POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Event n°1 : Le carnaval merliniste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 354


Maître du Jeu


MessageSujet: Event n°1 : Le carnaval merliniste Mar 9 Fév - 17:04


   Event n°1 : Le carnaval Merliniste

   
Les chefs de l'Ordre du Phénix et du Mouvement pour Merlin avaient lancé la consigne quelques jours après que le Ministère aie annoncé l'organisation d'une réception pour le Carnaval, et les préparatifs des merlinistes allaient bon train depuis ce moment là. Les instructions étaient claires : vient qui veut, comme il veut, du moment qu'il est masqué, et que le défilé se fait sans heurts, sans violence. Le premier mot d'ordre était réellement celui là : le pacifisme.

C'était même plutôt une manifestation joyeuse, bariolée et colorée. On y trouvait des gens de tous les horizons, défilant en dansant ou en scandant des slogans pour plus de justice, de paix et d'égalité. Quelques uns, sans doute de culture plus moldue, portaient le masque de Guy Fawkes, sans doute pour lancer un défi au ministère actuel.

Dans l'ensemble, cependant, il n'y avait pas encore eu d'incidents, et pas de provocation à la police magique. Si celle ci était bel et bien présente, la manifestation était légale, puisque lancée par le Mouvement pour Merlin, lui-même autorisé. Si les mangemorts l'avaient interdite, sans doute aurait-elle eu lieu tout de même, mais plus violemment, prenant le tour d'une véritable insurrection ; personne ne voulait courir ce risque au gouvernement. Voilà pourquoi la manifestation était encadrée, surveillée, mais pas interdite.

Bien sur, la tension était palpable. Les hommes du ministère surveillaient attentivement les manifestants, cherchant à déceler si parmi les familles venues avec enfants en bas âge et adolescent libérés de Poudlard, ne se cachaient pas des membres de l'Ordre du Phénix, mouvement illégal et dont les membres étaient recherchés. Il y en avait, bien sur, masqués et discrets, mais c'étaient surtout les membres du Mouvement pour Merlin qui étaient les plus visibles. En tête de cortège venait Kingsley Shacklebolt et ses conseillers, et c'étaient des pontes du parti qui haranguaient les participants, qui lançaient les slogans repris par la foule, et eux enfin qui guidaient le cortège.

Les manifestants, eux, observaient, défiaient du regard, les policiers. Si un geste, un seul, était mal interprété, cela pouvait tourner au massacre et à la répression sanglante du merlinisme.

C'était, depuis le procès intenté contre le Ministère par les parents d'élèves mécontents de la fermeture de Poudlard, le premier vrai affrontement entre puristes et merlinistes. Qui aurait cru que cela se ferait par carnaval interposés ?


   





   
   crazyoilmachine pour Poudnoir


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | THE MOD ;; Coach de Ballycastle ;; Criminel

| THE MOD ;; Coach de Ballycastle  ;; Criminel
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 29/11/2015
Parchemins postés : 821



Pensine
Mon casier judiciaire est: bien rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Tom Sallybanks


MessageSujet: Re: Event n°1 : Le carnaval merliniste Mar 16 Fév - 15:23

Il y avait des fêtes et des jeux, de la révolte et de la joie dans l'air. Il y avait aussi des barbes-à-papa, des churros, des crêpes, divers sodas sorciers, du jus de citrouille, de la biéraubeurre et autres chocogrenouilles. Par un sortilège un peu fourbe mais intelligent, l'odeur de sucre et de confiseries, attirante et alléchante entre toute, se répandait sur le cortège des manifestants merlinistes qui venaient en nombre s'approvisionner en nourriture avant de continuer à défiler. Joe Emerald avait eu l'idée du siècle en installant un chariot sur le parcours et en proposant de la nourriture pour tous les gouts aux manifestants merlinistes qui venaient défiler. Il y avait là l'opportunité de se faire beaucoup d'argent, Tom Sallybanks n'en disconvenait pas, mais il aurait largement préféré se trouver ailleurs qu'ici, par exemple à faire les poches des gens qui portaient les costumes les mieux décorés – les plus difficiles aussi à approcher, car ils s'agissaient soit des personnalités merlinistes les plus riches, soit des plus connues, et donc les mieux protégées, mais Tom aimait à se lancer des défis, et surtout, il aimait à croire que rien ne pouvait lui résister. Ou alors, il aurait pu accompagner son père à la réception puriste, au lieu que Fenton, le pauvre, ne se la coltine, lui s'y serait amusé, il aurait dit des horreurs. Mieux, il aurait pu y aller en se faisant passer pour un riche sang mêlé parvenu, arnaquer deux ou trois pigeons, et mieux employer sa journée qu'à vendre des sucreries à des carnavaleux altermondialistes hippies et pacifiques du dimanche.

Donc il était coincé là, avec une jolie commission de dix pour cent sur les ventes, qui rapportait, certes, de l'argent, mais pas autant qu'il aurait pu en récolter s'il avait été libre de ses mouvements. Et puis franchement, cet endroit, ça craignait un peu tout de même. Il préférait ne pas trop savoir qui se cachait sous les masques. Tom n'avait pas de problème particulier avec les merlinistes, Fenton était membre du MpM, donc voilà, il n'allait pas critiquer son frère, ni même en fait avec l'Ordre du Phénix, mais il savait que ceux-ci, présents dans la foule, étaient bien là, masqués. Il observait aussi avec un peu plus de crainte les officiers de la police magique, certains dissimulés en civil, mais reconnaissables à leurs dégaines rigides, d'autres, plus nombreux, alignés le long des rues. Un pas de travers et ils chargeraient, peu importe s'il était, oui ou non, un innocent marchand de boissons et de bonbons.

