POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Debriefing || Thorolf Rowle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Serpentard ;; 6ème année

| Serpentard ;; 6ème année

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 16
Arrivé sur Poudnoir : 29/06/2016
Parchemins postés : 83



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Evan F. Rosier


MessageSujet: Debriefing || Thorolf Rowle Ven 19 Mai 2017 - 20:34

Evan était proche des deux côtés de sa famille, mais de façon totalement différentes. D'un part, il y avait les Rosier, avec Alice, Adrian, son père et également cette obsession de la famille parfaite qu'avait Chapman, et qui faisait que le jeune homme était obligatoirement lié à lui. Et puis, d'autre part, il y avait les Rowle. Ça comprenait entre autre sa mère et son oncle. Evan était bien plus proche des deux adultes qu'il ne l'était avec Chapman ou même encore son père - bien qu'il ne soit pas non plus comme cul et chemise avec son oncle. C'était comme ça. Il y avait également, dans cette partie de la famille, toute une ribambelle de cousins supplémentaire. Trois filles, pour commencer, qu'Evan connaissait sans plus. C'était désormais des adultes qui n'étaient plus tellement présentes aux repas de famille et dont Evan gardait le souvenir qu'un garçon conserve de ses cousines plus âgées. Puis, il y avait les garçons. Le plus jeune, Roald, était un gamin qu'Evan aimait bien, même s'il ne pouvait s'empêcher de l'embêter. Du haut de ses quatorze ans, le voir s'énerver était assez divertissant. Et puis, pour terminer, il y avait Thorolf. Lui, c'était différent. Evan et lui avait grandit ensemble. Même si le jeune Serdaigle était plus jeune que lui d'un an, ce n'était pas bien grave. En fait, ça ne se voyait même pas. Thorolf était intelligent, et il n'avait pas atterrit chez les Serdaigles pour rien, même si les Serpentards lui auraient tout aussi bien convenu. C'est qu'il avait de l'ambition le petit. En fait, c'était un des traits de caractères qu'ils partageaient tous les deux. Les garçons, même s'ils étaient cousins, ne se ressemblaient pas comme deux gouttes d'eau. Si Evan était quelqu'un plein de vie, qui aimait faire la fête, vivre comme il l'entendait et qui ne se préoccupait pas tellement de ce qui se passerait après - pour l'instant, du moins -, Thorolf, c'était plus quelqu'un de timide, qui ne se faisait pas remarquer et qui avait des ambitions bien précises. Mais, malgré tout, ils s'entendaient bien. Et il valait mieux, parce que sa mère restait relativement proche de sa famille, et les repas étaient quand même assez fréquents au Manoir Rosier, au grand malheur de Donovan.

D'ailleur, la dernière réunion en date avait été pour l'anniversaire d'Evan. Enfin, c'était plus une réception qu'un repas de famille, mais ça revenait un peu au même. Ça avait été grandiose, étant donné que le jeune homme avait fêté ses dix-sept ans. Il était enfin majeur. Bon, en réalité, cela ne changeait pas grand chose. Il avait juste le droit de faire de la magie en dehors de Poudlard, ce qu'il faisait déjà depuis un moment, avec tout le bazar qu'avait créé la fermeture de l'école... Bon, bien sûr, cela amenait d'autres choses... D'autres responsabilités plus contraignantes. Il allait falloir se décider rapidement sur les études à faire pour la suite - le plus loin possible de Londres, de préférance - et il allait falloir éviter soigneusement toutes les questions d'héritage et de descendance que posait Chapman. Ça n'allait pas être de tout repos. Et Evan ne cessait d'y penser depuis. Finalement, être majeur, ce n'était pas si bien que ça. C'est pour ça que le jeune homme avait proposé à son cousin de sortir à Pré-au-Lard. Il fallait qu'il pense à autre chose et voir son cousin était une bonne façon de faire. Et les Trois Balais les accueillerait à la perfection.

Le temps commençait à se réchauffer et Evan en profitait bien. Il avait enfilé une chemise blanche dont les manches étaient remontées jusqu'aux coudes, ainsi qu'un pantalon noir. Il aimait rester chic en toute situation. Même pour un simple café avec son cousin, il aimait être bien habillé, bien mis sur lui. Et ça faisait toujours son petit effet. Lorsqu'il croisait des groupes de filles, il ne manquait jamais de déclencher une séries de regards appuyés ou de gloussements. Les gloussements, c'était la marque de fabrique des filles. Ça pouvait signifier beaucoup de choses, et Evan avait appris à comprendre ce... langage. Pour ça que, arrivé à Pré-au-Lard, le Serpentard prit son temps pour se rendre aux Trois Balais. Il était légèrement en avance de toute façon, il pouvait prendre son temps. Il fallait aussi qu'il passe à la boutique de balais. Ses potes étaient bien gentils de lui avoir acheté ce nouveau kit pour son balais, avec tout ce qu'il fallait pour être le parfait poursuiveur, mais il y avait un défaut avec les lunettes de précision. Le sortilège ne fonctionnait pas correctement. Enfin bon, ce n'était pas non plus très urgent, il pouvait aussi bien y aller plus tard.

