POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Event n°3 || Jeux Interdits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


    | Grand Electeur puriste ;; Organisateur de loisirs

| Grand Electeur puriste ;; Organisateur de loisirs
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 07/08/2016
Parchemins postés : 32



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Paul Fawley


MessageSujet: Event n°3 || Jeux Interdits Mar 6 Sep - 22:46


      Au Bal maqué ohé, ohé ! || Jeux interdits


     
   

Une soirée dans la bonne société magique, c'était, bien sûr, du bon vin, des mets fins, de la musique de qualité. Mais c'était surtout l'occasion d'entretenir son réseau de connaissances et de l'agrandir. Certains sorciers se comportaient comme de véritables araignées, tissant une toile de plus en plus étendue, ne laissant aucune branche de la société hors de leur influence. Les sang-pur, surtout. Lui-même aurait pu le faire, mais il n'avait pas cette ambition. Il se sentait bien plus à l'aise en jouant les intermédiaires, en présentant l'un à l'autre, en s'assurant que ceux qui pouvaient s'entendre se rencontrent. Les deux restaurants de Paul Fawley avaient été le berceau de bien des affaires, de quelques mariages, et le point de départ de fructueuses amitiés.

Ce soir-là, le maître des lieux était partout, se faufilant, autant que son embonpoint le lui permettait, parmi les invités, pour jouer son rôle favori. Il avait déjà dû dire dix fois "il faut absolument que je vous présente quelqu'un", et ce n'était pas fini. Certains venaient le solliciter, discrètement, pour qu'il accepte de les introduire auprès de quelque personnage influent. C'est qu'il connaissait tout le monde, et qu'il était bon de l'avoir dans sa manche.

D'autres, en revanche, ne lui demandaient rien, mais il prenait sur lui d'essayer de les coller avec quelqu'un avec qui ils pourraient s'entendre. Parce qu'il les aimait bien – un vrai brave mec, ce Paul, tout le monde vous le dirait. Ainsi, lorsqu'il repéra Adrian Rosier, seul comme une âme en peine, il se sentit tenu de faire quelque chose. Il était gentil, ce petit Rosier, quoi qu'en dise Chapman. Toujours serviable, toujours poli. Ce n'était pas suffisant pour son grand-père, mais Paul aurait bien voulu un petit-fils de ce genre-là, lui.
La jeune femme au masque d'hippogriffe n'était plus dans les parages, tiens... Paul se mit à la chercher, avisa Alice, et songea qu'être avec les deux femmes de sa vie ne pourrait que faire du bien à Adrian.


-Alice, je pense que vous devriez aller voir Adrian, alla-t-il souffler à l'oreille de la jeune femme. Il n'a vraiment pas l'air bien. Venez...

Il commença à la conduire, mais la laissa à mi-chemin pour récupérer l'autre jeune femme. S'assurant du coin de l'oeil qu'Alice allait bien voir Adrian, il aborda la demoiselle, la mine soucieuse :

-Pardon de vous déranger, mesdemoiselles... Est-ce que je peux vous dire un mot en privé, Miss ? Adrian m'inquiète, ajouta-t-il en baissant la voix. Il n'a pas l'air bien. Vous devriez peut-être aller le voir, non ?

Et c'est ainsi qu'Adrian Rosier, qui n'avait rien demandé, se retrouva entouré de sa soeur et de celle que Paul prenait pour sa dulcinée. Vraiment gentil, Paul, mais un peu maladroit, par moments...
Spoiler:
 

   




   
     





     
       crazyoilmachine pour Poudnoir


     

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Serdaigle ;; 6ème année ;; Membre de FP
    | Serdaigle ;; 6ème année ;; Membre de FP
    avatar
    Date de naissance du joueur : 07/10/1995
    Âge du joueur : 22
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 222



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
    Ma résistance magique est de: 6PV
    Alice Rosier


MessageSujet: Re: Event n°3 || Jeux Interdits Mer 7 Sep - 18:32

La soirée que passait Alice Rosier était en demie-teinte. Elle avait chiquement commencée, mais s’était trouvée tachée d’un moment gênant après avoir percuté son frère, Adrian, accompagné d’une demoiselle dont le nom lui échappait déjà. Jule. Ou Juliet. Soit, elle était honteuse de son comportement et terriblement blessée que rien ne s’arrange. Car si la rébellion d’Adrian était tout à fait respectable et compréhensible, elle n’en était pas moins irresponsable. Si tout ce qu’il bavait sur Chapman était vrai - et Alice n’était pas encore sûre de tout saisir - il laissait alors les derniers de sa fratrie à la merci de l’homme qu’il détestait le plus. La perspective n’était pas réjouissante. Si Alice ne percevait certainement pas le mal de Chapman sur sa propre éducation, elle le ressentirait un jour prochain. Probablement bientôt. Le temps passait, et elle grandissait rapidement. Elle s’affranchissait des codes, petit à petit et tentant l’expérience de faire ce qui lui plaisait. Tenue en laisse depuis sa tendre enfance, elle avait aujourd’hui le besoin de chercher autre part un ressenti quelconque. Elle était vide, la gamine. Et vidée, fatiguée, exténuée, de se battre contre tous, au coeur de cette famille épuisante. Adrian avait encore maman, lui. Oui, il peut bien aller voir ailleurs, lui, il peut. Et moi ? Je reste là, et j’attends. Comme un gamin oublié à la gare, elle ne savait pas de quel côté du quai il fallait pencher.