Autant dire que oui, il se méfiait. Même si l'ambiance était bon enfant, même si Tom, lui aussi, sifflotait gentiment les slogans qui fusaient dans l'air, avec plus ou moins de conviction – Poudlard, il s'en fichait éperdument, mais emmerder le régime était pour lui un art de vivre – il observait les mouvements de foule qui passaient, surveillant plus les gens que le prix qu'il leur faisait payer. Il fallait bien le dire, il s'ennuyait un peu aussi, tout seul, à faire des barbes-à-papas, coincé là, sans pouvoir marcher.

Et il répétait, de manière fort lancinante et sans réelle conviction, la même chose depuis qu'il était arrivé :

« Approchez approchez, bonjour messieurs dames, boissons et chocogrenouilles pour tout le monde ! Approchez ! Deux bieraubeurres pour le prix d'une, le jus de citrouille à deux mornilles, approchez ! »


Fou ce qu'il pouvait s'ennuyer lui-même. Il se prit à rêver des plans qu'il aurait pu monter s'il avait été au ministère, mais il n'y était pas, il était un simple serveur qui serait impitoyablement chargé par la police magique si ça tournait mal, et curieusement, ça lui donnait encore moins envie d'être là.

____________________________________



WHO THE FUCK IS ROBIN HOOD ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Gryffondor ;; 5ème année

| Gryffondor ;; 5ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 25/03/1988
Âge du joueur : 29
Arrivé sur Poudnoir : 21/09/2015
Parchemins postés : 1022



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Cassidy H. Faulkner-Nott


MessageSujet: Re: Event n°1 : Le carnaval merliniste Mar 16 Fév - 20:51

« Consignée dans ta chambre! » furent les derniers mots que Demelza prononça avant de quitter la maison pour l'hôpital.

La raison de cette punition? Pure broutille pour Cassidy, elle avait -encore- dépassé de 30 minutes le couvre feu nocturne imposé par sa mère. Mais aussi pourquoi s'obstinait elle à exiger que sa fille rentre à 10H00 alors que c'est seulement à partir de cette heure ci qu'on commençait à s'amuser dans le secteur de la gare centrale de Hatch End! Cette marotte horaire passait l'entendement de l'adolescente, qui la traitait sans plus de considération qu'une guigne et s'en retrouvait une fois de plus punie.

Sans être plus remuer que ça d'ailleurs, elle n'avait rien de prévu pour aujourd'hui, en dehors de la lecture du mensuel des études moldues. Quelle vie palpitante! Son père lui avait bien envoyé une invitation à l'accompagner à la petite sauterie du ministère, mais sa mère avait d'avance refusé qu'elle y aille, déclarant que Cassidy était encore beaucoup trop jeune, et immature, pour ce genre de mondanités officielles.

La gosse en avait d'ailleurs prit son parti, la seule chose qu'elle manquait à regrets c'était le buffet de petits fours, qui ne saurait manquer d'être excellent mais pour le reste, peuh! Ce n'était pas, et doutait parfois de ne jamais l'être, une mondaine. Elle était encore bien trop gamine et impulsive pour savoir jouer selon les règles de ce genre de rassemblement. Et invariablement les regards posés sur elle, à chacun de ses faux pas, en de telles occasions, lui donnait l'envie: soit de mourir sur place soit de tout faire cramer. Autant rester dans sa turne, ça valait mieux pour tout le monde.

Tandis qu'elle grattouillait sérieusement Nietzsche derrière les oreilles tout en lisant distraitement son magazine d'étude des moldus, elle décida d'allumer la radio pour se tenir au courant des dernières nouvelle du monde sorcier. Et une de ces informations ne tomba justement pas dans l'oreille d'une sourde: les Merlinistes projetaient d'organiser aujourd'hui même un carnaval sur le chemin de traverse.

Un sourire réjouit se dessina sur le visage de Cassidy, non, punition ou pas, impossible de rater ça. Ni une, ni deux, elle attrapa sa cape turquoise mais ne prit pas de masque, après tout elle y allait simplement pour voir, sans aucune intention de militer pour quoi que ce soit. Elle fourra sa baguette dans sa poche et elle se mit en route. Avant de quitter la maison, à pas de loup pour ne pas interrompre la sieste de sa grand mère,  elle laissa un mot à sa mère sur la table de la cuisine:

-partie au carnaval des Merlinistes, tu pourra me punir à mon retour -

Elle n'était pas obéissante, mais au moins elle jouait franc jeu, c'était déjà ça.

Au pas de cours elle se dirigea vers la gare routière et sauta dans le premier bus direction Londres. Non, personne ne s'était encore occupé de raccorder cette fichue cheminée au réseau, qu'importe. En arrivant sur Charing Cross Road elle pu constater que le carnaval était déjà un succès: le Chaudron Baveur était plein à craquer, des gens venus pour la carnaval, bariolés et masqués, mais aussi le sorcier de la rue, sans aucun doute curieux de voir ce que cela donnerait. Et même en jouant des coudes et de sa petite taille, elle mit plus de cinq minutes à atteindre l'entrée du chemin de traverse, et avec les orteils en compote, en prime.

A peine débarquée sur la plus célèbre des rue commerçantes sorcières, elle était déjà conquise par l'ambiance, c'était incroyable. Bien sûr, Cassidy n'était Merliniste pour deux noise, mais était sous le charme de ce défilé. Ah ça, le rassemblement de bourgeois de Malefoy ne faisait pas le poids, ici c'était le peuple qui s'était rassemblé et ça promettait d'être follement excitant. Pour l'instant l'ambiance était encore joyeuse et bonne enfant, et même la présence de la police magique aux abords de la manifestation ne semblait pas pouvoir venir briser ce moment d'amusement populaire.

Cassidy se fraya tant bien que mal un chemin jusqu'à la buvette la plus proche, rendant coup de coude dans les côtes pour coup de coude dans les côtes et écrasant au besoin tout pied innocent se trouvant sur sa route. Toute cette agitation candide lui avait donné soif.

« Bonjour, un jus de citrouille s'il-vous-plaît » demanda t-elle en assénant ses deux mornilles  à la caisse.

