POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


    | Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    |  Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    avatar
    Date de naissance du joueur : 15/10/1987
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 23/01/2016
    Parchemins postés : 60



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Owain Gallagher


MessageSujet: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Jeu 14 Avr - 18:44

Rien que pour emmerder son frère, toujours son grand frère, il avait l'avait avaler et maintenant, il était étalé là par terre, de la mousse baveuse dégoulinant de sa bouche. Entre-temps, entre le temps où il avait avalé sa potion et sa semi-inconscience de maintenant, le jeune homme avait transplaner au hasard ou presque, ayant soudainement pensé à sa moldu de mère (sans trop savoir pourquoi, la potion avait sûrement commencé a agir, emmenant avec elle son lot de pensées incohérentes), quoiqu'il en soit, il avait transplaner et c'était retrouver dans une ruelle du Londres moldu ; Owain avait dû faire quelques pas, voir plus, un souvenir vague dans son esprit puis c'était écrouler par terre. Oh, il ne s'en souciait pas, pas dans l'état ou il se trouvait, parti dans un tripe hallucinatoire, Owain ne se rendait pas vraiment compte de ce qui se passait. Son corps fut secoué de convulsions, il ne s'en rendit pas compte, ses yeux se révulsèrent et le délire se fit plus profond, l’emmenant dans un pays merveilleux, fait de couleurs vives, ondulante, de chants que l'on pouvaient voir.

Il eut la sensation de s'enfoncer dans le sol et de flotter, il eut l'impression de ne plus avoir de corps, de n'être fait que d'air, puis de peser plus lourd qu'un sac de plomb, quoiqu'il ait pu avaler, c'était fort, et toxique surtout. Cette potion, un client l'avait donner, en échange d'un livre, parfois certaines personnes ne pouvaient payer avec de l'argent, parfois le libraire acceptait des échanges, de faire du troc. Sa curiosité avait été piquée lorsqu'il avait vu la potion dans la petite fiole en verre, si lumineuse, si étrange, on aurait dit une petite galaxie enfermer dans une fiole en verre, quelque chose d'extraordinaire. Son frère évidemment, son père n'étant pas là pour faire la morale, avait râler, dit qu'il devait jeter la potion, de surtout pas la boire, alors juste pour le contrarier, il, ce l'était enfiler d'un coup puis partie se promener, sans dire mots. Pour une fois, il était habillé, ce qui n'était pas une mauvaise chose, maintenant qu'il était tout à fait incapable de bouger, pratiquement inconscient du monde extérieur à son délire.

Il eut vaguement conscience de quelqu'un le tournant vers le coté tandis qu'il vomit son dernier repas, c'est-à-dire un gâteau au chocolat, mais ce fut tout, le reste tenant au tripe le plus délirant qu'il n’eut jamais connu, même les champignons les plus forts qu'il avait mangé, n'arrivaient à la cheville de cette putain de potion. La potion devait le tuer, très certainement, petit à petit, mais rien que pour emmerder son frère moralisateur, cela valait le coup et puis, autant mourir en faisant rire la galerie « Hey regarder cet idiot, il a bu du poison ce con, avec le sourire s'il vous plaît ! » Un rire guttural s’échappa de sa gorge sèche, ah, il devait en donner du spectacle, a rire, les yeux révulser, sa tête probablement trempée dans son vomie, quoique, Owain sentait quelque chose de doux sous sa joue, comme le tissu d'une cape (et oui, il pouvait faire la différence entre plusieurs tissus rien qu'au toucher, à moins que cela ne fasse partie de son hallucination, comment savoir?). Des voix s'élevèrent, disant qu'il fallait l’emmener à l'hôpital pour l'amour de dieu, à, mais non, lui n'était pas d'accord. À vrai dire, il ne savait pas exactement pourquoi, bon dieu, il n'était pas d'accord, mais, cette soudaine révulsion à aller à l’hôpital, le poussa à ramper, du moins il eut l'impression de ramper, de là à ce qu'il le face vraiment, il était parti trop loin dans son délire pour être sur à cent pour-cent sur de ce qu'il faisait.

Son rire en tout cas, ne se calma pas bien au contraire, il augmenta, commençant à faire sérieusement mal à son ventre, comme à sa gorge, et putain, son cœur commençait à battre un peu trop fort non ? Des mains semblèrent l’agripper ou il crut que des mains l’agrippèrent, vous l'aurez compris, Owain n'était pas certain de ses sensations, il essaya tout de même de se débattre, le contact, il n'aimait pas cela et toutes ces mains bordel, c'était indécent ! On le supplia de se calmer, il voulut mettre un coup de coude à cette personne, il se débattu, voulu mordre et griffer, quelqu'un lui colla une droite, ce qui n'aida pas à le calmer, bien au contraire. Il devint une bête sauvage, il était sur et certain, la potion l'avait transformer en animal, il le pensait réellement, quelqu'un se posa sur sa poitrine histoire de le maintenir au sol, il s'énerva dix fois plus. Puis, soudainement, plus rien, juste une lumière intense devant ses yeux à la place des hallucinations, puis les couleurs revinrent puis enfin l'apogée des hallucinations, il flotta au milieu des étoiles. C'était beau, c'était merveilleux, tellement que cela l'apaisa au point que son corps devint mou, n’eut plus aucune réaction, quel bonheur, était-il mort ? Peut-être, était-ce ça la mort ?

C'était possible, comment savoir, quelle putain de potion. Son cœur, si rapide au début, commença à ralentir, de plus en plus, au fur et à mesure qu'Owain flotta dans cet espace infinie, lui donnant l'impression de parcourir le vide interstellaire. Puis les consultions revinrent, plus forte, plus déchirante, la douleur s'invita, devenant à la fois insupportable, presque délicieuse aussi, curieusement, le jeune homme trouva cette nouvelle sensation, presque agréable ? Preuve que son cerveau était sérieusement atteint, à moins qu'encore une fois, tout ne tenait qu'au délire et qu'il était tout bêtement étendu là, sans bouger, sans personne autour pour se soucier d'un type étendu par terre comme un cadavre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 146



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Lun 18 Avr - 22:40

Le Londres Moldu, pour Alexa, c’était une bulle d’air qu’elle prenait plaisir à retrouver entre deux patients. Les rues bondées de monde, les voitures, les boutiques… C’était étrange, mais elle y trouvait une certaine forme de liberté, même si elle savait qu’elle était autant en danger ici que dans le Londres Sorcier. Bon… peut-être pas autant en danger, mais quand même. Elle prenait soin à s’habiller de la façon la plus moldue qu’il puisse exister à chaque fois qu’elle se risquait à prendre quelques instants de repos dans cet univers qui avait tout de même constitué une bonne partie de sa vie. Elle conservait néanmoins toujours une cape dans son sac au cas où elle aurait dû passer de l’autre côté de la barrière séparant les deux mondes. C’était une petite mesure de sécurité qui s’ajoutait à sa baguette, qui était bien enfoncée dans sa poche.  C’était le strict minimum si la jeune femme ne voulait pas se retrouvait dans l’impossibilité de fuir ou de riposter.

Poussant un léger soupir, la jeune femme ferma légèrement les yeux, profitant du petit vent frais qui lui caressait le visage. Elle avait l’impression qu’il emportait les mauvaises pensées avec lui, même si c’était loin d’être le cas. Elle savait qu’une fois de retour au QG, elle devrait de nouveau se couper en quatre pour assurer les soins et autres missions qui lui seraient confiés. Elle ne rechignait pas à la tâche et elle était prête à tout pour faire avancer l’Ordre, mais elle aimait aussi profiter de ces quelques instants de répit avant de se replonger dans le bain. Passer quelques heures sans avoir à faire face à des mines souffrantes, sans avoir à se retrouver devant des membres mutilés, des personnes au bord de la dépression, pour la Médicomage, c’était quelque chose de très libérateur. Et elle en profitait dès que possible. Surtout que, ce dernier temps, elle n’avait pas été au mieux de sa forme.  Mais elle allait mieux maintenant, c’était indéniable. De toute façon, elle n’avait pas le droit de se relâcher. Elle devait rester forte pour pouvoir continuer à défendre l’Ordre et se battre.