Mais cette soirée là, au Sabot de Bacchus, la ravivait un peu. Elle se sentait vivante ce soir. Elle riait, sous son masque végétal. Elle riait de tout, elle avait un sourire évident et sincère. Ses yeux amandes se plissaient eux-aussi. Elle apprenait à vivre à un rythme différent. Après son altercation avec Adrian, elle avait croisé Evan rapidement puis s’était rapproché d’un groupe de son âge qu’elle connaissait bien. Les terribles intellectuels de Poudlard agissaient souvent en cercle privé. Ce soir elle croisa le groupe d’Ivana Swing, une Serdaigle qu’Alice aimait bien, sans la connaître réellement, qui avait son groupe d’amis proches qui ne se séparaient jamais. Elle embrassa Ollie Wiley, un rouquin un peu à la ramasse mais très attachant qui rêvait, secrètement, de se faire un maximum de filles avant la fin de Poudlard sans en avoir jamais touché une seule. Puis venait Peter Bowl, le batteur de Serdaigle, une grosse carrure, un air un peu bêta, gentil, mais étrange. Finalement, elle salua amicalement Ashley Nortwood qui était ni plus, ni moins, que sa binôme en potion depuis la deuxième année. Une fille réellement douée qu’Alice admirait un peu. Ils discutèrent un moment, blaguant sur les quelques sommités de la soirée, avant de revenir à du plus sérieux et l’avenir de l’école. Certains évoquaient une reconstruction imminente et s’opposaient à d’autres qui affirmaient une délocalisation de l’école. Les deux semblaient improbables à Alice qui pensait plutôt à une ouverture tardive, dans l’année, du collège d’études de sorcellerie. Finalement, une main amicale se posa sur son épaule et la tira du groupe. Paul Fawley qu’elle connaissait bien l’intima de rejoindre son frère. Polie et élégante, elle le remercia de son attention et lui assura son intervention. Elle s’excusa donc auprès du groupe d’élèves et s’élança à l’assaut du Mont Rosier.

Elle souffla, en route. D’exaspération ou de courage, elle seule savait. Se retrouver à discutailler comme si de rien n’était avec son frangin n’était pas vraiment dans ses cordes présentement. Elle avait plus envie de pleurer dans ses bras - ou de l’engueuler, va savoir. Elle était indécise tant il avait fait fort l’autre soir. Elle était partagée. Alors elle évita quelques invités et se postiche à ses côtés, un verre de jus de fruit à la main. Elégante mais jeune.

- Qu’est-ce que tu fais tout seul ? Je croyais que tu avais plein d’amis ici ?

Elle observa rapidement les alentours, ils étaient excentrés de l’assemblée - même si le restaurant n’était pas grand, il y avait toujours quelques endroits plus calmes. Plus loin, elle reconnût Juliet sous son masque. Elle se dirigeait vers eux et Alice aurait mis sa main à brûler que l’entremetteur n’était autre que Fawley lui-même.

- Tiens, ta fiancée revient. Les mains vides, néanmoins. Tu bois plus ?

Blessée, triste, mais toujours curieuse. Elle ne pouvait s’empêcher de tout questionner. Et pipelette comme elle était, on aurait dit une enfant de cinq ans à la découverte du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 28
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 524



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: Event n°3 || Jeux Interdits Mer 7 Sep - 19:05

Allait-elle pouvoir survivre à cette soirée ? Elle en doutait. Premièrement, parce qu'elle se sentait parfaitement ridicule dans sa robe. Ca faisait des années qu'elle n'en avait plus mis et à ses yeux, un veracrasse en tutu aurait été plus à sa place dans la salle. Ensuite, ses talons la tuait. Elle se mordait les doigts de ne pas avoir pris des chaussures plates. Après tout, qui aurait vu la différence ? Elle avait voulu faire plaisir à Ashley - et elle avait probablement réussi - mais aussi essayer de faire comprendre à ses amies qu'elle n'était pas si désespérée que ça et que, oui, elle pouvait sortir et s'amuser. Pour ce qui était de s'amuser, elle tentait au moins d'en donner l'apparence, mais en réalité, ce n'était pas pour elle. Elle aurait préféré être chez elle, au chaud, pelotonné devant son feu de cheminer un thé et son jeu d'échec devant elle. Allez avouer ça à vos amies sans qu'elles vous regardent avec des yeux ronds. Impossible. Elle faisait donc bonne figure et discutait avec elles en calculant dans combien de temps elle pourrait s'en aller sans que ça soit grossier. Après tout, Ashley avait payé pour elle.