Tandis qu'elle attendait sa boisson, du remue-ménage se fit entendre, et elle se dressa sur la pointe des pieds pour voir, du mieux qu'elle le pouvait, ce qui se passait:

Une groupuscule venait de débarquer au milieu du cortège Merliniste, masqués comme eux, ils portaient tous le même masque blanc, des robes noires et des capes rouges, les couleur d'aucune faction connue de la jeune fille.

Il y avait là une trentaine de personne peut être, faisant jaillir des étincelles de diverses couleurs de leur baguette ou faisant exploser des pétards du docteur Flibuste, scandant un slogan inaudible, certain avaient formé une fanfare et faisaient régner une joyeuse cacophonie.

Mais le plus intriguant était ces grandes effigies de paille qui accompagnaient le cortège, chacune représentant un des différent ministre de la magie, Cassie pu reconnaître Malefoy, Thickness, Scrimegeour, Fudge et d'autre plus anciens encore. Fermant la marche, une sorcière ou un sorcier masqué  jonglait avec des torches enflammées, les laissant régulièrement passer dangereusement près des fétus de paille. Mais sans jamais les toucher, du moins pas encore.

Tandis qu'ils approchaient, Cassidy pu entendre clairement ce qu'ils scandait, sur un air entêtant:

« L'gouvernement de Malefoy est un système pourri
Celui de Shacklebolt serait tout aussi dégoutant
L'ordre ou les mangemorts ni pourront rien changer
Pour être heureux vraiment faut plus d'gouvernement! »


Soudain celui qui semblait être le ou la meneuse inonda la foule de tracts. Surexcitée, Cassidy bouscula tout ceux qui lui barraient la route pour essayer d'en saisir un. Elle n'avait pas la moindre idée de qui étaient ces gars, mais elle voulait à tout prix en savoir plus sur eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Apothicaire mal embouché
    |  Apothicaire mal embouché
    avatar
    Date de naissance du joueur : 10/03/1981
    Âge du joueur : 36
    Arrivé sur Poudnoir : 30/08/2015
    Parchemins postés : 141



    Pensine
    Mon casier judiciaire est:
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Al Holmwood-Black


MessageSujet: Re: Event n°1 : Le carnaval merliniste Jeu 18 Fév - 21:26

Vega était furieux. Un Carnaval, là, sous ses fenêtres ! Depuis que la nouvelle de ce rassemblement avait été connue, il s'était, à grand-peine, retenu de râler en continu, mais là, c'était impossible avec tout ce ramdam dans la rue. Cela faisait une heure qu'il arpentait le salon de long en large, d'un pas de plus en plus fébrile, sous les yeux bouffis de ses fils à peine sortis du lit. La nuit avait été courte pour les jumeaux, comme souvent le samedi soir, et aucun des deux n'était d'humeur à subir les jérémiades de leur géniteur.

-Putain, p'pa, calme-toi, finit par lâcher Orion en mélangeant sa potion anti-gueule de bois à son café.

Moi, ni une ni deux, je saute de ma chaise et j'annonce que je vais prendre l'air. Rien qu'à voir Vega stopper net ses cent pas, au beau milieu d'une longueur de salon, je sais qu'il va nous chanter le grand air de la dignité paternelle offensée. Je ne coupe pas aux premières mesures, le temps de choper ma veste et d'aller jusqu'à la porte. Il ne nous a pas élevés comme ça, et l'ingratitude c'est pas beau à voir, et lui à notre âge il aurait jamais osé parler à ses parents comme ça... Il est au point, depuis le temps qu'il nous la rabâche, celle-là.

La rue, avec son cortège bruyant, semblait presque calme en comparaison du salon des Holmwood-Black. Al profita de son passage pour lancer un sort de protection sur la devanture de la boutique, histoire de décourager les quelques pourris qui pissaient contre ; ces messieurs ne tardèrent pas à identifier le coupable de ce retour de boomerang qui venait de tremper leurs pompes, et deux d'entre eux, passablement avinés, se lancèrent à sa poursuite en lui promettant toutes sortes de câlineries lorsqu'ils l'auraient chopé.

Là, mon gars, on a intérêt à courir. Et avec ce peuple, c'est tout sauf évident. Je n'ai pas peur de ces deux cons, mais vu le nombre d'agents du Ministère au mètre carré, c'est une mauvaise idée de déclencher une bagarre. Surtout qu'avec ta tronche, Al, on te croit rarement quand tu dis que tu as été attaqué alors que tu ne demandais rien. Hé, c'est pas ma faute si j'ai une gueule de bouc émissaire, tout de même ?

Non sans mal, Al parvint à se frayer un chemin dans la foule et à semer ses poursuivants, légèrement handicapés par leur état d'ébriété avancée. Un point de salut avait attiré son regard : un chariot estampillé « buvette » où il pourrait sans nul doute trouver une ou deux bières en guise de petit-déj. La félicité fut complète lorsqu'il reconnut son pote Tom Sallybanks, ceint d'un tablier fort seyant, occupé à préparer des barbes à papa et à faire l'article pour toutes les saloperies qu'il vendait.

Je l'aime bien, Tom. Du coup, sans me gêner, je suis monté directement dans le chariot pour lui serrer la pogne. En plus, les deux cons n'auront jamais l'idée de me chercher là, pas vrai ?

-Besoin d'aide, vieux ? Tu me sers une bière et je suis ton homme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    |  Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    avatar
    Date de naissance du joueur : 15/10/1987
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 23/01/2016
    Parchemins postés : 60



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Owain Gallagher


MessageSujet: Re: Event n°1 : Le carnaval merliniste Sam 20 Fév - 1:37

Encore une fois, c'était de la pure curiosité. On ne pouvait échapper à un tel événement, même quand on habitait à Pré au Lard et, même si Owai n'était pas un grand fan des foules, l'idée de déambuler dans la rue, entièrement nue excepté un masque, lui plaisait carrément. Il avait été prêt à y aller, dans cette tenue donc, retenu au dernier moment par son grand frère, qui l'engueula tout bonnement, comme s'il n'était pas plus âgé qu'un gosse de 12 ans. Les paroles de son frère passèrent à mille lieux au-dessus de lui, connaissant par cœur ce qu'il entendait depuis des années, à savoir que se balader nu quand on est un adulte de son âge n'est certainement pas un comportement normal.

