POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Hermione Granger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Hermione Granger Jeu 19 Jan - 17:55


Hermione Jean Granger


Identity



Mon nom  est Hermione Jean Granger mais on me surnomme parfois Hermy. J'ai 20 ans. Je suis originaire de la banlieue de Londres où j'ai vu le jour le 19 septembre 1979. Je suis actuellement célibataire mais je vis une relation plus ou moins tumultueuse avec Ron Weasley. J'ai étudié à Poudlard jusqu'à ma 6ème année avant de quitter l'école pour me cacher avec Harry Potter et Ron Weasley afin de trouver les Horcruxes et je travaille comme agent de l'Ordre du Phoenix, membre du Mouvement pour Merlin et Présidente de la SALE (Société d'Aide à la Libération des Elfes. Je suis née-moldue. Ma baguette Bois de vigne, ventricule de dragon, 27,30 cm et mon patronus est une loutre .Enfin, on dit que je ressemble à Emma Watson.

We know who you are...


♦ Famille : Mes parents, dentistes de profession vivaient dans le centre de Londres. Ce n'est qu'à l'occasion de ma naissance qu'ils s'installèrent en banlieue, soucieux de mon bien être. Le stress de la capitale n'est pas propice pour permettre à un bébé de grandir dans de bonne conditions et déménager leur cabinet en campagne posait trop de problèmes. Ils avaient ainsi trouvé un bon équilibre.

Je fus leur seule et unique enfant. Je n'avais donc pas à partager leur amour avec quelqu'un d'autre. Néanmoins, je faisais tout pour rendre mes parents fiers de moi. Je ne sais pas pour quelle raison mais j'ai toujours eu à l'idée que si j'étais assez sage, assez brillante, ils ne penseraient pas qu'ils n'avaient eu que moi et l'absence d'un autre enfant ne se ferait pas trop ressentir. J'ai toujours été bercée par leur amour. Ils se sont toujours montrés soucieux, souhaitant avant tout mon bonheur. J'ai une relation extrêmement saine et apaisée avec mes parents.

Ils furent d'autant plus fiers lorsqu'ils apprirent que je suis une sorcière. Leur joie me conforta dans mon sentiment d'appartenir à ce tout nouveau monde qui s'ouvrait à moi. J'ai été ainsi très attachée à bien faire. Je voulais tout savoir du monde des sorciers, de ce qui m'attendait. Tant pour les rassurer que surtout, pour me rassurer moi. Au final, j'avais tout faux. A me montrer parfaite, j'agaçais les autres et je suis très reconnaissante à Harry et Ron de m'avoir montré que parfois, les règlements devaient être violés pour le bien commun, que parfois il faut aller contre la norme pour défendre une cause plus juste encore et qu'apprécier ainsi qu'être apprécié ne s'apprenait pas dans des livres mais en montrant un morceau de soi et pas seulement ses connaissances dues à de nombreuses lectures.


♦ Avis sur la situation actuelle : La bataille de Poudlard et en particulier la mort d'Harry furent les moments les plus tragiques de mon existence. Harry était pour moi un ami, un frère mais il était aussi et surtout quelqu'un de bon et de juste. Sa mort est une perte considérable, d'autant plus pour le monde de la magie que pour moi-même. Après notre défaite, nous nous sommes de nouveau cachés Ron et moi. Avec la recherche des horcruxes auprès d'Harry, nous étions devenus des spécialistes de la question. Nous nous sommes soutenus l'un l'autre, forts de la perte et du vide que l'absence de notre ami avait causé. Nous nous sommes d'autant plus rapprochés par la douleur. Malheureusement, nos conceptions de la réponse à donner était différente. Ron souhaitant plutôt la bagarre et moi une voie plus pacifique. Trop de personnes sont mortes. Il suffit de faire couler le sang. Des voies plus pacifiques sont désormais nécessaires, surtout qu'une élection est à venir, permettant éventuellement à d'autres, plus versés que nous en diplomatie et en politique, de prendre le pouvoir et de mettre fin à tout cela pour Harry.

Ainsi, je reste cachée tout en continuant d’œuvrer pour l'Ordre, le Mouvement de Merlin ou encore ma Société d'Aide à la Libération des Elfes. A vrai dire, pour être honnête, entre la mort d'Harry, les amis décédés, cachés ou encore disparus ainsi que nos hauts et bas avec Ron, j'ai besoin de m'occuper l'esprit et pour cela d'agir. Peu à peu, je me suis rendue indispensable en permettant au professeur McGonagall et à Kingsley d’œuvrer ensemble main dans la main et d'être plus forts et plus rusés encore.

A vrai dire, je ne sais pas vraiment ce qu'il va advenir de moi mais je continue à me battre pour la cause d'Harry qui est à mes yeux une cause juste. J'espère qu'il le sait. Je ne l'oublie pas. Jamais.


♦ Informations : Abandonne Poudlard après sa 6ème année ♦ Recherche avec Harry et Ron les horcruxes pour détruire Voldemort une bonne foi pour toutes ♦ Mort de Harry ♦ Je vis de nouveau cachée comme une hors la loi ♦ Agent de l'ombre pour l'Ordre du Phoenix ♦ Agent de l'ombre pour le Mouvement de Merlin ♦ Président de la SALE ♦ Je me battrai jusqu'à ma mort pour la cause que défendait Harry et pour laquelle il y a laissé la vie Studieuse - déterminée - brillante - rancunière - loyale - manquant de confiance en moi - agaçante - sèche - courageuse - peu ouverte au compromis - altruiste - à tendance à bouder - réfléchie - corrosive - douce - sensible - juste - têtue

crazyoilmachine pour Poudnoir




We know your story...


Bien que née dans un milieu favorable, ma vie n'avait pas vraiment commencé du bon pied. J'étais rejetée par mes camarades de classe, ils s'amusaient à être méchants avec moi ou encore à me faire du mal. Je n'avais malheureusement pas d'ami et je souffrais beaucoup de cette solitude. C'est d'ailleurs à l'occasion de l'une de ces scènes désormais habituelles que j'ai découvert mes pouvoirs, peu avant mes 11 ans. Je n'ai su ce qu'il m'arrivait qu'en lisant la lettre de Poudlard. Ce fut très étrange de voir un hibou déposer une telle lettre aux pieds de mes parents au moment où ils partaient au cabinet.

Découvrir avec moi ce nouveau monde à l'occasion de l'achat de mes fournitures, fut une joie pour eux. Je me sentais pour ma part, pleine d'une nouvelle énergie : celle d'un monde où enfin je serai à ma place, acceptée, entourée d'amis. J'ai voulu tout connaître, tout savoir sur ce monde fantastique qui, à chaque lecture, me fascinait toujours plus, à mon corps défendant. Je fus finalement déçue lors de mes premiers jours à Poudlard. Je n'arrivais pas plus à être acceptée là-bas, que je ne l'étais à l'école moldue. Je me faisais souvent remarquer en étant toujours la première à lever le doigt en classe et je détestais au plus haut point que Ron et Harry notamment mais d'autres aussi, fassent perdre des points à notre maison en ne respectant pas le règlement que je connaissais forcément par cœur. Ainsi, ma première année fut remplie de visites à Mimi Geignarde jusqu'à l'histoire de ce fameux troll.

Me faire des amis comme Harry et Ron fut fantastique. Ils m'ont appris peu à peu, à être plus normale et moins agaçante et à me montrer plus cool envers les autres et à aimer ça. Je les ai rencontrés en première année dans le Poudlard Express alors que je recherchais le crapaud de Neville Londubat. Nous sommes devenus peu à peu amis avec le temps et nos aventures. Plus je m'efforçais de les garder dans le droit chemin et plus j'étais finalement entraînée avec eux pour les aider en me disant qu'ils n'y arriveraient jamais tous seuls. Ainsi, je me suis rapidement retrouvée à leur donner un coup de main pour leurs devoirs ou à enflammer discrètement la cape du professeur Rogue car je le soupçonnais de
jeter un sort à Harry pour le faire tomber de son balai à l'occasion d'un match de Quidditch. Avec mon aide, ils réussirent à accéder à la pierre philosophale, ce qui nous valut de faire gagner notre maison à l'occasion de la Coupe des Quatre Maisons où j'ai reçu 50 points pour avoir résolu l'énigme des potions de Rogue et permis à mes amis de continuer l'aventure et d'accéder à la pierre philosophale.

