POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Du pied gauche (paraît que ça porte bonheur) || Achlys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


    | Serpentard ;; 6ème année

| Serpentard ;; 6ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 29/06/2016
Parchemins postés : 134



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Evan F. Rosier


MessageSujet: Du pied gauche (paraît que ça porte bonheur) || Achlys Dim 30 Oct - 0:47

FLASHBACK

Novembre 1996

Lorsque l'hiver arrivait à Poudlard, être un Gryffondor devait être le pied. Etre un Serdaigle devait être pas mal aussi. Même Poufsouffle devenait tentant à cette époque de l'année, pour les Serpentards. Oui, oui, les Serpentards en venaient même à envier les Poufsouffle, oui, oui. Tout à fait. Et non, ce n'était pas que pour leur accès direct aux cuisines. Ce n'était pas non plus pour le trajet plus court de la Grande Salle jusqu'à leur Salle Commune. Non, ça, encore, ça allait. La plupart des Serpentards se fichaient de descendre pendant dix minutes dans les cachots pour rejoindre leur Salle Commune. Ce n'était pas ça le plus gênant. Ce n'était pas non plus le fait que les cachots soient sombre. On finissait par s'y habituer. Au bout d'un moment, on s'amusait même à se caler tranquille contre un mur pour regarder les premières années détaler comme des lapins au moindre bruit suspect. C'était assez drôle donc, au final, l'obscurité n'était plus tellement un inconvénient. Le fait que la décoration de la salle soit particulièrement douteuse ne représentait pas non plus un inconvénient de taille. Au bout d'un moment, on finissait par apprécier le style particulièrement froid et tiré à quatre épingles de la salle. C'était comme ça. Les Serpentars étaient comme ça. Donc, au final, ça les représentait assez bien. Non. Le vrai problème, le véritable inconvénient, ce qui faisait que, parfois les Serpentards rêvaient d'être des Gryffondors, des Serdaigles ou bien même des Poufsouffles, c'était la température.

Non mais est-ce que quelqu'un était déjà allé voir comme ça caillait sévère chez les Serpy en hiver ?!

Comme si l'emplacement ne suffisait pas (qui avait eu l'idée de placer une Salle Commune sous le Lac ?!), lorsque l'hiver pointait le bout de son nez, la température chutait au moins d'un demi-degré par jour ! Autant dire qu'au moment le pus froi, beaucoup de Serpentards se transformaient en statues de glace ! Même la cheminée de la salle n'y faisait rien ! Ou alors, il fallait presque se laisser griller par le feu, et c'était moyennement cool comme idée ! Alors, bizarrement, quand le lac commençait à geler, la Salle Commune se vidait d'un seul coup. Il n'y avait plus personne, ou presque. Quelques irréductibles résistaient, quelques part près du feu.

Ce n'était pas le cas d'Evan. Lui, il n'était pas fou. Il n'allait pas rester dans sa Salle Commune alors qu'il faisait presque moins dix (et il exagérait à peine) ! Non, décidément, il préférait encore les couloirs. Bon, la bibliothèque aurait pu être un bon choix aussi. Mais il y avait bien trop de monde. Et beaucou de Serpentards aussi, allez savoir pourquoi. C'était sûrement la période de l'année où les verts et argents étaient les plus assidus en ce qui concernait les devoirs. Alors bon, Evan aurait pu faire comme les autres, trouver une table et faire ses devoirs. C'était ce que faisaient ses amis actuellement. Mais non, aujourd'hui, il n'avait pas envie de se mêler aux autres. Dans son sac, alourdissant considérablement le poids qui pesait sur l'épaule du jeune homme, il y avait un livre sur les origines des Sortilèges. Il allait trouver un endroit tranquille pour bouquiner. Il n'était pas sûr de comprendre tout de suite tout ce qui était expliqué dans ce bouquin, car il lui manquait encore pas mal de bases (il n'était qu'en troisième année, après tout), alors il voulait du silence pour pouvoir se concentrer. Oui, se concentrer. Evan n'était pas tojours un je-m'en-foutiste. Pas quand cela concernait ce qu'il aimait. Et il fallait dire que les Sortilèges, comme la Métamorphose, le passionnaient depuis sa première année. Alors voilà, il était sérieux quand cela concernait ce qu'il aimait. Par contre, on ne l'aurait jamais vu se concentrer avec autant d'application sur un manuel d'Histoire de la Magie ! Oh par Merlin, il n'y avait pas plus barbant que cette matière !

Tournant à l'angle d'un couloir, Evan vit alors, au bout de ce dernier, un petit attroupement. Reconnaissant la cravate verte et argent des Serpentards, il décida de ne pas y porter attention. De toute façon, il n'aurait pas porté plus d'attention à la situation si cela avait été un élève d'une autre maison. Les yeux un peu dans le vague, la main serrée autour de la bretelle de son sac, Evan avança d'un pas tranquille en direction du petit attroupement. Un des élèves releva alors la tête et écarquilla légèrement les yeux en le voyant arriver. Evan haussa légèrement les sourcils. C'était des deuxièmes années. Il le savait car ces derniers se faisaient souvent remarquer dans la Salle Commune. Ils ne tenaient pas en place et Evan avait de plus en plus de mal à les supporter. Encore plus décidé à les ignorer, Evan accéléra légèrement le pas. L'élève qui avait relevé la tête tapa alors sur l'épaule d'un de ses acolytes. En tout, ils devaient bien être trois ou quatre. Cinq peut-être, il semblait y en avoir un au milieu aussi. Bref, Evan s'en fichait.

Tranquillement, le jeune troisième année dépassa le groupe, les ignorant royalement. Les deuxièmes années le regardèrent passer en silence, les sourcils légèrement froncés, l'air presque menaçant, tandis que l'élève du milieu semblait s'agiter. Légèrement agacé, Evan, au bout d'un moment, fronça les sourcils et lança un regard en coin aux idiots qui le fixaient encore. Quoi ? Il savait qu'il était beau, mais à ce point ? Si même les gars commençaient à tomber sous son charme... Soudain, alors qu'il allait détourner la tête, un mouvement brusque attira son attention. Fronçant les sourcils, Evan s'arrêta.

- Quoi ?! l'agressa presque immédiatement l'un des deuxièmes années. Un problème ?

Evan fronça davantage les sourcils.

- Ouai, là, je commence à en avoir un, et c'est toi. Redescend d'un cran, je t'ai rien dis.

Les deuxièmes années n'avaient pas froid aux yeux. Et dire qu'Evan avait décidé d'apenter les couloirs à la recherche d'un salle de classe vide pour avoir un peu de calme... Il avait fallu qu'il tombe sur ces crétins. Il perdait son temps avec ces idiots. Il n'avait pas que ça à faire.

Soudain, une nouvelle fois, un mouvement attira son attention. Au milieu du groupe, caché par les autres, un élève s'agitait. Et, s'il ne se trompait pas, c'était plus une jupe qu'il portait qu'un pantalon. Jetant un regard hautain aux autres, Evan se tourna franchement vers eux. Ah d'accord. Ok. Alors c'était à ça que s'amusait les deuxièmes années ? N'importe quoi, vraiment.

- Vous avez que ça à faire ?
- De quoi tu parles ? demanda à nouveau le même élève.

Evan fronça les sourcils. Non mais il commençait vraiment à le gaver celui-là ! Il croyait faire face à qui, ce vulgaire Sang-Mêlé ? Il croyait qu'il pouvait lui parler n'importe comment ? Ils ne faisaient pas partie du même monde ! S'il croyait qu'il pouvait tout se permettre parce qu'ils étaient dans la même maison, il se trompait lourdement. Et Evan allait le lui montrer.

- Je parle d'elle, déclara Evan en pointant du doigt la fille qui gigotait toujours. Vous avez que ça à faire ? Vous êtes idiots, c'est pas possible autrement ! Vous avez même pas encore l'âge, ajouta-t-il avec un rictus moqueur.

Celui qui lui faisait face piqua immédiatement un fard monumentale et le sourire d'Evan s'accentua. Dommage qu'il n'ait pas été un peu plus âgé. Juste un peu plus. Un an, ce n'était pas suffisant pour impressionner des idiots qui ne comprenaient rien à rien. Non, il aurait fallu qu'il soit au moins en quatrième année. Là, ils n'auraient pas tant discuter avant d'enfin la fermer.

- Bon, dégagez, lâcha finalement Evan en soupirant, exaspéré par la présence des idiots.
- Eh ! Tu crois que t'es quoi pour... ?
- Je suis déjà bien plus que toi, abruti ! coupa immédiatement Evan en serrant davantage la bretelle de son sac. Alors fais gaffe à ce que tu dis ! Dégage !

Il y eut un moment de silence, durant lequel le deuxième année devint encore plus rouge puis, finalement, lui et ses acolytes déguerpirent. Evan les regarda s'éloigner, les sourcils froncés, encore irrité. Non mais pour qui il se prenait se gamin ? Il croyait quoi ? Qu'ils jouaient dans la même cours ? Absolument pas ! Il s'appelait Evan Rosier, il était Sang-Pur, ce débile aurait dû s'écraser. Il n'allait pas tarder à savoir ce que ça faisait de ne pas tenir sa place. James l'aiderait sûrement à ramener ce crétin à l'endroit qui lui allait le mieux, ce qui signifiait bien en-dessous de lui.

