POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Charles Harper | We're coming back from war

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Porte parole et responsable communication du MpM
    | Porte parole et responsable communication du MpM
    avatar
    Date de naissance du joueur : 04/02/1993
    Âge du joueur : 24
    Arrivé sur Poudnoir : 24/09/2016
    Parchemins postés : 19



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Charles L. Harper


MessageSujet: Charles Harper | We're coming back from war Sam 24 Sep - 1:44


Charles Harper


Identity



Mon nom est Charles Lloyd Harper mais on me surnomme parfois Charlie ou encore papa. J'ai 45 ans. Je suis originaire de Exeter où j'ai vu le jour le 24 Juin 1954. Je suis actuellement veuf et pere d'un petit garçon nommé Leland et d'une ado nommée Scarlett. J'ai étudié à Poudlard, à Serdaigle, où je fus préfet. et je travaille comme porte-parole du MpM et responsable de la communication de ce parti.Je suis sang mêlé. Ma baguette contient une plume de phénix, mesure 31 centimètres et est en bois de poirier et mon patronus est un paresseux.Enfin, on dit que je ressemble à Josh Duhamel.

We know who you are...


♦ Famille : La famille Harper est sans doute une vieille famille de sorciers, mais elle a intégré depuis des générations des moldus et des sang mêlés, si bien que, à l'image de Charles, elle ne prête aucun crédit aux théories puristes et éprouve une véritable aversion pour les mangemorts.

Famille d'hommes politiques et d'entrepreneurs, elle est l'archétype de la bonne société sang mêlé, matinée d'usages de la noblesse moldue anglaise.

A ce titre il faut citer lady Caroline Brolinghurst, moldue, décédée en 1995 à l'âge de 70 ans d'une embolie pulmonaire. Elle ne travailla jamais, et rencontra son mari, Eugene Harper, alors que ce dernier s'était égaré dans le Londres moldu défiguré par le Blitz - et qui ne comprenait absolument pas pourquoi cette charmante jeune  femme, accompagné un majordome, voulait le trainer dans un abri « anti-Alain ». Charles s'entendait très bien avec sa mère, grand dame cultivée et digne.

Eugene Harper, âgé de 75 ans, ancien Gryffondor facétieux, a longtemps dirigé une chaine de confiseries magiques. Papa gâteau, gaga de ses petits enfants, totalement laxiste, franc, il perd un peu la tête mais est entouré de toute l'affection de sa famille.

Avec sa femme, ils ont eu trois enfants : Edward, d'abord. Cet ancien Poufsouffle, né en 1949, à repris l'entreprise familiale. Il a le sens du business, et ne se mêle guère de politique. Très pacifique, il juge que les gens feraient mieux de manger des sucreries que de se faire la guerre. Edward est divorcé et à deux filles, Margaret et Mildred, âgée de 14 et 12 ans.

Deux ans après Charles est née Élise, qui s'est lancée comme lui en politique après avoir été à Serdaigle. Elle a longtemps travaillé au département de la coopération internationale, mais à démissionné au début des scandales politiques de 1994. Aujourd'hui elle milite elle aussi au MpM. Mise à part une brève période de brouille lorsque Charles travaillait encore pour Fudge, ils s'entendent très bien.

Charles avait épousé peu après son entrée au Ministère une diplomate americaine, Irène Lindbergh, que sa sœur lui avait présenté. Née-moldue, elle s'est insurgée très vite contre Charles et sa fichue neutralité, comme elle disait, lorsque Dumbledore a annoncé le retour de Voldemort. Elle a demandé le divorce rapidement, mais il n'a jamais été prononcé. Irène est en effet décédée en 1995, laissant Charles s'occuper de Leland, 8 ans, et Scarlett, 15 ans.

