POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Loutry-Ste-Chaspoule Parano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott

avatar
Date de naissance du joueur : 25/03/1988
Âge du joueur : 29
Arrivé sur Poudnoir : 03/02/2017
Parchemins postés : 65



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Betty Holmwood-Black


MessageSujet: Loutry-Ste-Chaspoule Parano Dim 2 Juil - 11:50

« Et donc pour trouver la solution, vous devez calculez le cosinus des nombres premier et l’ajouter à la tangente de l’angle de blablabla…. »

Betty leva la tête en direction de la pendule, elle aurait pu jurer que les aiguilles de celle-ci avait encore reculé depuis la dernière fois qu’elle les avait regardées, soit cinq minutes plus tôt. La briseuse de sort avait l’impression d’étouffer, coincée dans cette salle à suivre une formation d’arithmancie. Elle n’avait pas signé pour ces conneries. Donnez-lui plutôt une bonne vieille pyramide remplie de momies à deux têtes, là elle était dans son élément. La jeune femme avait bien essayé de faire passer le temps en dessinant des pénis sur les note d’Heisenberg, mais même cette activité divertissante quoique puérile s’était avérée décevante au final.  Betty enroulait mollement une mèche de cheveux noirs autour de son index, tout en se concentrant pour essayer de ne pas s’endormi, en attendant l’heure de la libération.

La pendule sonna six heures et le miracle se produisit, l’imperturbable professeur arrêta enfin sa litanie et laissa sortir ces malheureux élèves. Tout en leur promettant d’autres folies mathématiques pour le lendemain. Quelle joie ! Une dizaine de briseurs de sortilège sortit de la salle cours comme autant de zombies décérébrés.

Une fois sortie, Betty laissa échapper un long soupir qui valait mille mots et alluma une cigarette

« Que Gronluk aille s’enterrer sous un tas de patates pourries, lui et ses formations à deux mornilles »
« Moi j’ai trouvé ça intéressant, l’angle de la tangente de mon cul, tout ça, tout ça. » répliqua Heiz dans un grognement.

Ces week-ends de formation étaient la plaie du métier, non seulement ils étaient affreusement rasoirs, mais en plus c’était toujours dans les coins le plus moribonds du royaume uni. Et comme si ça ne suffisait pas, leur chef bien aimé les obligeaient toujours à rester dormir dans l’une des auberges du coin, pour « souder l’équipe », selon ses propres dires. Tu parles ! Il voulait juste les torturer un peu plus et certainement les voir attraper des tiques, vu les chambres miteuses qu’il réservait. Ce boulot devenait infernal depuis que ce tyran avait remplacé Gorgnuk. Betty soupçonnait même Gronluk d’être aussi dégueulasse simplement pour les pousser à accepter des missions lucratives à l’étranger, qui avaient le mérite de se trouver loin de lui, son mètre vingt et ses doigts crochus.

Betty abandonna Heisenberg qui devait aller manger une tarte aux rognons chez sa mère qui vivait dans le coin. Son partenaire lui avait bien proposé de l’accompagner, mais elle avait déjà assez à faire avec sa propre famille sans devoir se farcir celle de quelqu’un d’autre. Elle remonta un petit chemin bordé de bruyère pour retourner à l’auberge de la Corneille Borgne, tandis que le soleil commença à descendre sur Loutry Ste Chaspoule. Terrible bled paumé, s’il en était.

C’était l’un des village « semi-sorcier » d’Angleterre. Peuplé majoritairement de sorcier, et où des accords permettait une entorse au secret magique, autorisant à soumettre les quelques moldus qui s’y trouvaient encore à un sortilège de confusion s’ils s’avéraient trop fouineurs. La dernière fois qu’elle y était venue, s’était pour le mariage de ce bon vieux Bill avec cette petite française. Journée mémorable. Comment pouvait-on considérer une fête comme réussie si une bande de mangemorts ne débarquaient pas coller leurs sales pieds dans la pièce montée ? Betty aurait bien fait un petit crochet par le Terrier, mais par les temps qui couraient, il n’aurait pas été prudent d’aller saluer sa famille de rouquins préférés.

La jeune femme entra dans l’auberge et fut aussitôt interpellé par un type visiblement déjà bien imbibé.

