POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

All will be fine || Athénaïs Hazel Moreau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Stagiaire du Ministère de la Magie
    | Stagiaire du Ministère de la Magie
    avatar
    Date de naissance du joueur : 16/07/2000
    Âge du joueur : 17
    Arrivé sur Poudnoir : 28/09/2016
    Parchemins postés : 86



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Athénaïs H. Moreau


MessageSujet: All will be fine || Athénaïs Hazel Moreau Mer 28 Sep - 17:49


Athénaïs Hazel Moreau


Identity



Mon nom  est Athénaïs Hazel Moreau mais on me surnomme parfois Athé. J'ai 18 ans. Je suis originaire de Londres où j'ai vu le jour le 1er décembre 1981. Je suis actuellement célibataire. J'ai étudié à Poudlard, dans la maison Gryffondor et jesuis en stage au Ministère, ce qui, j'espère, débouchera sur une place au département de la Justice Magique. Je suis Sang-Mêlée. Ma baguette est en bois de chêne blanc avec un coeur en plume de phénix, mesure 27,4 cm et est extrêmement rigide et mon patronus est un Berger Allemand.Enfin, on dit que je ressemble à Shailene Woodley.

We know who you are...


♦ Famille :

Le père d'Athénaïs s'appelait Nicolas Moreau. C'était un métis : son pères était un français. Sa mère, une anglaise. Et il avait 34 ans quand il est mort. C'était il y a 4 ans, juste avant la naissance d'Ethan, le petit dernier de la fratrie. C'est une maladie en quelque sorte héréditaire qui a emporté le patriarche de la famille. Une maladie magique que son père lui avait transmise. Le grand-père d'Athé était un Cracmol. C'était déjà un petit exploit que son fils ait eu des pouvoirs magiques, alors, bien évidemment, il fallait quelque chose pour rétablir l'équilibre. Nicolas est né avec cette maladie, qui lui interdisait les émotions trop fortes. Cependant, il a eu une belle vie. Le père d'Athénaïs était quelqu'un de particulièrement joyeux, quelqu'un qui avait toujours le sourire. C'était un bon vivant qui faisait partie de ces gars prêts à tout pour leur famille et les gens qu'ils aimaient. Il était employé au Ministère, dans le département des Jeux et Sports Magiques. Athénaïs a toujours eu énormément d'amour pour son père, ainsi que beaucoup de fierté. Elle était prête à tout pour lui, comme elle est prête à tout pour le reste de sa famille. Sa mort l'a beaucoup touché, plus qu'elle ne le montre, mais elle a dû se reprendre très vite pour aider sa famille à surmonter cette épreuve et les autres qui ont suivi.

La mère d'Athé, elle, s'appelle Anna Moreau, née Anglade. Elle a aujourd'hui 36, et c'est une moldue. Elle ne connaissait pas le monde sorcier avant de faire la connaissance de Nicolas. Par amour pour lui, et parce qu'elle est rapidement tombée enceinte d'Athénaïs, Anna a accepté ce monde, dont elle ne savait pourtant rien. Elle est venue y habiter. Elle s'y est habituée. Mais sa vie continuait dans le monde moldu. Passionnée de danse depuis son enfance, elle avait intégré une école spécialisée. Elle voulait enseigner sa passion aux autres. Tomber enceinte à 18 ans à un peu freiné ses études, mais cela ne l'a pas empêchée de mener à bien son projet. Athénaïs fut l'une de ses premières élèves. D'ailleurs, Athé adore danser. Elle n'irait pas jusqu'à dire que c'est une passion, mais elle adore ça. Et elle est heureuse de pouvoir partager ça avec sa mère, qu'elle aime tout autant que son père. Elle ferait tout pour elle et cela se prouve un peu plus chaque jour depuis la mort de Nicolas. Depuis ce jour-là, la mère d'Athénaïs n'a plus jamais été la même. Elle s'est mise à sombrer dans une profonde dépression dont même ses enfants ne parviennent pas à la faire sortir. Athénaïs lui consacre beaucoup de temps, mais elle ne peut pas s'occuper exclusivement d'elle. Elle doit s'occuper des autres, et, surtout, gérer Danny.

