POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Caroline Flemmings | much ado about nothing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


    | Assistante au département des transports ;; MpM
    | Assistante au département des transports ;; MpM

avatar
Date de naissance du joueur : 29/12/1997
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 25/11/2016
Parchemins postés : 22



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: Non évalué
Ma résistance magique est de: Non évaluée
Caroline Flemmings


MessageSujet: Caroline Flemmings | much ado about nothing Ven 25 Nov - 19:56


Caroline Flemmings


Identity



Mon nom  est Caroline Flemmings mais on me surnomme parfois Line. J'ai 27 ans. Je suis originaire de Londres où j'ai vu le jour le 9 septembre 1972. Je suis actuellement célibataire. J'ai étudié à Poudlard, chez les Serdaigle et je travaille comme assistante au département des transports magiques, service de régulation des cheminées. Je suis sang mêlé. Ma baguette est en pin, assez souple,  ventricule de dragon, 26 centimètres et mon patronus est un nifleur.Enfin, on dit que je ressemble à Jenna Coleman.

We know who you are...


♦ Famille : Les Flemmings sont une petite lignée de sorcier, bien qu’assez ancienne : on retrouve les premières traces de leur existence aux Pays Bas, aux alentours des années 1600, sous un autre patronyme. Après leur arrivée sur le sol anglais, les seules mentions qui sont faites de ce nom sont dans les registres des départements des accidents et catastrophes magiques. En effet, cette famille de de tisserands et de marchands était connue pour « oublier » de dissimuler sa marchandise magique à ses clients moldus, ce qui ne fut pas sans causer d’incidents.

Actuellement, on recense trois membres qui officient encore chez les vivants : Amanda Flemmings, son mari Henry et leur fille Caroline. Si son père n’a pas connu sa mère, la grand-mère maternelle de Caroline a joué un rôle important dans sa vie, ses lettres douces et ses plumes en sucre étant une grande source de réconfort lorsque les choses se passaient mal à Poudlard. Malheureusement, cette dernière est décédée de le jour de la bataille de Poudlard, mais de raisons tout à fait indépendantes de celles-ci, puisqu’elle a simplement effectué la mauvaise chute de trop dans les escaliers… Ceci n’étant pas créer de confusions cocasses (à condition de partager l'humour des Flemmings).

Henry, maintenant à la retraite, a travaillé toute sa vie en tant que Médicomage à Sainte Mangouste. C’est d’ailleurs là qu’il a rencontré sa femme, venue consulter à la suite d’un incident lié à une tasse à thé mordeuse un peu trop virulente. Lors de sa scolarité, il était à Poufsouffle. Quant à Amanda, c’est une ancienne Gryffondor. Elle a travaillé un temps dans la pâtisserie magique, métier qu’elle arrêtera lorsque son premier ouvrage Introduction au tricot magique, où comment ne plus vous ruiner chez madame Guipure rencontra un vif succès chez les amateurs de la discipline et lui assura de petits articles réguliers dans divers journaux féminins et revues pour séniors du monde magique.  Merlinistes discrets, on ne leur connait pas d’implication dans les moments décisifs de ces dernières années.

Toute la petite famille réside dans un appartement de taille respectable, dans une petite rue tranquille du quartier de Greenwich. Si tout n’était pas parfait, on peut dire que le quotidien de la famille de sorcier était aussi ordinaire que puisse l’être une telle existence… Vous m’en excuserez, mais pour les grands drames familiaux, il faudra lire une autre fiche de présentation… Les Flemmings s’entendant en général plutôt bien. La petite Caroline était d’ailleurs contente de pouvoir rentrer chez elle pendant les vacances, et, bien qu’elle soit maintenant adulte, elle leur rend toujours des visites régulières. Cette dernière est d’ailleurs enfant unique, ses parents n’ayant pas eu le désir de récidiver après l’avoir eue
.  
Caroline n’a d’ailleurs elle-même pas d’enfants : d’un parce qu’elle est encore jeune, et puis, ce genre de mandragores surexcitées se produisent à deux… Étant donné que la jeune femme est célibataire, cela risque d’être embêtant.  Elle n’a pas eu de relation suffisamment longue pour passer deux repas de Noël accompagnée de la même personne, ce que le reste de sa famille attribut pour rigoler à du sang français, qui, venant d’un ancêtre un peu lointain, la rendrait désagréable, l’empêchant ainsi d’avoir de longues relations.  