« Hey ma mignonne, qu’est-ce tu viens faire par ici ? »
« Je joue à un jeu, le premier ivrogne qui essaie de me tripoter le cul, j’lui casse le bras, dix points bonus s’il est saoul. »

Elle continua son chemin en direction du bar sans même un regard pour le gugusse, elle avait l’habitude ce genre de poivrot. Elle prit place sur un tabouret et jeta un œil au menu du soir, ragoût de pied de porc et purée de topinambour. C’était rustique. Elle s’en tiendrait donc à sa vieille devise : mangez rapide, mangez liquide. Betty commanda un gin tonic bien tassé, et le sirota en contemplant la salle du bar. Quel sale trou ! Et dire qu’elle aurait pu être au Ruby à taper le carton avec Sonny et les autres. A la guerre comme à la guerre, elle avisa un billard délabré dans le fond. Elle n’allait quand même pas monter se coucher avant le soleil ?

Betty commanda un deuxième verre de poison pour la route, se dirigea vers le fond, se saisi d’une queue (de billard, pour l’instant) et lança à la cantonade :

« Qui est chaud pour une partie ? Je paie un pot à celle ou celui qui me bat ! »

____________________________________
HOLMWOOD IS THE NEW BLACK


Dernière édition par Betty Holmwood-Black le Mar 11 Juil - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 122



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Loutry-Ste-Chaspoule Parano Lun 10 Juil - 18:43

Assise au bar, Alexa s'ennuyait, cette fois-ci devant un verre de Whisky Pur-Feu. Elle n'avait jamais été tellement porté sur les alcools forts, mais bon, cette fois-ci, elle s'était dit qu'un verre ne pourrait pas être si mauvais que ça. Après tout, il n'était pas si tard, et elle n'avait plus rien à faire de sa journée. Alors elle s'était permis ce petit écart, dans une des auberges du village de Loutry Ste Chaspoule. Qu'est-ce qu'elle était venue faire ici ? Aider certains membres à remettre à niveaux les protections entourant la maison des Weasley, un peu plus haut. Il fallait dire que la plupart d'entre eux faisaient partie de l'Ordre. En fait, ils en faisaient même tous partie. Alors il fallait bien veiller sur eux. Après tout, Ron Weasley était maintenant l'un de ceux qui portaient l'image de la rébellion, l'image de l'Ordre du Phénix. Aux côté d'Hermione Granger, ils formaient ce duo brisé qui continuait pourtant à se battre. L'image était importante, il fallait bien faire un peu de propagande de temps en temps pour inciter les gens à rejoindre l'Ordre, même si les actions des Mangemorts suffisaient souvent à faire que certains personnes décident de passer dans la clandestinité. Alors, pour ça, il fallait protéger ceux qui étaient importants pour l'Ordre, et qui ne vivaient pas au QG. Bien sûr, tout le monde était important, mais il y avait les soldats et ceux qui dirigeaient.

Soudain, alors qu'Alexa portait son verre à ses lèvres, un homme vint s'asseoir à côté d'elle. Elle lui lança un regard en coin, puis se désintéressa de lui. Il était déjà complètement saoul.

- J'vois que Mad'moiselle aime l'Whisky Pur-Feu. J'te paye un autre verre, ma belle ?

Alexa soupira. Toujours des emmerdeurs pour venir faire chier quand vous vous posez deux secondes, pensa la jeune femme.

- Lâche-moi, Ducon. Vas voir ailleurs si j'y suis.

L'homme ouvrit la bouche pour répliquer mais Alexa lui lança un regard noir et porta la main à sa baguette, histoire de lui faire bien comprendre qu'elle hésiterait pas à l'envoyer valser à l'autre bout de la pièce s'il faisait trop chier. L'homme, malgré la quantité sans doute astronomique d'alcool dans son sang, joua la carte de la prudence et s'en alla aussi vite qu'il était apparu. A l'autre bout de la pièce, ceux qui devaient former sa bande de potes aussi saouls que lui éclatèrent de rire et Alexa fronça les sourcils. Pas vrai d'être aussi cons.

Se tournant sur son tabouret, la jeune femme se mit à observer le bar. Elle s'ennuyait, et s'était peu de le dire. Elle avait toujours quelque chose à faire, habituellement, mais là... Elle avait terminé de refaire tout le stock de Potion de l'Ordre, hier soir - certaines potions étaient encore sur le feu, mais elles n'auraient pas besoin d'être manipulée avant au moins demain après-midi, alors elle était tranquille - et, en plus de ça, on ne lui avait donné aucune mission supplémentaires, donc elle n'avait rien à faire. Juste à attendre, ou rentrer, mais bon... Retourner s'enfermer n'était pas ce dont avait désespérément envie la jeune femme, là, tout de suite. Elle avait envie d'agir, de bouger, de faire un truc, mais pour l'instant, elle s'ennuyait comme un rat mort. Elle en venait presque à prier Merlin pour qu'il lui envoie un truc un peu piquant et explosif pour secouer sa journée.

