POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Et c'est le drame [pv Alexa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage
    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 18
Arrivé sur Poudnoir : 26/10/2015
Parchemins postés : 251



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ashley C. Prewett


MessageSujet: Et c'est le drame [pv Alexa] Mer 6 Avr - 19:54

(rp flashback – Mars 1996)

Aujourd'hui, cela faisait presque exactement trois mois que ''la nouvelle'', comme ils aimaient l'appeler, était arrivée. ''La nouvelle'', c'était Alexa Turman, une ancienne Gryffondor et Sang-Mêlé de 22 ans, bien que la nature de son sang ne soit pas une information capitale. Elle effectuait un stage à l'hôpital afin d'idéalement finir par y être embauchée. Ce n'était pas un de ces stages ennuyeux à mourir, pendant lesquels les seules tâches qui étaient confiés auxdits stagiaires se résumaient à de l'archivage et à de la paperasse en tout genre. Non, clairement pas, le stage de la jeune fille était un stage bien plus pratique que théorique. La pratique demeurait d'ailleurs, selon Ashley, le meilleur moyen de savoir si un métier était ''fait pour nous'' ou pas. Lorsqu'on lui avait annoncé qu'elle allait devoir superviser et guider une stagiaire pendant une année entière, elle n'avait pas caché sa joie. Elle adorait clairement son métier. Vraiment, depuis le début. Ne pas reconnaître que c'était parfois difficile aurait été mentir. Mais pouvoir éventuellement le faire aimer à une autre personne presque autant qu'elle le faisait, c'était une chance exceptionnelle.

La relation que les deux femmes entretenaient avait quelque peu évolué depuis le début du stage d'Alexa. Les premières semaines s'étaient déroulées sans encombre. Il y avait cette inévitable supériorité d'Ashley sur Alexa, même si la tutrice s'efforçait de mettre son apprentie à l'aise. Mais Turman ne se permettait pas grand chose d'autre que quelques blagues de temps à autres, et ce depuis un petit mois seulement. Et, quoi qu'elle dise, elle le faisait toujours très respectueusement. Cependant, Ashley n'était pas dupe, et elle voyait bien que le don qu'elle possédait pour agacer de par son flot de paroles presque incessant agissait sur Alexa. Mais après, il fallait être honnête: l'ancienne Gryffondor aurait-elle préféré une tutrice totalement froide et professionnelle à l'excès, sans une once de sympathie? Sans pouvoir en être totalement certaine, Ashley supposait que non.  Toujours était-il qu'elle l'appréciait, sa stagiaire. Stagiaire qui semblait presque parfaite pour ce métier. Mais sa tutrice préférait ne pas juger trop rapidement, bien que trois mois étaient généralement une période suffisante pour évaluer les compétences (existantes ou non) d'une personne. Et la miss Turman, sans posséder de prédispositions quelconques, apprenait vite et était largement capable d'exercer ce métier avec brio.

Il était près de vingt heures quand Ashley prit sa pause. Elle allait enchaîner sur la nuit, et elle comptait bien rester tranquille à minima une vingtaine de minutes avant de reprendre. Et dans le même temps, Alexa était censée terminer sa journée, et sa semaine particulière. Elles ne l'avaient pas passée ensemble car miss Turman se spécialisait, pour une petite semaine, au service d'urgences de l'hôpital. Selon les échos qu'Ashley avait pu recueillir, la nouvelle semblait avoir passé sept jours plutôt satisfaisants. Il faudrait d'ailleurs qu'elle la félicite pour les compliments. En franchissant la porte de la salle des casiers, Ashley commençait d'ores et déjà à parler gentiment à sa stagiaire (sans être totalement sûre qu'elle s'y trouvait), sans quitter des yeux une note concernant un patient.

-Turman, pour demain ou après-demain, il faudrait que tu...

En relevant la tête, Ashley s'aperçut qu'elle n'était pas très loin de ladite Turman (qui était donc bel et bien présente). Elle lui sourit chaleureusement et entreprit de continuer ses recommandations, qui étaient plus des demandes qu'autre chose. Machinalement, son regard se posa sur le casier ouvert de la demoiselle. Tout aurait pu très bien se passer. Ashley aurait pu passer sa pause avec Alexa, quitte à la retarder un peu. Cela aurait pu être l'occasion de débriefer sur l'expérience des urgences de la jeune, mais non. A la vue de l'intérieur du casier, tout sourire disparut instantanément du visage d'Ashley et c'est sur un ton bien moins aimable qu'elle reprit la parole. En parlant (même si elle criait plus qu'elle ne parlait), elle désignait avec de grands signes de la main le lieu du crime -le casier.

-C'est quoi, ça?! Comment veux-tu travailler correctement avec un casier dans cet état? Tes parents ne t'ont jamais appris à mettre de l'ordre dans tes affaires?

La tutrice se permit, toujours en restant à une distance raisonnable, de lancer des regards bien plus appuyés sur le contenu du casier. Elle passait d'un pied sur l'autre, et hocha la tête en direction d'Alexa, en soupirant profondément. Cela ne la faisait vraiment, vraiment, vraiment pas rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 16
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 100



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Et c'est le drame [pv Alexa] Mar 19 Avr - 17:12

Alexa avait, depuis trois mois, l’impression de vivre sur un petit nuage. C’était étrange quand on savait que ce petit nuage venait du fait qu’elle travaillait en tant que stagiaire à l’hôpital Sainte Mangouste. Elle était heureuse de travailler, ce que certains trouvait assez déstabilisant. Elle arrivait le matin avec un grand sourire, une bonne humeur tout fraîche, et elle repartait dans le même état, même si, parfois, la fatigue venait s’ajouter à cela. Elle était fière et heureuse. Son stage se déroulait à merveille. Elle n’aurait pas pu espérer quelque chose de mieux. Il fallait dire qu’elle était très bien tombée. Le personnel était très agréable, très gentil, et la personne qui s’occupait de son stage était également très sympa. Ashley Prewett était une personne qui aimait son métier, Alexa le voyait bien dans la façon qu’elle avait de le lui présenter. Cela tombait très bien pour la jeune femme, qui vouait la même passion qu’elle pour la Médicomagie. C’était un des points qui faisait qu’elles s’entendaient assez bien, toutes les deux. De plus, Ashley n’était pas vraiment plus âgée qu’Alexa, ce qui accentuait davantage leur bonne entente. Parfois, cela pouvait être un peu difficile. La jeune femme devait constamment se souvenir qu’elle était sous la direction de la Médicomage pour ne pas se laisser aller à trop de familiarité. Parfois, elle ne s’en rendait pas vraiment compte. A d’autre moment, cela lui pesait un peu plus, car c’était un peu comme si on l’avait placé sous l’autorité de son frère. Si elle avait eu à faire à une Médicomage dans le style de son ancien professeur de Métamorphose, Minerva McGonagal, cela aurait été plus simple, mais bon. Alexa appréciait quand même beaucoup sa directrice de stage. Elle s’occupait très bien d’elle, même si, cette semaine, elle avait été assignée aux urgences, ce qui faisait donc qu’elles ne s’étaient pas beaucoup vues.