Excédé par son manque de réaction, son frère fini par jeter un drap dans ses bras, plaisantant sur le fait qu'il pourrait au moins se couvrir avec ça, sans savoir que c'était exactement ce que ferrait Owain.

Ainsi, le jeune homme se retrouva dans le Chemin de traverse, vêtu donc d'un drap et d'une ceinture pour le maintenir en place, le tout réorganiser de façon à ce qu'il ne marche pas dessus, laissant seulement une épaule et une partie de son torse à nu, ce qui restait décent non ? Il portait également un masque, représentant une tête de hiboux, en plus d'une magnifique paire de chaussettes recouvertes d'abeilles et, des sandales (parce qu'il fallait être un grand malade pour se balader pied nu dans la ville). Owain avait conscience qu'il avait une sacrée dégaine comme ça, mais, peut importe, de plus il n'était pas le pire, tout le monde semblaient s'être lâché dans ce carnaval, ce qui était amusant à voir.

En tout cas, il régnait ici une ambiance festive, bon enfant, qui ravit notre libraire, certes, ce carnaval était organisée par les merlinistes, mais ou était le problème ? Le jeune homme ne partageait pas leurs idées, ce n'était pas une raison pour se priver de faire la fête, en fait, il s'en cognait totalement que les gens autour de lui scandaient l'amour des moldus et la paix entre tous les sorciers, ici, il y avait à boire, ici les gens semblaient être prêt pour s'amuser, ici, il y avait des friandises. Oh oui, des tas et des tas de friandises, dans lesquelles Owain dépensa tout l'argent qu'il avait apporté, relevant le masque sur sa tête, il s'en gava, observant avec un sourire idiot sur le visage, les différents costumes, appréciant la créativité des uns, l’audace des autres.

Il s’essaya sur un banc, un côté d'un type ivre, celui-ci baragouinant des trucs sans queue ni tête, qui semblait bien partit alors qu'il n'était pas encore très tard, Owain n'enviant pas du tout son camarade de banc, non, surtout pas quand celui ci se réveillerait le lendemain matin, avec la tête en vrac. L'homme d'ailleurs, avait visiblement l'air de plus en plus mal, ce qui poussa le libraire à se relever et, doucement aider l'ivrogne à s'allonger sur le banc, de façon à ce qui ne lui arrive rien de fâcheux. Se mêlant pour de bon à la joyeuse foule, notre grand sorcier dégingander tomba sur un autre type, jouant avec du feu, ce qui était à la fois fun et un peu inquiétant à voir, Owain penchait plutôt sur le coté fun.

Puis, des tracts furent distribuer, il en prit alors un sans réfléchir, intriguer par leur contenu, cela dit, il pourrait tout aussi bien le lire plus tard, à tête reposée n'est-ce pas. De ce fait, il coinça tout bonnement le parchemin dans sa ceinture, ou il avait également glissé sa baguette. Ce faisant, il remarqua une jeune femme blonde qui avait l'air très enthousiaste à l'idée d'avoir un tract, enfin le supposait-il, au vu de sa façon de bousculer les gens.

Étant dans un jour de bonté, ou juste qu'il était bêtement de bonne humeur, Owain attrapa un deuxième tract, histoire de le donner à la jeune femme blonde. Elle serait soit ravie ou alors elle lui ferrait avaler le parchemin, pour une raison connue d'elle seule sûrement, peut importe, son humeur joviale ne serait pas entachée, même avec du parchemin coincé au fond de la gorge ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | GOSSIP ADMIN ;;
    Doyenne ;; Langue de Plomb

| GOSSIP ADMIN ;;  Doyenne ;; Langue de Plomb
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 05/01/2016
Parchemins postés : 1038



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Anne Fraser


MessageSujet: Re: Event n°1 : Le carnaval merliniste Dim 28 Fév - 16:44

Quand le monde s’amuse, d’autres travaillent. Anne n’avait jamais particulièrement aimé les carnavals. Comprenez, quand on a passé sa vie à travestir la vérité, ceux-ci n’ont qu’un intérêt limité.  Pourtant, ils semblaient enthousiasmer le peuple comme les dignitaires. Il suffisait de voir la fête dont elle venait. Les grandes pontes du monde sorcier s’y étaient rassemblées pour célébrer leur propre grandeur et passé des marchés politiques. Les masques et les costumes ne faisaient qu’accentuer leur véritable nature et parmi leurs pairs, les masques tombaient. Ce genre de fête n’était pas une première et le carnaval n’était qu’une raison parmi d’autres pour se retrouver et célébrer la victoire des Forces Puristes sur le Mouvement pour Merlin. Anne se sentait perplexe face à une telle débauche de moyens. Les puristes ne comprenaient-ils vraiment pas que le peuple commençait à se lasser ou sous-estimaient-ils la force d’un rassemblement populaire ? Quoiqu’il en soit, les rapports de son ministère étaient formels, le mécontentement allait en grandissant parmi le peuple et l’attaque en justice d’un collectif de parent contre le ministère lui-même n’était qu’une goutte dans l’océan. Il suffisait de voir l’ampleur que prenait le carnaval merliniste pour voir à quel point le mouvement se faisait populaire.

