POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

C'est quoi ce guet-apens ? || Ash & Al

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 16
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 102



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: C'est quoi ce guet-apens ? || Ash & Al Mer 20 Juil - 22:12

Il était six heures du matin et, déjà, Alexa s'activait. Par un concours de circonstances, elle s'était trouvé être une des seules Médicomages qui avaient décidés de rejoindre l'Ordre et ses compétences étaient très demandées. Elle connaissait tous les sortilèges de soins basiques et, en plus de ça, sa spécialisation faisait d'elle une personne relativement importante. Elle connaissait bien, très bien même, les potions. Elle savait quoi faire quand une intervention était nécessaire dans ce domaine. De plus, elle avait cet instinct qui faisait qu'elle dirigeait les autres sans trop de problèmes lorsque cela était nécessaire. Alexa était donc quelqu'un d'important et qui ne chômait pas.

Il était donc six heure du matin et Alexa s'occupait déjà des quelques personnes qui tentaient encoe de se remettre des blessures de la Bataille de Poudlard. Elle était en train de prodiguer des soins à Frédéric Hawkins, un homme âgé d'une quarantaine d'années et qui avait été touché par un sortilège de magie noire particulièrement résistant. Il ressemblait un peu à celui qu'elle avait soigné quand elle s'était occupé de Rogue, quelques temps plus tôt, mais il était bien plus résistant que ce dernier. Et elle ne savait plus trop quoi faire. Le baume à base de Murlap ne donnait que très peu de résultats et elle avait déjà tenté des centaines d'autres méthodes pour tenter de le soigner. Elle ne trouvait malheureusement pas.

- Comment vous sentez-vous, Monsieur Hawkins ? demanda-t-elle en installant toutes ses affaires sur la petite table de chevet à côté du lit du patient.
- Mal. Mon torse me fait toujours aussi mal, souffla-t-il difficilement. Et, s'il te plaît, appelle-moi Frédéric.

Alexa sourit tristement et commença les soins.

Cela faisait maintenant plusieurs semaines qu'elle s'occupait des blessés au QG de l'Ordre du Phénix, et elle avait construit une certaine relation d'amitié avec chacun d'entre eux. Elle aimait beaucoup la plupart des membres de l'Ordre, qui étaient, le plus souvent, des gens ayant la même façon de penser qu'elle, la même envie de se battre, la même rage au ventre. Et elle ne pouvait que compatir de les voir cloué au lit, alors qu'ils n'avaient qu'une envie, celle de de sortir se battre contre le Purisme qui prenait de plus en plus d'importance. Elle ne pouvait pas réellement comprendre, mais elle compatissait profondément. Et ne pas parvenir à apporter les soins nécessaire la frustrait énormément. Elle se sentiati incapable, alors qu'il n'en était rien. Il lui aurait juste fallut plus d'information sur les sortilèges, sur les soins à apporter. Elle n'avait été Médicomage qu'une année, elle n'avait pas eu le temps d'être confronté à des cas très très grave ou peu courants, comme des sortilèges de magie noire ou autre. Son manque d'expérience jouait contre elle. Elle avait bien tenté de chercher dans la bibliothèque des Black, mais les livres disaient comment lancer les sortilèges, pas comment les retirer ou les soigner, et les rares fois où elle avait trouvé des réponses, les soins à procurer étaient dangereux ou innaccessible. C'était rageant.

C'est donc avec ces pensées en tête que la jeune femme continua de s'occuper de Monsieur Hawkins, puis de tous les autres patients qui se trouvaient dans les étages de la maison des Black. Parfois, elle devait redescendre pour communiquer l'état des patients aux membres présents, pour qu'ils puissent l'inscrire dans un carnet qui retraçait l'état de chaque personne. Elle n'avait pas le temps de le faire elle-même, alors les membres qui avaient le temps le faisaient pour elle. Elle ne cessait donc de faire des aller-retour dans toute la maison, qui n'était malheureusement pas petite. Et elle fit cela toute la matinée.

Lorsque midi arriva enfin, Alexa descendit dans la cuisine du QG, épuisée et affamée. Elle se laissa tomber comme une masse sur une des chaises, tandis que la cuisine se remplissait petit à petit. Elle avait seulement une demi-heure pour manger, après quoi elle devrait remonter pour faire manger une partie des patients. La pensée de ce qui l'attendait accabla davantage la jeune femme qui plongea sa tête entre ses bras croisés sur la table. Elle était fatiguée. Mais pas décidée à lâcher l'affaire pour autant. Elle soignerait ces patients, puis, peut-être, elle prendrait un peu de repos.

