POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR

avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 244


Maître du Jeu


MessageSujet: Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa Lun 4 Juil - 17:28


Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa


Le Chemin de Traverse était définitivement bondé : il y avait du monde dans tous les coins, et par conséquent, la police magique y était clairement sur les dents, rendue prudente par le carnaval merliniste. Le Ministère ne voulait pas d'un autre débordement, et les consignes du Département de la Justice Magique avaient été claires : aucun attroupement, aucun rassemblement, n'était autorisé sur l'avenue. Tout début de manifestation devait être dispersé, de force s'il le fallait, et les manifestants arrêtés s'ils résistaient ou refusaient de partir – la joie devait régner, de gré ou de force, et si les gens voulaient protester, au moins sur le Chemin de Traverse, on les évacuerait ou on les forcerait à être joyeux et à participer à la fête ambiante.

Pourtant, les Merlinistes n'avaient pas dit leur dernier mot. Ils se rappelaient bien du carnaval, eux aussi, et comptaient bien à ce que le peuple s'en rappelle lui aussi. Décidés à dénoncer l'injustice des sanctions qui frappaient le mouvement, alors qu'il était pacifiste, ils mirent en place un sitting avec des pancartes bien visibles et des slogans scandés haut et fort. Il ne fallut pas longtemps avant que la police magique ne vienne voir, et commence à négocier avec les chefs de la manifestation. Mais personne ne voulait évacuer : les merlinistes espéraient peut-être secrètement que la police serait laxiste et les laisserait occuper le Chemin de Traverse. Mais le Ministre voulait une semaine de vacance parfaite, un peuple heureux et l'acclamant : pas la moindre tâche au tableau ne devait apparaître. Rapidement, la police décida d'arrêter ceux qui participaient au sitting et commença immédiatement à courser ceux qui essayaient de fuir – tous n'étaient pas parfaitement en règle au regard de la commission du sang, certains étaient même recherchés car membres de l'Ordre, voire les deux. C'est ainsi, que, paniqués, ou n'ayant pas le choix, les merlinistes durent courir, se disperser dans la foule, et se décider à disparaître, ou tout du moins à essayer, car les brigadiers comptaient bien tous les rattraper.

Tel fut le cas de Alexa Turman, qui s'enfonça sur le Chemin de Traverse, deux poursuivants sur ses talons. Il fallait qu'elle rentre quelque part, c'était la seule solution qu'elle avait : se faire passer pour une cliente lambda d'un bar lambda. Et le premier sur sa route fut le Emerald's, qui était en train d'ouvrir. Joe Emerald, le propriétaire, relevait justement la grille à ce moment là, mais fit signe à la jeune femme qu'elle devait encore attendre un peu pour rentrer. Alors que faire ? La police se rapprochait, elle devait absolument se cacher, mais comment savoir si ce type n'était pas un ennemi ? Devait-elle prendre le risque de négocier avec lui ?


Spoiler:
 








crazyoilmachine pour Poudnoir




[size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Propriétaire du Emerald's ;; Parrain de la pègre

| Propriétaire du Emerald's ;; Parrain de la pègre

avatar
Date de naissance du joueur : 06/03/1996
Âge du joueur : 21
Arrivé sur Poudnoir : 08/09/2015
Parchemins postés : 69



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Joe Emerald


MessageSujet: Re: Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa Jeu 7 Juil - 14:03


Les affaires de Joe Emerald promettaient d'être florissantes ; ça ne changeait guère son opinion politique – il savait ce que les mangemorts essayaient de lui vendre, ça ne marchait pas sur lui, et il en profitait sans vergogne. Comme si soudainement, j'allais me mettre à devenir puriste parce que j'ai du blé qui tombe sur mon compte à Gringotts. Quand les veracrasses auront des dents, oui. Joe n'était pas dupe : il se contentait de profiter de l'occasion. Il avait même pris des tracts merlinistes dans son bar parce que ça le faisait marrer. En attendant, il faisait de bonnes affaires. L'argent n'a pas de couleur, et qu'est-ce que j'en ai à foutre, moi ? Il laissait les gens faire leurs affaires et demandait simplement la réciproque. Comme Joseph Emerald n'aimait pas les connards, il avait singulièrement augmenté ses prix, mais uniquement pour certains clients : selon leur niveau de fortune, qu'il savait à peu près évaluer rien qu'en les regardant, il donnait une carte ou une autre. Les prix variaient considérablement. Ca l'amusait. Ce n'est que justice, après tout, non ? Il ne s'en faisait pas pour ça.