Certes, tous les gens présents n’étaient pas merliniste, mais ça n’empêchait qu’ils étaient là par curiosité, et parce que le carnaval était accessible à tous, contrairement aux évènements organisés par le Ministère de la Magie. Son directeur et son chef en avaient conscience puisqu’ils l’avaient envoyé en rapport sur le terrain. La police magique était déjà présente et plusieurs de ses collègues y seraient aussi, déguisés à leur tour et invisible dans la foule. Elle-même pouvait avoir une bonne raison de s’y trouver puisque plusieurs de ses camarades de Poudlard y serait présent. Elle savait que Tom y tenait une buvette pour son père. Habillée d’une longue robe au tissu vaporeux dont la couleur changeait subtilement en fonction de son environnement pour donner l’impression qu’elle se fondait dedans, ses bras et son visage était subtilement décorés de symboles runiques sorciers qui semblaient être incorporé dans sa peau. Elle portait également un masque qui lui recouvrait la moitié du visage lui laissant le nez et la bouche libre. Elle n’avait pas épinglés son insigne du Ministère, ne voulant pas – comme le reste de ses collègues langue de plomb présent – que l’on pense qu’elle était là pour le travail. Sa baguette était suspendue, comme pour beaucoup de sorcier, à sa ceinture et elle se promenait en gardant l’air avenant et en saluant une connaissance si elle en croisait sur son passage.

Observatrice, elle croisa le chemin de deux hommes dont un était clairement un ivrogne sur son banc qui ne poserait pas de problème. L’autre avait l’air plus louche. A moitié nu, il n’avait qu’un drap qui cachait ses parties génitales. Ca pouvait tout à fait être un exhibitionniste tout comme ça pouvait être un illuminé. Elle fit un signe discret à un des policiers en passant qui savait très bien qui elle était et elle le vit se diriger vers l’homme tandis qu’elle continuait son chemin.

Apostrophant Owain, le policier lui demanda :

« Dites-moi monsieur. J’espère que vous n’êtes pas venu à ce carnaval pour déranger les bonnes gens. Vous savez que l’exhibitionnisme est puni par la loi ? »

Pendant que le policier avait sa petite explication avec Owain, Anne arriva à hauteur du stand de Tom.

« Tu offriras bien une bière au beurre à ta vieille copine non ? »

Avec un sourire, elle releva son masque sur ses cheveux pour laisser apparaître son visage, facilement reconnaissable malgré toutes les runes qui le recouvrait. Regardant autour d’elle, elle n’y vit pas Fenton, le frère de Tom avec qui elle avait un peu de mal à s’entendre. Soulagée, elle demanda à son frère :

« Fenton n’est pas là ? C’est moche de t’avoir laissé seul au bar. Enfin, je vois que tu as trouvé de la compagnie. »

Elle avait mis un petit peu de temps à le reconnaître, mais à présent, elle se souvenait de lui :

« Comment tu vas Al’, ça fait des années qu’on ne s’est pas vu je crois, presque depuis Poudlard. Enfin, je ne sais pas si tu te souviens de moi. »

Derrière eux, le carnaval était toujours aussi animé, un groupe commençant à scander une chanson reprise en cœur par une partie de la foule tout en distribuant des tracts. Curieuse de savoir ce qu’il disait, elle se contenta d’un simple accio pour en faire venir un jusqu’à elle. Se faisant, elle repéra une tête connue non d’elle :

« Tiens, tiens, la fille d’Hypérion parmi des manifestants anarchistes, si ce n’est pas ironique. »

Elle jeta un œil distraitement au tract avant d’hausser les épaules :

« Quelqu’un veut ? Pas que l’anarchisme ne m’intéresse pas, mais j’y perdrais mon job avec tout ça. »

Et tout en continuant à badiner, elle observait la foule l’air de rien. Des membres de l’Ordre ici ? Fort probable, mais autant chercher une aiguille dans une botte de foin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 144



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Event n°1 : Le carnaval merliniste Dim 6 Mar - 17:19

La jeune femme vérifia une dernière fois que son masque était bien en place sur son visage avant de sortir de la ruelle où elle se trouvait, se mêlant rapidement à la foule de sorcier. Le carnaval Merliniste avait été une chance qu'Alexa avait refusé de laisser passer. Pouvoir sortir était un luxe qui était de plus en plus rare, malgré le fait que le visage de la jeune femme ne soit pas encore particulièrement connu. La plupart du temps, elle restait au QG, à soigner les blessés et à faire des potions. Elle aimait ce qu'elle faisait. Venir en aide aux autres était quelque chose qu'Alexa prenait plaisir à faire. Mais aujourd'hui, elle avait décidé de prendre une pause, de souffler un peu. Elle avait donné quelques instructions supplémentaires pour que les autres puissent s'occuper au mieu des personnes dont elle avait la charge, puis elle était sortie, attrapant rapidement une cape noire au passage. Elle était arrivée au Chemin de Traverse en transplanant dans une petite ruelle reliée à l'allée principale, et elle avait rapidement fait apparaitre un masque pour couvrir son visage.

Ce dernier était très simple. C'était un loup noir avec une extension qui descendait le long de sa joue gauche. C'était simple et pratique, car cela cachait une grande partie de son visage. Elle aurait pu mettre un masque qui en aurait caché la totalité, mais elle avait eu peur de paraitre suspecte. Aussi avait-elle décidé de ne pas trop en faire. Autant ne pas devoir écourter sa petite balade à cause d'une course poursuite avec les forces de police...

Regardant distraitement autour d'elle, la jeune femme profitait de ces quelques instants de liberté. La folie qui régnait autour d'elle était colorée et joyeuse, et cela faisait plaisir à voir. Ça changeait du 12 Square Grimmaurd. Là-bas, l'ambiance était tout le temps tendue, les rires ne résonnaient pas souvent et, quand il le faisaient, il ne duraient pas longtemps. Alexa comprenait cela, mais bon... ça faisait toujours du bien de relâcher la pression de temps en temps ! Et elle n'allait pas se gêner pour le faire aujourd'hui ! Première chose qu'elle avait en tête : s'acheter une bièraubeurre. La dernière fois qu'elle en avait bu, c'était quand elle était encore à Sainte-Mangouste. Autant dire que cela remontait à un petit moment.

Zigzagant entre les gens dans la foule, la jeune femme tentait de repérer un stand, se hissant sur la pointe des pieds pour voir par-dessus les têtes. Malheureusement, sa taille moyenne ne lui permettait pas de voir plus loin que la personne qu'il y avait devant elle. C'était assez frustrant, mais elle avait l'habitude. Elle ne s'énervait plus pour si peu depuis pas mal de temps.

