POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

[Premier RP] Que de mystères (avec Anne Fraser)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Langue de Plomb
    | Langue de Plomb

avatar
Date de naissance du joueur : 23/03/1997
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 21/02/2017
Parchemins postés : 7


Katarina D. Wander


MessageSujet: [Premier RP] Que de mystères (avec Anne Fraser) Sam 11 Mar - 15:34



Que de mystères
Katarina n’était pas stressée. Il n’y avait aucune raison de l’être : elle avait eu le job, son entretien s’était bien passé, elle avait les compétences qui semblaient les intéresser, et puis, c’était quand même eux qui étaient venus lui proposer le poste. Donc, vraiment, il n’y avait pas de quoi s’inquiéter. Pas la moindre appréhension.

Au  contraire, à présent que ces formalités étaient passées, c’était à son tour de jouer, pour ainsi dire. Elle allait devoir faire ses preuves   : non pas simplement éviter de leur faire regretter leur choix, mais leur prouver que celui-ci était le meilleur qu’ils avaient pu faire. Et cela commençait dès le premier jour, et même, elle en était convaincue, dès la première impression.

Elle s’avança dans l’atrium, du pas assuré de celle qui sait où elle va, se dirigeant directement vers l’accueil. Naturellement, elle était arrivée avec plus de quinze minutes d’avance. Il était hors de question pour Katarina d’être en retard, et encore moins de faire mauvaise impression dès le premier jour. Mais maintenant qu’elle était là, autant se déclarer tout de suite. Lorsqu’elle arriva près du bureau, la secrétaire leva les yeux vers elle en haussant les sourcils derrière ses lunettes d’un air ennuyé, comme pour lui demander ce qu’elle voulait. Katarina leva à son tour un sourcil devant tant d’amabilité, mais se retint de faire une remarque désobligeante. Ce n’était pas le moment : elle se contenta de se déclarer, affichant un sourire qui se voulait agréable, mais d’un ton un peu plus sec qu’elle ne l’avait souhaité.

- Katarina Wander. C’est mon premier jour au département de Mystères. Je suis un peu en avance.

La jeune femme commença à fouiller dans le désordre de ses document –Katarina grimaça presque face à tant de chaos, levant les yeux au ciel devant le  temps qu’elle prenait. C’était bien la peine d’arriver en avance. Alors qu’elle laissait échapper un petit soupir d’impatience, l’autre sembla enfin trouver ce qu’elle cherchait, et après avoir feuilleté ce qui semblait être un registre, elle lui annonça que la personne qui la prendrait en charge n’était toujours pas arrivée. Sans blague. Après un vague mouvement de tête en guise de remerciement, Katarina s’installa sur un des bancs proche de l’accueil. Dos droit, jambes croisées, une légère moue au coin des lèvres, elle dévisageait ceux qui passaient d’un regard un peu noir, sans vraiment le vouloir.

Etre de retour en Angleterre était à vrai dire très bizarre. Ca avait bau être son pays natal, tout ici lui semblait étranger. Les lieux étaient bien familiers, mais en même temps si inconnus. Certes, avec un gouvernement puriste à sa tête, le contexte était très différent de l’époque où elle l’avait quitté, alors que le Seigneur des Ténèbres venait d’être vaincu –  ou pas tant que ça, apparemment. Mais ce n’était pas vraiment cela. Elle était sensée se sentir chez soi ici mais, à vrai dire, elle s’était jamais sentie autant comme une étrangère dans les nombreux pays qu’elle avait pourtant parcourus - avec amertume, elle se crut se souvenir que ça avait peut-être toujours été un peu le cas ici. Et, elle ne connaissait personne ici, aucun visage familier ne lui revenait en mémoire.  Elle avait beau scruter les différents visages des nombreuses personnes qui passaient dans l’atrium, et notamment celles qui auraient pu être à Poudlard en même temps qu’elle, elle ne ressentait, au mieux, qu’une vague sensation de déjà-vu, au pire, un vide total. C’était frustrant, et très déstabilisant, d’être chez soi sans y être, et elle espérait que ce malaise s’estomperait vite à mesure qu’elle prendrait ses marques. Elle n’était  pas revenu pour perdre son temps à faire la fragile.