♦ Avis sur la situation actuelle : La situation actuelle ? Même une diarrhée de dragon est moins problématique ! Caroline, comme sa famille, est membre du Mouvement pour Merlin qui correspond aux idées qui lui sont chères. Elle a toujours adoré les moldus et détesté les distinctions de sang, ce qui, vous vous en doutez bien, ne lui rend pas voldemort très sympathique. Cependant, elle ne défend pas ses idéaux très bruyamment, car elle travaille au sein du ministère de la magie et craint les représailles. Disons qu'elle est partagée entre son amour de la tranquillité et le besoin de faire quelque-chose. Il n’empêche que si l’occasion lui en était donné d’aider discrètement sans trop se mettre en danger, elle le ferait... Après tout, elle n’est pas même de d’Ordre du Phoenix et ne connait aucun de ses membres, ce lui permet une tranquillité d’esprit relative pour quelqu’un qui travaille au sein d’une administration plus ou moins dirigée par le Seigneur des Ténèbres.

♦ Informations : Elle a du mal à cacher ses émotions : elle pleure quand elle est heureuse, triste... même en public ♦ Elle a tendance à rater sa nourriture (ajouter trop de sel, de sucre, faire déborder son verre) lorsqu'elle est nerveuse ♦ Elle aime beaucoup ce qui brille : colliers, bracelets... Il lui arrive souvent de couper son budget pour choses importantes pour pouvoir avoir des gallions dans son porte feuilles et de nouveaux bijoux ♦ Les mouvements qu'elle fait pour jeter des sorts sont assez amples, ce qui la rend peu efficace en duel ♦ C'est une grande lectrices d'ouvrages sorciers et moldus ♦ Elle a un accent anglais très BBC♦ Elle fait beaucoup les ragots et aime les conversations sans importance, mais elle a un carnet où elle note les informations compromettantes (importantes) sur ses collègues. Personne ne le sait, puis il n'est même pas écrit en anglais, mais en latin  ♦ Plutôt thé mais ne lésine pas sur le café, pourvu qu'on puisse faire une pause ♦ Elle déteste les gens impolis ou brusques ♦ Courageuse jusqu'à un certain point seulement ♦ Laisse beaucoup de choses inachevées ♦ D'un naturel plutôt enthousiaste ♦ N'aime pas avoir des ennuis, ni les conflits. Cela peut la pousser à mentir ♦ Parfois envieuse ♦ Bien éduquée mais préfère détourner les règlements pour améliorer son quotidien que de faire de grandes actions pour le bien commun ♦ Sensible au bruit ♦ Accorde trop d'importance aux premières impressions ♦ Utilise plus le conditionnel que le futur ♦ sens de l'organisation et des priorités assez inégal ♦  plutôt rapide (même en talons) ♦

crazyoilmachine pour Poudnoir




We know your story...



Enfance – 1972~1982

Aussi loin qu’elle se souvienne, Caroline a toujours été familière du monde des sorciers. Cet univers, bien qu’exceptionnel, ne suscita pas en elle plus d’intérêt que cela. Après tout, peu sont les enfants moldus fascinés par leur univers.

Éduquée à la maison par Amanda, qui travailler à domicile avec ses livres et ses tricots, cette dernière fut introduite aux sujets qui tenaient à cœur à ses parents : les bases du monde sorcier, celles du monde moldu, la lecture, les mathématiques élémentaires… Bien que certaines des choses qui lui furent enseignées à ce moment-là se soient fausses par la suite, cela lui permit notamment de pouvoir arpenter le Londres moldu et sorcier sans que ses parents aient à s’inquiéter pour le secret magique. Il faut dire que le Flemming moyen n’est pas inquiet ; qualité qui semble être transmise de génération en génération depuis de nombreuses années. Ça, et le fait que la curiosité ne tue jamais le chat. Ainsi la jeune fille a pu assouvir ses différentes lubies sans jamais avoir de problèmes, qu’il s’agisse de chapeaux trop volumineux à la théorie d’enchantements divers.

Caroline aimait l’atmosphère douillette qui régnait chez elle – ainsi déshonora-t-elle légèrement la tradition familiale en redoutant franchement son passage à Poudlard. Elle ne se voyait dans aucune maison. Elle n’était pas sûre que ses parents soient contents, quel que soit le résultat. Puis bon, elle était quand même curieuse. Peut-être que si cet établissement ne l’avait pas autant intriguée, elle aurait pu s’économiser au moins une nuit blanche sur deux.

