POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Vera Alexïeva Eccleston [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 21/06/2015
Parchemins postés : 64



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Vera Alexïeva Eccleston


MessageSujet: Vera Alexïeva Eccleston [terminée] Dim 21 Juin - 22:34

..





© copyright

VERA ALEXÏEVA ECCLESTON (ft. Tamzin Merchant)


    » SURNOM(S) : (facultatif)» NÉ(E) LE :12 Avril 1984» LIEU DE NAISSANCE : Plovdiv, Bulgarie» ÂGE : 23 ans» DEGRÉ D'ÉTUDE : Équivalent des ASPICS» ORIGINE(S) & NATIONALITÉ : Bulgare » SANG CERTIFIÉ COMME : La question ne se pose même pas. Sang-Pur, bien évidemment.» BAGUETTE : Baguette en bois de châtaigner, contenant un ventricule de dragon, 24,5 centimètres, relativement rigide» PATRONUS : Un dauphin» MÉTIER : Aucun, à moins que ''femme au foyer'' soit considéré comme un métier. Enfin, pour le peu de temps où elle est à la maison.... Malheureusement, elle ne va pas pouvoir passer sa vie à faire les boutiques et à déambuler en ville, bien que cela ne la dérangerait pas tant que ça. Et, en plus, ce n'est pas ainsi qu'elle sera connue.




INFORMATIONS GÉNÉRALES




» ÉTAT CIVIL : Vera est présentement la femme de Monsieur le Ministre de la Magie.
» FAMILLE : A l'heure actuelle, sa famille se résume (si l'on peut appeler ça une famille) à Robin et James Eccleston, respectivement fils et époux.
Fût un temps où elle avait des parents, une petite sœur, des grands parents, mais tout cela fait partie du passé. Ils ont été tués, tous. Elle est la seule à avoir échappé au massacre. Il lui reste bien ses cousins et cousines, comme Ruth, mais il faut avouer qu'elle n'est pas/plus très proche d'eux.
» AMITIÉ / RIVALITÉ : Elle n'a ni le temps ni l'envie de se faire des amis.
Quant aux rivalités, on peut considérer que sa cousine se place dans cette catégorie. Ruth avait toujours été pour Vera une sorte de modèle. Un modèle inaccessible, qu'elle a essayé de détrôné, de dépasser. Leurs relations se sont dégradées à partir du moment où Vera s'est mis en tête qu'elle deviendrait célèbre, que l'on parlerait d'elle, qu'elle serait mieux que sa cousine. Après tout, tout lui est dû, n'est-ce pas? On pourrait presque qualifier Vera de jalouse vis-à-vis de sa cousine. Ce n'était pas qu'elle ne l'appréciait pas, c'était juste qu'elle l'avait mariée à James, un sang-mêlé de surcroît. Et ce n'était pas franchement la meilleure chose au monde. Mais bon, James reste le sang-mêlé le plus puissant du pays. Malgré tout, Ruth était celle qui l'avait recueillie après le meurtre, ou plutôt le massacre de sa famille et son entrevue avec les mercenaires. Fatalement, elle ne pouvait que lui en être reconnaissante.