Tournant soudain la tête vers la fille, se rappelant de sa présence, Evan haussa un sourcil intrigué. Il n'avait pas tellement tenté de l'aider. En fait, s'il était intervenu, c'était surtout parce qu'il pouvait pas blairer les autres guignols. Il n'avait pas vraiment eu l'intention de la sortir de là au début, mais bon, c'était fait maintenant. Généralement, Evan n'était pas du genre à se mêler de ces histoires. Mais bon... Détaillant rapidement la jeune fille, le Serpentard la classa en quelques secondes dans la catégorie Sang-Mêlée/Sang de Bourbe. Il ne la connaissait pas, alors elle devait sûrement faire partie de ceux-là. Bon, les Sang-Mêlés étaient un peu mieux que les Sang de Bourbe, mais ce n'était pas encore ça. Par prudence, Evan ne tendit pas la main pour l'aider à se relever. Il se contenta de la regarder se redresser, les mains dans les poches. A en juger par l'écusson qui se trouvait sur son uniforme, c'était une Poufsouffle. Et, en plus, elle était blonde. Evan se retint de grimacer. Il n'aimait pas les blondes. Il préférait les brunes.

- Qu'est-ce qu'ils te voulaient ces abrutis ? demanda alors Evan.

A vrai dire, il s'en fichait un peu. C'était juste une question comme ça, pour savoir. Si elle ne lui répondait pas, il s'en fichait. En fait, il n'aurait pas dû entamer la conversation. Il avait toujours son livre dans son sac qui n'attendait que lui, alors c'était pas le moment de taper la causette avec une Poufsouffle de deuxième année ! Enfin bon, avec un peu de chance, la discussion s'écourterait rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Poufsouffle ;; 5ème année

| Poufsouffle ;; 5ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 19/12/1996
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 28/10/2016
Parchemins postés : 212



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Achlys Kaustas-Deketh


MessageSujet: Re: Du pied gauche (paraît que ça porte bonheur) || Achlys Dim 30 Oct - 13:26



Du pied gauche (paraît que ça porte bonheur)

Feat Evan F. Rosier & Achlys Kaustas-Deketh



Les sourcils froncés et les lèvres serrées sous la concentration, Achlys écrivait frénétiquement les explications détaillées du professeur Slughorn. Sa longue plume blanche s'agitait en tous sens, si bien que son voisin de table devait éloigner sa chaise de quelques centimètres pour ne pas se la prendre sans cesse dans le visage. Si on avait dit à la jeune Poufsouffle, il y a à pein un an, qu'elle en viendrait à aimer les cours de potions, elle aurait certainement éclaté de rire au nez de son interlocuteur. Hors cette année, ce n'était plus de cornichon de Rogue qui dispensait les cours, au plus grand plaisir de la jeune blonde. Elle avait redouté son retour à Poudlard, pour cette deuxième année. Après avoir vécu la dictature d'Ombrage, elle s'était dit que cette école n'avait rien à voir avec les beaux dessins que lui faisaient ses frères et soeurs. Mais ils étaient déjà en Novembre, et cette fois Lys n'avait pas vu passé le temps. Enfin, elle aimait Poudlard et s'y sentait chez elle.

Sa grosse écharpe hivernale autour du cou, la Poufsouffle buvait les paroles du Professeur, fascinée par ce que de simples plantes ou autres choses étranges pouvaient faire. La plupart des autres élèves étaient plus préoccupés à se réchauffer les mains ou se plaindre du froid insuportable des cachots. Ce jour là, Slughorn leur apprenait la composition de l'Antidote aux poisons courants, qu'il était très utile de connaître en toutes circonstences. Se tournant face à ses élèves et les observant un à un, il demanda quel était l'ingrédient principal de l'Antidote. Deux ou trois mains se levèrent dans la salle, dont celle de Lys. Elle se souvenait avoir lu la recette dans un livre à la Bibliothèque, alors qu'elle faisait un devoir en potions. Elle n'était généralement pas parmi les meilleurs élèves de la classe, mais lorsque la matière lui plaisait, elle s'intéressait à tout ce qui s'en rapportait. Derrière elle, Scott Brent qui était à Serpentard, était affalé sur sa table, complètement indifférent au cours. Depuis qu'ils avaient commencés leur scolarité ensemble, Achlys ne supportait pas cet imbécile de Brent. Il n'avait rien pour lui, et se ventait juste d'avoir la tête dure et les bras aussi violents qu'un cognard. Il se prenait toujours pour un être supérieur et aimait s'en prendre aux autres gratuitement, simplement pour dire qu'il était le patron. Alors que Lys savait parfaitement que tout le monde le prenait pour un crétin.

Ce n'est que lorsqu'il remarqua enfin que tout le monde s'était tourné vers lui qu'il releva enfin la tête. Le professeur lui lança un regard appuyé, répétant sa question en articulant chaque syllabe. Retenant un sourire moqueur, Lys essaya de garder son sérieux en fixant le regard ahurit de Brent, qui n'avait visiblement aucune idée de la réponse à donner. Il sembla jeter un oeil à son livre ouvert à une page quelconque, et utilisé le premier mot qu'il trouva.

    ▬ Heu... J'sais pas, d'la Belladone ?


Achlys ne jugeait pas ceux qui se trompaient, elle-même avait maintes fois échoué dans plusieurs matières. Elle était bien placée pour savoir qu'on ne pouvait pas être bon partout, et que ce n'était qu'en se trompant que l'on apprenait de ses erreurs. Seulement concernant Brent, c'était une cause perdue. Il n'avait aucune humilité et se prenait pour un roi, alors qu'il était juste ridicule. Mais comme il était tout en muscle, l'on préférait le laisser tranquille. Se retournant et ignorant le Serpentard, toujours la main haute pour donner la bonne réponse, Lys sourit lorsque le professeur lui donna la parole.

    ▬ Un Bézoard monsieur.


Et cinq points de plus pour Poufsouffle. Modeste, Lys ne bombait pas le torse et ne se sentait pas plus fière pour autant. Elle participait à la montée de sa maison vers la Coupe, et en était heureuse, mais cela s'arrêtait là. Quoi qu'elle n'était pas mécontente d'avoir cloué le bec à Brent, qui lui lançait un regard mauvais dans le dos. Même s'il était déjà un sombre crétin, il n'aimait pas qu'on lui fasse remarquer. L'ignorant volontairement, Achlys suivit le mouvement des autres pour préparer les ingrédients de la mise en pratique.

Dans un mouvement de foule, Achlys sortit de la salle de classe en compagnie des autres deuxièmes années. Resserrant son écharpe pour se protéger du froid des cachots, elle bavardait avec ses camarades sans se rendre compte que Brent, suivit de trois de ses copains, la suivaient à quelques mètres. Quand ils passèrent non loin des cuisines, la plupart de ses amis regagnèrent leur salle commune pour travailler près de la cheminée, mais Achlys avait des livres à emprunter à la Bibliothèque. Leur faisant un signe de la main pour leur dire qu'elle les rejoindrait en suivant, Lys s'éloigna joyeusement dans les couloirs de l'école. Loin derrière elle, mais toujours à portée de vue, Brent et ses andouilles d'amis la suivaient sans aucune discrétion. Ils attendirent qu'il n'y ai plus un seul élève autour de la jeune Poufsouffle pou la rejoindre et la héler.

    ▬ Hé Kaustas, ça t'amuses peut être ?
    ▬ Viens pas pleurer parce que t'es bête Brent, tout le monde était déjà au courant.


Dans un soupir de lassitude, Achlys s'était tournée vers eux, les ayant remarqué depuis quelques temps traîner derrière elle. Plus elle apprenait à les connaître, plus elle les trouvait idiots. Et dire qu'elle avait encore cinq ans à les supporter. Brent piqua un fard à la réponse de Lys, qui lui faisait une grimace dédaigneuse. Elle n'avait pas peur d'eux, même s'ils étaient clairement supérieurs en nombre. Alors qu'ils s'approchaient en la fusillant du regard, Lys sortit sa baguette et les menaça des yeux. Seulement, elle n'avait pas vu qu'un des Serpentard derrière Brent avait également sortit la sienne et lui avait lancé un expeliarmus, envoyant voler sa baguette plus loin. Cette fois, Lys sentait qu'elle allait passer un sale quart d'heure. Même si elle ne se laissa pas démonter quand deux des types la prirent par les bras, elle espérait de tout cœur qu'un de ses frères passe dans les parages et vienne à son secours. Mais avant qu'elle ne voit quoi que ce soit arriver, elle se prit le poing de Brent en pleine face.

    ▬ Tu fais moins la maligne maintenant, hein ?
    ▬ Parce que vous vous sentez plus futés en vous battant comme des moldus face à une fille ? Cracha-t-elle, reprenant son souffle après le coup qu'elle venait de recevoir.


Furieux, Brent releva la main sous les rires idiots de ses potes, lorsqu'ils entendirent quelqu'un tourner au bout du couloir. Avec une pointe d'espoir que quelqu'un vienne l'aider, Achlys profita de cette distraction pour essayer de s'extirper de l'emprise des Serpentard, en vain. Lorsqu'elle vit celui qui passait près d'eux, elle désenchanta en reconnaissant la tenue verte des serpents. S'il était aussi bête que ses camarades, il laisserait ces abrutis s'en prendre à elle. Les quatre garçons le suivirent du regard, apparement sur leurs gardes tandis que lys s'agitait pour se défaire.