Poudlard – 1983~1990

« Miss Flemming, pouvez-vous me parler du règlement de Poudlard relatif à ma magie dans les couloirs ?
- « La magie est interdite dans les couloirs, et particulièrement lorsqu’elle vise les autres élèves, ou… »
- Pourtant, il me semble que vous venez de transformer le crapaud de votre camarade en théière.
Derrière, on entendit des rires étouffés. Caroline, dont le visage était devenu aussi flamboyant que les écharpes de ses camarades de Gryffondor, n’osait diriger son regard ailleurs que sur ses pieds. Le professeur ne semblait pas dérangé par le fait que l’ensemble de la classe semblait se régaler du spectacle.
- C’était un accident, murmura-t-elle en guise d’excuse.
- On ne transforme pas les crapauds par accident, et vous le savez aussi bien que moi, miss Flemming. Ce genre d’exploits ne doit pas être effectué ailleurs que pendant les cours de métamorphose. Et le sortilège d’Oubliettes pour vous rattraper, était-il aussi accidentel ? Vous avez de la chance qu’il ait été plus ou moins réussi, sans quoi, ç’aurait été une catastrophe sans nom ! C’est pourquoi je retire 150 points à Serdaigle. Et estimez-vous heureuse de ne perdre que des points »

Le cours étant ainsi clos, les élèves sortir précipitamment, non sans lui ajouter des regards narquois ou furibonds, en fonction de leur maison. Même si la seule envie qu’elle avait était de partir, elle attendit que plus aucun élève ne soit dans la salle, afin d’éviter de se faire bousculer en sortant. Si ses cinq années à Poudlard lui avaient appris quelque-chose, c’était déjà ça.

Ainsi se terminait donc son histoire avec un des joueurs de Quidditch de l’équipe de Poufsouffle. La rupture ne s’était pas vraiment fait à l’amiable, et, après avoir manqué de se prendre un cognard alors qu’elle passait près du terrain un jour d’entrainement, Caroline avait décidé de se venger. Certes, pas de la façon la plus intelligente, mais l’amour rend aveugle et les séparations rendent con. Puis, ayant instantanément regretté son geste, elle avait tenté d’oublietter son ex-petit ami…. Et, miracle ! Le sortilège avait fonctionné ! Il avait oublié ! Les témoins de la scène, cependant, se rappelaient très bien des événements. Dont le prof qui donnait le cours. Ce n’était pas très intelligent, tout ça, pourquoi l’avaient-ils mis à Serdaigle, déjà ?

Heureusement, les cours étaient terminés pour la journée ; la sorcière écoperait sûrement d’une punition supplémentaire plus tard, mais pour l’instant, elle ne préférait pas y penser. Aujourd’hui, on était Mercredi, et le mercredi, c’était le jour de la lettre rituel à sa mère. Lorsqu’elle avait reçu sa lettre, elle lui avait promis de lui en envoyer tous les mercredis, et n’avait jusque-là jamais failli à sa promesse.

tic tic tic
Elle tapote la plume sur le bord de la table, l’inspiration ne vient pas.

tic tic tic
Qu’allaient dire ses parents en apprenant la nouvelle ?

En effet, il s’agissait de sa première grosse bêtise à Poudlard (la fois où elle avait transformé des cartes chocogrenouille communes qu’elle avait en double pour les échanger contre des cartes plus rares ne comptant pas). Caroline détestant faire des heures supplémentaires, sa tendance à peu dormir ne l’avait jamais poussée en dehors des dortoirs à la nuit tombée. Cette même envie de rester tranquille l’avait poussée, jusque-là, à ne a pas faire d’actions inconsidérées.

Elle ferma les yeux, cherchant l’inspiration. Elle se rappela. Lorsque cinq ans plus tôt, le Choixpeau l’avait mise à Serdaigle, elle en avait été la première étonnée. Les sorciers de cette maison étaient réputés pour être des gens doués, des connaisseurs. Qu’avait-elle avoir avec ses gens-là ? Mais bon, tout le monde semblait ravi et applaudissait, alors elle fit de son mieux pour sembler très heureuse en rejoignant la table de sa maison. Les questions, elle se les poserait plus tard. De toute façon, elle en posait toujours trop. À cette époque, nous étions en 1983.