Concernant le reste des évenements, bon...Joe ouvrit le bar vers quatorze heures. D'habitude, c'était plutôt quinze, et ce en continu jusqu'à une heure, voire deux, du matin, mais la semaine de vacances était exceptionnelle, tout comme le temps : les gens se jetaient dans les cafés à la recherche de fraicheur et il en profitait lui aussi. En venant, il entendit du bruit : des coups de sifflets, des bruits de poursuites, une petite détonation due à un sort. Au nord du Chemin de Traverse, ça semblait être un peu la panique. Doit encore y avoir une manif. Jez lui avait dit que le Ministère ne ferait pas dans la dentelle cette fois là : il voulait bien croire sa femme.

Bientot, songea Joe, les premiers manifestants, poursuivis par la police, allaient se réfugier dans les bars. C'était une vieille technique, utilisée aussi bien par les sorciers que les moldus. Rien de tel pour fuir la police que de s'écarter de son chemin. Dans les années soixante, à ses débuts d'aurors, il accompagnait fréquemment la police magique qui tentait d'enrayer les émeutes des sang purs qui combattaient les participants des marches moldues. Faut toujours entrer dans les bars. Sauf si t'as un auror pugnace qui veut t'emmerder, on t'y foutra toujours la paix, et tu pourras boire un pur-feu pour te remettre de tes émotions. Et ça ne manqua pas. Alors qu'il venait de relever la grille, une jeune femme s'approcha pour entrer. Elle avait l'air paniqué, et les coups de sifflets et les bruits de bottes se rapprochaient. Et merde, dire qu'il ne voulait pas avoir d'ennuis...

« Vous pouvez pas rentrer ici, je suis fermé, et j'ouvre pas maintenant. »
Il désigna un bar plus loin dans la rue : « Voyez chez Freeman, peut-être qu'il est ouvert, moi je peux rien faire pour vous. »

Freeman était bien sur fermé, mais ce n'était pas son problème, à lui, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 16
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 100



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa Dim 10 Juil - 15:06

- Merde, merde, merde, merde ! siffla la jeune femme tandis qu'elle se glissait entre les passants, tentant au maximum de ne pas trop les bousculer. Elle était déjà suffisamment dans la merde comme ça.

Jetant un coup d'oeil par-dessus son épaule, Alexa vit encore les deux brigadiers qui lui collaient au train. Elle se retourna pour se reconcentrer sur sa course, tout en lâchant une nouvelle flopée de juron. Elle était dans la merde jusqu'au cou là ! Et pourtant, au départ, tout allait parfaitement bien ! Ils étaient installé, avec pancartes et slogans, pour faire entendre leur voix. Ils ne faisaient rien de répréhensible. Pourtant, il n'en avait pas fallu plus pour que la police leur tombe dessus et ne décide de les arrêter. Alexa avait commencé à paniquer à ce moment-là. Quand le premier policier s'était approché d'elle pour l'emmener. Sur le coup, elle avait maudit l'Ordre, qui avait décidé d'affecter deux membres à ce sitting pour gérer un peu le tout. Elle et une autre fille. Elles n'étaient pas connues des forces de polices, et, en plus, elles n'avaient pas franchement des têtes de combattantes. Enfin, peut-être un peu Alexa, avec ses dreads, mais bon... Il n'était cependant absolument pas prévu que la police s'en mêle à ce point, et la jeune femme se retrouvait maintenant poursuivit par deux colosses. Sa seule solution, c'était de trouver refuge dans un bar et de se transformer le plus rapidement possible. Elle avait un peu d'avance sur ses poursuivants, elle pouvait la mettre à profit, ainsi que la foule, qui brouillant un peu sa piste.

Remarquant soudainement un bar qui commençait à s'ouvrir, Alexa bifurqua à droite et se précipita vers l'homme qui devait être le propriétaire.

- Monsieur ! s'exclama-t-elle une fois devant lui. Est-ce que je peux... entrer ?

Elle avait le souffle court d'avoir couru, surtout après un petit moment d'inactivité, mais elle ne pouvait pas encore se « reposer ». En jetant un coup d'oeil derrière elle, Alexa remarqua que les brigadiers avaient également cessés de courir. Ils devaient avoir remarqué que le grabuge avait cessé. C'était jusque-là ce qui leur avait permit de la suivre. Ils savaient qu'elle n'était pas loin.

