POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Il était une fois un Pur || Premier Rp || Pv Aaliyah Zabini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité


Gabrielle Staley


MessageSujet: Il était une fois un Pur || Premier Rp || Pv Aaliyah Zabini Jeu 8 Sep - 11:32


    Elle lâcha le portoloin et retint son souffle encore quelques minutes. Ses parents avaient acceptés de la laisser aller seule au siège du mouvement Puriste, la jaugeant suffisamment grande pour se débrouiller question locomotion et avoir des conversations d'adulte. Elle n'avait pas encore tout à fait terminé ses études mais faisait preuve d'une maturité que père et mère jaugeaient de qualité.Voyager de la sorte lui avait retourné l'estomac et bien qu'étant quelqu'un de forte elle se sentait encore nauséeuse. Gabrielle se trouvait dans l'Allée des Embrumes et avec cheveux décoiffés, mine pâle et grimace au visage elle ne détonnait pas avec le décor sinistre des lieux. De l'obscurité, des vieilles torches à la lumière faible, de la poussière, des briques anciennes et d'un gris morne.. Rien de bien joyeux en somme, mais fallait pas rêver c'était le Parti Puriste et non pas n'importe quel autre cirque moldus ou quoique ce soit d'autre d'aussi ridicule.* Bien, allons-y maintenant *La sorcière prit une longue inspiration pour se remettre de son trajet - le portoloin ce n'est pas vraiment son moyen de transport préféré mais bon on fait avec - et se dirigea d'un bon pas déterminé en direction de l'entrée. Il lui suffisait de traverser la rue et de faire plusieurs mètres pour y être, c'est durant ce temps que le souvenir de Jared jaillit de nouveau dans sa mémoire. C'était tout frais et pas moyen de passait à autre chose pour le moment.Son grand frère ordinairement ruminant dans son coin s'était alors dressé de toute sa personne pour hurler à ses parents qu'il avait honte de leur famille. La petite soeur n'avait eu le droit qu'à un regard mêlant incompréhension et peine avant qu'il ne prenne la poudre d'escampette. Après son départ les parents avaient tout bonnement décidés de faire comme s'ils n'avaient jamais eu de garçon. Seuls quelques domestiques murmuraient que Jared était bon et avait bien fait de partir de cet endroit de malheur. Lorsque ces propos parvenaient aux oreilles de la benjamine, celle-ci les dénonçait sans aucune once de remord auprès des parents afin que les domestiques soient punis à la hauteur de ce qu'ils méritaient. Généralement ils étaient suffisamment punis pour ne plus oser tenir des propos pareils.Gabrielle dissimula le médaillon de sa mère sous sa chemise en plus de se recoiffer afin d'être présentable : elle ne venait non pas en tant que fille de Sarah et Alexander Staley mais en tant que Gabrielle Staley elle même. Ce n'était plus une petite fille qu'on devait laisser de côté lors des conversations de grands, ni qu'on devait isoler pour l'empêcher d'écouter des discussions sérieuses. Maintenant elle était en droit de savoir, de poser des questions, et surtout de recevoir des réponses et d'avoir son propre avis sur la question. Son sang pur ne faisait aucun doute mais sa curiosité désirait en savoir plus sur le parti Puriste. De nature franche et téméraire cela l'intéressait d'en savoir un peu plus pour en être par la suite. Ce qui lui plairait serait de participer activement afin de prendre part à ce mouvement et de mettre tous ses efforts dans cet élan destinés à rejeter les sang imprus.- Identité s'il vous plaît !La benjamine Staley fit face à un sorcier bien baraqué  dans le style armoire à glace sans gras mais que du muscle prêt à l'emploi. Elle fut outrée qu'on ose ainsi lui barrer le chemin et surtout sans aucune considération pour sa personne ! C'est avec un air vaniteux et un ton mauvais qu'elle se mit à siffler les mots suivants...- Je suis Gabrielle Staley, je ne suis pas une criminelle. Laissez moi passer !L'obstacle humain grogna, la reluqua encore quelques instants et s'écarta d'un pas sur le côté pour la laisser passer. Une fois la porte d'entrée passée, Gaby se sentait toujours offusquée d'un tel comportement. Comment pouvait-on la restreindre dans ses mouvements alors qu'elle faisait partit d'une famille influente et puissante ? C'était presque impardonnable.- Je suis dans un jour de bonté, vous avez de la chance.C'est sans lui laisser le temps de répondre que la jeune sorcière avança un peu plus, laissant le vigile derrière elle. La politique était encore un mode compliqué pour elle, surtout à son âge mais elle n'était pas intimidée. Au contraire : la blonde se tenait bien droite, fière comme un coq, les mains sur les hanches et prête à en découdre. Son regard scrutait l'endroit avec curiosité. Elle n'avait pas non plus une patience à toute épreuve, traduisible par ce mouvement du pied régulier et sec.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