Elle fut donc tout à fais surprise quand le propriétaire du restaurant vient la trouver. C'était un homme d'une soixante d'année, non masqué, au physique un peu ingrat, mais avec un tel air de gentillesse affiché sur le visage qu'on ne pouvait que le trouver sympathique. Il l'avait déjà saluer un peu plus tôt dans la soirée, la prenant pour la compagne du moment d'Adrian. Il était parti sans écouter celui-ci quand il l'avait assuré qu'ils n'étaient ensemble. Il voulait lui parler en privé et quoiqu'elle trouva ça un peu étrange, elle ne vit pas de raison de refuser.

" - Je reviens.", dit-elle aux filles avant de se diriger un peu à l'écart avec le vieux restaurateur.

Adrian n'était pas bien. Certes, mais en quoi était-ce son affaire ? Elle retient un soupir qui eut été parfaitement grossier. Il n'avait donc réellement écouté quand il lui avait dit qu'ils n'étaient pas ensemble. Elle tenta encore une fois de faire passer l'information, mais sans succès, le vieil homme papillonnait d'un groupe à l'autre présentant les uns et les autres et surtout s'assurant qu'ils allaient là ou ils les dirigeaient. Bon, elle n'avait plus qu'à aller trouver le mangemort et en finir au plus vite. Ashley, Alexa et Wilhemina risquaient de se moquer d'elle à ne plus en finir après ce soir.

Merlin soit loué, il était déjà accompagné de sa soeur. Elle aurait un prétexte pour les laisser tranquille rapidement. Elle avait laissé son verre de vin près des filles, elle avait probablement déjà assez bu pour la soirée et voulait pouvoir transplaner chez elle pour le retour. Une fois arrivée à destination, elle ne sut pas réellement comment aborder la chose. Que vouliez-vous qu'elle lui dise enfin ? Ce n'était pas comme s'ils étaient proches. Elle se concentra plutôt sur la petite soeur qu'elle n'avait pas vraiment pu voir tout à l'heure tant elle était gênée.

" - On se recroise à nouveau. Alice, c'est ça ? La petite soeur d'Adrian ? "

Sans croiser le regard du mangemort, elle ajouta :

" - Je crois que le propriétaire du restaurant pensait que je te cherchais, il m'a dit que tu n'étais pas loin et semblait très insistant pour que je vous rejoigne."

Bon, ce n'était pas TOUT à fais ce qui c'était dit, ni pourquoi elle était là, mais ça sonnait tout de même mieux que : il paraît que tu ne vas pas bien, puis-je te faire une séance de psychomagie gratuite ? De même, elle ne faisait pas partie des ces pouliches et gourgandines qui se baladaient à la soirée, elle n'allait tout de même pas folâtrer avec lui simplement pour lui remonter le moral, non ?

" - J'ai oublié ma boisson de l'autre côté, je vous prends quelque chose ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Serdaigle ;; 6ème année ;; Membre de FP
    | Serdaigle ;; 6ème année ;; Membre de FP
    avatar
    Date de naissance du joueur : 07/10/1995
    Âge du joueur : 22
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 222



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
    Ma résistance magique est de: 6PV
    Alice Rosier


MessageSujet: Re: Event n°3 || Jeux Interdits Jeu 8 Sep - 1:29

Juliet n’était pas une mauvaise personne. Alice le sentait bien. Quoique quelques choses semblaient étranges chez elle, la descente des Rosier était persuadée de pouvoir bien s’entendre avec elle. Remarque qu’Alice n’était pas une gamine très difficile à vivre; Elle avait de la discussion, s’intéressait aux autres, même à des choses insignifiantes. Pourtant, Juliet semblait gênée. Et par extension, Alice l’était aussi. Deux timides en face en face ne donnait jamais quelque chose de réellement transcendant. L’une était dangereusement terrifiée à l’idée de se confronter à son aîné, l’autre était visiblement effondrée de devoir se coltiner encore un peu un homme qu’elle ne voulait plus fréquenter. L’avis d’Alice sur la question était clair : elle ne distinguait pas le bien du mal et était incapable de comprendre que Juliet et Adrian étaient gênés à l’idée de se rencontrer pour des raisons plus… personnelles.

Soit, elle était au moins sympathique, contrairement à d’autres qu’Adrian avait pu lui présenter, et elle savait se tenir. Ne dérange pas les Rosier qui veut. Alice avait beau être une gamine assez ouverte d’esprit et, somme toute, agréable, elle n’en demeurait pas moins élitiste. Sa famille faisait foi. Pour Alice, on pouvait tout résumer à ce simple concept. Les Rosier avaient tous les droits, toutes les autorisations, tous les avantages. Personne ne pouvait entraver leurs plans et quiconque s’opposait à leur domination s’exposait à de graves représailles. Pourtant, elle n’était pas ce genre de gamine insupportable croyant tout dominer. Elle n’était pas une Greengrass débile. Elle était réfléchie. Elle croyait simplement en la réussite des siens sur celle des autres.

Elle sourit à Juliet. Non loin étaient les sentiment haineux ou tristes. Elle lui souriait avec amusement, amicalement même. Elle était presque heureuse de la rencontrer, c’était une bouffée d’air frais. Néanmoins, la réponse n’était pas aussi agréable.

