elle en agitant le bouquin sous le nez de McPherson.

"Gniiié?" fut la seule réponse produite par le gamin. Soit il chiait de trouille, soit il jouait les imbéciles, difficile à dire pour l'instant.

Matha fit appel à tout son self contrôle pour ne pas lui asséner un violent coup de livre sur le crâne, elle n'était pas là pour frapper, ça c'était le rayon de Magda.

"T’entends ça Grey? Gnié, tout ce que cette gargouille abrutie trouve à me répondre c'est gnié. Qu'est-ce qu'on va faire de lui?"


Le visage de Shane McPherson prit au fur et à mesure que l'entretien avançait une subtile teinte verdâtre. Mais sa langue semblait toujours plombée. Matha laissa le soin à la Gryffondor de la lui délier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whirlpoolvisionofshame.tumblr.com/


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 14/01/2014
Parchemins postés : 353



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Magda Grey


MessageSujet: Re: Raging Bull || Mathangi Mer 1 Avr - 0:57

Maintenant qu’elle était populaire, on aurait pu croire que se faire des amis avait toujours été facile pour Magda Grey. Loin de là. Plus jeune, mal à l’aise avec son physique ingrat, elle avait eu dur de laisser les autres approcher. A la place, elle s’était enrobée dans une carapace d’agressivité dont elle ne sortait que pour laisser passer ses amis proches. C’était comme ça qu’elle avait gagné sa réputation de fille agressive. Il n’avait fallu qu’une simple bagarre pour ça. Alors qu’elle était en deuxième ou troisième, un type l’avait insulté dans les couloirs. Si elle n’avait pas pu réfuter le fait qu’elle était une sang mêlé, elle avait très mal pris l’allusion à son poids. Trois dents déchaussées et un bras cassé plus tard pour lui ainsi qu’un œil au beurre noir pour elle, Magda avait reçu la visite de H en personne. Plus âgé qu’elle de deux ans, c’était un sang pur connu pour son caractère violent qui faisait partie de la prestigieuse équipe des Gryffondor. Il s’avéra que le malotru que Magda avait mis à terre n’était nul autre qu’un ami de celui qui deviendrait plus tard un des chefs de l’élite. Autant dire que si la rouge et or n’en menait pas large, elle n’avait aucune intention de s’excuser pour autant. A son grand étonnement, ce n’était pas des excuses qu’il était venu chercher, mais bien une joueuse pour remplacer un de leur batteur qui partait l’année suivante. Aussi franche que lui, elle lui demanda s’il n’était pas fâché qu’elle ait frappé son ami. Il eut un haussement d’épaule pour seule réponse accompagné d’un :

« C’est excitant les nanas qui savent frapper. »

Et ce fut tout aussi simple que ça. Il ne fallait pas en demander trop à H. C’était un type sympa s’il vous aimait, odieux et cruel s’il vous détestait. Il aimait le Quidditch, le purisme et les filles, ce qui tombait bien puisque Magda avait les mêmes goûts à une exception près. Ils s’étaient rapidement bien entendu malgré leur différence d’âge. Si elle ne le fréquentait pas vraiment en dehors de la salle commune et des entrainements, son arrivée dans l’équipe lui avait permis de se faire des amis, le sport de s’amincir et de gagner en confiance en elle. Forte de ce qui lui avait porté chance, elle n’avait jamais abandonné la violence. C’était comme ça qu’elle était devenue ce qu’elle était. Une adolescente solide, sûre d’elle en apparence au moins et bagarreuse. A partir de là, tout avait été plus simple. Restait qu’un jour, elle s’était retrouvée à la place de Matha. Un peu isolée malgré ses capacités, il n’avait suffit que d’une main tendue pour tout changer. Alors dans le fond, si elle pouvait rendre service plutôt que de rester seule dans cette foutue infirmerie aseptisée, autant dire que son choix n’avait pas été difficile.

