POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Event n° 3 || Au bal masqué, ohé, ohé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage


    | Grand Electeur puriste ;; Organisateur de loisirs

| Grand Electeur puriste ;; Organisateur de loisirs
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 07/08/2016
Parchemins postés : 32



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Paul Fawley


MessageSujet: Re: Event n° 3 || Au bal masqué, ohé, ohé ! Ven 2 Sep - 17:44

L'air de rien, derrière son sourire coutumier, Paul était nerveux. Et si la soirée était un échec ? Si les gens ne venaient pas ? Si quelque chose tournait au vinaigre ? Il suffisait de trois fois rien pour qu'une fête prometteuse devienne un fiasco. Une rencontre entre deux sorciers qui ne s'encadraient pas, un type bourré un peu trop virulent, une pince de crabe pas fraîche qui aurait trompé la vigilance du chef... et là, c'était la catastrophe. Scandale public, baston générale, ou WC pris d'assaut selon les cas, et, la seule chose sûre, une très mauvaise publicité. Lorsqu'on recevait le gratin du monde sorcier, il fallait que tout soit aux petits oignons, sinon ces braves gens vous crucifiaient. On avait déjà vu des restaurateurs épinglés par la Gazette pour avoir déplu à leur clientèle huppée, et finalement acculés à la faillite. Paul avait tenu, lui, par une exigence constante. Personne, jamais, n'avait eu à se plaindre de la fraîcheur des plats. Fawley en aurait fait une jaunisse si un seul client avait eu des embarras gastriques après avoir dîné chez lui. Il n'avait non plus jamais lésiné sur la sécurité dans ses établissements, invitant ses serveurs à sortir les malpolis et à leur interdire le périmètre. On venait chez lui de confiance, en sachant que tout était parfaitement sous contrôle. Mais ce soir... c'était une autre paire de manches : en une seule soirée, on allait écouler plus de provisions qu'en deux ou trois services normaux. Tout avait été soigneusement inspecté par les cuisiniers, bien sûr, mais cela ne mettait pas à l'abri d'une erreur. Alors Paul, sans cesser de sourire et d'être aimable, s'inquiétait un peu. Il observait les clients qui se servaient au buffet, guettait leur réaction, et se voyait soulagé de lire seulement de la satisfaction sur leur visage.
Les invités défilaient, serraient la main du maître des lieux, et, pour beaucoup, lui glissaient un mot de félicitations, comme s'il venait de devenir père. C'était assez étrange, comme situation. Pas déplaisant, mais terriblement intimidant. Il y en avait, du beau monde qui se pressait au Sabot. Cent cinquante places avaient été vendues, pas une de plus. En commerçant avisé, Paul savait qu'il fallait organiser la rareté de l'événement ; il ne gagnerait peut-être pas beaucoup d'argent ce soir-là, mais il avait réussi à faire du Sabot de Bacchus l'endroit où il fallait être, sous peine d'être un has been. C'était beaucoup plus précieux que de l'or.
Lorsque le flot d'entrants se tarit un peu, Paul laissa la sorcière du vestiaire s'occuper des masques pour se glisser dans la foule. Il n'avait pas eu l'occasion d'échanger plus de quelques mots avec les clients à leur arrivée et comptait désormais prendre le temps de se rattraper. Il se faufilait entre les groupes, s'arrêtait ici et là, complimentait une dame sur sa toilette, vidait une coupe en compagnie de tel vieil habitué... et toujours, les félicitations. Ça, on pouvait dire que c'était une belle soirée. Lui-même ne pouvait s'empêcher d'être surpris de son propre succès. À force, il finit par apercevoir Anne, avec qui il n'avait guère pu parler à son arrivée, et rejoignit son petit groupe. Parmi la tribu de neveux dont il était affublé, certains avaient sa préférence, et Anne en faisait indéniablement partie.

-Je suis content que tu aies pu te libérer, Anne, fit-il en s'arrêtant à sa hauteur. La soirée te plaît ? Tu viens me présenter ton fiancé ? Bonsoir, Tom. Oh, Hypérion, bonsoir ! Si j'en juge par les masques, cette charmante demoiselle est votre fille ? Enchanté, miss. Miss Prewett... Miss Cox... mes hommages. Et ce jeune homme n'est autre que Mr Rosier, si je ne m'abuse...