Chassant ses pensées embêtantes de son esprit d’un léger mouvement de la main, Alexa reconcentra son attention sur ce qu’il y avait autour d’elle, à savoir les boutiques et les gens qui passait. C’est à ce moment-là que la jeune femme remarqua un attroupement de personnes, un peu plus loin devant elle. Intriguée, la jeune femme s’avança, prenant soin de rabattre un petit peu plus la visière de sa casquette noire sur sa tête. En s’approchant, la jeune femme perçut l’agitation qui régnait chez les gens rassemblés et elle s’avança davantage, poussant légèrement quelques personnes pour voir ce qu’il se passait. Elle découvrit alors un spectacle qui réveilla en elle ses instincts de Médicomage et elle ne put s’empêcher de prendre les choses en mains. Réagissant sans même réfléchir, la jeune femme s’avança plus fermement.

- Excusez-moi, laissez-moi passer, je suis médecin ! s’exclama-t-elle.

Cela suffit à lui libérer un passage jusqu’à l’homme qu’elle avait entr’aperçut de l’autre côté de la barrière que formait l’attroupement de curieux. Autour d’elle, les gens la questionnait, voulait savoir. Elle ne leur répondit pas, se précipitant sur l’homme au sol qui semblait dans un état lamentable. Le pauvre bougre était face contre terre et des borborygmes répugnant s’élevait parfois jusqu’aux oreilles de la jeune Médicomage. Se débarrassant de son sac, la jeune femme tenta le plus délicatement du monde de retourner l’homme sur le côté pour pouvoir l’examiner plus attentivement. Son estomac ne sembla pas apprécier la chose car à peine venait-elle de le bouger que ce dernier rejetait ce qu’il contenait encore quelques instants plus tôt. Refoulant tant bien que mal une grimace de dégoût, la jeune femme termina de mettre l’homme dans une position plus sûre pour lui, qui l’empêcherait de s’étouffer si son estomac faisait encore des siennes. Alors qu’Alexa sortait sa cape de son sac pour en faire un support de fortune pour le pauvre homme, ce dernier laissa échapper un rire guttural. Cela confirma l’hypothèse de la jeune femme selon laquelle cet homme devait être sous l’effet d’un produit illicite assez puissant ou très fortement dosé. Elle ne savait pas ce qu’il avait pris, mais ça ne lui faisait pas du bien, ça, c’était certain. Une fois que sa cape fut placée sous la tête de l’homme, la jeune femme se tourna vers les passants.

- Est-ce que l’un d’entre vous aurait une petite lampe de poche, quelque chose dans le genre ? s’exclama Alexa, légèrement stressée.

La première chose à faire était de voir si l’homme était toujours réceptif aux signes extérieurs à son délire. La suite viendrait après. Tandis qu’un homme lui donnait ce qu’elle avait demandé, une femme déclara qu’il fallait l’emmener d’urgence à l’hôpital pour qu’il se fasse soigner. Selon Alexa, c’était également la meilleure chose à faire. Elle aurait très bien pu soigner cet homme s’il n’y avait pas eu tout ce monde autour d’elle. Elle se baladait toujours avec quelques soins dans son sac et elle avait toujours du bézoar avec elle. Cela aurait permis de stopper les effets néfastes de l drogue qui semblait faire délirer l’homme. Mais avec toutes les personnes autour d’elle, elle ne pouvait se permettre d’utiliser des soins sorciers. La meilleure solution restait donc d’appeler une ambulance, et de toute urgence.

Malheureusement, l’homme ne semblait pas d’accord avec cela.

Avant que la jeune femme n’ait pu réagir, ce dernier avait commencé à ramper sur le sol. Il tentait tant bien que mal de s’éloigner. Alexa réagit rapidement et tenta de la calmer en lui parlant, mais il ne semblait pas réceptif. La Médicomage était en train de se demander s’il avait vraiment réagis à ce qu’avait dit la femme ou s’il était seulement en train de vivre profondément dans le trip dément qu’il s’était infligé. De plus, son rire repartait de plus belle et, pour être totalement franche, Alexa trouvait cet homme aussi effrayant que pathétique sur l’instant. Se droguer au point d’en perdre totalement la tête, la jeune femme ne comprenait pas. Elle ne comprenait pas ce qu’il y avait de si bien à être dans un état si lamentable, juste pour se couper du ponde le temps de quelques heures. Mais bon, ce n’était pas le moment de penser à ça.

Alors que l’homme continuait à s’éloigner en rampant, un homme vint prêter main forte à la jeune femme pour tenter de le stopper et de le maintenir calme. Alors que l’homme tentait péniblement d’attraper les poignets du pauvre délirant, Alexa aperçut tout à coup un morceau de bois brun dépasser de la poche de ce dernier. Stupéfaite, la jeune femme ne put même pas réagir quand l’homme qui était venu l’aider donna se fit mordre le bras par l’enragé, qui ne semblait pas apprécier le fait de se faire maintenir ainsi. C’était donc un sorcier. Cela changeait absolument tout. Il n’était plus question de l’emmener à l’hôpital. Pas dans un hôpital moldu en tout cas. Si le problème provenait non pas d’une drogue quelconque mais de quelque chose lié de près ou de loin au monde sorcier, cela devenait problématique.

Se creusant les méninges, la jeune femme ne parvint au bout du compte qu’à une seule solution : il fallait qu’elle parvienne à calmer le délire de cet homme ici et maintenant pour éviter que les gens qui ne l’entouraient ne découvrent l’existence d’un monde bien trop sombre pour eux. Elle avait de la chance que la foule qui s’amassait derrière elle semblait attendre son signal pour appeler l’ambulance. Il fallait qu’elle fasse vite.

Sans réfléchir, ou plutôt en réfléchissant à la vitesse de la lumière, la jeune femme se décida et se précipita sur son sac, fouilla dedans quelques secondes puis en ressortit un bézoar fermement serré dans son poing. Prenant les choses en main, elle fit reculer l’homme et, sans réfléchir, s’installa à califourchon sur le sorcier, tentant de lui maintenir les bras collés au corps grâce à ses jambes.
Si Alexa était parvenue à se faire embaucher après son stage à Sainte Mangouste, ce n’était pas particulièrement grâce à ses compétences exceptionnelles en soins, en potions, ou en sortilège. Non. Si elle avait réussis à se faire une place dans le personnel du célèbre hôpital, c’était en grande partie pour sa capacité à réagir. Elle n’avait pas peur de prendre les patients à bras le corps. Ses années de Quidditch lui avaient pas mal servit dans certains cas, et là encore, cela se montrait utile. Elle n’était pas particulièrement musclée, mais elle l’était suffisamment pour parvenir à maintenir l’homme immobile quelques secondes, le temps d’enfoncer le bézoar au fond de sa gorge. Une fois que cela fut fait, le corps de l’homme se détendit. Un murmure impressionné s’éleva de la foule qui entourait la scène, qui, à cet instant, ressemblait plus à un combat de rue qu’à des soins, mais Alexa n’y prêta pas attention. Elle s’ôté immédiatement de l’homme, le laissant respirer, puis elle prêta attention à sa réaction.