- Alexa ? Tu vas bien ?

La jeune femme releva la tête et croisa le regard doux de Lisa Forks, une autre Médicomage qui avait rejoint l'Ordre. Enfin, une apprentie. Elle était en période de stage quand la Bataille de Poudlard avait eu lieu. Alexa sourit faiblement et hocha la tête.

- Ça va. Un peu fatigué, mais ça va.
- Comment ça avance ?
- Lentement, répondit la Médicomage.

Lisa hocha la tête. Elle s'assit ensuite à côté d'Alexa, puis la regarda droit dans les yeux.

- Je sais que c'est pas vraiment le moment pour ça, mais on a un petit problème.

Alexa fronça les sourcils. En effet, ce n'était pas le moment d'alourdir leur emploi du temps déjà surchargé d'un autre problème.

- Je viens d'aller faire un tour dans la réserve, commença Lisa. Et... Alexa, il ne reste presque plus rien, souffla alors la jeune stagiaire d'un air catastrophé. Il ne reste presque plus rien.

La jeune femme poussa un long soupir et passa ses mains sur son visage pour tenter d'éclaircir un peu ses idées. Bon sans. Voilà, ils venaient d'arriver au point qu'Alexa espérait ne pas atteindre. Le stock était presque vide. Presque plus d'ingrédients, presque plus de soins, presque plus rien. La jeune Médicomage voyait, depuis un petit moment maintenant, que les stocks diminuaient de plus en plus. Cela avait commencé peut de temps après qu'elle ait commencé les soins pour Rogue. Le baume à base d'essence de Murlap avait disparut beaucoup trop vite au goût de la jeune femme. Et voilà maintenant que ce n'était pas seulement le baume, mais bel et bien tous les soins qui disparaissaient de la réserve. Ils étaient mal. Très mal.

Poussant un long soupir, Alexa repoussa son assiette et se leva.

- Alexa ? Où est-ce que tu vas ? demanda Lisa, l'air inquiète.
- Dans ma chambre.
- Mais, tu ne...
- Pas faim.

Une fois dans sa chambre, Alexa s'adossa à la porte et poussa un long soupir. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire ? Passer une commande ne posait pas problème, non. Mais c'était la conséquence de la commande qui posait problème. L'Ordre n'avait pas besoin que de quelques ingrédients. Ils avaient carrément besoin de refaire tout leur stock, ce qui entraînait une commande conséquente. Et si, pour une raison quelconque, un Mangemort se posait des questions et venait fourrer son nez dans cette affaire, une commande trop grosse pour un particulier pouvait s'avérer suspecte. C'était donc là le problème. Il fallait qu'Alexa utilise des moyens détournés pour accéder à ces ingrédients, mais lesquels ? Elle ne savait pas qui contacter et elle n'avait pas vraiment la possibilité de se renseigner.

Poussant un profond soupir, la jeune femme se laissa tomber sur son lit et son regard se posa alors sur sa table de chevet. Une petite pile de photo trainait là. Les coins cornés, un peu abîmées, elles avaient déjà vécu pas mal. La première les représentait, John et elle. La deuxième, c'était ses parents. La troisième, une photo de Poudlard avec tous ses amis de l'époque. Et la dernière, c'était à Sainte-Mangouste, avec Ashley. Un minuscule sourire étira les lèvres de la jeune femme. Elle n'avait pas revu Ashley depuis qu'elle était parti se cacher à la campagne. La jeune femme pensa soudainement que si son amie avait été là, elle aurait trouvé une solution à ce problème de stock...

Soudain, comme si un éclair venait de la frapper, Alexa se releva d'un bond. Mais oui ! Ashley ! Mais bien sûr ! Elle, elle pouvait l'aider ! Elle savait sûrement quelques choses intéressantes sur les marchés  d'ingrédients clandestins ! Il n'était pas rare que des personnes malhonnêtes traînent aux alentours de l'hôpital, qui se retrouvait obligé de les chasser. Des rumeurs courraient souvent dans l'hôpital, et Ashley devait sûrement avoir des indices concrets !