Chantonnant légèrement, Alexa ôta sa blouse de stagiaire, la roula en boule et la posa dans son casier. Une nouvelle journée se finissait et, à vrai dire, elle était plutôt soulagée. Les urgences demandaient davantage d’énergie que le service classique. Elle n’avait cessé de courir de partout, allant d’un patient à l’autre pour procurer certains premiers soins sous la direction de Médicomages plus expérimentés. Elle aimait bien, mais c’était quand même assez épuisant. De plus, sa journée était loin d’être finie. Son frère et elle avaient prévus de se rejoindre dans la soirée pour la passer ensemble. Cela faisait quelques jours qu’ils ne s’étaient pas vus, entre leurs emplois respectifs, et il était grand temps de remédier à cela. Ils iraient sûrement prendre un verre quelque part et, sils étaient d’attaque, pourquoi pas faire une partie de Quidditch nocturne à l’abri des regards des moldus.

Alors que la jeune femme était en train de farfouiller dans son casier pour trouver son porte-monnaie, qui avait disparu de son sac sans qu’elle ne sache trop comment, Alexa entendit des bruits de pas dans son dos et se retourna. Elle vit alors Ashley Prewett pénétrer dans la salle des casiers, le nez plongé dans un dossier. La jeune femme eut un léger sourire en voyant cela et l’écouta alors que la Médicomage semblait être en train de lui donner un travail à faire. Si elle avait été libre, elle lui aurait fait remarquer qu’elles ne s’étaient pas vues de toute la journée et qu’une discussion, dans ce cas-là, commençait par un bonjour, ou un bonsoir, si l’on tenait compte de l’heure. Mais la jeune femme n’en fit rien et se contenta de la laisser parler, un léger sourire au coin des lèvres. Elle était plus amusée qu’autre chose en fait.

Alors qu’Alexa écoutait la Médicomage tout en continuant à farfouiller son casier, toujours à la recherche de ce fichu porte-monnaie, Ashley cessa de parler, ce qui attira l’attention de la stagiaire. La jeune femme s’écarta donc de son casier et lança un regard interrogateur à sa supérieure. Ce fut alors un déluge de cris dont la raison échappait totalement à la jeune femme. Apparemment, son organisation personnelle n’était pas très appréciée. Déconcertée, la jeune stagiaire fixa alors la Médicomage, incrédule.

- Euh… Arrêtez-moi si je me trompe, mais vous êtes en train de piquer une crise pour un casier ? demanda-t-elle alors, partagée entre l’envie d’éclater de rire et celle d’appeler quelqu’un pour que l’on vérifie que sa directrice aye bien.

Jetant un coup d’œil au dit casier, Alexa se demanda bien ce qui pouvait la mettre tellement en rogne. Bon, d’accord, ce n’était pas particulièrement bien rangé. Sa blouse était en boule, quelque part entre son repas à moitié fini du midi et ses chaussures de ville. Il y avait plusieurs potions qui trainaient par-ci, par-là, ainsi que quelques ingrédients en vrac, des bézoars, son manteau, qui était également roulé en boule et posé quelque part sur le tas. Mais le tout était quand même organisé. Les potions, à droite, pour la plupart, et le reste, à gauche. Et puis, elle s’y retrouvait plutôt bien.

Constatant l’état dans lequel se trouvait Ashley, Alexa fronça les sourcils et, sans trop savoir pourquoi, se plaça devant son casier. Hors de question qu’on vienne trifouiller dans ses affaires. Elles étaient parfaitement bien comme elles étaient ! Et puis, elle n’avait toujours pas trouvé son porte-monnaie!

- Hum… Je ne vois pas vraiment en quoi ça dérange, mais… euh… je rangerai ça demain, hein ?

En fait, Alexa ne savait pas vraiment quoi faire, alors elle préférait fuir. C’était plus simple, et ça mettait moins son stage en péril. Ashley semblait remontée et elle n’avait pas particulièrement envie de faire face à sa chef si cette dernière était en colère.

Elle parlait déjà beaucoup en temps normal, alors une fois en colère, elle n’avait pas envie de tester la chose, merci bien.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage
    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 18
Arrivé sur Poudnoir : 26/10/2015
Parchemins postés : 251



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ashley C. Prewett


MessageSujet: Re: Et c'est le drame [pv Alexa] Mar 3 Mai - 0:18

Non, Ashley ne rêvait pas. Sa stagiaire était bel et bien en train de lui demander si ''elle était en train de piquer une crise pour un casier''. Alors premièrement, ce n'était pas une crise, elle était juste en train de réprimander Alexa pour quelque chose de légitime, et deuxièmement, elle faisait ce qu'elle voulait. Et ce n'était pas un casier ordinaire. Il appartenait à Turman, qui était pour quelques mois encore la stagiaire de la jeune femme. De ce fait, cette dernière avait pleinement le droit de lui râler dessus lorsque son comportement n'était pas adéquat, ou lorsqu'elle faisait quelque chose de mal. Et le désordre, aux yeux d'Ashley, était presque pire que l'insolence. Avant d'émettre un jugement quelconque sur la validité de cet avis, il fallait tenter de comprendre Ashley. Son raisonnement était pourtant simple et compréhensible: si une personne n'était pas capable de tenir sa maison/sa chambre/sa voiture/son dortoir/son casier en ordre, elle n'était pas capable d'être polie, respectueuse et de se comporter correctement avec autrui. Non, ce n'était absolument pas tiré par le chapeau.

La Médicomage rangea la note du patient qu'elle gardait en main depuis son arrivée avec un soin tout particulier, qui contrastait de manière assez importante avec l'état d'énervement remarquable dans lequel elle se trouvait. Se faisant, elle ne quittait pas de yeux Alexa, et son regard se posait alternativement sur cette dernière et son casier. Mademoiselle Turman ne voyait pas en quoi cela la dérangeait? Elle ne perdait rien pour attendre. Si elle voulait des explications, elle allait les avoir, et il y avait fort à parier qu'elle n'en serait pas déçue. Alors qu'Alexa se positionnait devant son casier pour faire barrage, Ashley s'avança vers elle. Et surtout, que personne ne vienne lui dire qu'elle s'énervait pour rien et qu'elle en faisait trop. L'ancienne Poufsouffle avait toujours été très à cheval sur l'ordre, peut-être même un peu trop selon ses anciennes camarades de dortoir.


-Tututut, pousse toi de là et laisse moi regarder. Comment as-tu pu, en aussi peu de temps, mettre autant de choses dans un si petit endroit? Mais surtout, comment as-tu fait pour qu'il y ait un désordre pareil?