Pendant quelques minutes, le bézoar sembla agir et l’homme se calma. Il était maintenant étendu sur le dos, l’air plus détendu. La jeune femme fronça légèrement les sourcils et s’approcha davantage de l’homme. Elle était à genoux à côté de l’homme. Elle ne s’était même pas rendue compte que sa casquette n’était plus sur sa tête. Elle n’avait d’yeux que pour l’homme. Elle attendait de voir s’il y avait rechute, ou si le bézoar suffisait.

Alors que la jeune femme commençait à croire que le pire était passé, l’homme se mit à pousser des gémissements de douleurs, qui se transformèrent ensuite en petits cris. A ce moment-là, la panique que la jeune femme avait refoulée au plus profond d’elle commença à reprendre le dessus et Alexa jeta un regard paniqué au gens autour d’elle. La femme qui avait suggéré d’emmener l’homme à l’hôpital avait sortis son téléphone et commençait à composer le numéro des urgences. Paniquée, Alexa se saisit le plus discrètement possible de sa baguette et lança un accio sur l’objet qui échappa aux mains de la femme pour aller s’écraser au sol, à quelques centimètres de la jeune Médicomage. Très bien. Cela lui donnait quelques secondes de plus pour réfléchir à ce qu’elle allait faire.

Fermant les yeux, la jeune femme se mit à réfléchir le plus vite possible.  Dans l’immédiat, que pouvait-elle faire pour cet homme ? Rien. Le bézoar ne semblait pas fonctionner. Elle avait bien d’autres potions dans son sac, mais l’aspect de ces dernières susciterait forcément des questions gênantes de la part des gens autour d’elle. De plus, elle ne pouvait pas administrer de potions à cet homme tant qu’elle ne savait pas si ces dernières n’entreraient pas en conflit avec ce qui provoquait cet état lamentable. Pour savoir si cela venait d’une potion, il fallait qu’elle lui fasse une prise de sang. Sorcière, bien entendu. Donc, en bref, elle ne pouvait rien faire tant qu’elle restait devant la foule de moldu qui les entourait. Il fallait donc qu’elle embarque cet homme avec elle. Mais elle savait pertinemment que personne ne la laisserait faire, quand bien même elle portait le titre de médecin.
Poussant un soupir, la jeune femme dû se rendre à l’évidence. Il ne lui restait qu’une seule option.

Et alors que les gens autour d’eux commençaient à sortir leurs portables pour appeler les urgences, Alexa se concentra et, la seconde d’après, les deux sorciers avaient disparus dans un craquement sonore, sous le regard éberlué des moldus.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    |  Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    avatar
    Date de naissance du joueur : 15/10/1987
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 23/01/2016
    Parchemins postés : 60



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Owain Gallagher


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Jeu 12 Mai - 17:32

Il n'en avait pas eu pleinement conscience sur le coup, mais quelqu'un lui avait enfoncé quelque chose de gros et plutôt solide dans la gorge. Bien enfourner, à tel point qu'il avait avalé cette chose en question, qu'est-ce que cela pouvait bien être ? Perdu dans son délire, Owain, n'avait pas fait attention, mais maintenant, quelque chose d'autre venait d'arriver, quelque chose qui le fit revenir plus ou moins dans la réalité. Il eut juste le temps de voir un parc, puis, soudainement un tout autre environnement, comme s'il venait de transplaner. Or, il ne venait pas de transplaner si ? Apparemment, cela ne pouvait être que la seule explication, dans le brouillard, essayant de reprendre pleinement ses esprits, le jeune homme ne remarqua pas tout de suite la présence de la jeune femme. Il se rappela son délire, évidemment, se senti à la fois idiot (parce qu'il avait un peu honte de l'état dans lequel il venait de se mettre, ce n'était pas des manières) et satisfait à l'idée d'avoir désobéi à son frère, certes en un acte tout à fait ridicule de rébellion, ceci dit, Owain n'avait jamais prétendu être une personne très mur, ni très rebelle d'ailleurs. Secouant la tête, il étudia son nouvel environnement, se disant que s'il venait de transplaner devant des moldus, il aurait de sérieux problème, songeant également au fait qu'il avait encore mal partout, comme des courbatures, pourquoi des courbatures ? Il ne venait pas de courir un putain de marathon si ?

Enfin, il remarqua la jeune femme présente à ses côtés, cela devait être elle, qui venait de transplaner, avec lui dans ses bras, vraisemblablement. C'était sûrement elle, qui lui avait enfoncé cette chose étrange dans la gorge, elle qui l'avait sorti de son coma délirant, elle qui venait de mettre fin à des douleurs ignobles et au combien délicieuses à la fois (Venait-il de se découvrir un côté masochiste ? Peut-être bien…). Il fronça les sourcils, pourquoi l'avait-elle aidé ? Ils étaient tout deux de parfaits inconnus, aucune raison qu'elle l'aide, sauf par pure générosité, qu'est-ce qu'elle avait bien pu lui enfourner dans la gorge ? S'y connaissait-elle en remède contre les potions inconnues et totalement délirante ? L'idée qu'elle puisse être tout bonnement un guérisseur germa dans son esprit, ce qui serait l'explication la plus logique, mais alors, pourquoi ne pas l'emmener à Saintes Mangouste ? Peut-être bien parce qu'il était devenu soudainement très violent à l'idée d'aller dans un hôpital, il se demanda soudainement si ce n'était pas elle qu'il avait mordu, elle qui lui avait collé une droite, d'ailleurs, il pouvait encore sentir le coup et se douta qu'un magnifique bleu devait orner son visage, une belle blessure de guerre (Et son père, son frère, demanderaient sûrement ce qui lui était arrivé, il pouvait les entendre « bon dieu Owain, tu t'es battu espèce de crétin ? » Comme si c'était son genre). Peut-être que ce serait une bonne idée, qu'il dise quelque chose, regardant de nouveau autour de lui, il demanda tout simplement :

« Où est-ce qu'on est ? Je ne reconnais pas cet endroit, cela dit, je ne prêtant pas connaître toute la grande Bretagne par cœur… Vous croyez que nous devrions retourner à Londres histoire d'effacer la mémoire de tous ces moldus ? Oh, merde, je n'ai pas envie d'avoir des ennuis avec le ministère, enfin, je pourrais toujours dire que j'étais inconscient, ce n'est pas moi après tout qui ai transplaner, c'est vous qui allez avoir des ennuis, ce qui est fâcheux également ... »

Il l'étudia plus attentivement, puis ajouta :

« Vous avez mis fin à mon délire en m'enfournant un truc dans le gosier, je ne sais pas si je dois vous remerciez ou être en colère à ce sujet. Je suppose que la réaction la plus normale serait de vous remercier, mais, cela dit, j'étais bien dans mon délire. Première fois que je prends un truc pareil, ça arrache en plus de ça, au goût, si vous ne m'aviez pas trouver, je serais peut-être mort à l'heure qu'il est, une mort bien stupide. »

Il éclata de rire, cette idée ne lui faisait donc pas peur, cela l'amusait énormément au contraire. Or, son rire ne dura pas, sachant qu'il n'était pas seul, la jeune femme devait le prendre pour un fou à lier. En fait, cela ne le dérangeait pas outre mesure qu'elle le prenne pour un dingue, ce n'était pas la première fois (et ça ne serait pas la dernière en fait). Soudainement, Owain décida qu'il serait bon de se lever, ce fut laborieux, ses jambes ne coopérant pas exactement comme il le voudrait. Elles tremblaient, semblaient faites de geler plutôt que de muscles, ce qui ne l'empêcha pas de se relever complètement, tant bien que mal. Brandissant sa baguette, le jeune homme s'exclama, très enthousiaste :

« Alors, on y va ? Supprimer les mémoires de ces moldus ? C'est notre devoir après tout, pour protéger la magie ! »