- Alice, oui. La soeur de celui-là oui. Enfin, si il daigne encore m’autoriser le titre, je ne sais plus bien avec lui. Il a l’air de préférer la compagnie des autres, alors…


Elle but une gorgée de jus de fruit avant d’enchaîner, comme si de rien n’était.

- Juliet non ? Ravie de te revoir. Excuse-moi, tout à l’heure j’étais… distraite. Viens avec nous.

Pourtant, Juliet pensait déjà à fuir. Gênée, la demoiselle ? il y avait de quoi. Alice était bien décidée à remonter les bretelles à Adrian. Mais qui avait-il donc dans ce verre de jus de fruit ? Elle aurait parié sur un rien catégorique. Mais elle n’en était pas si sûre. Elle avait chaud, ce soir.

- Oh, un jus de fruit, ça ira pour moi, s’il te plaît. Pour lui, rien. Il serait capable de revenir vers nous, ce serait terrible.

Décidément remontée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 28
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 524



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: Event n°3 || Jeux Interdits Dim 11 Sep - 11:59

Il ne fallait pas être devin pour deviner qu’il y avait de l’eau dans le gaz entre Adrian et Alice. Et si ce n’était pas ça, elle ne savait pas ce que ça pouvait être. Elle n’était pas psychomage pour un sous, mais il suffisait de voir leurs attitudes crispées et gênées respectives. Si Juliet avait été d’un naturel méchant, elle aurait probablement trouvé ça drôle. Heureusement, elle ne l’était pas et ne l’avait jamais été, elle considérait donc simplement qu’il était embarrassant de se trouver là, entre un frère et une sœur qui avaient manifestement des comptes à régler. Le pauvre monsieur Fawley l’avait envoyé ici pour « aider » Adrian, mais Merlin savait qu’il était probablement le seul à pouvoir s’aider sur tous les niveaux. Jule n’avait pas encore une vocation de sainte après tout.

Quand bien même elle n’avait que très peu envie d’être là, jugeant que ce n’était absolument pas sa place, on ne semblait pas vouloir la laisser fuir. Pire, on l’invitait à rester. Qu’avait-elle donc pour attirer les situations embarrassantes du genre en ce moment ? Heureusement, Alice, la sœur du mangemort, n’avait pas l’air désagréable. Juliet pouvait même aller jusqu’à dire qu’elle était aimable, même si elle se permettait de lancer des piques un peu acide à son frère en lui parlant. Que vouliez-vous répondre à ça d’ailleurs ? Ce n’était pas comme si elle aimait se mêler des affaires des autres. Sagement et poliment, elle décida de faire celle qui n’avait rien entendu.

« - Oh, eh bien, je suppose que j’étais moi-même un peu distraite, je ne m’attendais pas à croiser tant de monde que je connaissais ici. »

Pieu mensonge. La soirée rassemblait le monde sorcier huppé de Londres, ayant travaillé plusieurs années au ministère, il était inévitable qu’elle croise des gens qu’elle connaissait. Pourtant, c’était de même plus poli que de dire : je ne m’attendais pas à tomber encore sur ton frère. Ce qui aurait indiqué le peu de désir qu’elle avait de rester. Contrairement à Alice, Adrian ne lui avait techniquement rien fait, elle n’avait aucune raison de manifester son antipathie.

«  - Un jus de fruit pour toi alors. »

Prise d’une envie de détendre tout de même cette atmosphère un peu lourde. Elle dit à Alice en lançant un regard complice à Adrian.

« - On peut envisager le jus de grenade pour Adrian, ça laisse son honneur sauf et ma foi je crois qu’il n’est pas près de te lâcher. »

Evidemment, dans la tête de la jeune femme, s’il restait, c’était bien évidemment pour sa sœur. Délicat de se sentir de trop, quand bien même on est aimable avec vous. Elle abandonna donc Alice très brièvement, le temps de prendre un jus de fruit. Elle ne prit rien pour elle-même ce qui évitait de paraître impolie en ne prenant rien pour Adrian, mais ce qui ne contrariait pas l’adolescente non plus.

« - S’il te plaît. », dit-elle avec le sourire. Ne sachant pas très bien par où commencer, elle demanda : «  Tu es toujours à Poudlard j’imagine ? Je sais, c’est une question affreusement basique de gens qui ne savent pas quoi dire, mais en vérité, c’est que je ne connais pas très bien ton frère, je ne savais pas qu’il avait une petite sœur. »

Elle devait définitivement passer pour une de ses greluches que le jeune homme enfilait une à trois fois par semaine. Magnifique, elle ne manquait plus que ça.