PERSONNALITÉ



» QUALITÉ(S) : Ambitieuse, romantique, organisée
» DÉFAUT(S) :Superficielle, sournoise, hautaine, dépensière, maladroite
» RÉGIME DE TERREUR : C'est certainement une des meilleures choses qui ait été établie depuis longtemps. Sans ce régime, les Sang-pur couraient à leur perte. Et ça, ce n'était même pas envisageable.
» NÉ MOLDU : Des êtres inférieurs bien que sorciers, des déchets humains, des animaux, des immondices, des choses ne méritant pas l'existence et encore moins la magie.
» CARACTÈRE : Vera n'est pas de ceux que l'on peut qualifier d'altruistes. Du genre m'as-tu-vue, C'est d'abord elle, et ensuite seulement, les autres. Le fait qu'elle soit mariée et ait un enfant ne change pas trop cela, bien qu'elle s'occupe de son fils avec plus ou moins de plaisir. Mais Madame n'hésitera pas à confier leur fils à l'elfe de maison les jours où elle veut sortir afin de s'adonner à son activité favorite: dépenser l'argent de son mari (et de temps en temps le sien) en achetant des vêtements. Il râle et frappe, parfois,, mais ce n'est pas grave: on s'habitue à tout. Elle n'a déjà pas choisi son mari, alors il est légitime qu'elle fasse ce qui lui plaît.
Et ce qui lui plait, c'est acheter, encore et toujours. Lorsque Vera veut, Vera achète, sans faire attention à ce qu'elle dépense. Après tout, elle n'avait jamais eu besoin de compter son argent. La plupart du temps, elle s'offre des vêtements et des chaussures, enfin, tout ce qui pouvait lui permettre de se mettre en avant et de se rendre (encore plus) jolie. La jeune femme a une haute estime d'elle même, n'est pas une jolie sang-pur qui veut. De ce fait, elle méprise bien trop souvent les gens qui l'entourent, qu'ils lui aient fait quelque chose ou pas. A quoi bon être aimable avec des personnes qui n'en valent pas la peine et qui vous sont inférieures? Et de sa grande estime d'elle même découle une ambition importante. Un jour, elle sera célèbre et respectée de tous, et elle le sait.
Avoir été élevée dans la tradition puriste lui avait brisé, déjà enfant, tout espoir de rencontrer un jour le ''prince charmant'', celui que l'on rencontre par hasard. Son avenir était déjà tracé: elle serait probablement mariée, comme beaucoup de sang-pur, à une personne que ses parents auront choisie, pour son intelligence, son poste ou son argent. Après tout, il fallait bien conserver la pureté du sang, non? Mais cela ne l'avait jamais empêchée d'espérer secrètement avoir un jour une famille heureuse avec un mari aimant. Fleur bleue vous dites? Un petit peu, oui, il faut le reconnaître. Enfin, au vu de la situation actuelle, la seule chose qu'elle voulait, c'était qu'on la laisse tranquille. Qu'elle joue son rôle de mère de famille et d'épouse puriste modèle mais rien de plus.




HISTOIRE (15 lignes minimum)



Juillet 2002. Sofia, Bulgarie.

Mademoiselle avait terminé sa scolarité et en profitait pleinement. A présent, c'était les vacances, et elle n'avait plus qu'un seul mot d'ordre: s'amuser. Et bien sûr, Papa et Maman étaient là pour répondre à ses envies. Il était loin le temps où Vera n'aimait pas sa petite sœur. La période post-natale de cette dernière s'était révélée difficile pour un peu tout le monde, Vera en particulier. C'était compréhensible: depuis treize ans, elle était le centre d'attention de ses parents, ces derniers ne s'occupaient que d'elle et là, comme si tout était calculé, elle était née. Et puis, elle serait bien restée fille unique. Mais bon, elle avait grandi, et avait fini par accepter avec un certain plaisir son rôle de grande sœur.

Katerina avait a présent cinq ans, et lui ressemblait de plus en plus physiquement. Caractériellement parlant, elle était tout l'inverse de sa grande sœur. L'enfant était calme, discrète et assez solitaire. Vera, déjà  son âge, avait un besoin constant de se faire remarquer. Comme quoi, rien ne change. Mais l'arrivée de la petite et le fait qu'elle grandisse n'avait rien changé pour son aînée: ses parents n'avaient pas cessé de la gâter. Vera continuait de se faire offrir tout ce qu'elle désirait – et même ce qu'elle ne désirait pas, c'est qu'elle était capricieuse. La preuve.

Vera passait ses vacances avec quelques amis à elle dans la capitale Bulgare. Mais ils ne restaient pas oisifs, loin d'eux cette idée. Leur programme était chargé: sortir, acheter, danser, manger, dormir, et recommencer. Cela allait durer ainsi pendant un peu plus de deux semaines, et tout cela aux frais des parents Alexïeva. Mais bien évidemment, elle leur témoignait sa gratitude... ou pas. Ce n'était pas qu'elle était ingrate, c'était juste qu'elle estimait normal que l'on soit à son service. Elle le méritait après tout, non? Premièrement, c'était une sang-pur et deuxièmement, elle avait bien travaillé à l'école durant toutes ces années. Ce n'était pas pour rien, si?

La jeune femme et sa bande passaient le plus clair de leur temps à l'extérieur, à faire ce qui leur semblait bon. Ils dépensaient l'argent de leurs parents comme ils respiraient. C'est ainsi qu'ils avaient été élevés, on n'allait pas leur en vouloir pour ça. Ils étaient, en quelque sorte, une jeunesse dorée. Celle qui n'a pas de limites, celle qui se permet tout car ils n'étaient responsables de rien. Mais la vie, ce n'était pas ça. Et aucun d'entre eux n'aurait pensé à cesser leurs activités et partir gagner leur vie. Ils étaient libérés de l'école, ce n'était certainement pas pour s'encombrer d'un métier alors que leurs parents pouvaient subvenir à leurs besoins.