Danny. Son vrai nom, c'est Daniel, mais personne ne l'a jamais appelé comme ça. C'est le plus âgé des frères et soeurs d'Athénaïs. Il a 14 ans et est à Gryffondor, à Poudlard. Avant, c'était un garçon farceur, plein de vie, un peu turbulent par moments, mais très gentil. Depuis la mort de leur père, il s'est totalement renfermé sur lui-même. Il est devenu sombre, solitaire. Il ne veut plus respecter quoi que ce soit et il est devenu très agressif. Seule Athé trouve grâce à ses yeux. C'est la seule qu'il écoute, et encore, uniquement lorsqu'il en a envie. Pour ce qui est des jumelles et d'Ethan, ce n'est pas la même chose. Il les repousse ou se montre infecte. Athénaïs le reprend, mais elle n'arrive pas à être vraiment sévère avec lui. Elle sait que la mort de leur père l'a profondément changé, et elle ne peut que le comprendre. Cependant, elle ne le laisse jamais aller trop loin. Elle l'aime plus que tout, mais c'est également le cas pour les jumelles et Ethan.

Les jumelles, c'est Kate et Gaëlle. Les rayons de soleil de la famille. Toujours joyeuses, toujours souriantes, toujours pleines de vie. Athénaïs se sent plus vivante quand elle passe du temps avec elles. Elle se sent plus libre. Elle oublie les responsabilités et le poids de sa vie, quand elle joue avec ses sœurs. Ce qu'elle aime par-dessus tout, c'est leur apprendre à danser. Comme elle, comme leur mère. Elles sont très douées et la symbiose qui ressort quand elles dansent ensemble est tellement belle qu'Athé se dit parfois que rien n'est plus beau. C'est peut-être pour ça qu'elle n'hésite pas à les gâter, toutes les deux. Dans la mesure de ses moyens, mais quand même. Elle veut les voir sourire, elle veut les voir heureuses pour toujours.

Et le petit dernier. Le petit Ethan, 4 ans, la fierté de sa grande sœur. Lorsqu'il est né, un grand bouleversement venait de toucher la famille. Ce n'était pas sa faute, bien sûr, mais comment ne pas pleurer en voyant ce petit bout et en pensant au fait qu'il ne connaîtrait jamais son père ? Sa naissance n'était pas synonyme de joie. C'est pour ça que, chaque année, le 3 mars, Athénaïs met un point d'honneur à organiser la plus joyeuse de toutes les fêtes d'anniversaire. Les larmes sont chassées de la maison et les sourires sont dépoussiérés pour l'occasion. Et Athénaïs fera ça autant de temps qu'il le faudra. Elle le fera jusqu'à ce que tout le monde puisse sourire le 3 mars, sans cacher des larmes derrière un masque de joie. De plus, elle fera tout pour protéger le petit bout. Parce qu'il a la même maladie qui a emporté leur père et qu'elle porte en elle également. Elle a épargné les trois autres, mais lui n'y a pas échappé. Et Athénaïs ne l'en aime que davantage.

♦ Avis sur la situation actuelle :

Athénaïs ne croit pas à la supériorité du sang. Sa mère est une moldue, son père un sorcier, et elle est autant fière de l'un que de l'autre. Elle pense que les Sang-Purs sont juste totalement narcissiques et hautains. Ce ne sont plus des traits de caractère : ce sont de nouvelles gênes. Cela fait partie de leur façon d'être. On leur a appris à se comporter comme ça et il en faudrait beaucoup pour faire dévier un Sang-Purs, selon la jeune femme. Mais elle ne les déteste pas. Elle n'adhère juste pas à leurs idées. Ce n'est pas pour autant qu'elle est prête à partir en guerre contre eux, bien au contraire. Elle ne s'est engagé qu'une fois, et c'était lorsqu'Ombrage était au pouvoir à Poudlard. Elle avait rejoint l'AD. Mais c'est tout. Cependant, elle respecte énormément ceux qui se battent. L'Ordre du Phénix a eu le courage de se dresser pour faire valoir son droit, mais elle n'en fera pas autant. Elle laisse la politique se faire, la gue-guerre se dérouler, et elle, elle s'occupe de sa famille. Pour le moment, c'est tout ce qui l'importe. Elle reste neutre et ça lui va très bien. Elle ne pense pas prendre part, ni d'un côté, ni de l'autre.