Se précipitant sur son bureau, Alexa attrapa un parchemin et une plume et écrivit un message en quelques secondes. Elle se précipita ensuite au grenier pour la donner à un hiboux. Elle s'arrêta alors dans son élan. Qu'est-ce qu'elle faisait ? Envoyer un message à Ashley... ? C'était dangereux. Mais... 'un autre côté, elle devait le faire. Elle n'avait plus d'options, elle devait absolument tenter sa chance. Alexa baissa les yeux sur la lettre.

Rdv ce soir, 20h, ruelle longeant le café Green Tea. J'attendrais.

C'était tout ce qu'elle avait écrit. Elle ne pouvait pas donner plus d'informations, au cas où son courrier serait intercepté par les mauvaises personnes. Elle trouvait ça affreusement froid, mais ça ferait l'affaire. Elle attappa le premier hiboux qui s'approcha d'elle, accrocha la lettre à sa patte et il s'envola.

Le reste de la journée passa à la fois vite et lentement pour Alexa, qui nageait dans le stress le plus total. Elle ne savait pas ce qu'allait donner ces retrouvailles totalement décalées. Elle ne pouvait absolument pas prévoir la réaction d'Ashley, et elle stressait énormément. Quand l'heure fut venue, c'est donc la boule au ventre qu'elle transplana du perron du 12 Square Grimmaurd jusqu'à la rue indiquée dans le message. Elle s'adossa ensuite dans l'ombre au mur et attendit.

Seulement quelques minutes plus tard, elle entendit des bruits de pas approcher et se retourna, méfiante, la main serrée autour de sa baguette, dans sa poche. Cependant, quand elle reconnut le visage d'Ashley, elle sentit un soulagement et une joie sans nom la prendre. Un sourire étira ses lèvres et, sans réfléchir davantage, elle sortit de l'ombre et s'avança vers Ashley. Elle ne fit pas attention à la réaction de cette dernière et la prit dans ses bras. Elle était trop heureuse de la revoir.

- Ashley ! Merlin merci, tu es venue.

Ce n'est qu'à ce moment-là qu'elle remarqua la présence d'une autre personne. La panique s'empara d'elle à une vitesse phénoménale et elle sortit sa baguette pour la braquer sur l'inconnu.

- Qui êtes-vous ?

Sa voix était glaciale. Mais elle avait peur. Elle se voyait déjà se faire embarquer, se faire trahir, se faire avoir.

Elle n'aurait peut-être pas dû, au final.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage
    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 18
Arrivé sur Poudnoir : 26/10/2015
Parchemins postés : 251



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ashley C. Prewett


MessageSujet: Re: C'est quoi ce guet-apens ? || Ash & Al Dim 31 Juil - 23:12

Il était plus ou moins treize heures lorsque Ashley se dirigea dans la salle de pause afin de déjeuner. Elle n'avait pas tellement faim, mais elle avait envie de prendre sa pause déjeuner, quitte à l'écourter par la suite. Après avoir poussé la porte, elle aperçut Gemma -une collègue à peine plus jeune qu'elle- qui l'invita à s'asseoir à ses côtés. Elle n'eut pas le temps d'amorcer la discussion d'une manière tout à fait banale que Gemma la devança en se plaignant, ce qui semblait être sa marque de fabrique.Très objectivement, la blonde devait passer plus de temps à râler, contester ou se plaindre qu'à parler normalement avec son entourage. Mais on ne la referait probablement pas, et les médicomages avaient appris à l'apprécier malgré cette partie de son caractère, même si elle était assez conséquente. Un peu comme ils le faisaient avec des patients extrêmement lourds, parce qu'à vrai dire, ils n'avaient pas tellement le choix.

-J'en ai tellement marre, vivement ce soir, grommela la blonde tout en mâchant goulûment son plat.

-On ne parle pas la bouche pleine, combien de fois faudra-t-il te le répéter? Gemma, Gemma, Gemma... Tu es vraiment pire qu'une gosse!

Ladite Gemma fit mine de bouder, ce qui eut pour réaction absolument primaire de faire rire Ashley. Elle secoua la tête et Gemma, entamant un récit tout à fait passionnant, lui tendit un parchemin sur lequel était tout simplement inscrit ''Ashley Prewett''. Le hibou avait dû arriver quelques minutes avant qu'Ashley n'arrive dans la salle. Elle ouvrit donc la lettre et la parcourut rapidement des yeux bien qu'en réalité, il n'y avait pas grand chose à lire. Elle ne hochait plus la tête au fur et à mesure que sa collègue lui racontait quelque chose qui constituait, à n'en pas douter, une aventure absolument fascinante. Gemma se rendit finalement compte que sa collègue ne la suivait plus. Elle claqua donc des doigts juste devant le visage de la brune, qui avait l'air totalement perdue dans ses pensées.