Et, à première vue, l'illustre sorcier sembla entendre ses prières.

C'est la voix de l'homme qui l'avait abordé un peu plus tôt qui lui fit relever la tête. Apparemment, il avait tenté d'accoster une autre femme qui venait d'entrer dans le bar. Haussant un sourcil blasé face à ce spectacle, Alexa ne put cependant se retenir de lâcher un petit rire moqueur quand la femme répliqua avec un humour assez mordant. Voilà de quoi remettre ce gars en place. Peut-être pas pour très longtemps, mais pour l'instant, en tout cas, c'était suffisant.

La femme s'approcha ensuite du bar et commanda un Gin Tonic. Alexa la suivit des yeux, et la détailla rapidement de haut en bas. Elle semblait un peu plus âgée qu'elle, mais... Elle avait l'impression de l'avoir déjà vu quelque part. Elle ne parvenait absolument pas à se souvenir où... Pourtant, Alexa ne sortait pas tellement que ça, alors il y avait peu d'endroits où elle aurait pu croiser cette femme...

Cette dernière se décolla d'ailleurs soudain du bar et s'approcha du billard, dans le fond de la pièce, proposant un verre à celui ou celle qui parviendrait à la vaincre. Un léger sourire aux lèvres, l'ancienne Médicomage termina son verre cul-sec et s'avança ensuite vers la brune, un sourire en coin aux lèvres. Une partie de billard ? Pourquoi pas...

- Un verre en jeu ? Ça me dit bien, lança-t-elle alors à la brune en s'emparant d'une autre queue de billard. Mais, 'gaffe, je veux pas n'importe quoi si je gagne, ajouta Alexa en mettant en place le jeu.

Bon. Alexa n'avait pas souvent joué au billard, mais elle avait un minimum de compétence. Si c'était la même chose pour celle qui lui faisait face, elle avait ses chances.

- Je m'appelle Alexa, déclara la jeune femme en souriant. Au moins, tu sauras à qui payer ce verre.

Que la partie commence.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott

avatar
Date de naissance du joueur : 25/03/1988
Âge du joueur : 29
Arrivé sur Poudnoir : 03/02/2017
Parchemins postés : 65



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Betty Holmwood-Black


MessageSujet: Re: Loutry-Ste-Chaspoule Parano Mar 11 Juil - 14:47

Comme d’habitude, Betty avait ouvert la bouche avant de réfléchir aux conséquences de ce qu’elle allait dire. C’était ce genre de manie qui lui attirait invariablement des ennuis. Lancer une invitation pour une partie de billard, à la cantonade, dans une auberge de cambrousse remplie de poivrots fins comme du gros sel, c’était tout comme lancer une saucisse à une meute de chien errants affamés. En attendant qu’un adversaire se présente, elle observait, du coin de l’œil, le type qui l’avait abordé à l’entrée et ses compagnons. Ils se poussaient du coude en riant à gorge déployée. Si c’était l’un des balourds saouls et bruyants de la salle qui se levait pour venir l’affronter, en espérant pouvoir tripoter un bout de chair fraîche par-ci, par-là, dans le feu de l’action, elle lui enfoncerait bloc de craie en travers de la gorge. On allait bien voir s’ils se marreraient autant quand ils tousseraient de la poussière bleue à chaque fois qu’ils ouvriraient la bouche.

Mais non, une autre personne leur grilla la politesse et accosta Betty avant qu’ils n’aient le temps de secouer leur postérieur. Loué soient les fondateurs, c’était une jeune femme et qui n’avait pas l’air d’être saoule, en plus. Ce fut un soulagement pour la briseuse de sorts, elle commençait à croire qu’elle était la seule personne ici qui n’était pas un homme ivre de presque cinquante ans. Cette sale petite fouine de Gronluk, il pourrait au moins se renseigner sur la fréquentation des auberges avant de réserver les chambres. A croire qu’il n’avait cure de protéger la vertu de Betty. A coup sûr il cherchait la chambre la moins chère et négociait encore le prix au plus bas. Et c’est ainsi que les briseurs de sorts se retrouvaient à passer la nuit dans les pires coupe-gorges.

Betty la jaugea rapidement en lui rendant son sourire. Un peu plus jeune qu’elle sûrement. Mignonne, dans son genre. Ah, l’air de la campagne, rien de tel pour faire pousser les jolies filles. Elle s’étonnait même de ne pas l’avoir repérée avant. En temps normal elle n’avait pas son pareil pour remarquer une jolie jeune femme seule dans un bar sombre. Elle mit ce léger relâchement sur le compte du professeur d’arithmancie, qui lui avait farcie la tête toute la journée durant avec ses histoires de tangente. Dans le fond, Betty ne valait pas tellement mieux que le reste de la clientèle, elle était juste un peu plus subtile, et surtout moins saoule. Mais promis, elle garderait ses propositions indécentes pour la fin de la soirée, si les choses se passaient bien, et pour l’instant n’offrirait à la jeune femme rien d’autre qu’un moment de détente autour du billard et un verre, si elle arrivait à la battre.