Alors qu'Alexa cherchait toujours une solution pour trouver un stand, quelqu'un la bouscula, la faisant trébucher sur la personne qui se trouvait devant elle. Lorsqu'elle se retourna, elle vit une fille blonde fendre la foule, se frayant un chemin en bousculant les gens sur son passage. Elle semblait se diriger vers un groupe de manifestant qui balançaient des tracts dans la foule et qui se trimballaient avec des personnages en paille représentant quelques hommes politiques célèbrent, dont Malefoy et Fudge, qu'Alexa reconnut au premier coup d'oeil. Après avoir tiré une petite grimace face au manque de délicatesse de la jeune fille, qui ne semblait pas avoir plus de quinze ans, Alexa s'intéressa à ce groupe étrange. Elle avait toujours été curieuse et ne l'avait jamais nié. Il était donc normal que cet attroupement ait piqué sa curiosité.

Se frayant un chemin à travers la foule, la jeune femme s'approcha davantage pour essayer d'entendre ce que les manifestants scandaient haut et fort. Elle ne put retenir une petite moue déçue en entendant un discours parlant politique. Elle n'avait jamais prêté beaucoup d'attention à tout ça, se contentant de savoir qui était le Ministre de la Magie et qu'est-ce qu'il prévoyait de faire. La politique, ce n'était pas sa tasse de thé.

Secouant la tête, la jeune femme se remit alors à la recherche d'un stand. Après plusieurs minutes à parcourir les bords de la rue du regard, la jeune femme finit par trouver son bonheur. Slalomant entre les gens dans la rue, Alexa se dirigea d'un pas sûr vers le stand, qui était tenu par un homme qui donnait l'impression de s'ennuyer ferme.

Une fois devant, la jeune femme s'accouda sur le rebord, attirant l'attention du vendeur.

- Bonjour ! Une bièraubeurre s'il vous plait ! demanda-t-elle, un léger sourire aux lèvres.

Elle avait envie d'êre aimable aujourd'hui. C'était peut-être l'effet du carnaval qui déteignait sur elle, mais en tout cas, ça lui faisait du bien. Elle en venait presque à en oublier les problèmes du QG, les nuits blanches qu'elle passait à veiller certains patients et les cauchemars qui hantaient celles où elle pouvait se reposer. C'était reposant et énergisant à la fois.

Se retournant pour continuer à observer le carnaval, la jeune femme remarqua la présence d'une femme à côté d'elle. Elle lui adressa un petit sourire poli, détaillant rapidement son déguisement. La jeune femme, elle, n'avait pas prit la peine de se déguiser. Elle avait enfilé un jean noir ainsi qu'un pull bleu marine. Elle n'était pas la seule à ne pas avoir investit dans un déguisement, mais à côté de la femme, elle faisait franchement décalée. On voyait bien que la femme avait fait des efforts, et c'était plutôt réussi. Alexa aimait beaucoup les runes sur sa peau.

- Joli déguisement, commenta-t-elle.

Pourquoi est-ce qu'elle lui parlait ? Elle était censé se faire discrète nom d'un troll ! La jeune femme se mordit légèrement la lèvre devant son enthousiasme inconscient puis reconcentra son attention sur le carnaval. Son regard se posa alors sur un gars un peu bizarre qui portait, pour seul vêtement, un drap. Fronçant les sourcils, Alexa se demanda un instant s'il n'était pas taré. Un policier devait s'être demandé la même chose, puisque l'homme était en train de s'expliquer avec un agent. Détournant soigneusement la tête, la jeune femme se retourna pour prendre sa bièreaubeurre. Elle la porta à ses lèvres, savourant alors le doux goût sucré de la boisson. Elle poussa ensuite un petit soupir de satisfaction. Des souvenirs d'une époque bénie lui revenaient en mémoire, apportant également avec eux un peu d'amertume. C'était toujours comme ça, la jeune femme commençait à en avoir l'habitude.

Secouant la tête, la jeune femme but une autre gorgé. Elle voulait profiter, pas se perdre dans des pensées moroses.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | THE MOD ;; Coach de Ballycastle ;; Criminel

| THE MOD ;; Coach de Ballycastle  ;; Criminel
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 29/11/2015
Parchemins postés : 821



Pensine
Mon casier judiciaire est: bien rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Tom Sallybanks


MessageSujet: Re: Event n°1 : Le carnaval merliniste Lun 7 Mar - 14:01

C'était un bordel sans nom, ce truc. Tom, blasé, constatait cela au fur et à mesure qu'il servait et vendait des choses aux passants. Oui, ça pour sur, c'était ouvert d'esprit, on y trouvait des gens de tous les horizons et classes sociales, mais c'était carrément du grand n'importe quoi, aussi.  Il observa une gamine courir après des anar' alors qu'elle avait bien la tête d'une jeune fille de bonne famille. Elle devait jouer à s'encanailler,il ne faudrait pas qu'elle se plaigne si ça tournait mal pour elle, ces garçons là n'étaient pas des enfants de choeur. D'ailleurs, ils ne semblaient guère décidé à respecter la consigne du parti merliniste, à savoir pas de débordements, et Sally ne doutait pas que ça finirait par tourner mal, toute cette histoire. Dans ce cas, lui, il ferait ni une ni deux, il s'en irait, abandonnant lâchement la buvette de son père – pas la caisse, fallait pas déconner non plus, il avait une certaine éthique concernant l'argent – parce qu'il savait très bien que personne nele croirait au ministère s'il prétendait avoir juste tenté de gagner un peu d'argent.