Contre toute attente, le garçon s'arrêta puis se tourna vers eux. Brent aurait bien été intelligent de se la fermer et de le laisser passer, mais sa débilité légendaire ne surprit pas la blonde. Même si elle avait reçu un mauvais coup et qu'elle avait certainement une marque, Lys ne pu s'empêcher de sourire pour se moquer de la stupidité du serpent. Visiblement, l'autre garçon n'avait pas envie de se faire enquiquiner par des deuxièmes années, car il leur répondit aussi froidement que Brent l'avait fait. Même si Achlys était du genre téméraire et rebelle, elle savait qu'elle ne faisait pas le poids face à un élève plus vieux, surtout aussi bêtement. Silencieuse, elle écouta la joute verbale qu'échangèrent les Serpentards, voyant bien que la situation commençait à tourner à son avantage. Ce n'est que lorsque les trouillards comprirent enfin qu'ils n'avaient aucune chance qu'ils lâchèrent Lys et partirent en courant. A terre, la Poufsouffle leva les yeux vers son sauveur, qui ne semblait pas si aimable que ça. Mais Achlys ne lui en voulu pas, et se releva maladroitement en replaçant correctement sa cape sur ses épaules. Elle lui lança un sourire amical en remerciement, et se pencha pour récupérer sa baguette qui avait glissé un peu plus loin.

    ▬ Merci. Fit-elle en touchant sa joue, où un bleu s'était formé. Ils s'en voulaient d'être attardés alors ils ont voulu jouer aux durs.


Achlys ne voulu pas juger directement le garçon uniquement parce qu'il était à Serpentard. Elle était convaincue que cette maison abritait de bonnes personnes qui avait juste un sacré caractère. Et celui là lui avait sauvé la mise, alors elle se devait de se montrer juste avec lui. C'était un mignon jeune homme, même s'il était du genre je-m'en-foutiste. Même si Lys ne le connaissait pas, elle avait de vagues idées de qui était en telle année, et il lui semblait que celui là était en troisième ou quatrième année. En y pensant, elle aurait bien rit s'il avait jeté un sort aux quatre autres zigotos.

    ▬ Ce ne sont que des dégonflés, mais pour une fois ils ont compris qu'ils ne pouvaient pas s'en prendre à plus fort qu'eux.


Serrant son sac contre son ventre, elle lui fit un sourire sincère. Il devait certainement les connaître et ne pas être étonné de leur bêtise. Cependant la prochaine fois, Lys prendrait soin de ne pas se promener seule dans les couloirs tant qu'elle ne serait pas capable de se défendre toute seule. Peut être devrait-elle étudier quelques sorts à jeter à Brent pour qu'il lui fiche la paix, et que ce Serpentard n'ai pas à la sauver une nouvelle fois, si seulement il voulait en prendre la peine. Dans un geste aimable et amical, elle tendit la main au garçon. Elle estimait qu'elle devait savoir qui il était pour le remercier convenablement.

    ▬ Je suis Achlys Kaustas-Deketh, tu connais peut être un de mes frères ou soeurs.


Avec la grande famille qu'elle avait, elle devait avoir presque autant de renom que celles des Weasley. Elle était la sixième à entrer à Poudlard, alors le nom Kaustas lui était peut être familier. Sa famille ne se ressemblait peut être pas autant que la tribu rousse de Gryffondor, mais elle était parfois jugée par rapport à ses grands frères ou grandes sœurs, sans pour autant que ça la dérange.
© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Serpentard ;; 6ème année

| Serpentard ;; 6ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 29/06/2016
Parchemins postés : 134



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Evan F. Rosier


MessageSujet: Re: Du pied gauche (paraît que ça porte bonheur) || Achlys Lun 7 Nov - 22:08

Lorsque la jeune fille le remercia, Evan se contenta d'hausser les épaules. Il ne pouvait pas vraiment dire qu'il avait fait ça par générosité, ou quoi que ce soit dans le même genre. En fait, c'était juste parce que les autres crétins l'avaient énervé. Donc bon, ce n'était pas un acte de réelle gentillesse. Néanmoins, Evan aurait sûrement mal pris le fait que la jeune fille ne s'excuse pas. Mais bon... bref. Ce n'était pas le plus important. En fait, le plus important pour le jeune homme, à ce moment précis, c'était le livre qu'il avait dans son sac. Mais il ne pouvait décidément pas partir d'un coup. Sa mère était très claire là-dessus : toujours se comporter en gentleman. Aussi Evan ne s'en alla pas comme un voleur. Il se contenta de ricaner légèrement quand la jeune fille balança une bonne remarque sur les crétins qui avaient pris la poudre d'escampette. Oui, elle avait bien raison dans ce qu'elle disait. Et Evan pensa qu'elle avait encore plus raison quand elle ajouta qu'ils avaient compris qu'il était inutile de s'en prendre à plus fort qu'eux. Un sourire en coin étira alors les lèvres du jeune homme. Bon, il n'avait qu'un an de plus que ces abrutis, mais c'était sûr qu'ils n'auraient pas fait le poids. Evan n'était peut-être pas le plus assidu des élèves, mais la pratique n'avait aucun secret pour lui. Il était peut-être le meilleur de son année sur ce plan-là.

- S'ils sont parvenus à faire preuve d'un minimum d'intelligence sur ce coup-là, peut-être que leur cas n'est pas désespéré, ricana Evan.

Il se tourna ensuite totalement vers la jeune fille et la dévisagea. Pas très grande, l'air pas spécialement grand-gueule, elle ne semblait pas vraiment être le genre à attirer les problèmes. Sûrement une première de la classe, ou quelque chose dans le genre. Il n'y avait que ça pour irriter des idiots comme ceux qui venaient de prendre la poudre d'escampette. Son impression se confirma quand elle se présenta en lui tendant la main. Kaustas-Deketh... Oui, ça lui disait un truc. Sang-Mêlé, si ses souvenirs étaient justes. Evn hésita quelques instants, puis serra la main tendue, son sourire toujours un peu moqueur scotché aux lèvres.

- Oui, j'ai entendu parler de votre famille. Moi, c'est Evan Rosier.

Il n'avait pas besoin d'en dire plus. Pourquoi faire ? Rien que son nom suffisait pour qu'on sache qui il est. Rosier, même chez les Sang-Mêlés, même chez les Sang-de-Bourbes, tout le monde savait qui ils étaient. Le vieux prenait grand soin à ce que ce soit le cas, et puis, ils faisaient partie des plus grandes familles de Sang-Purs. Alors, bien sûr qu'on les connaissait. Ils avaient un statut, de l'argent, et du pouvoir. Contrairement à la famille d'Achlys, qui était surtout connue pour être nombreuse. Les professeurs avaient déjà eu à faire avec ses grands frères et grandes soeurs, sûrement, et ils avaient également dû laisser leurs traces chez d'autres élèves d'autres maisons. Mais eux, on les oublierait rapidement. Pas lui, ou sa famille.

- Si tu veux un conseil, tu devrais éviter de te balader toute seule dans des couloirs déserts, surtout si des crétins comme ceux-là te cherchent des noises. Ces idiots... siffla Evan en plissant des yeux, fixant l'endroit où avaient disparut les trois guignols. Ils salissent l'image de notre maison.

Eh bien, Evan était bavard aujourd'hui. Ce n'était pas tous les jours qu'il acceptait de discuter avec une Sang-Mêlée rencontrée par hasard dans les couloirs. Pourtant, il n'était pas particulièrement bien luné. Il avait, de plus, un bouquin à lire. Un léger sourire étira ses lèvres quand la pensée qu'il ressemblait fort à Alice en réfléchissant comme ça lui traversa l'esprit. Ce n'était pas tellement son genre, mais Evan n'étai tpas un mauvais élève, c'était juste qu'il n'avait pas spécialement envie de travailler. Il le faisait quand il le voulait, ou quand ça l'intéressait vraiment. Et là, ça l'intéressait de moins en moins, à vrai dire. Bon, le livre restait intéressant, mais la petite altercation lui donnait davantage envie d'aller dehors que de rester à l'intérieur. Allez savoir pourquoi, il avait même envie d'aller faire du Quidditch.

- T'as besoin d'aller à l'infirmerie ? demanda quand même Evan, en bon gentleman. Ils en ont peut-être pas beaucoup dans la tête, mais c'est autre chose pour les bras.

Encore une fois, ce n'était pas spécialement une marque de gentillesse. Evan ne connaissait pas cette fille, il ne savait rien d'elle et, en plus, elle était blonde. Pas que cela pose un réel problème, mais il avait toujours eu un peu de mal avec les blondes. Enfin, du moment qu'elle n'essayait pas de faire du charme. Enfin, de ce côté-là, il était sûrement tranquille. Les filles de son âge et plus jeunes n'avaient aucune assurance. Elles attendaient qu'ils viennent à elles plutôt que d'oser venir les aborder. Enfin bon, Evan commençait à divaguer. Tout ça pour dire que le Serpentard ne faisait pas preuve de gentillesse. Seulement de politesse et de précaution. Il valait mieux s'occuper d'une Sang-Mêlée et se débarasser du problème plutôt que de la laisser là et de se retrouver avec son directeur de Maison sur le dos. Bon, Chourave n'avait pas l'air particulièrement mençante comme ça, mais il fallait la voir quand on s'en prenait à ses élèves. Ça pouvait en devenir effrayant, et Evan n'avait pas particulièrement envie de l'avoir sur le dos parce qu'il n'avait pas porté secour à une de ses protégés. Merci, mais non merci.

- Au fait, la prochaine fois, si tu veux pas que ces chieurs t'emmerdent, essaies un Bloque Langue. Les informulés, c'est pas encore au programme, si tu vois ce que je veux dire.

Bien, c'était très distrayant de discuter comme ça, la fille avait l'air sympa, et pas conne avec ça, mais bon, il n'allait pas non plus passer sa vie ici. Alors soit il l'amenait à l'infirmerie, soit il s'en allait. Soit, éventuellement, elle le suivait. Il ne dirait rien, histoire de ne pas trop créer d'embrouilles, mais bon, c'était la solution qui lui plaisait le moins. Il n'avait pas laissé ses potes pour se retrouver avec une parfaite inconnue, même si cette inconnue pouvait s'avérer sympa.