En deuxième année, l'arrivée de Gilderoy Lockhart, notre nouveau professeur de défense contre les forces du mal changea beaucoup de choses. Comme beaucoup d'autres, je tombais totalement sous son charme et soupirais naïvement à chaque fois qu'il entrait dans une pièce. C'est cette année que fut rouverte la Chambre des Secrets qui renfermait une sombre créature dont le but était d'épurer Poudlard de tous les élèves nés-moldus. Plusieurs victimes furent pétrifiées. Alors que Ron et Harry étaient convaincus que l'héritier de Salazar Serpentard était Drago Malefoy après qu'il m'ait traité en m'insultant de "Sang-de-Bourbe", ce qui m'a profondément blessé. Nous convinrent alors d'utiliser la ruse pour le savoir. Je créais alors du Polynectar afin de prendre l'apparence de Crabe et Goyle, les deux acolytes de Drago. Alors que je devais prendre l'apparence de Millicent Bulstrode, j'avais en fait pris un poil de chat, ce qui engendra des effets plus qu'indésirables qui me valurent de faire un séjour plus ou moins douloureux à l'infirmerie. Toutefois cette mésaventure leur permis d'éliminer Drago Malefoy de la liste des suspects. On revenait à la case départ alors que les victimes continuaient à s'accumuler.

Alors qu'après de nombreuses recherches dans les réserves interdites de la bibliothèque, j'avais enfin trouvé le poteau rose, je fus moi-même pétrifiée par la créature, un miroir dans l'une de mes mains (je m'assurais que la voie était libre. Dans mon autre main, se trouvait la page de livre arrachée avec un mot que j'avais écris pour qu'Harry comprenne s'il m'arrivait quelque chose. Je lui indiquais ainsi que la créature était en réalité un basilic qui est un monstrueux serpent, capable de pétrifier voire même de tuer ses victimes d'un simple regard. Ma perte fut très douloureuse pour les deux jeunes Gryffondors qui comprirent alors à quel point j'étais en réalité importante pour eux, ce qui permit de leur donner la conviction qu'ils devaient faire quelque chose. Harry et Ron trouvèrent alors l'entrée de la Chambre des Secrets à cause de l'attitude très étrange de Ginny qu'ils suivèrent. La pauvre soeur de Ron qui venait de faire son entrée à Poudlard, était comme possédée par un journal que manipulait Voldemort alors encore Tom Jedusort, l'élève brillant de Poudlard, pour arriver à ses fins. Grâce au lien puissant qui liait Harry et Voldemort, symbolisé par la fameuse cicatrice de Harry, il put utiliser le fourchelang pour ouvrir la porte de la chambre des secrets et passer plusieurs barrages au grand étonnement de Ron. Plus tard, nous comprirent grâce à Dumbledore, qu'il s'agissait du premier horcruxe de Voldemort qui se trouvait sous la forme d'un souvenir. Harry réussit à éliminer le basilic et à combattre une nouvelle fois son ennemi juré grâce à l'épée de Gryffondor qui aidera toujours ceux qui en ont vraiment besoin et en plantant un croc de basilic dans le journal de Tom Jedusort, libérant ainsi la pauvre Ginny. Je fus sauvée avec les autres victimes du basilic par le professeur Chourave grâce à ses jeunes pousses de mandragore. Pour célébrer notre rétablissement, le professeur Dumbledore annula les examens de fin d'année à mon grand désarroi.

La troisième année fut particulièrement chargée pour moi. Ne sachant quoi choisir, on me permis de choisir toutes les options proposées par Poudlard. On me confia alors un retourneur de temps pour me permettre d'assister à tous les cours. Compliqué à manier, il nous valut quelques situations extrêmement drôles qui toutefois me mettaient mal à l'aise. Je ne pouvais pas dire à mes amis la vérité et dû leur mentir à de nombreuses reprises sur mon arrivée subite près d'eux en cours. Possédant un objet très rare et convoité (il provoquerait de sacrés dommages s'il tombait entre de mauvaises mains), je devais garder le secret absolu. Ce fut pour Harry une année très importante où il apprit l'existence de son parrain, Sirius Black, évadé d'Askaban. En croyant les dires des journaux, il avait d'abord pensé qu'il était aux bottes de Voldemort et qu'il s'était échappé pour s'en prendre à Harry et finir l’œuvre de son maître mais la réalité était toute autre. Toutefois, finalement la fatigue prit le dessus. J'ai finalement abandonné la divination qui au final ne me plait pas, outre les prédictions du professeur Trelawney, toutes plus incohérentes les unes que les autres. J'y préfère de loin des matières plus nobles telles que l'arithmancie. Un jour en particulier fut particulièrement mauvais et révélateur de ma fatigue. Ce même jour j'avais quitté le cours de divination en plein milieu car le professeur m'a particulièrement blessée avec ses prédictions permanentes de mort, j'ai oublié d'aller en cours de sortilège et j'ai giflé Drago Malefoy pour s'être moqué d'Hagrid (pas sûre que je le regrette ça...). Outre nos éternelles disputes avec Ron au sujet de nos animaux domestiques (Pattenrond se méfiait à raison de Croûtard, le rat de Ron qui s'est avéré être un animagus, tout comme Sirius Black qui pouvait prendre la forme d'un beau chien noir). Cette année, je fus également très concernée par la défense de Buck, un hippogriffe qu'Hagrid a recueilli et dont il prenait soin qui fut d'ailleurs l'objet d'un cours pendant lequel Drago s'est amusé à l'insulter, ce qui lui a valut d'être blessé et de ce fait, accusé à tort, à la peine de mort à cause de l'influence de son père Lucius, sur le conseil de l'école. Afin de sauver Sirius du baiser du Détraqueur et Buck, Dumbledore nous suggéra d'utiliser le retourneur de temps. A la fin de cette troisième année, j'ai finalement abandonné également l'étude des moldus même si j'y étais selon Ron, excellente afin de ne plus avoir besoin de recourir au retourneur de temps et avoir le même nombre de matières que les autres.