Décembre 2006. Challenger House, Angleterre.

Dans une des salles de bain du manoir se tenait Vera. Cela faisait quelques temps que Ruth l'avait recueillie et qu'elle était devenue Madame Eccleston. Quoi qu'elle puisse dire, elle était pleine de reconnaissance envers sa cousine pour les soins et l'aide qu'elle lui avait apporté. La nuit était tombée depuis longtemps déjà et elle n'arrivait pas à dormir. Appuyée contre le sous-vasque, elle gardait la tête baissée. Quelques larmes roulaient le long de ses joues et finissaient leur course dans le lavabo, sans qu'elle fasse quoi que ce soit pour les arrêter. A la voir comme ça, elle paraissait perdue. Mais au fond, ne l'était-elle pas vraiment? D'une voix tremblante, elle commença à se rassurer.

Je me suis endormie chez moi et me suis réveillée chez Ruth. Il ne s'est rien passé, rien du tout. Papa, Maman... et Katerina... ces mots donnaient l'impression qu'on lui arrachait le cœur, ils ne sont pas morts... Ce n'est pas vrai. Ils m'attendent, là-bas, à Plovdiv. Peut-être que j'y retournerai, un jour. En attendant, j'ai une nouvelle famille ici. Ils n'ont pas abusé de moi ce jour là, je ne les ai jamais rencontré tous ces monstres, jamais. C'était un cauchemar, un affreux cauchemar.

Vera releva la tête, lentement, presque douloureusement avant de contempler quelques secondes son reflet. Dans quel piteux état s'était-elle encore mise? C'était presque si elle faisait mal au cœur. Son image semblait lui hurler des tas de choses.

Tu es une menteuse. Mais tu ne fais pas que mentir aux autres, tu te mens surtout à toi même. Le déni, c'est moche. Papa et Maman ne t'ont-ils jamais appris à dire la vérité? Réagis! Tout était réel Vera, tout. Tu n'as rien inventé. Et arrête ça, arrête de pleurer!

Et soudainement, tout lui revint en mémoire. Elle se souvint du sursaut qu'elle avait fait lorsqu'un homme était entré dans sa chambre, du peu de temps qu'il avait fallu pour qu'elle se retrouve attachée à son propre lit. Du sentiment d'impuissance quand elle hurlait désespérément à travers son bâillon mais que personne ne l'entendait. De l'expression qu'avait prise l'homme à la crête lorsqu'il lui avait parlé et avait touché à ses cheveux. De la violence avec laquelle ils s'étaient amusés sur elle, en elle. Des cris de sa famille à la vue de ce qu'ils lui faisaient subir à elle, leur petite Vera-chérie, la si gentille et si pure. De leurs mains qui  la touchaient sans ménagement, sans sa permission. Des coups qui ont été donné à son père jusqu'à le laisser agonisant au sol, presque mort. Du sang de sa grand-mère qui avait giclé sur elle, lorsqu'on l'avait égorgée comme un vulgaire animal. Des hurlements de sa mère, criant son prénom, dans l'espoir vain de pouvoir la sauver. Elle hurla, à son tour;

-Maman... Maman!

Lentement, elle se laissa glisser au sol, et sanglota encore pendant de longues minutes. Elle ferma les yeux pour tenter de se calmer, mais les images ne partaient pas. Elle finit par s'endormir dans ses pleurs, comme une enfant, sur le carrelage de la salle de bain.

Avril 2007, Londres sorcière.

Elle avait fini par se faire à la situation. De toute manière, elle n'avait pas le choix. Nous n'avions jamais vraiment le choix, en fait. Mais après tout, de quoi se plaignait-elle? Elle était mariée au Ministre de la Magie, ils avaient un fils merveilleux (c'était le prénom qui voulait ça), et vivait dans un manoir magnifique. Le problème résidait dans le fait que ni l'un ni l'autre n'avait voulu ce mariage et que Robin n'était pas vraiment leur fils. Pour le manoir, elle n'allait pas s'en plaindre. Il y avait bien plus précaire que la sienne comme situation. Et en plus, elle avait eu le droit d'adopter une chatte, Ludmilla.