Tout en marchant en direction des Trois Balais, Evan jeta un regard vers les ruines de Poudlard. Il ne put s'empêcher de grimacer en se souvenant de ce qui s'était passé là-bas. Est-ce que cette horrible chose mi-plante mi-monstre était toujours en train de liquider ceux qui entraient dans l'enceinte du château ? Ou pas ? Faudrait qu'il raconte ça à Thorolf. Ils n'avaient pas vraiment eu le temps de discuter lors de son anniversaire. Trop de personne à passer voir, à aller saluer, juste pour se montrer. Evan aurait bien aimé profiter un peu mieux de sa fête d'anniversaire, mais bon... Ses potes avaient prévus de faire mieux dans quelques jours. En attendant, Evan devait juste patienter et profiter de sa majorité.

Finalement, au bout d'un moment, Evan arriva aux Trois Balais. Il poussa la porte, se retrouvant alors dans un grand brouhaha et s'approcha du comptoir. Il regarda autour de lui pour voir si son cousin était déjà là ou pas, mais il ne le vit nulle part. Le Serpentard commanda donc un café au compoir avant d'aller s'installer à une table.

- Bah alors ? En retard ? souffla Evan, un petit sourire au coin des lèvres, en jetant un coup d'oeil à sa nouvelle montre.

Ce n'était pas le genre de la maison. Aussi Evan ne fut-il pas surpris de voir Thorolf arriver quelques instants après lui. Le Serpentard afficha un sourire en coin et attendit que son cousin s'installe en face de lui avant de lancer la conversation.

- Salut cousin ! J'commençais à penser que tu m'avais oublié, se moqua légèrement Evan. Je l'aurais mal prit, vraiment.

Si Thorolf avait vraiment oublié Evan... Oui, en effet, le Serpentard l'aurait très mal prit. Il n'aimait pas être laissé sur la touche et ça, son cousin le savait très bien. Après tout le temps qu'ils avaient passé ensemble...

- Sinon, comment ça va ? Bien depuis la dernière fois ?

Evan se sentait tout de suite mieux. On pourrait ne pas le croire, au premier abord, mais le jeune homme était très proche de sa famille. Il avait juste ses préférences. Et il fallait savoir faire en sorte de gagner l'affection et la loyauté du jeune homme, si on voulait se retrouver parmi le peu de personne pour qui Evan avait réellement de l'affection. Et, pas pour dire, mais c'est qu'il était sélectif le garçon.

Thorolf avait beaucoup de chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Serdaigle ;; 6ème année

| Serdaigle ;; 6ème année

avatar
Date de naissance du joueur : 15/10/1987
Âge du joueur : 29
Arrivé sur Poudnoir : 30/04/2017
Parchemins postés : 12


Thorolf Rowle


MessageSujet: Re: Debriefing || Thorolf Rowle Sam 20 Mai 2017 - 21:24

Que les choses soient claires : Thorolf, comme beaucoup de sorciers de sang-pur, était très famille. Enfin, le plus souvent. Il avait été élevé dans le respect de certaines valeurs, au premier rang desquelles la sacro-sainte famille. On se devait à ceux dont on partageait le sang, rien ne pouvait être plus important au monde – à condition, bien sûr, qu'ils en soient dignes. Tout le monde avait un cousin ou une tantine dont il évitait de parler, pour ne pas avoir à dire qu'il était passionné d'avions moldus ou qu'elle avait couché avec le garagiste d'à côté. Parfois, c'était pire ; ceux qui étaient parents avec les Weasley, par exemple, développaient une amnésie sélective à leur endroit. Mais dans l'ensemble, les sang-pur demeuraient aussi unis qu'ils le pouvaient, conscients qu'il leur revenait de maintenir l'antique sang sorcier. On se fréquentait, on se voyait pour les occasions joyeuses comme pour les enterrements, on fiançait ses enfants, bref on faisait société en évitant de se mêler aux autres.
Thorolf avait, comme tout jeune sorcier de sang-pur, participé à ces petites sauteries depuis son plus jeune âge. Il était cousin, de près ou de loin, avec à peu près tout ce que l'Angleterre comptait de grands noms, et en tant que tel, était invité à plusieurs fêtes dans l'année. Le mariage de la fille Machin, la naissance du petit dernier de chez Truc, ou bien encore la traditionnelle réception de printemps de chez Plumeau... Le plus souvent, il se contrefichait des principaux intéressés. La fille Machin avait dix ans de plus que lui, les Truc et Plumeau lui étaient presque inconnus. Il faisait de la figuration, en sa qualité de fils aîné de Thorfinn Rowle, déployait les bonnes manières qu'on lui avait inculquées, et souriait tout en s'ennuyant ferme.

