POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


    | Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    |  Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    avatar
    Date de naissance du joueur : 15/10/1987
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 23/01/2016
    Parchemins postés : 60



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Owain Gallagher


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Mar 1 Nov - 1:55

L'endroit était… Par Merlin, ce lieu était, aux yeux ébahi de notre cher libraire, extraordinaire ! Pour une personne normal, cela n'aurait été qu'un salon de thé comme un autre, pour Owain cet endroit était aussi fantastique que les portes du paradis, une sorte de paradis pour les accros des choses fun et sucrées . Il n'avait jamais vu boutique pareille et se prit à pensée que les moldus étaient de véritable génies, du moins dans le domaine de la pâtisserie. Certes, dans le monde sorcier, il existait des magasins tels que Honeyduke mais, aller savoir pourquoi, ce salon de thé fit donc grande impression au grand jeune homme dégingandé, il se demanda même s'il allait pouvoir repartir sans tout essayer, tout dévoré ! Or, il se devait de rester discret n'est-ce pas, cela serait mauvais qu'il embarrasse la jeune femme, aurait-il été seul qu'il aurait déjà perdu la raison, mais là, Owain tenta avec plus ou moins de succès de se contenir. Ce qui ne l'empêcha pas au final, de pousser des petits cris de ravissement devant l'étalage de gâteaux, aux goûts divers et variés, qui semblaient plus délicieux les uns que les autres, choisir devenait ainsi une véritable épreuve.

Alexa sombra pour le cheesecake au citron, qui certes avait l'air d'un véritable délice, mais, les yeux d'Owain se posèrent enfin sur le gâteau qui lui tourna la tête, une chose qui devait être incroyablement sucrée, mais, surtout, chocolaté, il venait d'enfin faire son choix. La femme derrière la caisse leur donna ainsi les merveilles fun et sucré, leur demandant si avec ça, ils désiraient des boissons, comme du thé, ou encore du chocolat chaud ou bien diverses sortes de café, des saveurs que notre cher sorcier ne connaissait pas du tout. Cappuccino par exemple, il ne savait pas du tout ce que cela pouvait bien être, or, cela sonnait exotique et sûrement délicieux, il opta pour cette boisson puis, d'un air rêveur, porta son attention sur le reste de la boutique. Tout était fait, dans ce lieu, pour que les gens se sentent bien et à l'aise visiblement, tout était d'un douillet, tout donnait l'envie de s'étaler et manger des gâteaux toute la journée, en rêvassant ou en lisant un bon vieux grimoire, quoiqu'un vieux grimoire poussiéreux pourrait être légèrement déplacé ici (cela dit, Owain n'avait jamais peur de paraître déplacer).

Finalement, ils ne tardèrent pas à se retrouver sur de petits fauteuils, très colorés, dans le style du salon en tout cas, leurs boissons et pâtisseries poser sur la petite table devant eux. Owain était tout à fait conquis par cet endroit et, se surpris à penser qu'il était peut-être dommage que certains sorciers (dont lui, par bien des manières), soient aussi antis moldus. Certes, il n'était pas près à changer complètement d'avis au sujet de cet autre monde totalement étranger, mais, pour une fois, il en avait là une vision qui différait totalement de ce que sa mère avait pu montrer. Ici, les gens ne semblaient pas habiter par une certaine folie dévorante, n'étaient pas vêtu dans des tenues complètement improbables, ne parlaient pas seuls, du moins en apparence. En réalité, le jeune homme se senti quelque peu déstabilise, sûrement, se dit-il, lorsqu'ils partiraient de ce salon de thé, il oublierait cette petite aventure et garderait en fin de compte, une vision des moldus qui n'était guère reluisante. Ses pensées embrouiller, il lança alors d'une voix assez basse pour que seul Alexa puisse l'entendre :

« Charmant ce salon de thé, les moldus ont l'air assez… heu … normaux. »

Était il la meilleure personne, finalement, pour juger si quelqu'un d'autre l'était ou pas, non très certainement. Ne voulant continuer à s'enfoncer dans des pensées trop perturbantes, Owain mordi dans son gâteau, savourant le goût exquis du chocolat, ça c'était vraiment quelque chose d'extraordinaire. Il avait fermé les yeux, sans s'en rendre compte et, lorsqu'il les rouvrit, vit quelque chose qui l'intrigua énormément, l'inquiéta presque même. Un homme, à quelques mètres d'eux, assis seul, parlait dans une petite chose carrée. Alors ça, c'était, étrange, pourquoi cet homme faisait-il une chose pareille ? Fronçant les sourcils, le libraire lança un regard interrogateur à la jeune femme, voulant savoir si cela était normal ou si l'homme là bas avait un sérieux problème pour parler dans une chose rectangulaire, à moins que cela ne soit une sorte de magie ? Ce n'était pas la première fois, durant cette journée, que le sorcier se demandait si les moldus possédaient une sorte de magie, bien à eux. Il se demanda vaguement si des grimoires traitaient de ces choses-là ou s'il devait en apprendre directement de la bouche de quelqu'un d'autre, comme Alexa ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 144



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Sam 17 Déc - 14:41

Une fois installé à une table, avec son merveilleux cheese-cake et un bon chocolat chaud, Alexa poussa un profond soupir d'aise. Bon sang, pourquoi ne faisait-elle pas ça plus souvent ? La réponse lui vint en tête presque instantanément et une touche de noir assombrie le tableau idyllique qu'était devenu le café. Bien sûr... L'Ordre. En s'engageant, Alexa avait accepté de renoncer à certains de ses petits plaisirs simples de la vie d'une personne normale, comme sortir avec des amis, ou simplement se promener dans la rue. Désormais, le simple fait de mettre le pied dehors faisait qu'elle était en danger. De plus, elle était réellement impliquée dans la vie de l'Ordre. Elle savait des choses. Même si elle n'était pas une des têtes, elle était quand même tenue au courant, comme tous ceux qui se trouvaient au QG de l'Ordre. Alors si, par malheur, elle se faisait prendre un jour... Bon, bon, pensa soudain la jeune femme. Pour l'instant, profite de ton gâteau et de la compagnie que tu as. Tu penseras à tout ça quand tu seras de retour au QG.