Charles n'a jamais connu Lord et Lady Brolinghurst, ses grands-parents, décédés pendant le Blitz. Stanhope Harper, son grand-père paternel, âgé de 98 ans, fut en son temps directeur du département des jeux et sports magiques. Sa femme, Imogen Freeman, était quand à elle medicomage. Charles ne les fréquente guère : ils sont installés à l'autre bout du monde, en Nouvelle Zélande, depuis le retour de Voldemort. Imogen est en effet une née-moldue, et Stanhope et elle s'estiment trop âgés pour se battre.
♦ Avis sur la situation actuelle : Charles a connu la première guerre des sorciers, il l'a affronté alors qu'il était un jeune sang mêlé plutôt sans histoire. Très tôt fasciné par la culture moldue, c'est au département des accidents et catastrophes magiques qu'il s'engage et qu'il fait carrière : toujours à agir pour réparer et effacer les conséquences des crimes atroces des mangemorts, mangemorts qu'il a dès le départ connu à Poudlard comme des gens affreux, éduqué par des parents eux même merlinistes, Charles ne peut que soutenir le MpM. Mais c'est un pacifiste : c'est cette même éducation, et cette expérience de la violence et de la haine, qui l'ont rendu ainsi. Aussi n'est-il guère partisan d'une résolution du conflit qui passerait par la violence, on a vu ce que ça donnait par le passé. Cependant, son aveuglement au retour de Voldemort, puis la mort de sa femme, ont aussi conduit Charles à évoluer : si auparavant il ne voyait l'Ordre du Phénix que comme une milice illégale et dangereuse, il sait à présent que l'Ordre - dont il ne fait pas partie par ailleurs : après tout, si on le contactait, ferait-il un bon membre ? Il n'est pas un combattant, ni du genre à participer à des actions spectaculaires et à la limite de la légalité - compte des gens intègres, et que si on doit en arriver à la guerre, ils devraient savoir quoi faire, là-bas. Mais il espère qu'on n'en arrivera pas là.

♦ Informations : Calme ♦ Patient ♦ Prudent ♦ Conciliant ♦ Ambitieux ♦ Idéaliste ♦ Un peu lâche ♦ Doté d'un bon fond un oeu malgré lui, ce qui contrecarre souvent ses idées égoïstes ♦ Sympathique ♦ Ouvert d'esprit ♦ Sociable  ♦ Attachant  ♦ Pacifique  ♦ Stratège  ♦ Tête en l'air  ♦ Contrôle soigneusement son image ♦  Un tantinet manipulateur ♦ Un tantinet sans scrupules ♦ Un tantinet affabulateur ♦ Snob ♦ Vieux jeu  ♦ Têtu  ♦   Aime autant faire du cheval que jouer au quidditch, même s'il n'a jamais été très doué pour voler sur un balai ♦ Humaniste ♦ Frimeur   ♦ Assuré ♦ Excellent  communiquant, redoutable dans un débat, il s'est imposé comme chargé de communication au sein du MpM avec rapidité ♦ On dit qu'il veut se servir du parti pour devenir ministre de la Magie. C'est assez vrai, mais Charles espère que les idées du MpM gagneront. Et c'est ce qui prime. ♦ Marqué par la mort de sa femme, il se dévoue à ses enfants. Alors qu'il est toujours en quête de journalistes, il les a toujours protegé des paparazzi. Comme les quelques relations non suivies qu'il a eu depuis la mort de Irene. ♦ A la rancune tenace. ♦ Papa poule et totalement laxiste. ♦ Il fume comme un pompier. ♦ L'argent n'est pas un problème. La famille Harper en a toujours eu. Il le dépense donc généreusement, sachant qu'il en gagne à côté sans difficulté  ♦  Mondain, il fréquente la bonne société sorcière avec assiduité, sans jamais avoir émis la moindre critique des classes populaires. ♦   A le gout du travail et des études.  ♦  Passionné de lecture et de voyage, fasciné par le monde moldu.  ♦ Maniaque du contrôle, entretient une image lisse et sans tâche - ce qui n'est pas totalement un mensonge, mais pas totalement vrai non plus.  ♦ Respectueux de la loi et des règlements  ♦  

crazyoilmachine pour Poudnoir




We know your story...