« Pas de problème, je n’ai qu’une parole. Si tu me bats, un verre du poison de ton choix. »

L’autre jeune femme avait l’air sûre d’elle. Tant mieux, les bons joueurs de billard se faisaient de plus en plus rare de nos jours. Betty pour sa part était une très bonne joueuse. Rien d’étonnant à cela, à l’adolescence elle avait compris que ce ne serait pas sur Vega qu’il faudrait compter pour avoir une figure paternelle digne de ce nom. Pour la trouver elle s’était donc tournée vers le parrain des garçons, Joe Emerald, ou « oncle Joe », comme elle aimait à l’appeler. Quand elle en avait sa claque de l’ambiance étouffante de la maison familiale et de ses Blackeries de pacotille, elle allait se vider la tête au Emerald’s. Là-bas, elle sirotait des jus de citrouille et s’incrustait dans toutes les parties des habitués. Des vieux roublards aux petits soins pour la nièce du patron, qui lui avaient appris tout ce qu’il fallait savoir sur le billard, les cartes, les paris et une ou deux autres entourloupes.

Elle termina son verre, tandis que l’autre jeune femme mettait en place le jeu. Puis elle sorti une pièce de sa poche, afin de tirer à pile ou face qui commencerait la partie. Face. A Betty l’honneur.

« Bételgeuse » répondit elle quand Alexa déclina son identité « mais par pitié, appelle moi Betty. »

Elle souffla sur le surplus de craie de sa canne et se mit en position pour tirer le premier coup. Elle ferma un œil et garda l’autre fixé sur la boule blanche. BAM. Deux boules de couleurs partirent s’enfoncer dans les coins opposés de la table. Un joli coup. Elle inscrit le score sur le tableau et se retourna vers Alexa avec un grand sourire.

« Je n’ai jamais dit que ce verre serait facile à gagner. »

Elle prépara son deuxième coup, et le rata volontairement. Frappant juste assez pour que la boule s’arrête pile avant le trou. Veille ruse de Serpentard pour faire durer la partie. Elle voulait s’amuser un petit moment, et elle était assez douée pour terminer la partie en cinq minutes, sans laisser la main à son adversaire. Mais où était l’amusement là-dedans ?

« Oh mince. A ton tour Alexa. »

La partie continua tranquillement, Betty enchaînant, mine de rien, les coups réussis et les coups faussement ratés. Jusqu’à ce qu’un autre lourdaud vienne l’interrompre avec la délicatesse d’un troll dans une boutique de boules de cristal.

« Hé, la grande brune, tu te débrouilles bien avec une queue entre les mains ! »
« Et encore, t’as rien vu. Va faire un tour dehors si tu tiens à tes boules. »

Par les caouètes de Merlin. C’était sûrement pour ça qu’on disait que le billard était un sport d’homme. Une femme ne pouvait pas s’y adonner sans s’attirer les remarques les plus grasses. Le patron qui avait senti la tension montée, était même sorti de derrière son bar. Il avait apporté une deuxième tournée aux filles, et d’une bonne bourrade, renvoyé l’ivrogne à sa table. La partie pouvait continuer. Betty le remercia d’un signe de tête et bu une gorgée en calculant son prochain coup.

« Ils sont plutôt denses les mecs dans cette sale cambrousse. T’es du coin ? »

Betty continua la conversation d’un ton enjoué. Non, elle non plus elle n’était pas d’ici. Elle venait de Londres, elle travaillait chez Gringotts et était venue s’enterrer à Loutry-Ste-Chaspoule pour une formation en arithmancie, etc, etc.

