POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Always [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | ORDRE DU PHENIX

| ORDRE DU PHENIX

avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 18/10/2015
Parchemins postés : 94



Pensine
Mon casier judiciaire est:
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 12PV
Severus Rogue


MessageSujet: Always [Solo] Dim 30 Oct - 23:38

Ne rien faire n'était pas vraiment dans les habitude d'un homme de la trempe de Severus Rogue. Sa blessure, stigmate de son courage face aux mangemort, en était un témoin éloquent. Elle était également la source de son inaction récente. Il n'était capable de marcher correctement et longuement sans ressetnir la moindre douleur que depuis quelques jours seulement, quoi qu'il aie pu prétendre face à Turman, la jeune femme qui l'avait soigné chez lui.  

Être faible, caché, et vulnérable n'était pas une situation qu'il trouvait confortable. Il ne se complaisait pas dans son enfermement et dans sa mise à l'écart de l'action véritable de l'Ordre du Phénix. Il se retrouvait seul, dans le silence béant de son existence. Seul face à ses doutes, ses faiblesses, ses blessures psychiques. Être solitaire et être seul étaient des choses bien différentes et de bien des façons. Solitaire, Severus Rogue l'avait souvent été dans sa jeunesse : il préférait le choix de l'isolement à la compagnie des gens qu'il méprisait. Mais seul il l'était devenu contre son gré. Cette situation s'était imposée à lui aussi sûrement que la météo s'impose à tout être humain. Il le vivait bien en apparence mais terriblement mal au fond de lui. Ca l'avait aigri, ça l'avait poussé à se replier sur lui-même. Ca l'avait brisé.

Il avait retrouvé un semblant de cohésion de groupe en rejoignant les Mangemorts à sa sortie de Poudlard. Il avait commis des exactions graves. Des tortures et des meurtres pour la plupart, au nom du Seigneur des Ténèbres et selon ses quatre volontés. Il n'avait pas rechigné à la tâche. Les gens avaient fait de lui la main de leur destruction en se montrant cruels avec lui tout sa vie. Il n'avait pas mal vécu cette période contrairement à ce que l'on pourrait croire vu le camps auquel il appartenait désormais. Severus n'avait aucun remord pour les actes atroces qu'il avait commis. Il avait juste cessé d'en être fier.

L'ancien professeur de potion était dans cuisine. Le silence y était profond alors qu'il finissait son assiette. Il mâchait lentement, perdu à moitié dans ses pensées alors qu'il procédait à la mastication dans le plus lent des rythmes. Il termina le dernier morceau de bacon sans hâte, croisant les couverts sur la porcelaine vide. Il se saisit de son verre contenant une mixture verdâtre qu'il but d'une traite sans sembler incommoder par le goût de la chose. Il sortit sa baguette d'un geste fluide pour nettoyer et faire se ranger la vaisselle d'un simple geste du poignet.

Il se leva et pris la direction de sa cheminée sans un regard. Il rentra dans l'âtre et s'empara d'une poigne de poudre de cheminette. Il esquissa un premier geste de lancé qu'il ne termina pas, marquant une forme d'hésitation. Il sembla réfléchir quelques longues secondes supplémentaires avant de lancer la substance magique à ses pieds en articulant sans le moindre bafouillement :


12 square Grimmaurd !


Les flammes émeraudes entourèrent rapidement la robe noire de Severus Rogue, le transportant dans l'immense maison londonienne des Black qui servait de QG à l'Ordre du Phénix. Il fit quelques pas dans le salon mine de rien avant que l'un des occupants de la baraque ne vienne le menacer de sa baguette : c'était une procédure habituelle, on n'est jamais trop prudent. Cette fois ci c'était Kingsley qui était présent, flanqué de très près par Bill et Fred Weasley. Schakelbott leur fit un geste pour qu'ils regagnent leurs activités alors qu'il s'approchait de Rogue de façon non hostile :

Severus vous auriez dû prévenir. Personne ne s'attendait à vous voir débarquer ici à cette heure-ci. Qu'est qu'on peut faire pour vous, un problème avec votre dos ?


Un rictus se dessina sur le visage de Rogue, clairement moqueur voir cynique, il ne put s'empêcher de répondre :

Je ne me rappelle pas qu'il fut-ce nécessaire de prévenir pour rejoindre le QG. Mais je prends note pour la prochaine fois...