Finalement, elle se trouva bien, parmi les serdaigles. Elle n’était peut-être pas aussi studieuse ni aussi bonne en défense contre les forces du mal que certain de ses compagnons, mais elle excellait en métamorphose, sortilèges et potions. Et le sortilège qu’elle maitrisait le mieux, c’était celui d’Oubliettes, qui n’était pourtant pas au programme de Poudlard. Mais dans une maison telle que celle de Rowena, cela ne suscitait pas trop de questions, parce que beaucoup apprenaient des choses douteuses. Comme sa rupture violente nous le montre bien, Caroline s’était bien intégrée : quelques amis proches, quelques relations amoureuses aussi. On ne peut pas dire que la jeune fille s’est ennuyée à Poudlard, et ses lettres à ses parents étaient toujours bien remplies. L’école devint un peu sa seconde maison, même si elle aimait encore beaucoup la sienne. Plus intéressée par ses heures de sommeil que par le sport (c’est dire), elle faisait partie des rares élèves qui n’assistaient pas aux matchs de Quidditch – même quand son copain était dans l’équipe. D’ailleurs, elle n’en connaissait même pas les règles, à la grande surprise de toutes les personnes qui apprenaient la nouvelle.

Elle obtint toutes ses buses, et tous ses aspics – elle passa de justesse à côté du Troll en Défense contre les forces du mal grâce à sa maîtrise des sortilèges informulés, et épata tous ses professeurs grâce à son apprentissage rapide du transplanage. Il n’y a pas à dire : quand il s’agissait de combat, Caroline était nettement plus habile pour fuir, et ce n’est pas son bulletin qui allait dire le contraire. Cela tombait plutôt bien, car elle n’était pas très bonne en vol à balais.

Ses diplômes en poche, ne voulant pas se prendre trop de responsabilités, elle décida de se lancer dans une carrière d’Oubliator au ministère, ce qui déçu un peu ses professeurs (notamment Flitwick) mais fit presque rigoler McGonagall ainsi que d’autres professeurs qui avaient eu vent de son exploit avec le crapaud.

Le ministère et Voldemort – 1990~Aujourd’hui.

« L’avantage de travailler au ministère, c’est qu’on en apprends des belles. Tu savais que Johnson avait encore eu affaire au service des transports ? Déclara Caroline en versant une nouvelle coupe de thé à sa mère.
- Johnson Johnson ? Celui de Poudlard dont tu nous parlais déjà la dernière fois que tu es venue ?
- Lui-même. Une histoire de cheminées non-reliées au réseau. Depuis que nous-savons-qui gagne en puissance, les gens sont à cran au bureau. Le fait qu’il a toujours été un magouilleur ne l’exempt pas des soupçons de la direction. Heureusement pour lui, il est sur les listes des merlinistes – un sucre, puis un deuxième furent ajoutés dans la tasse – bientôt, ça sera à notre tour d’être surveillés.
- Passe-moi le sucre, au lieu de dire des âneries. Les anglais doivent vraiment se calmer avec leurs histoires de ténèbres et de sang pur. C’est bien trop romanesque pour nous !
- Maman, nous sommes anglais, soupira-t-elle
- Certes. Et des nouvelles de mes tricots ? Demanda innocemment Amanda
- Pourquoi le ministère aurait des nouvelles de tes tricots ?
- Oh, pour rien, comme ça. Parce que les moldus ne remarquent jamais rien. Comme dirait cette pauvre tante Martha, ils sont idiots comme des manches à balais.
- Et encore, c’est une insulte faite à tous nos balais, qui sont des produits de grande qualité. Ces français n’ont décidément aucun goût dans leurs choix d’expressions, commenta Henry, levant les yeux de sa Gazette du sorcier pour la première fois depuis le début de la discussion. Ceux sont eux que tu devrais accuser de dire des âneries, pas notre fille.
- Allons, tu ne vas pas nous prendre la tête pour ça. Déjà, depuis quelques temps, tout le monde devient paranoïaque. En sept ans d’exercice,  elle n’a jamais eu un problème. Je ne vois pas pourquoi cela commencerait maintenant !
- Nous sommes sur les listes, c’est… »

