POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Event n°4 : La réouverture de Poudlard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR

avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 244


Maître du Jeu


MessageSujet: Re: Event n°4 : La réouverture de Poudlard Jeu 17 Nov - 13:00


  La réouverture de Poudlard


 

Situation après le Tour 1 :

Le temps sembla se suspendre pendant l'élocution de Lucius Malefoy, mais très vite, la cohue que la foule empaquetée dans un atrium trop étroit repris ses droits dans une entropie croissante au bruit incomparable.

Les réactions fusaient de part et d'autre de la place du Ministère de la Magie. On ne pouvait pas prétendre que l'unanimité soit présente dans ce grand hall. Des cris réclamaient la démission de Lucius suite à ce déni de responsabilité, suite à ce que certains qualifiaient, grâce à l'anonymisation que la foule compacte impliquait, de manoeuvre honteuse. Ces invectives étaient sans le moindre doute les plus nombreuses et celà était normal. La décision prise n'avait pas pour vocation d'être populaire ou populiste. Elle était profondément opposées aux valeurs sorcières habituelles et l'ambiance de l'Atrium s'en ressentait. La pression montait doucement alors que Yaxley était dans l'incapacité de répondre à des questions aussi nombreuses que véhémentes.


Tour 2 :

L'ensemble des personnages, à l'exception des membres du ministère, des Mangemorts et d'Hypérion sont coincé pour ce tour dans la foule : impossible pour vous de vous extraire. Ce qui était un rassemblement passif devient de plus en plus tumultueux : vous êtes bousculés, vous voyez des gens crier et quelques baguettes commencent à se sortir dans la foule. La tension monte. A vous de vous positionner dans cette colère grandissante : chercherez vous à fuir, à calmer le jeu, à exprimer votre mécontentement ? Les choix sont variés et libres, mais votre prochain tour devra être teinté d'une prise de position par rapport à ce mouvement de foule.

Pour les membres du Ministère et Drago: La foule est de plus en plus agitée. Votre devoir implique de choisir entre rester pour la tempérer et aller chercher des renforts. Il n'y a pas de décideurs et les services de protection du Ministre vous laisse dans la panade vous et Yaxley. Ce dernier beugle comme un putois des ordres assez désorganisé, visiblement surpassé. Votre libre arbitre est votre meilleur atout pour le moment. Vous pouvez vous considérer comme une quarantaine sur place, mais très séparés. La foule vous surclasse en nombre mais vous avez l'avantage du terrain : vos positions sont extérieures à la foule, la circonscrivant dans votre rayon d'action tout en vous extrayant de celui de cette foule. La recherche de renfort vous assurera un meilleur nombre mais vous privera de cet avantage si les choses s'enveniment.

Pour le Ministre, Hypérion et Chapman : les services de protection du Ministre de la magie agissent sans vous demander votre avis et vous évacue vers les ascenseurs. Vous êtes conduits dans le Bureau du Ministre et vous y resterez a minima deux tours, le temps que les choses se tempèrent. Vous êtes libre de lutter et de chercher à vous échapper. Vous pouvez lancer un dé d'un PA inférieur à votre niveau pour essayer de fuir, seule le résultat "réussi" vous assure l'efficience de votre manoeuvre.


Le Tour 3 sera lancé dans une à deux semaine, vous pouvez poster autant de fois que vous voulez durant cette période !


 





 
   crazyoilmachine pour Poudnoir


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Porte parole et responsable communication du MpM
    | Porte parole et responsable communication du MpM

avatar
Date de naissance du joueur : 04/02/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 24/09/2016
Parchemins postés : 4



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: Non évalué
Ma résistance magique est de: Non évaluée
Charles L. Harper


MessageSujet: Re: Event n°4 : La réouverture de Poudlard Jeu 17 Nov - 16:01


Cohue et panique, ça doit être le rêve absolu de tout politicien. Charles Harper ajusta sa cravate. Entouré de quelques membres du MpM, il représenterait officiellement l'opposition merliniste à la conférence de presse concernant la réouverture de Poudlard que tenait ce jour là Lucius Malefoy. Le peuple gronde, et c'est bon pour nous. Le manque de prévoyance du régime – et il ne parlait même pas l'absence de réouverture de Poudlard – était hallucinant. Il fallait bien se douter qu'il ne pourrait pas toujours gouverner en faisant des cadeaux et en se préoccupant du peuple que pour lui faire payer des taxes , non ? C'était une erreur grossière de lui donner le ministère. Il n'a aucun sens des réalités. A vrai dire, Charles trouvait même que c'était une erreur de débutant. Aucun mangemort ne trouvait grâce à ses yeux, mais au fil de sa carrière politique, il en avait assez cotoyé, toujours avec beaucoup de dégoût, pour savoir que beaucoup étaient plus compétents que Lucius Malefoy.