A cet instant précis, elle paraissait plus impressionnée qu'énervée. Mais dans le cas actuel, les deux allaient de pair. Ashley passa simultanément ses mains dans ses cheveux, tout en scrutant du mieux qu'elle pouvait le casier de sa stagiaire -ce n'était pas facile quand une femme qui faisait à peu près votre taille stationnait devant. S'il y avait bien une chose qu'elle ne pourrait pas reprocher à Alexa, c'était l'inutilité des objets entreposés là. De ce qu'elle était en capacité de distinguer, Ashley pouvait relever du matériel de potion et un ou deux vêtements. Elle ne pourrait donc pas la disputer sur la nature des objets. Tant mieux, ce n'était pas tellement cela qui lui posait problème. Alexa pouvait bien garder un crapaud, ses cours de Poudlard et son repas de la veille, cela importait peu Ashley. Tout ce que cette dernière voulait, c'était de l'ordre. De l'or-dre. Ce n'était pas si compliqué à comprendre pourtant, si?

En l'entendant se défendre et reporter l'étape rangement au lendemain, la supérieure tourna brusquement la tête vers son apprentie. C'est les sourcils froncés et d'un ton sévère qu'elle lui répondit, en accompagnant ses douces paroles de gestes.


-Il n'y a pas de ''demain'' qui tienne, Turman. C'est maintenant ou tu ne rentres pas chez toi. Et si tu ne vois pas en quoi ça dérange, je vais te l'expliquer. Ton casier est la seule chose qui t'appartient, ici, à l'hôpital. Ce simple petit casier te reflète. Souhaites-tu réellement passer pour une personne négligée aux yeux de tes éventuels futurs collègues? A ta place, je me tiendrais à carreau et ferais attention à mes affaires, et à l'image que l'on peut avoir de moi. Surtout si j'aspirais à travailler à l'hôpital.

Non, elle n'exagérait pas du tout. Une main sur la hanche, elle secouait la tête de droite à gauche en soupirant légèrement. Cette pose apparaissait comme très caricaturale, mais c'était du Ashley tout craché. Histoire de terminer la caricature, elle se mit soudainement à lisser sa blouse de son autre main. Une fois fait, elle ne quittait plus Alexa des yeux. Oui, elle attendait une réponse. Afin de prouver, un peu plus, à Alexa qu'elle n'allait pas s'en tirer comme ça (certes pour des broutilles), Prewett se mit à tapoter du pied.  Toujours était-il qu'elle trouvait ses réprimandes parfaitement justifiées et légitimes. Ce n'était pas la première fois qu'elle râlait à propos de l'ordre tout à fait relatif d'une salle quelconque qui était destinée aux employés. Mais de là à faire une scène pour un casier qui n'était, en plus, même pas le sien... Objectivement, c'était exagéré. Mais on ne la changerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 16
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 100



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Et c'est le drame [pv Alexa] Ven 13 Mai - 18:48

Alexa, d'aussi loin qu'elle se souvenait, n'avait jamais été quelqu'un d'ordonné. Du moins, pour ce qui concernait son espace de vie. Sa chambre avait toujours été, et était encore, un bordel sans nom dans lequel même son jumeau parvenait à se perdre. En fait, à part elle, personne ne pénétrait dans son antre, au risque d'écraser malencontreusement un livre, ou un bocal d'ingrédient quelconque. Parfois, on pouvait même prendre le risque de mettre le pied dans un chaudron. Mais cela n'avait pas empêché la jeune femme d'avoir des cours toujours irréprochables du temps de Poudlard. Et ça ne l'empêchait pas non plus d'être constamment irréprochable dans son apparence. Elle ne supportait pas de sortir de chez elle mal habillé. Donc, on pouvait dire qu'à part ce petit problème d'espèce de vie, elle était plutôt ordonnée. Et puis, elle parvenait toujours à retrouver ses affaires, donc bon. Enfin, il fallait encore qu'elle retrouve ce porte-monnaie, sinon, il risquait bien de devenir « l'exception qui confirme la règle ».

Lorsqu'Ashley lui somma de se pousser pour qu'elle puisse regarder son casier, Alexa, par réflexe, se plaqua davantage contre l'ouverture. Fronçant les sourcils, la jeune femme lança un regard perplexe et inquiet à sa supérieure. Ashley l'inquiétait. Déjà, elle ne la laisserait sûrement pas jeter de coup d'oeil dans son casier, c'était clair, net et précis, mais le simple fait qu'elle le demande prouvait, aux yeux d'Alexa, qu'Ashley était à classer dans la catégorie « maniaco-dépressive ». Elle ne pouvait pas comprendre, sinon, le fait qu'on veuille absolument de l'ordre partout. Pour elle, c'était strictement impossible.

-  Euh… Excusez-moi, mais je ne... Enfin, c'est mon casier, c'est privé, bredouilla Alexa, essayant malgré tout de rester un minimum polie, même si elle avait quand même une petit envie de rire de la situation. Et puis, y'a pas tant de chose que ça… ajouta-t-elle ne lançant un regard par-dessus son épaule. Ecoutez Ashley, je m'y retrouve très bien, alors, je ne vois pas vraiment... Enfin, bon. Si c'était votre casier, je comprendrais…

Ou pas.

- Mais là… souffla-t-elle avec un petit sourire désolé aux lèvres.

En fait, Alexa flippait vraiment. Elle ne savait pas jusqu'où pouvait aller la… euh… l'engouement d'Ashley pour l'ordre, et elle n'avait pas envie de la froisser plus qu'elle ne semblait déjà l'être. Elle n'avait pas envie d'y perdre son stage et, qui sait, son futur poste. Elle y tenait à ce travail. Elle avait tout fait pour avoir ce stage, et elle aurait été prête à tout pour l'avoir si elle avait été refusée. Elle avait quand même supporté Severus Rogue pendant sept longues années pour pouvoir atteindre son objectif ! Ce n'était pas rien ! Alors elle ne voulait pas se faire virer bêtement pour un casier qui ne plaisait pas à sa supérieure. Elle le prendrait vraiment, vraiment mal si cela venait à arriver.

Alors qu'Alexa finissait de plaider sa cause, espérant calmer sa supérieure, se fut tout le contraire. Ashley tourna brusquement la tête vers elle lorsqu'Alexa eut finit et cette dernière pinça les lèvres, sûre d'avoir dit quelque chose qui n'avait pas plu à la jeune  femme. La jeune stagiaire haussa les sourcils. Puis se fut la douche froide lorsque sa supérieure lui annonça qu'elle ne partirait pas tant qu'elle n'aurait pas rangé son casier. Jetant un coup d'oeil à sa montre, Alexa remarqua qu'elle avait déjà cinq minutes de retard. Son frère devait déjà l'attendre, elle ne pouvait pas rester.

- Non, attendez Ashley, je… Ce soir, c'est pas possible, j'ai rendez-vous avec mon frère, et je suis déjà en retard, je… Ecoutez, je dois avouer que je ne comprends pas vraiment… tout ça, mais… regardez-moi, ajouta Alexa en se désignant de la main. J'ai vraiment l'air de quelqu'un de négligé ? Enfin, je veux dire, vous avez vu mon travail, mon organisation. Je donne de bon résultat, vous avez encore pu l'observer cette semaine. Je… Ashley, je vous assure, demain, première heure, je rangerais ce casier. Je viendrais même une demi-heure plus tôt s'il le faut ! Mais là, j'ai vraiment pas le temps.