Affichant un très léger sourire; la jeune femme se mit alors à regarder autour d'elle, redécouvrant le café. Elle aimait particulièrement cet endroit. Elle y venait souvent avec John avant. L'ambiance était chaleureuse et lui rappelait celle de sa salle commune de Gryffondor, bien que les couleurs ne soient pas identiques. Beaucoup de bons souvenirs avaient eu lieu ici, et une sorte de douceur se diffusait dans le corps de la jeune femme. Un mélange de mélancolie, de nostalgie et de joie. Elle était heureuse d'y revenir et, par la même occasion, de le faire découvrir à Owain. Ce dernier semblait avoir des liens avec le monde moldu, mais ne pas connaître ce dernier pour autant. Alexa trouvait toujours un peu étrange que les sorciers soient totalement fermés à son monde, même si elle savait que la moitié d'entre eux étaient des conservateurs aux esprits trop étroits pour avouer que les moldus étaient des gens comme eux. Owain, lui, semblait quelque peu.. différent. Il semblait curieux, tout en ayant, d'un certain côté, des "préjugés" un tantinet loufoques. Cependant, il ne semblait pas fermé comme d'autre. Alexa avait peut-être une chance de lui faire voir les moldus autrement ? Qu'est-ce qu'elle avait à perdre à essayer ? Au pire des cas, il resterait buté sur sa position. Mais il pouvait également évoluer dans sa pensée et se rendre compte que les moldus étaient tout à fait fascinant. Non ? Après tout, ils avaient fait évoluer leur monde d'une façon incroyable, et ce, sans aucune aide magique.

- Vous n'étiez jamais venu dans le monde Moldu avant ? demanda doucement la jeune femme quand Owain remarqua que les gens autour d'eux étaient "normaux". Je peux vous assurer que les personnes qui sont dans ce café sont aussi normales que vous et moi. La seule différence, c'est qu'ils n'ont pas de magie. C'est tout. En fait, on pourrait considérer les moldus comme des Cracmols. Ils ont des difficultés et des bonnes choses qui leur tombent dessus, comme nous. Ils travaillent, ont une famille, des enfants, font des études. Tout comme nous ! rigola doucement la jeune femme, pour ne pas se faire entendre des autres.

Alexa avait toujours vécu entre les deux mondes. La façon dont elle avait été élevée faisait qu'elle ne parvenait pas à comprendre le rejet des sorciers face au monde moldu. Elle ne voyait pas de différences entre les deux. Les moldus et les sorciers n'étaient rien de plus que des humains. Sa mère ne pratiquait pas la magie, son père était un sorcier, et pourtant, cela ne les avait pas empêché de s'aimer jusqu'à la toute fin. Si les deux mondes n'étaient pas fait pour s'entendre, il n'y aurait pas eu de mélange. Et puis, le monde moldu apportait aux sorciers du sang neuf et une façon de voir le monde toute nouvelle. Où en serait-on aujourd'hui si les sorciers avaient continué à se mélanger entre eux, entre "grandes familles" ? Alexa n'osait pas l'imaginer. Déjà que certains Sang-Purs n'étaient pas très futés au naturel... Et puis, c'était en s'ouvrant aux autres qu'on faisait avancer les choses ! Certains éléments de la médecine moldue revenait dans celle sorcière. Les bandages, les perfusions ! Certes, il fallait demander aux patients avant l'emploi de certaines de ces méthodes, mais bon. Si on avait dû compter sur les sorciers, c'était certain qu'il n'y aurait pas tout ce qu'il y avait dans l'hôpital aujourd'hui. C'était en s'ouvrant au monde moldu que le monde sorcier avait pu faire certaines avancées comme celle-là. Certes, cela n'avait pas révolutionné le monde sorcier. Mais quand même ! C'était à prendre en compte !

- Vous savez, les moldus sont vraiment des gens fascinants, dit alors Alexa en enfournant une bouchée de son cheese-cake à la bouche, qu'elle savoura avant de poursuivre. Regardez, exemple. Ils n'ont aucune magie, n'est-ce pas ? Et pourtant, ils sont parvenu à un niveau de technologie impressionnant, tout simplement en se basant sur les lois de la physique et de la nature. Ils savent se débrouiller dans la vie de tous les jours, sans quoi que ce soit de magique. Mettez un sorcier dans un environnement dépourvu de toute magie, et on verra bien s'il saura se débrouiller.

Quand elle n'était pas encore dans l'Ordre, Alexa avait un appartement dans le Londres Moldu, non loin de son lieu de travail. Et dedans, tout était électronique, ou presque. Tenez ! L'électricité ! Encore une invention moldue que les sorciers utilisaient bien, non ? Bon, elle n'était pas présente dans toutes les maisons, mais quand même ! Ils ne voyaient pas tout ça. Les Puristes aveuglaient la population sorcière, qui se refermait de plus en plus sur elle-même, tout en ne sachant absolument pas ce qu'elle devait aux moldus. Parfois, quand Alexa sortait dans la rue et qu'elle entendait des gens parler, elle avait envie de prendre un mégaphone et de leur hurler dessus, en leur disant que leur monde devait beaucoup à l'autre. Et vice-versa. Les deux étaient séparés, mais ils s'apportaient l'un l'autre quelque chose.

- Vous m'avez dit que votre mère était moldue, n'est-ce pas ? Elle ne vous a jamais fait découvrir son monde ? demanda soudainement Alexa, avant de réaliser la potentielle gaffe qu'elle venait de faire.