Un coup d’œil à l’horloge lui indiqua qu’il ne restait que quelques minutes avant l’heure officielle de son rendez-vous, et elle se dit que la personne qu’elle devait rencontrer n’allait sûrement pas tarder. En fait, elle n’avait reçu aucune information sur celui ou celle qui allait l’accueillir : elle ne savait pas si c’était un homme ou une femme, un simple collègue ou un supérieur, … Elle sortit son miroir de poche pour vérifier une dernière fois  son apparence : aucune mèche rebelle ne dépassait de son chignon, son maquillage était bien appliqué, parfait. Elle se redressa un peu sur son fauteuil, et son regard se porta sur les personnes qui approchaient de l’accueil, comme pour deviner laquelle était l’individu mystère.

A vrai dire, plutôt qu’anxieuse Katarina était surtout intriguée. Le poste de Langue-de-Plomb était entouré d’un mystère qui faisait sa renommée.  C’était d’ailleurs ce qui l’avait attiré très jeune, et encore maintenant. Elle supposait qu’on l’avait contacté pour ses connaissances et que le poste impliquait donc des activités de recherches, mais l’entretien était resté très vague et, au final, elle n’en savait pas beaucoup plus sur ce qui était pourtant à présent son métier. Oh, elle n’avait pas de doute sur le fait qu’il lui plairait –toujours plus que l’enseignement en tout cas. Et puis c’était tout de même un poste prestigieux, et une position au Ministère de la Magie était tout ce qu’elle pouvait espérer pour gravir les échelons. Mais tous ces secrets titillaient sa curiosité, et elle était impatiente de savoir enfin ce qui se cachait derrière tant de mystère, ce qui l’attendait, et surtout, de pouvoir enfin se mettre à la tâche.
FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | GOSSIP ADMIN ;;
    Langue de Plomb

| GOSSIP ADMIN ;;  Langue de Plomb

avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 05/01/2016
Parchemins postés : 795



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Anne Fraser


MessageSujet: Re: [Premier RP] Que de mystères (avec Anne Fraser) Dim 12 Mar - 15:44



- Anne.

L’appel retentit dans ce qui servait de bureau à Anne Fraser et resta sans réaction de la part de l’intéressé. Le nouveau venu toqua sur la porte pourtant ouverte pour signaler sa présence et appela sa coll!ègue une nouvelle fois.

- Anne ?

Celle-ci, plongée dans un vieux parchemin parlant des priopriétés de la Belladonne sur le corps d’un sorcier n’avait pas entendu le premier appel, mais elle sursauta au second, reversant une partie de son thé sur son parchemin. Elle jura et se leva précipitement pour empêcher le liquide de tâcher sa robe de sorcière. Sans même prendre la peine de formuler le sort, elle l’informula et le thé s’evapora laissant sur le parchemin une tâche minuscule. Elle soupira de soulagement et se tourna vers le nouveau venu.

Llyod, son collègue et supérieur hiérarchique, de par son ancienneté et talent, se tenait dans l’embrassure de la porte, l’air embarrassé.

- Désolé, je ne voulais pas te surprendre.


C’était un homme en fin de quarantaine, plutôt séduisant dont le spécialité était la création de sortilège. Célibataire et toujours volage, il faisait parler de lui même dans les niveaux inféfieurs pour sa charisme et ses conquêtes multiples. Pour le moment, un dossier à la main, il avait la tête de celui qui va demander un service dans la minute. Ca ne rata pas.

- Dis-moi.

- Tu crois que tu pourrais me rendre un service, finit-elle à sa place avec un sourire qui se voulait amusé. Ca dépend, la dernière fois, tu m’as envoyé à ta place pour gérer une manifestation a un tournois de Bavboule.

Son collègue eu la bonne idée d’avoir l’air embarrassé et répondit, Oui, mais il y avait Adrian. Tu aimes bien travailler avec lui.

Anne se contenta de rire. Gérer Adrian pour ne pas qu’il crise dans ce genre de situation n’était pas ce qu’elle appelait un cadeau.

- Si je veux voir mon cousin, je l’invite à prendre un verre ou je vais à un dîner de famille tu sais. Lloyd eut l’air encore plus embarrassé et elle lui fit signe de venir avec son dossier. Donne-moi ça, tu me devras un dîner.
- Tu vas voir, c’est presque rien. En fait, est-ce que tu pourrais te charger d’accueillir la nouvelle demain ?
- Moi ? Elle haussa un sourcil interrogateur, c’était généralement lui qui s’en chargait.
- Tu es la plus haut placée après moi, dit-il en haussant les épaules. J’ai un rendez-vous que je ne peux pas manquer et ça me sucre mon jour de congé.