♦ Informations : Qualités : Douce - Autoritaire - Patiente - Observatrice - Tolérante ♦ Défauts : Rancunière - Anxieuse - Butée - Possessive - Méfiante ♦ Athénaïs est une experte en échec version sorcier. Elle a déjà gagné plusieurs concours ♦ Elle est atteinte d'une maladie héréditaire qui l'empêche de ressentir d'émotions trop vives et violentes. Son père est mort de ça ♦ Elle a un emploi du temps très stricte et réglé à la minute prêt ♦ Elle a la phobie de l'eau. Elle ne peut pas se baigner dans la mer ou même dans une piscine où elle a pied. Même prendre une douche est pénible ♦ Elle fait sans cesse des allers-retours à l'hôpital Sainte-Mangouste, pour elle, pour sa mère, mais également pour son plus jeune frère, Ethan ♦ Elle prend un traitement pour tenter de diminuer sa maladie. Le traitement coûte cher, et elle n'a pas tellement les moyens, alors elle triche sur les doses en les diminuant pour que cela lui dure plus longtemps ♦ C'est une très bonne danseuse, sa mère lui ayant donné des cours depuis toute petite ♦ Elle a le vertige. Elle n'a jamais, jamais, jamais réussi à voler sur un balais ♦ Elle adore les enfants. Elle sait parfaitement s'occuper d'un bambin, d'un bébé, et elle adore ça ♦ Elle n'est jamais sortie avec quelqu'un. Pas le temps, pas l'envie. C'est une totale novice dans le domaine ♦ Elle parle de façon assez soutenue, sans trop savoir pourquoi ♦ Elle a un jeu d'échec très vieux, en argent, ayant appartenu à son grand-père. Elle ne le sort pas souvent, mais elle l'adore ♦ Elle a quelques notions de soins. Quand on a 4 frères et soeurs et qu'on fait des allers-retours à l'hôpital, c'est obligé ♦ Elle supporte mal le silence. Elle trouve ça gênant ♦ Elle fait des économies. Pourquoi ? Elle ne sait pas. Mais elle place de l'argent sur un compte qu'elle a créé lorsqu'elle a eu 18 ans ♦ Elle sait parler un peu de français. Son père étant métis, il lui a apris la langue de son père et Athé a développé une certaine fascination pour la culture française.

crazyoilmachine pour Poudnoir




We know your story...





Debout dans l'embrasure de la porte, Athénaïs, la main sur l'interrupteur, lança un regard tendre vers les deux lits jumeaux, de chaque côté de la pièce.

- Allez les filles. On dort maintenant.

Deux petites têtes blondes émergèrent d'un coup de sous les couvertures et quatre yeux se posèrent sur elle.

- Peut-être que...
- Athé...
- Une autre histoire ? demandèrent d'une même voix implorante les deux gamines.

Athénaïs ne pouvait pas ne pas être attendrie devant de tels visages, de tels yeux. Cependant, il était plus que temps d'aller se coucher. Elle avait déjà repoussé ce moment bien plus que nécessaire.

- Les filles... Je vous en ai déjà lu deux. En plus, vous n'êtes plus des petites filles, vous ne devriez pas avoir besoin d'histoire pour dormir. C'est Ethan qui a 4 ans, pas vous.

L'argument fit immédiatement mouche. Kate et Gaëlle bougonnèrent quelques instants puis disparurent sous les draps après un "bonne nuit" lancé à l'unisson. Athénaïs lâcha un petit rire, leur souhaita une bonne nuit, éteignit la lumière puis sortit de la chambre en laissant la porte grande ouverte. Elle n'allait pas se coucher tout de suite et elle savait que les filles aimaient bien avoir un peu de lumière dans leur chambre.

Le couloir qui déversait les chambres de toute la famille était partiellement éclairé. Juste en face des chambres des jumelles et d'Ethan, une grande ouverture menait au salon. Athénaïs allait passer dans la grande pièce quand une lumière attira son attention. Elle tourna la tête et fut étonnée de trouver la porte de la chambre d'Ethan presque fermée. Il n'aimait pas dormir la porte fermée. Doucement, la jeune femme s'approcha et jeta un coup d'œil par l'embrasure. Elle eut alors la surprise de trouver son petit bout assis sur son lit, son lapin en peluche fermement serré dans les bras.

- Hé, bonhomme, souffla-t-elle en pénétrant dans la chambre. Pourquoi tu ne dors pas ?

La petite bouille d'Ethan se releva et il serra davantage son doudou dans ses bras en plongeant son regard dans celui de sa sœur. Immédiatement, Athénaïs sentit son cœur se serrer : Ethan avait les larmes aux yeux. La jeune femme s'avança vers le lit et se laissa tomber par terre, juste devant Ethan. Ce dernier était maintenant légèrement plus haut qu'elle.

- Qu'est-ce qui ne va pas Ethan ? demanda-t-elle doucement en passant une main dans les cheveux de son petit frère.

Le petit garçon regarda sa sœur puis, tout doucement, il ouvrit la bouche. Il hésita un instant, cherchant ses mots, puis finalement, il se lança.

- Maman est triste.

À nouveau, le cœur d'Athénaïs se serra et elle sentit alors un petit picotement dans le bout de ses doigts. C'était faible, mais c'était là, et Athénaïs connaissait bien cette sensation. Il fallait qu'elle se calme. Elle s'emballait trop. Mais voir son frère dans cet état... Sa mère était partie très tôt dans la soirée, juste après la fin du repas, et depuis, elle était enfermée dans sa chambre, au bout du couloir. Athénaïs y était allée un peu plus tard pour voir si elle n'avait besoin de rien. Elle ne lui avait pas ouvert. Elle lui avait dit que ça allait. Athénaïs n'en avait pas cru un mot, mais elle n'avait pas insisté. Elle avait préféré la laisser se reposer. Cependant, sa mère n'échapperait pas à la visite chez le Psychomage.