Et si la mère de cette homme n'était plus de ce monde ? Alexa venait peut-être de mettre les pieds dans le plat avec un niveau de tact égale à zéro. Se raclant doucement la gorge, la jeune femme saisit sa tasse de chocolat et en but une gorgée. Elle avait peut-être assez parlé. Autant s'arrêter là avant de dire une autre bêtise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    |  Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    avatar
    Date de naissance du joueur : 15/10/1987
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 23/01/2016
    Parchemins postés : 60



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Owain Gallagher


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Lun 16 Jan - 22:35

Sincèrement, Owain n'avait pas la moindre idée de ce que pouvait bien être la technologie et, savait vaguement ce que pouvait être la physique (a force de lire des livres, ont fini toujours par tomber sur des sujets plus ou moins exotiques) or, Alexa avait raison sur un point : aucun sorcier digne de ce nom, serait capable de vivre sans magie, en tout cas pas lui (quoique, peut-être les enfants de moldus ?). Ensuite, elle lui demanda à propos de sa mère, n'avait-elle jamais fait découvrir son monde ? Oh, si, en quelque sorte, son monde rempli de poulpes, de folie et de coups de balai sur la tête, la technologie par contre, pas vraiment non. Se remémorer ses souvenirs, curieusement, ne lui causa aucune douleur, sa mère avait été une telle créature étrange, que sa mort, n'avait jamais été source de deuil ou autre, juste un changement dans sa vie. Ce n'était pas comme la mort de son frère, cette mort là, l'avait profondément marqué, mais, ce n'était pas de lui d'ont il était question de toute façon. Avalant un morceau de gâteau, succulent gâteau, il répondit d'une voix douce :

« Non, ma mère a complètement abandonné le monde moldu quant à elle rencontrée mon père, apparemment, elle préférait le monde magique... Mais, il lui arrivait parfois de quitter la maison, pour retourner dans son monde moldu, pour trouver quelques objets qui compléteraient sa collection. Ah, elle en avait une belle collection, ma mère, tout un tas de trucs en rapports avec les poulpes, les pieuvres, les sèches, f'in tous genres de bestioles à tentacules vivant dans l'océan. Elle gardait tout ça dans une pièce, fermer et, si moi ou mes frères et soeurs, avions l'audace de rentrer dans la dite pièce, elle nous cognait dessus avec un manche à balai. Alors, bon, je n'ai connu qu'elle comme moldue, peut être que ça vient de là, mes étranges préjugés envers eux ... »

Il se gratta la tête, d'un air distrait, l'air un peu rêveur, avant d'ajouter :

« Elle morte, noyé, elle voulait sûrement chopper un poulpe, je ne sais pas. Or, à l'époque, nous vivions en Islande, dans le nord de l'Islande, ce n'est pas vraiment l'endroit indiqué pour les baignades, j'étais gosse, ça ne m'a pas plus touché que ça, parce qu'elle ne m'avait toujours inspiré que de la perplexité, pas d'amour, juste, c'était une femme un peu folle qui vivait dans la même maison que moi, rien d'autre, si elle avait été autrement, peut être aurais-je été plus curieux envers le monde moldu ? C'est bien possible. »

N'ayant rien d'autre à ajouter, au sujet de sa chère mère, le jeune homme fini donc de dévorer son gâteau, se disant qu'il en mangerait bien un de plus, ou dix de plus. Néanmoins, cette question de technologie trottait de sa tête et, étant donné qu'Alexa semblait assez enthousiaste à l'idée de parler de moldus, autant lui poser des questions à ce sujet n'est-ce pas. Lançant donc un regard de hiboux à Alexa, il déclara :

« En fait, je ne sais même ce que c'est, la technologie, je veux bien croire que les moldus sont très savants avec ça huumm ... Je connais les voitures, cela dit, je ne comprends pas comment ces choses peuvent avancer, en plus ça fait tellement de bruits ! »

Il but une gorgée de sa boisson, ce n'était pas mal, plutôt bon même. Son regard erra de nouveaux dans la salle, c'était calme ici, pendant un instant, il s'imagina celui dont on ne doit pas prononcer le nom ici et, pouffa dans son cappuccino, en mettant pour ainsi dire partout sur la table, sur ses vêtements, ce qui ne l'empêcha pas de continuer à glousser comme un idiot ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 144



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Sam 4 Fév - 0:42

Heureusement qu'Alexa avait un relativement bon contrôle de soi-même. Sinon, elle n'osait pas imaginer quelle tête elle aurait tiré en écoutant parler Owain. Quand elle lui avait demandé si sa mère ne lui avait jamais fait découvrir son monde, elle ne s'était pas attendue à ce que l'homme qui savourait son gâteau en face d'elle ne lui dise tant de chose... euh... un tantinet loufoques. Même parfaitement loufoques. Une passion pour les poulpes ? Bon, ce n'était pas vraiment choquant en soi. Certains collectionnaient les timbres, les pièces, les coquillages, alors des poulpes, pourquoi pas ! Chacun faisait ce qu'il voulait de sa vie, hein. Mais qu'Owain dise, comme ça, sans aucune pression, que sa mère les battait, sans même sembler se rendre compte de ce que cela impliquait, c'était... Oui, c'était clairement déstabilisant. Et là, il fallait dire que la jeune femme ne savait pas comment réagir. Après tout, ce n'était pas ses affaires, et puis, bon, maintenant, Owain était adulte, et cela semblait s'être passé il y avait déjà un moment. Enfin bon... Choisissant de ne pas trop approfondir le sujet, Alexa hocha la tête, puis piqua une nouvelle bouchée de son gâteau. Délicieux !

- Ah... je pensais que... enfin bon, ce n'est rien, éluda-t-elle en agitant la main comme pour chasser l'idée qui lui avait traversé l'esprit.