Parfois, Owain, n'était vraiment pas un adulte, mais plutôt un grand gamin stupide ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 146



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Lun 30 Mai - 22:24

Quand la jeune femme atterrit enfin avec l'homme dans les bras, elle ressentit une forte secousse. L'atterrissage avait été brutal. Rapide, et brutal. Elle s'écarta rapidement de l'homme pour vérifier qu'il allait bien. Elle fut soulager de voir qu'il n'avait pas été désartibulé. Il semblait juste avoir énormément de mal à sortir du délire dans lequel il s'était plongé. Alexa poussa un profond soupir et s'assit alors à côté de l'homme. Elle les avait fait transplaner dans un endroit à l'abris des regards, dans Hyde Park, dans un bosquet d'arbre entouré de buisson. Elle ne voulait pas attirer plus l'attention qu'elle ne l'avait déjà fait. Transplaner devant autant de personnes, c'était un acte dangereux. Pour elle, pour l'homme. Même pour l'Ordre. Si elle se faisait prendre, d'une façon ou du'ne autre, elle était salement dans la merde. Néanmoins, elle n'avait pas pu faire autrement que d'aider cet homme. Des élans un peu incontrôlables de bonté. Quelle idiote.

Plusieurs minutes passèrent sans que l'homme ne reprenne ses esprits. Finalement, alors qu'Alexa commençait à se demander s'il n'était pas tombé dans une sorte de coma ou d'état second, ce dernier se mit à gémir et à papillonner des yeux, avant de les ouvrir totalement et de regarder autour de lui, l'air perdu. Finalement, il se tourna vers elle, la dévisagea un instant, semblant se demander qui elle était, ou un truc dans le genre. Finalement, la première chose qu'il demanda, ce fut de savoir où il était. Logique.

- Vous êtes dans Hyde Park, monsieur. Ne vous en faites pas, tenta-t-elle de le rassurer.

Cependant, il n'avait pas l'air de particulièrement s'en faire. Il avait même déjà l'air d'être d'attaque pour retourner effacer la mémoire des Moldus. Et son raisonnement semblait suffisamment logique pour qu'il prenne conscience qu'ils pouvaient potentiellement être dans la merde, lui comme elle. Enfin, surtout elle, comme il venait de le lui faire remarquer. Légèrement irritée, Alexa répondit.

- Ce n'est pas moi qui ait prit un stupéfiant sorcier avant d'aller me promener dans le quartier Moldu avec ma baguette à moitié en dehors de ma poche et un accoutrement tout sauf discret, si vous voyez ce que je veux dire, fit elle en désignant les vêtements sorciers que portait l'homme. Alors, vous m'excuserez, mais je n'avais pas vraiment d'autres options. Surtout que vous n'étiez pas particulièrement coopératif, souffla-t-elle, irritée.

L'homme posa son regard sur elle et la détailla un instant. Nerveusement, la jeune femme passa une main dans ses dreads, puis fixa à son tour l'homme en face d'elle. Ok, il ressemblait franchement à un illuminé. Tandis que d'autres auraient été totalement perdus, lui ne semblait même pas paniquer une seule seconde. Si elle avait voulu, elle aurait pu le tuer sans qu'il s'en rende seulement compte. Il manquait vraiment de jugeote et d'instinct de survie. Finalement, il lui demanda si c'était elle qui " lui avait enfoncé un truc dans le gosier". Oui, c'était elle. Qui d'autre ? L'homme se demanda ensuite s'il devait lui en vouloir ou la remercier. Alexa, incrédule, l'écouta se vanter de sa prise de stupéfiant. Il semblait totalement fier de ce qu'il venait de faire. Comme si prendre des potions hallucinantes était une chose parfaitement normale et non-dangereuse. Puis il éclata de rire. Purement et simplement. Se demandant s'il ne valait pas mieux le stupéfixier, l'emporter ailleurs et lui effacer la mémoire avant de le laisser se débrouiller, la jeune se décida finalement pour ne rien faire de tout ça. Autant lui expliquer calmement les choses. Peut-être était-ce juste sa façon à lui d'être paniqué ?

- Ce que je vous ai donné était un Bézoar. Apparemment, ça a agis plutôt efficacement contre ce que vous avez pris. D'ailleurs, je ne sais pas ce que s'était, mais vous devriez éviter de recommencer, sermonna-t-elle en fronçant les sourcils. Vous auriez pu dire des informations gênantes devant ces moldus, ou pire : Mourir. Alors c'était peut-être un trip géniale, mais c'est à éviter à l'avenir.

Elle ne savait pas si son petit discours avait fait son effet, mais Alexa s'en fichait un peu en fait. Après tout, s'il voulait se défoncer, c'était son problème. Les cures existaient pour ce genre de chose. De plus, Alexa n'allait pas le harceler pour quelque chose qu'elle n'était pas en mesure de contrôler. S'il le désirait, il pouvait reprendre un stupéfiant en rentrant chez lui. Elle n'y pourrait rien si c'était ce qu'il décidait. Alors bon, se casser la tête pour ça...

Soudain, alors qu'elle était toujours à terre, l'homme décida de se lever, sans prévenir. Lorsqu'elle le vit vaciller, elle se leva à son tour précipitamment et le retint pour l'empêcher de tomber.

- Hé ! Doucement ! Vous êtes tout juste en train de vous remettre, calmez-vous.

Elle n'avait décidément pas soigné la personne la plus facile à gérer. Cet homme ne semblait pas près de se calmer. Au contraire, il semblait être habité par une énergie nouvelle et inépuisable. Poussant un léger soupir, la jeune femme remarqua alors qu'un hématome était en train de se former sur la joue de l'homme.

- Vous vous êtes pris un coup ? demanda-t-elle, les sourcils froncés. Je n'avais pas vu... Je peux soigner votre bleu, si vous le voulez ? proposa-t-elle.

Soudain, la surprenant une nouvelle fois, l'homme sortit sa baguette, lui demandant soudainement qu'est-ce qu'ils attendaient pour aller effacer la mémoire des moldus. Haussant les sourcils, la jeune femme lui lança un regard interloqué avant de secouer légèrement la tête de droite à gauche.

- Je ne crois pas qu'aller effacer leur mémoire soit une solution, tenta-t-elle de raisonner. Je ne sais pas pour vous, mais je ne maîtrise pas le sort d'oubliette et je ne prendrais pas le risque d'aller m'entraîner sur des gens qui n'ont rien demandé. Et puis, de toute façon, faites moi confiance, les moldus sont particulièrement doués pour se voiler la face. Notre monde ne risque rien, tempéra-t-elle.

Elle avait l'impression de parler à un enfant. Bon sang, mais qu'est-ce qui lui avait prit de se mêler de ça ? Elle qui était sortie pour se détendre un peu, elle se retrouvait avec un nouveau poids sur les épaules. C'était pas cool. Pas cool du tout.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    |  Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    avatar
    Date de naissance du joueur : 15/10/1987
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 23/01/2016
    Parchemins postés : 60



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Owain Gallagher


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Dim 3 Juil - 18:33

Les moldus, particulièrement doué pour ce voiler la face ? Genre, comme s'envoyer par eux-mêmes des sorts d'oubliettes ? Ce voiler la face était il une sorte de sort ? Il n'avait pas tout à fait compris le sens de la phrase, ou du moins, la compris totalement de travers. Ce voiler la face, une façon étrange de dire que les moldus seraient capables de magie sans baguettes, une sorte de magie qui leur donnerait le pouvoir étrange de ce voiler la face et donc, s'il comprenait bien cette expression, oublier bonnement et simplement ce qu'il venait de se passer et vaquer à leurs occupations comme si rien ne c'était passé d'extraordinaire sous leurs yeux ? Peut être était-ce un effet résiduel de la drogue, peut être était ce parce qu'il vivait dans une sorte de monde merveilleux en dehors de la réalité, peut être était ce parce qu'il avait parfois le QI d'un gosse et trop d'imagination, quoi qu'il en soit, cela le coupa court dans son élan et il commença à s'imaginer plein de trucs à propos des moldus, tout ça à cause d'une expression un peut mal comprise. Se rasseyant, le jeune homme frotta distraitement le bleu sur son visage, qui bientôt tournerait au violet puis au jaune sale puis au noir, à moins que ce ne soit le contraire ?