Caroline, avait cessé d’écouter, trop occupée à essayer de se concentrer pour avoir l’air le plus impassible possible en buvant son thé, qu’elle avait trop sucré. La plupart des gens savait qu’elle faisait ça lorsqu’elle était contrariée, ce qui lui vaudrait ici une pluie de reproches supplémentaires, alors non merci. Dire qu’elle était venue ici pour éviter les tracas du boulot ! Avec la montée en puissance de Voldemort (ou plutôt, de sa petite marionnette blonde, selon la croyance populaire), c’était le bazar : les oubliators  avaient bien peur de se retrouver sans emploi ou sur des missions vraiment sales, vu que leur poste dépendait maintenant du département des mystères (dont les missions étaient assez... Mystérieuses. Caroline ne trouvait pas d'autre épithète). Cela lui changeait désagréablement : comme sa mère l’avait soulignée, jamais, en sept ans d’exercice, elle n’avait eu de problèmes. Mais, grâce à cela, elle espérait que sa demande de mutation au service des transports magiques passerait inaperçue. Après tout, elle n'avait jamais eu d'ambition ni l'envie de grande responsabilités : ça, tout le monde le savait. Surtout ces collègues, qui s'étaient fait un plaisir de pouvoir profiter des promotions à sa place, malgré le bon travail qu'elle fournissait. La seule différence, c'était qu'elle serait plus haut placé (étrangement), même si le statut d'assistante, couplé au département du ministère concerné, n'avait vraiment pas de quoi faire rêver la ménagère.

Sa tasse terminée, elle observa la disposition des feuilles au fond d’un air très attentif. Si elle avait l’air de savoir ce qu’elle faisait, ce n’était en réalité pas du tout le cas. Cela résumait, à l’heure actuelle, à peu près 95% de son existence.

- Caroline, passe-moi le lait au lieu de rêvasser !

Caroline s’exécuta, sans cesser de rêvasser pour autant. Pour le moment, elle ne comptait pas en toucher mot à ses parents, mais les laisser devant le (mé)fait accompli, si cela devait fonctionner. Bha, elle verrait bien. Si ceux qui les menacent prennent effectivement le thé comme des gens civilisés, peut-être que la raison a une chance de triompher. Qui sait ? Et puis, peut-être que les cheminées avaient quelque-chose d'aussi intéressant que les oubliettes. Pour une pipelette comme elle, il était juste impensable de se retrouver chez les langue de plomb ! C'était d'ailleurs sûrement pour ça que son chef avait accepté sa reconversion, sous réserve d'une acceptation par un autre service.

Quelques jours plus tard, Caroline était occupée à siroter son café, pendant qu'une de ses plumes s'occupait de remplir ses formulaires à sa place (elle ne faisait pas normalement ça lorsque son directeur de département était dans les parages : mais aujourd'hui en l’occurrence, il était de sortie), lorsqu'un message lui parvint. Elle attrapa l'avion d'une main, et le déplia sans plus attendre. Sa plume s'était arrêtée d'écrire et s'était dirigée vers la jeune femme, qui la renvoya à son labeur d'un geste négligent de la main. Ça venait du département des transports. Elle était prise.
Après avoir fixé le plafond pendant cinq bonnes minutes, elle se leva et alla lire le reste de sa missive dans le couloir. Félicitations pour votre poste, blablabla. Vous effectuerez votre changement de service après deux semaines de préavis, etc, etc, vous serez affectée au bureau du chef au service de régulation des cheminées, avec pour mission de (elle sauta la lecture de la liste, qui avait l'air ennuyeuse à mourir), pour toute réclamation, veuillez vous adresser au(x) chef(s) de(s) service(s) concerné(s), et tout le tralala.
Bon, c'était fait. En cas de changement d'avis, elle n'aurait plus qu'à aller faire les yeux doux aux chefs de services concernés. Au pire, ils ne l’appelleraient pas à des heures improbables pour aller régler un truc, eux, si ?





Behind the mask


♦ Pseudo : Kurumayu (abrégez kuru si vous voulez ^^) ♦ Age : 18, bientôt 19 ! ♦ Fréquence de connexion : Très régulièrement (une fois tous les jours/deux jours) sauf en période d'exams ♦ Avis & suggestions : Tu penses quoi du forum ? ♦ Il est très bien ! Tellement que j'ai eu peur de m'y inscrire !  Embarassed Comment as-tu connu Poudnoir ?  Google ♦ Multicompte : Il faut l'accord du staff pour cela ♦ Veux-tu être parrainé ? : Le staff te trouvera un gentil parrain ! ♦ Codes du règlement : .
crazyoilmachine pour Poudnoir


Dernière édition par Caroline Flemmings le Mer 28 Déc - 18:57, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Stagiaire du Ministère de la Magie
    | Stagiaire du Ministère de la Magie

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 16
Arrivé sur Poudnoir : 28/09/2016
Parchemins postés : 51



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: Non évalué
Ma résistance magique est de: Non évaluée
Athénaïs H. Moreau