Il ne pourra pas tenir plus d'un an, maintenant, il faut absolument que nous gagniions la prochaine fois, sa ns ça, c'est fichu. Le peuple est encore avec nous, mais les gens s'habituent vite à l'autorité. Qu'on leur donne des vacances et ils oublient. Il suffira de remplacer Malefoy par un type plus ferme, et du moment qu'ils ont l'ordre, qu'on tue leur voisin, ça, ils s'en ficheront comme de la première culotte de Rowena Serdaigle. L'élection de Lucius Malefoy était paradoxalement une chance. Si FP avait proposé un autre candidat, on était fichus.

Arrivé au Ministère avec quelques conseillers, il fut immédiatement pris à parti par des journalistes, à qui Charles répondit d'un ton mesuré et conciliant – il était toujours mesuré et courtois, mais il disait toujours les choses et ne lâchait jamais un interlocuteur s'il savait avoir raison dans un débat.

« L'opposition que je représente est décidée à s'inscrire dans une démarche constructive. Nous attendons de connaître les propositions concrètes de monsieur Malefoy pour que la reprise des enseignements pour nos enfants se passe dans les conditions les meilleures et les plus libres possibles. Nous interrogerons le ministre s'il n'est pas assez précis et si nous ne sommes pas convaincus, le parti présentera dans le courant du mois une proposition alternative. »


Après quoi il s'en fut direction l'Atrium, déjà bondé. Rosier, les vautours habituels puristes, sécurité renforcé, notre paon blond en chef...on va bien rire. Et effectivement, on rit un peu, et surtout, la foule gronda beaucoup. Rejoint par Juliet Birch, une amie rencontrée au parti, Charles sourit avec amusement lorsqu'elle lui dit que ce n'était pas la catastrophe annoncée :

« Tu me connais, je pourrais te donner des milliers de raisons de construire des barricades juste après ce discours. Attendons de voir ce que dit Yaxley, mais entre un enseignement au ministère et une école dirigée par un mangemort, pour l'enseignement libre, c'est raté. Je pense qu'on peut aussi oublier l'enseignement efficace, ils n'ont pas l'air de savoir eux-mêmes si les élèves redoublent ou non... »


Lorsque Yaxley arriva, la pagaille prit un tour définitivement anarchique. Charles abandonna rapidement l'idée d'aller le voir personnellement pour lui poser des questions, c'était peine perdue, et lança à Jule :

« On ferait mieux de partir, avant que ça ne dégènère. Et les élèves ne devraient pas rester là-non plus... Ou est-ce qu'est passé leur sécurité, on ne va pas devoir faire venir celle du parti pour faire le boulot à leur place, tout de même. »
Toujours très flegmatique et très calme, il continua : « Je ne peux même pas voir la sortie...allons, messieurs-dames, un peu de calme, écoutez le directeur Yaxley. »

Un comble, c'était lui qui devait demander ça.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Directeur de la Justice Magique
    | Mangemort ;; Directeur de la Justice Magique

avatar
Date de naissance du joueur : 08/04/1988
Âge du joueur : 29
Arrivé sur Poudnoir : 27/06/2016
Parchemins postés : 80



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 13PV
Chapman Rosier


MessageSujet: Re: Event n°4 : La réouverture de Poudlard Jeu 17 Nov - 16:03

Chapman Rosier n'aimait guère la tournure que prenait les choses. alefoy avait encore une fois mal géré, et avec une telle attitude, rien ni personne n'allait pouvoir empêcher un scandale d'éclater, voire une émeute si personne ne faisait rien. Les gens paniquaient, les esprits s'échauffaient : pas étonnant avec une ambiance si électrique*. Et qui allait devoir sauver la situation ? Lui, encore une fois. Chapman songea avec son habituelle froideur qu'il était décidemment très mal entouré. Malefoy avait le mérite de satisfaire une partie de l'élite sang pure, qui à défaut d'être intéressante sur le plan politique, était assez idiote pour suivre le mouvement comme des moutons tant qu'on leur donnait assez de privilège – en soit même, c'était scandaleux et ils n'avaient plus une once de morale, ce qui montrait bien la décadence de la société occidentale sang pure – ce qui pouvait être bien utile. Mais c'était bien la seule qualité – et encore, en était-ce vraiment une ? Ou était le champion politique dont ils avaient besoin pour servir les intérêts du purisme et du seigneur des Ténèbres ?