____________________________________
HOLMWOOD IS THE NEW BLACK


Dernière édition par Betty Holmwood-Black le Ven 14 Juil - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 122



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Loutry-Ste-Chaspoule Parano Mer 12 Juil - 0:54

Alexa était du genre à aimer jouer. Elle avait développé ça au fil du temps, le Quidditch aidant, ainsi que les parties de cartes et de billard dans les bars, quand elle était encore libre d'aller où elle voulait. Elle aimait miser sur ses capacités, voir jusqu'où elle pouvait aller, et gagner, aussi. C'était la sensation grisante de la victoire qui la poussait à jouer, la plupart du temps, ou alors, le plaisir de la partie. Là, c'était davantage le simple attrait du jeu et de la compagnie qui avait joué. Et quelle compagnie... Alexa observait du coin de l'oeil celle qui avait proposé cette partie. La jeune femme était depuis longtemps au courant de ses attirances. Et elle n'en avait pas honte le moins du monde. La beauté n'avait pas de sexe, et Alexa était bien libre d'apprécier un joli minois quand elle en voyait un, non ? Enfin, pour le moment, elle se contentait juste d'observer. Et de se préparer pour le jeu. Et d'espérer gagner son verre, aussi. Après tout, la partie ne faisait que commencer. Il ne fallait pas aller plus vite que la musique...

- Ok, Betty, répondit Alexa. Et si on commençait cette partie ?

Betty ne se fit pas prier davantage et entama la partie. Alexa haussa un sourcil relativement impressionné, les mains croisées sur sa canne, regardant le jeu en attendant son tour. Elles n'avaient pas le même niveau, c'était certain. Betty savait ce qu'elle faisait. Oh, Alexa aussi savait. Mais il y avait un écart net entre le niveau des deux joueuses.

- Je te crois. C'est un niveau de compèt' que t'as là. Mais je compte pas laisser filer ce verre si facilement, ma chère.

Est-ce qu'Alexa remarqua le coup volontairement raté de Betty ? Oui. On ne ratait pas un coup comme ça quand on avait autant de facilité que semblait en avoir Betty. Mais elle ne dit rien. Cela lui permettait de jouer à son tour, non ? Bon, alors elle n'allait pas faire la fine bouche. Oui, Alexa avait un peu de Serpentard en elle, parfois. Mais ça ne faisait de mal à personne, de ruser un peu de temps en temps, si ? C'est donc avec un sourire moqueur qu'Alexa se mit en place et tira son premier coup.

La partie continua ainsi pendant un petit moment, sans que quiconque viennent déranger les deux femmes. Mais, bien sûr, tout cela était bien trop beau pour durer. Alexa était penchée sur le jeu, et venait de tirer son coup, quand un autre balourd vint les interrompre, avec une remarque qui avait dû être d'une finesse incroyable pour l'esprit complètement atrophié de ce crétin. Irritée, Alexa s'apprêta à répondre, mais Betty fut plus rapide qu'elle et rembarra l'ivrogne en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Un petit sourire étira les lèvres de la jeune femme et elle accepta le verre du patron avec une certaine satisfaction.

- Dis donc... Faut pas te chercher à toi. T'as pas l'air du style à te laisser marcher sur les pieds, j'me trompe ? demanda Alexa en sirotant tranquillement son verre. Non, du tout, ajouta ensuite la jeune femme en réponse à la question de Betty. Je viens de Londres. J'étais passée voir des amis dans le coin.

Alexa resserra légèrement sa prise sur son verre et observa le jeu. Rien de trop vague, mais rien de trop précis non plus. Alexa ne pouvait pas révéler d'où elle venait. Après tout, elle ne connaissait pas cette fille, même si l'impression de déjà vu était tenace. Elle pouvait très bien être là parce qu'on avait un doute sur l'identité d'Alexa. Une Mangemorte ? Bof, elle n'en avait pas tellement le style. Mais il fallait quand même reste prudente. Cela ne voulait rien dire. Elle pouvait très bien être à la botte de Voldy malgré ses airs revêche et grande gueule. Il fallait se méfier.

- Et toi, tu viens d'où ? J'ai comme l'impression de t'avoir déjà croisé quelque part, mais j'arrive pas à te remettre... Une idée d'où on aurait pu se croiser ?

Les seuls endroits que fréquentait Alexa était le QG de l'Ordre, le Chemin de Traverse, l'Allée des Embrumes et le Siège du parti Merliniste, parfois. Quand on avait besoin de bras supplémentaires pour une distribution de tracts, ou quoi que ce soit d'autre, Alexa voulait bien aller aider. Elle n'était pas encore reconnue comme une combattante de l'Ordre, alors elle avait encore une certiane liberté. Pour ça qu'elle était là, maintenant.

Apparemment, Betty était Briseuse de Sort à Gringotts. Alexa afficha un sourire intéressé.

- Ah ouai ? Tu dois pas mal voyager, non ? Je connais un gars qui a bossé à Gringotts, il a vu pas mal de trucs, ça avait l'air chouette !

Elle parlait bien évidemment de Bill Weasley, qu'elle avait croisé quelques fois au QG de l'Ordre. Un type sympa et volontaire, qui avait déjà une sacré expérience derrière lui.