La réponse de l'homme augmenta d'un cran la panique d'Alexa, qui lui lança un regard mi-furieux, mi-désespéré. En lançant un coup d'oeil au bar qu'il désignait, la jeune femme vit qu'il était fermé. Et, contrairement au bar devant lequel elle se trouvait, il ne semblait pas prêt d'ouvrir.

- Ecoutez Monsieur, je vous en pris, laissez moi entrer, dit précipitamment Alexa. Je...

La jeune femme poussa un profond soupir et regarda à nouveau derrière elle, en panique. Ils se rapprochaient. Soudain, une idée traversa l'esprit d'Alexa, et elle se tourna à nouveau vers l'homme. Elle trifouilla un instant avec des gestes précipités dans sa sacoche, qu'elle avait tant bien que mal réussit à conserver, puis elle en sortit une bourse pleine et la plaqua sur le torse du propriétaire en face d'elle. Les pièces tintèrent.

- Il y a 50 gallions dans cette bourse, souffla-t-elle précipitamment. Prenez-les et laissez moi entrer, je vous en pris !

Pourquoi autant d'argent ? En fait, Alexa venait de donner ce qu'elle avait prit pour refaire son stock d'ingrédients au QG. Elle avait un goût amère dans la bouche en donnant cet argent ainsi, mais elle préférait perdre bêtement 50 gallions plutôt que de se faire prendre par la Police Magique. Enfin, encore fallait-il que l'homme accepte son argent. Elle en était presque à prier pour que ce soit le cas.

Car, derrière elle, les policiers approchaient toujours.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR

avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 244


Maître du Jeu


MessageSujet: Re: Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa Mar 12 Juil - 15:52


        Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa


       
Les policiers se rapprochaient, c'était certain. Il allait falloir décider très vite pour Joseph Emerald de ce qu'il comptait faire avec cette fille. Pour Alexa, c'était sans aucun doute l'arrestation, un procès, la prison, qui l'attendaient en bout de course si l'ancien auror ne l'aidait pas. Ils avaient encore un peu de temps devant eux : les agents du ministère semblaient avoir arrêté de courir – la plupart des merlinistes devaient de toute façon avoir été rattrapés – mais ils commençaient à inspecter toutes les boutiques, une part une. Leurs consignes étaient définitivement très claires : pas de quartiers, pas de pitié, de la précision. Il fallait rétablir l'ordre et arrêter le plus d'opposants au régime tout en ayant l'air de simplement assurer la sécurité des vacenciers. Alors à présent, qu'est-ce qu'allait bien pouvoir faire Joe Emerald ? Aurait-il le courage de planquer Alexa ? La lâcheté de continuer à refuser, simplement pour ne pas avoir de problèmes ? Deux boutiques plus loin un policier en uniforme sortit en tenant une jeune femme par le col et l'expédia à terre d'un coup de matraque, avant de commencer à gueuler sur le propriétaire du magazin, un vieil homme aux cheveux blancs, bien plus âgé que Joe lui-même :

« Alors ! On planque des sang-de-bourbe ! Tu dégages avec elle, le vieux, on verra si Azkaban te plait bien. »


C'était le souci des puristes – des puristes de bas étage au moins, des crétins qui suivaient un mouvement à cause de promesses populistes – ça ne volait pas haut et ça atteignait très vite des proportions disproportionnées. Le gars s'éloigna avec un collègue. Deux autres continuèrent leur patrouille : ils devaient avoir été appelé en renfort et être arrivé après : ils ne portaient pas l'uniforme anti-émeutes de ceux qui avaient commencé à poursuivre les manifestants. Une d'entre elle était une femme, qui paraissait bien connaître la rue : ce devait être son secteur. Ils continuèrent lentement à inspecter les boutiques, se rapprochant dangereusement du Emerald's. Allaient-ils débarquer et arrêter Alexa ? Si elle restait là, sur le devant du bar, oui. Et peut-être même si elle rentrait à l'intérieur. Encore qu'à ce moment là, Joe avait une vague chance de pouvoir la faire passer pour une cliente. S'il se décidait à faire quelque chose et n'envenimait pas la discussion, car des cris ne manqueraient pas d'attirer les policiers.