Il serra les mains de tout ce beau monde, toujours affable, puis, son inquiétude de maître des lieux reprenant le dessus, demanda :

-Tout est à votre convenance, j'espère ? Hypérion, il faut absolument que vous goûtiez les petits burgers, surtout ceux au foie gras, ils devraient vous plaire. Anne, Tom, j'exige de boire une coupe de champagne à votre santé, les enfants, quand j'aurai fini de saluer tout ce monde... En attendant, jeunes gens, n'hésitez pas à vous approcher de la scène, Mike Witherspoon ne va pas tarder à ouvrir le show... veuillez m'excuser, je dois vous laisser...

Il poursuivit sa tournée, continua de serrer des mains, avant de s'arrêter devant une figure connue – enfin, une figure connue sous un masque de lion :

-Adrian, bonsoir... Je vois que tu affiches fièrement votre appartenance à Gryffondor... J'ai aperçu quelques membres de ta famille mais je n'ai... Ah, mais je vois que tu es en charmante compagnie, je m'éclipse donc, ajouta-t-il en voyant Juliet se rapprocher. Mes respects, mademoiselle...

Et Paul, après un dernier sourire complice à Adrian, s'éloigna, continuant de distiller poignées de mains et propos aimables aux clients de sa soirée, tandis que les premières notes de guitare s'élevaient de la scène, à l'autre bout de la salle. Tout semblait se passer à merveille, pour le moment. Et pour une belle fête, c'était une belle fête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | THE MOD ;; Coach de Ballycastle ;; Criminel

| THE MOD ;; Coach de Ballycastle  ;; Criminel
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 29/11/2015
Parchemins postés : 850



Pensine
Mon casier judiciaire est: bien rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Tom Sallybanks


MessageSujet: Re: Event n° 3 || Au bal masqué, ohé, ohé ! Ven 2 Sep - 18:59


Il y avait beaucoup de gens, il ne connaissait pas tout le monde : mais Tom avait toujours été un type sociable. Il était prêt à discuter avec tout le monde, surtout quand soudainement il reconnaissait des gens qu'il aimait bien :

« Will ? Tu es revenue du Japon ? »
Ca faisait une éternité qu'ils ne s'étaient pas croisés. Wilhelmina Cox était la seule à s'être souvenue de lui après sa déchéance et son passage à Azkaban. Il se souvenait d'une soirée mémorable qui s'était terminée dans un lit : depuis ils étaient restés amis et se fréquentaient toujours. « Comment va ma batteuse préférée ? Tu as retrouvé une équipe ? Les Flèches d'Appleby ont perdu leur batteur la saison dernière, je suis sûr que tu les intéresserais. »

Il ne s'éternisa cependant pas trop sur le sujet : avec Anne dans les parages, il n'avait pas trop envie que la conversation s'oriente sur ses relations avec Will. Aussi fut-il content de serrer la main d'Evan Rosier :

« Fan des Flèches ? Ca fait longtemps que je ne joue plus, pourtant. Mais quand tu veux, pour l'autographe. »


Kidnappé par une gamine qui l'ignora royalement, Evan Rosier n'eut guère le temps de réagir. Il sourit à Anne, et l'embrassa à son tour :

« Tant que je t'intéresse toi... »


Et qu'on ne parlait pas de sujet épineux qui pouvaient la faire changer d'avis. Typiquement, rencontrer Juliet Birch. Typiquement, la flic qui avait failli le choper et pouvait dévoiler son passé criminel aux yeux et sus du monde entier.

« Disons qu'on s'est croisés. »
Il haussa les épaules : « Je ne pensais pas que tu connaissais Adrian. »

Celui ci entraina finalement l'agent Birch loin de lui, il en fut soulagé. Tom haussa les sourcils, un peu étonné, et demanda à Anne : « Il sort avec Jule Birch ? Et c'est quoi cette histoire comme quoi il est plus héritier des Rosier ? »

La conversation avait dérivé sur des trucs de sang purs dont Tom ignorait totalement les tenants et aboutissants, mais qui avait eu pour effet de ramener Hypérion Nott et son mépris dans son environnement. Il lança avec nonchalance :

« Que veux-tu, se mettre minable en faisant la fête n'est pas un privilèges de sang purs réservé à toi et Adrian. A la tienne, sale journaleux.  »

Personne ne pouvait dire s'il était sérieux ou non, s'il se moquait véritablement ou s'il plaisantait. Il savait que c'était un cousin de Anne et de Adrian, mais c'était plus fort que lui. Heureusement, Paul Fawley, l'associé de son père, et l'organisateur de la soirée.