- J'étais Médicomage avant, moi. Mais j'ai dû arrêter y'a pas longtemps. Problème familiaux, tout ça, tout ça... J'aimais ça, j'étais spécialisée en potion.

Un bon mensonge était fait de demi-vérités. Alexa ne mentait pas vraiment avec ce qu'elle venait de dire. Elle avait bien lâché son emploi pour aider sa famille. Mais peut-être pas dans le sens où elle le laissait entendre...

- Et sinon, c'était bien ce cours d'arithmancie ? Et le séjour, ça se passe comment ? demanda Alexa, à la fois moqueuse et amusée.

Vu la tête de Betty quand elle racontait les faits, ça ne devait clairement pas être fameux, tout ça. Heureusement qu'il y avait ce billard pour égayer un peu sa soirée.

Et plus si affinité...

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott

avatar
Date de naissance du joueur : 25/03/1988
Âge du joueur : 29
Arrivé sur Poudnoir : 03/02/2017
Parchemins postés : 65



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Betty Holmwood-Black


MessageSujet: Re: Loutry-Ste-Chaspoule Parano Ven 14 Juil - 17:04

« Ça fait longtemps que je pratique, c’est pour ça. Mais tu te défends bien, ça fait plaisir. »

Betty buvait son verre à petites gorgées en regardant jouer l’autre jeune femme. Elle était moins douée que Betty, c’était vrai, mais elle n’était pas une débutante non plus, et certainement pas une novice en matière de jeu de bar. Elle avait de la chance d’avoir rencontré la médicomage dans ce bar, elle s’attendait à passer une soirée horriblement rasoir et finalement, elle s’amusait bien.

« Non en effet, j’me laisse pas marcher sur les pieds, et j’ai pas peur de botter des culs, si le besoin s’en fait sentir. » Répondit Betty avec un clin d’œil pour Alexa.

Dire que Betty était un peu impulsive était un doux euphémisme. Quand elle était plus jeune, son père la comparait toujours à un cheval fougueux, toujours prête à ruer dans les brancards. Et son caractère ne c’était pas franchement assagit avec les années. A trente ans passés, elle fonçait toujours tête baissée dans les ennuis, sans se préoccuper des conséquences. Et sans non plus apprendre de ses erreurs passées. Pourtant, avec le temps, elle aurait dû savoir que répondre à des ivrognes dans un bar de campagne ne vous attirait rien d’autre que des ennuis. Mais Betty était faite comme ça, et jamais elle n’aurait été capable d’ignorer quelqu’un qui lui cherchait des embrouilles. Mais la saison des châtaignes n’était pas encore là, et la briseuse de sort pour l’instant se contentait d’essayer d’impressionner Alexa avec ses talents de joueuse de billard, et pas en pure perte apparemment.

Si Bételgeuse semblait familière à Alexa, ce n’était pas le cas de celle-ci. Elle semblait un peu trop jeune pour avoir été sa condisciple à Poudlard. Et elle n’avait pas non plus le souvenir de l’avoir croisé en soirée. Mais ça ne voulait rien dire, Betty était un oiseau de nuit, et par Merlin, elle aurait bien eu du mal à se souvenir de toutes les rencontres qu’elle faisait. En particulier en fin de soirée, quand son taux d’alcoolémie crevait le plafond. Elle avait bien vomi sur les pompes de quelqu’un lors de son dernier barathon, mais c’était sur les pieds d’une rousse, elle en était sûre.

« Dans un bar, probablement. » répondit-elle en réussissant un coup de plus.

En dehors des clubs et de son travail, la vie sociale de Betty se résumait aux réunions de MpM. Elle était bavarde et impulsive, mais pas assez stupide pour se déclarer militante Merliniste au premier venu. Il n’y’avait rien de répréhensible dans le fait d’adhérer au mouvement pour Merlin, mais avec l’élection qui approchait, la tension entre les deux camps était telle que Betty préférait garder ses opinions politiques pour elle-même. Et évitait de les crier dans les bars, du moins, tant qu’elle était encore sobre.

« Je suis toujours en vadrouille pour la banque, et souvent en Égypte, j’y suis restée plusieurs années. Tu connais ? C’est une belle région. »

Betty partagea quelqu’un de ses souvenirs de voyage avec Alexa. Les pyramides d’Égypte, une tombe ensevelie en Éthiopie, une attaque de chimère en Serbie, un troll enragé en Syrie, ou bien encore un cairn engloutit au Honduras. La briseuse de sort était tellement bavarde que bientôt elle en oublia presque la partie en cours. Et on entendit plus qu’elle, au lieu du claquement des boules de billard. Mais elle avait vécu tellement d’aventures excitantes avec son travail, qu’il aurait été dommage de ne pas s’arrêter un peu pour en profiter. Elle était en plein milieu d’une excellente histoire impliquant un Heisenberg enrhumé et un vert gallois endormi, lorsqu’elle se rendit compte que, d’une part c’était à son tour de jouer, et que de deux, elle monopolisait la conversation comme une malpolie.