Alexa afficha alors un tout petit sourire désolé, se tourna vers son casier et attrapa son manteau. Elle sentit alors un poids anormal et, en fouillant dans ses poches, retrouva le porte-monnaie. Elle lança alors un regard à Ashley. Bon, c'était pas vraiment chouette de retrouver ce truc comme ça. Parce que ça donnait une mauvaise image de son beau bordel organisé. Sans trop savoir pourquoi, Alexa sentait qu'elle allait arriver avec au moins une demie-heure de retard au rendez-vous avec son frère. Et encore… Si elle parvenait à s'y rendre.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage
    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 18
Arrivé sur Poudnoir : 26/10/2015
Parchemins postés : 251



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ashley C. Prewett


MessageSujet: Re: Et c'est le drame [pv Alexa] Lun 13 Juin - 23:17

Tout en conservant sa mirifique pose, la Médicomage écoutait attentivement la réponse de sa stagiaire. ''C'est pas possible'', qu'elle disait. Croyait-elle réellement avoir le choix? Un ordre était un ordre, et on ne  s'en défaisait pas aussi simplement. Alexa avança le fait qu'elle avait déjà du retard par rapport au rendez-vous avec son frère. Sa supérieure fronça, de nouveau, les sourcils en la regardant. Elle se demandait si miss Turman n'était pas en train de lui mentir afin d'échapper à la corvée rangement à vingt-heures et très exactement sept minutes. Il fallait bien reconnaître qu'entre une sortie avec son frère et un rangement de casier tardif, le choix était vite fait. Mais dans le cas présent, le choix n'était pas donné à Alexa. Pourtant, Ashley n'était pas une tutrice particulièrement sévère. On pouvait très objectivement dire que le stage de la jeune femme se passait pour le mieux. Elle et sa tutrice s'entendaient plutôt bien et Alexa voulait apprendre et bien faire, ce qui ne pouvait que faciliter les bons rapports entre les deux femmes.

Ashley détailla de haut en bas Alexa juste après que celle-ci lui a demandé si elle ressemblait réellement à quelqu'un de négligé. Sur ce point là, elle n'avait pas tort, tout comme elle avait raison quand elle mettait en avant son travail et son efficacité. Se rendant à l'évidence là dessus,  Ashley soupira profondément en souriant un petit peu. Sa réaction avait peut-être été un peu trop extrême pour un simple casier. Elle hocha doucement la tête à l'évocation d'une arrivée anticipée le lendemain matin, dans l'unique but de ranger. Alexa s'apprêtait donc à partir, persuadée d'avoir mis, ou presque, sa supérieure dans sa poche. C'était sans compter sur la retrouvaille subite de son porte-feuille. Toute once de sourire disparut instantanément du visage d'Ashley, et c'est un peu trop calmement qu'elle reprit la parole.

-Bien. Récapitulons. Tu m'expliques depuis quasiment de dix minutes que tu t'en sors très bien avec ta propre organisation, qui n'en est vraisemblablement pas une, et tu retrouves sous mes yeux quelque chose que tu avais perdu. Drôle, tu ne trouves pas?

Elle s'arrêta quelques instants, et reprit la parole avant qu'Alexa envisage de répondre à la question. Sa voix trahissait son énervement ridicule.

-Non, ce n'est absolument pas drôle. Tu vas me faire le plaisir de reposer ce manteau et de ranger. Il est hors de question que tu partes maintenant, rendez-vous ou pas. Ton très charmant frère comprendra très probablement le fait que sa sœur est désordonnée et qu'elle n'a fait qu'obéir à sa tutrice, n'est-ce pas?

Sans attendre une réponse quelconque d'Alexa, Ashley remonta soigneusement les manches de sa blouse. Elle avait beau être (un peu) trop maniaque et excessive dans ses propos, elle n'était pas un tyran pour autant. De ce fait, Ashley allait apporter son aide à la demoiselle en lui donnant moult conseils de rangement, testés et approuvés depuis 1979. Elle s'accordait plus ou moins vingt minutes pour mener à bien cette mission rangement qui, à ses yeux, était absolument capitale. Mais ces vingt minutes mettraient Alexa bien plus en retard qu'elle ne l'était déjà. Pour le moment, ce n'était pas dans les préoccupations principales de Prewett. Elle prit une profonde inspiration, pour paraître un peu plus calme et apaisée qu'elle ne l'était.

-Allez, au boulot Alexa.

Si l'on y prêtait un petit peu attention, Ashley n'était pas comme ça avec tout le monde. Certes, elle faisait attention à ce que son environnement soit ordonné et à ce qu'elle soit toujours impeccable ou presque. Mais elle ne se permettait pas continuellement de reprendre les gens sur leur comportement ou leurs actes. Dans ce cas précis, c'était différent. Elle ne voulait que le bien et la réussite d'Alexa. En voyant les choses sous cet angle, le comportement de la tutrice envers sa stagiaire si prometteuse était presque louable. Parce qu'au fond, Ashley n'était pas si méchante que ça. Si elle râlait sur Alexa et était exigeante avec elle, ce n'était que ''pour son bien''. C'était qu'elle l'appréciait, cette future collègue.


Dernière édition par Ashley C. Prewett le Mer 15 Juin - 1:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 16
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 100



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Et c'est le drame [pv Alexa] Mar 14 Juin - 21:55

Alexa n’avait pas pour habitude de dire non quand on lui demandait de faire quelque chose. Elle n’était pas faignante et le travail n’était pas quelque chose qui la gênait. Mais quand cela concernait le ménage, ou toutes autres activités s’y rattachant, la jeune femme en venait presque à avoir de l’urticaire. Le ménage et elle n’était pas fait pour s’entendre. Elle faisait tout pour le fuir, jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus faire autrement. A ce moment-là, une dizaine de minute de coups de baguette, et tout ce faisait tout seul. Ce n’était rien, mais pour elle, s’était juste affreux de perdre ne serait-ce que quelques minutes à faire « le ménage ». Alors le bordel accompagnait Alexa où qu’elle aye, sans que cela ne gêne de trop la jeune femme. Bon, il pouvait lui arriver de mettre plusieurs jours pour retrouver un objet. Il lui arrivait même d’en perdre certains pendant plusieurs mois, voire années. Mais elle finissait toujours pas les retrouver, ou alors, elle le changeait.

Alors se retrouver face à une maniaque encore pire que sa mère - qui avait finalement dû se faire une raison devant le bordel de sa fille – ce n’était pas vraiment un parcours de santé pour la jeune femme. Mais en mettant en avant le peu d’arguments qu’elle avait, elle pu constater le fait que sa supérieure avait semblé se détendre. Avant de la voir sortir son porte-monnaie de son manteau. L’air coupable d’Alexa avait dû la griller car, immédiatement, Ashley re-fronça les sourcils. Alexa se retint de pousser un grognement de frustration – peu féminin – et regarda sa directrice détruire tout espoir de fuite. Elle eut un vague sourire quand Ashley lui dit que son « très charmant frère » comprendrait parfaitement le fait que sa sœur était « désordonnée ». Elle ne pouvait pas imaginer à quel point John savait.