Notre quatrième année fut une révélation pour moi, même si elle avait très mal commencé. La famille de Ron nous invita moi et Harry à nous joindre à la famille Weasley pour assister à notre toute première coupe du monde de Quidditch. La soirée bien que parfaitement commencée avec les jumeaux qui nous firent beaucoup rire et Ginny dont je me suis faite une véritable amie, s'est finalement terminée de manière désastreuse et même sous la panique avec l'arrivée de mangemorts et de la fameuse marque des ténèbres qui indiquait toujours qu'une personne avait été tuée par les serviteurs de Voldemort. Alors que ces évènements avaient complètement chamboulé tout le monde, une elfe de maison du nom de Winky fut renvoyée par son maître Barty Croupton qui l'accusait d'avoir utilisé la marque des ténèbres. Le mauvais traitement de ces magnifiques et adorables créatures me décida de m'impliquer complètement dans cette cause. De retour à Poudlard, apprendre que nous avions été toutes ces années, servis par des centaines d'elfes de maison, me décida définitivement à créer la Société d'Aide à la Libération des Elfes (SALE) dans laquelle j'ai presque recruté de force Harry et Ron (dans l'espoir qu'ils partageraient un jour mon avis sur cette injustice, autrement que par des soupirs d'exaspération). Cette année, le tournoi des trois sorciers organisé par Poudlard, nous permis de nous ouvrir à d'autres horizons et d'apprendre qu'il existait d'autres écoles de sorcellerie dont Beauxbâtons (France) et Durmstrang (Europe de l'est). Durant cette année, je fus courtisée par Victor Krum, ce qui me valut d'être très populaire (et jalousée) auprès des jeunes filles de ma maison et même des autres. Le célèbre attrapeur m'a d'ailleurs demandée d'être sa cavalière au bal de Noël. Cette magnifique soirée aurait été la meilleure de ma vie si elle n'avait pas été gâchée par un Ron Weasley jaloux, m'accusant de trahir notre meilleur ami Harry ou encore de fraterniser avec l'ennemi sans pour autant avouer qu'il avait en réalité envie d'être mon cavalier, ce qui me blessa au plus haut point. Cette relation avec Victor me valut de devoir être sauvée durant la 2ème épreuve, ce qui attira malheureusement l'attention sur moi de la fameuse journaliste Rita Skeeter de la Gazette du Sorcier et me valut un joli article sur un soit-disant triangle amoureux entre moi, Victor et Harry. Je savais que Victor était épris de moi car ce dernier me l'a avoué un soir romantique au bord du lac, m'invitant à passer mes vacances d'été dans sa famille. N'importe quelle autre fille de mon âge aurait sauté sur l'occasion et devenir sa petite amie mais je ne sais pourquoi, je n'ai pas pu m'y résoudre. Je dois avouer que la jalousie de Ron si peu dissimulée m'avait bouleversée et espérer que peut être, enfin, il s'intéressait à moi. A mon corps défendant, je dus admettre qu'il ne me rendait pas non plus si indifférente que cela. Je ne me voyais donc pas être avec un autre. A la fin de l'année scolaire, je surpris la fameuse journaliste qui nous avait tant malmenée toute l'année, à écouter nos conversations en étant transformée en scarabée. Elle était en vérité une animagus non déclarée et je me servais de cette information pour finalement, obtenir la paix pour moi ainsi que pour Harry dont l'interview et l'article qui s'en était suivit l'avait bouleversé. Nous finirent l'année dans la tristesse suite à la mort de Cédric Diggory. Le deuil habitait Poudlard et je voyais bien la tristesse et la culpabilité de Harry. Peut être les vacances d'été allaient lui changer les idées.

Durant ces vacances, Dumbledore nous fit promettre à moi et Ron, de rester silencieux envers Harry et donc à ne pas le contacter de tout l'été, ce qui nous valut la colère de notre ami qui vivait très mal la mort de Cédric (à juste titre et je le comprenais bien mais malgré toute ma compassion, je le trouvais très étrange, irritable, toujours en colère) et qui fut entre autres, attaqué par un détraqueur alors qu'il se disputait avec Dursley à qui il sauva la vie grâce à son patronus. Il fut trainé à une audience au Ministère qui fort heureusement, l'acquitta. Je retrouvais Harry au QG de l'Ordre du Phénix (ordre créé par Dumbledore pour lutter contre Voldemort) qui se trouvait Square Grimmaud. On y rencontra Tonks, une métamorphe très sympathique et drôle et Kingsley Shacklebolt qui m'impressionnait. J'eus le plaisir d'apprendre que j'étais nommée préfète à la rentrée et j'en étais très fière. Je n'ai pas pour autant repris mes petites habitudes de faire respecter le règlement à la lettre, cette mauvaise habitude était bel et bien passée. J'ai passé mon année à tenter de tempérer Harry et de l'inciter à ne pas rester tout seul mais l'arrivée d'Ombrage en tant que professeur de Défense contre les forces du mal ne m'a pas aidée. Nommée à ce poste par le Ministère pour avoir un œil sur l'école, elle y prit peu à peu le contrôle. Elle refusa tout d'abord de nous donner des cours pratiques et de limiter strictement son cours à de la théorie, ce qui me révolta. J'eus alors l'idée de l'Armée de Dumbledore, un groupe pour apprendre à se défendre et quel meilleur professeur que celui qui a vaincu à plusieurs reprises Voldemort? Une nuit, Harry fut réveillé en sursaut par ce qu'il pensait être un cauchemar dans lequel il voyait le père de Ron être attaqué par un serpent. Il s'est avéré que du fait du lien qui les unissaient, il avait pu voir ce que Voldemort était entrain de faire. Il réussit à sauver ainsi la vie de Mr Weasley. Il dû alors subir des cours d'occlumancie avec le professeur Rogue qui furent très durs mais qui étaient très utiles pour protéger Harry. Alors que Harry avait pâti durant tout le début d'année, de la propagande du Ministère, refusant de reconnaître le retour du mage noir, peu à peu les élèves réalisaient qu'il avait raison et rejoignirent notre groupe. C'est d'ailleurs Dobby qui trouva notre lieu de réunion : La salle sur Demande. Je réussis également à créer des pièces spéciales pour indiquer aux membres qu'une nouvelle réunion allait avoir lieu. Plus Ombrage prenait du pouvoir et plus je me révoltais contre ses absurdités, forçant ainsi Rita Skeeter à publier une interview exclusive d'Harry sur le retour de Voldemort pour le Chicaneur. La nouvelle directrice de Poudlard a tellement essayé de l'interdire que ce fut le numéro le plus vendu de l'histoire du journal. J'aidais Harry en parallèle de ces cours clandestin où il excellait en professeur, à dénouer les noeuds de sa relation complexe avec Cho Chang, l'ex-petite amie de Cédric Diggory. Je fus d'ailleurs la première à qui il révéla l'avoir embrassée, pour ma plus grande joie. Savoir qu'Ombrage torturait Harry pendant ses heures de colles me révolta au plus haut point et me décida fermement et définitivement à faire quelque chose, idée que partageait Ron mais pas Harry qui ne souhaitait pas créer plus de problème que cela. Il doutait tellement de lui que ça me rendait triste, c'était une période très difficile pour lui. Nous furent trahis peu avant la fin de l'année par une amie de Cho Chang, Marietta Edgecombe. Nous furent alors traqués par Ombrage qui réussit à trouver le poteau rose en détruisant la salle sur demande. Nous firent alors arrêtés par sa brigade, dirigée par Drago Malefoy et emmenés dans le bureau du professeur Dumbledore qui s'accusa à notre place pour nous éviter l'expulsion avant de s'enfuir (avec classe, il fallait l'admettre). C'est ainsi qu'Ombrage devint directrice de Poudlard.

Nous supportions bon gré, malgré la tiranie d'Ombrage lorsqu'un jour, Hagrid nous présenta son frère géant Graup sur qui je réussis à avoir de l'autorité malgré ma peur. Il voulait que quelqu'un soit au courant pour s'occuper de lui si jamais il arrivait quelque chose à Hagrid. Il fut en effet renvoyé avec quelques autres professeur par Ombrage. C'est lorsque Harry a eu une vision de Sirius que tout se précipita, prisonnier d'Azkaban, qu'il avait pris pour la réalité, nous furent surpris entrain de fouiller dans son bureau. Elle menaça alors Harry du Doloris pour le faire parler, j'eus alors l'idée totalement improvisée de l'attirer dans la forêt interdite pour demander l'aide de Graup. Finalement, ce dernier s'étant échappé, nous furent malgré tout heureusement, attaqués par des centaures. Le retour de Graup et son intervention pour nous aider, nous permit de nous enfuir. Nous retrouvèrent le reste du groupe et volèrent vers le Ministère de la Magie avec des Sombrals, pensant devoir sauver Sirius. Nous réussirent ainsi à récupérer puis détruire la prophétie liant Harry à Voldemort. C'était la prophétie que Voldemort voulait en réalité récupérer et la raison pour laquelle il tendit un piège à Harry en réussissant malgré les cours d'occlumancie, à pénétrer dans sa tête afin de le manipuler. Seul Harry pouvait récupérer cette prophétie que Voldemort voulait tant et c'est pourquoi, dès qu'Harry l'eut dans les mains, des mangemorts étaient apparus. Je fus sévèrement blessée à cette occasion mais nous perdîmes Sirius pour le plus grand malheur d'Harry. J'étais terriblement désolée pour lui. Il avait enfin l'espoir de retrouver une famille liée à ses parents avec le retour de son parrain dans sa vie et cette possibilité s'était définitivement envolée avec sa mort. Par vengeance, Harry poursuivit Bellatrix Lestrange qui a tué Sirius et réussit presque à la tuer si elle n'avait pas été sauvée par l'intervention de Voldemort. Dumbledore surgit alors pour protéger Harry et combattit celui en qui il avait fondé tant d'espoirs et qui s'était avéré d'une noirceur jamais égalée.

