POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Event n°1 : Le carnaval merliniste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


    | Apothicaire mal embouché
    |  Apothicaire mal embouché
    avatar
    Date de naissance du joueur : 10/03/1981
    Âge du joueur : 36
    Arrivé sur Poudnoir : 30/08/2015
    Parchemins postés : 142



    Pensine
    Mon casier judiciaire est:
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Al Holmwood-Black


MessageSujet: Re: Event n°1 : Le carnaval merliniste Sam 26 Mar - 22:12

Avec Sally, le gnon dans la poire n'était jamais loin. Al en savait quelque chose ; fréquenter Tom pendant deux décennies lui avait valu une connaissance précise, et concrète, des talents de boxeur du bonhomme. Il eut donc la présence d'esprit de se tenir sur ses gardes en entrant dans le chariot où officiait son vieux pote, lequel, dans le feu de l'action, pouvait fort bien lui casser la gueule avant même d'avoir eu le temps de le reconnaître.

-Oh, calme-toi, redoutable homme à la barbe à papa, c'est moi, rigola Al alors que Tom l'accueillait en grognant.

Comme chez lui, il accrocha sa veste à la porte et chopa un tablier assorti à celui que portait Sally. La réponse de celui-ci à sa proposition ne faisait aucun doute, alors autant ne pas perdre de temps... Il y avait foule autour du petit chariot, et certains avaient l'air peu motivés pour attendre. Al avait parfois travaillé pour Joe Emerald, au pied levé, pour des occasions où un supplément de personnel était nécessaire, et il était parfaitement à l'aise pour servir boissons et confiseries.


-Et c'est parti, une belle barbe à papa pour le p'tit bonhomme, lança-t-il d'une voix joyeuse en s'affairant à préparer la commande d'une jolie sorcière flanquée d'un moutard d'environ trois ans qui piétinait littéralement.

Ce qu'elle est bien foutue, cette fille... un brin plus jeune que moi, mince, mais tout ce qu'il faut où il faut. Enfin, tout sauf ce putain de gamin qui répète en boucle « veux barbe à papa » comme un débile. On ne sait pas faire une phrase correcte, à cet âge ? Bref, elle est trop gironde pour que je la laisse partir comme ça.


-C'est votre petit frère, ce grand garçon ? que je lui fais connement en lui tendant la barbe à papa.

Merlin, ce rire ! On a dû l'entendre à deux cents mètres. Bon, j'avoue, c'était pas le top comme technique de drague. Elle me donne trois mornilles et s'en va, sans m'avoir fourni une autre réponse que ce rire. Le môme et elle rejoignent un grand type qui fume dans un coin et qui prend le gosse dans ses bras. Bande de cons, tiens.

Rendu un peu maussade par ce râteau, Al servit deux ou trois clients sans trop parler, jusqu'à ce qu'une jeune femme l'interpelle par son prénom. Il la fixa quelques secondes avant de la reconnaître :


-Bon sang... serait-ce miss Fraser, la poursuiveuse à la coquille fêlée ?

Ce que les Gryffondor avaient pu se marrer avec cette histoire... Une caricature représentant Anne avec une coquille d'oeuf fendue à la place de la tête avait couru l'école après le coup de cognard qui l'avait envoyée au tapis, et Al en avait encore un exemplaire dédicacé par l'auteur.

-Un plaisir de te revoir, Anne. Et de voir que tu te souviens de moi. Et une Bièraubeurre qui marche, une ! claironna Al sans transition, répondant à la commande d'une autre jeune femme, sans mioche aux trousses cette fois. Et voici pour vous, Miss ! Tiens, c'est quoi ces cris ?

Al se tordit le cou pour jeter un coup d'oeil vers l'endroit d'où s'élevait la clameur.