Cependant, le sourire disparut bien vite des lèvres de la jeune femme quand elle vit sa directrice remonter ses manches, apparemment déterminé à l’aider. Alexa recula davantage jusqu’à son casier. Ok, elle faisait vraiment peur. Avec sa blouse, ses cheveux très légèrement en pétard et, surtout, son regard un tantinet trop déterminée, Ashley aurait pu passer pour une scientifique un peu tarée sur les bords. Cela aurait pu faire rire Alexa en temps normal. Mais là, c’était elle qu’Ashley regardait, et c’était son casier qu’elle tentait de pénétrer de force. Pouvait-on crier au viol dans ces conditions ?

Soudain, alors qu’Ashley disait à Alexa de se mettre au travail, des coups furent toqués à la porte et cette dernière s’entrouvrit, laissant alors apparaitre une tête. En reconnaissant la personne qui venait d’apparaitre, Alexa se dit qu’elle allait sûrement passer un sale quart d’heure.

- Alexa ? Qu’est-ce que tu… ? Oh, bonjour ! s’exclama John, abruti de première classe, en se rendant compte de la présence d’Ashley dans la pièce.

Il ouvrit alors entièrement la porte et se frotta l’arrière du crâne, légèrement gêné. Alexa se pinça l’arête du nez, désespérée. Il manquait plus que ça.

- Excusez-moi d’arriver comme ça, mais les dames de l’accueil m’ont dit qu’Alexa était ici, alors je suis venu, continua l’intrus. Euh… Je suis son frère, ajouta-t-il, un sourire maladroit aux lèvres.

Mal à l’aise, Alexa s’approcha de son frère et se planta devant lui, adressant un sourire d’excuse à Ashley au passage.

- John ! supplia-t-elle alors en chuchotant le plus bas possible. C’est pas le moment ! Ashley est déjà suffisamment énervée, pas la peine d’en rajouter une couche !

- Qu’est-ce qu’il y a ? demanda doucement son frère, un sourcil interrogateur haussé.

- Elle veut que je range mon casier !

John releva les yeux vers le dit casier puis, lentement, un sourire moqueur prit place sur ses lèvres et il pouffa. Alexa le foudroya du regard, puis se tourna vers Ashley, l’air inquiète de sa réaction. Si John lui faisait perdre son stage, elle le tuerait. Il allait mourir dans d’atroces souffrances.

- Si je peux me permettre, intervint soudainement John, vous vous fatiguez pour rien. Même si elle le range, il sera en bordel pas plus tard que demain midi, au mieux.

Alexa agrippa le bras de son jumeau et le serra de façon à lui intimer de se taire. L’aider, d’accord. Mais si c’était comme ça qu’il tentait de la sortir du pétrin, il s’y prenait très mal. Tais-toi, pensa très fort la jeune femme. Tais-toi, tais-toi ! Soudain, John regarda sa montre et haussa les sourcils.

- Le restau ferme dans une heure…

Comme en réponse, le ventre d’Alexa gargouilla bruyamment. Tentant de garder une certaine contenance, la jeune femme ne put tout de même pas s’empêcher de rougir comme une tomate. Elle se toussota légèrement et John éclata de rire. Sa sœur lui fit les gros yeux. Bon sang, mais qu’est-ce qui lui prenait ? Il voulait la faire virer ou quoi ?

- Sinon, j’ai une idée ! Est-ce que ça vous tente de venir boire quelque chose avec nous, euh…

- Ashley, souffla Alexa par réflexe, avant de se rendre compte de ce que venait de dire son frère.

- … Ashley ! Ça vous tente ? Et on oublie cette histoire de casier !

Alexa se tourna vers son frère, puis vers sa responsable, les yeux écarquillés, incrédule. Son frère était vraiment en trian d'inviter Ashley avec eux ? Pas que ça la dérange, mais... enfin, c'était Ashley ! Sa directrice de stage ! Sa responsable ! Certe, elles avaient presque le même âge, à quelques années près, mais elle était sa stagiaire et... Oh, bon sang, elle avait vraiment besoin d'un verre...

- T'es d'accord Alexa ?

- Bien sûr, souffla la jeune femme, en se promettant de tuer son frère dès qu'ils seraient rentré.

Mourir était une option très envisageable à ce stade de la conversation. Alexa commençait même à se dire que c’était finalement la seule option restante. Elle allait y passer. Elle aimait beaucoup Ashley, et même si cette dernière était très sympa, elle ne laisserait jamais passer ça ! Si ? Alexa n’y croyait pas vraiment.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage
    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 18
Arrivé sur Poudnoir : 26/10/2015
Parchemins postés : 251



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ashley C. Prewett


MessageSujet: Re: Et c'est le drame [pv Alexa] Mer 15 Juin - 1:46

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Alexa n'avait pas l'air motivée à ranger quoi que ce soit. L'initiative du rangement ne venait pas de la propriétaire du casier mais bien de sa tutrice de stage. Celle-ci semblait bien plus enjouée à l'idée de mettre de l'ordre dans des affaires (qui n'étaient même pas les siennes) que la vraie propriétaire de ces dernières. Ashley n'eut pas le temps de motiver, de nouveau, sa stagiaire que l'on toqua à la porte. La Médicomage tourna la tête vers la source du bruit, intriguée. Qui aurait bien pu avoir l' idée incongrue de frapper avant d'entrer? La salle ne faisait évidemment l'objet d'aucune réservation particulière. Elle était mise à disposition des employés, rien de plus. De ce fait, tout le personnel de l'hôpital avait le droit d'y entrer sans rendre de compte à qui que ce soit. Lorsqu'elle aperçut la tête – inconnue, soit dit en passant – dans l’entrebâillement de la porte, elle se tourna vers Alexa.

A l'écoute de la première phrase de l'inconnu, il n'était pas si inconnu que ça pour la demoiselle. Au moment où il salua Ashley, elle hocha la tête et grommela un ''bonsoir'' plus ou moins compréhensible. Voilà que l'inconnu-presque-plus-inconnu commençait à s'excuser. Alors comme ça, c'était lui le fameux frère avec lequel Alexa avait rendez-vous? Ce n'était donc pas un mensonge. Alexa se rapprocha de son frère et lui chuchota quelque chose qu'Ashley ne parvint pas à entendre. La seule phrase qu'elle comprit clairement fut la plainte ''elle veut que je range mon casier''. Cela ne faisait que moyennement (voire pas du tout) rire Ashley, contrairement au frère qui paraissait tout à fait amusé de la situation. Il fallait dire que c'était assez risible. Le regard des deux femmes se croisa quelques instants, avant que le frère reprenne la parole. Il n'avait peut-être pas totalement tort, finalement. Le serrage de bras intempestif décrocha un léger sourire à Ashley.