«  Si je dois résumer mon enfance, je commencerai par une anecdote qui date de mon adolescence. C'était le début de la première guerre sorcière, je devais avoir seize ans, j'étais déjà préfet, et je passais ma vie à essayer d'empêcher les gens de se battre – qu'ils soient mangemorts ou pas, d'ailleurs. Je me sentais vraiment comme si j'étais le dernier type raisonnable sur terre – pas meilleur ni pire que les autres, non, juste plus réfléchi. Ca tient peut-être de mon éducation. Je viens d'une famille de fonctionnaires, de gens qui ont toujours eu des connaissances techniques à mettre au service de la société : on m'a élevé dans la perspective d'essayer de faire de mon mieux pour l'intérêt général, et j'ai toujours compris ça comme le fait d'empêcher les gens de se faire la guerre, d'empêcher les gens de faire du mal à d'autres gens, ou de réparer ce mal. Parce que ça ne mène rien. Vous cognez sur quelqu'un, et ce quelqu'un cognera sur quelqu'un d'autre, et ainsi de suite...même gamin, je trouvais ça insupportable. Le cercle doit avoir une fin, on ne peut pas vivre comme des bêtes. Je dois dire qu'à l'époque, j'étais très mal compris : j'étais peut-être visionnaire, ou illuminé. Une fois, une fois seulement, on m'a demandé pourquoi je faisais ça. J'ai répondu très simplement 'je suis pacifiste' et comme à l'époque, les gens de mon âge ne savaient pas vraiment ce que ça voulait dire, j'ai ajouté 'Je crois que ce n’est pas bien de défoncer les parties des gens. Jamais.' Ca a fait rire tout le monde. On m'a pris pour un marrant à partir de ce jour là. Les futurs mangemorts, tout la clique des Lestrange et compagnie, qui me détestaient, parce que mon père était un sale sang mêlé parvenu, pour qui il se prenait, d'abord,  n'ont pas cessé de m'emmerder – et j'ai fait de mon mieux pour que les professeurs tombent sur eux lorsqu'ils devenaient violents - mais je crois que j'ai réussi à mettre les autres dans ma poche. J'ai compris à ce moment là qu'on pouvait faire de bonnes choses si on arrivait à entrainer les gens avec soi. »
Charles Harper, dans Wizard Time America

«  Mon frère ? Je ne sais pas bien quoi vous dire, on a cinq ans de différence, alors vous savez, on a un peu grandi en décalé. On n'a pas vraiment la même mentalité, mais c'est un truc familial, je pense : papa et moi, on représente le côté des inventeurs, des boursicoteurs, des entrepreneurs de la famille. Moi, je n'ai jamais eu d'autres ambitions que de vendre des sucreries aux gamins. Elise et Charlie, eux, tiennent plus de notre grand-père, Stanhope. Ce sont des politiques, ils aiment décider, ils aiment parler, ils aiment qu'on les écoute. Par exemple, Charles m'a toujours dit que le Choixpeau l'avait envoyé directement à Serdaigle – et c'est là qu'il avait sa place, sans doute. Il a toujours aimé lire, il a toujours aimé travailler, il avait ça. Mais – et ce n'est pour critiquer mon frère, je le connais, je sais ce qu'il vaut : il a beaucoup de défaut, mais ce n'est pas un salaud – gamin, Elise et lui faisaient des tas de bêtises. Oh, pas de grosses bêtises, des trucs de gamins comme on en a tous fait. Mais c'était Charlie qui avait l'ascendant, et il était assez malin pour ne pas se faire prendre. Il savait déjà embobiner les gens, parce qu'il était un gamin adorable à côté de ça, et qu'il le savait. C'est pour ça que je ne le crois pas quand il dit que le Choixpeau l'a envoyé immédiatement à Serdaigle. Je suis sûr qu'il était Choixpeau flou et qu'il aurait pu finir à Serpentard, mais je pense qu'il n'aime pas trop cette partie de lui (rire nerveux de la part de Charles, qui tente avec amusement de corriger ce que dit son frère.). »
Edward Harper, frère de Charlie Harper, pour Wizard Time America.  

«  Mon second fils est ma fierté : c'était un élève brillant, c'est devenu un homme engagé. A Poudlard, il n'a fait parler de lui qu'en bien – il a même été préfet. Je dois dire qu'il m'a causé beaucoup moins de soucis que Teddy, qui se retrouvait toujours en retenue pour une raison ou pour une autre. (Rires.) Ma femme a toujours eu un peu peur pour Charles : préfet, n'hésitant pas à faire la démonstration de ses idées, passionné d'étude des moldus. Bon en sortilège, également, et en défense contre les Forces du Mal. Autant dire qu'il paraissait évident qu'il intégrerait le Ministère : on ne savait pas bien dans quel département. Pour moi, le plus probable était la Justice Magique, mais je crois qu'il a eu raison d'intégrer le département des accidents et catastrophes magiques. C'est un intello, mon petit Charlie (sourire un peu gêné de l'intéressé.) ! Il y est rapidement monté en grade : le plus jeune directeur du département, qu'il a été, et il l'est resté longtemps, en plus ! »
Eugene Harper, père de Charles Harper, pour Wizarding Time America