Athénaïs soupira.

- Je sais... répondit-elle à son petite frère. Mais ne t'en fais pas Ethan, tout ira bientôt mieux, je te le promets, déclara-t-elle avec un petit sourire un peu bancale.

Elle croyait de moins en moins à ce qu'elle venait de dire. Sa mère... Oui, elle était triste. Il n'y avait pas d'autres mots pour décrire cela. Elle était affreusement triste. Depuis quatre ans maintenant. Et ce n'était pas prêt de s'améliorer. Mais un mensonge comme celui qu'elle venait de dire ne pouvait pas faire de mal.

- Athé ? couina doucement Ethan.
- Oui ?
- Ce... Ce... C'est ma faute ? demanda soudainement le petit garçon, les larmes franchissant enfin la barrière de ses cils.
- Non ! s'exclama la jeune femme en prenant immédiatement son petit frère dans ses bras. Non, bien sûr que non Ethan ! Tu n'y es pour rien !

Athénaïs était triste de voir qu'Ethan pensait à ça. Mais ce n'était pas étonnant. Après tout, depuis la mort de leur père, leur mère ne souriait pas, n'était pas joyeuse. Pourtant, les souvenirs de moments heureux ne manquaient pas et l'aînée de la famille faisait tout son possible pour qu'ils ne soient pas oubliés. Malheureusement, Ethan n'en faisait pas partie. Il était normal qu'il se sente étranger, même responsable. Aucuns de ses anniversaires n'avaient vraiment été joyeux. Athénaïs faisait tout pour, mais il y avait toujours sa mère, qui s'éclipsait avant même que la fête ne soit terminée. Et Danny, qui finissait toujours par faire pleurer soit Ethan, soit les jumelles, parfois même les trois. La joie était une chose qui devenait de plus en plus rare et précieuse. Et Ethan commençait à être suffisamment grand pour le percevoir. Si seulement leur père était toujours en vie. Non seulement rien de tout cela ne serait arrivé, mais, en plus de ça, il aurait forcément trouvé une solution à un situation comme celle-ci...

Soupirant, Athénaïs lâcha Ethan, se releva puis vint s'asseoir sur le lit de son petit frère. Elle s'adossa à la tête de lit et, presque immédiatement, le petit corps d'Ethan vint se blottir contre elle. Elle le serra fort contre elle, tentant de le calmer, de lui transmettre tout l'amour qu'elle avait pour lui. Elle aurait tellement voulu qu'il soit totalement heureux...

- Ethan... Tu veux que je te raconte une histoire ? demanda-t-elle alors, au bout d'un petit moment de silence.

Ethan se tortilla légèrement pour relever la tête vers elle puis acquiesça vivement. Athénaïs sourit doucement, passa une main tendre dans les cheveux de son petit bout puis se lança. Elle ne savait pas si ce qu'elle allait faire été ce qu'il y avait de mieux à faire, mais c'était la meilleure solution qu'elle avait pour l'instant.

- Il était une fois, commença Athénaïs avec un léger sourire aux lèvres, deux personnes. Un homme et une femme. Ils s'étaient rencontrés lors d'une belle journée d'hiver. L'homme était quelqu'un d'extraordinaire, quelqu'un qui avait des pouvoirs magiques. Il était capable, d'un simple coup de sa baguette, de faire apparaître tout un tas de choses merveilleuses !

Un mince sourire étira les lèvres d'Ethan et cela encouragea Athénaïs à continuer.

- La femme n'avait pas de pouvoirs. Mais elle était magique aussi. C'était une danseuse exceptionnelle ! Lorsqu'elle laissait son corps suivre la musique, elle devenait magique, aussi magique que le magicien ! Elle était belle... souffla Athénaïs en se remémorant le visage doux de sa mère, avant qu'elle ne devienne sombre et triste.
- Beaucoup belle ? demanda Ethan.
- Vraiment très, très belle ! affirma Athé. Ces deux personnes, tu sais, étaient très amoureuses l'une de l'autre. Tellement, tellement amoureuses que la femme finit par mettre au monde un tout petit bébé. Malgré le fait qu'ils soient très jeunes, ils décidèrent d'élever cet enfant, de le garder, de l'aimer.