- Sinon, tu...

Soudain, au bout du couloir, des bruits de pas se firent entendre, accompagnés de voix. Evan les reconnut immédiatement. C'était ses amis et, apparemment, ils le cherchaient. Evan pesta enre ses dents puis regarda rapidement autour de lui. Le seule échapatoire qu'il aperçut, c'était une salle de classe, qui se trouvait juste derrière Achlys. Evan pesa quelques secondes le pour et le contre, ce qu'il pouvait bien choisir entre ses potes, envahissants, pas forcément très calme, et pas très partants pour le laisser bouquiner tranquille, et cette fille, qui semblait relativement calme.

Lorsque son choix fut fait, il attrappa Achlys par le coude et l'entraina avec lui dans la salle de classe.

Il refermait tout juste la porte que ses amis tournaient à l'angle du couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Poufsouffle ;; 5ème année

| Poufsouffle ;; 5ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 19/12/1996
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 28/10/2016
Parchemins postés : 212



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Achlys Kaustas-Deketh


MessageSujet: Re: Du pied gauche (paraît que ça porte bonheur) || Achlys Dim 18 Déc - 1:42


A première vue, Achlys ne trouvait pas que ce garçon soit très extraverti. Il lui semblait même assez détaché de tout ce qui l’entourait, mais la jeune blonde ne se laissa pas pour autant démontée, et garda son sourire intact. Il l’avait tout de même aidé à se sortir d’un mauvais pas, elle se devait de lui être reconnaissante. En y repensant, Lys se dit qu’elle aurait parfaitement pu éviter ce conflit avec Brent et ses imbéciles acolytes, mais elle n’avait pas souhaité fuir la menace, et prouver au Serpentard qu’elle n’avait pas peur d’un idiot tel que lui. Ce comportement peut certainement paraître stupide, car sans ce garçon, elle se serait clairement faite dominée. Mais Achlys n’aimait pas qu’on la pense faible et lâche. Elle estimait qu’il ne fallait pas laisser Brent se croire si supérieur et ne pas hésiter à lui faire face. Seulement, peut être valait-il mieux attendre d’être meilleure en sortilèges avant de s’attaquer à un groupe entier, même s’il ne s’agissait que d’une bande de sombres crétins. Ce garçon l’avait visiblement compris, et Achlys était certaine que Brent et ses potes n’auraient rien pu faire face à lui, ce que ces idiots avaient également percutés. D’ailleurs, le Serpentard le fit malicieusement remarquer, et Lys ne se fit pas prier pour rire avec lui. C’était peut être la seule fois où Brent avait fait preuve de jugeote.

Lorsque le jeune homme – qui disait se prénommer Evan – lui tendit la main à son tour, Lys lui fit un sourire amical. En fait, elle savait pourquoi le visage du garçon lui disait vaguement quelque chose. Elle s’était dit qu’elle avait déjà probablement dû le croiser quelque part dans l’école, mais sa renommée semblait être toute autre. Il y avait de ces familles chez les sorciers, qui étaient bien plus connues que les autres. La simple raison était qu’elles étaient de sang-pur, et au fond Achlys ne voyait pas en quoi cela était suffisant pour mériter une telle popularité. Ils étaient juste riches et vaniteux, rien qui fasse d’eux des êtres plus exceptionnels. Mais on ne pouvait rien faire contre la noblesse et leurs idéaux de puristes. Enfin, dans tous les cas, Achlys avait bien sur entendu parler des Rosier. Son frère lui-même travaillait pour l’un d’eux, et ce n’était apparemment pas un cadeau. Mais Lys ne voulait pas juger Evan sur sa famille ou la pureté de son sang. Le garçon avait été aimable en la secourant de ce mauvais pas, alors elle comptait bien se faire sa propre idée sur le bonhomme.

    ▬ Rosier ? Toi aussi, tu as une famille plutôt connue il me semble. Murmura-t-elle avec méfiance mais sans oublier sa politesse.


Elle pourrait même dire qu’il était bien plus connu qu’elle, et elle ne s’en plaignait franchement pas. Elle n’aimait pas être comparée à ses aînés, et voulait se façonner sa propre identité sans qu’on s’attende à ce qu’elle finisse comme l’un de ses frères ou sœurs. Peut être Evan voulait-il aussi qu’on le reconnaisse pour ce qu’il était, et non juste comme un Rosier aussi péteux que l’un de ses nombreux cousins – il fallait dire qu’Achlys était totalement perdue dans leur arbre généalogique plus que tordu. Déjà qu’ils se retrouvaient souvent à Serpentard, il valait mieux ne pas ternir encore plus son image. Ce que Lys trouvait dommage, en soit. Elle n’avait absolument rien contre cette maison, même si elle abritait en effet des idiots, mais comme partout de toute manière. Et elle était persuadée que de nombreux grands sorciers y avaient été. Elle ne pouvait que citer le grand Merlin, qui a lui seul redorait l’estime qu’elle avait pour les verts.

    ▬ C'est idiot, je devrais pouvoir me promener seule sans avoir peur de quelconques représailles. Mais je suppose que tu as raison, soupira-t-elle, résignée. Dommage, il y a pourtant de nombreux Serpentards qui valent la peine d'être admirés.


Dire qu’à l’origine, elle souhaitait seulement aller emprunter des livres à la bibliothèque. C’était bien malheureux de devoir faire attention à tout ce que l’on faisait sous peine de se faire agresser si l’on n’y prenait pas garde. Les brutes prenaient de plus en plus d’assurance, et c’en était affligeant. Ils ne prenaient même pas la peine de se battre à la loyale en utilisant leurs baguettes, mais frappaient comme le feraient des moldus. A croire qu’elle avait eu à faire à des hommes préhistoriques. Evan lui fit par ailleurs remarquer qu’elle devrait probablement se rendre à l’infirmerie.

    ▬ Euh... Non, je crois que je vais bien, dit-elle en passant sa main sur son visage. Apparemment tu es arrivé assez tôt pour leur foutre la trouille.


Et puis, si elle y allait, Madame Pomfresh en référerait probablement à un professeur et Brent et ses potes auraient certainement des problèmes. Pas qu’elle ai pitié d’eux, mais ça ne ferait que renforcer leur haine à son égard, et elle n’avait pas besoin que les adultes s’en mêlent, elle finirait bien par en venir à bout toute seule. Même si elle avait encore beaucoup à apprendre pour y parvenir, la preuve en est qu’elle ne savait même pas de quoi Evan parlait lorsqu’il lui fit un conseil.

    ▬ Oh, tu penses ? Je ne connais pas ce sortilège...


Elle était loin d’être première de classe, mais elle faisait des efforts quand le cours lui paraissait important et était intéressant. Elle prenait particulièrement au sérieux les cours de sortilège, estimant même qu’il s’agissait de la matière la plus importante qui leur était enseignée. Un sorcier n’était rien s’il ne savait pratiquer aucun sort. Elle se promit donc à l’avenir d’être particulièrement attentive, et peut être de jeter discrètement un sort à Brent au croisement d’un couloir. Oeil pour œil, de toute manière.

Lys la jouait polie et intéressée – elle l’était de toute manière, Evan s’avérait être un garçon sympathique – lorsqu’il s’apprêtait à lui parler, mais il se coupa dans sa lancée. La jeune blonde lui lança un regard interrogateur, se demandant s’il n’y avait pas un problème. Peut être voulait-il poser une question mais s’était renfrogné au dernier moment, ou cherchait-il un sujet de conversation quelconque… En fait, Achlys s’apprêtait à lui demander ce qui n’allait pas quand ce dernier se mit à agir très étrangement. Il semblait chercher quelque chose et paraissait très ennuyé. Puis sans qu’elle s’y attende, elle se fit aussitôt embarquée dans une salle de classe qu’il s’empressa immédiatement de refermer derrière lui. Particulièrement surprise, elle le dévisagea avec de grands yeux étonnés. Ils étaient tranquillement en train de parler, quand d’un coup il les avait enfermés dans une petite classe sans aucune échappatoire, si ce n’est cette porte devant laquelle il se tenait.

Soudain, elle comprit. Ou du moins, il lui sembla comprendre. Le rouge lui monta directement aux joues face à la gêne de cette situation. Achlys n’avait que douze ans, elle n’avait pas encore cette lubie qu’on les adolescentes pour les garçons, elle ne les voyait que comme des amis et ne se voyait pas pendue aux lèvres d’un jeune homme comme certaines de ses copines s’imaginaient. En fait, c’était pour elle une idée particulièrement saugrenue. C’est pourquoi à cette instant, elle se sentit plutôt sotte de ne pas y avoir pensé plus tôt. Si Evan l’avait attiré dans cette pièce, peut être s’attendait-il à quelque chose qui n’inspirait pas vraiment la jeune fille. Après tout il était plus grand qu’elle, peut être avait-il atteint un âge où il s’intéressait de plus près aux filles. La mine déconfite, presque apeurée, elle serra son sac contre sa poitrine et mit autant d’espace que possible entre elle et Evan.

    ▬ Euh... Je ne sais pas ce que tu t'imagines, mais... je ne suis pas ce genre de fille, bredouilla-t-elle.