« J'étais jeune et ambitieux, et surtout, non violent. Je n'ai jamais caché que je voulais faire carrière : je croyais, et je crois encore, que je peux apporter quelque chose à la société sorcière en travaillant pour elle, éventuellement en la dirigeant. Mais si j'ai choisi le DACM, ce n'est pas seulement pour cela. D'abord, je suis sincèrement nul pour me battre physiquement avec quelqu'un. J'ai beau faire un mètre quatre vingt douze, je pense que n'importe quel sorcier un peu expérimenté me battrait. Mais après tout, je ne cherche pas à me battre :  je crois sincèrement depuis toujours que la violence signe l'aveu d'un échec. Que tout a été tenté, et que tout a échoué. Comprenez moi : quand je suis entré au ministère, en 1972, on était en pleine guerre des sorciers. Il y avait beaucoup de gens pour faire la guerre, à ce moment là. (Léger hochement de tête, un peu triste.) Et assez peu pour réparer les dégâts. Moi, j'étais passionné par le monde moldu et je n'étais pas mauvais en sortilèges : donc naturellement, j'ai commencé en tant qu'oubliator, parce que je pensais que le monde moldu n'avait pas à subir ce conflit là. Je suis resté oubliator une dizaine d'années, avant d'obtenir la tête de la brigade un peu après la fin de la guerre, en 83. C'était une période de calme, je pensais que ça durerait éternellement, que la guerre ne pouvait pas revenir. Je ne voulais plus jamais revoir ça. Je ne pouvais pas croire que ça reviendrait, alors j'ai vécu ma vie, je me suis marié, j'ai eu des enfants. Quand Cornélius Fudge – mon ancien chef, quelqu'un que je connaissais bien et qui me paraissait à l'époque très raisonnable – est devenu Ministre de la Magie, j'ai accepté sa proposition, et je suis devenu directeur du DACM. Je pensais que ça durerait toujours. A ce moment là, je ne pouvais même pas imaginer que la guerre reprendrait. »
Charles Harper, pour le Chicaneur, en 1998.

« J'ai vu un homme très marqué. Sa femme avait simplement préparé les papiers du divorce, mais elle n'avait rien signé, elle n'avait pas eu le temps de le faire. Elle est morte avant, tuée d'un avada kedavra précis. Un seul sort, m'a dit le médicomage-légiste, aucun doute. Irene Harper était née-moldue, il n'y avait aucun doute sur l'identité de son assassin, c'était un mangemort. Pendant les séances, nous avons aborder le problème avec Charles. Il s'en voulait beaucoup. Sa femme voulait divorcer parce qu'elle pensait qu'il privilégiait sa carrière politique alors qu'il était parfaitement conscient de la véracité des dires de Albus Dumbledore et Harry Potter. Charles m'a confessé quelque chose d'à peu près semblable : qu'il ne voulait pas y croire, qu'il était effectivement préoccupé par sa carrière. Je crois qu'il s'en veut personnellement, et ce sentiment mettra du temps à disparaître. Je pense aussi que c'est quelqu'un de combatif – en témoignent sa démission et sa volonté de s'occuper de ses enfants et qu'ils ne manquent de rien. »
Everett Valentine, psychomage chargé de l'évaluation psychologique de Charles Harper après le décès de sa femme