Attendez, arrêtez tout. Le frère de la stagiaire qu'elle avait sous sa responsabilité venait de l'inviter au restaurant, c'est bien cela? L'air médusé, Ashley regarda alternativement Alexa et son frère. Si l'invitation la tentait? Elle ne savait pas trop. Elle ne voulait pas non plus s'imposer dans la vie privée de sa stagiaire (elle avait déjà presque fouillé son casier, et c'était déjà pas mal niveau incruste). Néanmoins, il fallait reconnaître que cela aurait permis de détendre un peu l'atmosphère. Le fait que cela permettrait aux deux femmes de faire plus ample connaissance en dehors du cadre professionnel était un point positif non négligeable. Toujours était il que la tutrice doutait quelque peu de la sincérité d'Alexa lorsqu'elle affirmait être d'accord quant à la présence de sa responsable au restaurant, mais soit. C''est en baissant ses manches que ladite responsable répondit, souriante.

-Je ne suis pas contre. Mais je ne dîne pas avec n'importe qui. Alors si vous pouviez au moins me dire votre prénom...

Elle s'éloigna de quelques pas de la fratrie pour accéder à son casier, qu'elle ouvrit d'un simple geste de baguette. Les bras d'Ashley tombèrent d'un coup sec le long de son corps quand elle posa ses yeux sur l'intérieur. Elle jeta un coup d’œil rapide vers Alexa et son frère, afin de constater s'ils avaient (ou non) remarqué la même chose qu'elle. Ce n'était pas possible... Peut-être était-elle punie par Merlin pour s'être mal comportée avec quelqu'un? Merlin s'était peut-être rangé du côté des Holmwood-Black et vengeait le pauvre Al, qu'Ashley avait trompé lorsqu'ils étaient jeunes. Pourquoi pensait-elle à lui actuellement? Elle secoua sa tête pour chasser Al de ses pensées. La situation ne se prêtait pas tellement à l'évocation de sa vie sentimentale passée. Mais il faudrait qu'ils se revoient. Elle avait des tas de choses à lui raconter. Enfin, pour le moment, le plus important était l'état de son casier -qui laissait clairement à désirer. Rien n'était rangé, ordonné ou classé comme cela l'était habituellement. Comme par hasard, c'était aujourd'hui que l'organisation avait laissé place au désordre le plus total. Elle reprit rapidement la parole, histoire de détourner l'attention.

-Il faut juste que je me change, je ne pense pas que vous ayez envie de vous afficher avec une Médicomage en blouse. Je reviens dans cinq minutes!

Après avoir refermé son casier en espérant qu'Alexa n'ait rien vu, elle s'éclipsa dans la pièce (si on pouvait appeler ça une pièce) attenante, qui servait de vestiaire plus ou moins officiel. Elle troqua sa blouse pour des vêtements Moldus, au dessus desquels elle enfila une cape. Parce qu'elle restait quand même une Sang-Pur, vous savez (non, c'est une plaisanterie, elle n'est pas puriste, elle ne le serait jamais -enfin, elle l'espérait). A peine cinq minutes après, elle réapparut dans la salle aux casiers. Ces quelques minutes au calme lui avaient permis de se calmer quasi-complètement.

-Bon, le restaurant ferme dans une heure, c'est ça? Nous devrions y aller pour ne pas être en retard.

Elle prononça la dernière partie de sa phrase en regardant Alexa dans les yeux, un sourire moqueur plaqué sur son visage. A la base, s'ils étaient en retard, c'était de sa faute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 16
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 100



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Et c'est le drame [pv Alexa] Lun 27 Juin - 22:17

Alexa ne s'était pas du tout attendue à ce que la soirée se finisse comme ça. En fait, elle avait une toute autre vision en tête avant qu'Ashley ne la bloque avec son casier. Elle se voyait dans le restaurant, avec son frère, en train de rire et de manger avec lui, de se raconter leur journée respective. Elle se voyait déjà le noyer sous un flot de potins inintéressants mais drôle, s'écrouler de rire avec lui, puis quitter le restaurant une heure plus tard. Ensuite, ils auraient enfourché leur balai avant de disputer un petit match de Quidditch dans un champ, caché à l'abris des Moldus. Oh, elle avait imaginé quelques variantes à sa soirées.

Mais en aucuns cas il n'était question de passer la soirée avec sa directrice de stagiaire, Ashley Prewett. Pas que cela la gêne véritablement, mais... enfin, elles avaient quand même une certaine barrière qui les séparait du fait de leur place dans l'hôpital, et Alexa se demandait de plus en plus comment elle allait faire pour agir normalement. Heureusement, son frère était là. Quoi que... Jusqu'ici, il ne l'avait pas aidé des masses. Au contraire, il n'avait fait que l'enfoncer de plus en plus. Il allait le sentir passer si la soirée ne se passait pas exceptionnellement bien. Alexa le tiendrait pour seul responsable si tel était le cas.

Lorsqu'Ashley accepta, elle en profita pour demander le prénom de son frère. Alexa préféra reprendre les choses en main.

- Ashley, je vous présente mon frère, John Turman, dit-elle ne affichant un demi-sourire un peu stressé. John, je te présente Ashley Prewett, ma directrice de stage, ajouta-t-elle en se tournant vers son frère pour lui faire les gros yeux.

Il devait impérativement comprendre à quel point la personne qu'il y avait en face d'eux avait des droits non-négligeables sur sa carrière. Pour toute réponse, elle n'obtint qu'un faible hochement de tête. Bon, il semblait avoir compris en tout cas. Tant mieux.

Alexa se retourna alors vers sa directrice de stage, et son regard tomba alors sur le casier de la demoiselle. Le rire qu'elle dut contenir lui vint aussi bien de la situation comique que de la réaction incrédule de sa directrice de stage. Son ordre, dont elle avait pourtant tant vanté les bienfaits, ne semblait pas être au rendez-vous. Tout était sans dessus, dessous. Ce n'était pas encore au même niveau que le bordel qui régnait dans le casier d'Alexa, mais c'était déjà pas mal. Alors comme ça, on donne des leçon qu'on ne tient pas ? pensa la jeune femme tandis qu'Ashley tentait de détourner l'attention. Finalement, elle n'était peut-être pas si infaillible. Bien au contraire. Elle paraissait même plus humaine à ce moment précis.

A peine sa directrice de stage disparut dans la salle attenante, Alexa se tourna vers son frère, les sourcils froncés.

- Alors toi, je te retiens ! siffla-t-elle. Non mais qu'est-ce qui t'est passé par la tête ? Tu te crois malin ? Je fais comment moi maintenant ? Tu m'expliques comment je suis censé réagir ? C'est ma directrice de stage bon sang !

- Hé, Alexa, calme-toi, souffla John en posant ses mains sur ses épaules. Détends-toi, on va juste aller manger un bout et jouer une partie de Quidditch. On change rien à nos plans, le seul truc qu'il y a, c'est une personne en plus, ok ? demanda-t-il en me souriant. Agis normalement, c'est une personne comme une autre.

Alexa ouvrit la bouche pour répliquer, mais au même moment, Ashley réapparut dans la salle et Alexa se tourna vers elle. Bon, d'accord, elle ne pouvait plus reculer maintenant. Il fallait qu'elle se calme et qu'elle fasse comme son frère le lui avait dit. Agir normalement. Prenant une grande inspiration, Alexa afficha alors un sourire. Elle tiqua légèrement devant le sourire moqueur de sa collègue, mais ne releva pas.

