POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Visite chez les McKinnon [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | ORDRE DU PHENIX

| ORDRE DU PHENIX

avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 18/10/2015
Parchemins postés : 94



Pensine
Mon casier judiciaire est:
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 12PV
Severus Rogue


MessageSujet: Visite chez les McKinnon [solo] Mar 11 Avr - 16:34

Severus Rogue côté pile était un jeune mangemort plein d'ambition. Il ne cherchait rien de plus, rien de moins que de contenter son Maître dans ses tâches. Pour l'heure, elles ne furent pas si exceptionnelles que ça : chasse de moldu, correction de quelques cons à l'occasion. Du vol d'information des escarmouches avec des hommes de Croupton. Rien de bien méchant. Mais cette fois ci, tout changerait.

Côté face il était devenu depuis quelques semaines un informateur de l'Ordre du Phénix. En échange de la protection de Lily, il avait donné sa vie à Dumbledore. Sans hésiter une seule seconde. Il ne regrettait pas ce choix, aussi périlleux fut-il. Il devait donc agir comme tout autre mangemort et le rapporter auprès du directeur de Poudlard.

Ce soir on lui avait demandé d'accompagner un groupe d'homme dirigé par un certain Travers. Il s'agissait d'un mangemort plus expérimenté, il faisait partie du groupe depuis bien plus longtemps et Rogue ne le savait que trop bien. Il agissait aussi souvent que possible, mais il ne pouvait pas prétendre avoir de l'expérience dans ce milieu clandestin. Par contre, il avait rapidement remarqué que baguette à la main, il était des plus puissants. Il avait probablement été choisi pour cette raison dans cette petite sauterie
.

Ils étaient six en tout. Six pour aller s'occuper des McKinnon. Il s'agissait d'une famille de sang-mêlés dont les parents étaient des membres du ministère. Une lange-de-plomb et un membre de la commission d'homologation des balais. On leur prêtait une allégeance au "vieux barbu de Poudlard" selon les termes utilisés. Ils baveraient régulièrement concernant les activités de Lord Voldemort ou de ses serviteurs voire pire, s'y opposeraient. Forcément ça ne plaisait pas.

Severus n'était pas de ceux qui aimaient les lynchages. Mais il avouait que l'idée de la supériorité numérique face à deux membres du ministère, dont une sorcière souvent nommée en exemple qu'était Magaret Mckinnon, ça ne faisait pas forcément de mal dans les temps qui couraient. Il prit soin de ne pas manifester outre mesure ses réserves sur la méthode quand Travers commença à expliquer la marche à suivre.

Bien. C'est très simple. Les Mckinnons se voient tous les weekends pour un repas de famille. A la fin des joyeusetés le père et le fils ainé vont boire dans un bar moldu à deux rue de là. Ils ouvriront donc la porte d'eux-même. Tout est prévu pour qu'on fasse les choses bien : zone d'anti-transplanage, repousse moldu, on a déjà bouclé le périmètre. On leur tombe dessus sous le porche de leur belle maison et leur enfonce les dents assez loin que pour qu'il ne puissent plus mâcher qu'avec leur anus. Des questions ?

Rogue, le teint pâle et les cheveux gras, comme à son habitude se manifesta d'un raclement de gorge :

Y a combien de gosses en tout ?

Bonne question le nouveau. Y en a trois. On les bute aussi. La mauvaise herbe ça se coupe à la racine comme dirait l'autre. Seul l'aîné est une potentielle menace. Il a vingt ans et s'est déjà illustré en tournoi de duel de sorcellerie. C'est un briseur de sort de Gringotts. Les autres gosses sont quatre-cinq ans plus jeunes et sont plus porté sur la bavboule. Ils seront pas dangereux mais on doit faire gaffe à pas les laisser s'échapper.

Un autre mangemort, sale et malodorant, visiblement déjà entamé par le whisky pur-feu, demanda :

Et on se répartit comment ?

Travers le regarda avec dédain :

Toi et Mulciber vous surveillez l'extérieur. Dolohov, Karkaroff, Rogue et moi on entre. On se focus sur le fils et la mère. Les autres c'est secondaire. On met nos masques et c'est parti. Ils viennent de commencer leur repas.


Le vent soufflait en ce début de juillet 1981. Les mangemorts encerclaient la demeure des Mckinnon depuis maintenant près d'une heure. Ils les voyaient manger à travers les fenêtres de leur living. Rogue n'avait rien pu faire pour les prévenir. Entre le moment où l'ordre lui fut donné de participer à ce raid par le Seigneur des Ténèbres et maintenant, moins de deux heures avaient passé. Et jamais il ne fut seul. Il ne put s'absenter sans risquer sa propre vie. La seule chose qu'il pouvait faire désormais était épargner des heures de souffrances à ces gens ou les aider à s'échapper dans une certaine mesure. Pour le reste, il était parfaitement coincé.