Ceux ci continuaient à se rapprocher, d'ailleurs. Joe put alors distinguer le visage de la brigadière, et Alexa aussi – et tous deux le reconnurent pour différentes raisons : lui parce qu'il s'agissait de sa femme, Jezabel Montgomery ; elle parce que Jez, membre du MpM était aussi une espionne pour le compte de l'Ordre du Phénix – ce que bien sûr, elle cachait depuis toujours à Joe, pas spécialement pro Ordre du Phénix, même si c'était lui qui avait présenté Kingsley, le recruteur de Jez, à sa femme.

Alors à présent, qu'allait-il se passer ? Si Joe aidait Alexa, sa femme la couvrirait-elle ? Ou resterait-elle dans son rôle d'espionne ?
Spoiler:
 


       





       
       crazyoilmachine pour Poudnoir


       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Propriétaire du Emerald's ;; Parrain de la pègre

| Propriétaire du Emerald's ;; Parrain de la pègre

avatar
Date de naissance du joueur : 06/03/1996
Âge du joueur : 21
Arrivé sur Poudnoir : 08/09/2015
Parchemins postés : 69



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Joe Emerald


MessageSujet: Re: Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa Mar 12 Juil - 18:46


Emerald n'avait rien contre les manifestants merlinistes. Il ne voulait tout simplement pas que la police lui tombe dessus. Ce n'est pas mes affaires après tout, quand tu fais une connerie, ou de la politique, t'assume. Tu fais un truc, tu réponds de tes actes. Mais il avait beau se persuader que cette doctrine était la bonne, parfois il avait des remords, ou des choses qui remontaient et qu'il aurait préféré oublier. Tu peux être la personne la plus sympa et la plus ouverte du monde et continuer à dire non. Il comptait bien appliquer ça aujourd'hui. Il ne pouvait pas s'occuper de toute la misère du monde, il n'en finirait pas.

Juste comme la femme commençait à le supplier et qu'il fronçait les sourcils – qu'est-ce qu'elle espérait en lui filant cinquante galions, il n'allait pas les prendre, quand même, en d'autres temps oui, mais il ne se faisait pas du fric comme ça tout radin qu'il fut – parce qu'il commençait à être un peu insulté – il n'était pas un salaud qui refusait et se laissait avoir par l'argent, juste un mec qui ne voulait pas avoir d'emmerdes aujourd'hui parce qu'il en avait au quotidien – et à réfléchir à la possibilité d'accepter, un flic sortit deux personnes, avec brutalité, d'un magasin. Il s'avança sur le trottoir et voulut dire quelque chose, parce qu'il connaissait ce type, mais ils étaient deux, et avec un équipement fait pour résister aux assauts, si bien que Joseph se contenta de grogner :

« Saloperies, sur un vieux de soixante-dix ans... »
Il se tourna vers la jeune femme, à côté de lui, qui ne bougea pas : « Vous êtes encore là, vous ? » Il bougonna : « Gardez votre fichu pognon, j'en veux pas, quel genre de type je serais si j'acceptais... Eh ben, pourquoi vous bougez pas ? »

Il se tourna de nouveau vers les flics et murmura un « oh merde » presque stupéfait. La jeune femme, dans la trentaine, qui marchait vers eux en uniforme, était sa femme, et la jeune merliniste paraissait fixée dessus.

« Et dire que je voulais pas avoir d'emmerdes, c'est raté en beauté, tiens ! »
Il grogna : « Allez, rentrez dans ce fichu bar. » Il poussa la jeune femme à l'intérieur, sans brutalité – il n'en avait pas besoin : même à cinquante-sept ans, l'avantage de faire deux mètres, c'est que peu de gens vous résistaient. « C'est quoi votre nom, à vous ? » Il désigna une chaise à la jeune femme : « La flic là-bas, c'est ma femme. Ca se trouve, elle nous fichera la paix, mais ça se trouve non, alors voilà, on dira que vous venez pour un entretien de serveuse. Normalement ça devrait suffire – j'ai un peu de crédit auprès d'elle, vous voyez ? » Il alluma un cigare : y a plus qu'à attendre que les flics se pointent vraiment. « Vous êtes pas recherchée pour un truc grave, au moins ? Je protège pas les assassins. Les merlinistes, je veux bien à la rigueur – mais croyez moi, ça m'emmerde. »

Il était toujours comme ça, Joe Emerald : râleur, se donnant une apparence de salaud, et moins méchant qu'il ne voulait bien le faire croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 16
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 100