-Ils font cramer un bonhomme en paille, tu crois pas que les flics vont en profiter pour en arrêter quelques-uns ? dit-il sans s'adresser à personne en particulier. Me semble que c'est pas l'idée du siècle, perso, se répondit-il in petto en servant un jus de citrouille à une demoiselle qui venait d'arriver au pied du chariot. Fin bon, ils se démerdent, conclut-il, jetant les pièces dans la caisse avant de se tourner vers le reste des clients un peu interloqués de le voir monologuer ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Poufsouffle ;; 5ème année

| Poufsouffle ;; 5ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 21/11/1994
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2015
Parchemins postés : 81



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
E. Maya Price


MessageSujet: Re: Event n°1 : Le carnaval merliniste Sam 16 Avr - 19:05

C’était autant à cause de ses parents que par convictions personnelles que Maya se trouvait aujourd’hui à défiler masquée sur le Chemin de Traverse. Vraiment on n’avait pas idée d’emmener son enfant à une chose pareille. Ceci dit les parents Price avaient su se montrer convaincants.
Il fallait dire que sur le papier, ce grand carnaval n’avait rien de dangereux. Des gens en costumes bariolés qui défilent dans la joie et la bonne humeur ne pouvait qu’inspirer la confiance.
La jeune Poufsouffle avait donc accepté de suivre ses parents, actifs membres du Mouvement pour Merlin, dans cette mascarade et les deux sorciers, trop heureux de faire partie de ce pied de nez géant au gouvernement Malefoy, ne se gênaient pas pour chanter, parfois même danser. Maya se laissa aussi entraîner, l’ambiance était plutôt bon enfant et elle ne ratait jamais une occasion pour s’amuser.


- Tu vois qu’on a bien fait de venir ! Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas amusée comme ça.

Maya ne put qu’acquiescer, elle aussi éprouvait un immense soulagement à voir sa mère heureuse, momentanément libérée du poids de la lutte et du souci, du joug de la tristesse et du désespoir. Cette danse, elle était pour sa mère et pour cette innocence retrouvée depuis approximativement cinq minutes et trente-deux secondes, si seulement ça pouvait ne jamais s’arrêter. Elle resterait toute sa vie debout sur les pavés de la grande rue marchande pour ça. La jaune et noir offrit un grand sourire à sa mère avant qu’un petit groupe ne vienne perturber un peu la fête. Pas grand-chose de grave au moins, elle l’espérait.

Des tracts se mirent à pleuvoir au-dessus de leur tête et par curiosité, Maya en attrapa un très rapidement. Comme tout le monde, elle parcourut le papier pour voir ce dont il retournait. C’était un appel à la lutte, ils s’insurgeaient apparemment contre les dirigeants, rien de bien anormal lorsqu’on considérait les raisons pour lesquelles avait lieu ce carnaval. Ce qui changeait était probablement le fait qu’ils rejetaient tous les partis sans exception, y compris le Mouvement pour Merlin, ce qui faisait clairement tâche ici et vu la tête que commençait à tirer sa mère, ce n’était clairement pas d’eux que ça venait. Maya pourrait reconnaître cette expression dans n’importe quelle situation, sa mère fulminait, elle n’appréciait pas qu’on traîne le nom de son précieux Kingsley Shacklebolt dans la boue ainsi mais surtout qu’on le mette sur le même niveau que celui qu’elle nommait régulièrement « ce puant de Malefoy ». C’est seulement à ce moment que Maya remarqua qu’une partie de la foule hurlait des choses sur un rythme commun dans ce qui se voulait probablement être une sorte de chant militant. La flamme dans les yeux de Grace Jones ne disait rien qui vaille à son mari qui passa un bras autour de ses épaules après avoir jeté à terre le papier. Il l’emmena comme il put dans un endroit éloigné de toute l’agitation, craignant que l’ancienne Gryffondor ne fonce dans le tas. Maya pria pour que ça fonctionne, elle ne voulait vraiment pas voir de bagarres aujourd’hui et encore moins que sa mère y participe.