Alors qu'il s'interrogeait ainsi et se demandait comment tout cela allait tourner . Yaxley réussissait à peine à se faire entendre. Rygger était un bon théoricien, il ferait sans doute un bon directeur de Poudlard, mais sur le plan de l'efficacité et de la sécurité, il était tout à fait nul. Pas étonnant qu'il n'ait pas réussi à attraper Potter et ses complices, il ne parvenait même pas à dominer de la voix une salle pleine de sang mêlés minables. Cela dit, la sécurité semblait elle aussi paniquer, sous les ordres contradictoire du directeur de Poudlard. Curieusement, on entraina Chapman avec le ministre, malgré ses véhémentes protestations :

« Cessez immédiatement ces enfantillages, je n'ai pas besoin qu'on me mette à l'abri dans un bureau ! Lachez moi tout de suite, c'est un ordre de votre supérieur direct, obéissez ! »

Ils étaient presque dans l'ascenseur, d'ailleurs. Voyant que ses ordres, qui, à défaut d'être polis, étaient au moins clairs, n'étaient guère exécutés, le vieux mangemort lança avec une précision et une détermination absolue un expulso qui expédia les deux mangemorts qui le retenaient à terre.

« Je m'attendais à mieux de votre part, Wilkes et, vous aussi Selwyn. Vous restez avec le ministre. Quant à monsieur Nott, je suppose qu'il est trop tard pour l'empêcher d'assister au désastre de cette conférence de toute façon. Si tu arrives à te libérer, Hypérion, bien sûr. »

Ce n'était pas une défaite personnelle, même si cela était tout à fait nuisible pour le régime : tout cela était la conséquence de l'irresponsabilité de Lucius Malefoy, Chapman ne faisait que recoller les morceau. Plantant là les autres, il redescendit rapidement à l'Atrium, où le chaos régnait. Il fallait qu'il tente de répérer les autres agents de sécurité, faire évacuer sa petite fille et neutraliser les fauteurs de trouble. Réussissant à se frayer un chemin jusqu'à Anne Fraser, il avisa Drago Malefoy, son petit neveu, un peu plus loin et lui fit signe de les rejoindre. Rosier était loin d'être idiot : son domaine était le droit plus que l'action, et ses consignes seraient générales, laissant à la sécurité assez de marge de manœuvre pour apprécier la situation sur le terrain tant qu'elle restait dans le cadre qu'il prescrivait

« Le Ministre est en sécurité en haut. Je vais essayer de faire évacuer Yaxley, mais il va falloir que vous trouviez quelque chose pour faire revenir le calme ici. Sortez moi ceux qui sont les plus énervés. Vous avez l'autorisation de cogner sur ceux qui résistent, même si c'est l'opposition, je me fiche qu'ils se plaignent, ils n'avaient qu'à faire passer un simple communiqué. Evitez les blessés parmi les élèves et parents si possible, mais faites au mieux si non. »

Il fallait qu'il trouve Alice, aussi. Absolument.

____________________________________

Winter.
What are u doin' ? Tryin' to live ? Tryin' to fight ? × by lizzou.


Dernière édition par Chapman Rosier le Ven 18 Nov - 18:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR

avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5196



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Event n°4 : La réouverture de Poudlard Jeu 17 Nov - 16:03

Le membre 'Chapman Rosier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé PA 3' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | Stagiaire du Ministère de la Magie
    | Stagiaire du Ministère de la Magie

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 16
Arrivé sur Poudnoir : 28/09/2016
Parchemins postés : 51



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: Non évalué
Ma résistance magique est de: Non évaluée
Athénaïs H. Moreau


MessageSujet: Re: Event n°4 : La réouverture de Poudlard Sam 26 Nov - 20:40

Athénaïs n'avait pas été étonnée plus que ça de croiser Drago ici, étant donné que son père était le Ministre de la Magie. D'ailleurs, en pensant à ça, la jeune femme se fit la remarquer qu'elle était bien en train de discuter tranquillement avec le fils du dirigeant du monde Magique. Ce n'était pas anodin. Bon, il aurait pu être un simple homme comme les autres qu'Athénaïs ne l'aurait pas traité différemment. Elle n'aimait pas faire de distinction et, au final, le statut de Drago lui importait peu.