Lorsque sa mère était tombée enceinte d'elle, elle n'avait que 18 ans. Son père en avait 20. Cela n'avait pas été facile. Sa mère avait dû stopper ses études de danse, son père avait redoublé d'ardeur pour décrocher un emploi au Ministère. Sa mère lui avait raconté, de nombreuses fois, combien cela avait été dur. Dur de devoir tout mettre de côté, dur de devoir se battre pour s'en sortir. Dur de devoir faire face à un nouveau monde, dur de devoir subir le regard des autres. Enceinte si jeune... Les gens trouvaient ça presque mal. Parce que ses parents n'étaient pas mariés, parce que sa mère était enceinte, parce qu'ils avaient décidé de garder cet enfant. Parce qu'ils avaient décidé de lui donner la vie. Ça avait été très dur.

- L'enfant était une petite fille. Et malgré le fait qu'elle fut une fillette pleine de vie et très joyeuse, il y avait un problème.
- Elle était malade ? Comme toi e-et moi ? demanda Ethan.

Athénaïs ne sut quoi répondre sur le coup. Entendre son petit frère parler de cette maladie qu'ils portaient tous les deux lui faisait toujours aussi bizarre. Elle ne savait pas pourquoi. Peut-être parce qu'il ne se rendait pas encore tout à fait compte de ce que cela représentait et qu'il parlait de ça comme on parlait du temps qu'il faisait. C'était déstabilisant. Mais Athé se reprit et hocha doucement la tête.

- C'est ça. Elle était malade. Comme son papa. Mais elle était quand même très heureuse. Même si c'était très difficile. Le papa et la maman avaient beaucoup de travail. Ils faisaient tout leur possible pour que leur petite fille puisse vivre correctement. Ils voulaient le meilleur pour elle.

Pendant 3 ans, Athénaïs avait plus vécu avec ses grands-parents qu'avec ses parents. Ces derniers cherchaient une situation. Ils voulaient une maison, un travail. Ils voulaient être sûrs de pouvoir vivre bien. Ils voulaient être sûrs de pouvoir fonder leur famille sans problèmes. Et finalement, ils y étaient parvenus. Sa mère avait repris ses études de danse, travaillant d'arrache-pied pour retrouver un bon niveau, puis elle avait intégré une école en tant que professeur. Son père, lui, avait décroché un poste au département des Jeux et Sports Magiques. Et tout s'était stabilisé. Ils avaient trouvé la vie qu'il leur fallait.

- Et tu sais quoi ?
- Quoi ? demanda Ethan, les yeux grands ouverts.
- Lorsque tout s'est bien passé, lorsque le papa et la maman ont réussi à avoir une bonne vie, un nouveau bébé est né ! Un petit garçon comme toi ! ajouta la jeune femme en se mettant à chatouiller son petit frère.

Immédiatement, ce dernier se trémoussa en riant pour échapper à la torture que voulait lui infliger sa grande sœur. Athé lâcha un petit rire puis cessa et reprit Ethan dans ses bras.

- Sa grande sœur était très contente de voir ce nouveau bébé dans la famille. Elle voulait faire plein de choses avec lui. Elle voulait être une grande sœur exemplaire. Elle aimait déjà son petit frère avant même qu'il ne naisse.

C'était vrai. D'après ce que lui avait raconté sa mère, elle passait ses journées collée à son ventre à parler à Danny, comme s'il était vraiment là. Cela faisait beaucoup rire ses parents. Et lorsqu'il était né ! Elle s'était sentie très grande ! Comme si, avec la naissance de ce petit être, elle devenait une autre personne. Elle avait eu l'impression de grandir d'un seul coup, de devenir "une grande fille".

- Le petit garçon était très joueur, très joyeux. Un petit garçon comme toi, qui aimait jouer et s'amuser, et courir partout, et sauter ! Il était plein de vie !

Quand elle repensait à comment était son frère, avant, Athé ne pouvait s'empêcher d'être un peu triste. Le Danny joyeux lui manquait terriblement. Elle savait qu'il était toujours là, mais il apparaissait tellement rarement désormais... Depuis la mort de leur père, son frère s'était de plus en plus renfermé sur lui-même, jusqu'à devenir presque aussi sombre que leur mère. Mais lui, il était agressif. Il ne supportait pas, ou très peu, la présence des petits. Et ça faisait de la peine à Athé de voir ça, parce qu'elle savait que Danny n'était pas quelqu'un de méchant au fond. Au contraire...

- Et après, la famille a vécu heureuse, poursuivit Athé. Il n'y avait aucuns problèmes. Il y a même eu deux nouveaux bébés. Des petites filles, cette fois. Elles étaient totalement identiques ! Elles étaient tout pareil ! ajouta-t-elle en faisant un large sourire à Ethan.