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa Mar 12 Juil - 20:29

Alexa n'était pas très connue en tant que résistante. Elle avait participé à la Bataille de Poudlard, bien sûr, ainsi qu'à d'autres missions. Il lui était même arrivé de participer à Potterveille, une fois. Mais, dans l'ensemble, Alexa n'était pas connue. Entre les figures célèbres qu'étaient Ron Weasley ou Hermione Granger, ou bien encore Severus Rogue, la jeune Médicomage passait inaperçue, ce qui l'arrangeait bien dans un sens. Elle faisait partie des plus à même à participer à ce genre de mouvement protestataire, de part son identité. Cependant, cela n'enlevait rien au fait que la jeune femme faisait partie de l'Ordre du Phénix, qu'elle avait presque totalement disparue de la circulation Sorcière et que, ses papiers, cela faisait un moment qu'ils n'étaient plus tellement en ordre. En particulier son certificat du sang.

Soudain, alors qu'Alexa jetait un nouveau regard par-dessus son épaule, un policier sortit d'un des bars en jetant violemment une jeune fille à terre. Alexa amorçat un mouvement dans sa direction, révoltée, puis finalement, elle ne fit rien. C'était trop tard maintenant, elle ne pouvait de toute façon rien faire.

- Sale con..., siffla la jeune femme.

Le propriétaire du bar devant lequel elle se tenait se tourna alors vers elle. Il lui rendit son argent, ce qui soulagea grandement Alexa, mais il lui somma également de décamper. Paniquée, la jeune femme jeta à nouveau un coup d'oeil à la rue. Et là, elle vit Jezabel Montgomery avancer parmis les passants.

Alexa connaissait cette femme. Elle était espion pour le compte de l'Ordre. Et, bon sang, elle aurait préféré tomber sur tout le monde sauf elle. Jezabel ne pouvait pas risquer sa couverture pour elle. Ça aurait été du suicide. Elle ne pouvait donc espérer aucune aide de sa part, ou alors, une très minime.

Elle n'eut cependant pas à réfléchir à une autre option. L'homme à côté d'elle grogna un instant, puis la poussa à l'intérieur du bar. Une fois les portes passées, Alexa ouvrit précipitamment sa sacoche et en sortit une paire de lunette qu'elle enfila. Elle sortit également un élastique et attacha ses dreads, qu'elle avait délibérément choisit de retenir avec un bandeau aujourd'hui. Pendant ce temps-là, l'homme lui demanda son prénom, puis lui expliqua la situation, et le plan qu'il avait.

- Alexa Turman, répondit la jeune femme.

Elle décida de ne pas s'attarder sur le fait que, bon sang, Jezabel était la femme de cette homme, puis elle lui lança un regard indéchiffrable lorsqu'il lui demanda pourquoi les flics la coursaient.

- Je ne suis pas une assassin, je n'ai tué personne. Et je peux comprendre que cela vous embête, mais je vous suis infiniment reconnaissante.

Elle avait un peu menti sur la première partie. Elle avait déjà prit la vie, lors de la Bataille de Poudlard. Mais c'était dans un état de légitime défense. Alors ce n'était pas réellement un mensonge. En tout cas, sur la deuxième partie, elle était totalement sincère. Cet homme venait sûrement de lui sauver la vie.

- Bon... On commence cet "entretient" ? demanda alors Alexa en lançant un coup d'oeil anxieux vers la porte du bar. Par pitié, Merlin... souffla-t-elle alors, suffisamment bas pour que l'homme n'entende pas.

Elle avait désespérément besoin de chance.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR

avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 244


Maître du Jeu


MessageSujet: Re: Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa Mar 19 Juil - 12:39


        Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa


       
Les gens de la police magique étaient parfois de sombres crétins : c'était le cas du flic avec son uniforme anti-émeute qui était passé en emmenant les deux personnes de la boutique près du Emerald's. Mais tous n'étaient pas des emmerdeurs, ou des dingues, ou des fanatiques.