Dernière édition par Juliet Birch le Lun 12 Sep - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 02/04/1986
    Âge du joueur : 31
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 162



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: rempli
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Adrian Rosier


MessageSujet: Re: Event n°3 || Jeux Interdits Lun 12 Sep - 10:30

Comble du comble à cette soirée où il connaissait tout le monde, Adrian Rosier venait de réussir à se retrouver seul. Drôle d'ambiance, tous ces gens qui s'aiment et qui ne s'aiment pas et qui se parlent en se tenant sur leurs gardes. On parle, mais on ne se dit rien, on reste dans son coin. Adrian ne faisait pas exception à la règle, d'ailleurs, évitant de trop ruminer sur les problèmes que pouvaient potentiellement poser la présence de membres de sa famille à la soirée.

Il cherchait à éviter la tante Grace lorsque Alice lui tomba dessus un peu par hasard. Il ne pensait pas la revoir de la soirée, et se demanda ce qui la ramenait à lui. C'est triste. On ne peut pas rester comme ça, à se regarder en chien de faïence, à se demander quoi dire et ne pas dire. On est une famille, on est censé parler. Pourtant, la conversation dériva rapidement sur un sujet gênant, à savoir Juliet. Fiancée ? Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ? En plus, ladite Jule se dirigeait vers eux. Il fronça les sourcils derrière son masque, gêné :

« Hmm...écoute, ce n'est pas ma fiancée, on ne sort pas ensemble. »
Mais tu ne veux quand même pas passer pour un idiot auprès d'elle. Reconnais qu'on pourrait au moins croire que toi, tu veux te la faire. « Alice, s'il te plait, on ne se connait pas bien, Jule et moi, mais...ne lui parle pas trop des Rosier. Je te le demande comme un service. Vraiment. »

Et ne lui dis pas non plus que je t'ai raconté ça. Et ne me demande pas pourquoi je veux que tu fasses ça. A vrai dire, il n'en savait rien lui même, autant dire qu'il aurait été bien en peine de se justifier auprès d'Alice – il devait paraître évident que si son frère ne sortait pas avec Juliet, Adrian voulait au moins se la faire. Il fit un effort pour ne pas paraître trop contrarié lorsque Juliet arriva. Curieusement, les deux jeunes femmes paraissaient plus à l'aise à discuter ensemble qu'avec lui.

« Mais pour quoi est-ce que je passe, moi ? »
Il ronchonnait un peu et ajouta : « Un jus de grenade, oui. Et j'ai aucun honneur à défendre, moi, je suis capable de ne plus boire pour le reste de la soirée. »

Il sentit rapidement qu'il allait regretter d'avoir dit ça, mais se contenta d'un sourire alors que Juliet partait :

« Vous avez l'air de bien vous entendre pour me casser du sucre sur le dos, vous deux, je devrais peut-être vous laisser, tu en dis quoi, petite sœur ? »
Il sourit de nouveau derrière son masque, et répéta : « Alice, s'il te plait, je sais que tu m'en veux, et tu sais que je suis désolé de ce qu'il s'est passé, mais vraiment...elle n'a pas besoin de savoir tout ça. On règlera ça entre nous, d'accord ? Tu veux bien ? »

Comme Juliet revenait, il reprit une contenance, et attrapa un cocktail sans alcool qui passait par là. Il regretta l'absence de champagne, et ajouta mine de rien, profitant de l'occasion de clarifier la situation :

« Les gens aiment bien nous réunir par hasard. Ou alors, tu me cherchais vraiment juste parce que tu me voulais me refaire la vanne du jus de fuit. »


Non, tu ne clarifies pas la situation, tu t'enfonces.



____________________________________

To the edge of the void


By Com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 28
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 524



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: Event n°3 || Jeux Interdits Jeu 15 Sep - 20:19

Dans cette soirée, il n’y avait qu’une chose qui trouvait grâce aux yeux de Jule. L’idée des masques. Elle ne savait pas si c’était le patron lui-même qui avait proposé la chose, mais si c’était le cas, elle ne pouvait que le remercier chaudement. Bien entendu, il était facile de se reconnaître malgré le masque, mais il était également plus facile de cacher ce que l’on pensait. Et des choses, merlin savait que Jule en savait. Pas toujours agréable d’ailleurs. Son masque lui prenant tous le visage avait donc l’avantage de cacher ses moues contrariées ou ses rougeurs momentanées. C’était tant mieux. Par exemple, quand Adrian avait débarqué et l’avait entraînée vers le buffet, le masque avait masqué avec beaucoup d’efficacité son teint soudainement plus proche du rose que du blanc laiteux. Et on ne parlait même pas de la gêne qu’elle éprouvait en se rappelant qu’il avait du la ramener chez elle parce qu’elle avait trop bu. Merlin soit loué, il n’avait pas l’air de vouloir en parler plus qu’elle et sa réputation – ou ce qu’il en restait – était sauve pour le moment.

Contrainte et forcée d’être en la compagnie du frère – qui n’était pas le type le plus désagréable de la soirée – elle dirigeait ses attentions vers sa sœur. C’était à la fois de la courtoisie, de la curiosité et surtout un moyen de garder une certaine contenance. L’ensemble de la salle semblait déjà se faire une idée bien précise sur le mangemort et elle-même, elle ne tenait pas à alimenter un moulin à ragots que les sorciers alimentaient déjà très bien sans elle en temps normal. Evidemment, elle ne pouvait pas ignorer son ancien camarade sans être impolie et si sa sœur pouvait se permettre d’être cassante avec lui, ce n’était pas son cas.