Elle lui avait proposé de le soigner, il n'y avait pas prêté attention , trop absorber dans ses propres pensées. Ce voiler la face, comme un voile posé sur le visage, serait de cette manière que le moldus procédaient ? Les moldus étaient-ils donc capable de faire de la magie à partir d'autres objets encore ? Après tout, il n'avait jamais compris le délire de sa mère autour des poulpes, mais peut-être était-ce une sorte de lien magique qui la reliait à ces étranges animaux aux multiples tentacules, aller savoir, peut être que ses fameux poulpes lui servait à repêcher des gens, dans la mer, avec leurs tentacules, sauf qu'elle avait fini noyé elle-même, les poulpes n'étaient peut-être pas de très bon re pêcheur de gens noyer (mieux valait se fier à un mec avec une cane à pêche, plus fiable n'est-ce pas). Oh allons donc, il partait un peut trop dans des pensées tentaculaires et un peut trop absurdes, en fait, Owain se sentait quelque peut confus, voir complètement perdu, il appuya sur son visage, ça faisait mal, elle lui avait posé une question à ce sujet non ?

« J'ai mordu quelqu'un, je pensais que c'était vous, une autre personne m'a foutu une beigne, j'ai cru que c'était vous aussi, pensais pas que j'étais le centre d'attraction de toute une foule, merde alors, me demande qui a eu la drôle d'idée de me cogner de la sorte, ce n'est pas très aimable de la part de cette personne, ceci dit, je peux comprendre que se faire mordre ne dois pas être très agréable, mais ouai, je crois que je n'avais pas très envie d'aller à l'hôpital, eh bien, tout est bien qui fini bien non ? »

Fronçant soudainement les sourcils, il lança sur un ton on l'on pouvait deviner le fait qu'il n'était pas tout à fait sûr de ce qu'il disait, en gros qu'il était très confus mais, avait besoin d'éclaircir un point :

« Ainsi, les moldus sont capables de magie, s'ils peuvent oublier qu'on a transplaner devant eux, une magie qui nous est inconnue, c'est ce que vous venez de dire ou j'ai encore tout compris de travers ? »

Oui, parce qu'Owain était tout à fait capable de reconnaître le fait que parfois, il était un idiot total, ne voyant pas en quoi cela était honteux (la plupart des gens sont stupides après tout). Le jeune homme anticipa d'avance les diverses réactions que la jeune femme pourrait avoir, à sa question. Soit elle roulerait des yeux et partirait en maugréant sur le fait qu'elle venait très certainement de sauver un grand imbécile, soit elle rirait de lui et se moquerait de son ignorance, soit elle lui répondrait avec moult détail s'il vous plaît, les détails sont toujours très importants. Et puis il avait faim en plus, certes cela n'avait strictement rien à voir avec le reste mais l'envie dévorante de dévorer un cheesecake le prit par surprise et commença lentement à envahir son esprit, ah, obsession quand tu nous tient !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 146



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Lun 11 Juil - 0:12

Alexa, c’était un fait, adorait son métier. Médicomage, c’était ce qu’elle avait toujours voulu faire. Soigner les gens, les aider, elle se sentait faite pour ça. Aussi, c’était sans réfléchir aux conséquences qu’elle s’était précipité pour aider cet homme, étendu au milieu d’une ruelle. Apprendre qu’il était sorcier l’avait soulagé d’un côté, mais avait également apporté son lot de panique. Elle n’avait pas réfléchit non plus, donc, en emmenant cet homme, en le faisant transplaner. Maintenant, elle se disait que ce n’était pas tellement grave. Ce qu’elle avait dit était une vérité. La Magie, pour les Moldus n’ayant pas connaissance de son monde, n’existait tout simplement pas. C’était juste quelque chose qu’on voyait à la télé, dans les contes, mais qui avait toujours soit une explication logique soit une source imaginaire. Alors Alexa ne s’en faisait pas. Les gens, et elle désignait par là tous les Hommes, avaient un talent naturelle pour oublier ce à quoi ils ne voulaient pas croire. Oh, bien sûr, ils se poseraient certainement la question de savoir comment cela avait pu arriver. Mais dans quelques jours, ils retourneraient tranquillement à leur petite vie en oubliant ce regrettable incident. Ou alors, ils lui trouveraient une raison logique.

Ne se rendant absolument pas compte du trouble de l’homme suite à l’exposition de ce fait, qui était très clair pour elle, la jeune femme laissa un silence s’étendre quelques minutes, en attente de la réponse à sa question. Si l’homme ne voulait pas être plus soigné que ça, elle allait certes tenter de le raisonner, mais elle ne pourrait rien y faire. Elle se voyait mal le bloquer à nouveau pour le soigner de force. Elle était Médicomage, pas Catcheuse. Quand, finalement, la réponse lui parvint, Alexa haussa les sourcils. Quelqu’un l’avait cogné ? Vraiment ? Mais qu’est-ce qui avait bien pu passer par la tête de cette personne ? D’accord, peut-être qu’il n’était pas particulièrement agréable de se faire mordre par un homme à moitié mort, mais ce n’était pas une raison pour le cogner.

- En effet, vous n’aviez pas très envie d’aller à l’hôpital, acquiesça Alexa avec un léger sourire aux lèvres. Mais ce n’était pas une raison pour vous frapper ! s’indigna-t-elle la seconde d’après. Vraiment, certaines personnes n’ont aucun respect pour les personnes en difficulté. Pour ce qui est de la foule, vous aviez transplané en plein milieu d’un trottoir, alors bon… Vous vous êtes vite fait remarqué. Mais, oui, vous avez raison, tout est bien qui finit bien, concéda la Médicomage en affichant de nouveau un léger sourire.

La question que lança l’homme à la suite de sa réponse laissa cependant la jeune femme perplexe.
Durant sa courte carrière de Médicomage, Alexa en avait vu passer des patients pas totalement nets dans leur tête. C’était souvent les cas les plus difficiles à gérer. Une majorité d’entre eux ne voulaient pas se rendre à l’hôpital et faisaient de la résistance. Le reste se laissait relativement faire, mais ils trouvaient toujours un moyen de se rendre ingérable. Au fil des patients, la jeune femme avait appris à plus ou moins gérer ce type de cas. Elle avait appris, un peu de force, il fallait bien le reconnaître, la patience et elle avait tant bien que mal réussit à gérer tous les patients à problème qu’elle avait pu croiser. Et elle en croisait pas mal, surtout en tant que Spécialiste en Potion. C’était à elle qu’on faisait appel pour injecter les calmants, entre autres. Elle intervenait donc souvent sur ce genre de cas.
Mais, là, l’homme qu’elle avait en face d’elle n’avait, de premier abord, rien d’anormal. Bon, il était vrai que prendre un produit hallucinogène n’était pas une preuve de stabilité mentale, mais elle avait connu des drogués très stable une fois sortit de leur période de délire. Alors, se dire que les Moldus pouvaient faire de la magie… Il devait bien savoir que ce n’était pas possible. Et, d’ailleurs, il semblait sérieusement douter. Alexa se demandait si c’était une réelle incompréhension de ce qu’elle avait dit, ou si c’était un fou qui percevait les choses d’une autre manière. Ou bien était-ce peut-être les derniers effets de la drogue qu’il avait prise. La jeune femme fronça donc les sourcils, interloquée.