-Ashley, tu m'écoutes? Tu vas bien?

Elle replia rapidement le parchemin et sourit.

-Oui, oui. Tu disais?

Elle reposa sa fourchette, et c'était reparti pour une explication en bonne et due forme de l'histoire qu'elle n'avait pas écoutée auparavant. Ashley se concentrait à présent pour paraître intéressée, ponctuant ses ''oui'' et ses ''d'accord'' de hochements de tête qui avaient tout à fait l'air vrais. Néanmoins, elle réfléchissait: qui pouvait bien lui donner rendez-vous ainsi? Immédiatement, elle pensa à Theo. Peut-être avait-il en tête une surprise quelconque? Non, procéder ainsi, ce n'était clairement pas son genre. Et Theo ne raffolait pas de la Londres moldue à laquelle Ashley trouvait pourtant quelques avantages. Qui pouvait bien avoir eu cette idée saugrenue, si ce n'était pas Theo? Une chose était sûre: elle n'allait certainement pas se rendre à ce rendez-vous mystère seule. Ce n'était pas qu'elle était froussarde, c'était juste qu'elle préférait assurer ses arrières. Soudainement, alors que Gemma terminait son explication (et son repas, Ashley allait être tranquille d'ici quelques instants), elle eut l'idée du siècle: Al. Elle était presque sûre qu'il accepterait de l'accompagner -par amitié, par amour ou juste par gentillesse, ça restait encore à déterminer.

Après tout, aurait très bien pu demander à Theo, son cher Theo, mais elle ne le voulait pas. Par fierté premièrement: elle l'avait quitté, elle n'allait pas non plus revenir vers lui (pas dans l'immédiat en tout cas). Mais Al, c'était particulier. Depuis leur sixième année, ils étaient restés assez proche (si l'on mettait de côté la courte période où Al ne lui parlait plus, période qui suivit le jour où Ashley l'avait quitté). Suffisamment proches pour Ashley, et pas assez pour Al. Elle savait pertinemment qu'il ne la considérait pas comme une simple amie. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'il l'aimait, mais il y avait quelque chose. Et ça, elle en était parfaitement consciente. Or, très lâchement, Ashley préférait ignorer volontairement ce ''détail''. On ne pouvait décemment qualifier cette attitude de morale, mais c'était Ashley. Lorsqu'on lui reprochait son comportement de manière plus ou moins directe, elle se contentait d'arborer un air détaché, en ignorant purement et simplement les remarques et reproches de la même manière qu'elle ignorait les sentiments d'Al, ou en rétorquant à la personne qui lui avait dit quelque chose que ce n'étaient pas ses affaires.

Bon. Maintenant, il allait falloir demander à Al. Et il allait également falloir prier n'importe quelle divinité pour qu'il soit disponible ce soir (mais surtout, qu'il accepte de l'y accompagner). Elle récupéra un parchemin et une plume qui traînaient et réfléchit à comment formuler sa demande. Bon, elle aviserait. ''Al, j'aurais réellement besoin de ton aide ce soir, pour 19h45 devant chez moi environ. Je t'expliquerai tout si tu es disponible, tiens moi au courant s'il te plaît. Merci d'avance, Ashley'' Bon. Disons que ça ferait l'affaire. Il ne restait plus qu'à espérer que, premièrement, il soit disponible, et secondement, il accepte -sans savoir réellement ce qu'il aurait à faire. Elle envoya rapidement sa missive et retourna travailler. L'après-midi passa à une vitesse folle. Ce rendez-vous mystère la faisait se questionner énormément, mais elle avait hâte de savoir qui était derrière ces simplets mots. La fin de la journée arriva, elle rentra chez elle, peu avant l'heure qu'elle avait donnée à Al. Elle descendit en bas de chez elle et attendit un petit peu. Lorsqu'elle le vit arriver, elle sourit sincèrement.

-Je te remercie réellement d'être venu Al, tu me sauves la vie!