Achlys était une fille plutôt courageuse, mais ce genre de situation était plus effrayant qu’autre chose pour elle. Elle ne s’imaginait pas un instant qu’elle pouvait plaire, et se sentait assez démunie devant un garçon qui se montrait… « trop » gentil. Elle cligna des yeux, ne sachant absolument pas ce qu’elle devait faire. Peut être devait-elle essayer de s’en aller, mais Evan était entre elle et la porte, c’était peine perdue. Ou peut être n’insistera-t-il pas et ils pourraient continuer la discussion comme si de rien n’était. C’est beau de rêver ma fille. C’est en déglutissant que Lys remarqua qu’Evan ne semblait pas perturbé par elle, mais elle voyait bien dans son regard qu’il était en profonde réflexion. Oubliant momentanément sa gêne, elle se rapprocha avec un air soucieux et un peu moqueur, probablement pour détendre l’atmosphère qu’elle trouvait un peu tendue.

    ▬ Toi, tu ressembles à un gamin qui vient de faire une bêtise et qui ne veut pas se faire gronder. Il y a un problème ?


En fait, elle s’était peut être trompée. Mais décidément, quel curieux personnage cet Evan Rosier.
© Imaginary pour Epicode

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Serpentard ;; 6ème année

| Serpentard ;; 6ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 29/06/2016
Parchemins postés : 134



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Evan F. Rosier


MessageSujet: Re: Du pied gauche (paraît que ça porte bonheur) || Achlys Sam 31 Déc - 0:16

Evan n'était pas le genre de personne à passer son temps seul. C'était, en fait, tout le contraire. Il était constamment entouré de monde, toujours sa bande de potes avec lui, ou des filles. Il était rarement seul. Il aimait le monde. Il aimait être entouré, il aimait rire, il aimait s'éclater. C'était ça qui faisait sa popularité. Il n'était pas prise de tête, ne cherchait pas la gue-guerre pour des histoires futiles comme le statut de sang ou quoi que ce soit d'autre. Pas qu'il s'en fichait du statut du sang, mais tant qu'un Sang-de-Bourbe ne cherchait pas à faire copain-copain avec lui, ça lui allait. Après, il n'allait pas leur faire la chasse non plus, il avait mieux à faire. C'était donc en partie pour ça qu'on l'appréciait. Mais également parce qu'il faisait partie de l'aristocratie, parce qu'il était plutôt beau gosse et parce que, en plus, il était également assez intelligent.

Néanmoins, il y avait des moments où le monde l'exaspérait. C'était assez rare, mais ça arrivait. Parfois, Evan avait juste besoin de silence et d'un peu de solitude. Alors, dans ces moments-là, il ne voulait pas être dérangé. Sous aucuns prétextes. Et là, bon sang, il avait juste voulut un peu de temps pour lire son bouquin ! C'était vraiment trop demandé ? Pourquoi est-ce que ces abrutis avaient continué à le chercher alors qu'il leur avait bien fait comprendre qu'il allait lire ? Normalement, ça suffisait pour les faire fuir !

- Par Merlin, la poisse... siffla le jeune Serpentard en se redressant contre la porte.

Evan poussa un soupir en foudroyant cette dernière du regard, comme s'il avait pu voir ses "amis" de l'autre côté. Maintenant, il se retrouvait bloqué avec cette fille. Bon, pas que ça le dérange réellement, mais quand même. Il aurait préféré rester seul. Se tournant vers Achlys, Evan se rendit alors compte qu'elle le regardait d'une façon étrange, rouge comme une tomate. Elle s'était d'ailleurs éloigné de lui et serrait son sac contre elle, dans une allure défensive. Evan haussa un sourcil interrogatif. Mais qu'est-ce qu'elle faisait ? Elle pêtait un plomb ou... ?

Evan écarquilla légèrement les yeux quand Achlys balbutia quelques paroles. Hein ? Elle pensait vraiment qu'il l'avait emmené ici pour... ? Non mais... Cette fille était folle ou bien ? Eclatant de rire, Eva haussa un sourcil un tantinet moqueur en sa direction. Ok, elle, elle le faisait marrer.

- Faut te détendre Kaustas, je vais pas te manger. Tu croyais sincèrement que j'allais te sauter dessus ? Je suis pas un psychopathe, merci bien. Et puis, je préfère les brunettes, m'en veut pas.

Il lui fit un petit sourire, puis s'approcha de la porte et colla son oreille contre le battant. De l'autre côté, il entendait ses amis parler. Bon sang ! Pourquoi est-ce qu'ils ne voulaient pas aller piailler plus loin ?! Il n'avait pas envie de passer sa vie ici, lui. Soupirant, il se recula définitivement et balaya la salle dans laquelle il était du regard.

Ils se trouvaient dans une salle de classe inutilisée. Elles étaient nombreuses dans le château, et souvent utilisées par les élèves comme des lieux de rendez-vous, amicaux et plus si affinités. Il y avait des bureaux, certains poussés contre les murs, d'autres encore à leur place. Il y en avait même un de renversé. Et des chaises, par-ci par-là. Evan s'approcha de l'une d'elle et posa son sac dessus. Pas qu'il pesait vraiment lourd, mais quand même, son livre ne pesait pas que quelques grammes. Il se tourna ensuite à nouveau vers Achlys, qui lui faisait un petit sourire un tantinet moqueur après lui avoir fait la remarque qu'il semblait avoir fait une bêtise. Evan afficha un sourire en coin et s'assit sur le bureau.

- Ah non, je cherchais juste à éviter mes potes.

Mais pourquoi est-ce qu'il lui parlait, au fait ? Evan ne connaissait pas cette fille, et voilà qu'il commençait à bavarder comme si de rien n'était. De plus, c'était une Sang-Mêlée. Pas que ça le gêne véritablement, mais sa mère lui déconseillait de fréquenter ce genre de pesonne et, depuis qu'il était à Poudlard, Evan évitait ceux qui n'étaient pas des Sang-Purs. Enfin, il ne les évitait pas vraiment, mais il faisait en sorte de ne pas trop être familier aec eux. En fait, il faisait exactement tout le contraire de ce qu'il était en train de faire, d'habitude. Le regard d'Evan détailla soudain la jeune fille des pieds à la tête, une fois de plus. Vraiment, une allure banale. Et pourtant, elle était quand même sympa, même si elle semblait un tantinet plus jeune que lui.

- T'es en quelle année au juste ? demanda soudain Evan, un sourcil interrogateur haussé.

Achlys semblait toute intimidé par Evan, ça le faisait un peu rire. On aurait dit qu'elle faisait face à un septième année. Au grand maximum, ils avaient deux ans de différence. Lui qui avait pas mal d'assurance, il ne comprenait pas que les autres soient autant intimidé par une seule personne qui leur faisait face. Enfin bon, Achlys était quand même un peu bizarre, alors pourquoi pas. Après tout, elle avait bien pensé qu'il l'avait emmené ici juste pour jouer les dragueurs - et autre, mais il ne voulait même pas savoir ce qui lui avait traversé l'esprit.

- Bon... J'espère que t'es pas pressée, soupira Evan en revenant vers la porte. Je crois qu'ils ont décidé de prendre racine dans ce couloir, chuchota-t-il en s'appuyant contre la porte.

Bon... Quitte à être coincé dans cette pièce avec cette fille, autant ne pas se montrer trop froid. Même si c'était une Sang-Mêlée. Après tout, il ne la reverrait sûrement plus par la suite, le château était grand, et sûre d'elle comme elle semblait l'être, il y avait peu de chance pour qu'elle ose venir l'interpeler alors qu'il se trouverait avec ses amis. Avec un léger soupir, Evan se détourna une nouvelle fois de la porte et retourna s'asseoir sur le bureau. Et maintenant, y'avait plus qu'à attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Poufsouffle ;; 5ème année

| Poufsouffle ;; 5ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 19/12/1996
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 28/10/2016
Parchemins postés : 212



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Achlys Kaustas-Deketh


MessageSujet: Re: Du pied gauche (paraît que ça porte bonheur) || Achlys Sam 21 Jan - 17:13


Achlys a toujours été une enfant assez sociable. Au plus loin qu’elle s’en souvienne, elle n’a jamais eu de mal à se faire des amis, qu’ils soient filles ou garçons, sang-mêlé ou né-moldu, anglais ou d’un tout autre horizon. En fait, elle se fiche pas mal de qui est cette personne, d’où il vient ou ce qu’il a vécu. Pour elle, seul ce qu’elle a au fond du cœur compte, ce qui la défini vraiment. Que l’on soit grand, maigre, noir ou à Serpentard, tant que l’on est quelqu’un de bien, Lys est prête à nous appeler ami. Elle ne faisait aucun cas des préjugés ou des rumeurs qu’elle pouvait entendre, autant se faire son propre avis elle-même. A propos des Rosier, elle en avait entendu des belles. D’anciens partisans du mage noir aux idéaux de fervents sang-purs ne faisaient généralement pas bon ménage avec une fille comme elle. Il fallait dire qu’avec un moldu pour père, elle avait de quoi se faire lyncher par des idiots anti-moldus. Mais jusqu’à présent, elle ne pouvait pas se faire un mauvais avis sur le plus jeune des Rosier, qui ne se montrait pas désagréable, voir même était serviable en lui sauvant la mise. Mais c’était jusqu’à ce qu’il l’entraîne dans cette classe sombre et inutilisée pour refermer la porte derrière eux.

Preuve que la pièce n’avait pas vu de passage depuis longtemps, la poussière recouvrait largement les tables poussées contre les murs. Les fenêtres donnant sur le parc du château laissaient à peine passer la lumière, noircies par le temps et le manque de récurage. Au plafond pendait différentes cages de chouettes et hiboux, toutes vides et tapies de vieilles fientes séchées. A première vue, cette salle lui faisait penser à la classe du Professeur Mcgonagall et les nombreux animaux qu’elle utilisait pour ses cours, mais en bien plus vieux et sale. Achlys eu à peine le temps de jeter un œil à toute cette saleté, car elle préférait se préoccuper du pourquoi Evan l’avait amené là. Elle le dévisageait avec de grands yeux déroutés, le rouge lui montant aux joues. Il avait beau faire froid à cette époque de l’année, la jeune blonde avait terriblement chaud de gêne.