- Drago ! s'exclama-t-elle une fois qu'il fut devant elle. Ravie de te revoir également !

Athénaïs, finalement, aimait plutôt bien Drago, même s'il ne s'était pas montré très agréable durant leur première rencontre. Cependant, il avait un regard qui la mettait légèrement mal à l'aise. Elle avait toujours l'impression qu'il la passait aux rayons X, qu'il essayait de voir à travers elle. C'était déstabilisant, et la jeune femme ne parvenait pas à s'y faire.

- Ah, euh... Merci, sourit doucement la jeune femme devant le compliment. Ton costume te va très bien aussi.

La jeune femme n'avait pas l'habitude de recevoir de compliments, ni d'en donner, et cela se voyait dans sa façon de réagir. Elle se sentait maladroite, gauche, comme si elle ne savait plus comment se tenir et réagir, alors que c'était pourtant une simple discussion. Enfin... c'était comme ça qu'elle voyait ça, elle.

- Eh bien... , souffla Athénaïs lorsque Drago lui demanda ce qu'elle pensait du discours de son père. Je ne vais pas dire que je ne m'attendais pas à ce qu'on nous annonce que la reconstruction de Poudlard serait plus longue que prévue. Se l'entendre dire de vives voix est pourtant clairement désagréable. En revanche, je suis contente de voir qu'on tente de trouver des solutions pour que les élèves puissent continuer à étudier. En tout cas, je suis contente que les professeurs soient conservés ! Ça aurait été dommage de les perdre.

À vrai dire, Athénaïs ne savait trop que penser du discours du père de Drago. Elle pensait que c'était une bonne chose de tenter de trouver des solutions pour pallier au manque de Poudlard, mais... Enfin, il était évident que le Ministère n'avait pas les moyens d'accueillir autant d'élèves. Cela allait être un bazar sans nom et nombre de jeunes allaient considérer cette alternative comme quelque chose d'optionnel. Elle ne serait pas étonnée qu'on vienne un jour la trouver, dans quelques mois, pour lui dire que Danny avait manqué des cours...

Soudain, alors qu'elle allait demander à son tour à Drago ce qu'il pensait de tout ça, quelqu'un la bouscula par-derrière, la projetant contre le jeune homme. Ce n'est alors qu'à ce moment que la jeune femme se rendit compte de la tension qui montait dans la foule. Elle regarda autour d'elle, soudainement inquiète. Des cris commençaient à se faire entendre, un grondement sonore montait des gens regroupés. Athénaïs put même voir une baguette sortir de sous une cape. Elle écarquilla légèrement les yeux. Non mais... Qu'est-ce qu'il se passait ? Attrapant une personne qui passait à côté d'elle, la jeune femme la questionna.

- Quoi ?! Vous voulez rire ? Vous croyez qu'on va accepter de confier nos enfants à ces gens ?! s'exclama la femme avant de lancer un regard furieux à Drago et de repartir.
- Que...

La jeune femme ne comprenait plus rien. Elle n'était pas réellement branchée politique, même si elle faisait partie du Département de la Justice Magique, aussi ce débat la dépassait-il un peu, mais elle trouvait tout de même la réaction exagérée. Certes, ce n'était pas la solution attendue, et elle était même plutôt décevante. Mais bon, quand même. Faire un esclandre en plein Ministère, ce n'était pas ce qu'il y avait de mieux à faire.

- Je vous en prie, calmez-vous ! s'exclama-t-elle en voyant de plus en plus de personnes sortir leur baguette. Drago, il faut faire quelque chose, dit-elle alors en se tournant vers le jeune homme à ses côtés.

Elle savait bien dans quelle situation délicate il se trouvait, mais à elle seule, elle ne pouvait rien faire. Elle n'était qu'une sorcière parmi tant d'autres. Elle n'avait pas le pouvoir d'imposer le calme à tous ces gens, alors que Drago, lui, il avait le statut et l'autorité pour. Alors c'était à lui d'agir.