Je ne suis pas venu pour vous. Je suis venu consulter le Tableau de Dumbledore. J'ai besoin de ses conseils. Il est toujours au dernier étage ?


Kinglsey rangea sa baguette alors qu'il répondait tout en faisant semblant de ne pas se montrer vexé par le ton de Rogue :


Oui il n'a pas bougé depuis la dernière fois.


Parfait.

Rogue passa en frôlant Kingsley, n'attendant même pas que ce dernier ne lui cède véritablement le passage. Il marcha silencieusement devant le tableau de Madame Black pour ne pas faire éclater une crise dans le rez-de-chaussée. Une fois à distance honorable, il commença à monter les escaliers quatre à quatre sans se soucier du bruit qu'il pouvait faire ce faisant. Il poussa la porte du grenier et découvrit dans la pénombre le tableau sur son chevalet. D'un geste routinier, il sortit sa baguette et alluma les diverses bougies de la pièce  avant de refermer la porte derrière lui.

La toile était immobile car Albus y était endormi. Rogue s'éclaircit la voix comme un homme poli l'aurait fait pour attirer l'attention. Le portrait s'anima soudainement sans un bruit et sursauta presque :


Ho Severus ! Vous ici. J'ose espéré que vos consultations à domicile ont été utiles n'est-ce pas ?

Rogue ne nia pas :

Elles le furent, d'une certaine façon. Je vous remercie d'avoir veillé à ce que des soins me soient apportés. Je doute que quelqu'un d'autre aie montré de la pugnacité pour convaincre un volontaire.


Dumbledore sourit de bon coeur et ne chercha pas à cacher l'évidence. Il préféra par contre changer de sujet :


Que me vaut cette visite ?

Rogue regarda le Tableau avec insistance, il ne fit pas de remarques mais il venait de se rendre compte qu'il mettait trop de valeur dans l'existence de cette toile. Elle n'était qu'un souvenir, certes matérialisé et avec lequel une interaction est possible. Mais il ne conversait pas vraiment avec Dumbledore, ou tout du moins pas entièrement, pas pleinement.

Je suis de nouveau opérationnel. Je suis prêt à reprendre la lutte où nous l'avions laissée. Mais je ne sais pas par où commencer. Il y a tellement à faire et si peu de gens pour entreprendre ces tâches. Faire tomber Malefoy de son statu semble être le plus important. Si nous reprenions le Ministère...

... l'Ordre gagnerait en légitimité mais perdrait du temps et de précieuses ressources à tenter d'en obtenir hypothétiquement de plus grandes. La campagne a été rude Severus. Nos efforts finalement vains. Il est impossible pour nous de prendre le pouvoir autrement que par la force des urnes désormais. Il faudra attendre la prochaine élection si nous voulons éviter la guerre civile. Et nous devons absolument l'éviter. Le monde de la magie n'est pas prêt à accepter ça et l'Ordre du Phénix, malgré ses qualités, n'a pas l'effectif pour remporter la victoire.

Poudlard est votre fait d'arme Severus. Sans vous il n'y aurait pas eut de suite à cette nuit. Vous avez offert au monde un sursis inattendu. Nous ne devons pas gâcher cette ultime chance en nous précipitant.


Rogue sembla contrarié mais n'en dit rien, il se contenta de rétorquer :


Le Seigneur des Ténèbres vit encore, quel glorieux fait d'arme est-ce là. Mon maléfice n'a pas marché alors que je ne l'ai pas échoué. Expliquez-moi ça. J'ai tout fait pour vous, tout risqué. J'ai joué ma vie et vous me parlez toujours par énigme. Je n'ai pas oublié notre discussion dans votre bureau. Votre vision du juste sacrifice du fils de Lily Potter. Votre promesse que cela rendrait le Seigneur des Ténèbres vulnérable. Au mieux un erreur au pire un mensonge.

Le Dumbledore du portrait sembla accuser le coup mais il répondit avec un ton de la plus grand bienveillance.

Ma vie n'est que la succession d'erreurs plus terribles les unes que les autres. Mais aucune d'elle n'était prévisible et celle-ci peut encore être réparée...


to be continue.

____________________________________
DC : Lucius Malefoy
Origins : Léon Brom, Gauthier Paravell, Lord Voldemort, Stanley Hodge, Naesala Gamp
Merci d'adresser tout mp préférentiellement sur le compte de Léon Brom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Always [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Autres Lieux

 :: Reste du Monde :: Demeures
-