La Poufsouffle sonda les alentours d’un regard pour tenter de trouver un îlot auquel se raccrocher, quelque chose qui puisse apaiser sa mère. Il y avait bien une buvette là-bas mais elle ne voyait pas tellement en quoi ça pouvait calmer la lionne qui n’en finissait pas de grogner et de proférer des insultes presque inaudibles à l’encontre de ces fameux AS. Maya, elle, n’en pensait pas grand-chose. Bien sûr elle était tentée de penser exactement comme ses parents, et si elle avait dû choisir elle n’aurait certainement pas choisi le camp des puristes. Mais elle tenait tout de même à garder le plus de recul possible, elle était trop couarde pour se battre et elle avait vraiment peur que ce soit inévitable si elle s’engageait avec ses parents. A 15 ans, elle estimait avoir le droit de rester en dehors de tout ça.

Des crépitements attirèrent l’attention de la demoiselle encore en plein débat avec elle-même, la foule semblait vouloir reprendre le dessus de la manifestation puisqu’un immense épouvantail représentant Cornelius Fudge s’enflamma peu à peu. Ça aurait pu calmer Grace qui ne portait vraiment pas l’ancien Ministre dans son cœur mais sa fougue redoubla d’un seul coup, si elle avait pu être là-bas pour danser sauvagement autour de l’effigie en flammes elle l’aurait fait mais, bien heureusement, Clayton Price arriva à l’en dissuader.

Brûler ainsi l’ancien ministre, même de manière symbolique était un acte que Maya considérait comme étant extrêmement violent et aussi ce pourquoi elle hésitait toujours à donner son avis sur la situation actuelle, elle ne voulait être rattachée à aucun mouvement tout simplement parce qu’aucun ne serait jamais assez pacifiste pour la représenter. Pas même ces rigolos qui clamaient haut et fort leur non-appartenance, si elle comprenait la démarche ce n’était pas non plus sa came.

Ce qui arriva ensuite fut probablement une des plus agréables surprises de cette journée surtout parce qu’elle arriva à point nommé. Il fut assez facile de reconnaître la demoiselle qui leur faisait face puisqu’elle avait enlevé son masque.


- Ashley ! Bonjour, Clayton Price du Mouvement pour Merlin.

Le sorcier sourit franchement en direction de la jeune-femme, si on ne le connaissait pas on aurait pu penser qu’il essayait de lui vendre quelque chose, comme la rédemption éternelle par notre Sauveur Merlin par exemple. A cette pensée, Maya ne put s’empêcher de pouffer de rire.
En voyant Ashley, Grace se calma un peu, elle avait l’air d’assez bien la connaître. Comme elle ne portait plus de masque pour l’instant, contrairement à son mari, elle n’éprouva pas le besoin de se présenter.


- Comment vas-tu ? Je te présente Maya, notre fille. Il ne me semble pas que tu l’aies déjà rencontrée.

Non en effet, les parents de Maya la tenaient aussi loin que possible de toute l’agitation de la politique et de toute manière, même s’ils l’avaient voulu, elle n’aurait pas souhaité s’y mêler pour tout l’or de Gringotts.
La Poufsouffle retira son masque, heureuse de pouvoir respirer plus facilement, puis sourit à son tour.


« Je suis ravie de vous rencontrer Ashley, je n’ai pas souvent l'occasion de parler avec gens du Mouvement pour Merlin autres que mes parents. »

Polie avant tout, elle tendit sa main vers la jeune femme en espérant qu’elle reste un peu à leurs côtés pour éviter que Grace ne retourne trop vite à ses envies de meurtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 354


Maître du Jeu


MessageSujet: Re: Event n°1 : Le carnaval merliniste Mar 28 Juin - 10:42


Event n°1 : Le carnaval Merliniste


La police magique était sur les nerfs. Les consignes étaient : pas de violences. C'était toute l'image du régime qui était en jeu et il ne fallait pas la ternir. Dans l'ensemble, il y avait assez peu de provocations. Les merlinistes semblaient eux-aussi décidés à ne pas se laisser déborder par leurs troupes et les manifestants étaient assez cadrés. Le défilé parut pouvoir maintenir cette ambiance festive un certain temps, jusqu'à ce que des anarchistes commencent à rentrer dans la danse. Les responsables de la police magique sur les lieux, faisant preuve d'un certain bon sens et d'une certaine diplomatie, décidèrent de tenter d'avertir les dirigeants merlinistes, mais la tête du cortège était loin. Il n'y avait donc pas moyen d'expliquer au MpM ce qui se passait, et de toute façon, vu le mouvement auquel on avait à faire, il était fort à papier que les cadres officiels du parti n'aurait de toute façon rien pu faire.