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    | Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort

avatar
Date de naissance du joueur : 19/12/1996
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 16/09/2016
Parchemins postés : 187



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Drago Malefoy


MessageSujet: Re: Event n°4 : La réouverture de Poudlard Mar 29 Nov - 22:23


Lorsqu'il abordait une fille, Drago prenait toujours soin de se montrer sous son meilleur jour. Athénaïs ne faisait pas exception, il en faisait même plus avec elle. C'est que parmi toutes les autres, il voulait absolument faire d'elle sa conquête. Il fallait dire qu’en plus de cette attirance envers elle, il ne s’ennuyait pas de sa présence. Elle n’était pas comme toutes les autres à jacasser pour ne rien dire, à se dandiner devant lui et se croire assez importantes pour qu’il s’intéresse à elles. Alors qu’avec Athénaïs, il arrivait à trouver la conversation agréable, malgré tout ce qu’il pouvait penser des sang-mêlés. C’est pourquoi il n’assumait pas vraiment cette rencontre, mais il ne devrait pas être trop difficile de se cacher d’un quelconque membre de sa famille. De là, ni sa mère, ni un cousin, ni un oncle ne pourrait l’apercevoir. Au moins, personne ne pourrait voir son sourire sincère – autant dire qu’ils étaient rares – lorsque la jeune femme affirma qu’elle était également ravie de le voir, signe qu’il avait fait bonne impression la dernière fois. Il lui en faudrait beaucoup pour lui faire dire qu’il appréciait Athénaïs, quand bien même c’était le cas, mais au moins ce simple sourire était là pour le prouver.

Il ne chercha pas à la couper ou à prendre un air dédaigneux lorsque Athénaïs lui exposa son avis sur la situation. Bien sûr, lui se rangerai quoi qu’il arrive du côté de son père et approuvait sa décision, même s’il n’avait guère envie d’avoir ses sales mômes dans les pattes. Peut être qu’une sélection pourrait être faite pour ne pas accepter les Sang-de-Bourbe ? Gardant cette idée dans un coin de la tête, il se dit qu’il lui fallait parler avec son père pour connaître son avis en détail. Quant à Athénaïs, elle prouvait une nouvelle fois à Drago qu’elle n’était pas idiote. Malgré sa déception quant à la non réouverture de Poudlard, elle semblait clairement satisfaite que le Ministre fasse de son mieux pour éduquer les élèves écervelés du pays. Drago se rappela du petit frère de la demoiselle, il lui était évident qu’elle se souciait grandement de sa scolarité. Essayant de cacher une moue dégoûtée, Drago pria pour ne pas avoir à tomber sur cet ado idiot quand les cours reprendront. Contrairement à sa sœur, Drago ne portait aucun intérêt au jeune garçon.

Concernant les professeurs, Drago aurait bien fait quelques choix différents, et connaissait de très bons sorciers parmi les Mangemorts bien plus à même de donner des cours. Mais il n’avait pas son mot à dire sur la question, bien qu’il attendait de plus amples informations de la part de son père. S’apprêtant à donner également son point de vue, Athénaïs fut aussitôt bousculée par une vieille mégère, la propulsant contre lui. L’attrapant solidement par les bras pour ne pas qu’elle tombe, il lança un regard noir empli de haine à la citoyenne malpolie, qui s’éloigna comme elle était venue. Mais rapidement, Drago se rendit compte que la foule commençait à s’agiter et se resserrer autour d’eux. Le jeune blond attira Athénaïs à lui une nouvelle fois pour lui faire éviter de se faire embarquer par un groupe d’ados furieux. Nullement gêné par cette proximité, Drago se concentrait d’autant plus sur l’agitation ambiante. Il ne remarqua même pas que malgré lui, il essayait de protéger Athénaïs des sorciers alentours qui ne cessaient de bouger et de crier.

La jeune femme attrapa une dame par le bras pour avoir quelques explications, mais la sorcière fut particulièrement mauvaise avec eux. Drago remarqua clairement son regard furieux contre lui, et s’apprêta à jouer à son tour de son venin, mais celle-ci était déjà partie. Plein de colère et d’incompréhension, il regarda tout autour de lui la foule s’animer furieusement.

    ▬ Mais qu’est-ce que..