Travers faisait tourner sa baguette entre ses doigts dans de petites jongleries qui étaient une preuve tacite de son anxiété montante. Il sursauta quand Dolohov se retourna vivement en annonçant :


Ils sortent de table.

Tous les Mangemorts sortirent les baguettes, Rogue inclu. Il ne put dire si il était inquiet à l'idée de tuer, d'être tué ou de ne pas pouvoir empêcher l'un comme l'autre. Il ne fit pas de vague, il se plaça derrière Karkaroff comme il était prévu qu'il le fasse. Mulciber et le gros pourceau dont il ignorait le nom étaient en place aux sorties alternatives. Eux s'étaient rapporchés de la porte d'entrée discrètement. Dolohov attendait baguette prête. Travers dans son sillage. Le bouton de porte commença à tourner quand Travers fit apparaître la marque des ténèbres dans le ciel de la banlieue Londonnienne.

La porte s'ouvrit à un rythme qui sembla pour Rogue démesurément lent. La lumière du corridor s'échappa avant de s'effacer au profit de l'ombre du fils McKinnon. Ce dernier ne remarqua immédiatement les sorciers cachés derrière les piliers du perron. Mais la Marque des Ténèbres s'imposa à lui avant toute autre chose. On vit la peur se dessiner sur son visage en voyant la marque de Lord Voldemort dans le ciel de sa maison. Il laissa la porte finir sa course seule, cessant de la retenir de sa main gauche. Il commença à se retourner pour appeler ses parents. C'était le moment propice et Dolohov le savait parfaitement.

Le mangemort fit un pas de côté avec une infinie discrétion. Il ne se fit pas entendre par le jeune homme trop inquiet que pour prêter attention aux petits bruits extérieur. Le gamin commençait sa phrase :

Papa ! Maman ! Sortez vos baguettes quelque chose se ...

La phrase ne se finirait jamais. Les éclairs verts du sortilège de Mort illuminèrent le quartier tout entier, projetant le corps du malheureux vers la montée d'escalier. Il s'écrasa dans un fracas de bois et d'os sur les six premières marches. Rogue entendit le cri de Margaret McKinnon depuis le premier étage lorsqu'elle vit le cadavre de son fils au bas des escaliers. C'était le cri le plus inhumain qu'il lui fut permis d'entendre dans sa courte vie. Travers et Dolohov profitaient de l'effet de surprise et entrèrent en toute hâte. Monsieur McKinnon avait déjà saisit sa baguette. Un éclair de stupéfixion emporta l'assassin de son fils rapidement depuis le living. Antonin bascula sur la carcasse de sa victime et se mangea en pleine face le pommeau de la rampe de bois au passage. Il ne se relèverait pas de si tôt. Karkaroff et Rogue rejoignirent leurs acolytes en quelques secondes. Travers étaient en plein duel avec le mari. La mère était à l'étage ainsi ils grimpèrent quatre à quatre les marches.

La sorcière, baguette à la main, les attendait sur le pallier alors que ses enfants prenaient des balais dans leur salle de jeu. Karkaroff tenta de les atteindre d'un maléfice vif. La parade de Margaret fut si impériale qu'Igor vacilla quand la magie se relaxa. Rogue voyait la femme depuis les fentes de son masque avec le plus grand désarrois. Il ne voulait pas la combattre et la tuer. Il leva sa baguette pour neutraliser Karkaroff quand McKinnon lui lança un maléfice informulé. Severus, bien plus habile que son condisciple, le bloqua d'un revers de la baguette. Un style facilement reconnaissable par la langue de plomb qui avait fait passer dans sa vie plusieurs examens d'entrée au département des mystères. Elle avait recalé Rogue quelques mois plus tôt alors que Rookwood avait exigé qu'elle l'embauche. Elle avait tenu tête quand le jeune homme avait refusé de voir son esprit visité par un occlumens sous Serment Inviolable.  Pire encore, quand l'occlumens tenta de s'introduire par surprise, il termina roulé en boule dans un coin de la pièce en s'urinant dessus sous les éclats de rire d'un Severus Rogue satisfait des tourments qu'il avait infligé à cet homme.

Rogue ?! Vous êtes Severus Rogue ! Le laquais de Rookwood ! C'est lui le traître au sein des Mystères ?