La naissance des jumelles avait été encore mieux accueillie que celle de Danny. Parce que c'était des filles. Et qu'Athé se voyait déjà les coiffer, les habiller, les chouchouter ! En fait, encore aujourd'hui, elle ne savait pas trop si elle avait pris ses sœurs pour des êtres vivants ou pour des poupées quand on lui avait annoncé que sa mère était enceinte ! Elle les aimait tant, ses petites princesses...

- La plus grande est rentrée à Poudlard. Tu te souviens des histoires sur Poudlard, Ethan ?
- Oui ! s'exclama le petit garçon. C'est le grand château avec... ! Avec les dragons ! Et les C-Centaures !

Athénaïs éclata de rire et serra fort son petit frère contre elle. Il était tellement mignon, avec toutes ses petites mimiques ! Et sa petite voix ! Et son visage de bébé ! Oui, vraiment, vraiment trop mignon !

- Haha ! C'est exactement ça ! C'est là-bas qu'est allée la plus grande des enfants ! ajouta-t-elle, tandis qu'Ethan se réinstallait confortablement contre elle. C'était magique ! Il y avait plein d'autres enfants avec elle et elle s'est fait beaucoup d'amis ! Tout allait bien. Et puis...

Et puis tout avait basculé. La maladie de son père s'était brutalement aggravée, sans que les médecins sachent vraiment pourquoi. Il était devenu beaucoup plus sensible et malgré ses efforts, il parvenait de moins en moins à réguler ses émotions. Puis tout était parti complètement en cacahuète. De nouveaux traitements, de nouvelles opérations, des essais, des tentatives, des échecs. À la fin, son père avait cessé le traitement. Et il commençait à aller mieux quand la mère d'Athé était tombée enceinte d'Ethan. Et puis... Il était mort.

- Tu sais Ethan, le papa aimait beaucoup sa famille, souffla Athénaïs, les yeux dans le vague. Papa nous aimait beaucoup aussi. Il nous aimait tous fort, fort, fort. Toi aussi, il t'aimait beaucoup. Et Maman... Maman est très triste que Papa soit parti. Mais on va faire de notre mieux pour l'aider, d'accord ? demanda-t-elle en baissant ses yeux sur son petit bout. On va lui montrer à quel point on l'aime et à quel point on veut l'aider. Tu veux bien m'aider à faire plaisir à Maman Ethan ?

Les yeux du petit s'écarquillèrent légèrement et il hocha vivement la tête. Athénaïs sourit, serra fort son petit frère contre elle puis se redressa.

- Allez. Maintenant, au dodo ! Il est tard, tu devrais dormir depuis longtemps.

Rapidement, Ethan se glissa sous les couvertures et Athénaïs le borda. Elle l'embrassa ensuite pour lui dire bonne nuit et s'éloigna vers la sortie.

- Athé ?

Athénaïs se retourna, sur le seuil de la chambre.

- Je t'aime fort, fort, fort, moi aussi.

Athénaïs sentit son cœur déborder d'amour et elle afficha un grand sourire vers son petit frère.

- Moi aussi, je t'aime fort, fort, fort, petit bonhomme.

Elle attendit quelques instants qu'Ethan trouve enfin le chemin des bras de Morphée, puis elle quitta la pièce. Une fois dans le couloir, elle s'adossa au mur et un léger, très léger sourire étira ses lèvres. Elle avait bien fait de lui parler de ça. Elle devait le faire, pour lui, pour leur père, pour leur mère aussi. Ethan devait savoir. Il devait savoir que leur père l'aimait. Que ce n'était pas sa faute. Oui, elle devait le faire. C'était important. Pour Ethan comme pour le reste de la famille.

- Il a fini de chouiner ?

Relevant la tête, Athénaïs se retrouva nez à nez avec Danny. Appuyé contre l'encadrement de sa porte, les bras croisés, il était encore tout habillé, alors qu'il s'était enfermé dans sa chambre depuis un bon petit moment. Athénaïs était persuadée qu'il dormait, mais ce n'était de toute évidence pas le cas. Cela n'avait que très peu d'importance au final : Poudlard était fermé, alors Danny n'avait pas cours. C'était elle qui se chargeait de lui faire faire quelques devoirs de temps à autres, pour qu'il ne perde pas son bon niveau. Sinon, il s'occupait du reste tout seul. Il était devenu très studieux depuis qu'il s'était renfermé sur lui-même.

- Oh, tu es réveillé...
- Ouais, j'ai entendu le gamin chouiner, puis la jolie histoire que tu lui as raconté.

Athénaïs eut immédiatement cette envie de prendre Danny dans ses bras, de faire disparaître cette colère qui le rongeait. Elle voulait qu'il arrête d'en vouloir à tout le monde, elle voulait le voir sourire à nouveau, elle voulait... Elle voulait tellement pour lui.