Cet été là, nous nous sommes retrouvés chez les Weasley comme d'habitude avec Harry et Ron. Nous avons reçu les résultats de nos BUSE, passés l'année précédente. J'ai obtenu 11 BUSE : 10 Optimal et 1 Effort Exceptionnel en Défense contre les forces du mal. On apprit que Rufus Scrimgeour a succédé à Cornelius Fudge en tant que Ministre de la Magie. A l'occasion de nos courses de début d'année au Chemin de Traverse, nous surprirent Drago Malefoy dans l'allée des embrumes, accompagné de célèbres mangemorts. Harry pense que Drago est devenu un mangemort. Personnellement, peu m'importait car depuis ses premières années, on savait que ce jour viendrait mais ce qui m'inquiétait au plus haut point par contre, c'était que visiblement, il se tramait quelque chose d'important. Lors de la rentrée, on apprit que le professeur Slughorn remplaçait le professeur Rogue en potions et que ce dernier était enfin professeur de Défense contre les forces du Mal, poste qu'il ambitionnait depuis de nombreuses années. A l'occasion du premier cours de potion, Harry devint le propriétaire d'un vieux livre de potions appartenant à un certain "Prince de Sang-mêlé". Grâce aux indications de ce livre, Harry devint rapidement premier de la classe et alors qu'au début de l'année je l'avais émerveillé par l'étendue de mes connaissances, il devint également l'élève préféré de Slughorn. Il me surpassait ainsi, pour ma plus grande colère. Je considérais en effet que c'était de la triche et qu'il ne montrait en rien ses véritables compétences. En outre, le douloureux souvenir de la Chambre des Secrets me rappelait qu'il fallait se méfier des livres appartenant à des personnes mystérieuses et trouvés par hasard. Je demandais instamment à Harry de s'en débarrasser. Régulièrement, le professeur Slughorn invitait les meilleurs élèves de sa classe, ses "préférés", ceux qui se distinguaient, à des soirées privées que je trouvais extrêmement douteuses du fait qu'il demandait à d'autres élèves de faire le service, ce qui me gênait au plus haut point lorsque je croisais ainsi Neville Londubat avec qui nous étions amis depuis la 1ère année. A l'occasion de ces soirées, je rencontrais Cornac McLaggen, un jeune gryffondor prétentieux, arrogant et collant qui pensait pouvoir me séduire et que je tâchais de fuir comme la peste. A l'occasion des sélections pour l'équipe de Quidditch sous la direction de leur nouveau capitaine Harry Potter, je lançais un sort de confusion à Cornac McLaggen pour permettre à Ron d'être sélectionné. Ce n'était pas tant pour favoriser Ron mais surtout parce que je ne supportais pas Cornac. Malheureusement Harry me surprend et m'en fera la remarque plus tard dans l'année. Néanmoins, malgré tout cela, notre relation avec Ron n'a fait que se dégrader un peu plus lorsque Ginny lui apprit que Victor Krum m'avait embrassée. Il commença alors à sortir avec Lavande qui l'admirait et lui tournait autour, le draguant ostensiblement sous mon nez pour ma plus grande fureur depuis le début de l'année. J'en fus tellement blessée que j'invitais Cornac à m'accompagner à la soirée de Noël de Slughorn. Je savais que Ron le détestait au plus haut point (et en soit, je partageais son avis) et je cherchais bien évidemment à le rendre furieusement jaloux, pensant qu'ainsi, il reviendrait vers moi. Néanmoins un soir alors que l'on était dans la salle commune, Ron fut empoisonné par l'un des chocolats offert à Harry par des jeunes filles. Harry lui sauva la vie grâce à un bézoard et je remerciais Merlin qu'il ait eu cette présence d'esprit. J'étais tellement choquée par cet évènement et d'avoir faillit perdre Ron que j'en oubliais nos rancunes immédiatement et lui pardonnais sur le champ. Ainsi, tout le temps de son rétablissement, je venais lui rendre visite tous les jours. Qu'il m'appelle dans son sommeil me comblait de joie et me rendait encore plus amoureuse de lui qu'auparavant. De son côté, il rompit avec Lavande dès son rétablissement car il ne supportait plus leur relation superficielle. J'en étais soulagée sur plusieurs plans car en vérité, ses mièvreries de "Ron-Ron" et j'en passe, me hérissaient le poil au plus haut point. De son côté, Harry découvrit ses sentiments pour Ginny qui sortait avec Dean Thomas. Après leur rupture, suite à une magnifique victoire au Quidditch de l'équipe de Gryffondor, ils s'embrassèrent dans la salle commune devant tout le monde, à la surprise générale. J'étais heureuse pour eux car j'étais parfaitement au courant des sentiments que Ginny avait pour Harry depuis qu'elle l'avait rencontré, étant sa confidente privilégiée. Depuis le début d'année, Harry avait de nombreuses réunions avec Dumbledore qui lui faisait visiter de nombreux souvenirs. L'un d'entre eux, modifié par Slughorn les intéressait particulièrement et Harry avait pour mission de récupérer le vrai souvenir pour savoir de quoi exactement, il retournait. C'est la première fois que l'on entendit parler des horcruxes qui allaient pourtant être au centre de nos préoccupations durant les années qui suivirent. Harry remarqua l'état maladif et préoccupant de Drago, ce qui confirma mes soupçons qu'il se préparait quelque chose de grave. Harry enquêta alors grâce à sa carte du maraudeur et remarqua qu'il disparaissait régulièrement de l'école. Il commença à le suivre et à constater qu'il se rendait très régulièrement dans la Salle sur Demande sans qu'Harry ne parvienne à le suivre. Finalement, grâce à la potion de Felix Felicis qu'il avait gagné lors d'un petit concours de potions organisé par le professeur Slughorn, Harry parvient à récupérer le véritable souvenir de ce dernier. On découvrit alors que Slughorn avait révélé ce qu'étaient les horcruxes à Tom Jedusor alors élève à Poudlard. On apprit alors que Voldemort avait parcellé son âme grâce à une forme de magie très noire. En tuant une personne, il pouvait mettre à l’abri une partie de son âme dans un objet, un être ou une chose et ainsi rester en vie. Dumbledore confia alors à Harry qu'il pensait que Voldemort avait créé 7 horcruxes. C'était la raison pour laquelle alors que son sortilège avait rebondit sur Harry cette fameuse nuit à Godric's Hollow, il n'était pas mort pour autant. Forts de cette information, le professeur Dumbledore emmena avec lui Harry un soir, pour une mission mystérieuse dont il ne pouvait rien nous dire. Alors qu'ils étaient absents, des mangemorts réussirent à s'infiltrer dans Poudlard à l'aide des recherches que Drago avait faites durant toute l'année pour trouver une faille dans la sécurité de l'école. Ils firent apparaître la marque des ténèbres au-dessus de l'école, ce qui nous affola tous. Nous eurent pour consigne de garder tous les élèves au calme dans les salles communes et de ne pas en sortir. Seul Harry manquait à l'appel. Drago avait eu pour mission en tant que nouveau Mangemort, de tuer le professeur Dumbledore pour prouver au seigneur des ténèbres sa loyauté. Drago, bouleversé par l'idée de tuer quelqu'un, ne parvint finalement qu'à désarmé Dumbledore et c'est finalement Rogue qui lança le coup final sous les yeux de Harry impuissant, caché non loin de là sous sa cape d'invisibilité et immobilisé par Dumbledore. Nous furent tous sous le choc de cet assassinat. L'école entière était plongée dans une infinie tristesse, bien plus encore que celle que nous avions ressenti pour Cédric deux ans auparavant. Nous découvrirent avec Harry que finalement, le médaillon qu'ils avaient récupéré ce fameux soir avec Dumbledore, n'était qu'une réplique alors qu'ils pensaient chercher un horcruxe. Le véritable horcruxe avait été trouvé des années auparavant par un certain R.A.B dont les initiales se trouvaient gravées au dos du médaillon. Harry pris alors la grave décision de rompre avec Ginny pour ne pas la mettre plus en danger et de ne pas revenir l'année suivante à Poudlard afin de continuer l’œuvre que Dumbledore et lui, avaient commencé et traquer les horcruxes pour enfin mettre fin à tout cela et vaincre définitivement Voldemort. Il était inconcevable pour nous de le laisser seul et nous décidèrent avec Ron de le suivre. Même si cette décision me faisait peur au plus haut point et mettrait peut être mon avenir si soigneusement préparé, en péril, la cause que défendait Harry et Dumbledore me semblait plus importante encore. En outre, j'étais totalement convaincue qu'ils avaient tous les deux besoin de moi et qu'ils n'y arriveraient jamais sans moi.