Rogue ne sut que faire, il resta la baguette inutilement pointée vers le sol. Karkaroff reprit ses esprits et lança un maléfice de mort. Margaret esquiva de la plus belle des manières avant de riposter violemment d'un confringo qui explosa au milieu de la poitrine du mangemort venant de l'est. Severus n'avait plus de binome alors que McKinnon déchainait sa magie.

Rogue n'eut pas le choix, il devait se protéger, ce qu'il fit avec brio. Les sortilèges tournaient autour de lui sans sembler vouloir ou pouvoir l'atteindre. Margaret stoppa net ses assauts quand elle entendit ses enfants s'envoler de leur chambre et finalement être atteint par les deux mangemorts qui couvraient la fuite. Elle entendit les balais se briser au sol ainsi que la nuque du plus jeune. Elle entendit les pleurs de son deuxième gamin. Ses cris quand il essaya de stupéfixer Mulciber. Les rires des deux serviteurs de Lord Voldemort quand il le désarmèrent avant de le brûler vif.


Si Rogue avait un jour eut une chance de discuter avec Margaret, elle venait de partir en fumée. Il se résigna à se battre alors qu'il entendait Travers continuer son duel avec le mari en bas. La femme semblait désespérée et perdue. Elle se remit en position de combat, les larmes roulant sur son visage. Elle déchaina les enfers sur Rogue. Véritablement. Les murs, le plafond et le sol craquelèrent sous l'intensité des maléfices qu'elle envoyait au Mangemort. Et plus les secondes s'écoulaient, plus elle gagnait en puissance et en intensité. Sa frustration de ne pas atteindre le jeune Rogue décuplait sa force et sa détermination à l'emporter avec elle dans la tombe.

Severus n'avait plus le choix. Se défendre serait bientôt obsolète et ne le conduirait qu'à une mort plus ou moins atroce selon le temps qu'il resterait à la merci de cette femme. Il s'immisça dans une brève baisse de rythme de la sorcière pour lancer son premier maléfice offensif. La femme eut des difficultés à se mettre dans un rythme de défense. Rogue le vit clairement et son expérience ferait mouche directement. Il fit s'écrouler une partie du plafond sur la sorcière d'un mouvement du poignet. Elle fit barrage aux débris sans la moindre difficulté. La baguette levée au dessus de sa tête. Elle en pivota la pointe, lançant les débris comme des projectiles vers Rogue alors qu'ils se transformaient en toute sorte de couteaux et dagues. Le Mangemort fit un geste impressionnant de sang froid. Il s'accroupit au dernier moment, posant sa main gauche au sol pour conserver son équilibre. Les armes se logèrent dans le mur alors que la mère accompagnait son sortilège d'un mouvement de la baguette. Sa surprise fut totale face à cette esquive : elle s'attendait à une défense ou une contre métamorphose, pas à un déplacement de sa cible. Le deuxième maléfice qu'elle était en train de formuler serait parfaitement inutile et elle en interrompit l'informulation dans son esprit. Prise au dépourvu elle chercha à envoyer un éclair de stupéfixion pour se redonner de la contenance. Mais c'était déjà trop tard.

Rogue se redressa et il fendit de l'air de sa baguette en informulant :

*Sectumsempra*


La magie noire écrite par le brillant Severus Rogue fit mouche dans un cri de douleur. La main droite de Margaret McKinnon fit une vrille en l'air, accompagnée d'une giclée de sang sur le mur. Elle était toujours refermée sur sa baguette quand elle rebondit par deux fois au sol. La femme attrapa son moignon sanguinolant de sa main valide alors qu'elle se laissait tomber à genou. Un éclair vert illumina le rez-de chaussée. Monsieur McKinnon venait de mourir de la main de Mulciber, entré en renfort près de Travers. Ce dernier montait les marches, exigeant de Mulciber qu'il s'occupe d'un Karkaroff inanimé mais vivant. Le chef de l'expédition punitive sourit derrière son masque et exulta :

Bien joué ! Elle a eut ce qu'elle méritait cette salope de sang-de-bourbe ! Tu gères petit. Le Seigneur des Ténèbres ne s'est pas trompé en te faisant rejoindre le groupe. Vaincre la mère McKinnon en duel...

Je vous laisse l'achever Travers, c'est votre raid.

Monsieur est bon prince. J'accepte l'honneur d'achever cette saloperie.

Travers se tourna vers la femme et déclara sans cérémonial :

T'as le bonjour d'Augustus Margaret. Avada Kedavra !

____________________________________
DC : Lucius Malefoy
Origins : Léon Brom, Gauthier Paravell, Lord Voldemort, Stanley Hodge, Naesala Gamp
Merci d'adresser tout mp préférentiellement sur le compte de Léon Brom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Visite chez les McKinnon [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Autres Lieux

 :: Reste du Monde :: Villes
-