Elle sortit le parchemin et le lui tendit, histoire qu'il sache pour quelle raison il s'était déplacé. Ils finirent par transplaner au lieu de rendez-vous indiqué. Très rassurant, comme endroit. Il fallait néanmoins reconnaître que c'était pratique pour les sorciers: peu -voir pas- fréquenté des moldus, donc idéal pour le transplanage. Ils avancèrent sur quelques mètres, et Alexa apparut contre un mur. Elle sauta sur Ashley. Surprise, elle resta immobile quelques secondes avant de passer à son tour ses bras autour de son ancienne stagiaire. Elles ne s'étaient pas revues depuis... beaucoup trop longtemps, à vrai dire, mais Ashley n'avait aucun moyen concret de la contacter. Et, même si elle en avait possédé un quelconque, tenter d'entrer en contact avec la résistante aurait été tout bonnement inconscient de sa part. Toujours était-il que la voir rendait Ashley réellement heureuse. Plus que de voir Alexa, c'était de la constater en vie, entière et en plus ou moins bonne santé qui ravissait la femme.

Néanmoins, la joie partagée fit rapidement place à l'inquiétude pour Alexa. Il était vrai que Ashley ne l'avait pas présenté, mais il n'avait en aucun cas été précisé qu'elle devait venir seule. Instantanément, Alexa avait braqué sa baguette sur Al. Ashley se rapprocha de ce dernier et tenta de la rassurer plus ou moins bien, sans pour autant présenter son ''ami''.

-Non, Alexa, ne t'en fais pas, tu ne risques rien, je te le promets. Elle se tourna vers Al, lui souriant -comme toujours. C'est Alexa, une ancienne stagiaire de Sainte-Mangouste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Apothicaire ;; tombeur de ces dames
    |  Apothicaire ;; tombeur de ces dames

avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 30/08/2015
Parchemins postés : 108



Pensine
Mon casier judiciaire est:
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Al Holmwood-Black


MessageSujet: Re: C'est quoi ce guet-apens ? || Ash & Al Sam 13 Aoû - 0:29

-Al ?

Orion avait frappé doucement à la porte du laboratoire, avant de passer la tête dans la pièce. Son frère jumeau lui signifia d'un vague grognement qu'il l'écoutait, et le visiteur reprit :

-Tu viens déjeuner ? Papa dit que ce sera prêt dans cinq minutes.
-Hmmm.
-Tu viens ou pas ?
-Hmmm.
-Bon, on va dire que c'est oui, hein. À de suite.

Orion referma la porte, clairement agacé par le mutisme de son frère. Al avait écouté distraitement, et à présent qu'il y pensait, il ne savait plus exactement ce que le grand avait dit. Cinq minutes ? Dix ? Vingt ? Bon, mettons dix. Ça me laisse le temps de terminer cette potion, ça décantera pendant le repas et je pourrai commencer à expérimenter dans l'après-midi. Le jeune homme ajouta le dernier ingrédient mentionné dans la recette élaborée par lui-même et, plume en main, se remit à prendre des notes. Après cinq dernières minutes d'ébullition, il arrêta le feu, mélangea encore sept tours dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, et couvrit le chaudron avant de quitter la pièce.

Il descendit machinalement l'escalier, encore perdu dans ses calculs. Le venin d'acromentule réagissait bien, mais pas encore assez. Comment en accentuer l'effet ? Il semblait bien que ce soit l'un des ingrédients-clefs de ce mélange. L'idée de l'utiliser avait marqué une étape importante dans la mise au point de la recette ; la potion semblait plus sensible, plus puissante. Encore un peu étourdi par une matinée de travail, Al entra dans la salle à manger pour trouver tout le monde déjà attablé, et Vega lui jeta un regard inquiet :

-Eh bien, que faisais-tu ? Tu as un drôle d'air...
-C'est rien, papa, je travaillais.

Cette réponse était de nature à affoler le paternel plus qu'à le rassurer ; Al n'avait jamais été un grand travailleur, alors le voir se tuer à la tâche de cette manière avait quelque chose d'angoissant. Vega préféra ne pas poursuivre la conversation, mais, durant tout le temps que dura le repas, il surveilla Al du coin de l'oeil, comme s'il craignait de le voir subitement tomber malade. Le gamin s'était lancé dans des recherches dont il ne parlait pas, et cela semblait lui tenir de plus en plus à coeur. Et s'il allait devenir fou dans son laboratoire ? Cela s'était déjà vu, chez les potionnistes. Inhabituellement lucide, Vega prit soin de faire durer le repas le plus longtemps possible, et anima la conversation en s'interdisant de la faire porter sur les potions. Il fut réconforté de voir Al participer tout à fait normalement à la discussion, s'occuper de sa grand-mère avec autant de soin qu'à l'accoutumée et plaisanter avec son frère. Il était très absorbé par ses recherches, mais pas encore totalement obnubilé. Fort de cette conclusion, le père de famille se leva, indiquant que chacun pouvait désormais vaquer à ses occupations. Al quittait à peine sa chaise lorsqu'un hibou entra par la fenêtre ouverte et vint se poser sur son épaule.