- Danny... soupira Athénaïs en se redressant. Ce n'est qu'un enfant. Et avec l'état dans lequel est Maman...
- Ouais, ouais, je sais. Le pauvre petit chou. C'est vrai que c'est le seul à supporter ça, ironisa-t-il avec un sourire moqueur.
- Arrête, ordonna la jeune femme en fronçant les sourcils. Ethan n'a que 4 ans. Tu en as 10 de plus, Danny. Tu ne pourrais pas être un peu plus gentil avec lui ?
-...

Danny ne répondit pas. Il se contenta de détourner les yeux. Ses grands yeux sombres. Athénaïs trouvait que Danny était le parfait mélange de leurs parents. Il avait les cheveux bruns et les sourcils sérieux de leur père et le visage fin et les yeux presque noirs de leur mère. Il était beau et Athé était très fière de lui. Mais il était tellement agressif depuis la mort de leur père...

- Danny... soupira Athénaïs en avançant de quelques pas vers lui. Si tu veux me parler, tu sais que je suis là.

Elle leva la main en un geste affectueux, mais, alors qu'elle allait la poser sur l'épaule de son frère, ce dernier s'écarta, son regard bien planté dans le sien. La jeune femme laissa sa main en suspend quelques instants, puis la laissa retomber le long de son corps. Il y eut un moment de silence puis Danny soupira. Athénaïs vit son visage se détendre légèrement et une expression de tristesse passa furtivement. Athé détestait ça. La dernière fois qu'elle l'avait vu réellement triste, c'était lorsque Voldemort était au pouvoir. Cela n'avait pas été une époque facile pour la famille. Il fallait prouver que leur père avait bien été sorcier, qu'ils étaient également bien tous sorciers. Leur mère en avait bavée, parce que le régime alors en place n'avait pas de pitié pour les Moldus. Athé s'était battue avec acharnement pendant des mois pour faire valoir son droit, puis il y avait eu la guerre. A ce moment-là, Athé était encore à Poudlard. Elle n'avait pas participé à la Bataille. Elle avait attrappé son frère et ils étaient partis. Et quand ils avaient appris tous les morts qu'il y avait eu, Danny avait prit cette expression de tristesse qui venait de se voir sur son visage. Et il n'avait rien dit. Athé avait essayé de lui parler. Mais il n'avait pas décroché un mot. La jeune femme pensait qu'il lui en voulait. C'était certainement ça. Elle aurait pu se battre. Elle ne l'avait pas fait. Parce qu'elle ne pouvait pas se permettre de prendre le risque de disparaître et de laisser sa famille seule. Il fallait qu'elle soit là.

- Athé, je...

La voix de Danny se bloqua dans sa gorge, il y eut un moment de silence, puis le garçon secoua la tête et se recula d'un pas. Il avait retrouvé son visage sombre.

- Je vais me coucher.

Il recula encore d'un pas et ferma la porte. Athénaïs se retrouva alors face à une planche de bois, totalement impénétrable. Mais elle gardait la même sensation que si elle avait été face à son frère. Elle n'arrivait plus à le cerner, à l'approcher. Et malgré ses efforts, Danny restait impassible, hermétique. Ça peinait Athénaïs, mais elle ne comptait pas abandonner.

Hors de question.

Elle n'abandonnerait pas.

Elle ne laisserait pas Danny se refermer totalement sur lui-même. Elle ne le laisserait pas sombrer dans la colère. Elle ne laisserait pas Ethan penser que tout était de sa faute. Elle ne laisserait pas sa mère sombrer dans sa dépression. Elle ne laisserait pas les jumelles subir tout ça. S'il le fallait, elle supporterait tout, toute seule, mais elle ne laisserait pas sa famille se détruire. Jamais. Parce que son père ne l'aurait pas voulu, parce qu'il s'était battu pour fonder cette famille. Et parce qu'elle les aimait tous, tous de façon inconditionnelle. Elle se battrait pour tout rétablir. Pour faire remonter sa famille.

Soupirant, la jeune femme retourna au salon et se laissa alors tomber sur le sofa. Sur la table basse traînaient toujoursses fiches de stage, qu'elle n'avait pas rangé avant d'aller dire bonne nuit aux filles. Même là elle devait se battre. Intégrer le département de la Justice Magique, avec son statut de sang, n'était guère chose aisée. Et Athé galérait pas mal pour se faire remarquer. Mais elle faisait un travail exemplaire. Elle parvenait assez bien à jongler entre sa famille et son stage et elle espérait bien décrocher un boulot dans le département qui la faisait rêver depuis un moment déjà. Là aussi, même si c'était dur, elle se battrait. Elle se battrait jusqu'au bout.