Donc, les responsables étaient sur les dents. Ils procédèrent, à la marge du cortège, à quelques interventions pour arrêter des personnes isolées, mais pour le cortège en lui-même, ils le laissèrent passer. Voyant au bout d'un moment, qu'il se dirigeait vers des lieux importants qui devaient être préservés, à savoir Gringotts, et le siège de Force Puriste, les dirigeants de la police magique présents sur place s'interrogèrent de nouveau. Ils ne pouvaient ni charger, ni lancer de sorts d'ampleur sans l'accord préalable du ministère, et ne pouvaient donc pas disperser les manifestants. Les consignes furent passées, néanmoins, à tous les brigadiers qui n'encadraient pas déjà le cortège, de bloquer l'avancée de la manifestation. Pas de violence, pas d'intervention, juste une ligne de policiers magiques coupant en deux le chemin de traverse, casqués et protégés par des boucliers, baguette à la main, immobiles, attendant les consignes du ministère pour charger ou non.

Le directeur de la police magique, présent sur les lieux, transplana immédiatement au ministère où il demanda d'urgence un entretien avec le ministre de la magie et le directeur de la Justice Magique. Il fut conclu rapidement qu'en cas de nouvelles provocations, il faudrait charger et disperser la foule.

Le directeur de la police magique revint avec ces informations sur le chemin de traverse. Il y trouva les anarchistes décidés à brûler plusieurs mannequins à l'effigie des derniers ministres de la magie du pays. Puriste convaincu, il laissa brûler Fudge en se demandant quels genre de merlinistes ces gens pouvaient bien être. Lorsqu'il vit la marionnette de Thicknesse prendre feu, il commença cependant à s'inquiéter : non seulement le feu risquait de se répandre à toute la rue, mais en plus, c'était réellement une nouvelle provocation contre le régime. Il fit un signe à ses commandants, qui firent passer les instructions à la ligne défensive. Le cortège arrivait face à elle et quelques mots, venus de la ligne de policiers, amplifiée par un sonorus, claquèrent :

« PREMIÈRE SOMMATION ! Dispersez vous ! Nous allons charger ! »

Sans effet aucun. Le directeur de la police magique observa la foule grondante et jugea qu'il était temps d'accélerer les choses. Juché en hauteur, il amplifia magiquement sa propre voix et lança :

« Il n'y aura pas de troisième sommation ! DISPERSEZ LE CORTÈGE ! »

Les policiers se mirent en position, levant leurs boucliers. Quelques manifestants firent demi-tour. Le directeur de la police magique leva une main, puis l'abaissa : ses hommes foncèrent, des sorts fusèrent. Il y eut des affrontements, des bris de vitres, des sorts lancés, des arrestations plus ou moins violentes, et plus ou moins ciblées. Des gens furent blessés et évacués rapidement vers Sainte-Mangouste. Globalement, cependant, en une demi-heure, le Chemin de Traverse fut vidé de tous manifestants, et occupés seulement par des policiers, preuve que le gouvernement de Lucius Malefoy savait montrer de la fermeté face aux casseurs. Le problème était qu'il montrait aussi une violence manifeste à l'égard de l'opposition, ce qu'elle n'allait pas manquer de récupérer...








crazyoilmachine pour Poudnoir


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event n°1 : Le carnaval merliniste

Revenir en haut Aller en bas

Event n°1 : Le carnaval merliniste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse
-