La suite fut encore plus gênant pour la pauvre jeune femme. Bon sang... Sa mère était morte... Comment pouvait-il ne rien ressentir ? Alexa ne comprenait pas. Elle qui ne cessait de penser à la sienne, qui continuait à pleurer des mois après sa mort. Elle ne parvenait pas à comprendre qu'on puisse ne rien ressentir pour la personne qui nous avait mis au monde. Mais bon, d'une autre côté, si sa mère était réellement telle qu'elle avait été décrite, il y avait quand même quelques situations atténuantes. Après tout, taper ses enfants à coup de manche à balai... Par Merlin, Alexa en avait des frissons rien que d'y penser. Elle n'aurait vraiment pas aimé une enfance comme celle-là... A côté, la sienne faisait office de vie parfaite, ce qui n'était pas loin de la vérité du point de vue de la jeune femme. Si on oubliait la première partie avec son père biologique, tout était parfait. Vraiment.

- Je... Navrée, bredouilla tout de même la jeune. Enfin, je... Hum... Mais, vous savez, enchaîna-t-elle alors, tentant de paraître à nouveau détendue, le monde moldu est bien plus fascinant qu'il n'y parait. En fait, quand un moldu découvre le monde sorcier, il le trouve extraordinaire, mais je pense que si un sorcier prenait réellement la peine de se pencher sur le monde moldu, il le trouverait tout aussi fascinant.

Quand Alexa avait quelque chose à défendre, elle ne le faisait jamais à moitié. La jeune femme aurait presque pu se lancer dans une carrière d'avocate tellement elle y mettait du sien quand elle devait se battre pour défendre quelqu'un, ou quelque chose. Le monde moldu était un sujet qui lui tenait à coeur. Elle n'aimait pas entendre les gens le discréditer. Les sorciers parlaient comme des connaisseurs, mais ils ne savaient rien. Les Moldus étaient tout aussi avancé qu'eux, si pas plus. Les bougies avaient été abandonné depuis longtemps, les plumes également, ainsi que les chaudrons, les parchemins, et tous ces objets antiques qui avaient encore une place importante dans le monde sorcier. Depuis longtemps maintenant, les moldus avaient évolué. Ils avaient crée des choses étonnantes : l'électricité, le cinéma, la télévision, l'ordinateur, et tout un tas d'autres choses formidables ! Alexa refusait de laisser des ignorants discréditer ainsi un monde plein de ressources qu'ils ne connaissaient pas !

- Oh... dit-elle d'un coup, quand Owain lui demanda ce qu'était la technologie. Eh bien, comment dire... Vous voyez... C'est... En fait, c'est le contraire de la magie, déclara soudain Alexa, en tentant de rassembler ses idées pour donner une définition claire de ce qu'était la technologie. La magie, ça peut presque tout faire. Si vous voulez aller d'un endroit à l'autre, vous n'avez qu'à transplaner, mais les moldus, voyez-vous, se servent de la voiture. C'est un assemblage complexe de pièces mécaniques... Je ne sais pas si vous comprenez bien ce que je dis, rigola doucement la jeune femme, ayant elle-même du mal à se comprendre. La voiture fonctionne sur une système de moteur. C'est un peu... comme un coeur. Il envoie de l'énergie, qui est acheminée dans toutes les parties du véhicule, et c'est ça qui le fait avancer. Enfin, c'est bien plus compliqué que ça, mais ce serait bien trop long à expliquer, et je n'ai pas les connaissances nécessaires pour le faire.

Alexa connaissait bien des choses sur le monde moldu, mais elle n'était pas non plus ingénieur. Elle avait une certaine limite, tout de même. Néanmoins, elle voulait bien essayer d'expliquer davantage à Owain, même si ce n'était pas très clair.

Ouvrant de nouveau la bouche pour continuer ses explications hasardeuses, Alexa s'arrêta soudain en réalisant qu'Owain rigolait tout seul dans sa tasse, l'air un peu rêveur. Haussant un sourcil intrigué, Alexa sourit également légèrement. Elle avait définitivement à faire à un drôle de personnage. Il lui faisait un peu penser au Chapelier fou de Alice au Pays des Merveille. Il n'aurait fallu qu'un haut de forme pour qu'il colle vraiment au personnage. Mais ce n'était pas désagréable. Owain semblait avoir l'insouciance des enfants, avec un petit plus d'adulte. Une étrange personne, vraiment. Mais Alexa le trouvait sympathique. Et puis, ça faisait du bien de ne pas avoir à se casser la tête, pour une fois.

C'est donc avec un léger sourire aux lèvres que la jeune femme continua à savourer son cheesecake. Décidément, il était délicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    |  Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    avatar
    Date de naissance du joueur : 15/10/1987
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 23/01/2016
    Parchemins postés : 60



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Owain Gallagher


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Lun 27 Fév - 23:23

Malgré son petit égarement, Owain entendit les explications d'Alexa, les entendit et se sentit tout à fait déconcerté. Elle parlait de cœur, que le moteur d'une voiture était comme un cœur, envoyant de l'énergie dans toutes les parties de la machine. Owain fit un effort mental pour ne pas se perdre dans des pensées idiotes, des chemins sinueux qui le mèneraient inévitablement à croire qu'il y avait littéralement des cœurs dans les voitures. Cela lui demanda un certain effort de concentration, essayant de réfléchir correctement, le jeune homme essaya de s'imaginer la chose et, sans trop savoir pourquoi, l'image du Poudlard express lui vint à l'esprit.