Oui, jusqu'au bout.

Et tout irait bien.





 

Behind the mask

 
♦ Pseudo : Hélène, Alexa, Evan... Faites votre choix ! ♦ Age : A ce qu'il paraît, j'ai 16 ans ♦ Fréquence de connexion : Le plus possible ♦ Avis & suggestions : Bouyah ! ♦ Comment as-tu connu Poudnoir ?  Google, mon ami ! ♦ Multicompte : Notre merveilleux staff m'a donné son accord pour mon petit TC :3 ♦ Veux-tu être parrainé ? : Laughing Non ♦ Codes du règlement : .
 
crazyoilmachine pour Poudnoir

____________________________________



Dernière édition par Athénaïs H. Moreau le Dim 2 Oct - 1:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | ADMIN DES POURRIS ;; Rédacteur Chef de la Gazette

| ADMIN DES POURRIS ;; Rédacteur Chef de la Gazette
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 22/01/2016
Parchemins postés : 330



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Hypérion A. Nott


MessageSujet: Re: All will be fine || Athénaïs Hazel Moreau Ven 30 Sep - 20:41

Hello et re-bienvenue ici Alex !

Courage pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Stagiaire du Ministère de la Magie
    | Stagiaire du Ministère de la Magie
    avatar
    Date de naissance du joueur : 16/07/2000
    Âge du joueur : 17
    Arrivé sur Poudnoir : 28/09/2016
    Parchemins postés : 86



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Athénaïs H. Moreau


MessageSujet: Re: All will be fine || Athénaïs Hazel Moreau Ven 30 Sep - 23:13

Hey ! Merci Hyp :3 Elle devrait bientôt être terminée, peut-être ce week-end ! o/

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Directeur de la Justice Magique
    | Mangemort ;; Directeur de la Justice Magique
    avatar
    Date de naissance du joueur : 08/04/1988
    Âge du joueur : 29
    Arrivé sur Poudnoir : 27/06/2016
    Parchemins postés : 130



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: peu rempli
    Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
    Ma résistance magique est de: 13PV
    Chapman Rosier


MessageSujet: Re: All will be fine || Athénaïs Hazel Moreau Dim 2 Oct - 0:30

Yo, Dark Papy s'occupe de ta fiche

J'avais juste deux petites questions du coup :
- Moreau, ça fait assez peu anglais, en fait, et je m'attendais un peu à voir un paragraphe là dessus, si tu peux nous préciser un peu ça c'est cool (oui je suis un poil pointilleuse mais en une phrase c'est réglé Laughing)
- sinon, j'aurais aimé savoir un peu comment cette petite famille vit et a vecu les évènements depuis le retour du Lord - même s'ils n'ont pas de couleur politique, les évènements du livres et du contexte ont forcément eu un impact sur leur vie, ne serait-ce que Ombrage, ou encore la fermeture de Poudlard !

En une dizaine de lignes c'est bouclé je pense, pour le reste je n'ai rien à dire !

____________________________________

The necessary evil.
What are u doin' ? Tryin' to live ? Tryin' to fight ? × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 01/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 25/12/2008
Parchemins postés : 329


Choixpeau Magique


MessageSujet: Re: All will be fine || Athénaïs Hazel Moreau Dim 2 Oct - 1:21


  Vous voilà validé !


 
Tous le monde le sait, Papy Chapman est un râleur et puisque même lui n'a rien trouvé à redire sur ta fiche, je te valide !

File nous pondre des petits rps !

Vous voilà validé, c'est parfait !
Que faire à présent ? Avant de jouer, n'oubliez pas de :


- De demander votre premier RP ici, si vous ne vous ne souvenez pas de ce qu'est le premier RP, vous trouverez cette partie du règlement ici.
- D'avoir un avatar aux dimensions demandées (200*320)
- D'inscrire votre avatar dans le registre ici et également evotr patronus Ici

En jeu, n'oubliez surtout pas de :

- Prendre en compte le système des PVs et PA lorsque vous faites un duel
- Ne pas hésiter à poser des questions au Staff si vous avez des problèmes
- Participer à la vie du forum en souhaitant la bienvenue aux membres, en votant pour les top-sites, etc.
- Prévenir lorsque vous êtes absent ici.

Et pour finir :

- Amusez-vous ! N'oubliez pas que c'est un jeu, bon RP à vous.




 





 
   crazyoilmachine pour Poudnoir


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: All will be fine || Athénaïs Hazel Moreau

Revenir en haut Aller en bas

All will be fine || Athénaïs Hazel Moreau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Bienvenue sur Poudnoir

 :: Présentation des Membres :: Adultes :: Fiches validées
-