- Euh… Non. Les Moldus ne font pas de Magie. C’était… une simple expression, vous voyez ? Comme quand on dit, euh…

Alexa n’avait pas l’habitude d’employer les expressions sorcières. Elle en connaissait certaine, car après sept ans d’études à Poudlard, on apprenait des choses, et pas seulement des cours, mais elle ne les utilisait pas souvent. Alors parvenir à trouver l’équivalent sorcier de cette expression Moldue était particulièrement compliquée, et la jeune  femme n’avait pas envie de se lancer dans moult explications pour faire comprendre à cet homme ce qu’elle venait de dire.

- C’est comme quand on dit que… euh… Enfin, je n’ai pas l’équivalent sorcier de cette expression, mais, en bref, ça veut dire que les Moldus sont très fort pour oublier ce qu’ils ne veulent pas croire, vous voyez ?

Elle était en train de le perdre, elle en était certaine. Et puis, pourquoi s’embêtait-elle à expliquer à un parfait inconnu une expression moldue alors que, de toute évidence, c’était un sorcier de pure souche qui n’avait presque jamais mis le pied dans son monde à elle. Elle aurait plutôt dû plier bagage depuis longtemps et retourner au QG de l’Ordre.

Poussant un léger soupir, Alexa passa une main sur son front et fixa ensuite l’homme dans les yeux. La jeune femme se rendit alors compte qu’elle ne savait même pas le nom de celui qu’elle venait de sauver.

- Au fait, je m’appelle Alexa Turman, ravie de faire votre connaissance, dit alors la jeune Médicomage en tendant la main à l’homme. Et vous ? Quel est votre nom ? J’aimerais bien savoir qui est l’homme que je viens de faire disparaître devant une dizaine de Moldus, plaisanta-t-elle rapidement.

Soudain, la fatigue s’imposa à elle. Comme ça, d’un coup. Elle était fatiguée, et elle aurait bien eut envie de se poser un peu. Mais il fallait encore s’assurer que l’homme allait définitivement bien et, surtout, qu’il puisse rentrer sans encombre.

Oui, Alexa, c’était un fait, adorait son métier. Mais cela n’empêchait pas ce dernier d’être parfois particulièrement fatiguant. Comme maintenant.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    |  Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    avatar
    Date de naissance du joueur : 15/10/1987
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 23/01/2016
    Parchemins postés : 60



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Owain Gallagher


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Sam 30 Juil - 0:00

En fait, la pauvre jeune femme semblait fatiguer et, Owain se demanda s'il n'était pas la cause de cette fatigue. C'était possible, elle lui avait sauvé la vie après tout et il était là à divaguer sur la magie et les moldus, parfois il était juste idiot. Or, il n'était pas non plus très doué les interactions sociales, parler aux gens tout ça, les remercier, être agréable… Bref, ce n'était pas du tout évident pour notre jeune sorcier. Au moins, il pourrait faire un petit geste, de plus, elle avait bien tenté de l'éclairer, donnant une certaine explication, sans grand succès certes, mais au moins elle avait essayé. Owain reconnaissait au moins cela (une petite voix dans sa tête insista également sur le fait qu'elle venait de sauver sa vie putain), que faisaient les gens normaux dans ce genre de situation ? Il était affamé, elle était crevée, peut être que ces deux choses pourraient s'allier et donner un résultat tout à fait satisfaisant, du genre tout deux allongé dans l'herbe à manger des petits gâteaux. Sauf qu'il n'avait pas de petits gâteaux, ce qui était fort dérangeant.

Quoiqu'il en soit, elle lui tendit la main en se présentant, à oui, se présenter, c'était déjà un début. Il tendit la sienne, répondant sur un ton enjouer :

« Owain Gallagher, ravie que vous m'ailler récupéré sur le trottoir, quoique maintenant, j'aurais préféré que nous soyons dans un salon de thé, au moins nous aurions pu manger des petites choses fun et sucrées. »

Il se rallongea dans l'herbe, profitant pendant un instant du calme paisible du parc, la jeune femme, Alexa, avait choisi un lieu tout à fait agréable, pour un peu, il finirait par s'endormir là et ronfler comme un ours. Il pourrait, mais ne le fit pas, car cela serait grossier non ? Serait-elle vexée s'il s'endormait comme une masse ? Il n'en savait trop rien, Owain n'était guère habitué à communiquer longuement avec les gens, dans sa boutique, les gens allaient et venaient, prenaient des livres puis repartaient, tout simplement. En fin de compte, il annonça :

« Vous êtes une experte des moldus n'est-ce pas, vous devez vivre dans leur étrange monde, étudier leur mœurs peut-être. Huum, ça doit être tout à fait fascinant. »

Il déclarait cela comme une évidence, alors qu'il n'avait pas de preuve de ce qu'il avançait, or cette Alexa semblait être la personne qui en savait le plus sur les moldus, que toutes les autres personnes qu'il avait côtoyé (quand bien même elle n'avait pas dit grand chose sur eux).

« Tout à fait fascinant, oui ... »

Il allait continuer sur sa lancée, quand des voix se firent entendre. Deux jeunes gens vraisemblablement, passant rapidement devant eux, sans même jeter un regard dans leur direction.

« Mais putain, je te jure, j'ai vu un type disparaître avec une nana tout à l'heure, là, devant nos yeux, une seconde, ils étaient là et la seconde d'après, plus rien ! »

« T'as fumé, mec, tu racontes vraiment n'importe quoi. »

« J'ai pas fumé d'abord… Ouai d'accord juste un peu ... F'in ça n'a rien à voir, jamais eu d'hallus avec ce que je fume toute façon. »

« Bah, peut être que cette fois c'était pas la même chose que d'habitude, mon vieux, fait gaffe la prochaine fois.»

« Bordel, c'est dingue, pourquoi personnes ne me prend jamais aux sérieux ?! »

« Aah, je sais pas, t'as une tête qu'inspire pas confiance ? »

« T'es vraiment un connard quand tu t'y mets hein ? ... »

Les voix s'éloignèrent, ainsi ils ne purent entendre le reste de cette si intéressante conversation. Owain n'étant pas complètement idiot (Quoique …), il devina que le « type » et la « nana » devaient être lui et Alexa. Apparemment, tous les moldus n'avaient pas la capacité extraordinaire d'oublier, celui-ci non en tout cas. De nouveau, l'idée d’allée effacée quelques mémoires germa dans l'esprit confus du libraire, or, cela impliquait qu'il se bouge le cul et en fait, il avait tout bonnement la flemme. Comme se serait pratique qu'ils reviennent par ici, alors le jeune homme aurait juste à lancé un sort, de là où il était, affalé dans l'herbe comme un mollusque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 146



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Lun 22 Aoû - 13:04

Alexa, elle n'en doutait plus maintenant, était tombée sur un singulier personnage. Ce n'était pas tant ce qu'il disait ou ce qu'il faisait mais sa façon d'être. Alexa avait l'impression de voir des centaines de pensées traverser son esprit à la seconde. Un instant il pensait à quelque chose, l'instant d'après, son attention se portait ailleurs. Il semblait vivre un peu en décalé et Alexa n'était pas très à l'aise, il fallait l'avouer. Elle n'était pas contre la rêverie ou quoi que puisse être ce qui rendait cet homme si particulier, mais il y avait quelque chose d'autre. Comme... un brin de folie dans ses yeux. Une folie douce, passive, enjouée. On aurait dit un enfant à la façon dont il lui posait ses questions sur les moldus. Sans trop savoir pourquoi, et sans trop s'y attendre, un élan de sympathie la prit pour l'homme en face d'elle et Alexa lui sourit gentiment.