Elle recommença donc à jouer, tout en essayant d’en savoir plus sur la vie d’Alexa.

« Oh tu es spécialisée dans les potions, alors tu connais sûrement la boutique de mon père sur le Chemin de Traverse. »

Oui, oui, elle était la fille de l’apothicaire un peu étrange, et la sœur des deux crétins de vendeurs. Non, non, il y’a bien deux vendeurs, ce sont des jumeaux. Mais comme ils sont aussi crétins l’un que l’autre, difficile de les différencier. C’était peut-être là qu’elle avait vu Betty auparavant. Si tel était le cas, elle avait eu de la chance, Betty usait rarement ses fonds de culotte à la boutique, elle en avait rapidement eu plein le chaudron et n’y mettait pas les pieds à moins d’y être obligée.

La partie reprenait de plus belle, et la main était à Alexa, qui était face à un coup difficile. Betty passa derrière elle et posa une main sur sa taille, pour l’aider à se positionner. Elle fit courir sa main le long du bras d’Alexa pour lui montrer comment réussir à marquer le point, et laissa sa main s’attarder sur sa nuque, pour le plaisir.

« Comme ça, si tu veux réussir. Je serai désolée de ne pas pouvoir t’offrir ce verre. » murmura-t-elle à l’oreille de la jeune femme.  

Betty allait se lancer dans une description colorée de sa journée de formation, lorsque l’un des types tenta une énième approche, cette fois en entrant beaucoup trop loin dans l’espace vital de la jeune femme. Sans prévenir, elle agrippa avec une poigne de fer la main baladeuse importune. D’un geste brusque elle plaqua le bras de l’homme sur la table, et un craquement qui n’augurait rien de bon pour la main de l’homme se fit entendre. Suivit de près par un hurlement rauque.

« TU M’AS PÉTÉ DEUX DOIGTS ESPECE DE PÉTASSE POURRIE ! »
« Fallait pas les laisser traîner mon vieux. »


Elle frappa le dos de l’homme avec sa canne de billard, qui se brisa en deux morceaux sous le choc.

« Et cause mieux que ça quand tu me parles. »

Elle lui asséna un dernier coup de pied dans les côtes, s’alluma une cigarette et alla prendre une autre canne, comme si de rien n’était.

« Bon, où j’en étais moi ? »

Mais avant qu’elle n’eût le temps de s’en souvenir, un sortilège la frappa en plein dans le dos. Une belle soirée en perspective.

____________________________________
HOLMWOOD IS THE NEW BLACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage

avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 122



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Loutry-Ste-Chaspoule Parano Jeu 20 Juil - 22:44

Si Alexa s'était attendue à crever d'ennui dans ce trou paumé qu'était Loutry Ste Chaspoule, et bien ce n'était plus le cas désormais. Depuis que la partie de billard avait commencé, la jeune femme se concentrait à la fois sur le jeu - elle ne comptait pas perdre sans avoir donné un minimum de fil à retordre à son adversaire - et sur Betty. Cette dernière semblait être un phénomène. Il suffisait de voir la façon dont elle rembarrait les ivrognes du coin. Elle n'avait pas peur de grand chose, apparemment. Et puis, pour faire Briseuse de Sorts, fallait en avoir des bien accrochées. C'était pas rien comme métier. En comparaison, Médicomage c'était un parcour de santé. Et il fallait dire que tout ce que lui racontait Betty faisait rêver Alexa. La jeune femme avait toujours voulu voyager, mais elle avait d'abord voulu avoir un métier stable avant de tenter quoi que ce soit. Au final, tout était tombé à l'eau, et l'ancienne Médicomage n'avait rien pu tenter du tout. Alors écouter toutes les anecdotes de la brune faisait flotter un sourire fasciné sur ses lèvres.

- Ouah... C'est génial. T'as vu des trucs incroyables ! Tu me donnes envie de voyager, tiens ! ajouta Alexa en lâchant un petit rire.

Si seulement elle pouvait... Mais enfin bon, il ne fallait pas trop compter sur ça pour le moment. Un jour, peut-être, dans quelques années, si cette guerre finissait par s'arrêter. Oui, si la guerre finissait un jour, Alexa prendrait le temps de voyager, de parcourir le monde. Elle irait dans tous les pays. Elle ne penserait plus à rien d'autre. Qui sait, Betty pourrait peut-être la conseiller, à ce moment-là...