Elle avait beau être jeune, elle savait bien ce qu’il se passait dans la tête des adolescents quand les hormones venaient à les travailler. Filles et garçons se tripotaient vulgairement et sans gêne, jusqu’à passer à l’acte suivant que Lys ne préférait pas nommer. Elle voyait assez de sixième et septième années se bécoter dans les couloirs pour imaginer le pire. Autant dire que mélanger sa bave avec quelqu’un d’autre ne lui donnait pas vraiment envie, à l’heure actuelle. Alors quelle que soit la raison pour laquelle Evan l’avait poussée ici, elle espérait de tout cœur que ce ne soit pas pour poser ses mains sur elle.

Mais le garçon comprit rapidement ce qu’elle avait en tête, et la fit rapidement redescendre dans un éclat de rire. La gêne fit place à une honte monumentale. Jamais elle ne s’était sentie aussi bête et gamine qu’à cet instant. Elle avait vraiment cru qu’il avait pu s’intéresser à elle et vouloir se comporter comme un sauvage. Elle s’était montrée ridicule et maintenant Evan devait bien se moquer d’elle. Tout ce qu’elle souhaitait à cet instant, c’était creuser un trou et se cacher sous terre, quitte à ne plus jamais en ressortir. Tant pis, elle se nourrirait de vers de terre et tiendrait compagnie aux taupes, tant qu’elle pourrait éviter les regards rieurs de ses camarades quand ils sauraient tout.

Fort heureusement, le Serpentard sembla vite oublier la bêtise de sa camarade et retourna vers la porte, agissant tout de même bizarrement, puis se tournant enfin vers les vieux bureaux. Essayant de se rendre une certaine contenance, bien qu’elle avait toujours les joues rougies par la honte, Achlys s’approcha à son tour pour lui poser la question. En fait, la réponse à celle-ci était toute bête, il voulait simplement ne pas avoir à faire à ses amis – ce qui en soit était particulièrement étrange.

    ▬ Les éviter ? Mais… C’est tes potes… ? Fit-elle, décontenancée.


Si ses propres amis s’étaient montrés à ce moment là, elle n’aurait pas agit de la sorte et les aurait certainement rejoint. Peut être que si elle avait croisé Astréos, elle se serait en effet cachée, il n’aurait pas manqué de lui faire de vilaines remarques sur ses fréquentations. Mais dans tous les autres cas, elle n’aurait pas agit ainsi.

Le garçon la fixa un moment, ce qui n’arrangeait pas son malaise. En fait, il était bizarre ce type, mais c’était peut être le cas de tous les Serpentards. Après tout, tant qu’il était cool avec elle, il pouvait être aussi marginal qu’il le voulait. En fait, ce qui était le plus étrange pour Lys, c’était qu’elle ne s’était jamais retrouvée seule à seule avec un garçon, hormis ses frères. Elle avait bien quelques potes, mais elle n’était jamais avec eux sans qu’il y ai quelqu’un d’autre. La situation devenait trop bizarre, elle se devait de se ressaisir. Comme Evan l’avait dit lui même, il n’allait pas la manger.

    ▬ En seconde année, répondit-elle, plus rapidement qu’elle ne l’aurait voulu. Elle se força à inspirer pour reprendre plus calmement et cacher sa nervosité. Et toi ?


Finalement, elle pourrait peut être réussir à lui faire la conversation sans vraiment passer pour une délurée. Il avait certifié qu’il ne le voulait rien, alors autant qu’elle passe à autre chose. Lys le rejoignit et posa à son tour son sac sur une chaise, s’asseyant sur le bureau voisin après l’avoir un peu épousseté, les jambes se balançant dans le vide. Visiblement, elle allait devoir attendre ici, autant se détendre et ne pas rester plantée comme un piquet devant Evan. Détaillant au mieux la classe des yeux, elle remarqua qu’elle était finalement assez grande. De nombreux élèves avant elle avaient dû s’affronter les uns après les autres, s’entraînant à maîtriser les sorts qu’on leur enseignait. Lys repensa à ce qu’avait dit Evan plus tôt, à propos d’un sortilège qu’il lui conseillait. Il avait certainement plus d’expérience et de connaissances qu’elle, étant plus âgé. Peut être qu’il pourrait l’aider un peu.

Plus enjouée et motivée cette fois, oubliant sa gêne passagère, Lys sauta de son bureau et se tourna vers lui, sa baguette en main.

    ▬ Dis, puisqu’on est bloqués là pour un temps, t’aurais pas un ou deux sorts à m’apprendre ?


Lys était avare de connaissances quand ça touchait au domaine des sortilèges. Elle avait hâte de montrer aux autres ce qu’elle pourrait apprendre avec lui, et être capable de se défendre seule à l’occasion.

    ▬ Pour rendre la monnaie de sa pièce à Brent, tu vois le genre, lui dit-elle avec un clin d’œil. Faudrait pas que t’ai à venir à mon secours à chaque fois.


Aussitôt, elle le salua comme il était coutume dans un duel digne de ce nom, autant pour le comique de la situation que pour lui montrer qu’elle était prête à écouter ce qu’il avait à lui dire, pour peu qu’il accepte de jouer au professeur. Au moins, ça devrait pouvoir satisfaire son ego, ce qui amusait grandement la jeune blonde.
© Imaginary pour Epicode

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Serpentard ;; 6ème année

| Serpentard ;; 6ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 29/06/2016
Parchemins postés : 134



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Evan F. Rosier


MessageSujet: Re: Du pied gauche (paraît que ça porte bonheur) || Achlys Sam 11 Fév - 23:58

La façon dont Achlys avait réagit avait bien fait marrer Evan. Il fallait le dire, c'était la première fois qu'on lui faisait le coup. Quand même, même le plus débile des gars n'aurait pas l'idée d'embarquer une fille comme ça, dans une salle de classe vide, pour lui sauter dessus. Quoi que, certains le faisaient. Mais Evan était un gentleman, alors il ne lui serait jamais venu à l'esprit de faire quoi que ce soit contre Lys. Lui, son seul but était de passer un moment tranquille, et même si cette optique s'éloignait de plus en plus de lui, il voulait toujours fuir ses potes. D'ailleurs, cela semblait incompréhensible pour la jeune demoiselle. Quoi ? Elle n'avait jamais eu envie de fuir ses potes, elle ? Ils ne lui avaient jamais tapé sur le système ? Elle avait jamais eu envie d'un peu de calme ? Eh bien, Evan avait-il trouvé plus sociable que lui ?

- Si, c'est mes potes... Mais... disons que, par moment, c'est pas la compagnie idéale quand tu veux lire ce genre de truc, déclara Evan en sortant de son sac l'épais livre de Sortilège qu'il posa ensuite sur la table, à côté de lui.

Ils étaient trop bruyant, en fait. Ils n'arrêtaient pas de gesticuler, de rire, de parler, de chuchoter, de murmurer... Bref, ils faisaient trop de bruit. Et, parfois, c'était saoulant, même pour Evan, qui passait la majeure partie de son temps avec eux. Au bout d'un moment, trop, c'était trop, et même le jeune Serpentard pouvait en avoir marre et avoir envie d'un peu de calme pour lire un pavé. Oui, même lui. Ça lui arrivait, parfois, de se sentir l'âme Serdaigle. Peut-être une sorte d'influence de la part d'Alice.

Son attention se reporta finalement sur la fille qui lui faisait face. Après sa rapide inspection, Evan remarqua qu'elle rougissait de plus en plus. Un sourire en coin étira ses lèvres. Elle le faisait marrer, cette Achlys Kaustas-Deketh. Elle rougissait et paniquait pour un rien, et elle se faisait trop de films. Evan n'osait même pas imaginer ce qui devait lui passer par la tête à son propos. En tout cas, elle ne semblait pas avoir de préjugés sur les Serpentards. C'était plutôt cool de voir quelqu'un agir normalement, et pas comme s'il était un Mangemort en apprentissage.

- Je suis en quatrième année, répondit Evan, toujours son petit sourire en coin aux lèvres. Je vois mieux pourquoi tu connaissais pas le sortilège de Bloque Langue. On l'apprend en fin de deuxième année, normalement. Tu verras, quand tu l'auras appris, ça t'aidera pas mal face à des crétins comme... au fait, c'était quoi son nom, à l'autre idiot ? demanda soudainement Evan.

Pas que ça l'intéressait vraiment, mais il préférait savoir qui étaient les crétins qui déshonoraient sa maison. Non mais on avait pas idée d'aller agresser une fille dans un couloir, aussi désert soit-il. Si on voulait faire ça, on le faisait de manière particulièrement discrète, soit on ne le faisait pas du tout. Et quand on était en deuxième année, on connaissait pas le mot discrétion, alors, le mieux, c'était de rien tenter. De rester à sa place et, par pitié, de travailler un peu sur l'intellect, parce que, vraiment Evan trouvait que les nouveaux étaient de plus en plus débiles. Enfin, pour certains, du moins. Lys semblait un minimum intelligente. Un peu plus mature que d'autre, peut-être. Enfin, dans la limite d'un deuxième année, bien entendu.

Semblant redescendre en pression, la jeune fille alla à son tour s'installer sur un bureau voisin du sien, et Evan ouvrit son bouquin, le feuilletant rapidement. Il y avait un sortilège à peu près toutes les trois ou quatre pages. Evan trouvait vraiment ça cool, et il aurait bien aimé se plonger dans sa lecture. Cependant, retrouvant soudain toute son énergie, Achlys se leva d'un seul coup de sa table, et se tourna vers lui, baguette en main, sourire aux lèvres. Evan la regarda, interloqué, un sourcil haussé en signe d'interrogation.