« Votre soirée est une merveille, monsieur Paul. Je prends volontiers le champagne...et les fiançailles, si un jour ça tente Anne. »

Autant dire, le jour où ils décideraient qu'ils avaient besoin d'un mariage. Et qu'il ne serait plus sang mêlé. Jamais, donc, en somme. Il ne savait pas trop quoi en penser : ils étaient bien, comme ça, sans aucune contrainte quelconque et officielle, à écouter un bon chanteur en mangeant de bons plats, après tout.

____________________________________



WHO THE FUCK IS ROBIN HOOD ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 02/04/1986
    Âge du joueur : 31
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 162



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: rempli
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Adrian Rosier


MessageSujet: Re: Event n° 3 || Au bal masqué, ohé, ohé ! Ven 2 Sep - 21:55


Son objectif à cette soirée ?  Eviter de croiser les amis de son grand-père, rigoler un coup, manger des trucs, dire bonjour à Paul. Le propriétaire connaissait un peu son grand-père, mais il avait toujours été poli avec lui. Mais ce qui se passait était assez gênant. Heureusement qu'il y avait ce masque, soudainement, car il venait de comprendre ce qui se passait et ce que Paul pensait :

« Oh, euh...on n'est pas vraiment ensemble. »
Il eut conscience qu'il s'enfonçait. « On ne l'est même pas du tout... » Dire qu'à la base, il s'était rendu compte que Juliet n'était pas à l'aise et qu'il avait juste essayé de faire en sorte qu'elle le soit plus. Sans penser que ça pouvait être à cause de lui un seul instant. « Monsieur Fawley... »

Il était affreusement gêné. Il avait espéré que ça se passerait mieux que la dernière fois avec Juliet. Pourquoi tu t'obstines, au fait ? Ce serait mieux si tu ne le faisais pas, non ? Bonne question. Peut-être qu'il se disait qu'ils auraient pu bien s'entendre. Dans une autre vie. Ou il était idiot, tout simplement, et il avait désespérément besoin d'amitié. Quel micmac, pensa-t-il. Tu en sais assez pour savoir que ce que tu ressens n’a pas de sens, mais tu n'en sais pas assez pour en comprendre la raison – ni à vrai dire, ce que tu ressens. Il essaya de sourire :

« Je crois qu'il pense que je te drague. »
Il secoua la tête et tenta une plaisanterie. « Je me demande si je ne vais pas devoir encore m'excuser. Pourquoi c'est comme ça à chaque fois qu'on se voit ? »

Et c'était là qu'ils avaient croisé Alice. Qu'est-ce qu'il devait faire ? Maintenir une conversation normale ? Fuir ? T'as créé une rencontre explosive, mon pote, débrouille toi avec.

« Ah, Morgan est là aussi ? »
Donc, tout le monde, sauf le padre. « Bon. C'est bien. Pas de bêtises, hein ? Je me fais pas trop de soucis, mais...»

Il était aussi gêné qu'Alice, et il s'en voulait terriblement. Il savait encore voir lorsqu'elle avait du chagrin, comme quand elle était petite fille. Je regrette, je regrette, je ne voulais pas, ce n'est pas de ta faute, c'est Chapman. Il lança d'une voix un peu hésitante :

« J'arrive dans une minute, Jule, je te rejoins au buffet. Tu veux bien m'attendre ? »


Pour un instant, fais ce que tu devrais faire, occupe toi de ta famille. Et sans lui demander son avis, il serra sa sœur dans ses bras.

« Ecoute, écoute. Je sais que c'est dur. Mais ça va aller. » Il passa une main dans ses cheveux, doucement. « Je te l'ai juré, et ça ira. Et puis tu peux passer à l'appartement. Je suis toujours là, tu sais, toujours... » Il s'éloigna un peu : « Vas voir Evan, si tu veux. Il s'inquiète, je crois. Puis si on se recroise ce soir...reste pas toute seule, Alice. »

Il fit un signe de la main, se retourna, s'éloigna. Se cogna dans quelqu'un. Juliet, encore. Il tenta de faire bonne figure.

« Bon, je crois que j'ai coupé ta tentative de fuite. Les filles sont là-bas, si tu veux. Je te laisse y passer contre ce burger, là... »


Et heureusement qu'il avait un masque, car ce n'était pas qu'il avait fini sa phrase, mais qu'il n'arrivait plus à parler, de chagrin.