C’était donc la raison. La jeune femme se retient de rire et elle fit signe qu’elle s’en occupait. Ravis, son collègue lui adressa un sourire radieux et la laissa avec le dossier en précisant qu’il lui “revaudrait ça”. Anne y comptait bien, elle n’oubliait jamais une faveur et elle aimait particulièrement quand lui gens lui étaient redevables.

Une fois qu’il fut parti, elle ouvrit le dossier et sortit la photo en noir et blanc de leur nouvelle collègue. Elle en avait vaguement entendu parler, le département avait recruté une nouvelle chercheuse. Elle était d’ailleurs plutôt belle se fit-elle la réflexion. Elle s’étonnait que Lloyd ait fais passer la chance de l’accueillir lui-même, sa nouvelle conquête devait vraiment lui tenir à coeur. Elle mit son dossier de côté et s’intéressa de plus prêt au personnage et à sa scolarité.

- Sang-mêlée, célibataire, une famille sans histoire. Je vois.


Maintenant qu’elle y regardait de plus prêt, il lui semblait reconnaître son ancienne camarade de Serpentard. Un peu plus âgée qu’elle, elles ne s’étaient pas fréquentée durant leur scolaritée. La seule personne qu’Anne avait connu dans les plus âgés, c’était Hypérion et les membres de l’équipe de Quidditch. Elle parcourut le reste du dossier qui indiquait les pays qu’elle avait visité, les recherches qu’elle avait fait et bien sur sa spécialité : la magie runique. Ce n’était pas du tout le domaine d’Anne qui était spécialisé en Botanique, Potion et Métamorphose. Néanmoins, elle comprennait pourquoi on avait proposé à Llyod de l’acceuillir. Ils risquaient de travailler souvent ensemble.

Le jour de l’arrivée de Katarina, Anne arriva bien avant les receptionnistes de l’Atrium au Ministère. Puisque son programme de la journée était chamboullé, elle était passée s’occuper de sa serre tôt le matin pour être sûre qu’elle aurait le temps de le faire. Une fois sa tâche accomplie, elle rescendit les niveaux et en profita pour aller se changer rapidement chez elle. Puisqu’elle n’avait pas de missions extérieures, ni même de tâche salissante à accomplir, elle mit un soin tout particulier à sa tenue. Elle arriva à l’heure dite par poudre de cheminette et se dirigea d’un pas déterminé vers sa nouvelle collègue. Grande et fière d’apparence, elle incarnait l’aristocratie anglaise.

- Miss Wander. Elle lui tendit la main. Enchanté, je suis Anne Fraser. Venez, ne restons pas ici.

Elle tourna les talons et se dirigea vers l’ascenseur qu’elle venait d’apeller. Elle laissa Katarina passer devant elle et s’y engouffra à sa suite avant de faire la demande pour le niveau 9. Dans l’ascenseur, elle croise brièvement Adrian qui allait au niveau 2.

- Dure soirée à ce que je vois, eut-elle le temps de lui dire avant de sortir au niveau 9.

Après le brouhaha de l’Atrium et puis de l’assenseur, le silence religieux qui régnait au Mystère était un baume pour les oreilles d’Anne. Un court couloir séparait la porte de l’assenceur et celle qui donnait accès au département. Anne s’arrêta devant une porte noire lisse et se tourna vers Katarina. Elle lui tendit un badge en argent, le même que le sien, frappé au sceau du Ministère de la Magie.

- Voici votre badge, n’oubliez jamais de le porter. Entrons, je vais vous faire visiter.


La langue de plomb ouvrit la porte et les jeunes se trouvèrent dans une salle circulaire contenant douze portes, chacune éclairée par des flammes bleues. On avait réparé les portes, si bien qu’on ne trouvait plus trace des croix qu’Hermione Granger avait tracé sur les portes lors de leur infraction dans le département. La jeune femme se tient au milieu, indiquant à nouvelle collègue de faire de même.

Chaque porte mène à une partie bien spécifique du département. Elle lança un sort sur son badge et un signe apparut sur chacune des portes. Elle désigna la première.

- Voici la Salle de l’amour. Seul le directeur du département est autorisé à y pénétrer, elle est d’ailleurs vérouillée. A sa gauche, la salle de l’espace. C’est le lieu de travail des spécialités en astronomie et divination. A sa droite, la salle des pophéties. Elle vous est accessible, mais seul Armand Pretice, le gardien des propheties est autorisé à les toucher, sauf si l’une vous concerne.