Pat O'Grady était à un an de la retraite. En attendant la quille il servait de binôme à Jez Montgomery, bien plus jeune que lui, qui projetait de quitter la brigade aussi pour devenir tireuse d'élite. Pat n'était ni merliniste ni puriste : il faisait juste son job et arrêtait les mecs qui faisaient du grabuge. Il n'était pas particulièrement pro-mangemorts, d'ailleurs : il ne les aimait guère, mais il se sentait trop vieux pour participer à un quelconque combat. Quant à Jezabel, elle était carrément merliniste, et bossait pour l'Ordre  - ce que son mari ignorait totalement. Le chemin de Traverse était leur secteur : s'ils connaissaient bien les endroits où les merlinistes pouvaient se planquer, ni l'un ni l'autre n'avait envie de mettre beaucoup de zèle dans leur traque. Ils passaient d'une boutique à l'autre gentiment, lentement, sans poser trop de questions. Ils demandaient cependant baguettes et les papiers de chacun : d'après les informations qu'ils avaient, une merliniste avait été vue dans le secteur. Ils approchaient cependant de la fin de leur secteur : pour Pat et Jezabel, d'un accord tacite, s'ils ne la trouvaient pas avant, ce n'était plus leur juridiction, et ils n'avaient plus à s'en occuper. Il ne restait plus que deux boutiques, et Jez prit les choses en main – elle commençait à se douter de quelque chose, sans doute :

« Je vais aller voir au bar de Joe, tu prends la librairie Trevillian ?
- Toujours les mêmes qui font les trucs marrants. » Pat ronchonna pour le plaisir. « On se retrouve après au bout de la rue.
- Évidemment. »

Elle poussa la porte du bar et tomba presque immédiatement sur son mari et Alexa. Mari qui n'était pas au courant que les deux femmes se connaissaient, bien sur. Situation impossible : elle ne pouvait pas réellement avoir l'air de vouloir aider Alexa sans éveiller les soupçons de tout le monde. En même temps, il fallait qu'elle l'aide.  De son coté, Alexa ne pouvait pas se permettre d'être découverte – ni que Jez le soit, d'ailleurs. Quant à Joe, il n'avait certainement pas envie que sa femme soit obligée de le dénoncer, pas plus, maintenant qu'elle était là, de dégager Alexa du bar. La policière soupira et commença à parler - avec un excellent jeu d'actrice :

« Bon. J'espère que vous n'êtes pas une merliniste. »
Elle se tourna vers Joe, priant pour qu'il aie un mensonge crédible : « J'espère que tu as une explication convaincante qui m'évite de trop vous poser de questions à tous les deux.
- Eh, Jez, c'est fermé chez Trevillian ! »
Pat émergea dans le bar : « Ah bah voilà, on a quelqu'un en plus. Salut Joe. » Il se tourna vers Alexa : «Vous avez un nom, madame ? Contrôle d'identité, s'il vous plait, on en a pour deux minutes. »

Deux minutes qui pouvaient signifier Azkaban à vie. Il allait falloir convaincre Pat de les laisser tranquille. Et pour ça, ils étaient trois embarqués dans la même galère.

Spoiler:
 


       





       
       crazyoilmachine pour Poudnoir


       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Propriétaire du Emerald's ;; Parrain de la pègre

| Propriétaire du Emerald's ;; Parrain de la pègre

avatar
Date de naissance du joueur : 06/03/1996
Âge du joueur : 21
Arrivé sur Poudnoir : 08/09/2015
Parchemins postés : 69



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Joe Emerald


MessageSujet: Re: Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa Mar 19 Juil - 14:34


Bon, c'était décidément une sale journée, et il pariait qu'il allait avoir des tas d'emmerdes. Bon, est-ce que c'était pour ça qu'il fallait qu'il laisse cette fille dehors ? Joe trouvait ça dur, même s'il tenait à sa peau et à sa tranquillité et qu'il le regrettait déjà amèrement. Peut-être que j'aurais du prendre son argent, au final. Non, ça non plus, ça ne se faisait pas, vraiment pas. Il avait fallu qu'il insiste, en plus, la première fois, quand il avait refusé le fric, justement, la jeune femme avait eu l'air de croire que Emerald lui disait de se tirer – il était peut-être trop brusque.

Il observa avec satisfaction qu'elle savait se dissimuler, qu'elle ne restait pas planquée comme une quiche.  Bien, mais révélateur d'une merliniste habituée à se planquer, donc pas vraiment honnête.