« - Je ne te fais passer pour rien, enfin. », répondit-elle sur le ton de l’innocence. «  Après tout, c’est toi qui m’a dit que boire n’était pas toujours une bonne idée. Je ne fais que t’encourager à suivre tes propres conseils. »

Parfaitement ironique quand on savait qu’elle avait définitivement été la plus saoule des deux, mais elle n’avait pas l’habitude de boire de l’alcool.  Elle alla chercher une boisson pour Alice et revient rapidement près du petit groupe. Adrian semblait vouloir savoir pourquoi elle était là. Ca la rassurait en un sens parce que lui-même devait trouver ça étrange qu’ils finissent pas traîner ensemble.

« - La vanne sur la boisson sans aucun doute. Elle était déjà tellement mauvaise la première fois que je me suis sentie obligée de vérifier. »

Elle grimaça légèrement, ses pieds ne tarderaient pas à la faire souffrir. Elle n’aimait pas les talons.

« - De toute évidence, je ne me suis pas trompée, c’est vraiment nul. »

Entre eux trois, il y avait donc toujours un malaise. Elle sentait bien que les choses étaient tendues entre Adrian et Alice. C’était à peine s’ils se parlaient. Elle n’allait tous de même pas leur tenir la chandelle toute la soirée à cause de ça. Mieux valait tenter de les forcer à dialoguer et partir au plus vite, mais comment ? Se tournant vers Alice, elle tenta la dérision :

« - Et donc Adrian joue souvent les chaperons en soirée ? », elle n’allait quand même pas l’appeler « Rosier » devant sa sœur.«J’ imagine qu’il est du genre à rester avec toi pour être sur qu’aucun garçon ne t’approche, non ? »

Pourriez-vous faire plus pathétique s’il-vous-plaît ? On a pas encore touché le fond là.


Dernière édition par Juliet Birch le Mar 20 Sep - 11:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Serdaigle ;; 6ème année ;; Membre de FP
    | Serdaigle ;; 6ème année ;; Membre de FP
    avatar
    Date de naissance du joueur : 07/10/1995
    Âge du joueur : 22
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 222



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
    Ma résistance magique est de: 6PV
    Alice Rosier


MessageSujet: Re: Event n°3 || Jeux Interdits Sam 17 Sep - 19:50

Ne pas parler des Rosier ? On en était là, alors. Alice prit du temps à répondre. Abasourdie par le comportement de son frère, néanmoins pas surprise, elle détourna le regard. Non sans dire que les larmes lui montaient aux yeux, mais elle sentait un pincement au cœur qui l'empêchait de fixer son frère sans craquer. Elle ricana, exaspérée, usée.

-Ouais, bien sûr. Change de nom, tiens, ça simplifiera les choses Adrian.

Elle replaça ses cheveux, passa une main sur ses cheveux tandis que les deux grands se chamaillaient inutilement. On savait tous que le plus alcoolique des deux c'était Adrian. D'ailleurs, Alice se riait de voir que même Juliet le cherchait sur ce terrain. Décidément, elle n'était pas désagréable cette femme-là. Elle aurait même pu être amie avec Alice s'il n'y avait eu ce fossé énorme que représentait Adrian Rosier. Non pas qu'elle le détestait. Sûrement pas, d'ailleurs. Elle l'aimait profondément, voilà pourquoi elle prenait personnellement tout ce qu'il disait. Alice était une enfant traumatisée dont on oubliait souvent la condition. Elle avait grandi sans parents et sa famille semblait continuellement lui échapper. Adrian représentait la dernière figure paternelle qu'elle avait, comment pouvait-elle accepter qu'il s'en aille ?

- Aucun honneur à défendre sinon celui d'être arraché tous les jours comme un beau sang-pur respectable.

Elle continuait de fixer le vide, loin devant elle. Sa vision se brouillait, les larmes montaient et envahissaient tout sur leur passage. Tout était flou, elle ne faisait qu'entendre. Sa concentration était occupée par le fait de ne verser aucune larme. Finalement, Juliet s'en alla. Adrian sauta sur l'occasion pour la jouer fin. Elle aurait voulu que tout se passe bien. Son esprit lui-même poussait pour arrêter les frais. Mais c'était inconscient, elle était si blessée qu'elle mordait autant qu'elle pouvait. Elle tourna son regard humide vers son frère, elle était comme seule avec lui.

- Et si c'était elle qui partait hein ? T'aurais pas envie d'assumer un peu parfois ? Juste d'affronter la réalité cinq minutes ? Je sais même plus pourquoi j'essaie de te convaincre, d'ailleurs. « Les Rosier c'est terminé », hein.

Juliet revenait, elle porta son regard vers elle et lui adressa un sourire discret en la remerciant pour le verre. Sûre qu'Alice ne serait pas bourrée à l'alcool ce soir. Elle enchaîna, en sirotant son verre à la paille.