____________________________________

To the edge of the void


By Com


Dernière édition par Adrian Rosier le Dim 4 Sep - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Serpentard ;; 7ème année

| Serpentard ;; 7ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 29/06/2016
Parchemins postés : 139



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Evan F. Rosier


MessageSujet: Re: Event n° 3 || Au bal masqué, ohé, ohé ! Ven 2 Sep - 22:54

La relation entre Adrian et Evan avait rapidement évolué d'inconnus à véritables cousins. Evan pensait pouvoir dire sans se tromper que lui et Adrian s'appréciaient. C'était déjà un grand pas.

- Ça va et toi ? demanda-t-il, un léger sourire au coin des lèvres. Bien sûr, le Marteau d'Appleby ! s'exclama-t-il ensuite en portant son regard sur Tom. Votre jeu était vraiment incroyable, à ce que j'ai pu en voir.

Des matchs avec le Marteau d'Appleby, Evan n'en avait vu que quelques bribes à travers des photos et des articles. Mais cela n'empêchait pas son engouement pour le joueur d'êre présent et il allait faire apparaître une plume et un parchemin quand Anne, la copine de Tom, revint vers eux, accompagné par nulle autre que Cassidy Faulkner-Nott. Merlin devait vraiment le détester pour lui infliger ça...

- Je la connais, en effet, se contenta de répondre Evan.

Il avait délibérément choisit de ne pas parler d'Alice. Ils ne s'étaient pas vu depuis le repas catastrophique des Rosier, et Evan avait bien peur qu'Alice ne lui en veuille. Il préférait ne pas en parler. Pas avec ces gens, en tout cas.

Avec la délicatesse qui la caractérisait, Cassidy mit les pieds dans le plat en avançant qu'il était inutile de faire comme si de rien n'était. Il l'aurait pourtant bien fait, lui... Cela lui aurait évité de sentir une pointe de panique monter en lui tandis que Cassidy s'éloignait, une pointe de maice sadique dans le regard. Qu'est-ce qu'elle avait encore derrière la tête ?

A son grand malheur, Evan ne tarda pas à comprendre lorsqu'il la vit revenir, son père juste derrière elle. Il se redressa légèrement, sans s'en rendre compte, légèrement tendu. D'accord... La jeter en patûre à son père, c'était déloyal. Et après, on disait les Serpentards fourbes...

- Enchanté Monsieur Nott, dit Evan en tendant la main à l'homme qui lui faisait face. Ces fiançailles ne sont que spéculations, je peux vous l'assurer. Je n'ai rien de tel prévu pour le moment, ajouta-t-il en lançant un regard le plus neutre possible à Cassidy.

Elle ne perdait rien pour attendre.

Anne, une cousine sortie tout droit de nulle part, comme beaucoup d'autres quand on était Sang-Pur, en rajouta une couche en expliquant à quoi ressemblerait l'intégration d'un futur potentiel fiancé de Cassidy. La seule chose qui rassurait Evan, là-dedans, c'était qu'il n'était pas prêt de passer cet interrogatoire : ils n'étaient pas fiancés.

- Disons que nos caractères sont radicalement opposés, répondit-il à Cassidy, se retenant de lui balancer un regard noir.

Si elle croyait l'avoir comme ça.

- Je n'en doute pas, se contenta-t-il donc de répondre quand elle avança que sa mère était charmante. Si elle ressemblait à la fille, il allait en baver. Mais merde ! Ils étaient pas fiancés !

Juste à ce moment-là, comme pour mettre fin à son supplice, le propriétaire des lieux fit son entrée. Il salua tout le monde et Evan profita du fait que l'attention était attirée ailleurs pour s'éclipser, avançant qu'il allait se chercher un verre. Et que personne ne vienne lui faire de réflexion sur le fait qu'il ne proposait rien à Cassidy, par pitié !

Il s'approcha donc du buffet, soufflant un peu. Bon sang ! Lui qui avait espéré l'éviter tout le long de la soirée ! Pour un raté, s'en était un... Et un gros même ! Bon sang, qu'est-ce qu'ils avaient tous à croire à ces fiançailles ! Comme s'il pouvait avoir envie de s'enchaîner à quelqu'un aussi jeune... Il doutait même d'avoir un jour l'envie de se marier. Quand on voyait ce que ça avait donné avec ses parents... Poussant un léger soupir, Evan s'écarta du buffet et se retourna pour repartir en direction du groupe. Il ne pouvait pas s'enfuir ainsi.

Soudain, alors qu'il se faufilait entre les gens, il bouscula quelqu'un. Se retournant pour s'excuser, il resta figé. Il se tourna alors complètement vers la personne, incapable de dire quoi que ce soit. Il ne savait pas comment l'aborder. Est-ce qu'elle lui en voulait beaucoup ?