« Joe Emerald, ex-auror, propriétaire du bar, tout ça. »
Il tirait sur son cigare. « Vous êtes de l'Ordre du Phénix, pas vrai ? » Il précisa sans méchanceté : « Votre façon de changer d'apparence, ça dénote une certaine habitude. Et puis sinon vous auriez pas couru comme ça. Ils relâchent les merlinistes rapidement, en général. Ceux qui sont simplement au MpM, en tout cas. » Il soupira : « Pas que ça me dérange, mais... »

Si, quand même, ça le dérangeait, mais maintenant qu'elle était là...il ne pouvait pas râler. C'est pas comme si c'était un mangemort. Même si elle a buté des gens, elle en a sans doute buté moins que moi. Il se contenta donc de grogner :

« Mouais, vous pensez pas trop vite sortie d'affaire. Ca grouille de flicailles dans le coin. »


Et en effet, il eut à peine le temps de répondre que Jez entrait. Et merde. Il voulut se lever pour expliquer, dire quelque chose, mais déjà Pat entrait lui-aussi. Et bim, contrôle d'identité, manquait plus que ça. Je le savais que ça allait nous tomber sur la tronche. Bien sur, il n'avait que sa baguette sur lui, parce qu'il oubliait à chaque fois le certificat du sang. Génial.

« Oh, vous n'allez pas recommencer, on m'a déjà contrôlé en venant, vous savez qui je suis, quand même.

- Eh, on sait jamais, Joe. Ca pourrait être un gars qui se fait passer pour toi.

- Et qui fait passer des entretiens d'embauche à ma place ? Je cherche une serveuse. Mademoiselle Miller est là pour ça. Pas vrai ? »

Il fit un signe de tête en direction d'Alexa. Vas-y, approuve ce que je dis. Il soutint le regard de sa femme sans hésiter. Il savait qu'elle ne le croyait pas, mais avec un peu de chance, elle laisserait tomber. Jez connaissait ses magouilles : elle fermait toujours les yeux. Elle soupira :

« Bon, je suppose que vous n'avez rien vu, non plus ? On cherche des merlinistes. 

- Ah, ça, j'en sais rien. » Joe écarta les bras en un signe d'ignorance, un peu radouci : « Je viens d'ouvrir, je sais pas ce qui se passe. » Il tourna la tête vers Alexa : « Vous avez vu quelqu'un en arrivant ? J'ai juste vu vos collègues embarquer une fille et puis Nick Porter, moi. Sinon, y avait personne dans la rue. Ils ont pas du arriver jusqu'ici. »


Dernière édition par Joe Emerald le Mar 26 Juil - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 16
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 100



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa Mar 26 Juil - 12:34

Alexa, lorsqu'elle avait rejoint l'Ordre, savait dans quoi elle s'engageait. Elle savait qu'elle serait traquée, qu'elle ne serait plus en paix tant que les Mangemorts seraient là, et ce n'était pas demain qu'ils allaient pouvoir se débarrasser des sbires de l'autre mégalomane et de ce dernier par la même occasion. Le jeune femme savait donc qu'elle risquait souvent de se retrouver dans ce genre de situation. Elle l'avait choisit. Elle aurait pu être simplement membre du Mouvement pour Merlin, si elle avait voulu. Mais non. Elle faisait partie de l'Ordre, et ça avait son lot de mauvais côtés.

Comme se faire courser par la police magique alors que vous étiez juste là pour aider un peu à l'organisation d'un sitting. Mais maintenant qu'elle était dans ce bar, Alex se disait que, peut-être, elle pouvait s'en tirer sans trop de dommage. Elle l'espérait, du moins.

L'homme qui lui avait permis d'entrer se présenta comme étant un ancien Auror, désormais propriétaire du bar. Puis il posa nue question qui fit rater un battement au coeur de la jeune femme. Alexa se tourna légèrement vers Joe Emerald et le regarda droit dans les yeux. Elle ne dit rien. Il avait deviné de toute façon, il n'y avait rien à dire. Et si elle disait non, c'était peu crédible. Comme il le disait, il y avait trop de choses qui penchaient en ce sens. Et puis, il ne semblait pas particulièrement pressé d'aller la balancer aux autorités. Alexa n'aurait pas été jusqu'à dire qu'elle lui faisait confiance, mais elle n'avait pas d'autres choix que de s'allier à lui pour se tirer de là, alors bon.

Quelques secondes après, Jezabel entrait dans le bar. Seule. Pendant quelques instants, Alexa sentit le soulagement l'envahir. Il la quitta rapidement quand l'autre policier entra à son tour et demanda les papiers. La jeune femme eut l'impression d'étouffer. Son certificat du sang, elle ne l'avait pas. Pas du tout. Trop compliqué dans sa situation. Sang-Mêlée, Née-Moldue... Si on creusait un peu, on se retrouvait confronté aux deux, et c'était mauvais pour elle.