- Eh bien enchantée Owain, déclara-t-elle en récupérant sa main. Mmh, c'est vrai que cela aurait été peut-être plus agréable, ajouta-t-elle en riant légèrement.

C'était presque incroyable à croire, mais Alexa se sentait presque totalement à l'aise en la présence, pourtant, d'un parfait inconnu qu'elle venait, quelques instant plus tôt, de sauver d'un produit qui aurait sûrement entraîné sa mort. Parfois, la jeune Médicomage se demandait si elle n'était pas un peu dérangée. Ses réactions la laissaient parfois perplexe.

Finalement, l'homme s'allongea dans l'herbe et Alexa s'installa en tailleur. De toute façon, elle était épuisée, le transplanage ne s'était pas fait en toute douceur et elle n'était déjà pas au mieux de sa forme avant, alors elle n'allait pas retenter l'expérience tout de suite.

- Une experte... On peut dire ça comme ça, finit-elle par répondre après un petit moment d'hésitation.

Dire à un inconnu, aussi sympathique soit-il, que sa mère était une moldue, n'était peut-être pas la meilleure façon de préserver sa tranquillité. Surtout par les temps qui couraient.

Soudain brutalement refroidie par cette pensée, Alexa jeta un regard légèrement méfiant à l'homme à côté d'elle. Ne pas baisser sa garde. C'était une des premières règles qu'elle s'était fixée lorsqu'elle avait intégré l'Ordre. Et voilà qu'elle avait presque faillit l'oublier. Décidément, elle était vraiment fatiguée. Si elle en venait même à oublier les impératifs d'une vie de fugitif. Comme à chaque fois le mot lui resta en travers de la gorge, mais c'était bel et bien ce qu'elle était au yeux du gouvernement : une fugitive.

Soudain, deux voix brisèrent le silence du parc et, après avoir entendu la première phrase, Alexa se tassa sur elle-même, détournant la tête et fixant un coin d'herbe près de la tête d'Owain. Ses dreads lui tombèrent légèrement devant le visage et la cachèrent faiblement des regards. Bon. Elle qui avait pensé ne pas croiser ici de personne ayant pu assister à la scène, elle s'était visiblement trompée. Mais vu la tournure de la conversation, ils ne tarderaient pas à oublier le léger incident. C'était parfait. C'était pour ça qu'elle n'avait pas peur. Les moldus ne croyaient tout bonnement pas à la magie. La seule qu'ils connaissaient était celle utilisé par leurs magiciens et qui se résumait à de simples tours de passe-passe. Rien de plus. Et c'était une vérité générale : la magie n'existe pas. Seuls les enfants pouvaient croire à la magie, car ils n'intégraient qu'au bout d'un certian temps que cette dernière n'était qu'une invention sortie tout droit de l'imaginaire de l'homme. Jusqu'à un certain âge, les enfants croyaient aux fées, au centaures et à toutes les autres créatures magiques qui peuplaient leur monde à eux, à Owain et Alexa. Puis ils intégraient la façon de penser des adultes. Et la magie disparaissait de leur vie. Elle revenait à un statut de légende, de mythe. Mais chaque mythe ne comportait-il pas un fond de vérité ?

Poussant un léger soupir, Alexa tourna la tête vers Owain. Un petit sourire passa sur ses lèvres.

- On ne sait jamais combien de temps cela peut prendre pour qu'un moldu recommence à penser que la magie n'existe pas, soupira-t-elle en étendant ses jambes devant elle.

Finalement, elle était bien ici. Il faisait bon. Il faisait beau. Elle ne savait même plus depuis combien de temps exactement elle restait enfermé dans le QG, ne sortant qu'en de rares occasions, comme celle-ci. Si j'avas su, pensa Alexa avec un petit sourire aux lèvres.

Soudain, la jeune femme se releva d'un bond. Bien ! Hors de question de gâcher le reste de sa journée, bien que sauver la vie de quelqu'un ne soit pas vraiment quelque chose qui pouvait gâcher une journée. Bref ! Elle avait faim ! Et envie de se reposer ! Se tournant tout aussi soudainement qu'elle s'était levée vers l'homme toujours allongée par terre, elle croisa les bras sur sa poitrine. Bien. Il n'avait pas particulièrement l'air dangereux. Et puis, si elle ne faisait pas de gaffes... Oui, ça pouvait le faire.

- Je ne sais pas vous, mais moi, j'ai faim, lança-t-elle, un léger sourire aux lèvres. Que diriez-vous d'aller manger quelque chose ? Je connais une boutique qui fait de très bon gâteaux pas loin. Bon, bien sûr, c'est une boutique moldue, mais je dois avouer que je n'ai pas très envie de transplaner dans l'immédiat, et nous sommes assez loin du Chaudron Baveur...

La bonne excuse !

- ... Alors cela vous dirait-il de m'accompagner ? Bien sûr, il vous faudra modifier un peu vos vêtements, mais rien de bien insurmontable, n'est-ce pas ?

Elle faisait cette proposition avec le même aplomb dont elle faisait autrefois preuve. Au diable sa méfiance ! Pour une fois, elle avait envie de redevenir l'ancienne Alexa, celle qui ne se prenait pas la tête et qui savait se lier d'amitié avec les gens. Pendant quelques instants, elle avait envie de mettre au placard le membre de l'Ordre sans cesse préoccupé par ses patients, la préservation du QG et l'avancement de sa cause. Là, pour l'instant, elle ne voyait pas plus loin qu'un bon cheese-cake !

Alors au diable la méfiance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    |  Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    avatar
    Date de naissance du joueur : 15/10/1987
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 23/01/2016
    Parchemins postés : 60



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Owain Gallagher


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Sam 17 Sep - 1:10

Oh, des gâteaux, dans un salon de thé, moldu, mais des gâteaux quand même, qu'il pourrait avoir, là tout de suite, chez les moldus, les moldus savaient ils faire de bon gâteaux ? Un dur dilemme se présentait là, Owain se demanda s'il n'était pas trop risqué d'aller se balader chez les moldus, ne serait il pas considéré comme traire à son sang s'il allait les côtoyer ? Cela dit, il n'allait tout de même pas aller tout droit à Azkaban pour une histoire de gâteau, de plus, pouvait on vraiment être traître à sang lorsqu'on était sang mêlé ? La tentation était trop forte et puis merde quoi, il ne faisait rien de mal au fond, on ne pouvait pas punir quelqu'un pour son amour des sucreries n'est-ce pas.

Il décida que ça pourrait être tout à fait agréable, d'accompagner Alexa, de plus elle semblait ravie d'y aller et au moins pour la remercier, il pouvait bien faire un effort. Ce qui l'amena à une autre réflexion, évidemment, Alexa avait raison, il ne pouvait décemment pas se trimbaler dans le Londres moldu vêtu d'une robe de sorcier (quoi qu'il aurait très bien pu se balader à poil aussi, une chose qu'il faisait régulièrement). Réfléchissant, Owain tenta de se remémorer se que portait sa mère, elle qui n'avait jamais abandonnée ses habits de moldu, que portait elle déjà ?

A force de réflexion, notre charmant libraire dégingander, fini par se remémorer une tenue particulière, quelque chose que sa folle de mère portait souvent, quelque chose qui passerait sûrement très bien auprès des moldus, qui n'y verraient ainsi que du feu. Content de lui-même, le jeune homme pointa alors sa baguette vers lui, visualisant le vêtement en question, tellement concentrer, les yeux fermer, qu'il ne vit pas la transformation de sa propre robe. Celle-ci changea de couleur, de forme, se rapprocha corps du sorcier, de son torse, formant un décolleté plongeant, se couvrit de fleurs aux couleurs vives. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que la transformation soit complète, ouvrant les yeux, Owain  découvrit son œuvre, tout à fait satisfait, c'était parfait. Tout sourire, le libraire se leva, contemplant son nouvel habit, bon la robe le serrait un peu mais il arrivait encore à respirer alors ça devait aller, vêtu ainsi, il passerait totalement inaperçu parmi les moldus, il en était persuadé.