Toujours en tenant Athénaïs près de lui pour qu’elle ne soit pas embarquée par la cohue, Drago pensa d’abord à la protéger et faire cesser cette mutinerie. Dans d’autres circonstances, il aurait probablement fuit pour aller chercher de l’aide et ne pas se retrouver seul face à une bande de sorciers en colère. Il se sentait particulièrement insulté de voir toute la communauté sorcière se révolter contre les décisions de son père, et n’acceptait pas qu’on s’en prenne au Ministère. Écumant de rage, il hocha vigoureusement la tête lorsque Athénaïs lui intima d’agir. Sortant vivement sa baguette, il se fit imposant et imposa à la foule autour de lui de s’éloigner pour faire un cercle, pour lui laisser de la place. L’agitation et les hurlements étaient totale, si bien qu’il dû hausser le ton et se montrer catégorique, presque dangereux.

    ▬ Je vous conseille vivement à tous de vous calmer, siffla-t-il froidement à la foule autour de lui, brandissant sa baguette face à tous. Ce n’est pas en beuglant comme de vulgaires moldus que vous serez écoutés.


Quelle bande d’imbéciles. Ils étaient mécontents et se comportaient comme une horde de gnomes idiots. Déjà peu satisfait que l’on n’accepte pas les décisions de son père, Drago était encore plus fâché de voir que ces sorciers de bas étages se croient capables de se tenir comme des sagouins au sein même du Ministère. Bien décidé à agir, de un pour remettre de l’ordre et pour asseoir son pouvoir et sa position et de deux, peut être aussi pour un peu impressionner Athénaïs. Autour de lui, les gens s’étaient un peu écartés, même s’ils le regardaient avec haine. Toujours sa baguette en avant et le regard dur et supérieur, il les dévisagea un par un, leur faisant bien comprendre qu’ils n’avaient pas intérêt à faire un pas de plus.

    ▬  Viens, écartons nous de cette bande d’abrutis avant que nous soyons embarqués dans cette cohue absurde. fit-il en attrapant Athénaïs par le bras. Pousse-toi de là crétin, grogna-t-il en heurtant un jeune homme aussi furieux que ses congénères.


Emportant la jeune femme avec lui, prenant bien soin à ce qu’elle ne soit pas bousculée de toute part, Drago se fraya tant bien que mal un passage, menaçant chaque personne de sa baguette pour écarter les plus téméraires. Tant bien que mal, il parvenait à avancer, tournant à quelques reprises la tête pour vérifier qu’Athénaïs était toujours près de lui, même s’il ne lui lâchait pas le bras. Il dû menacer maintes fois des personnes qui venaient l’insulter ou qui maintenaient leur position, mais finalement, il parvint à s’extirper de la foule. Non loin de lui, d’autres Mangemorts ou employés du ministère essayaient tant bien que mal de contenir la colère grandissante du peuple. Prenant soin de placer la jeune femme derrière lui en guise de protection, Drago tendit de nouveau sa baguette vers les effrontés et chercha sa mère des yeux. Il voulait s’assurer qu’elle était en sécurité, mais se dit qu’elle était capable de se débrouiller face à ces idiots.

Soudainement, un jeune homme sembla prit d’un courage inconscient et s’extirpa de la foule pour lui hurler dessus. Aussitôt et dans un regard noir, Drago pointa dangereusement sa baguette vers lui, prêt à prononcer le moindre sort si cet imbécile osait s’approcher encore plus près.

    ▬  Toi ferme la ! Je n’hésiterais pas une seconde à utiliser ma baguette si tu fais un pas de plus ! Vociféra-t-il, rempli de rage.


Les deux hommes échangèrent de longs regards pleins de mépris, mais l’autre sembla comprendre qu’il n’aurait que des ennuis s’il s’attaquait à Drago, et recula d’un air méfiant. Le fils du ministre, bien qu’étant capable de se défendre seul, savait que des renforts allaient venir et que d’autres essayaient aussi de tempérer la foule.

Au loin, il aperçut son oncle Chapman lui faire de grands gestes. Prenant soin à cacher Athénaïs derrière lui, il lui demanda de rester en retrait, il reviendrait dans quelques secondes. Rejoignant Chapman et les autres, il écouta attentivement ses ordres. Satisfait d'avoir l'occasion de s'en prendre à ceux qui se montraient trop perturbateurs. Hochant vigoureusement la tête en signe de compréhension, il retourna vers Athénaïs, pour s’assurer qu’elle allait bien. Cet élan de générosité et de protection ne lui étaient en aucun cas habituels, mais il n’avait pas la tête à se le faire remarquer. Au lieu de fuir et de la laisser plantée là, il avait choisit de prendre soin d’elle, au risque de se faire voir par d’autres sang-purs. Pour une fois, son instinct avait prit le pas sur sa morale douteuse. Espérons qu’il ne s’en rende pas compte trop tôt.