- Alice... souffla-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage
    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage
    avatar
    Date de naissance du joueur : 03/06/1999
    Âge du joueur : 18
    Arrivé sur Poudnoir : 26/10/2015
    Parchemins postés : 251



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Ashley C. Prewett


MessageSujet: Re: Event n° 3 || Au bal masqué, ohé, ohé ! Sam 3 Sep - 0:26

Les quinze ans du Sabot de Bacchus, c'était un peu LA soirée de l'été à ne pas manquer. Il y avait fort à parier que beaucoup de personnes se connaissant s'y retrouveraient. Dans son entourage déjà, Ashley savait que la plupart s'y rendraient -Al, Anne, Tom, Adrian, Theo, Will, deux ou trois collègues de Sainte-Mangouste, et la liste n'était évidemment pas exhaustive. Il y avait également Juliet, qui de toute évidence aux yeux d'Ashley manquait cruellement de vie sociale. Juliet ne semblait pas de cet avis, et tous les longs discours qui avaient pu être prononcés par la médicomage ne l'avaient pas pleinement convaincue. Néanmoins, Ashley eut une idée ''absolument merveilleuse'' pour faire venir son amie: réserver et payer pour elle. Ainsi, aucune excuse ne serait valable, pas même celle d'une maladie éventuelle: Ashley était médicomage, et elle aurait évidemment soigné son amie afin de lui permettre de se rendre à la soirée.Elle arriva au restaurant peu après l'ouverture officielle des portes, et entra sans plus attendre. Elle choisit presque au hasard un masque de pastèque, qu'elle enfila immédiatement. Le blanc cassé de sa robe reportait toute l'attention sur ce masque fruité.

A l'intérieur, elle retrouva rapidement un petit groupe de personnes connues, dont Adrian Rosier. Elle n'avait fait que le saluer -ce n'était qu'un Mangemort, après tout. Une voix familière finit par retentir dans son dos: c'était Juliet Birch. Ashley avait tout simplement oublié le fait qu'elle ''l'attendrait devant le restaurant''. Elle s'excusa rapidement, se doutant qu'elle ne lui en voudrait pas énormément. Lorsque Juliet finit par lui demander pour Will, Ashley hocha la tête de bas en haut, hochant les épaules. Elle était effectivement en retard, mais elle devrait venir. Enfin ça, Ashley l'espérait. Elle reporta son attention sur les conversations alentours et deux nouvelles venues vinrent agrandir le cercle: il s'agissait d'Alexa et de Will.


-Non effectivement, on ne se fréquente pas tellement, Adrian et moi. Enfin, sauf quand nous sommes obligés.

Elle faisait évidemment référence aux sorties de groupe éventuelles, puisque Adrian et elles étaient tous deux amis des mêmes personnes. Lorsque Juliet évoqua devant Will et Alexa son oubli, elle leva les mains en souriant, histoire de prouver son d'innocence. Toujours était-il que Juliet était là et que c'était une mission réussie pour Ashley, qui s'en félicitait intérieurement. Puis, sans qu'elle ne comprenne vraiment trop pourquoi, Jule s'éloigna avec Adrian. Une légère grimace déforma son visage, mais finalement, ce n'étaient pas ses affaires. Un homme-loutre et une fille bien plus jeune -qui devait être sa fille, ou quelque personne de sa famille- s'approchèrent d'eux. Une connaissance de Tom, visiblement. Il présenta celles que Hypérion ne connaissait pas (ou ne reconnaissait pas, à voir). Ashley sourit à l'homme-loutre et à sa fille qui évoqua le ''charme'' certain de sa mère. Ah! La patiente aux crevettes de l'hôpital était donc la fille de Nott? Drôle de mélange.

Paul Fawley, propriétaire du Sabot et accessoirement oncle d'Anne et Theo s'approcha du petit groupe. Il salua tout le monde et à l'entente de son nom, Ashley sourit quelque peu exagérément à Paul. Ce dernier interrogea ses convives sur le déroulement de la soirée. Tout le monde semblait ravi, car il fallait le reconnaître: pour le moment, c'était une réussite. Le fameux Evan dont il était question depuis tout à l'heure se défendait face à la famille de loutres. Lorsque Cassidy l'évoqua quant à sa mère, elle hocha la tête vigoureusement. Ashley se tourna finalement vers Alexa et Will.