    | Veuve noire ;; Membre de FP ;; Economiste
    | Veuve noire ;; Membre de FP ;; Economiste
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/03/1988
    Âge du joueur : 29
    Arrivé sur Poudnoir : 06/09/2016
    Parchemins postés : 91



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Aaliyah Zabini


MessageSujet: Re: Il était une fois un Pur || Premier Rp || Pv Aaliyah Zabini Sam 10 Sep - 10:03

Aaliyah se trouvait dans l'un des bureaux du siège du parti puriste, plongée sous une montagne de documents administratifs. Ce n'était pas de gaîté de cœur qu'elle avait quitté le confort de son appartement, mais deux de ses parasites de sœurs avaient décidé d'y établir leur camps. Jugeant qu'elle ne supporterait pas un gloussement de plus sans finir par leur jeter un vase à la tête, elle avait opté pour la fuite. Ali évitait toujours du mieux qu'elle pouvait les conflits directs, ce qui ne l'empêcherait pas de mettre sur pied un plan, pour que Zahra et Daria quittent rapidement sa maison, qu'elles retournent chez elles, où qu'elles aillent parasiter un autre pigeon. L'enfer ce n'est pas les autres, c'est bien souvent votre propre famille.  De dépit, elle avait filé en direction de l'allée des Embrumes, au moins, à Force Puriste, elle obtenait toujours du calme et un peu de respect, dont elle avait grandement besoin.

Malheureusement, une fois sur place, elle avait été alpaguée par le représentant de la commission économique. Il devait mettre de l'ordre dans les comptes du parti, et s'était retrouvé noyé sous la masse de papier à traiter. Il était venu trouver Aaliyah pour savoir, si, en sa qualité d'économiste, elle ne pouvait pas lui filer un coup de main. Ali avait bien pensé lui répondre que non, justement, elle était économiste et pas une foutu comptable. Mais politesse oblige, elle avait accepté, et avec le sourire encore. Le chargé de commission avait d'ailleurs disparu dix minutes plus tard, en marmottant une vague explication. Le salaud, elle ferait un rapport bien senti sur son compte dès qu'elle en aurait l'occasion. Comment les gens osaient-ils abuser ainsi de sa gentillesse, alors qu'elle était tout sauf gentille ? Les inconscients.

La jeune veuve s'était tout de même plongé dans le bilan financier du parti, après tout, elle était l'une de leur plus généreuse donatrice, alors autant savoir où passait son or. Elle ce qu'elle voyait ne lui plaisait que moyennement. Le parti avait des fuites, des fuites de pognon. C'était désastreux, tout les comptes seraient dans le rouge à la fin de l'année. De grosses sommes sortaient, mais ne revenaient pas. La plupart des grandes fortunes sorcières étaient adhérentes au parti, et l'on pourrait toujours les taper pour combler les trous. Mais ce n'était pas une raison pour traiter la gestion des finances par dessus la jambe. Rien ne brisait le cœur d'Aaliyah comme des finances mal employée. Soirées ruineuses, note de frais faramineuses, et d'autres sorties plus mystérieuses, il faudrait vraiment qu'elle se penche dessus. Elle commençait fortement à soupçonner que quelqu'un s'en mettait plein les poches grâce à Force Puriste, et si ce quelqu'un n'était pas elle, c'était embêtant. Ali le retrouverait, on ne gaspillait pas impunément  ses gallions durement acquis.

Mais sa relative tranquillité fût interrompue par un raffut en provenance du hall d'entrée. Même ici, pas moyen d'être tranquille, bientôt elle allait demander à partager une chambre à St-Mangouste avec sa mère. Là bas, peut-être qu'on ne la dérangerait pas toutes les cinq minutes, simplement parce qu'on est incapable de comprendre que pour qu'un budget fonctionne il faut plus de crédit que de débit, parce qu'on a besoin d'une nouvelle robe de soirée, ou parce que le chat a léché votre goûter.  Malheureusement, être Aaliyah Zabini ne vous permettait pas de surgir en hurlant « C'EST PAS BIENTÔT FINI CE BORDEL ! », même si l'envie vous en démangeait. Ali s'était construit au fil des années ce personnage de grande dame, élégante, toujours polie, aimable et souriante. C'était étouffant parfois, mais une comédie nécessaire à sa réussite. Elle sortie donc calmement du petit bureau, afin de régler ce problème, dans un calme feutré.