Il avait toujours pensé que la locomotive avançait par magie, mais, peut être qu'en réalité, elle roulait grâce au même mécanisme qu'une voiture ? Avec cette chose appeler moteur, fonctionnant comme un cœur. Mince alors, il venait d'avoir une révélation-là (quoique, aller savoir, peut être qu'il se trompait complètement, peut être qu'il comprenait encore tout de travers). Reportant son attention sur Alexa, ignorant complètement le cappuccino dégoulinant sur ses vêtements, il s'exclama alors, un sourire tordu aux lèvres :

« Alors c'est comme le Poudlard express ? Tu crois qu'elle fonctionne de la même manière ? Une fois, j'ai vu une voiture volant dans le ciel, les moldue sont donc capable de créer des choses qui volent. C'est prodigieux, un peu flippant aussi non ? Je ne sais pas, peut être est-ce pour le mieux que nos deux mondes soient séparés, imagine s'ils étaient au courant de notre existence ? Qui nous dit qu'ils ne voudraient pas nous détruire ? Je ne dis pas que celui dont on ne doit pas prononcer le nom ai raison sur toute la ligne, il est super flippant lui aussi non ? Mais peut-être que les moldu ne seraient pas très sympathique envers nous non plus. Enfin, je ne sais pas, ma mère était super heureuse de vivre parmi nous, cela dit, elle était un peut bizarre, je ne sais pas trop quoi en penser ... »

Il fixa silencieusement son gâteau pendant un cour instant, avant d'ajouter d'une voix enjouer :

« En tout cas, ils font de super gâteaux, j'en mangerais bien encore pleins d'autres ! »

Ceci dit, le grand jeune homme se leva brusquement et, en quelques bons revint vers la merveilleuse vitrine pleine de surprises sucrées, chocolaté, vanillé, citronné ... Tout un tas de goûts à rendre fou un fan de sucre. Il revint rapidement, avec des petits gâteaux joliment décorés et, qui en plus d'être très esthétique, semblaient délicieux. Aurait-il été seul, que toutes ces choses auraient été pour lui, mais, Alexa était très gentille, patiente avec lui (ce qui n'était pas toujours le cas de tout le monde), ainsi l'autre gâteau fut pour elle. Se réinstallant, Owain mordit dans son gâteau, savourant cette nouvelle découverte, c'était si extraordinaire (toutes pâtisseries, étaient fabuleuses de toute façon).

Repensant à ce qu'il venait de dire, notre libraire se demanda dans quel camp se trouvait la jeune femme, peut être faisait-elle partie de l'Ordre, en tout cas, elle ne pouvait pas être une puriste car, elle avait bien trop de connaissances sur les moldus, les défendait avec bien trop de cœur, pour être du coté des partisan de Lord Voldemort. Un autre aurait sûrement dénoncé la jeune femme, faire en sorte qu'elle soit embarquée par les autorités, si ce qu'il supposait était vrai. Or, Owain n'était pas de ce genre-là, elle lui avait sauvé la vie après tout et, en fait, il s'en fichait pas mal s'il était une sorte de résistante ou non, ce n'était pas vraiment son problème (lui, après tout, tant qu'on le laissait tranquille avec ses sucreries).

« Je pense que, je pourrais venir ici tous les jours si j'étais capable de retrouver seul cette boutique et si, j'avais de l'argent moldu. Cet endroit est fantastique ! J'aurais dû avoir un salon de thé pas une librairie, j'aurais pu faire des livres qui se mangent. Oh, par Merlin, des livres en sucres qui se mange comme des bonbons pendant qu'on les lit, se serait si parfait ! »

Pendant un instant, Owain se perdit dans son monde intérieur, un air de pure extase sur le visage, avant de revenir à la réalité. Tout de même, cette excellente idée de livres comestible resta quelque part dans son esprit, quelque chose auquel il repenserait sûrement plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 144



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Jeu 13 Avr - 1:29

Ce n'était pas facile pour les gens comme Alexa. Les Nés Moldus, les Sang-Mêlés... Non, ce n'était pas facile. Le mieux, ç'aurait été d'être Sang-Purs ou Moldus. Parce que, quand on était entre les deux, quand on baignait dans les deux cultures, il y avait toujours une questions de choix qui se posait. Faire sa vie dans le monde sorcier ? Moldu ? Alterner entre les deux ? Avoir des appareils électriques, ou tout faire à la magie ? Qu'est-ce qu'on pouvait enseigner à nos enfants ? Qu'est-ce qu'on devait faire quand les gens nous regardaient bizarrement ? Toutes ces questions auxquelles il fallait répondre... Les gens comme Alexa avait leur place à la fois partout et nulle part. Ils n'étais jamais totalement chez eux dans l'un ou l'autre de ces deux mondes, même si leur présence était légitime. C'était dur. Une recherche constante de qui on était. Alexa possédait des connaissances des deux mondes. Elle avait une culture moldue très étendue, car elle avait vécu comme telle pendant une grande partie de sa vie. Mais la jeune femme restait avant tout une sorcière. Son métier était un métier sorcier. Son mode de vie, désormais, était magique. Sa partie moldue ne leui servait dorénavant qu'à se libérer un peu de ses contraintes. Mais là, avec Owain, Alexa redécouvrait ce qu'elle savait déjà. Elle se retrouvait à nouveau facec au choix dû à son sang : moldue ou sorcier. Les deux ne fonctionnaient que très difficilement ensembles...

Quand Owain fit le rapprochement entre le mécanisme d'une voiture et celui du Poudlard Express, Alexa sourit un peu. Oui, c'était un peu ça, en quelques sortes...

- Eh bien, oui, le Poudlard Express fonctionne grâce à la mécanique, dit la jeune femme en tendant gentiment une serviette à l'homme qui lui faisait face pour qu'il puisse s'essuyer. Tout part d'un point et se répand dans la machine, grâce à des lois physiques qui permettent de tout mettre en marche. Même si je pense qu'il y a quand même un peu de magie derrière tout ça, parce que sinon, ils auraient dû réparer ce train depuis longtemps, ajouta la jeune femme en pensant à l'âge que devait avoir la machine. Par contre, pour ce qui est des voitures volantes, je ne pense pas que cela soit possible, dit-elle avec une mine étonnée et perplexe. Les moldus fabriquent des avions, qui volent et qui transportent énormément de passagers d'un pays à l'autre, mais pour ce qui est des voitures volantes, ils en sont encore loin. Il faudrait au moins de la magie pour pouvoir faire décoller une machine comme ça, ajouta Alexa en souriant.