Il prit le message et eut un coup au coeur en l'ouvrant. L'écriture d'Ash. C'était chaque fois pareil lorsqu'il reconnaissait sa plume. Et comme à chaque fois, il fut déçu. Elle lui écrivait parce qu'elle avait besoin de son aide, rien de plus. Pas un instant, cependant, il n'envisagea de se défiler. Pliant le message, il annonça à la ronde :

-Je vais voir Ashley ce soir, ne m'attendez pas pour manger.

Sans attendre les commentaires, il remonta s'enfermer au laboratoire, tandis qu'Orion et Vega redescendaient à la boutique. Il passa l'après-midi à tester sa nouvelle potion et à prendre des notes sur le mélange qu'il venait de réaliser. Pas assez puissant, il manquait un réactif. Cela le contrariait ; il avait lu tout ce qu'on pouvait lire, essayé des dizaines de formules, et ça ne marchait toujours pas. Il y avait eu quelques petites avancées, assez encourageantes pour continuer, mais depuis quelques semaines, il piétinait.

Passablement contrarié, il laissa passer l'heure de s'arrêter et partit pour son rendez-vous avec Ashley avec quelques minutes de retard. Que pouvait-elle bien lui vouloir ? Il espérait que cela n'ait rien à voir avec l'autre idiot, faute de quoi il ne répondait plus de ses actes. Elle l'attendait en bas de chez elle, l'air tendue – et seule, c'était déjà ça.

-Te sauver la vie, rien que ça... fit-il avec un sourire. Bon, c'est quoi le souci ?

Pour toute réponse, elle lui donna un petit parchemin, qu'il parcourut rapidement avant de le lui rendre. Message anonyme. Par les temps sombres que l'on vivait, cela avait de quoi inquiéter.

-Tu vois pas qui ça peut être ?

Elle fit non de la tête, et Al poursuivit :

-Eh bien, y a plus qu'à aller voir, alors.

Ils transplanèrent ensemble jusqu'à une rue moldue ; à peine arrivé, Al glissa sa main droite dans sa poche où se trouvait sa baguette et se tint prêt à intervenir. Une jeune femme sortit de l'ombre, donna l'accolade à Ashley, puis, très vite, pointa sa baguette vers lui. Il avait pas mal de réflexes, dus à un bon nombre de bagarres et de duels, et sortit sa propre baguette qu'il dirigea droit sur la gorge de la jeune femme.

-Du calme, miss, grogna-t-il avant qu'Ashley n'intervienne pour lui présenter une dénommée Alexa, ancienne stagiaire de Sainte-Mangouste.

-Enchanté, fit-il en abaissant lentement sa baguette. Moi c'est Al.

Bien qu'Ash ait promis que personne ne risquait rien, il ne lâchait pas la jeune femme du regard, méfiant. Tant qu'elle n'aurait pas rangé sa baguette, il refusait de baisser la garde, stagiaire d'Ashley ou pas.

____________________________________
Holmwood is the new Black.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 16
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 102



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: C'est quoi ce guet-apens ? || Ash & Al Lun 22 Aoû - 15:53