Enjouer, très très content à l'idée d'aller se goinfrer de choses fun et sucrées, Owain s'exclama :

« Nous pouvons y aller, ma nouvelle tenue est super non ? Ma mère portait souvent ce genre de robe, c'était une moldue ma mère, complètement folle, elle adorait les poulpes, les moldus sont-ils tous comme ça ? A avoir de telles lubies étranges ? »

De la méfiance ? Non aucune, naïf comme il était, Owain n'envisageait pas une seconde qu'Alexa puisse trouver cela dérangeant qu'il soit un sang mêlé (ou carrément un sang de bourbe). Certes, il savait pertinemment que certains sorciers pouvaient se montrer pointilleux, au sujet du sang mais, curieusement, la jeune femme ne lui inspirait aucune méfiance (peut être était-ce dû au fait qu'elle lui avait sauvé la vie, oui ça devait jouer). Pendant une seconde, il se demanda ou il pourrait bien ranger sa baguette, avant de finalement la plongée dans son décolleter, ce n'était pas très discret mais, il n'allait tout de même pas se la fourrer ailleurs …. Ce qui le fit de suite pensée à autre chose (qui n'avait pas grand chose à voir en fait).

« Par contre, je n'ai pas d'argent sur moi, ni sorcier, ni moldu, j'imagine qu'ils n'acceptent pas de faire du troc, si ? »

D'ailleurs, Owain ne voyait pas trop bien ce qu'il pourrait troquer, à vrai dire, peut-être montré quelques sortilèges pour les amuser (un bon moyen de finir à Azkaban aussi), non, il n'avait vraiment rien d'intéressant à échanger. Toutefois, Alexa trouverait sûrement une solution, peut être était elle très riche, ou peut être allaient-ils voler les gâteaux en question, ce qui ne serait pas très civilisé comme manière. Une certaine excitation l'envahi peut à peu, c'était la première fois de sa vie qu'il quitterait le monde sorcier, il était très curieux de découvrir cet autre monde si étrange, si proche et si différent à la fois, un monde que de nombreux sorciers désiraient voir disparaître, Owain allait enfin voir si cette envie, était justifiée ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 146



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Mar 11 Oct - 21:53

Cela faisait longtemps qu'Alexa n'avait pas eu le plaisir de manger une pâtisserie. Avant, elle sortait souvent en compagnie de ses amis et de son frère. Bon, certes, ils ne passaient pas leur vie dans les salons de thé, c'était même plutôt le contraire. Mais ils sortaient. Ils allaient manger au resto, ils faisaient des matchs de Quidditch totalement improvisés, ou ils se promenaient, tout simplement. Désormais, elle restait cloîtrée au QG. Elle sortait de temps en temps, quand elle estimait que cela ne posait pas problème, mais cela restait rare. Alors là, l'idée de se retrouver bientôt devant un cheesecake la mettait de bonne humeur. Bon, elle ne connaissait pas Owain, mais quand on se retrouvait devant une pâtisserie, on était beaucoup plus apte à nouer des relations. Et puis, ça avait l'air de quelqu'un de bien, malgré une drôle de naïveté qui perçait dans ses propos. Si Alexa surveillait correctement ce qu'elle disait, et les différentes directions que pouvaient potentiellement prendre la conversation, il n'y avait aucune raison pour que ce petit moment totalement imprévu se passe mal.

Enfin... C'était vite dit. Lorsque la jeune femme vit la robe de sorcier d'Owain se transformer subitement en une sorte de... de... d'atrocité à fleurs multicolores - il n'y avait pas d'autres termes - elle se dit que, décidément, les sorciers et le monde moldu, ce n'était pas encore trop ça, question compréhension. Légèrement déconcertée, Alexa resta quelques instants bouche-bée devant le spectacle tout de même comique de cet homme vêtu d'une robe de femme. Elle ne se secoua que lorsque Owain lui demanda son avis sur la... chose, avançant le fait que c'était ce que sa mère portait. Alexa se demanda comment est-ce qu'on pouvait avoir si peu de goût et finit par répondre.

- Hum...Non. Non, tous les moldus n'ont pas de telles... euh... lubies. Ils sont comme nous, vous savez, et nous n'avons pas tous des choses de ce genre. Mais, euh... Je crois que cette tenue ne va pas aller, ajouta-t-elle en laissant finalement un petit rire lui échapper. Vous portez une tenue de femme, et je ne pense pas que vous soyez très à l'aise là-dedans. Attendez, ne bougez pas.

Alexa sortit alors sa baguette de sa poche et la pointa sur Owain. Elle se concentra quelques instants et, finalement, Owain se retrouva habillé d'un simple pull gris et d'un jean. Oui, voilà. Là, personne ne remarquerait qu'il était un sorcier. Enfin, Alexa ne pouvait être sûre de rien avec une tel personnage, mais il risquait moins de se faire remarquer qu'avec sa robe. La jeune femme afficha alors un sourire.

- On y va ?

Le salon de thé n'était vraiment pas loin. Il suffisait de sortir de Hyde Park, de remonter la rue, de tourner à droite et on y était. C'était une petite boutique très accueillante. La devanture était d'un vert sapin et le nom était écrit en lettres d'or. Alexa poussa la porte d'un geste sûr et pénétra alors dans une petite salle joliement meublée. Il y avait plusieurs sofas, plein de petits fauteuils ainsi que des tables, bien évidément. Au fond de la pièce, il y avait le comptoir, qui prenait une grande partie de la largeur de la pièce. La vitre de ce dernier était la seule chose qui séparait les clients des délicieuses pâtisseries qu'ils proposaient ici. Il y avait déjà quelques clients, mais il n'y avait pas de brouhaha insupportable. Alexa se tourna vers Owain.

- Alors ? Comment trouvez-vous ça ? Attendez de voir les pâtisseries, vous n'allez pas en revenir !

Alexa, à ce moment précis, avait l'impression d'être une enfant. Elle était toute contente et elle se sentait très excitée, sans vraiment savoir pourquoi. Peut-être l'attitude d'Owain avait-elle déteind un peu sur elle ? La jeune femme ne savait pas. Mais une chose était sûre : ça faisait du bien.

S'avançant jusqu'au comptoir, Alexa se mit alors à observer les pâtisseries. La femme présente derrière la caisse lui adressa un sourire, ainsi qu'à Owain, et les laissa choisir tranquillement. Le regard d'Alexa se porta immédiatement sur les Cheesecake. Si elle n'en mangeait pas un aujourd'hui, ça allait virer à l'obsession. Il y en avait plusieurs sortes : le cheesecake normal, au chocolat, aux fruits rouges, et au citron. Le choix d'Alexa se porta immédiatement sur ce dernier. Elle jeta alors un coup d'oeil à Owain.

- Vous avez fait votre choix ? Personnellement, je vais opter pour un cheesecake au citron ! Ils ont l'air vraiment délicieux, ajouta-t-elle en adressant un sourire aimable à la caissière.

Bon sang, elle avait l'impression de ne pas avoir été aussi sociable depuis des années. Ce que ça lui avait manqué ! Elle ne s'en était même pas rendu compte ! Et elle comptait bien profiter de ce petit moment dans le salon de thé pour se détendre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa)

Revenir en haut Aller en bas

Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Moldu :: Hyde park
-