-Toujours à Poudlard, oui. Enfin, quand ils daigneront la rouvrir. Et toi, tu fais quoi dans la vie, à part risquer ta vie à traîner avec un mangemort qui ne s'assume pas?

Alice n'était pas de ceux qui insultaient sans raison. Elle n'aurait jamais agit ainsi sans raison valable. On ne pouvait décemment pas demander à une gamine de seize ans qui avait été abandonnée par ses parents d'être conciliante quand son propre frère opérait le même crime.

- Chaperon ? Oh, ouais, il l'a été. Et puis, après, tu sais, il a commencé à penser que c'était plus la peine d'être avec moi alors il s'est barré. Enfin, tu me diras, il agit comme sa mère, lâchement. Du coup, tu sais, il ne sait pas trop si des garçons m'approchent ou pas, il est jamais là, lui.

Elle lui adressa un large et triste sourire avant de continuer à siroter son verre qu'elle vidait rapidement. Merde, il allait falloir en chercher un autre. Si ce n'était pas une baffe qui venait avant. Tu la cherches un peu aussi, peut-être, gamine ? Peut-être, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 02/04/1986
    Âge du joueur : 31
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 162



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: rempli
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Adrian Rosier


MessageSujet: Re: Event n°3 || Jeux Interdits Mar 20 Sep - 11:20


J'aurais du rester à boire dans mon coin, au moins il y aurait eu une vraie raison à cette foutue défaite. Car qu'est-ce que c'était sinon une défaite, ce ton triste et un peu condescendant qu'Alice prenait pour lui répondre, si éloigné de ce qu'il connaissait de sa sœur, déjà si proche des critiques avancées à mots couverts,  sans jamais rien préciser d'explicite, que formulait leur père de son vivant ?

Et le pire, c'est qu'il n'y a personne à qui se raccrocher, parce qu'après tout, Juliet,ça ne la regarde pas, peut-être même qu'elle s'en fiche – et si tu es honnête, tu reconnaîtras qu'elle fait bien, parce que se mêler des problèmes des Rosier est rarement bon pour la santé mentale des gens – et puis après tout, même toi tu n'as pas envie de lui imposer ça. Le problème était sans doute qu'il n'avait rien fait pour s'imposer ça non plus, et que Alice ne lui facilitait pas la tâche. D'habitude, Adrian l'aurait plutôt bien supporté : il était habitué à passer des soirées entières à ignorer des gens qui se fichaient de lui, mais d'habitude, ce n'était pas sa sœur, et d'habitude, il buvait plus. Il savait qu'elle lui en voulait terriblement, mais d'un autre côté, il en avait assez de passer pour le connard de service, le raté de la famille, simplement parce qu'il s'en était détaché. Pourtant, il tenta de faire bonne figure. Une fois, deux fois, essayant d'ignorer les insultes, parce qu'après tout, c'était entre Alice et lui, et ce n'était pas l'endroit pour faire une scène. Ni la bonne personne.

Pourtant, il fallait bien qu'il trouve une solution : une qui, si possible, ne l'amène pas à gifler sa sœur, ni à se mettre en colère. C'était cependant bien ce qu'il s'apprêtait à faire – une insulte de trop, celle qui ne passait pas, celle sur ce qu'il était, parce qu'après tout, tous les sacrifices qu'il avait fait ne méritaient pas ça – lorsqu'il comprit. Il desserra les poings dans ses poches, et toute forme de colère retomba. Il lui adressa un sourire triste :

« Arrête, Alice. Arrête. Tu te fais du mal toute seule. »
Il lui tendit un mouchoir, sorti du fond de sa poche de veste. Un brodé, très digne des sang purs. « Pleures pas, petite, pleures pas. » Il passa un bras autour de ses épaules. « J'ai laissé tombé le padre, il m'a déshérité, mais ça c'est entre lui et moi, d'accord ? Ce n'est pas contre cette famille ni contre toi. Dans quel espèce de foutu monde tu t'es imaginée que j'allais te laisser tomber ? » Il lui adressa un sourire presque amusé : « Tu peux me détester autant que tu veux, Alice, mais tu ne te débarrasseras pas de moi aussi facilement. »  Il la libéra de son étreinte avec douceur : « Je sais que tu m'en veux, mais je peux rien y faire, mis à part te dire que tu peux venir quand tu veux. On parlera. On trouvera une solution. » Il se tourna vers Jule : « Je suis navré, encore une fois... »

De quoi ? De passer pour un connard, encore une fois ? Ce n'est pas bien dur de voir qu'elle pense déjà ça de tous les mangemorts, alors tu penses bien, en effet, Alice n'a rien du arranger.

Avec ça, il était très étonnant que Juliet ne soit pas partie. La pauvre, elle n'avait rien demandé, elle. Peut-être que ça irait mieux s'il partait.

« Je vais retourner chercher quelque chose à boire, vous voulez quelque chose ? »


S'il revenait et qu'il restait encore quelqu'un à ce moment là, alors peut-être qu'il n'aurait pas gâché toute la soirée – peut-être qu'il pourrait se dire qu'elles le trouvaient toutes les deux supportables. Pour être honnête, ce n'était pas gagné.