Les puristes étaient dans un tel état de nerfs en ce moment que tout le monde leur paraissait suspect, alors un mec ayant purgé une peine de cinq ans à Azkaban pour escroquerie vendant des barbe à papas lors d'une manifestation merliniste, vous pensez ! Il ne ferait pas long feu. Et Thomas préférait de très loin ne pas attirer l'attention sur lui. Il ne pensait pas qu'on ferait le lien entre lui, minable ex-escroc et les vols de grande envergure qu'il réalisait vraiment, mais tout de même. Il suffisait qu'il y ait un flic un peu moins con que les autres, et bim, ça tournerait mal.

Autant dire qu'il se contentait de vendre, et de surveiller les alentours. Il préférait de loin rester sur ses gardes, c'était réellement le bordel. Dans un coin, un mec seulement habillé d'un drap se baladait tranquillement, sans que personne ne dise rien jusqu'au moment où un agent de police s'approcha de lui pour l'éloigner un peu. Vraiment, ça drainait une faune bizarre, cette manif'. Tom haussa les épaules, ce n'était pas son problème tant que le mec au drap n'essayait pas de s'approcher de lui. D'ailleurs, il avait mieux à faire puisque quelqu'un venait d'ouvrir la porte du chariot pour y entrer.

« Eh oh, vous vous croyez où, faites la queue comme tout le monde et dégagez de l...ah, salut, Al ! T'as failli te prendre un paing dans la figure, je pensais qu'un de ces mecs en avait après la caisse. Comment va ? » Il fallait bien l'avouer, les ivrognes, ça ne manquait pas – et Tom n'avait aucun scrupule à les servir tant qu'ils payaient, après tout, les alcooliques étaient des clients comme les autres. « Vendu, c'est pas de refus pour le coup de main, sont trop nombreux. »

Ce qui était parfaitement vrai. Peut-être bien qu'il y avait des gens de l'Ordre du Phénix dans le tas, mais franchement, Tom doutait que les agents du ministère les trouvent. La foule était trop compacte, et si une arrestation faisait trop de remous, le carnaval deviendrait une vraie émeute. Pourtant, les fonctionnaires du ministère persistaient à trainer là...y compris certains que Sally connaissait.

« Mademoiselle Fraser, par exemple ! Le ministère t'envoie nous surveiller ? »
Il se prit à rire, préférant oublier qu'il ne savait pas exactement ce que faisait Anne au ministère et que sa plaisanterie pouvait très bien être vraie. [color:b61b=coral#ffffff]« Si j'étais toi, je monterais, tu vas te faire emporter, ils sont décidés à tout emporter sur leur passage, je crois bien. »

Comme elle parlait de Fenton, il eut un nouveau sourire ; ces deux là ne s'entendaient guère, mais principalement à cause de son frère, qui, bon merliniste, se méfiait de tous ceux qui travaillaient au ministère, quand bien même ils n'exerçaient a priori aucune fonction de direction.

« Non, il est coincé à la réception de Malefoy avec mon paternel, le pauvre. Parait que ça discute affaires et contrats, ma belle-mère surveille le bar avec son équipe, c'est son secteur. »

Pendant ce temps là, les manifestants continuaient à défiler, et lui à servir. Il y avait bien des gens qu'il ne connaissait pas et qu'il ne reverrait jamais, et il demanda donc d'une voix distraite :

« Qui est Hypérion ? »

____________________________________



WHO THE FUCK IS ROBIN HOOD ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    |  Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    avatar
    Date de naissance du joueur : 15/10/1987
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 23/01/2016
    Parchemins postés : 60



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Owain Gallagher


MessageSujet: Re: Event n°1 : Le carnaval merliniste Lun 14 Mar - 23:12

Ce n'était pas vraiment sont délire à lui d'être le centre de l'attention, alors lorsqu'il vit le flic s'avancer dans sa direction, le jeune homme soupira. Allons donc, qu'est-ce qu'il avait encore fait putain ? Rien de mal pourtant, Owain ne voyait pas du tout pourquoi cet empêcheur de tourner en rond venait l'ennuyer, alors qu'il s'amusait. C'était vraiment agaçant, il hésita presque à partir d'ici et retourner dans sa boutique, mais quelque chose le retint au dernier moment, peut être que le flic n'apprécierait pas qu'il disparaisse, autant de pas avoir encore plus d'ennuis que nécessaire.

L'homme fini donc par le rejoindre, le regarder de haut en bas et, faire des critiques plus que négatives sur sa façon de s'habiller, visiblement, être vêtu d'un drap n'était pas tout à fait toléré. Owain s'empêcha de lever les yeux au ciel, mince, les gens pouvaient être si prudes, s'en était presque désolant, de plus, il pouvait presque entendre la voix de son frère lui dire « Ah, tu vois, je te l'avais bien dit ! »

Ce qui contribua à gonfler encore plus notre cher libraire aux habitudes vestimentaires très libre. Le flic laissa tout de même deux choix : soit partir, soit modifier de suite son habit, faire en sorte que celui-ci soit plus correct pour la société, Owain se décida pour la deuxième solution, parce qu'au fond, il n'avait pas envie de partir. Alors, prenant délicatement sa baguette, il la pointa vers lui, pensant à un costume qui pourrait aller. Pendant un court instant, l'image d'un costume de poulpe s'imposa dans son esprit, mais il chassa cette image très vite, l'idée d'être déguisé en pieuvre ne le bottait pas vraiment.

Quoique, cela pourrait avoir un coté délirant, du moins ce fut ce que son cerveau suggérait, déguise-toi-en seiche mon vieux, tu seras original au moins, disait la conscience bizarre habitant sa tête. Or, il résista à cette voix qui n'était pas forcément celle de la raison et, préféra opter pour quelque chose qui avait une certaine ressemblance avec son drap tout en étant plus décent.