Owain souleva ensuite un bon point. Leur discussion, décidément, relevait beaucoup de choses essentielles dans le conflits qui opposaient les sorciers et le monde moldu. Et si ce dernier venait à découvrir la magie ? Que se passerait-il ? Malheureusement, Alexa ne pouvait qu'être pessimiste sur ce sujet-là : les moldus ne réagiraient pas bien.

Vous savez, souffla la jeune femme, les gens ont peur de ce qu'ils ne connaissent pas... C'est pour ça que le purisme existe, pour ça que le Secret Magique existe. Si les Moldus découvraient la magie ? Ce serait... une catastrophe. Certains seraient plus aptes à accepter, mais les autres... L'inconnu... Les gens ont toujours eu peur de l'inconnu et c'est toujours le cas aujourd'hui. Les sorciers ont peur des Moldus, en un sens. Ils ne les connaissent pas, pour la plupart. Au fil du temps, cette peur s'est muée en mépris et, aujourd'hui, les sorciers parlent du monde moldu comme de quelque chose de barbare, de primaire. Mais aucun d'eux n'a les connaissances nécessaires pour pouvoir porter un jugement. Ils parlent sans savoir. Un homme, ajouta Alexa, reste un homme, qu'il ait des pouvoirs, ou pas. Nous faisons tous les mêmes erreurs, nous avons tous des choix à faire, nous tentons tous de vivre notre vie du mieux que nous le pouvons. Sorciers, Moldus... C'est une réflexion idiote : nous sommes tous humains.

C'était la conviction profonde de la jeune femme. Que l'on soit sorcier ou moldu, quand on se taillait le doigt, le sang qui coulait avait la même couleur dans les deux cas. La magie... Le pouvoir qui avait été accordé aux sorciers les avait rendus arrogants et fiers. Ils valaient pourtant autant que les moldus. Mais ils ne voyaient pas tout ça. Alexa, et tous ceux qui vivaient entre les deux, eux, ils voyaient bien, qu'il n'y avait pas de différence. Du moins, la jeune femme l'espérait. Elle savait bien que certains, une fois au courant de leur nature de sorciers, préféraient oublier leur partie moldue. C'était idiot. Ils reniaient une partie de ce qu'ils étaient. C'était idiot.

- Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom... Je ne sais pas ce qui le pousse à agir ainsi. Mais d'autres avant lui ont tenté de s'imposer, déclara sombrement la jeune femme en pensant aux grands dictateurs moldus. Ils finissent tous par tomber, un jour ou l'autre. L'homme, qu'il soit moldu ou sorcier, ne supporte pas longtemps d'être privé de liberté. C'est ce que nous avons de plus cher, je crois...

La liberté, c'était une chose importante pour Alexa. Voilà pourquoi elle s'était engagée dans l'Ordre. Il y avait d'autres raisons, bien évidemment, mais c'était l'une d'entre elle. Qu'elle aurait été sa vie si la jeune femme avait décidé de ne pas rejoindre l'Ordre ? Elle aurait vu son statut de sang influencer toute sa vie ? Elle se serait vu humiliée par ceux qui se pensaient plus grands qu'elle ? Elle aurait dû avancer la tête baissée tout le reste de sa vie ? Non. Ce n'était pas possible. Elle préférait encore tenter de se battre pour obtenir sa liberté, plutôt que de vivre une vie un peu plus sécurisée mais où elle ne pourrait jamais rien faire. Et puis, un membre de plus, ça pouvait faire toute la différence dans un camp. Qui sait... Peut-être qu'Alexa ferait un jour la différence ?

Sortant de ses pensées de plus en plus sombres, la jeune femme réalisa qu'Owain avait retrouvé sa bonne humeur - qui ne l'avait d'ailleurs jamais vraiment quitté - et qu'il était allé se rechercher un autre gâteau, lui en rapportant un au passage. La jeune femme fut assez touchée par ce geste.

- Oh, merci ! Vous n'étiez pas obligé, ajouta Alexa en souriant.

Ce personnage était vraiment... rafraîchissant. C'était une bouffée d'air frais. Son esprit partait ici, puis là, il revenait, puis repartait, toujours en mouvement. Il ne s'arrêtait pas. Et c'était amusant et impressionnant de le voir s'agiter. Aussi Alexa ne put-elle s'empêcher d'éclater de rire devant l'idée des livres en sucre. Cet homme était un génie !

- Un livre en sucre ! Je crois bien que cela n'existe pas, vous devriez essayer, déclara-t-elle, un rire toujours dans la voix, avec néanmoins un ton plus bas, histoire de ne pas attirer l'attention des moldus. Mais vous imaginez ? Ceux qui lisent beaucoup ? Par Merlin, ils vont faire une overdose de sucre !

La jeune femme fouilla ensuite dans sa poche, agrandie magiquement, et, au bout d'un instant, en sortit un stylo. Elle attrapa la première serviette qu'elle trouva et nota dans le coin l'adresse de la pâtisserie. Elle tendit ensuite la serviette à Owain.

- Si un jour vous voulez revenir ici, voilà l'adresse. Il y a une ruelle pas loin, idéale pour transplaner. Je vous montrerais en repartant, si vous voulez. C'est la moindre des choses, vous me faites passer un agréable moment. Je n'avais pas souris autant depuis longtemps, ajouta la jeune femme, sans vraiment s'en rendre compte.