MessageSujet: Re: Caroline Flemmings | much ado about nothing Ven 25 Nov - 20:02

Hello Caroline ! Very Happy Bienvenue sur PN ! Smile J'espère que ta fiche ne te poseras pas de problèmes ( et si c'est le cas, harcèles le staff, ils sont là pour ça ). Hâte de voir ton perso Smile Et de te voir sur la Box aussi o/

A bientôt

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | GOSSIP ADMIN ;;
    Langue de Plomb

| GOSSIP ADMIN ;;  Langue de Plomb

avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 05/01/2016
Parchemins postés : 801



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Anne Fraser


MessageSujet: Re: Caroline Flemmings | much ado about nothing Dim 27 Nov - 19:17

Hello Caroline,

Je me rends compte que je t'ai souhaité bienvenue par MP, mais absolument pas ici !

N'hésite pas si tu as besoin d'aide, tu connais la direction de ma boite mail Wink

Bon courage pour la suite de la fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    | Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort

avatar
Date de naissance du joueur : 19/12/1996
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 16/09/2016
Parchemins postés : 187



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Drago Malefoy


MessageSujet: Re: Caroline Flemmings | much ado about nothing Dim 27 Nov - 21:39

Bienvenue Caroline !

Excellent choix d'avatar !

Au plaisir de se croiser sur la CB ou en RP !

____________________________________

No one notice your tears,
No one notice your sadness,
No one notice your pains,
But they all notice your mistakes.

And now I'm paralyzed.

 
(c)maddie sur epicode.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | ADMIN DES POURRIS ;; Rédacteur Chef de la Gazette

| ADMIN DES POURRIS ;; Rédacteur Chef de la Gazette

avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 21
Arrivé sur Poudnoir : 22/01/2016
Parchemins postés : 286



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Hypérion A. Nott


MessageSujet: Re: Caroline Flemmings | much ado about nothing Dim 27 Nov - 21:53

Bienvenue ici !

Content de voir une nouvelle tête ici Wink

Courage pour la fin de fiche ! On est là au besoin !

La bise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Veuve noire ;; Membre des Force Puriste ;; Economiste
    | Veuve noire ;; Membre des Force Puriste ;; Economiste

avatar
Date de naissance du joueur : 25/03/1988
Âge du joueur : 29
Arrivé sur Poudnoir : 06/09/2016
Parchemins postés : 45



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Aaliyah Zabini


MessageSujet: Re: Caroline Flemmings | much ado about nothing Lun 28 Nov - 8:49

Bienvenue

____________________________________
- Mais l'important c’est pas la chute, c’est l’atterrissage -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | THE MOD ;; Serveur au Emerald's ;; Criminel

| THE MOD ;; Serveur au Emerald's ;; Criminel

avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 29/11/2015
Parchemins postés : 614



Pensine
Mon casier judiciaire est: bien rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Tom Sallybanks


MessageSujet: Re: Caroline Flemmings | much ado about nothing Lun 28 Nov - 20:41

Bienvenue par ici Caroline ! Très chouette début de fiche, j'ai hâte de voir ce que tu feras de ce perso !

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Invité



Invité


MessageSujet: Re: Caroline Flemmings | much ado about nothing Mar 29 Nov - 20:20

Bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott

avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
Parchemins postés : 249



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Juliet Birch


MessageSujet: Re: Caroline Flemmings | much ado about nothing Mer 7 Déc - 14:16

Coucou Caroline,

Je viens aux nouvelles, besoin d'aide pour ta fiche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Assistante au département des transports ;; MpM
    | Assistante au département des transports ;; MpM

avatar
Date de naissance du joueur : 29/12/1997
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 25/11/2016
Parchemins postés : 22



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: Non évalué
Ma résistance magique est de: Non évaluée
Caroline Flemmings


MessageSujet: Re: Caroline Flemmings | much ado about nothing Mer 7 Déc - 18:55

Bonjour Smile
D'abord merci à tous de vos messages de bienvenue, ça me touche beaucoup et m'a fait très plaisir d'être aussi bien accueillie ♥ Je n'osais pas répondre vu que ma fiche n'était pas finie :p
Comme signalé par MP, je risque de mettre plus de temps à finir ma fiche à cause des examens ^^ Merci en tous cas de demander Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Caroline Flemmings | much ado about nothing

Revenir en haut Aller en bas

Caroline Flemmings | much ado about nothing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Bienvenue sur Poudnoir

 :: Présentation des Membres :: Adultes :: Fiches validées
-