Elle continua de lui expliquer les différentes salle en passant par la salle de la mort, celle des cerveaux, du temps et du futur, mais aussi les salles un peu moins obscure comme celle des plantes ou l’on trouvait la serre ou encore de l’administration où se trouvait leur bureau. Elle se dirigea d’ailleurs vers cette dernière et laissa la porte se refermer avant d’expliquer.

- A chaque fois que l’un de nous emprunte une porte, la salle se met à tourner de façon aléatoire pour empêcher tout visiteur indésirable de s’y retrouver. Notre badge est spécifique au langue de plomb et sans lui, vous serrez incapable de retrouver la salle dans laquelle vous devez aller. Aucune n’est jamais à la même place.


Elle se dirigea vers son bureau et invita la jeune femme à prendre place.

- Voici mon bureau, nous serrons plus à l’aise pour discuter. Comme je le disais tout à l’heure, je suis Anne Fraser, je travaille dans le département depuis dix ans et je serais une de vos supérieures, quoiqu’on ne fonctionne pas vraiment en ces termes ici.

Elle prennait rarement les nouveau venu en charge aussi ne savait-elle pas réellement quoi lui expliquer en premier.

- Jusqu’à l’élection de Lucius Malefoy, nous étions principalement un département en charge de la recherche magique et dans une certaine mesure, de la collecte d’information. Désormais, nous assurons plusieurs fonctions. Les oubliators ont été dissous, les éléments les plus remarquables ont été gardés et intégrés à nos rangs et de notre côté, nous avons été formé à leur fonction. De même, la collection d’information et l’espionnage sont devenus une de nos pérogatives. Pour éviter de renforcer la mauvaise image des mangemorts, les interrogatoires font aussi partie de nos fonctions et dans une certaine mesure, nous surveillons l’information. Les choses sont donc plus complexe qu’avant. Nous sommes essentiellement polyvalent, mais on ne travaille pas sur tout, chacun à sa spécialité. Pour ma part, je suis spécialiste en Botanique et par extension potion, mais également en métamorphose.

Elle faisait également de l’espionnage, mais comme toutes les personnes a qui on attribuait cette fonction, elle n’en faisait pas étallage, même au sein du département.

- On m’a dit que vous étiez spécialisée en Magie Runique de votre côté. Pour débuter, vous allez essentiellement faire de la recherche, le directeur a demandé que vous choisissiez un projet de recherche sur lequel travailler, avez-vous déjà une idée ? Evidemment, au fil du temps, on vous confiera d’autres projets, mais notre directeur de département aime qu’on ait tous des sujets de recherche personnel.


FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Langue de Plomb
    | Langue de Plomb

avatar
Date de naissance du joueur : 23/03/1997
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 21/02/2017
Parchemins postés : 7


Katarina D. Wander


MessageSujet: Re: [Premier RP] Que de mystères (avec Anne Fraser) Dim 2 Avr - 19:02

Katarina D. Wander a écrit:


Que de mystères
La femme qui l’accueillit dégageait une élégance naturelle et discrète, elle avait un port aristocratique, et une assurance qui transparaissait autant dans son allure que le ton de sa voix. Elle ne semblait pas plus vieille que Katarina, mais celle-ci n’eut pas le temps de s’attarder plus sur son visage car, après une présentation rapide mais efficace, Anne tournait déjà les talons en direction de l’ascenseur. Katarina ne put que lancer un bref «  Enchanté », avant de la suivre d’un pas rapide, ravie de quitter l’effervescence  insupportable de l’Atrium.

Dans l’ascenseur,  la nouvelle Langue-de-Plomb tentait de ne rien montrer de son impatience. Etre si proche de lever le voile sur un si grand mystère la plongeait dans une sorte de tension qui ne faisiat que s’accroître à mesure qu’elle se rapprochait de l’étage supérieur. Quand enfin les portes s’ouvrirent, elle en retint presque sa respiration. Ce n’est que lorsqu’Anne prit la parole qu’elle sortit enfin de ses pensées, et se rendit compte d’à quel point son attitude était ridicule. Ce n’était qu’un fichu département, et elle était une adulte de plus de 30 ans, pas une gamine de 11ans qui découvrait Poudlard pour la première fois. Elle leva les yeux et ciel et décida de se ressaisir. Acceptant le badge qui lui tendait Anne, elle l’accrocha sur sa longue robe de sorcier, et le contraste de l’argent sur le noir de sa robe lui procura un sentiment de satisfaction et un sourire de fierté : elle était vraiment Langue-de-Plomb.