Cet été fut particulier du fait des circonstances. Le retour de Voldemort n'était plus une vague rumeur et même les plus sceptiques ne pouvaient plus se voiler la face. Les moldus étaient régulièrement attaqués par les mangemorts en toute impunité. Arrivant sur ses 17 ans, Harry ne serait vite plus protégé par le charme de protection accordé au domicile des sorciers mineurs. Il fallait l'évacuer. Dans la perspective de cet évènement, je dus faire la chose la plus difficile au monde : effacer toute trace de mon souvenir de la mémoire de mes parents. Moins ils en sauraient et plus ils seraient protégés et là était tout mon souhait. J'avais beaucoup hésité à en venir à ces extrêmes et à vrai dire, je ne saurai exprimer avec des mots la douleur que c'est d'effacer son existence toute entière de la mémoire des personnes les plus importantes de sa vie. Toutefois, je ne voulais pas qu'en suivant Harry, mettre mes parents en danger de mort en faisant d'eux des cibles. D'un autre côté, je ne pouvais pas rester en dehors de cette histoire, j'y étais déjà trop impliquée et ma conscience me commandait d'agir. Je ne pouvais pas faire comme si rien n'était entrain de se produire comme les élèves qui retournaient à Poudlard cette année. C'était un danger mortel pour mes parents d'autant plus que face à un sorcier expérimenté, sans pouvoir, sans connaissance de ce monde particulier, ils seraient des victimes faciles et je ne pouvais pas permettre une telle chose. L'organisation du transfert d'Harry pour un QG de l'Ordre du Phénix me permettait de me changer les idées et de m'occuper l'esprit pour ne pas repenser à ce que j'avais dû faire à mes parents. Je m'étais d'ailleurs déjà proposée pour être des sorciers qui allaient évacuer la famille de Harry, elle aussi mise à l'abri pour leur protection. Mécontents de devoir déménager, son oncle a passé tout son temps à râler mais le temps nous était compté. Dudley, voyant notre exaspération, fit taire ses parents et prit la défense de Harry pour mon plus grand étonnement. Il semblerait qu'avoir été sauvé par son cousin, du baiser du Détraqueur l'avait changé en bien. Une fois le chemin sûr, avec quelques autres, je me détachais du groupe pour rejoindre Privet Drive et les autres membres de l'Ordre afin d'évacuer Harry au Terrier que les membres de l'Ordre allaient protéger après notre arrivée. Le plan était simple : 6 personnes allaient prendre l'apparence de Harry grâce à du Polynectar que j'avais préparé et confié à Alastor Maugrey dit "Fol-oeil", le meilleur auror du Ministère de la Magie avec Kingley Shacklebolt (qui était placé à la protection du Ministre de la Magie lui-même). Chacun d'eux serait accompagné d'un autre membre de l'Ordre afin de se rendre à un point bien précis où les attendrait un portoloin pour se rendre au Terrier (la demeure de la famille Weasley). Tout aurait pu se passer sans encombre si l'heure de départ de la troupe n'avait pas été révélée aux Mangemorts. Ainsi, dès le départ des groupes, nous furent attaqués de toutes parts. George perdit une oreille dans la bataille à cause d'un Sectumsempra, lancé par Rogue, Alastor Maugrey fut tué par un Avada Kedavra de Voldemort et Edwige se sacrifia pour protéger Hagrid, visé par ce même sort mais lancé par un Mangemort. Contre toute attente, le véritable Harry fut identifié lorsqu'il lança un Expelliarmus à Stan Rocade. Voldemort se mit alors à sa poursuite. Toutefois, il échoua à le tuer lorsque la baguette d'Harry, semblant agir par elle-même, lui renvoya son sort contre lui et détruisit la baguette de Lucius Malefoy que Voldemort lui avait prise (il pensait que sa baguette véritable était trop liée à celle d'Harry pour lui permettre de le tuer). Harry parvint à rejoindre la maison de Tonks, qui était protégée pour rejoindre le Terrier.

Quelques jours plus tard, Rufus Scrimgeour en personne, se présenta au Terrier pour nous lire le testament du professeur Dumbledore. Nous ne comprirent pas pourquoi jusqu'à ce que le testament nous révéla que l'illustre homme nous avait légué quelque chose à tous les trois. Ron reçoit le Déluminateur de Dumbledore, un objet qui peut capture les lumières et les remettre. Harry a reçu le vif d'or qu'il avait attrapé avec la bouche lors de son premier match de Quidditch ainsi que de l'épée de Godric Gryffondor. Personnellement je reçus un livre : les Contes de Beedle le Barde. Nous ne comprenions pas pour le moment la signification de ce leg mais nous savions tous les trois que pour Dumbledore, cela signifiait quelque chose et que tôt ou tard, ça nous aiderait. Il nous suffisait de découvrir pourquoi. Le Ministre de la Magie s'attendait à découvrir quelque chose et fut déçu que rien ne se produisit, ce qui rendait la situation particulièrement cocasse. Toutefois, autre chose de bien plus charmant nous attendait et nous préoccupait : Le mariage de Fleur et de Bill. Nous avions fortement besoin de réjouissances en ces temps sombres et cet évènement arrivait littéralement à point nommé. Fleur avait rencontré Bill à l'occasion du Tournoi des trois sorciers. Bien qu'il n'était plus élève à Poudlard, il avait été chargé de prendre soin des dragons qui avaient été convoyés de Roumanie spécifiquement pour l'occasion. C'est là qu'ils se rencontrèrent et tombèrent amoureux. Après ses études, Fleur réussit à obtenir un poste chez Gringotts pour qui Bill travaillait également afin de vivre avec lui. Ils s'étaient fiancés au grand damne de Mme Weasley et de Ginny qui ne l'aimaient pas et la trouvaient superficielle. Toutefois leur opinion sur elle changea lorsque Fleur refusa la proposition de Bill de mettre fin à leurs fiançailles après qu'il ait été défiguré par Fenrir Greyback, un loup garou, à l'occasion de l'introduction des mangemorts à Poudlard quelques mois plus tôt, le soir de la mort de Dumbledore. Elle était désormais, totalement intégrée dans la famille Weasley qui lui a ouvert chaleureusement les bras. Ce mariage venait saluer leur amour et la persévérance de Fleur qui s'avérait beaucoup moins superficielle qu'elle n'y paraissait. Néanmoins lors de la réception du mariage, alors que la fête battait son plein, un patronus en forme de lynx envoyé par Kingsley nous avertit que les mangemorts avaient pris le contrôle du Ministère et tué le Ministre de la magie. Le ministère tombant ainsi entre les mains de Voldemort et de ses complices. La panique saisit alors l'assemblée lorsque les premiers mangemorts vinrent attaquer le Terrier. Parmi la confusion entre les sortilèges qui fusaient dans tous les sens, les invités qui couraient et ceux qui transplanaient, je réussis à trouver Harry et Ron pour les faire transplaner dans la panique à Londres, où nous nous reposèrent un instant dans un café moldu. Toutefois ayant prononcé le nom de Voldemort, nous furent rapidement localisés par deux mangemorts contre qui nous nous sommes un temps battus avant de transplaner cette fois, Square Grimmaud où nous sommes restés en sécurité pendant quelques jours. On découvrit alors par hasard, la signification des initiales RAB qui se trouvaient sur le médaillon : il s'agit de Regulus Arcturus Black, le faire de Sirius qui était un mangemort, décédé depuis longtemps. Ils apprirent par l'elfe de la maison Black nommé Kreatur que Mondingus Fletcher avait volé le véritable médaillon qu'il avait vendu à Ombrage.
Ce fut grâce aux visites de membres de l'Ordre que nous apprirent qu'un Ministre de la Magie fantoche avait été installé par Voldemort. Rogue est nommé directeur de Poudlard et les frères Carrow y sont professeur, faisant régner la terreur. Remus Lupin, fraîchement marié à Tonks et futur père, voulut nous accompagner mais Harry refusa catégoriquement et lui fit réaliser l'erreur qu'il voulait commettre, l'incitant ainsi à retourner auprès de sa femme pour accueillir leur enfant.