-C'est génial que vous soyez venues, les filles. Avec Juliet, on se demandait si vous viendriez ou si vous étiez juste en retard. Vous pensez quoi de la soirée, pour l'instant? Vous avez déjà goûté le buffet, non?  Il faudrait que j'aille chercher quelque chose, mais il y a trop de monde autour pour l'instant.

Et, surtout, il y avait Theo, avec une blonde qui riait bêtement accrochée à son bras.

____________________________________


Cassidy a écrit:
En vrai elle l'a pas vraiment gagné

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; ODP
    | Membre du MpM ;; ODP
    avatar
    Date de naissance du joueur : 21/04/1994
    Âge du joueur : 23
    Arrivé sur Poudnoir : 03/08/2016
    Parchemins postés : 15



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Wilhelmina B. Cox


MessageSujet: Re: Event n° 3 || Au bal masqué, ohé, ohé ! Sam 3 Sep - 8:43

Will était vraiment contente de retrouver Alexa, profitant du moment pour attraper un verre de vin au passage. En sirotant quelques gouttes, elle ne pu s'empêcher d'en apprécier la saveur. Après les compliments mutuels, les deux sorcières rejoignirent le groupe. Alexa n'en semblait pas forcément plus heureuse que cela, sans doute à cause de certains étrangers. Wilhelmina se doutait bien qu'il ne devait pas y avoir que des Merlinistes de présents ce soir. La rousse salua d'abord les deux personnes qu'elle connaissait le mieux : Ashley et Juliet. Cette dernière blagua sur leurs tenues : Will se senti bêtement rougir, comme une gamine. Se sentant idiote, elle se gratta la nuque et répondit avec une certaine franchise mêlée d'ironie.

« Le célibat ne me déplaît pas, mais ma très chère mère a l'air impatiente d'avoir un gendre. »

Elle ne pu s'empêcher de rire aux mots de Juliet. Mais d'un côté, elle comprenait pourquoi leur amie commune avait voulu la traîner de grès ou de force à cette soirée. Elle avait vraiment besoin de s'amuser un peu ! Et puis, même si elle compatissait pour les talons, Will se dit que Juliet devait toujours être plus gracieuse qu'elle sur ces « assassins pédestres ».

Alors qu'elle allait saluer plus en détail le reste du groupe, deux autres sorcières les rejoignirent. Elle tentait du mieux qu'elle pouvait de retenir tous les noms et les visages. En tous cas, Will eut à peine le temps de répondre à la plus âgée des deux que l'adolescente qui se nommait Cassidy lui demandait un autographe. L'ancienne joueuse de Quidditch fut évidemment flattée mais également légèrement gênée. Non, vraiment, jamais elle ne s'habituerait à la célébrité. Sa réponse fut quelque peu bafouillée, tandis que Cassidy farfouillait dans son sac en quête d'un morceau de parchemin.

« Euh... Oui, bien sûr. »

Mais apparemment, l'attention de la jeune fille fut happée par un jeune homme de son âge. Soudainement, Wilhelmina prit véritablement conscience de là où elle était : entourée de sorciers et sorcières socialement bien plus élevés qu'elle. En effet, elle avait peut-être déjà aperçu des articles parlant de fiançailles arrangées. Mais elle n'y avait jamais trop prêté attention. La pureté du sang faisait tout de même faire des choses que Will, petite sang mêlée, avait bien du mal à saisir.

En tous cas, elle pu s'intéresser d'avantage à l'autre personne qu'elle connaissait : Tom. C'était toujours agréable de revoir des visages connus !

« Cela fait quelques semaines, maintenant. Batteuse préférée, carrément ? » Elle eut un léger rire. « Et ça va plutôt bien, à part une épaule en miette ! Je suis en pause dans ma carrière pour le moment. J'ai quelques autres projets plus personnels. » Drôle de façon d'évoquer l'Ordre, pensa-t-elle. « Et toi, alors ? » Lorsqu'il dit que cela faisait longtemps qu'il ne jouait plus, Will ne pu s'empêcher de glisser un « Et c'est bien dommage ! »

Évidemment, malgré ce qu'il s'était passé il y a bien des années, leur relation était purement amicale. Mais elle comprit bien vite qu'il était dans son intérêt qu'on ne s'étende pas plus là dessus. Il s'était donc rangé depuis le temps !