« Je ne comprenais pas ce que je soutenais : pour moi, Dumbledore agitait des événements de moindre ampleur pour paniquer la population. L'Ordre du Phénix était composé d'une meute d'émeutiers potentiels. J'étais idiot. On avait la paix, et j'avais une bonne situation : je ne voulais pas perdre ça, de manière peut-être très égoïste. Irene avait raison, au final, et si elle avait vécu, je pense qu'elle aurait eu raison de divorcer également. Mon raisonnement n'avait pas de sens. Pourquoi Potter et Dumbledore auraient-ils menti ? Ils n'avaient aucun intérêt à le faire ! Alors c'est comme ça que c'est arrivé : je voulais m'occuper de mes enfants, et je comptais envoyer ma démission à Fudge sans faire d'histoire. Mais il est venu me voir pour me dire qu'on avait besoin de moi, de ne pas m'inquiéter, que, bien sûr, ça allait être difficile, mais est-ce qu'il était possible de ne pas faire de scandale. Je lui ai dit que je démissionnai et que je ne supporterais plus sa politique. Je l'aurais tué, à ce moment là, si j'avais été en état de le faire. Ma femme était une née-moldue, des mangemorts l'avaient tué pour ça, et il ne se passait rien, et on venait me dire que je ne m'étais pas trompé ? Non, c'était faux. J'avais fait une erreur. Et eux aussi. Moi je le savais, alors j'ai décidé de me battre comme je pouvais. Il me reste mes enfants, comme vous le savez. Il me reste la politique : j'ai repris mon rôle auprès de Scrimgeour, j'ai fait de mon mieux pour alerter la société sorcière internationale quand Scrimgeour a été tué, j'ai soutenu Kingsley Shackelbolt. Et j'aide du mieux que je peux au MpM. C'est un miracle qu'on m'y fasse confiance, sans doute...mais je fais de mon mieux pour ne pas reproduire mes erreurs. Je ne peux pas faire grand chose de plus. Après tout, c'est déjà mieux qu'avant. Je crois qu'Irene serait plutôt fiere de moi, cette fois ci. »
Charles Harper pour le Chicaneur, début 1999.






Behind the mask


♦ Pseudo : My name is Jo, Mojijo. ♦ Age : Vieux, très vieux    ♦ Fréquence de connexion : J'sais pas, tout le temps ?   ♦ Avis & suggestions : Vous dites même plus bienvenue, spèces de hyènes     ♦ Comment as-tu connu Poudnoir ? C'est un tc, donc voilà Laughing ♦ Multicompte : TC autorisé par Anne   ♦ Veux-tu être parrainé ? : Je propose de remplacer cette question par "veux tu être traumatisé" Comme je le suis déjà, non merci   ♦ Codes du règlement :
crazyoilmachine pour Poudnoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Porte parole et responsable communication du MpM
    | Porte parole et responsable communication du MpM
    avatar
    Date de naissance du joueur : 04/02/1993
    Âge du joueur : 24
    Arrivé sur Poudnoir : 24/09/2016
    Parchemins postés : 19



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Charles L. Harper


MessageSujet: Re: Charles Harper | We're coming back from war Ven 30 Sep - 12:14

Fiche terminée, je quémande donc l'avis du staff pour être validé ! (please)

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 01/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 25/12/2008
Parchemins postés : 329


Choixpeau Magique


MessageSujet: Re: Charles Harper | We're coming back from war Ven 30 Sep - 13:30


  Vous voilà validé !


 
On a pas souhaité la bienvenue, parce que bon, c'est pas comme si tu connaissais pas la chanson :p

Par contre, ce genre de vanne, "My name is Jo, Mojijo.", c'est un coup à ne pas se faire valider, fais attention non de dieu ! On est un forum de gens bien il parait XD

Vous voilà validé, c'est parfait !
Que faire à présent ? Avant de jouer, n'oubliez pas de :


- De demander votre premier RP ici, si vous ne vous ne souvenez pas de ce qu'est le premier RP, vous trouverez cette partie du règlement ici.
- D'avoir un avatar aux dimensions demandées (200*320)
- D'inscrire votre avatar dans le registre ici et également evotr patronus Ici

En jeu, n'oubliez surtout pas de :

- Prendre en compte le système des PVs et PA lorsque vous faites un duel
- Ne pas hésiter à poser des questions au Staff si vous avez des problèmes
- Participer à la vie du forum en souhaitant la bienvenue aux membres, en votant pour les top-sites, etc.
- Prévenir lorsque vous êtes absent ici.

Et pour finir :

- Amusez-vous ! N'oubliez pas que c'est un jeu, bon RP à vous.




 





 
   crazyoilmachine pour Poudnoir


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Charles Harper | We're coming back from war

Revenir en haut Aller en bas

Charles Harper | We're coming back from war

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Bienvenue sur Poudnoir

 :: Présentation des Membres :: Adultes :: Fiches validées
-