Entrée en scène de la veuve noire, à petit pas, un sourire rassurant sur son visage. Élégante comme jamais dans sa robe de grand deuil, le pauvre Damoclès bouffait les pissenlits par la racine depuis seulement une semaine.

« Allons, allons, que se passe t-il ici ? »
*Vous gênez pas, tapez sur des casseroles aussi pendant que vous y êtes, j'adore le raffut quand je travaille*

Une jeune fille était coincée entre les deux vigiles. Aaliyah l'évalua rapidement, soignée, l'air hautain, sûre d'elle, probablement pas une merliniste qui aurait voulu forcer l'entrée. Les idiots, si ils avaient secoué une petite sang-pur, ça allait encore faire des histoires interminables. Il faudrait jouer serré pour rattraper le coup.  Elle renvoya tout le monde à son poste d'un geste de la main.

« Messieurs, messieurs, où sont vos bonnes manières ? Est-ce ainsi qu'on accueil les visiteurs au parti puriste ? »
*Et les tiennes, pimbêche ? Tu crois qu'on rentre ici comme dans un moulin ?*

« Aaliyah Zabini » Elle tendit la main, sertie d'assez de pierre précieuses pour rembourser la dette d'un pays émergent, à la nouvelle arrivante « Veuillez nous excuser, nous avons eu des problèmes d'intrusions récemment, la sécurité est sur les nerfs. »

Des petits malins avaient cru drôle de remplacer l'inscription de l'entrée, « la magie est puissance » par un tout nouveau slogan « le ministre est impuissant », elle reconnaissait bien là la puérilité des merlinistes. Une patrouille de la milice était déjà sur leurs traces.

Elle fit signe à Gabrielle de la suivre. Elle l'invita à prendre place dans le bureau. D'un coup de baguette, elle rangea tout les documents, et fit apparaître une théière, deux tasses et une assiette de scones. C'était le minimum à faire pour rattraper la maladresse des gorilles de l'entrée.

« Alors très chère, qu'est-ce qui vous amène au siège de Force Puriste ? » demanda la veuve noire, avec un grand sourire rassurant.

____________________________________
- Mais l'important c’est pas la chute, c’est l’atterrissage -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Il était une fois un Pur || Premier Rp || Pv Aaliyah Zabini Lun 12 Sep - 10:43

    L'histoire entre Gabrielle et les vigiles auraient pu s'arrêter simplement lorsqu'elle leur lança ce " Vous avez de la chance " du haut de son joli minois hautain. Toutefois les gorilles en avaient décidés autrement et l'encercla rapidement, ils étaient trois à la regarder d'un air mauvais et la main prête à dégainer de la baguette si besoin est. La jeune fille serra les poings, sentit sa mâchoire se crisper quand elle serra les dents et leur jeta un regard venimeux. Et dire qu'on venait de lui barrer la route comme une vulgaire moldu en mal d'affection ! Il ne lui en fallait pas beaucoup plus pour qu'elle ne tape un scandale là ici et maintenant. Ses parents lui avaient assurés que dans ce genre d'endroit les Purs étaient à leurs justes places, mais ce ne devait pas être en tant que suspectée de crimes.. La Staley n'eut pas le temps de s'offusquer davantage qu'une sorcière pointa le bout de son nez pour mettre un terme à cette mascarade. Pour une première entrée dans le siège Puriste c'était passablement bruyant et voyant. Cela ne lui déplaisait pas, après tout personne ne devait ignorer qu'une Pur dans son genre venait de débarquer. La femme fraîchement débarquée, toute de noire vêtue et sertie de pierres précieuses aux bouts des doigts fit rapidement éloigner les colosses de muscles. Il lui fallait un simplement balancement de la main pour que le cercle se défit et laissa Gaby respirer. Celle-ci adressa un sourire de satisfaction mesquine envers les vigiles et consacra ensuite toute son attention vers sa nouvelle interlocutrice qui venait de se présenter.

    - Gabrielle Staley. Je vous excuse, leur idiotie n'est pas de votre ressort. Je n'ai pas une tête de criminelle, cela se voit non ?