Lorsque l'organisateur de la soirée vint leur serrer la main, Will répondit le plus poliment du monde. En tous cas, elle ne s'ennuyait pas ce soir, elle rencontrait du monde, découvrait des choses sur les gens. Comme une apparente relation entre Juliet et cet Adrian. Elle avait un peu l'impression d'être à côté de la plaque, mais cela rendait les choses d'autant plus intéressantes, un peu comme si elle découvrait la scène d'un film tout en y étant. Son attention se porta sur son amie Ashley lorsqu'elle demanda ce qu'Alexa et elle pensait de la soirée.

« Moi j'étais  la bourre, j'admets. » Elle marqua une pose, prenant une gorgée de vin. « La soirée est divertissante, je dirais. En tous cas, rien que pour le vin, je ne regrette pas d'être venue ! »

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 28
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 517



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: Event n° 3 || Au bal masqué, ohé, ohé ! Mar 6 Sep - 20:09

C’est beau l’amitié. On se fait kidnapper à une soirée par un mangemort pour aller examiner le buffet de plus près et aucune de ses trois amies ne protestaient. C’est comme ça, hein, pensat-elle. Eh bien, si un jour ça leurs arrivaient, elles ne pourraient pas compter sur Juliet. Elle était certaine qu’elles avaient vu ses signes de désespoir. Ce n’était pas qu’Adrian soit le plus dangereux ou même le plus désagréable de tous, loin de là, elle avait connu des gens qui se réclamaient merliniste beaucoup plus détestable à commencer par Severus Rogue lui-même. Néanmoins, elle était morte de honte. Il avait du la raccompagné chez elle parce qu’elle était trop saoule pour rentrer seule. Rien que cette idée la mortifiait.

Mieux, il n’avait fallu que quelques pas pour qu’ils rencontre le propriétaire du restaurant en personne qui était venu saluer Adrian. Ca fit prendre conscience encore une fois à la jeune femme à quel point ils n’étaient pas du même monde. Il y avait vraiment une différence entre les sangs purs et le reste des sorciers et cette différence était encore plus marquée ce soir qu’un autre. Encore une fois, le rouge lui monta aux joues et elle voulu protester, mais Adrian fut plus rapide qu’elle. Une fois le vieil homme partis, il se tourna vers elle pour s’excuser, mais elle avait déjà reprit un peu plus de contenance. Elle s’éventa :

«  - Il fait chaud, tu ne trouves pas ? Ah ce n’est pas grave. J’imagine qu’avec le masque, il a probablement du me prendre pour ta copine. »

Est-ce qu’Adrian avait seulement une copine ? Elle n’en avait aucune idée, mais elle préférait assumer que oui. Quoiqu’il en soit, elle décida de ne pas prêter attention à l’incident, ils enchaînaient déjà bien assez les moments gênants comme ça.

« - Ne t’excuses pas, ce n’est rien de grave. »

Bon certes, elle mentait honteusement, mais il n’était pas obligé de le savoir. Elle détestait l’idée même que dans la salle, les gens puissent croire qu’ils étaient autre chose que de simples connaissances. Certes, il était gentil et sympathique, mais elle n’oubliait jamais la marque qui ornait son bras. Comme si ce n’était pas assez, ils étaient tombés sur Alice, la sœur cadette d’Adrian. Aussi gênée l’une que l’autre, elles n’avaient pas vraiment osé se regarder et Jule c’était directement sentie de trop. Quand Alice avait dis qu’elle allait partir, elle avait protester avec force :

« - Non, non vraiment, je vous laisse, je recroiserai bien Adrian tantôt. », se tournant vers Adrian, elle ajouta : « Reste avec ta sœur, on se recroisera plus tard. »

Notez bien le choix de mot, elle parlait plus de se croiser par hasard que de se rejoindre. Contente d’avoir fais une bonne action et de pouvoir enfin retourner vers ses amies elle s’approcha du buffet et pris une assiette pour les filles. Elle n’était pas fort loin de les rejoindre lorsqu’elle se cogna dans Adrian. Il semblait un peu secouer, mais c’était probablement son imagination qui lui jouait des tours.