Franchement, Alexa n'avait pas misé beaucoup d'espoir dans sa manoeuvre. Vraiment, adossée à ce mur, dans l'ombre, elle ne s'était pas vraiment attendu à voir Ashley débarquer pour de vrai. Elle avait pensé rester un long moment à attendre, puis décréter que son amie ne viendrait pas. Ce n'était pas tant la peur qu'elle aurait choisit comme motif pour l'excuser, bien qu'il y aurait pu y en avoir un peu, mais plutôt la raison. Par les temps qui court, venir à un rendez-vous donné de la façon dont elle avait donné le sien était, au mieux, un manque d'instinct de survie certain, au pire, la révélation de graves tendances suicidaires. Alors, vraiment, Alexa n'avait pas placé beaucoup d'espoir dans ce bout de parchemin. Et pourtant, Ashley était venue. Accompagnée, certes, et cela allait changer pas mal de chose dans l'entretient, mais elle était venue quand même, et c'était le plus important pour la jeune femme. Certes elle l'avait avant tout contacté par nécessité, mais la revoir lui faisait un bien fou. Ashley, c'était une des dernières personnes qui lui restait d'avant la prise de pouvoir des Mangemorts. La plupart de ses amis de Poudlard étaient morts au combat et elle n'avait pas suffisamment confiance au reste pour les contacter comme elle l'avait fait avec Ashley. Cependant, il restait un léger problème : l'homme qui accompagnait Ashley. Cette dernière la rassura instantanément quand à la présence de l'inconnu lorsqu'Alexa dégaina sa baguette, mais ce ne fut que lorsque ce dernier déclina son identité que la lumière se fit dans l'esprit de la jeune femme. Alexa abaissa alors sa baguette, ne la rangeant pas pour autant, et tourna un regard où se mêlait un brin de moquerie, de l'incrédulité et une pointe de reproche.

Non mais franchement ! Ramener son ex quoi !

- Alexa, lâcha-t-elle alors à l'intention de l'homme qui lui faisait toujours face. Ancienne Médicomage, précisa-t-elle alors en lançant un regard en coin à Ash.

Premièrement, cette dernière l'avait qualifiée d'ancienne stagiaire. Mais elle était plus stagiaire depuis belle lurette ! Et ensuite, elle avait bien précisé le "ancienne". Autant dire que ça, plus le lieu du rendez-vous, il y avait largement de quoi attiser la curiosité de ce "Al". Il pouvait même déjà tirer des conclusions plutôt précises sur sa personne. Cela ne plaisait pas à Alexa. S'il n'y avait eu que Ashley, bon, encore, ça passait. Elle avait confiance en elle et était certaine qu'elle ne la dénoncerait pas. Mais lui... Qu'est-ce qui lui assurait avec certitude qu'il n'allait pas aller tout déballer dès qu'ils seraient partis ? Oh, elle pouvait toujours lui jeter un sortilège d'Oubliette. Mais il avait de bon réflexes. Il suffisait de voir la rapidité avec laquelle il avait dégainé lorsqu'elle l'avait menacé. Alors c'était un choix compliqué. Mais pour l'instant, elle devait parler avec Ashley. De lui. Puis, si elle lui affirmait qu'il était ok, du reste. Sinon, elle partirait. Il fallait absolument qu'elle soit sûre. Il y avait trop en jeu. Elle devait être même plus que sûre.

- Ash... Je dois te parler. En privé. Deux minutes.

Elle ne laissa pas le temps à son amie d'acquiescer. Elle la saisit par le bras et la tira doucement un peu plus loin de l'homme. Elle se pencha ensuite vers elle, l'air anxieux. C'était la première fois qu'elle prenait autant de risques, cela ne la rassurait pas de voir un imprévu bousculer ses plans. Elle n'avait vraiment que peu d'expérience. Un peu plus, et elle allait finir par croire ce que Rogue lui avait balancé à la figure lors de ses soins.

- Ash..., soupira-t-elle alors, avant de passer ses mains sur son visage pour tenter de rassembler ses idées. Ce gars, c'est bien celui dont tu me parlais, hein ? Ton ex, là. C'est lui ? Est-ce que tu es sûre qu'il est... enfin, est-ce que tu es sûre qu'il est digne de confiance ? demanda-t-elle en essayant de chuchoter suffisamment bas pour ne pas être entendu par Al. Je pense que tu sais pourquoi je n'ai pas donné signe de vie depuis si longtemps... ajouta-t-elle en lançant un regard à la fois peiné et déterminé à son amie. Je les ai rejoint, lâcha-t-elle du bout des lèvres en lançant un regard en coin à l'ex d'Ashley. Alors... vraiment Ash, ne pense pas avec les affinités que vous avez- peu importe leur nature, ajouta malicieusement Alexa. Je te demande de me dire si je peux lui faire confiance. Vraiment. Et ce, en dépit de tout ce qui peut être affectif. Je veux une réponse froide. Je pense que tu vois ce que je veux dire.