D’ailleurs l’association marchait bien. Parce qu’elle tapait souvent avant de parler, on avait tendance à prendre Magda pour une idiote. Grave erreur, si elle n’était pas fille la plus intelligente de Poudlard, elle n’en était pas moins maligne, et elle comprenait où sa compagne voulait en venir. Si elle appréciait les méthodes pour le moins franche, ça ne l’empêchait pas de reconnaître l’efficacité de la roublardise même si elle était incapable de l’utiliser. Or Matha semblait savoir parfaitement ce qu’elle faisait. Nul besoin de se poser de questions, elle avait un plan tout beau tout propre et près en moins de temps qu’il n’en fallait pour crier « Gnome putride ». Une fois les trois gosses sortit sous les menaces pour le moins sonores de la bonne Pince, la tâche de Magda s’avéra d’une facilité déconcertante. Faire peur à des troisièmes était tellement facile qu’elle aurait pu le faire en mangeant sa tartine et buvant son jus de citrouille. Il suffisait généralement d’un regard noir et le tour était joué. Ici le but n’était pas de leur faire faire dans leurs robes de sorcier, mais juste d’effrayer les deux gamines de façon assez convaincante pour les faire dégager sans bruit tout en évitant de leur donner l’impression qu’il était dans leur intérêt de sonner l’alarme. Il n’aurait pas fallu déranger l’Inquisitrice Lestrange ou son grand-père pour rien après tout.

Les deux étaient relativement effrayants et les directeurs de maison n’étaient pas mieux. La vieille Madne et sa chevelure rousse faisait une directrice des Serdaigles relativement atypique. Souvent, on se demandait si elle n’avait pas plus sa place à Sainte-Mangouste qu’à Poudlard. La question était toujours en délibération chez les septième en particulier parce qu’elle ne se lassait pas de leur faire des allusions sexuelles tout en les affublant de surnoms plus ridicule les un que les autres. Si les septièmes avaient peut-être le courage d’aller trouver la vieille folle, ça n’était probablement pas le cas des troisièmes. Non, contrairement à Matha – même si elle ne connaissait pas les craintes de sa compagne de crime – elle n’était pas inquiète. C’est donc d’un pas tranquille qu’elle emmena le Serdaigle un peu récalcitrant derrière la tenture de la Fantasque. Mathangi ne tarda pas à les rejoindre, un livre en main, en rapport avec les Farfadets. Si la corrélation se faisait tout de suite dans l’esprit de la Gryffondor, ça ne semblait pas être le cas du Serdaigle qui leur offrit son plus beau regard bovin agrémenté d’un « gniéé » très éloquent provoquant le désespoir de la Serpentard en face d’elle qui lui demanda ce qu’on allait en faire.

Magda presque flegmatique haussa les épaules en s’adossant au mur. Contemplant ses ongles qui avaient besoin d’un bon nettoyage après le match qu’elle venait d’avoir, elle commenta :

« Tu sais, plus on avance, plus je me dis que la réputation des Serdaigles est plutôt surfaite. Regarde-moi celui là, t’y crois toi qu’il est sensé être plus intelligent que nous toi ? Moi j’dirais que tout ses gallions sont pas tombé du bon côté, mais j’dis ça, j’dis rien. »

Nouveau haussement d’épaule. Il allait être facile celui-là, elle en était sûre. Elle n’aurait même pas besoin de se faire mal pour le frapper. Se décollant à regret du mur, elle posa une main qui pouvait paraître rassurante sur l’épaule du gamin avant de continuer à bavarder avec Matha :

« Tu crois vraiment que ça vaut la peine d’en faire quelque chose ? C’est une perte d’énergie et de temps, et je parie que tu vas me dire que le temps c’est de l’argent. »

Toujours sans faire attention au gosse, elle enchaîna :

« J’vais te dire ce qu’on peut faire de lui. Soit lui refaire le visage parce qu’honnêtement, c’est pas une réussite et je suis sûre qu’on peut arranger ça. J’tai pas dis que j’avais des talents d’artiste. »

Un sourire narquois se fit sur le visage de Magda. Elle était aussi artiste que Matha était musclée, c’était dire à quel point son talent était étendu.

« Où alors, on peut lui apprendre à faire honneur à la réputation et à arrêter de jouer au con. »

Cette fois-ci, elle se tourna vers le petit Mcmachinchose dont elle avait déjà oublié le nom, mais qu’elle sentait discrètement trembler à côté d’elle :

« T’en dis a quoi Mcloose ? On t’apprend à devenir intelligent et t’arrête de nous prendre pour des connes ? Ca te semble pas honnête comme deal ? »

Spoiler:
 

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Raging Bull || Mathangi

Revenir en haut Aller en bas

Raging Bull || Mathangi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-