- Ah ? Ça y est, on arrête de rougir comme une tomate, mademoiselle Kaustas-Deketh ? demanda Evan, un sourire en coin aux lèvres, après que la jeune Poufsouffle lui ait demandé de lui apprendre deux trois trucs. Ouai, ok, ça pourrait être sympa, accepta finalement le Serpentard après quelques instants de réflexion.

Descendant de son bureau, Evan sortit sa baguette et enleva sa robe de sorcier. Elle était plus gênante qu'autre chose, et elle ne tenait pas réellement chaud. Il était bien plus à l'aise sans. De toute façon, il portait suffisamment de vêtement pour ne pas avoir froid. Bref, ce n'était pas la question. Evan s'aprocha d'Achlys, réfléchissant à quelques sorts plutôt cool qu'il pourrait lui montrer, tout jouant avec sa baguette, la faisant tourner entre ses doigts. Il adorait sa baguette. Il la trouvait magnifique et avait la fâcheuse manie de jouer avec. Longue, fine, elle avait une couleur particulière, une sorte de marron chaud un peu rosé. Le manche était très travaillé, taillé de plein de petits motifs s'alignant de façon très géométrique. Bref. Là encore, ce n'était pas le temps de parler de ça.

- Je pourrais te montrer le Bloque Langue, non ? proposa Evan en croisant les bras. Y'a le Rictumsempra qui est pas mal, aussi. En duel, ça peut déstabiliser un adversaire. Euh... Y'a aussi le Pétrificus Totalus, mais peut-être que vous l'avez déjà abordé, je me rappelle plus quand est-ce qu'on l'avait bossé... déclara le Serpentard, plus pour lui-même que pour Achlys. Ah ouai, je suis bête, c'est pas un sortilège qu'on voit en cours, ajouta Evan en levant les yeux au ciel.

Bon, qu'est-ce qu'il pouvait bien lui montrer, au final ? Pas un truc trop compliqué, hein. Parce que, si jamais il loupait son sortilège, il aurait l'air malin. Quoi que, un sortilège du niveau d'un deuxième année ne devrait pas poser de problème à un quatrième. Enfin, on était jamais sûr de rien. Se tournant vers Achlys, Evan haussa les épaules, son sourire toujours en place.

- Ouai, je vois le genre, répondit-il à la jeune fille. Mais je suis déçu, je pensais rester un héro un peu plus longtemps, soupira Evan. Enfin bon, c'est comme tu veux. Dans ce cas, je te conseille vraiment le Bloque Langue. Pour le coup, ce pauvre Brent ne pourra plus rien faire jusqu'à ce que le sortilège prenne fin, et je pense que ça laisse assez de temps pour l'envoyer au tapis, hum ?

Evan releva donc ses manches et fit un sourire un peu malicieux à Achlys.

- Prête ?

C'est parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Poufsouffle ;; 5ème année

| Poufsouffle ;; 5ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 19/12/1996
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 28/10/2016
Parchemins postés : 212



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Achlys Kaustas-Deketh


MessageSujet: Re: Du pied gauche (paraît que ça porte bonheur) || Achlys Mar 14 Fév - 20:46


En fait, Achlys n’aimait pas vraiment être seule. Elle avait grandit avec une très grande fratrie et ne connaissait donc pas vraiment la solitude. Parfois, quand elle ressentait l’envie de se couper du monde, elle se réfugiait dans son lit pour lire un livre. Mais elle ne tardait jamais à rejoindre les autres, rien que pour ressentir leur présence. C’est pourquoi elle passait beaucoup de temps dans la salle commune des Poufsouffles. Là, elle pouvait bien s’isoler sur un fauteuil ou près de la cheminée pour faire ses devoirs, elle aimait sentir les autres près d’elle, rire et bavarder jusqu’à pas d’heures. Alors quand Evan lui avait dit qu’il voulait soigneusement éviter ses potes, elle n’avait pas vraiment saisi le pourquoi. Apparemment, il souhaitait lire un bouquin tranquillement, probablement pour ses cours. Même quand elle étudiait, Lys n’arrivait pas à apprendre quoi que ce soit dans le calme, c’est pourquoi elle n’étudiait jamais à la Bibliothèque. Le calme ambiant lui était trop insupportable. Elle avait besoin de bruit, de mouvement pour la distraire si jamais elle n’en pouvait plus d’avoir le nez plongé dans ses parchemins. C’était sa manière à elle de décompresser, elle levait les yeux un instant pour regarder ou écouter les autres, et elle pouvait de nouveau se concentrer.

Cependant, Lys ne souleva pas. Elle pouvait le comprendre, même s’ils n’agissaient pas de la même manière. Elle se contenta de hocher la tête, se pinçant les lèvres. Elle était toujours gênée, mais elle essayait de se ressaisir. Ne soit pas idiote Lys, c’est juste un garçon, il est aussi normal que toi. Elle essaya de se détendre et de relâcher les nerfs.

    ▬ Oh, comme mon frère Astréos, il est aussi à Serpentard, tu dois certainement le connaître !


En fait, en y pensant, elle espérait qu’Evan ne soit pas ami avec Astréos. Oh, elle aimait beaucoup son frère, mais elle savait aussi à quel point il pouvait se montrer désobligeant avec elle. S’il faisait parti du groupe d’ami d’Evan, alors peut être qu’ils étaient pareils. Et son frère ne manquerait pas de l’embêter s’il savait qu’elle s’était retrouvée seule à seule avec le fils Rosier. Cela dit, s’ils n’étaient pas amis, elle espérait également qu’Evan ne la compare pas à lui.

    ▬ Brent, répondit-elle en poussant un soupir de lassitude en pensant au Serpentard. Scott Brent, en fait. Franchement, il n’est pas digne d’intérêt.


Assise sur la table, elle se rappela les premiers jours à Poudlard, et déjà Brent se sentait le roi du monde. Pourtant, il n’avait rien pour se vanter. Il était stupide, plutôt désagréable à regarder et n’avait même pas le sang pur qui pouvait rattraper tout ça. Et même si Lys n’avait rien à faire de la pureté du sang, il fallait dire que les fils de grandes familles étaient souvent appréciées par leurs camarades. C’était probablement le cas d’Evan.

Elle observa le garçon du coin de l’œil. Il tournait les pages de son livre de sortilège. Il n’avait pas l’air idiot, lui. Pas que tous les Serpentards le soient, cela dit. Elle savait qu’il y a quelques années, ils raflaient la coupe des maisons chaque année, et même après ils avaient toujours été bien classés. Mais elle savait que leur maison abritait aussi des abrutis finis. Elle pouvait prendre pour exemple les deux gus qui accompagnaient toujours ce sixième année, Drago Malefoy. Elle le connaissait parce qu’il l’avait injustement envoyée en retenue, l’an passée. Elle n’avait jamais vu plus idiots que ses deux potes, même Brent était plus évolué – alors qu’il n’était qu’en deuxième année.

Une fois levée et tournée vers lui, elle se mit en position de combat, comme pour le défier d’un œil malicieux. Elle était loin d’être la dernière de sa classe, en Sortilège. En fait, dès qu’ils avaient l’occasion de pratiquer la magie, Lys se débrouillait plutôt bien. Il fallait dire que c’était bien plus intéressant que l’Histoire de la magie ou la Botanique, où elle se faisait toujours mordre ou piquer par les plantes. Mais là, elle allait pouvoir montrer de quoi elle était capable.

    ▬ Excusez-moi monsieur Rosier, mais vous étiez impressionnant tout à l’heure, fit-elle sur le ton de la rigolade. Je me suis simplement rendu compte que ce n’était que de la poudre aux yeux.


Même si elle le disait pour plaisanter, il y avait peut être un fond de vérité. Dans le sens où Evan était plus abordable qu’il n’y paraissait, et c’était un compliment. Achlys savait que les Sang-Pur se sentaient souvent supérieurs aux autres sorciers, et ils n’avaient jamais dans l’idée de traîner avec eux. Lys savait que la famille de sa mère l’avait rejetée parce qu’elle ne partageait pas leurs idées puristes, et se demandait comment des parents pouvaient renier à ce point leur enfant. Peut être qu’Evan avait la chance d’avoir des parents plus ouverts. Ou alors il cachait bien son jeu.

Elle le suivit des yeux, et décida de l’imiter en ôtant sa grosse écharpe jaune et sa robe de sorcière. La salle n’était pas particulièrement froide, contrairement aux cachots. De toute manière, ses collants lui tenaient chaud et son pull était assez épais pour ne pas craindre la température. Toute excitée, elle se tenait prête à suivre les conseils – voire les ordres – d’Evan. Elle tenait fermement le manche de sa baguette, parée à lancer n’importe quel sort. Le choix d’Evan s’arrêta sur un Bloque Langue, le fameux sort qu’elle pourrait utiliser – et elle ne se ferait pas prier – sur Brent. Evan se la jouait grand chevalier, se qui fit bien marrer Achlys. Elle n’hésita pas à se moquer gentiment de lui, bien plus à l’aise désormais.

    ▬ Je ne pensais pas que tu aimais jouer au héros. Ne t’en fais pas, tu resteras toujours celui qui m’a sauvé du grand méchant Brent, Ô grand et preux Evan Rosier lui dit-elle de façon théâtrale.


Elle plaça sa baguette face à elle, une lueur amusée dans les yeux.

    ▬ Prête, tu penses pouvoir me montrer ?