Après plusieurs mois de recherche, nous pénétrèrent le Ministère de la magie en prenant la forme d'employés du Ministère afin de voler l'horcruxe des mains d'Ombrage. On parvient à retrouver Ombrage par hasard car la personne dont j'avais pris l'apparence se chargeait de prendre en note les audiences. Ombrage était alors là, interrogeant une pauvre sorcière née moldue, lui demandant où elle avait volé sa baguette. Harry qui était entrain de reprendre son apparence intervient et vola le médaillon. Nous réussirent in extremis à nous échapper. Nous découvrirent en arrivant square grimmaud que le QG de l'Ordre avait été repéré. Nous durent alors vagabonder dans la campagne anglaise, n'ayant plus aucun endroit où nous réfugier. Rapidement, on découvrit avec la mauvaise humeur d'Harry que l'horcruxe avait des effets néfastes sur la personnalité de celui qui porte le médaillon. Ce dernier avait plus d'emprise d'ailleurs sur Ron que sur moi ou Harry, ce qui entraîna une violente dispute, Ron ne supportant plus le manque de confort et l'immobilisme du groupe par rapport à la suite des évènements. La dispute fut tellement violente que Ron nous rendit l'horcruxe avant de transplaner, nous laissant ainsi seuls avec Harry. Je fus extrêmement blessée par cet abandon, ayant le sentiment de n'être finalement rien aux yeux de Ron. Il me brisa une fois de plus le cœur. Toutefois, je ne pouvais pas, ne voulais pas laisser Harry tout seul. Je continuais alors l'aventure désormais seule avec lui, cherchant de nouveau l'épée de Dumbledore. Nous finirent par nous rendre chez Bathilda Tourdesac à Godric's Hollow où Harry est né et où ses parents ont été tués, auteur du manuel Histoire de la Magie, voisine et amie de Dumbledore durant sa jeunesse, on pensait qu'il aurait pu lui confier l'épée puisque celle qui se trouvait à Poudlard s'avérait être finalement une fausse. Nous prirent avant cela, le temps d'aller pour la première fois, sur la tombe des parents de Harry et virent leur ancienne maison, celle où tout avait commencé et qui tombait en ruine. Personne n'osait approcher cette maison où une page de l'histoire s'était écrite et où un bébé avait mis à mal le plus grand mage noir de l'histoire. Finalement, on se rendit compte (trop tard sans doute) que quelque chose n'allait pas au moment même où ils découvrirent qu'en réalité le serpent de Voldemort, Nagini, avait pris l'apparence de la vieille dame et les attaqua. Dans la panique, on réussit in extremis à transplaner avant l'arrivée de Voldemort qui était proche mais à notre arrivée je me rendis compte que j'avais cassé la baguette d'Harry.

On se cacha alors de nouveau dans la forêt anglaise. Je me chargeais comme à chaque fois que l'on campait à un endroit (on changeait régulièrement pour éviter de se faire prendre), d'y apposer toutes les protections nécessaires. Plus tard dans la soirée, harry vit le patronus de la biche (patronus de sa mère) apparut et le conduisit jusqu'à la véritable localisation de l'épée de Gryffondor, au fond d'un lac gelé. Harry plongea alors pour la récupérer mais à l'approche de l'épée, le médaillon se mit à l'étrangler. Harry fut alors soudainement tiré hors de l'eau par quelqu'un qui prit également l'épée. Suite aux cris, lorsque je rejoignis Harry, je tomba nez à nez avec un Ron trempé, l'épée tant recherchée à la main. Une partie de moi voulu le serrer dans mes bras mais la souffrance et la colère prirent le dessus. Je m'enquérais alors de l'état d'Harry. Il ouvrit le médaillon à l'aide du fourchelang et demanda à Ron de détruire l'horcruxe à l'aide de l'épée. Ce fut difficile mais il parvient à y arriver pour notre plus grand soulagement. Je les aidais ensuite à se réchauffer sous la tente. Ron nous expliqua alors qu'à la seconde où il avait transplané, il avait su qu'il avait fait une erreur mais qu'il n'était pas parvenu à nous retrouver à cause des protections. Il nous parla également ce qui lui était arrivé, de sa capture par les rafleurs, de sa peur de ne pas s'en sortir, de ma voix qui sortait du déluminateur de Dumbledore et qui lui avait finalement permis de nous retrouver. Il nous expliqua que le nom de Voldemort avait été frappé d'un sort de localisation, permettant de localiser immédiatement quiconque prononçait ce nom. Je décidais finalement de lui pardonner (à vrai dire, j'étais très heureuse qu'il soit revenu, qu'il soit de nouveau auprès de nous... auprès de moi). Forts de cette réussite, nous continuèrent notre périple chez Xenophilius Lovegood, le père de Luna. Nous avions besoin de réponses à propos de ce symbole qui revenait tout le temps dans le livre de Contes que Dumbledore m'avait légué. Nous avions besoin de réponses. Il nous expliqua alors l'histoire des reliques de la mort, le rôle de la baguette de surreau et de la pierre de résurrection ainsi que leurs effets pervers. Nous comprirent assez rapidement que Harry était le détenteur de la cape d'invisibilité et que Dumbledore et que Voldemort était à la recherche de la baguette de surreau.Toutefois le père de Luna nous trahit en prévenant discrètement le Ministère (qui avait pris en otage Luna) que nous étions chez lui. Nous parvinrent néanmoins à nous échapper des mangemorts in extremis. En réunissant les reliques de la mort, nous pourrions réussir à vaincre Voldemort.