- Oui, vous avez raison ! On y va alors !

Ils sortirent tous de l'hôpital, se retrouvant dans une ruelle vide. La nuit était là depuis un petit moment maintenant. Décidant de se presser un peu, Alexa fit un signe de tête à John pour lui signifier de transplaner. Elle se tourna ensuite vers Ashley et lui tendit la main.

- Je vais vous faire transplaner jusqu'au restaurant, déclara-t-elle en affichant un léger sourire.

Quelques secondes après, il n'y avait plus personne dans la ruelle et les trois jeunes atterrissaient devant un restaurant du Chemin de Traverse. Alexa se détendit légèrement en voyant un endroit connu où elle se sentait particulièrement à l'aise et offrit un sourire à la femme à côté d'elle.

- Et voilà ! C'est ici ! Le restaurant est tenu par un de nos ami, expliqua-t-elle tandis qu'elle montait les premières marches menant à la porte d'entrée, derrière son frère, du coup, c'est assez simple d'avoir une table. Et puis, on est des habitués.

Pourquoi est-ce qu'elle racontait sa vie ? On s'en foutait de ça ! Elle ne pouvait pas juste entrer dans le restaurant, s'asseoir à sa table et commander ? Poussant un léger soupir, la jeune femme passa la porte du restaurant en secouant légèrement la tête, histoire de se remettre un peu les idées en place, et se dirigea machinalement vers le fond de la salle, où il y avait leur table. Une fois devant, John tira une chaise d'une table voisine et la rajouta, permettant ainsi à Ashley de s'asseoir. Alexa prit place en face de cette dernière, John à sa droite. Voilà. Maintenant, il y avait le plus dur à faire.

Engager la conversation.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage
    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 18
Arrivé sur Poudnoir : 26/10/2015
Parchemins postés : 251



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ashley C. Prewett


MessageSujet: Re: Et c'est le drame [pv Alexa] Ven 8 Juil - 17:00

Alexa tendit sa main à sa supérieure afin de la faire transplaner, main que ladite supérieure saisit en souriant. Quelques instants après, les voilà tous les trois sur le Chemin de Traverse. Ashley épousseta et lissa son manteau. Alors qu'ils montaient les marches, elle écoutait Alexa lui expliquer pourquoi ce restaurant-ci et pas un autre en hochant la tête. Lorsqu'ils franchirent la porte du restaurant, Ashley détailla absolument tout ou presque, des serveurs à la décoration en passant bien sûr par les autres clients déjà attablés, et cela sans pour autant essayer de paraître réellement discrète. La curiosité n'était pas, selon elle, un si vilain défaut que l'on disait. Ce que les autres pourraient penser d'elle ne l'importait que très peu, pour ne pas dire pas du tout. Les deux seules personnes qu'elle connaissait étaient Alexa et son frère. Or, cette première était évidemment consciente de la curiosité d'Ashley -à noter que, dans son genre, Turman n'était pas un exemple de désintérêt (pour les potins, notamment). Dès le début du stage d'Alexa, les deux femmes s'étaient trouvé un intérêt commun pour les ragots et commérages en tout genre. Elles ne lançaient pas de rumeur -après tout, elles n'avaient plus douze ans-, mais elle les commentaient et en riaient allègrement.

Les trois sorciers se dirigèrent vers le fond de la salle. Arrivés devant la table de prédilection de la fratrie, le jeune homme tira une chaise pour Ashley. Elle remercia John et lui sourit, avant de retirer son manteau et de le poser sur le dossier. Ils prirent tous (enfin, tous, ils n'étaient que trois après tout). Maintenant, il allait falloir lancer la discussion. Manifestement, ni le frère, ni la sœur ne semblait motivé et-ou inspiré pour aborder un sujet qui aurait été, à n'en pas douter, absolument passionnant. Après un court silence, Ashley lança, un peu au hasard.

-Et donc, vous venez souvent ici? Il n'y avait pas plus bateau comme phrase, mais elle n'avait rien de mieux en stock. Elle n'allait pas non plus commencer un interrogatoire - quoi que. Après avoir balayé une fois de plus la salle du regard, Ashley sourit et reposa ses yeux sur Alexa et John. -C'est convivial, j'aime bien. Je ne connaissais pas.

Non, franchement, ce n'était pas la meilleure amorce qui existait, mais elle n'avait rien d'autre en tête. Ce n'était pas comme si elle ne devait pas être là, non, évidemment. Le serveur venait de déposer leurs plats à un couple, attablé à une table non loin de la leur. Ils devaient avoir approximativement la cinquantaine et se disputaient pour une raison absolument inconnue aux yeux des autres clients. La femme semblait totalement indifférente aux phrases de l'homme en face d'elle, alors qu'il se démenait pour faire passer son énervement tout en étant le plus discret possible. Il fallait être honnête: malgré le fait qu'ils se disputent en plein dîner au restaurant, ils avaient la présence d'esprit de ne pas provoquer d'esclandre et de rester (plus ou moins) silencieux. Cette discrétion, qu'ils tenaient donc absolument à conserver, ne faisait qu'augmenter le caractère risible de la situation. Le serveur les avait quitté assez rapidement pour se diriger vers la table des trois compères, à qui il adressa un large sourire. Visiblement, il connaissait le frère et la sœur. Ou alors, il était exagérément souriant avec tous les clients.

-Alexa, John,il regarda Ashley madame, bonsoir ! Que vous faut-il pour le moment?

Effectivement, il connaissait les Turman. A moins qu'il possède les capacités nécessaires pour deviner le prénom de deux personnes sur trois, mais cette hypothèse n'était que très peu -voire absolument pas probablement. Ashley n'avait pas touché à la carte des boissons jusque là, ce qu'elle fit (peut-être un peu tard). Elle lut rapidement quelques noms de boissons, et releva la tête pour regarder tour à tour le serveur, Alexa et John, et interrogea ces derniers.

-Qu'est-ce que vous prenez, vous? Un rhum-cerise pour moi, s'il vous plaît.

Après avoir récupéré la commande des trois, il repartit. Ashley regarda de nouveau le frère et la soeur. Elle n'avait finalement pas eu la réponse à sa question d'amorce. Allez, c'est parti, on relance.

-Bon, je suppose qu'effectivement, vu la réaction du serveur en vous voyant, vous êtes des habitués.