Ashley était la plus apte à la comprendre pour le moment. Elle était Médicomage. Et parfois, en tant que médecin, il fallait se détacher de ses sentiments pour aller au plus efficace. Ecouter sa raison plutôt que son coeur était un exercice que pratiquaient souvent ceux qui portaient l'uniforme des Médicomages. Alexa faisait appel à cette logique froide pour qu'Ashley puisse juger si, oui ou non, Al était digne de confiance.

La réponse fut affirmative. Al était digne de confiance. Alexa ne put s'empêcher de pincer les lèvres, de jeter un coup d'oeil et de lancer un regard peu rassuré à Ash. Mais elle lui faisait confiance. Si elle lui disait "ok", alors d'accord. Elle était prête à faire confiance à cet homme.

- D'accord, souffla Alexa. Dans ce cas...

La jeune femme se releva alors et lança un regard tout de même peu sûr à l'homme qui avait été obligé d'attendre au bout de la ruelle. Elle revint alors vers lui. Puis elle posa son regard sur Ashley.

- Je me doute que je ne m'y suis pas pris de la meilleure façon qu'il soit pour te donner rendez-vous. Mais bon... Pas le choix. Je devais vraiment te faire venir et... bref, éluda-t-elle en lançant un rapide regard à l'homme. J'ai besoin de ton aide, Ashley. Vraiment. Tu sais que je ne t'aurais pas fait venir si j'avais pu faire autrement. Tu es... ma dernière option.

Ça faisait vraiment dramatique, dit comme ça, mais c'était la stricte vérité. L'Ordre avait affreusement besoin d'un stock de potions et d'ingrédients suffisamment conséquent pour pouvoir soigner tous les membres. Les Mangemorts, eux, n'avaient pas ce problème. Ils pouvaient aller à Sainte Mangouste comme bon leur semblait. Pas les membres de l'Ordre.

- Bon, je vais pas tourner trente ans autour du pot : j'ai besoin, désespérément besoin, d'ingrédients. En grande quantité. Principalement des ingrédients utilisés pour les potions de soins. Alors je t'ai contacté, parce que je me suis dit... Je me suis rappelé de tous ce dont on parlait à Sainte Mangouste, de tout ce qu'on entendait sur les trafics et... Je me suis dit que, peut-être, tu avais pu entendre quelques choses qui m'aiderait. Je ne peux pas aller directement chez un apothicaire. La commande est trop conséquente pour être discrète et...

Elle lança un nouveau regard à Al. Bon, c'était très gênant, vraiment. Elle ne lui faisait pas confiance. Elle avait beau essayé de se reposer sur la parole d'Ashley, rien n'y faisait. Elle restait méfiante.

- Al, c'est ça ? demanda-t-elle sans attendre de réponse. Je suppose que c'est Ash qui t'as demandé de venir... poursuivit-elle en lançant un regard à cette dernière. Elle m'a dit que t'étais quelqu'un digne de confiance. Mais je reste méfiante. Je suppose que tu as déjà tiré plusieurs conclusions du peu que tu as vu et de ce que je viens de dire. Alors... J'espère pour toi qu'elle dit vrai.

Alexa ne faisait sûrement pas le poids face à Al. Elle n'avait plus combattu directement une personne depuis la Bataille de Poudlard, et cela commençait à faire un sacré moment. Mais, s'il le fallait, elle attaquerait de dos, ou bien elle prendrait sur elle d'engager un duel en face à face. Mais elle ne le laisserait pas s'en tirer s'il y avait le moindres petits indices remettant la parole d'Ashley en question.

Finalement, la jeune femme détourna la tête et reposa son regard sur Ashley.  

- Où en j'en étais ? Ah, ouai. Donc, c'est pour ça que je suis venu te voir. Je n'ai besoin que de quelques informations. Je ne te demande pas de m'aider à me les procurer. Je peux me débrouiller toute seule pour ça. Je t'attire déjà suffisamment d'ennuis en te faisant venir ici.

Au fond d'elle, Alexa espérait qu'Ashley lui propose de l'aide. Comme tout le monde lorsqu'on utilisait ce genre de formulation. Mais elle ne voulait pas mêler Ashley à cette affaire plus que nécessaire. Rien que pour ce qu'elle faisait à cette instant, Ashley était compromise. Et Alexa s'en voudrait à vie s'il lui arrivait quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: C'est quoi ce guet-apens ? || Ash & Al

Revenir en haut Aller en bas

C'est quoi ce guet-apens ? || Ash & Al

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Moldu :: Les Rues Piétonnes
-