Katarina s’était préparée à un long couloir un peu angoissant ; en fait, c’était une immense pièce circulaire entourée de douze portes. Dans le silence profond qui régnait, seul le bruit de leur pas résonna tandis qu’elles s’avancèrent dans la pièce. Elle détailla du regard les différentes portes, qui étaient toutes identiques, tandis qu’Anne lui expliquait leur utilité. Porte de l’amour, des cerveaux, du temps, … Chaque nouveau nom l’intriguait plus que l’autre, lui donnait envie de se précipiter vers la porte pour l’ouvrir et voir ce qui se cachait derrière. Elle est obligée de sortir de sa transe lorsqu’Anne la conduit vers l’une de ces portes, et c’est avec réticence qu’elle la suit. Elle est presque un peu déçue de se trouver face à un simple bureau, banal et sûrement semblable à tous les autres du Ministère : il y a tant de choses à voir et découvrir dans cet étage plutôt que de s’enfermer dans un bureau, probablement pour des discussions administratives fort ennuyeuses… Enfin, il faut bien passer par là.

Anne est déjà repartie dans des explications sur l’utilité et le fonctionnement du badge, et Katarina écoute avec atteint. C’est un système ingénieux, elle en est presque admirative ; il est vrai que de nombreux secrets doivent sûrement être conservés à l’abri de tous et surtout des mauvaises intentions, tant pour le bien du gouvernement que de la Communauté Magique. Et les Langues-de-Plomb sont donc les seuls à avoir accès à tous ça… D’un coup, la présence du badge sur sa poirine de fait plus sentir, et elle est prise d’une nouvelle bouffée de fierté à l’idée de faire partie de ce cercle restreint.

Suite à un geste d’Anne, Katarina s’avance un peu plus dans la pièce pour prendre place sur un fauteuil, face à sa supérieure, et elle écoute avec attention ses explications. Ainsi, le Département des Mystères est plus proches du gouvernement qu’elle ne se l’imaginait, et à son service pour toutes sortes de tâches de confiance.. Elle décide de retenir l’information, il lui faudra être attentive à ce détail à l’avenir dans les positions politiques qu’elle pourrait afficher. Elle est tout de même soulagée de savoir que ses tâches se limiteront pour l’instant à un travail de recherche : c’est peu pour l’instant, quand on connait son ambition, mais c’est ce qu’elle sait faire, et c’est suffisant, au moins le temps de prendre ses marques en Angleterre. Et puis, elle aime la recherche. Au moins,e lle ne sera pas déstabilisée par rapport à ce qu’elle faisiat en France, et elle pourrait même continuer les recherches qu’elle avait commencées –s’il y a une chose que Katarina déteste, c’est un mystère non résolu, et elle avait laissé trop de travaux inachevés en France.
Anne la questionne enfin sur ses projets et elle se racle discrètement la gorge avant de répondre, sur un ton posé, mais qui se veut assuré.

- Et bien, quand j’étais en France, mes recherches m’ont amené à me pencher de plus prèssur la magie des baguettes, et c’est le projet sur le quel je travaillais avant de venir ici.. Je souhaiterai donc continuer à étudier de plus près les effets que peuvent avoir les runes gravées sur les baguettes . Dans certains pays, il n’est pas rare qu’une rune soit gravée sur la baguette d’un sorcier, mais cela reste une magie très simple, souvent même maladroite et sans vraiment d’effets, par manque de connaissances sur les runes. Je veux aller plus loin dans la recherche des possibilités nouvelles que peuvent apporter aux sorciers les runes gravées sur les baguettes.

Elle croisa les jambes, tenta de déchiffrer les pensées d’Anne, dont le visage restait impénétrable. Croiser le regard de sa nouvelle collègue fit soudain monter en elle une sorte de timidité, de manque de confiance, et elle fronça les sourcils pour ne pas détourner le regard. Elle détestait parler de ses travaux, et se sentait toujours très exposée quand elle devait révéler les sujets de ses études.

- Enfin, si le Ministère accepte que je travaille sur ce projet. Je comprendrais que ce ne soit pas le cas, je peux m’adapter.

Katarina se maudit un peu pour cette faiblesse passagère, qui, en plus de donner mauvais genre, n’était pas habituelle dans sa bouche.  Elle se redressa sur son fauteuil dans un geste qui tentait d’afficher l’assurance dont son discours manquait trop à son goût, et attendit nerveusement la réponse d’Anne.
FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Premier RP] Que de mystères (avec Anne Fraser)

Revenir en haut Aller en bas

[Premier RP] Que de mystères (avec Anne Fraser)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Ministère de la Magie :: Niveau 9, Département des Mystères
-