Joe Emerald, cependant, lui sauva une fois de plus la mise. Elle tiqua légèrement au changement d'identité, mais elle décida d'entrer dans son jeu.

- C'est exact, dit Alexa en hochant doucement la tête puis en faisant un petit sourire au policier.

Bonne actrice ? Alexa l'était assez, à vrai dire. Quand on grandit avec un frère ou une soeur, on apprend vite à jouer à l'ange. Toujours mieux de faire gronder l'autre. Alors ce n'était peut-être pas la même chose là, mais bon, il fallait bien qu'elle sauve sa peau, alors elle faisait encore plus d'efforts.

Jezabel, consciente de l'enjeu, détourna rapidement l'attention en demandant s'ils n'avaient pas vu de Merlinistes. Alexa laissa Joe répondre, puis se dernier se tourna vers elle pour appuyer ses propos. La jeune femme se tourna vers Jezabel.

- Je n'ai rien vu non plus, pas plus que Monsieur Emerald en tout cas. Je suis arrivée juste à l'ouverture du bar, désolée.

Ne pas en faire trop, ne pas en faire trop, ne pas en faire trop. C'était ce qu'Alexa se répétait en boucle. Il fallait absolument qu'elle fasse attention à ce qu'elle dise, ne pas en dire trop, en dire assez pour paraître honnête. Et peut-être que ça passerait.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR

avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 244


Maître du Jeu


MessageSujet: Re: Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa Mar 26 Juil - 16:53


        Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa


       
Jezabel et Pat ne paraissaient guère enthousiasmés par l'idée d'arrêter Joe et Alexa. Bien sur, la femme de Emerald se doutait qu'il y avait du louche là-dessous, et avait bien reconnu Alexa, ce qui expliquait pourquoi elle était toute disposée à croire le baratin de son mari et ne cherchait pas midi à quatorze heures. Mais pour Pat, la question était un peu différente. Il aurait très bien pu ne pas croire Joe, malgré l'amitié qu'il entretenait avec sa collègue. Il aurait pu très bien chercher à comprendre, et causer du tort à Alexa. Insister sur le contrôle des papiers, mais Pat était vieux, et un peu fatigué. Il n'était pas spécialement enthousiasmé par la politique du ministère. En fait, il s'en foutait. Il partait bientôt à la retraite : il n’espérait aucune promotion, rien.

Il décida de ne pas insister sur le contrôle d'identité : vrai, c'était idiot, quel intérêt un résistant aurait-il eu à prendre la place de Joe Emerald et à faire passer des entretiens d'embauche à sa place ? La fille était peut-être un peu plus intéressante. Mais comment est-ce qu'un type comme Joe, qu'il n'avait jamais entendu parler en bon termes du MpM, en serait venu à décider de mentir pour protéger une de ses membres, et se mettre à inventer cette histoire de serveuse ? C'était parfaitement idiot et absurde. Pat écouta donc plus volontiers les résultats de la question de Jezabel. Non, ils n'avaient vu personnes. Ils s'étaient sans doute trompés de direction, jugea-t-il. Ou la fille qu'ils avaient arrêtés chez Nick Porter était la seule résistante du coin.

Jezabel parut saisir cette hésitation et décida d'influencer un peu Pat dans la bonne direction en formulant clairement sa pensée :

« Ils ont du passer par une rue parallèle. On va les inspecter. Pat, tu veux commencer ? Je dis un mot à Joe, j'arrive. 

-Yep, pas de souci. Au revoir m'sieurs dames. J'espère que vous trouverez une place, mademoiselle Miller. A plus, Joe. »

On le salua en choeur. La pression retomba. Jezabel sourit gentiment, et lança à son mari :

« Plus de magouilles, toi. »
Elle l'embrassa avant de se diriger vers la sortie. Au dernier moment, elle lança : « Mademoiselle Miller ? Partez par derrière lorsque vous vous en irez. Mes collègues de la brigade anti-émeutes ne sont pas en de bonnes dispositions en ce moment, et ils arrêteraient même une apprenti serveuse comme vous. »

Et elle sortit du bar sans se retourner. Ils étaient tirés d'affaires. Comme quoi, même pour l'Ordre du Phénix, les vacances nationales réservaient leur lot de miracles.

Spoiler:
 



       





       
       crazyoilmachine pour Poudnoir


       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa

Revenir en haut Aller en bas

Event 2 : Les vacances nationales || Joseph et Alexa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse :: L'Emerald's et autres bars
-