____________________________________

To the edge of the void


By Com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 28
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 524



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: Event n°3 || Jeux Interdits Sam 24 Sep - 11:28

Pour un guêpier, s'en était un et un beau de surcroit. Autant dire qu'elle ne s'y serait pas fourée toute seule pour tous les gallions du monde. Maintenant qu'elle était là, elle ne rêvait que de partir sans pouvoir le faire. Ce n'était pas qu'Alice ou Adrian soient désagréable, loin de là, individuellement, ils étaient aimable avec elle, mais elle était assez fine pour saisir qu'il y avait bien plus dans ce que disait Alice que la volonté d'envoyer des piques à son grand-frère. Elle sentait la tension qui regnait dans ce petit bout de pièce qu'ils occupaient. Alors, certes, Paul Fawley n'avait pas eu tord quand il avait dit qu'Adrian avait l'air un peu mal en point, mais qu'y pouvait-elle ? Le pauvre homme c'était trompé s'il avait cru qu'elle pouvait faire mettre son grain de sel dans cette histoire de famille. Elle n'avait aucune légitimité pour le faire et aucune envie de s'en mêler.

Lorsqu'elle était allée chercher une boisson pour Alice, elle avait bien entendu des brides de conversations, mais elle ne savait pas vraiment quoi en tirer. Il y avait de l'eau dans le gaz chez les Rosier ? Elle supposait que ce n'était pas étonnant. Après tous, Chapman Rosier n'avait jamais semblé être le genre d'homme prompt à s'entendre avec les autres, rien de surprenant si c'était également le cas avec sa famille.

Maintenant, le manège continuait et Alice lançait pique sur pique alors que Juliet de plus en plus gênée sentait le rouge lui monter aux joues. Elle était mal à l'aise d'être propulsée dans l'intimité de leur famille de la sorte. Elle tenta donc de continuer sa conversation avec l'adolescente le plus naturellement possible :

" - Oh, je ne traine pas avec les mangemorts généralement.", s'était venu vraiment naturellement.

Elle s'en voulu d'en rajouter, se disant qu'Adrian avait probablement assez avec sa soeur sur le dos. Elle n'avait pas besoin d'en remettre une couche. Jule se rattrapa donc comme elle put, enchainant rapidement.

" - Enfin, c'est à dire que je n'ai pas vraiment l'occasion d'en fréquenter. On ne fait pas partie de la même sphère sociale."

Ce qui n'était pas faux, généralement de bonnes familles, ils évoluaient dans leur propre cercle, fréquentant la société puriste, ce qui convenait très bien à Jule en temps normal.

" - J'ai fais carrière comme baguette d'élite au ministère de la magie à ma sortie de Poudlard, j'étais vraiment douée pour le sortilège. Je me suis blessée lors d'une mission il y a un an."

Elle montra sa main droite qui gardait une cicatrice d'un mauvais sort qu'elle avait reçu en mission. Une fine ligne noire qui traversait sa paume pour remonter sur son poignet. Les médicomages avaient stoppé la progression du maléfice, mais n'avaient pas réellement pu l'en débarasser. Quoique bénin pour le moment, elle restait sous surveillance.

" - Suite à ça, j'ai du me retirer du département, j'ai perdu un peu en qualité d'exécution, depuis je suis brieuse de sort pour Gringott."

Adrian était partis de nouveau leur chercher à boire, il cherchait pour un échappatoire à coup sur, elle comprennait pourquoi, même elle trouvait la situation étouffante. Si elle avait mieux connus Alice, elle aurait probablement pu lui offrir des paroles réconfortantes et lui dire que son frère l'aimait, mais elle ne connaissait ni l'un ni l'autre et elle n'était pas hypocrite. Pourtant, ça ne pouvait pas durer. Si elle-même voulait partir, il fallait qu'elle fasse quelque chose ou on en finirait jamais. Quand le mangemort revient avec son verre de vin, elle le prit en le remerciant et attapa son bras d'une façon familière à l'endroit où se trouvait la marque. Elle eut un frisson qu'elle parvient à dissimuler et avec un sourire, elle mit les pieds dans le plat comme seul un Gryffondor peut le faire :

" - Bon Adrian, ne tournons pas autour du pot. Tu as probablement encore été d'une délicatesse à toute épreuve. Tu ne vois pas que ta soeur est contrariée ? Excuse-là et embrasse-là pour te faire pardonner. J'ai l'air stupide à rester ici avec vous et à vous empêcher de vous réconcilier."

Avec un sourire amical, elle se tourna vers lui se faisant définitivement passer pour ce qu'elle n'était pas

" - Tu ferrais bien ça pour moi ?"

Deux solutions où il l'envoyait paitre ou il se réconciliait avec sa soeur, mais dans les deux cas, ça délivrance était proche !

Hrp : Sur tablette à éditer

____________________________________



Fighters and Scars

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event n°3 || Jeux Interdits

Revenir en haut Aller en bas

Event n°3 || Jeux Interdits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Le Sabot de Bacchus
-