Avec toujours un reste de rire suspendu aux lèvres, la jeune femme termina son gâteau et, sans penser à une potentielle overdose de sucre, attaqua l'autre. Alexa poussa un soupir de ravissement. Par Merlin, que c'était bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    |  Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    avatar
    Date de naissance du joueur : 15/10/1987
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 23/01/2016
    Parchemins postés : 60



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Owain Gallagher


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Dim 18 Juin - 15:32

Alexa semblait tout à fait enthousiasmer par son idée de livre en sucre et, Owain en fut flatté, en fin de compte, peut être qu'il allait vraiment en faire, au moins pour en offrir un à la jeune femme. En tout cas, il l'appréciait de plus en plus, c'était la première fois qu'il rencontrait quelqu'un d'aussi patient, de gentil et agréable. Elle lui expliquait les choses sans s'énerver, ne critiquait pas son esprit enfantin et semblait apprécier sa présence, ce qui était rare. Les gens avaient la fâcheuse tendance à le juger, parce qu'il était un peut différent, Alexa avait visiblement un esprit ouvert, un esprit libre, notre cher libraire respectait cela. Oui, il était décidé, il créerait un livre en sucre, juste pour faire plaisir à la jeune femme et par la suite, il en créerait peut-être d'autres, si le premier s'avérait être une réussite.

Or, il n'en était pas encore là, pour le moment, il était encore dans cette délicieuse boutique et, d'ailleurs, la jeune femme venait d'écrire l'adresse sur un morceau de papier, qu'il prit ensuite, un grand sourire plaqué sur son visage. Certes, il ne voyait toujours pas comment il pourrait payer sans argent moldu mais, il trouverait sûrement une solution. Le jeune homme était ravi, en tout cas, d'avoir pu faire sourire sa sauveuse, mince alors, était-il possible qu'ils puissent devenir amis un jour ? Non, ils n'en étaient pas encore là néanmoins, l'esprit vif d'Owain ne put s'empêcher de penser à cette possibilité. Allons, il s’emballait là, après tout, ils ne se côtoyaient que depuis quoi, une heure ? Deux heures ? Pas assez pour qu'ils tissent de vrais liens, toutefois, elle pouvait toujours venir à sa boutique, histoire qu'ils discutent de nouveaux ensembles.

Ainsi, il prit à son tour une serviette en papier, pour noter l'adresse de sa librairie dessus puis le tendit à Alexa tout en déclarant d'un ton enjouer :

« C'est l'adresse de ma boutique, si tu veux venir un jour, j'y suis la plupart du temps, parfois, c'est mon père. Il est gentil, mais il est sourd alors il faut lui parler en langage des signes, c'est une invention moldu je crois non ? Quoique notre langage doit être un peut différent, j'imagine… Alors, je préfère te prévenir, il m'arrive souvent d'être nu dans ma boutique et non, je ne suis pas une sorte de pervers, je ne sais pas ce qu'ont les gens avec la nudité, après tout ou est le problème ? On est tous fait pareils n'est-ce pas. Et si tu as envie d’emmener des livres moldus, je serais assez curieux d'en lire quelques-uns. »

Il en avait lu un, une fois, qui l'avait quelque peut perturber (un livre qu'un client lui avait donné, en guise de paiement, quelque chose qui arrivait souvent, le troc). L'informatique pour les nuls, était le titre de ce fameux livre, autant dire qu'Owain n'avait pas comprit de quoi il s'agissait, cependant, cela ne l'avait pas empêcher de garder le dit livre dans un coin de sa boutique, ayant penser qu'un jour ce truc intéresserait peut être quelqu'un. En attendant, Owain se demanda s'il n'avait pas mangé un peut trop de gâteaux pour la journée, et songea (ce qui était exceptionnel) qu'il avait eu assez de sucre pour la journée (Il abdiquait, ce n'était pas normal, peut être un effet secondaire de la drôle de potion ? Le jeune homme espéra que ce ne soit pas permanent).

Il se sentait légérement somnolant en réalité, rentré serait une bonne idée (même s'il savait que son frère l'attendait, pour le sermonner, son cher frère qui aimait se mêler de ce qui ne le regardait pas). En fait, l'endroit était agréable, son fauteuil était confortable, il ferma les yeux, juste pour cinq minutes, juste quelques petites minutes de sieste, cela ne pouvait faire de mal n'est ce pas …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 144



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa) Mar 27 Juin - 22:09

C'était malheureux, mais les gens semblaient ne pas se rendre compte de l'état dans lequel se trouvait leur monde. Peu d'entre eux pensaient réellement à la guerre, aux tensions qui circulaient entre les deux camps, à tout ce que cela impliquait. La plupart se contentaient de continuer leur vie, d'avoir leur petit train-train quotidien, de ne pas faire attention. Ils attendaient tous, sans le savoir, sans même s'en rendre compte. Et les personnes comme Alexa, et tous les membres de l'Ordre et du Mouvement pour Merlin, ces gens qui savaient, devaient faire en sorte de réveiller les autres, et de se battre encore plus fort étant donné qu'ils étaient peu nombreux. Ils étaient conscients, alors ils ne pensaient plus qu'à ça. C'était une sorte de malédiction, comme un retour des choses. Ils se battaient pour ce qu'ils jugeaient être bien, alors ils ne feraient que ça.

Mais... il y avait autre chose que le combat. Parfois, Alexa l'oubliait. Elle oubliait le monde autour d'elle, elle ne pensait plus à rien d'autre qu'à se battre, ou à aider ceux qui s'étaient battus. Et c'était dans des moment comme ça, en parlant de livre en sucre autour de quelques pâtisseries, avec un inconnu rencontré un peu plus tôt, qu'elle se rendait compte de tout ça. C'était dans ces moment-là que la jeune femme se rendait compte que le monde continuait à tourner, qu'elle soit là ou pas. Et c'était déroutant, c'était triste même. Elle avait parfois l'impression de passer à côté de sa vie, et elle se disait qu'elle aurait bien aimé ne pas savoir, elle aussi, être comme les autres, comme ceux qui laissaient couler. Mais non, elle, elle faisait partie des soldats, de ceux qui se battaient pour obtenir quelque chose.