S'il y avait bien une alternative à sa soirée à laquelle la guérisseuse n'avait pas pensé, c'était celle-ci. Elle aurait dû partir vers vingt heures trente, après avoir discuté une demi-heure avec ses collègues. Elle se serait ensuite immédiatement rendue chez Theo, son cher et tendre. Ils se seraient ensuite raconté leur journée respective (même si elles ne constituaient pas quelque chose de très intéressant) autour d'un repas plus ou moins réussi et préparé avec plus ou moins d'amour par Theo. Ou, s'ils étaient venus à se disputer pour une raison quelconque et bien souvent ridicule, elle serait repartie chez elle théâtralement. Ensuite, elle aurait passé la soirée à ruminer sur le ''caractère vraiment insupportable'' de celui qui lui servait de petit-ami. Mais non, Ashley n'aurait jamais pensé à un dîner au restaurant avec sa stagiaire et le frère de cette dernière. Si, peut-être inviter Alexa au restaurant (ou ailleurs, cela aurait été à voir) à la fin de son stage, pour le fêter dignement. Mais pas maintenant, non. Enfin, ce n'était pas si grave: comme elle se l'était déjà dit avant d'accepter, cela allait leur permettre de se découvrir un peu plus.


Dernière édition par Ashley C. Prewett le Ven 12 Aoû - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 16
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 100



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Et c'est le drame [pv Alexa] Mar 26 Juil - 20:50

Alexa, il fallait bien l’avouer, n’était pas particulièrement à l’aise dans cette situation. Elle aimait énormément Ashley, mais il n’en restait pas moins que cette dernière était sa supérieure hiérarchique et, à cause de cela, le jeune Médicomage ne pouvait se permettre trop de familiarités avec elle. Elle n’avait pourtant pas cette même gêne lorsqu’elles étaient au travail. Alexa aimait plaisanter avec Ashley et, surtout, rire des rumeurs en tout genre qui parcouraient les couloirs de l’hôpital. Etant toutes deux de nature curieuse, elles s’entendaient bien sur le sujet. Mais là, Alexa ne se sentait pas aussi à l’aise. A Sainte-Mangouste, elle pouvait facilement se remémorer les limites à ne pas franchir. Ici, elle avait plus tendance à se relâcher et à se laisser aller : elle avait peur de faire quelque chose de travers et d’ainsi perdre son stage, et le début d’amitié qui naissait entre elle et sa supérieure. Néanmoins, une fois assise à sa place habituelle, la jeune femme n’eut plus le loisir de reculer. Elle allait bien devoir affronter ce dîner et tout faire pour le rendre le plus agréable possible. Ce qui incluait de surveiller étroitement son frère.

La jeune femme ne remit les pieds sur terre que lorsque Thomas, serveur et ami, s’approcha d’eux, le sourire aux lèvres.

- Thomas ! Comment vas-tu ? demanda-t-elle en l’embrassant sur la joue.
- Ça va, répondit Thomas en souriant davantage. Alors ? Qu'est-ce que je vous sers ?
- Pour moi, ce sera une Bièreaubeurre, comme d'habitude, répondit la jeune femme une fois qu'Ashley eut commandé.

C'était peut-être un peu enfantin comme boisson, si on comparait ça au rhum-cerise d'Ashley et au Pur-Feu de John, que ce dernier venait de commander. Mais Alexa adorait la Bièreaubeurre. C'était sa boisson préférée et elle n'allait pas s'en priver pour paraître plus mature, ou une connerie du style.

Ashley lança alors la conversation, brodant autour des seuls sujets disponibles pour le moment : le serveur et le restaurant. Affichant un sourire aimable, Alexa se détendit quelque peu.

- En effet, nous venons souvent ici. Il faut dire que nous connaissons bien Thomas. Il était à Gryffondor, dans la même année que nous. Donc, forcément...

Le silence revint rapidement à la charge et la jeune femme décida de relancer les choses, une fois que Thomas eut porté les commandes.

- Je dois avouer que j'aime bien venir ici après la journée à Sainte Mangouste. C'est... relaxant. Pas que j'ai vraiment de pression, je ne suis tout de même qu'en stage, mais c'est toujours bien de souffler un coup après le travail, je trouve.

Soudain, une pensée traversa l'esprit de la jeune stagiaire et Alexa releva la tête vers Ashley.

- En parlant de souffler, il paraît que Monsieur Gavin va prendre sa retraite ! C'est vrai ?

Monsieur Gavin, ou le médecin le plus gentil mais également le plus vieux de l'hôpital. Il gérait le service des Blessures par Créatures Magiques. Alexa avait passé quelques temps sous sa coupe, comme elle avait passé quelques temps aux urgences, et penser que cet homme allait quitter l'hôpital était à la fois étonnant et prévisible. Elle avait entendu cette rumeur peu de temps avant de finir sa journée, et elle l'avait oublié avec l'incident du casier. Mais, maintenant qu'elle y pensait, elle voulait des précisions. Sa curiosité n'avait d'égale que celle d'Ashley, alors qui de mieux pour la renseigner sur le départ de Monsieur Gavin ?

- Je ne m'attendais pas du tout à ça, poursuivit-elle. Il faut dire qu'il est quand même encore très en forme, malgré son âge. Et puis, il est d'une douceur incroyable avec les patients. Comparés à certains... maugréa-t-elle en faisant une légère grimace.

Elle n'avait pas besoin de citer de noms, Ashley savait mieux qu'elle qui, parmi les Médicomages, ne faisait pas particulièrement attention à ménager les patients.

- Monsieur Gavin... intervint alors John, l'air de réfléchir. C'était celui du service des Créatures Magiques, c'est ça ?
- Blessures par Créatures Magiques, précisa Alexa en sirotant sa bièreaubeurre.
- Ouai. Et, du coup, t'as toujours pas été au service des Potions, là ? demanda-t-il. C'est ça qui l'intéresse le plus, en fait, ajouta-t-il en se tournant vers Ashley, un petit sourire aux lèvres. Les potions, elle adore ça ! Et, franchement, pour s'en tirer avec un Optimal à ses BUSE et ses ASPIC, alors qu'on avait Rogue comme prof, c'est qu'elle est douée !

Alexa lança un regard déconcerté à son frère, avant de lui faire les gros yeux. Il jouait à quoi, exactement ? S'il essayait de forcer un peu le passage, c'était pas très subtile. Bon, de toute façon, la finesse et John, ça ne collait pas ensemble. Légèrement gênée, Alexa lança un sourire à Ashley avant de rire légèrement du comportement de son frère. Mieux valait faire ça, plutôt que d'en être outré. John jouait juste son rôle.

- Bien sûr, se contenta-t-elle donc de souffler. Vous avez connu Rogue, Ashley ? Je sais que ça fait un moment qu'il enseigne, alors je suppose que oui, ajouta-t-elle en souriant.

Voilà, ça, c'était un bon sujet de conversation. En plus, et c'était assez étrange, les deux femmes ne l'avait jamais abordé. La plupart du temps, elles commentaient gentiment les quelques rumeurs qu'elles parvenaient à glâner par-ci, par-là, ou bien elles parlaient de choses en relations avec leur travail. Elles n'avaient encore jamais parlé de Poudlard. Oui, c'était un très bon sujet. Et il était suffisament vaste pour tenir un petit moment sans trop de problèmes.

Soulagée, le sourire d'Alexa s'agrandit. Et bien voilà, peut-être que ça s'annonçait un peu mieux maintenant.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne






Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Et c'est le drame [pv Alexa]

Revenir en haut Aller en bas

Et c'est le drame [pv Alexa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Moldu :: Sainte-Mangouste
-