En ayant réparé une vieille radio, Ron réussit à capter une émission de radio clandestine, appelée Potterveille et qui nous permis de nous tenir au courant des pertes, des disparus et des actions en cours de l'Ordre et de ses partenaires. Harry alors lâcha sous la colère le nom de Voldemort. Nous furent alors capturés par des rafleurs qui apparurent soudainement près de nous. J'eus à peine le temps de lancer un sort qui boursouffla le visage de Harry pour tenter de dissimuler son identité que nous furent capturés et emmenés dans le manoir des Malefoy où Harry et Ron furent enfermés dans les cachots dans l'attente de l'arrivée de Voldemort. On m'emmena dans le salon du manoir où Bellatrix Lestrange en profita pour me torturer afin de connaître nos plans. A l'aide du sortilège Doloris, elle commença à graver "Sang de Bourbe" sur mon avant bras. Nous furent sauvés par Dobby qui y laissa malheureusement sa vie. C'est à cette occasion que sans le savoir, Harry désarma Drago et devint le maître de la baguette de surreau. Ron nous fit transplaner alors à la chaumière aux coquillages où nous retrouvirent Bill et Fleur qui nous prirent en charge et s'occupèrent de soigner les plus faibles (Ollivander, Dean, Luna et Gripsec ayant été libérés par Dobby en même temps que nous). Harry, bouleversé par la perte d'un nouvel ami, d'autant plus qu'il a donné sa vie pour sauver la sienne, refusa toute aide et insista pour creuser une tombe digne et sans aucune aide de la magie. Nous le laissâmes faire moi et Ron, considérant que c'était un moyen sain de gérer son deuil et un magnifique remerciement qu'il faisait à cet elfe de maison à qui ils devaient tant. Nous convinrent avec le gobelin Gripsec, d'entrer clandestinement dans Gringotts pour récupérer la coupe d'Helga Poufsouffle que Voldemort a transformé en horcruxe, cachée dans le coffre de Bellatrix Lestrange. Pour cela, je pris l'apparence de mon bourreau pour ma plus grande horreur et je tâchais tant bien que mal de jouer son rôle (sans grand succès, il faut l'admettre). Gripsec nous ayant abandonné, l'épée à la main, nous réussirent tant bien que mal à finalement à récupérer la coupe et à sortir de Gringotts en volant sur le dos du dragon aveugle qui vivait en captivité dans la banque et qui gardait le coffre. C'est là que Voldemort comprit que nous étions à la recherche des horcruxes. En vérifiant les cachettes de chacune d'elle, il se rendit compte que deux déjà avaient disparut. Il entra alors dans une fureur noire et montra accidentellement que le dernier se trouvait à Poudlard et avait un rapport avec la maison Serdaigle.

Pour plus de sécurité, nous décidèrent de passer par Pré-au-Lard pour prendre un passage secret et pouvoir pénétrer dans Poudlard. Notre arrivée déclencha une alarme et nous furent sauvés des sentinelles mangemorts par le tenancier de la Tête de Sanglier qui s'avérait n'être autre qu'Abelforth Dumbledore, le frère de l'ancien directeur de Poudlard. Il fit prévenir les gryffondors de Poudlard qu'on était là. C'est un Neville amaigri, changé et plus combatif que jamais qui vient nous chercher et nous amena droit dans la salle du demande où l'ancienne Armée de Dumbledore s'était reformée. Cette salle qui nous avait abrité sous Ombrage servait de repère à ces élèves désormais traqués par les Carrow. En discutant avec Luna, il fut convaincu que l'horcruxe recherché est en vérité le diadème de Rowena Serdaigle. Il se souvient alors que la Dame Grise lui raconta son histoire avec ce diadème, que lorsqu'il avait déposé l'année dernière, le vieux livre de prince de sang mêlé dans lequel il avait appris le fameux sort Sectumsempra de Rogue, avec lequel il avait blessé Drago, il avait marqué la cachette avec une vieille tiare qui était en réalité le diadème de Serdaigle et donc le fameux horcruxe. Pendant ce temps, nous décidèrent avec Ron, de retourner dans la Chambre des secrets récupérer les crocs enduis de venin de basilic qui nous permettait jusque là de détruire les horcruxes. Ron réussit brillamment à reproduire les sons de fourchelang qu'harry utilise, ce qui m'impressionna grandement. Il m'invita alors à détruire à mon tour l'horcruxe, ce que je fis non sans difficulté, la coupe de Poufsouffle. Le malêtre qui m'avait alors envahit avait été incroyable et avait presque pris possession de tout mon être. En sortant de la chambre des secrets, Ron pris l'initiative d'aller mettre à l'abris les elfes de maison, ce geste m'émut tellement par sa gentillesse et sa compréhension qu'un flot de sentiments m'envahit et que je ne parvint plus à me maîtriser plus longtemps. Je pris alors Ron dans mes bras et l'embrassait amoureusement. A mon grand étonnement, il me rendit ce baiser en enlaçant ma taille, je me sentais flotter, envahie d'un sentiment, trop longtemps gardé enfoui, réprimé. On n'aurait pu être plus heureuse que moi en cet instant. Nous retrouvirent Harry devant la salle sur demande. A peine après avoir trouvé l'horcruxe, nous nous aperçurent que nous étions poursuivis par Malefoy et ses acolytes. Crabbe d'ailleurs n'a pas trouvé de meilleure idée que de lancer le sort d'Incendio dans la salle sur demande, ce qui enflamma toute la salle. Nous réussirent à nous sauver in extremis encore, sur des balais, sauvant au passage Malefoy et Goyle. Une fois sortis de la Salle sur Demande, la première chose que nous firent c'est détruire ce nouvel horcruxe. Ce n'est qu'à ce moment que nous réalisèrent que Poudlard était attaqué par un assaut d'une rare violence. Soudain cet assaut s'arrêta et la voix de Voldemort retentit dans l'esprit de chacun. Il nous invitait à cesser de nous battre, à nous occuper de nos morts et de nos blessés et demanda instamment à Harry de se rendre pour mettre fin à tout ça, pour que plus personne ne meurt ou ne soit blessé. Après tout, toute cette histoire ne regardait qu'eux, personne d'autre n'avait à en souffrir. Je voyais alors le doute s'installer dans le regard d'Harry. Avec Ron, nous déployions alors tous nos efforts de persuasion pour le convaincre de ne pas y aller, qu'il irait au devant de la mort et que ça ne ferait que tous nous condamner, que ça n'arrangerait rien bien au contraire. Il accepta de rester mais je vis bien que nos paroles n'avaient pas suffit. Nous rejoignirent les autres dans la grande salle où les morts et les blessés avaient été réunis. Nous rejoignirent alors la famille Weasley, regardant ce spectacle désolant, devant les regards amicaux de nos amis, nos connaissances, nos professeurs et même certains sourires d'encouragement. Ils étaient contents, soulagés, heureux de nous savoir parmi eux.


Mon cœur s'est brisé lorsque mon ami, mon frère avec qui j'avais vécu des mois seuls sous une tente à se cacher du reste du monde, celui qui a pensé mes blessures, à qui j'ai confié mes secrets les plus intimes, n'était plus. La mort d'Harry m'a brisée le coeur et on dû me trainer de force pour me mettre à l'abri avec Ron, emportant avec nous Rogue dont le dos avait été brûlé par un maléfice de Bellatrix. Nous réussirent malgré tout à parvenir dans l'un des repères secret de l'Ordre. J'eus beaucoup de mal à réaliser mais peu à peu, la vérité s'est faite en moi. Plus jamais je n'aurai à lui réparer ses lunettes. Plus jamais je ne pourrais le taquiner avec ses amours. Plus jamais je n'aurai à m'inquiéter pour lui comme ce fut le cas ces 7 dernières années. Le vide alors s'installa. J'avais donc pris l'habitude de m'occuper l'esprit. Entre autres choses, je me suis alors occupée de soigner le professeur Rogue comme je le pouvais afin de lui sauver la vie. Le malheureux avait vraiment le dos en piteux état et était très faible. Je m’affairais donc d'autant plus à ma tâche. En plus de cela, le temps vient assez rapidement de reprendre nos activités et de faire bouger les choses. Plein de colère Ron voulait passer à l'action et tenter de tuer Voldemort une bonne fois pour toutes mais je ne sentais pas que les choses seraient aussi simples que ça cette fois. En outre je me posais beaucoup de questions. Pourquoi Harry est mort mais que lui est encore resté en vie? Y avait-il encore d'autres horcruxes que nous n'aurions pas trouvés? Les choses n'étaient pas claires à mon sens. Trop peu pour tenter des actions. En plus, sans Harry, sans Dumbledore, sans personne de nouveau pour nous guider, nous étions assez impuissants et je ne voulais pas encore perdre quelqu'un. Je ne voulais pas qu'on se précipite et Ron ne voulait pas attendre.