Aussi, elle profitait encore un peu. Elle profitait encore un peu d'Owain et de sa présence apaisante, selon elle. Il n'était pas comme ceux qu'elle côtoyait désormais. Lui, ce n'était qu'un petit libraire un peu farfelu, qui aimait les gâteaux et tester des potions un peu foireuses. Et c'était rafraîchissant. Ce fut donc avec un petit sourire qu'Alexa reçut l'adresse de la boutique. Owain était un drôle d'énergumène, mais sa légèreté lui faisait du bien. Elle se promit d'aller lui rendre visite dès que possible.

- Je passerais dès que j'aurais le temps ! affirma la jeune femme, sans faire aucune remarque sur la nudité. Et j'ai quelques livres qui pourrait peut-être t'intéresser, qui sait ? J'en amènerais aussi ! Je ne les lis plus depuis longtemps. Je n'ai malheureusement plus le temps, et s'ils peuvent faire plaisir à quelqu'un d'autre, autant les donner ! Et si je tombe sur ton père, je trouverais bien un moyen de me faire comprendre, même si je ne connais pas le langage des signes.

Si le vieil homme était libraire, il devait bien savoir lire, alors cela ne poserait pas de problème : Alexa n'aurait qu'à écrire ce qu'elle voulait dire sur un parchemin et le lui donner - même s'il faudrait sûrement qu'elle écrive un peu gros. Mais ce n'était pas très grave. Alexa avait l'habitude d'être patiente de par son métier. Elle trouverait un moyen si jamais elle se retrouvait dans cette situation.

- En tout cas, je...

Alexa écarquilla légèrement les yeux en fixant son regard sur l'homme qui lui faisait face, puis lâcha un petit rire qu'elle tenta de rendre le plus discret possible. Il semblait bien qu'Owain se soit endormi ! Alexa était surprise, assez étonnée, mais pas fâchée. Elle n'avait pas de raison de l'être : tout cela faisait, semblait-il, partie de la personnalité du libraire. Il ne semblait pas tenir compte des "règles sociales" avec lesquelles s'embêtaient les autres. Et ça faisait plus rire l'ancienne Médicomage qu'autre chose.

Se levant de table, la jeune femme alla au comptoir et paya la totalité de la note. Elle avait bien suffisamment d'argent moldu sur elle. Une fois fait, la jeune femme retourna près du Libraire, toujours endormi et se rassit en face de lui, le temps de tirer discrètement sa baguette de sa poche et de lui lancer un sortilège de lévitation à peine perceptible et très contrôlé. C'était un sort de médicomage : il permettait de manipuler les patients si ces derniers ne pouvaient pas bouger. Ce serait parfait pour ramener Owain chez lui. Elle ne voulait pas le réveiller. Allez savoir pourquoi, elle n'avait juste pas envie. L'attrapant par l'épaule, la jeune femme le fit se lever et l'entraîna vers la sortie. Heureusement pour elle, personne ne faisait attention à eux : la caissière était occupé avec des clients, les deux amoureux de la table du fond s'embrassaient à plein bouche et le groupe de cinq devant la fenêtre riait aux éclats après un blague sûrement très drôle.

Une fois dans la rue, la jeune femme s'engagea dans la ruelle qu'elle avait indiqué un peu plus tôt à Owain et transplana, après avoir jeté un coup d'oeil à l'adresse.

Alexa atterrit alors devant une boutique qu'elle n'aurait sûrement jamais remarqué au premier coup d'oeil, quelque part dans Pré-au-Lard. Elle poussa la porte, faisant cette fois clairement léviter Owain. La clochette de l'entrée sonna et, alors que la jeune femme refermait à peine la porte, des bruits de pas précipités se firent entendre et un homme apparut soudainement dans la pièce. Il semblait assez inquiet et si l'on tenait compte de la ressemblance physique qu'il y avait entre les deux hommes, c'était assez compréhensible.

- Bonjour, dit alors Alexa, tandis qu'elle déposait Owain dans le premier fauteuil à sa porté. Ne vous inquiétez pas, il va très bien.

La jeune femme s'avança vers l'homme, qui n'avait encore rien dit, interloqué.

- Je m'appelle Alexa, déclara la jeune femme, en omettant volontairement son nom de famille. Je suis tombée sur Owain un peu plus tôt et... il n'était pas en très bon état.

Alexa expliqua alors tout ce qui s'était passé à l'homme, qui s'était repris entre temps. Il n'eut pas l'air étonné outre mesure, et la jeune femme finit pas apprendre qu'il avait vu "son crétin de frère prendre cette potion don ils ne savaient rien". L'ancienne Médicomage le rassura quant à son état, et le frère d'Owain sembla se détendre.

- Qu'est-ce que nous vous devons ? Vous avez aidé mon frère, il faut bien que...
- Oh non, non ! s'exclama Alexa en secouant la tête. Vous ne me devez rien du tout ! Je ne l'ai pas aidé pour obtenir quoi que ce soit.

L'homme regarda Alexa puis hocha la tête. C'était le moment de partir. La jeune femme salua le frère d'Owain et s'en alla. A la porte de la boutique, elle jeta un dernier regard au libraire, toujours endormi en travers de son fauteuil, et referma la porte sur son sourire.

Elle avait passé sa meilleure après-midi depuis longtemps.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa)

Revenir en haut Aller en bas

Tu t'es vue quand t'as bu ? (Pv Alexa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Moldu :: Hyde park
-