«  - Oh tiens, sers-toi. Ca va ? »

Ne sachant pas trop quoi ajouter d’autre, elle regarda Ashley qui écoutait seulement d’une oreille la discussion de Will et Alexa, les yeux rivés sur son copain ou ex-copain – elle ne suivait jamais tant ils se séparaient sur un mois – une jolie blonde accroché à son bras. Pour éviter un silence embarrassant, elle fit remarquer :

«  - Tiens, je crois que le copain d’Ash l’a a nouveau plaquée, si ce n’est pas elle. Theo Prewett, ce n’est pas ton cousin ? »

Si Ashley était sa cousine, ça tombait probablement sous le sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Grand Electeur puriste ;; Organisateur de loisirs

| Grand Electeur puriste ;; Organisateur de loisirs
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 07/08/2016
Parchemins postés : 32



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Paul Fawley


MessageSujet: Re: Event n° 3 || Au bal masqué, ohé, ohé ! Sam 8 Oct - 17:59

Et la soirée suivait son cours, paisiblement, sans incident notable. Les clients un peu trop bourrés étaient gentiment convoyés vers un salon privé par de gentils vigiles, qui leur faisaient gentiment comprendre que l'ivresse leur faisait oublier la plus élémentaire gentillesse ; ceux qui risquaient le moins de pourrir la fête gagnaient un bon pour une sieste de deux heures, sous la surveillance d'une nounou affichant deux mètres et cent-dix kilos au compteur – de quoi changer le pire emmerdeur en petit poussin – tandis que les plus chiants se voyaient décerner le droit de foutre le camp. Heureusement, les cas étaient rares. Les serveurs connaissaient leur boulot et repéraient les poivrots, qu'ils commençaient par traiter avec un petit cocktail mis au point par Vega Holmwood-Black à la demande de Paul : une fois avalé ce joyeux mélange, on ressentait un violent dégoût pour toute boisson alcoolisée, pour une période allant de douze à quarante-huit heures. Plus on était ivre lorsqu'on prenait cette potion, plus la période durant laquelle on se trouvait incommodé par l'alcool était longue. Grâce à cette mesure, les vigiles n'avaient pas eu à sévir plus de deux fois, contre des types bien connus pour être pénibles même à jeun. Le propre fils de Vega, Al, eut droit au cocktail magique sur le coup de trois heures et Paul s'amusa beaucoup de le voir faire, par la suite, une grosse consommation de diabolo-fraise, un breuvage qu'il n'avait plus dû absorber depuis ses huit ans et demi.

-Tout se passe bien, finalement, patron, lâcha près de lui la voix incrédule de Bertie.

Le gérant du Sabot n'en revenait pas qu'il n'y ait aucun incident, apparemment. Il semblait bien plus détendu qu'en début de soirée, soulagé sans doute qu'aucune bagarre, aucun coma, aucun attentat merliniste ne soit à déplorer. Il avait tout envisagé durant la préparation de l'événement. Et si des voyous venaient détrousser les clients ? Et si les enfoirés du Phénix en profitaient pour assassiner quelque personnalité ? Le Bertie avait réussi à flanquer des sueurs froides à tout le monde, avec ses scénarios catastrophes. Paul, un grand sourire aux lèvres, donna une tape sur l'épaule de son employé :


-Faut croire que ça a été organisé aux petits oignons, Bertie. Beau travail.

Ils ne conversèrent pas davantage : ils avaient un rôle à tenir, celui de grands ordonnateurs de la fête. Le dernier groupe quittait la scène sur un riff à décoiffer un chauve, et on passait à une ambiance musicale feutrée, toute en douceur, pour apaiser les esprits et les préparer à la fin de la fête. D'ici deux ou trois disques, tout le monde aurait quitté les lieux, et tout se serait bien passé. Paul continuait d'aller et venir parmi les clients, échangeant quelques mots avec l'un ou l'autre, mais il commençait à se sentir épuisé. Il avait hâte que le dernier participant quitte le restaurant, pour avoir un peu de calme – et partager avec ses employés le copieux petit déjeuner que le chef avait eu l'idée de prévoir en guise de récompense pour les efforts de chacun, avant un sommeil bien mérité.

C'était l'heure des remerciements, et des félicitations. Les clients partaient, et chacun voulait serrer la main du maître des lieux  et le complimenter pour cette belle fête. Chaque participant repartait avec une petite boîte contenant des scones et des viennoiseries maison pour le petit déjeuner, spécialement ensorcelés pour rester chauds jusqu'à consommation ; pour les dames, le prévenant restaurateur avait ajouté une rose, qu'il leur remettait personnellement en les raccompagnant. La fête devait être parfaite de bout en bout, et même, tant qu'à faire, continuer encore un peu une fois les invités rentrés chez eux, d'où ces petites attentions surprise pour prolonger la soirée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event n° 3 || Au bal masqué, ohé, ohé !

Revenir en haut Aller en bas

Event n° 3 || Au bal masqué, ohé, ohé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Le Sabot de Bacchus
-