Nous restions cachés pour plus de prudence mais je suivais les actualités du monde des sorciers grâce aux journaux que l'on nous apportait régulièrement. Je sentais que ces élections seraient déterminantes et je voulais aider, je voulais changer les choses et empêcher le règne des partisans de Voldemort. Je commençais à devenir dingue à rester au QG toute la journée enfermée et d'entendre soit les grognements d'un Rogue pas très coopératif pour se faire soigner et d'un Ron bougon en mal d'action. En outre, je ne veux pas rester cachée toute ma vie. J'en avais touché deux mots à la dernière réunion de l'Ordre où Kingsley et le professeur McGonagall étaient tous deux présents. Je leur exprimais ainsi ma volonté de compter, d'aider à faire bouger les choses, même si Harry n'était plus là et ce, justement parce qu'Harry n'était plus là et que je voulais poursuivre son œuvre, tout comme Ron. Bien qu'ils étaient de mon avis en considérant qu'actuellement, la force ne mènerait à rien et ne ferait qu'affaiblir le mouvement, ils nous jugeaient trop précieux pour nous faire sortir de l'ombre. Il nous faudrait ainsi attendre que la situation soit moins dangereuse pour nous. Notre sécurité, tout comme l'était celle d'Harry, est primordiale à leurs yeux. Nous ne sommes plus des inconnus depuis nos aventures aux côtés d'Harry mais de véritables symboles que malgré toutes les pertes, les difficultés, le combat devait durer. Nous aurions notre utilité en temps voulu. Le plus important pour le moment est que les sorciers ne doivent pas penser que leur vie est moins importante à leurs yeux que la cause. Or la bataille de Poudlard avait provoqué de lourdes pertes dans les rangs de l'Ordre, autant que dans les rangs des Mangemorts et nous afficher maintenant ne ferait que donner une mauvaise image de l'Ordre qui ne protègerait pas ses symboles.

La bataille se ferait ainsi subtilement sur le plan politique. On me proposa, outre de continuer à être une voie dans Potterveille, j'écris des tracts et je réalise des missions dans l'ombre en espionnant ou en récupérant des informations, des papiers, des documents. J'ai toujours l'espoir que la cause pour laquelle Harry a donné sa vie triomphera et que la vie pourrait alors reprendre ses droits. Je n'ai plus envie de me cacher, de fuir, d'être un de leur symbole qui n'est que source d'inquiétude ou encore d'avoir peur. Je veux enfin vivre de nouveau, retrouver cette joie à laquelle j'ai pris goût à Poudlard. Je veux être en paix avec moi-même et avec les autres. J'ai envie que les choses changent et que la vie soit meilleure pour chacun et ce changement, j'ai envie d'y participer activement. Autrement dit, d'une autre manière qu'en écrivant des tracts, même si je ne pense pas pour autant, que la violence soit la solution. L'heure viendra où moi aussi je devrais poser ma pierre à l'édifice. J'ai hâte que ce jour arrive. Ce qui me dérange par contre, c'est d'être traitée comme un pion.





Behind the mask


♦ Pseudo : Pizi ♦ Age : 28 ans♦ Fréquence de connexion : Tous les jours♦ Avis & suggestions : Je connaissais l'ancienne version de Poudnoir. je suis contente de participer à celle-ci. ♦ Comment as-tu connu Poudnoir ? J'y ai été inscrite il y a fort fort longtemps Smile ♦ Multicompte : Non ♦ Veux-tu être parrainé ? : Je pense que ça devrait aller mais j'enverrai un mp si j'en ressens le besoin finalement ♦ Codes du règlement : .
crazyoilmachine pour Poudnoir


Dernière édition par Hermione Granger le Mer 25 Jan - 22:23, édité 37 fois
Revenir en haut Aller en bas


    | GOSSIP ADMIN ;;
    Doyenne ;; Langue de Plomb

| GOSSIP ADMIN ;;  Doyenne ;; Langue de Plomb
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 05/01/2016
Parchemins postés : 1037



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Anne Fraser


MessageSujet: Re: Hermione Granger Jeu 19 Jan - 18:02

Comme dit par MP,

Bienvenue par ici, n'hésite pas si tu as des questions, tu connais le chemin maintenant

____________________________________

I'M NOT HEARTLESS

But I have a heart of stone


By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Gryffondor ;; 5ème année

| Gryffondor ;; 5ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 25/03/1988
Âge du joueur : 29
Arrivé sur Poudnoir : 21/09/2015
Parchemins postés : 1022



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Cassidy H. Faulkner-Nott


MessageSujet: Re: Hermione Granger Jeu 19 Jan - 18:54

Oh une Hermimi

Bienvenue ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Hermione Granger Jeu 19 Jan - 18:56

Bonjour,

Merci beaucoup Smile

Oui pas de souci Anne Very Happy
Revenir en haut Aller en bas


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 144



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Hermione Granger Jeu 19 Jan - 20:50

Hey !! Very Happy Une Hermione !!

Bienvenue sur le forum Hermy Wink Hâte de voir ta fiche terminée et de pouvoir rp avec toi ! Very Happy

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    avatar
    Date de naissance du joueur : 19/12/1996
    Âge du joueur : 20
    Arrivé sur Poudnoir : 16/09/2016
    Parchemins postés : 338



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
    Ma résistance magique est de: 12PV
    Drago Malefoy


MessageSujet: Re: Hermione Granger Jeu 19 Jan - 21:11

Bienvenue ici ma petite Granger

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Hermione Granger Jeu 19 Jan - 23:08

Merci à tous ^^

Merci mon petit Malefoy
Revenir en haut Aller en bas


    | Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    |  Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    avatar
    Date de naissance du joueur : 15/10/1987
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 23/01/2016
    Parchemins postés : 60



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Owain Gallagher


MessageSujet: Re: Hermione Granger Ven 20 Jan - 1:00

Oooh une Hermione \o/

*donne des cookies à Hermione*

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Hermione Granger Ven 20 Jan - 7:48

Oh merci beaucoup ^^

*ne résiste pas à l'appel des cookies*
Revenir en haut Aller en bas


    | THE MOD ;; Coach de Ballycastle ;; Criminel

| THE MOD ;; Coach de Ballycastle  ;; Criminel
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 29/11/2015
Parchemins postés : 821



Pensine
Mon casier judiciaire est: bien rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Tom Sallybanks


MessageSujet: Re: Hermione Granger Dim 22 Jan - 22:29

Hello hello Hermione et bienvenue

Avant de te valider nous avons (Anne est susceptible de passer aussi) quelques remarques sur ta fiche : elle est globalement très bien et agréable à lire, mais je vais pour ma part te demander quelques modifications (rien de méchant) !

- D'abord, l'orthographe, je pense que ce sont des erreurs d'inattention donc ça c'est mineur, une relecture suffira pour les faire disparaître !
- la partie caractère est un peu brouillonne, confuse, on passe de la première personne à la troisième sans qu'on sache pourquoi ni comment
- Enfin ton histoire est un peu light sur les informations canoniques (Hermione est censée avoir été pétrifiée par le basilic dans le 2 quand même et on a rien sur le 3/4 et pas grand chose sur le 5, alors qu'on ne peut pas dire qu'il ne se soit rien passé !)

C'est donc tout pour moi, n'hésite pas si tu as des questions, et à très bientôt en jeu je pense !


____________________________________



WHO THE FUCK IS ROBIN HOOD ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hermione Granger

Revenir en haut Aller en bas

Hermione Granger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Archives générales :: Fiches Adultes
-