    Ce n'était pas vraiment une question, mais plutôt une affirmation. Après avoir échangé une poignée de main ferme et franche, la jeune sorcière emboîta le pas à ladite Aaliyah qui la conduisit dans son bureau. L'incident de la porte d'entrée n'était plus qu'un maigre souvenir du passé, déjà bien enfoui bien au fond de sa mémoire.

    C'est tout naturellement qu'Aaliyah fit de la place pour l'inviter à boire une tasse de thé et lui proposa de s'installer. Une fois assise et avec une tasse fumante en main, la benjamine des Staley souffla doucement à la surface de son thé pour le refroidir tout en prenant quelques minutes pour scruter la sorcière qui lui souriait amicalement. Brune, grande, l'air assuré et sympathique. Elle sentait qu'elle pouvait lui faire confiance, du moins en apparence. Son expérience de la vie était insuffisante pour savoir si la confiance pouvait être de mise. Évidemment elles se trouvaient au Siège Puriste, une confiance de base était requise pour avoir un poste en ces lieux. Mais cela pouvait être juste une confiance purement professionnelle, peut être que cette sorcière était dotée du pire caractère qu'il puisse exister et se révélait être une véritable pourriture. En avalant une gorgée de thé pour faire disparaître ces suppositions ridicules de son esprit, Gabrielle apprécia le " Très chère " qu'on lui donna et répondit sur le même ton poli.

    - Je me pose des questions. Suite à un regrettable accident de famille... Elle ne put s'empêcher de faire la grimace, non pas pour le goût du thé qui était vraiment bon mais pour ce souvenir qui la hantait encore... J'aimerai en savoir un peu plus. La simple connaissance des choses ne suffit pas, il faut parfaitement maîtriser le sujet pour exceller.

    C'est sur ce dernier mot qu'elle arbora un sourire fier avant de reprendre une autre gorgée de thé. Celui-ci était juste chaud mais lui brûla au passage quelques papilles. La sorcière se tenait bien droit et promena un regard confiant sur l'espace environnant. Travailler en ces lieux devait être appréciable et peut être même intéressant. Gabrielle était encore en études et n'avait que des idées vagues de son avenir professionnel. Peut être que sa visite du jour lui donnerait plusieurs clefs pour prendre son destin en main et se construire un futur digne de ce nom.
Revenir en haut Aller en bas


    | Veuve noire ;; Membre de FP ;; Economiste
    | Veuve noire ;; Membre de FP ;; Economiste
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/03/1988
    Âge du joueur : 29
    Arrivé sur Poudnoir : 06/09/2016
    Parchemins postés : 91



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Aaliyah Zabini


MessageSujet: Re: Il était une fois un Pur || Premier Rp || Pv Aaliyah Zabini Lun 12 Sep - 20:52

« Enchantée, miss Staley. »

Staley, Staley, inconnue au bataillon. Pas l'une des vingt-huit familles de sang-pur britannique. Une famille étrangère, peut-être. Aaliyah n'avait jamais perdu de temps à apprendre par cœur le bottin puriste. Elle n'avait d'ailleurs jamais rencontré un sang-pur qui tienne plus de dix minutes, sans vous faire remarquer, subtilement ou non qu'il en était un, justement. Si Gabrielle n'était pas une sang-pur, elle arrivait parfaitement à imiter leurs suffisance. Et si elle était de sang-mêlé, elle volait beaucoup trop près du soleil pour ne pas se brûler les ailes. En particulier au siège du parti puriste, ici les sang-pur ordonnaient et les sang-mêlés disposaient. Aaliyah ne le savait que trop bien, si elle n'avait pas eu sa fortune pour assurer ses arrières, elle serait cantonnée au tâches les plus subalternes et ingrates. Et même avec ça, elle était encore tenue de garder son rang, et de s’effacer devant certains sang-pur particulièrement arrogants. Elle finissait toujours par trouver un moyen de leur faire payer, Ali était très orgueilleuse et se laisserait jamais cracher dessus sans réagir, œil pour œil, dent pour dent. Il lui était cependant insupportable de voir des gens, moins doués qu'elle, se tailler la plus belle part du gâteau, simplement parce que leurs parents étaient cousins germains. Mais pour durer, elle avait besoin de l'appuie de ces sang-purs, alors tant qu'il faudrait jouer la comédie de la petite sang-mêlée docile, elle serrerait les dents et leur offrirait son plus beau sourire. Puis ils n'étaient pas tous si mauvais, pour un tas de dégénérés consanguins.