    ▬  Ça va, tu n’as rien ?


Maintenant, il allait devoir faire son job. Et il y prendrait peut être un malin plaisir.
© Imaginary pour Epicode

____________________________________

No one notice your tears,
No one notice your sadness,
No one notice your pains,
But they all notice your mistakes.

And now I'm paralyzed.

 
(c)maddie sur epicode.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Poufsouffle ;; 5ème année

| Poufsouffle ;; 5ème année

avatar
Date de naissance du joueur : 19/12/1996
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 28/10/2016
Parchemins postés : 78



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Achlys Kaustas-Deketh


MessageSujet: Re: Event n°4 : La réouverture de Poudlard Sam 3 Déc - 21:21


Sur la pointe des pieds, Achlys cherchait en vain une tête connue. La foule était si vaste qu'elle ne voyait que des touffes de cheveux dépasser ça et là, toutes aussi brunes ou blondes les unes des autres. Grognant de mécontentement, elle se dit que la pièce était bien trop grande pour que la chance soit avec elle. De plus, l'assemblée commençait à se resserrer autour d'elle. Des protestations et des cris fusèrent de toute part, jusqu’à ce qu’il n’y ai bientôt plus qu’un brouhaha ambiant. Visiblement, nombre étaient les sorciers à être du même avis qu’elle, le ministère se moquait bien d’eux en accueillant les élèves en son sein. Achlys n’était certes pas une sorcière professionnelle férue de magie, mais elle était certaine qu’avec des efforts et suffisamment de bons sorciers, Poudlard aurait pu être remit sur pieds depuis longtemps. Une année n’était pas assez suffisante pour reconstruire une école à coup de magie ? Même si elle trouvait que la foule commencer à s’exciter un peu trop, elle était bien d’accord avec la situation. Elle, elle voulait retourner à Poudlard, retrouver la salle commune chaleureuse des Poufsouffles et les cours fascinants de métamorphoses ou de soins aux créatures magiques. Hors, ce n’est pas au Ministère qu’elle pourrait voir une licorne ou un niffleur, quelle pagaille ce serait. Elle s’imaginait déjà déambuler dans les couloirs du Ministère et tomber sur un Mangemort ou un membre du FP, des frissons lui parcoururent le dos à cette idée.

Alors qu’elle essayait en vain de se frayer un chemin dans ce rassemblement animé, elle se fit bousculer à plusieurs reprises. Les gens autour d’elle étaient si agités qu’elle ne parvenait plus à avancer sans se faire marcher sur les pieds ou se prendre un coup de coude dans les côtes. Elle se sentait malmenée de droite à gauche, quand elle échoua contre quelqu’un. Aussitôt, le jeune homme qu’elle venait de bousculer s’excusa. Au moins un qui savait se comporter, parmi tous ces malpolis qui la poussaient de toute part.

    ▬ Oh non, il n'y a pas de mal… C’est ma faute.


A première vue, le garçon avait approximativement son âge, et devait probablement être encore scolarisé. Cependant, Achlys n’avait aucun souvenir de l’avoir vu un jour à Poudlard. Elle ne connaissait pas tout le monde, mais généralement elle savait remettre un visage. La jeune fille s’apprêtait à lui demander son nom, et probablement avec sa maison à Poudlard, mais elle se fit de nouveau bousculée, et pas de main morte. Offusquée, elle chercha des yeux celui qui l’avait poussé, mais la foule se mouvait bien trop rapidement. Tout autour d’eux, il n’y avait plus qu’une marée de personnes qui criaient au scandale ou essayaient de se sortir de là.

    ▬ Tout ceci prend de trop grandes proportions ! Ils ne vont tout de même pas se battre dans le Ministère ?



Au loin, Achlys parvenait à entendre des ordres lancés par les Mangemorts ou les membres du Ministère, essayant probablement de clamer le jeu. Prise de panique, Achlys se demanda comment allaient ses frères, probablement séparés par toute cette pagaille. Tout ce qu’elle voulait, à présent, c’était les rejoindre et qu’Egéon les sorte de là. Mais elle avait beau cherché, il n’y avait que ce garçon près d’elle qui pouvait potentiellement l’aider.