Une toge, ce fut ce que devint son cher drap, une jolie toge, rien de bien original, rien qui puisse choquer le publique non plus à vrai dire, là, on ne pouvait plus lui reprocher d'être à moitié nu. Le policier sembla satisfait de ce changement d'habit, s'éloigna, non sans l'avertir qu'il l'avait à l’œil au cas où. Au cas ou, quoi ? L'homme pensait-il vraiment qu'il allait se désaper juste pour le plaisir de provoquer ? Cela dit, notre cher libraire était presque tenté de le faire, juste pour narguer le flic, juste pour faire chier son frère, juste parce qu'il en avait envie. Il ne le fit pas, parce qu'il n'était pas complètement con non plus, ayant encore un semblant de bon sens, se foutre à poil là au milieu de tout le monde ne servirait pas à grand chose.

Être au centre de l'attention ne plaisait guère au grand sorcier tout en coude et en genoux, heureusement, personne n'avaient sembler prêter attention à son altercation avec le policier, ce qui était une bonne chose. Passant à autre chose, Owain jeta un coup d’œil au papier qu'il avait récupéré, ne se souvenant plus s'il l'avait déjà fait ou non, au départ, ce fut pour la jeune femme blonde. Jeune femme qu'il avait un peu zappé la tout de suite, le libraire pouvant être quelque peu dispersé parfois ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Gryffondor ;; 5ème année

| Gryffondor ;; 5ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 25/03/1988
Âge du joueur : 29
Arrivé sur Poudnoir : 21/09/2015
Parchemins postés : 1022



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Cassidy H. Faulkner-Nott


MessageSujet: Re: Event n°1 : Le carnaval merliniste Ven 25 Mar - 11:28

« Pardon, pardon !!! » s’exclamait Cassidy tout en écrasant malencontreusement les pieds des gens et en essayant d’attraper l’un des tracts.

Et comme elle avait la patience d’un chaudron minute sous pression, ce petit jeu commença à la fatiguer rapidement, alors elle commença à écraser sciemment les pieds innocent tout en préconisant poliment aux badauds de « bouger leurs fesses, et plus vite que ça ! »

Et maudissant intérieurement cette interdiction faite aux mineurs de pratiquer la magie hors de Poudlard, avec un bon sortilège de chauve-furie elle aurait fait place nette en moins de deux minutes.   Ou alors elle aurait pu récupérer un tract avec un sortilège d’attraction mais non, il fallait se comporter comme une fichue moldue tout ça parce qu’elle était une fichue mineure.

Elle avisa un homme qui avait réussi à récupérer deux tracts pour lui tout seul, le petit veinard ! Bon il avait l’air un peu louche… Mais va savoir, il avait peut être assez de second degré pour se pointer à un carnaval déguisé en mec louche. Ou alors c’était un véritable mec louche, et dans ce cas-là, bah, il serait toujours temps d’aviser si les choses tournaient à la bouse de dragon, Cassie avait réellement envie de jeter un œil à ce tract.

Tandis qu’elle se dirigeait vers le jeune homme, un policier lui grilla la politesse et l’interpella le premier. Elle était trop loin pour entendre clairement ce qu’ils se disaient mais visiblement la maison poulagas trouvait le déguisement du mec louche, ben un peu trop louche justement. Dormez tranquilles parent, la police veille à la vertu de votre progéniture.

D’ailleurs l’altercation fut de courte durée et se termina sans esclandre, l’accusé ayant rallongé son drap en toge, la morale était sauve. Tant mieux car si Hypérion débarquait pour trouver Cassie en train de tailler une bavette avec un trentenaire à moitié à poil, ça allait encore faire des drames internationaux.

Laissant les forces de l’ordre s’éloigner, elle se rapprocha d’Owain.

« Alors des ennuis avec la flicaille ? »

Et lui demanda si elle pouvait avoir l’un des tracts qu’il avait récupérer. Sans vraiment attendre de réponse elle en saisi un et commença la lecture pamphlétaire à voix haute :

Citation :
Sorci-ers-ères

Cela fait trop longtemps que nous croupissons sous l’autorité d’un gouvernement que nous n’avons pas choisi. *bah si, on a voté l’an dernier* Les dernières élections ne sont qu’une parodie de choix *ah ?*, une énième mascarade de la démocratie bourgeoise. *tiens je connais ça* L’on laisse à croire au peuple qu’il a le choix entre telle ou telle voie alors que des deux côtés c’est la même élite qui produit les candidats. *Ça leur fera plaisir de le savoir.* L’un comme l’autre n’ont que faire de la volonté du peuple, ils ne souhaitent rien de plus qu’assoir leur domination et renforcer leurs intérêts de classe. *classe de quoi ? Je comprends rien !*  C’est pourquoi en ce jour de carnaval nous nous élevons afin de crier BAS LES MASQUES !

Ni puriste, ni merliniste, ce n’est pas la personne que nous dénonçons mais la fonction et le système. Sorci-er-ère reprend ta voix, reprend tes droits, et refuse de les laisser entre les mains de l’état. *Mais comment ?* Si nous voulons un véritable changement pour notre communauté c’est à nous de nous en occuper. *ça fait du boulot quand même* Une seule solution, autogestion ! *ah tiens, ça rime.*

Rejoins la lutte, maintenant.

AS.

Elle regardait avec une moue dubitative le logo en bas du tract, un A noir et un S rouge enlacé. Elle n’avait jamais rencontré ceci auparavant. En tout cas, qui que soit ces gars, ils étaient motivés c’est certain.

Elle roula soigneusement le tract et le rangea dans sa poche. Elle réfléchirait à tout ça a tête reposée, elle aurait besoin de faire une ou deux recherches là-dessus, beaucoup trop de chose lui échappaient encore.

Elle fut tirée de ses réflexions par une clameur qui s’élevait de la foule. Les militants venaient d’enflammer une des silhouettes de paille, celle de Fudge en l’occurrence.  Courageuse mais pas téméraire, Cassidy effectua un repli stratégique en direction de la buvette, quand les gens commencent à faire cramer des trucs, on ne sait jamais comment ça va finir.

« Beau temps pour un barbeuc’ » commenta t-elle en récupérant – enfin – son gobelet de jus de citrouille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event n°1 : Le carnaval merliniste

Revenir en haut Aller en bas

Event n°1 : Le carnaval merliniste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse
-