La cohabitation avec son cher et tendre époux était difficile. Mais ils avaient tous deux opté pour l'indifférence, bien que Vera le méprise légèrement. Théoriquement, il lui était inférieur. N'était-il pas un sang-mêlé alors qu'elle était la pureté même? Son honneur avait été souillé -encore un peu plus- lorsque Ruth lui avait présenté son futur époux. Malgré le fait qu'elle lui soit reconnaissante vis-à-vis de l'aide apportée, elle lui en voulait pour ça. Peut-être que sa cousine se vengeait. Mais Vera n'était pas en position de dire quoi que ce soit. Elle n'avait qu'à accepter et se taire.

Mais aujourd'hui, c'était son anniversaire. Elle fêtait ses vingt-trois ans. Et afin d'honorer ce jour bien spécifique, Madame avait décidé qu'elle passerait sa journée à l'extérieur, seule. Parce que oui, croyez le ou non, Vera restait à la maison et s'occupait de leur fils, de temps à autres. Il était certain que la bulgare n'était pas la meilleure mère au monde, ni la plus attentionnée ou la plus douée, maladroite par moments, mais elle faisait de son mieux. A vrai dire, elle ne s'y était pas réellement préparée. Tout ce qu'elle espérait, c'était que leur fils serait heureux, plus tard. Même s'il avait un père impur.

En attendant, elle déambulait dans les rues de la capitale anglaise, des sacs remplis de vêtements et autres joyeusetés à ses poignets. Et la journée n'était pas terminée, elle venait seulement de finir son déjeuner. Ce soir, quand elle rentrerait, James râlerait. Elle le savait. Parce qu'elle avait acheté des vêtements, dépensé leur argent, avait laissé Robin, ou juste pour le plaisir de pester contre elle. Elle se tairait, ou répliquerait légèrement, jusqu'à ce qu'il lui fasse comprendre qu'elle avait tout intérêt à se taire. Cela ne changerait donc jamais?



QUI EST DERRIÈRE L'ÉCRAN ?


      » SURNOM(S) : L'enfant» ÂGE : 16 ans » GARÇON OU FILLE ? : Fille» COMMENT AS-TU CONNU POUDNOIR ? : Google je pense, je ne m'en souviens plus vraiment. Faudra que je re-vérifie. Edit: c'était par une membre, en fait u_u » AVIS / SUGGESTIONS ? : Rien du tout! » PARRAINAGE? : Non merci, ça devrait bien se passer» MULTICOMPTE ? : Nope nope nope» CODES :  




..


Dernière édition par Vera Alexïeva Eccleston le Lun 26 Oct - 18:40, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 20/10/2013
Parchemins postés : 2092



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 13PV
Ruth U. Alexïeva


MessageSujet: Re: Vera Alexïeva Eccleston [terminée] Lun 22 Juin - 0:23

Re Bienvenue mon enfant \O/

____________________________________


“How do you move on? You move on when you finally understands that there is no turning back.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Vera Alexïeva Eccleston [terminée] Lun 22 Juin - 23:31

Re Welcome Leo !
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 21/06/2015
Parchemins postés : 64



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Vera Alexïeva Eccleston


MessageSujet: Re: Vera Alexïeva Eccleston [terminée] Lun 22 Juin - 23:48

Merci vous deux :3

+ j'ai finiiiiiiiiiii :cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 15/08/2013
Parchemins postés : 1668



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Mary Kane


MessageSujet: Re: Vera Alexïeva Eccleston [terminée] Mar 23 Juin - 22:46

Par les pouvoirs de modération qui me sont conférés (et le spectre de lumière ... Heu nan fais pas attention)

Je te valide ! Un admin te donnera tes stats et va te mettre le joli statut Sorcier !

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 21/06/2015
Parchemins postés : 64



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Vera Alexïeva Eccleston


MessageSujet: Re: Vera Alexïeva Eccleston [terminée] Mer 24 Juin - 19:48

Merci! ❤
(enfin joli, c'est le orange hein Razz)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 21/11/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 12/03/2014
Parchemins postés : 574



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Eileen A. Anderson


MessageSujet: Re: Vera Alexïeva Eccleston [terminée] Lun 29 Juin - 0:07

Re bienvenue copine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vera Alexïeva Eccleston [terminée]

Revenir en haut Aller en bas

Vera Alexïeva Eccleston [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Archives générales :: Fiches Adultes
-