    ▬ Poussez-vous, je compte bien me faire entendre ! S’écria un vieil homme en bousculant les deux adolescents, la baguette en avant.
    ▬ Mais enfin…


Propulsée de nouveau contre le jeune garçon, Achlys se sentit perdue par toute cette agitation. Si elle avait été majeure, peut être aurait-elle sortie sa baguette et utilisé un sort de défense, mais elle était totalement impuissante. Détestant cette sensation d’être inutile, elle se tourna vers le jeune homme, espérant qu’avec son aide, ils pourraient peut être faire quelque chose. Déterminée, elle s’adressa à lui avec l’espoir qu’ils seraient sur la même longueur d’onde.

    ▬ Il faut faire quelque chose, tu ne crois pas ?
© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR

avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 244


Maître du Jeu


MessageSujet: Re: Event n°4 : La réouverture de Poudlard Mar 20 Juin - 10:54


La réouverture de Poudlard





Situation au tour 3.

La cohue régnait de façon infernale. Le Ministère avait probablement sous-estimé la grogne de toutes ces familles en colère, et peut-être le MpM en avait-il fait de même, malgré toutes ses bonnes intentions pourtant si clairement affichées. Malgré les appels au calme de tous les officiels, de tous bords confondus d'ailleurs, ce dernier ne semblait pas décidé à revenir. Dans le vacarme ambiant, c'était le chaos qui s'affirmait en maître, et il était évident que personne ne maîtrisait plus rien de ce qui se passait dans l'Atrium. Yaxley, perdu dans la foule, semblait vouloir faire le vide autour de lui, au milieu d'une masse compacte de personnes agressives, en réalité en assez petit nombre, la plupart des gens voulant simplement se frayer un chemin pour sortir, n'hésitant pas, pour cela, à commencer à échanger des coups avec leurs voisins. Inutile de préciser que le Ministre Malefoy ne comptant pas revenir, la situation était des plus confuses, malgré les efforts des membres de la sécurité du ministère pour tenter de se rallier entre eux.

Le but était à présent moins d'empêcher les débordements que de faire évacuer la salle, à commencer par le directeur Yaxley, qui causait plus d'ennuis aux mangemorts chargés de faire régner l'ordre qu'il n'aidait à résoudre ceux qu'ils avaient déjà. Plus généralement, il était certain que faire évacuer l'Atrium était le seul moyen de sortir de la crise, car c'était le confinement, suivi de l'effet d'annonce qui ajoutait à l'ambiance électrique. Il fallait donc y remédier au plus vite. Dans la théorie, les directives du directeur Rosier étaient bonnes : sortir les plus agités permettaient un semblant de calme pour faire quitter les lieux à la masse qui paniquait et grognait. Mais cela était tout simplement inapplicable : le lieu était une cocotte-minute prête à exploser avec tous les pires dégâts et conséquences envisageables. Autant donc, jugea la sécurité, protéger le directeur Yaxley pour commencer.

C'est sans doute la poursuite de cet objectif qui précipita les événements. Car alors qu'ils avaient presque atteint le nouveau directeur de Poudlard, bataillant ferme avec les militants et parents en colère, un sort fusa au niveau de la foule. Qui le lança originellement ? Nul ne saurait le dire. Peut-être de Yaxley lui-même, qui semblait céder violemment à la colère et à la panique. Toujours fut-il que cela entraîna une violente réaction en chaîne, conduisant les plus radicaux des merlinistes, contre toutes les indications des responsables de l'Ordre du Phénix ou du Mouvement pour Merlin, à riposter, tirant à l'aveugle, croyant voir des ennemis partout. Partant, les mangemorts commencèrent à se battre eux aussi : ces duels confus, brouillons, incontrôlables, débouchèrent sur une vague de panique énorme, inarrêtable. Les gens s'écrasaient, se poussaient, pour sortir. Cela eut au moins le mérite de vider l'Atrium de la foule compacte qui s'y était entassée. On comptait cependant de multiples blessés, qu'il fallut faire transporter en urgence à Sainte-Mangouste – dont le directeur Yaxley. Les arrestations ne tardèrent pas à suivre : c'étaient après tout des militants merlinistes qui avaient perturbé le bon déroulement des discours...

HRP:
 




crazyoilmachine pour Poudnoir


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event n°4 : La réouverture de Poudlard

Revenir en haut Aller en bas

Event n°4 : La réouverture de Poudlard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Ministère de la Magie :: Niveau 8, Atrium
-