Certaines fêtes se détachaient du lot : celles qui concernaient des proches, famille ou amis. La dernière en date était du nombre, puisqu'il s'agissait du dix-septième anniversaire d'Evan Rosier, cousin germain et vieil ami de Thorolf. Les deux garçons avaient presque le même âge, ils avaient pour ainsi dire été élevés ensemble, même si tous deux n'avaient pas vraiment connu les mêmes conditions de vie. D'ailleurs, la fête d'anniversaire d'Evan, qui promettait d'être agréable, avait fini par dégoûter Thorolf ; devant un tel étalage de luxe, le jeune Rowle, dont la famille était loin de rouler sur l'or, s'était senti particulièrement mal à l'aise. Il avait fait bonne figure, malgré le fait qu'il avait à peine pu échanger trois mots avec son cousin ; cependant, dès qu'il avait pu, il avait filé et regagné la demeure branlante qui était la sienne. On avait beau être très famille, certaines fois, on aurait bien aimé ne pas connaître ces gens. Même le cadeau offert par les amis d'Evan l'avait humilié ; lui n'avait pu offrir qu'une plume, une belle plume d'aigle certes, mais cela restait un cadeau minable comparé aux autres présents. Il était rentré chez lui empli d'amertume, et avait remâché sa frustration jusqu'à ce qu'un hibou, porteur d'un message d'Evan, vienne taper au carreau du « manoir ».

Un verre à Pré-au-Lard, juste tous les deux, voilà qui convenait bien plus à Thorolf qu'une grande réception trop mondaine. Il s'était empressé d'accepter et, le jour J, avait emprunté le réseau des cheminées pour rejoindre le village. Il était étrange de parcourir ces rues familières et de les trouver presque vides... Il y avait bien quelques groupes de jeunes en âge d'étudier à Poudlard, mais cela n'avait rien à voir avec la foule des week-ends du temps de l'école. Le collège rouvrirait-il un jour ? Thorolf aimait l'école, les cours, la salle commune de la tour de Serdaigle. Et il s'ennuyait ferme à la maison, même s'il essayait de tuer le temps en apprenant l'islandais – ce qui faisait beaucoup rire cet idiot de Roald. Attristé par le spectacle des ruines de Poudlard, Thorolf, perdu dans des pensées pas drôles, se rendit à pas lents aux Trois-Balais, où il avait rendez-vous avec Evan. Son cousin était déjà là, attablé devant un café. Thorolf s'installa face à lui, ôta son blouson (presque neuf : Thorfinn avait consacré une partie de ses premières paies à refaire la garde-robe de ses enfants) et fit :

-Que je t'avais oublié ? On avait dit vers trois heures, il est trois heures pile, fais pas ta pleureuse.

Le jeune Rowle était un peu maniaque, et la ponctualité faisait partie de ses manies. Il arrivait toujours pile à l'heure, ni en avance, ni en retard. Il ne put s'empêcher d'ajouter :

-C'est pas la peine d'avoir une montre qui doit coûter cent mille Gallions si tu sais pas lire l'heure, tu sais.

Lui-même portait une vieille montre de peu de valeur, mais à laquelle il attachait un grand prix car elle lui avait été donnée par son père pour son entrée à Poudlard. Il adressa un sourire narquois à son cousin avant de reprendre :

-Oh, moi, ça va, tranquillement... Et toi, tu es remis de cette fête ? Tu as dû avoir des ampoules à force de serrer des mains, mon pauvre. Tu prends quelque chose ? Je vais aller commander, proposa-t-il en se levant.

Il ne fallut guère de temps pour passer commande, contrairement aux samedis où les élèves de Poudlard emplissaient les lieux. La Bièraubeurre était sans doute aussi délicieuse que la première fois qu'il l'avait goûtée, en troisième année, mais il manquait quelque chose. Bien sûr, le pub était encore très fréquenté et plutôt bruyant, mais...

-Santé, cousin, fit Thorolf en levant son verre. Ça fait quand même drôle d'être ici alors qu'il n'y a pas cours, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Debriefing || Thorolf Rowle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Ecosse

 :: Pré-au-Lard :: Magasins et Bars
-