« Une criminelle ? Non vous êtes charmante, mais que voulez-vous, j'aime mieux trop de sécurité que pas assez. »

Surtout en ce moment. La côte de popularité de Force Puriste n'était pas exactement au beau fixe. Avec la réouverture de Poudlard et les autres réformes promises qui n'arrivaient pas. Les puristes n''étaient même pas au pouvoir depuis un an et déjà la populace se lassait de cet attentisme. Et les merlinistes le sentaient bien. Remis de leur défaite aux dernières élections, ils s'affirmaient plus teigneux que jamais et représentaient une opposition musclée. Mais il n'était pas encore temps pour la veuve noire de quitter le navire, on pouvait encore sauver les meubles si on se secouait. Mais si les choses venaient à s'envenimer, elle serait la première à aller voir en face si c'était mieux. Quand la main qui vous nourrit vous sert de la merde, faut pas hésiter à la mordre et à se barrer. Si il existait dans cette boîte des convaincus qui bandaient pour l'idéal puriste, tant mieux pour eux. Mais Aaliyah n'avait pas la trempe du capitaine qui coulera avec son navire. Son seul idéal, c'était son intérêt personnel.

Mais elle n'allait tout de même pas déballer le linge sale du parti devant une inconnue. La jeune fille n'était certainement pas venue pour ça. Elle était visiblement venue chercher des informations sur la doctrine puriste britannique. Ali lui adressa un sourire de compassion lorsque que la Gabrielle évoqua un « regrettable incident de famille », qui était mieux placée qu'elle pour savoir ce qu'était un coup de poignard familial ? Ses trois sœurs étaient de joyeux parasites qui vivait dans l'opulence à ses crochets, et sa folledingo de mère s'obstinait à faire comme si elle ne la connaissait pas chaque fois qu'elle allait lui rendre visite. Si ce n'était pour ses enfants, elle se serait fait appeler « Ali sans famille » plutôt que « la pauvre petite Aaliyah Zabini. »

« Des informations sur le purisme ? Nous avons tout ce qu'il vous faut ici... »

Aaliyah tendit à la jeune américaine plusieurs brochures, des explications sur le statut du sang, les risques liés à la prolifération des sang-de-bourbe, un résumé de la doctrine puriste, etc, etc. En même temps elle lui détailla le fonctionnement du parti, leurs aspirations pour l'avenir du pays, les actions passées et à venir, les avantages que l'on pouvait trouver en choisissant de rejoindre leur rangs. Aaliyah lui fit également miroiter quelques un des grands noms que l'on pouvait côtoyer ici, ainsi qu'une légère allusion aux brillantes soirées qu'ils organisaient régulièrement. Si avec ça elle ne signait pas tout de suite pour un an, cotisation payable d'avance.

« Je suis moi-même membre de la commission économique, et mon fils Blaise est en charge du groupe de jeunesse. Nous sommes une grande famille, vous savez. » conclut-elle avec un sourire entendu.

Après tout, puisque la miss semblait en froid avec la sienne, autant lui en proposer une autre qui serait en phase avec ses aspirations, quel qu’elles puissent être.

Elle poussa l'assiette de scones en direction de Gabrielle.

« Mais prenez donc un biscuit, et parlez moi un peu vous. »

Il était temps pour la jeune femme de se dévoiler un peu, Force Puriste n'était pas le parti merliniste, et le sourire accueillant d'Aaliyah ne suffisait pas à masquer la réalité, on n'acceptait pas le premier clodo venu dans les rangs du parti de Lucius Malefoy. Et Aailyah était curieuse d'en apprendre plus, d'où sortait donc cette énergique petite blonde. Elle croisa les bras, et tendit une oreille attentive à son « invitée. »

« Vous avez des frères et sœurs ? Vous êtes encore étudiante ? Mariée peut-être ? »

Ce n'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace, et ce n'est pas à Aaliyah Zabini qu'on cache une alliance. Elle l'avait repérer au premier coup d’œil. Mariée sept fois, c'était une experte en la matière. Paradoxalement, Ali portait des bagues à tout les doigts, sauf à son annulaire.

____________________________________
- Mais l'important c’est pas la chute, c’est l’atterrissage -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Il était une fois un Pur || Premier Rp || Pv Aaliyah Zabini

Revenir en haut Aller en bas

Il était une fois un Pur || Premier Rp || Pv Aaliyah Zabini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Siège du Parti Puriste
-