Finalement, la journée prenait un nouveau tournant, et ce n’était pas pour lui déplaire.
© Imaginary pour Epicode

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Serpentard ;; 6ème année

| Serpentard ;; 6ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 29/06/2016
Parchemins postés : 134



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Evan F. Rosier


MessageSujet: Re: Du pied gauche (paraît que ça porte bonheur) || Achlys Ven 24 Mar - 18:08

Il y avait toujours des gens qu'on appréciait plus que d'autres, que cela soit dans les autres maisons ou dans la sienne. Evan avait eu la chance de trouver des amis dans sa maison, une vraie bande, plus de la moitié des Serpentards de son année. L'autre moitié se rattachait de temps en temps à leur groupe, mais, la plupart du temps, ils ne restaient pas ensemble. Mais cela n'empêchait pas Evan de les apprécier. Enfin, pas tous, hein, fallait pas pousser. Evan pouvait être super sympa, mais il n'était pas non plus un Poufsouffle. Il avait un caractère plus sélectif. Et il y en avait certains qu'il ne pouvait pas voir en peinture. Deux ou trois chez les Serdaigles, bien plus chez les Poufsouffles, presque tous les Gryffondors - rivalité oblige - et, chez les Serpentards, il y avait aussi quelques uns.

Astréos en faisait partie.

Si Achlys n'avait rien dit, Evan ne l'aurait jamais associé à Astréos. Pourtant, ils avaient au moins un nom de famille en commun, Kaustas. Mais la fille qui lui faisait face, si timide, avec un air très sympathique, n'avait rien à voir avec le froid, le grincheux, l'imbuvable Astréos. Vraiment, c'était sûrement lui qu'Evan supportait le moins de tous les Serpentards. Astréos n'était déjà pas facile à approcher en temps normal, mais alors quand Evan arrivait, avec son air un tantinet supérieur de prime abord, son côté frimeur et sa bande de pote bruyante, c'était encore moins simple. C'était à la fois physique et morale. Ils ne pouvaient pas se blairer, en fait, c'était aussi simple que ça. Il valait mieux ne pas les laisser trop longtemps dans la même pièce. Le mieux à faire, c'était de vite les mettre hors de vue l'un de l'autre. Evan n'était pas le dernier à démarrer quand on le provoquait, et Astréos était le premier à chercher la guerre. Il avait vraiment l'air différent de sa soeur. Evan la trouvait bien plus sympa que l'autre grincheux. Alors, juste pour ça, il se retint de faire la moindre réflexion désobligeante. Il se contenta d'hausser les épaules.

- Ouai, je le connais, dit-il alors, avec un air détaché. On se connait tous, tu sais, comme dans toutes les maisons.

Voilà. Pas de remarques sarcastiques, ni piquantes, mais une phrase suffisamment simple pour faire comprendre qu'il n'était pas ami avec le frangin de la blondinette. C'était simple, c'était concis, on pouvait passer à la suite. Passons rapidement l'épisode Brent.

- Ouai, c'est clair, un crétin pareil ne doit pas être bien intéressant. Quoi que, j'avoue avoir bien aimé le vois détaler comme un lapin, tout à l'heure, ajouta Evan avec un sourire machiavélique.

Oui, il avait adoré ça.

Maintenant, passons aux choses intéressantes : la proposition d'apprentissage de Lys. Oh, Evan le sentait très bien, ce coup. Et, en plus, Achlys semblait redescendre de quelques degré dans sa timidité. Elle se permettait même de le charrier, c'était pour dire ! Cette gamine prenait bien vite la confiance, pour quelqu'un qui se montrait si réservé l'instant d'avant ! Un sourire étira les lèvres d'Evan. Il n'était finalement pas mécontent d'être tombé sur Achlys. Il sentait qu'il allait bien s'amuser...

- De la poudre aux yeux ? demanda le Serpentard. Ah oui ? Dommage, je pensais être plus impressionnant que ça...

Bien sûr qu'il était impressionnant. Certains n'avait même pas le quart de ce qu'il imposait. Il était de Sang-Pur, et ce simple statut lui conférait une éducation et une façon d'être qui en imposait. C'était la classe, voilà tout. Il se tenait droit, la tête haute, il regardait les gens droit dans les yeux, et il était sûr de lui. Il n'en fallait pas plus pour donner ce petit truc à quelqu'un, ce petit truc qui faisait qu'il en imposait quand même un peu plus que les autres. Si c'était le timide de la classe qui s'était opposé aux autres abrutis, pas sûr que le résultat aurait été le même. Alors oui, il en imposait. Et il allait se faire un plaisir de bien le montrer à la jeune fille.

Une fois débarrassé de sa robe de sorcier et de son écharpe aux couleurs de sa maison, Evan remonta ses manches, bien plus libre de ses mouvements ainsi. Il observa Lys faire de même et, une fois qu'elle fut prête, un nouveau sourire étira ses lèvres. Un sourire "made in Serpentard". Il fit un peu le malin, histoire d'amuser la demoiselle, puis décidé du sort Bloc-Langue, qui était rudement efficace, et très utile. Il en profita pour faire une nouvelle fois le malin devant Achlys et cette dernière, encore une fois, répliqua. Le sourire d'Evan s'agrandit encore un peu. Il l'appréciait de plus en plus. Lâchant un petit rire, le jeune homme fit une profonde révérence, comme celle qu'on faisait avant les danses de salon. Oui, les Sang-Purs apprenaient encore à danser.

- Ravi de vous l'entendre dire, jeune damoiselle. Sachez que je serais là si jamais un autre simple d'esprit venait vous importuner.

Evan se redressa ensuite en souriant et raffermit sa prise sur sa baguette. Il lui demanda si elle était prête. Elle lui demanda s'il pensait être capable de lui montrer. Elle le défiait !

- Si je peux te montrer ? répliqua Evan en haussant un sourcil, le sourire toujours scotché aux lèvres. Je prends ça pour une invitation.

Et, rapide comme l'éclair, Evan agita sa baguette, en effectuant le mouvement adéquate et en prononçant la formule à haute voix. L'instant d'après, un éclair jaillissait de sa baguette et vint toucher Achlys. Heureusement, il n'y avait aucun douleur dans ce genre de sortilège. Mais maintenant, la jeune fille ne pouvait plus dire un mot.

- Alors ? Quelque chose à redire, Mademoiselle Kaustas-Deketh ? demanda le jeune homme avec un sourire très Serpentard. Une remarque à faire ? Ah oui, suis-je bête, vous ne pouvez plus parler ! ajouta-t-il en levant les yeux au ciel.

Evan s'approcha un peu d'Achlys et joignit ses mains dans son dos, comme un professeur aurait pu le faire. Il se pencha ensuite légèrement vers la jeune femme, toujours souriant.

- C'est de la poudre aux yeux, ça ?

Il ponctua sa phrase d'un clin d'oeil puis se recula. Il regarda Achlys galérer un peu avec son sortilège et lâcha un petit rire en voyant sa tête. Elle valait son lot de gallions, sérieusement ! Rien que pour ça, Evan aurait dû faire durer le sortilège un peu plus longtemps mais, en bon prince, il décida d'annuler le sortilège. Il lança un finite incantatem et regarda la jeune fille retrouver l'usage de la parole. Maintenant, c'était bien beau tout ça, mais il avait dit qu'il lui montrerait comment faire, pas qu'il se servirait d'elle comme cobaye. Quoi que, sa tête quand elle avait perdue sa voix était suffisamment drôle pour que quelques sortilèges lui échappent, de temps en temps... Eh, on est Serpentard, ou on l'est pas !

- Ça va, pas trop secouée ? demanda Evan. Tu vois, c'est efficace comme sort, hein ! Avec ça, plus de sortilège. Enfin, si, techniquement, on peut, mais il faut maîtriser les informulés, et c'est pas encore de votre niveau.

Ni du mien, pensa Evan, sans pour autant le dire. Il avait commencé à se pencher sur la question, parce que fallait dire que ça l'intéressait vachement, mais il n'avait pas encore commencé à étudier réellement les informulés. Il n'avait pas encore tout à fait le niveau. Il en était bien conscient, mais cela ne saurait tarder. Il apprenait vite.

Bref.

- Du coup, pour ce sort, c'est vraiment simple, reprit Evan, soudain un peu plus sérieux. Il repose en grande partie sur le mouvement du poignet, en fait. Quand tu lances ce sort, tu dois faire comme si tu faisais un noeud, tu vois ? Comme si tu nouais la langue, en fait, ajouta-t-il en tendant son bras qui tenait sa baguette devant lui. Imagine que tu traces un trait dans les airs. Tu commences en traçant de haut en bas, puis tu remontes en diagonale, tu traverses ton premier trait au milieu, tu redescends, puis remontes en diagonale, expliqua-t-il tout en faisant les gestes en même temps, au ralenti. C'est ce que ça donne au ralenti, mais en accéléré, c'est plus un mouvement du poignet, une sorte de rotation, ajouta-t-il en faisant un exemple.

Il lança un petit coup d'oeil à Lys et se demanda soudainement s'il était assez clair.

- Euh... Tu as compris ? demanda-t-il, un petit sourire aux lèvres.

Parce que, si c'était pas le cas, ils étaient pas énormément avancés.

Spoiler:
 


Dernière édition par Evan F. Rosier le Ven 24 Mar - 21:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5393



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Du pied gauche (paraît que ça porte bonheur) || Achlys Ven 24 Mar - 18:08

Le membre 'Evan F. Rosier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé PA 2' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Du pied gauche (paraît que ça porte bonheur) || Achlys

Revenir en haut Aller en bas

Du pied gauche (paraît que ça porte bonheur) || Achlys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Ecosse

 :: Ruines de Poudlard
-