Finalement, après avoir raconté tout un tas d'anecdotes, Betty sembla décider de laisser la parole à Alexa. Le léger sourire qui flottait sur les lèvres de cette dernière frémit alors quand la brune lui demanda si elle connaissait la boutique de son frère sur le Chemin de Traverse. Alexa connaissait presque tous les apothicaires qui se trouvaient sur l'allée. Mais il n'y en avait qu'un qui lui venait à l'esprit quand elle regardait Betty : Al, l'ex d'Ashley. Celui qu'elle avait rencontré, un jour, par hasard, alors qu'elle avait réclamé l'aide de son amie. Bon sang, la poisse, pensa la jeune femme, avant de se reprendre, sans laisser passer l'ombre d'un doute sur son visage.

- Je connais presque tous les apothicaires du Chemin de Traverse. Pour les prix, tout ça. Pour certains ingrédients, certaines boutiques sont meilleures que d'autres. Donc j'ai sûrement déjà dû mettre le pied dans la boutique de ton frère, je suppose.

Changer de sujet, maintenant. Faire diversion. Ah ? La main était à Alexa ? Parfait. Reprenant sa canne en main, la jeune femme observa le jeu un instant puis se positionna. Et là, d'un coup, un contact sur sa hanche. Un autre sur le bras. La nuque. Plus appuyé, la nuque. Un léger sourire étira les lèvres d'Alexa et la jeune femme tourna légèrement la tête vers Betty, se retrouvant presque nez à nez avec cette dernière. Encore plus intéressante de près...

- C'est vrai, ce serait dommage de louper une telle occasion, souffla en retour Alexa.

Depuis combien de temps est-ce qu'elle n'avait pas été aussi audacieuse avec quelqu'un ? Un très long moment. Mais bon, ce genre de choses, ça ne s'oubliait jamais vraiment, n'est-ce pas ? Et puis, Betty était très intéressante, tant physiquement que par son caractère. Alors Alexa appréciait à se juste valeur l'intérêt que lui portait la brune, et qui était très certainement réciproque. L'ennui avait disparu, c'était évident.

Mais apparemment,d'autres avaient des vues sur la belle brune. Alexa allait renvoyer ce crétin d'oû il venait, mais, vive comme l'éclair, Betty s'en chargea. Alexa haussa un sourcil interloqué, et, la première chose à laquelle elle pensa, c'était que la Briseuse de Sort ferait une excellente recrue pour l'Ordre. La main cassée, l'homme se mit à beugler comme un fou, et Betty se chargea une fois de plus de le dégager, à grand coup de queue de billard. Alexa préféra rester là où elle était. Agir maintenant aurait créé un peu trop d'agitation pour un si petit bar. Néanmoins, sa main avait rapidement trouvé le chemin de sa baguette, et la jeune femme était prête à réagir à n'importe quelle attaque de l'ordure qui se trouvait à terre à cet instant. Non mais vraiment, pour une fois qu'elle passait un bon moment avec une compagnie sympa, fallait qu'un couillon dans son genre vienne tout faire capoter... Mais bon, Betty revenait déjà vers elle, comme si de rien était.

- Tu me...

La fin de la phrase d'Alexa se perdit dans le Bombarda qu'elle envoya à l'instant précis où le sortilège jaillissait de la baguette d'un des potes du soulard que Betty avait mit à terre. Alexa avait agit vite, avec précision, et pointait maintenant sa baguette vers les guignols du fond du bar.

- Bon maintenant, ça suffit bande de crétins des bas fond, siffla la jeune femme. Vous commencez sérieusement à me courir.
- C'est cette pétasse qui...

Un Petrificus Totalus fusa de la baguette de la jeune femme en direction du con qui avait ouvert la bouche, et, la seconde d'après, il était aussi rigide que l'arme d'Alexa. La jeune femme en profita pour se baisser sur Betty et vérifier qu'elle allait bien. Bon, rien de grave, un simple stupéfix.

- Enervatum. Si tu veux dégommer le crétin qui t'as fait ça, sache que je suis davantage d'avis d'éjecter toute la bande en une fois, proposa alors la jeune femme quand la brune revint à elle. T'en dis quoi ? Comme ça, plus vite ce sera fait, plus vite tu pourras me payer ce verre, ajouta-t-elle avec un léger clin d'oeil.

Ouai, Alexa proposait bien à Betty d'aller botter des culs. Bah quoi ? Peut-être que la brune déteignait déjà sur elle. Qui sait ?

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott

avatar
Date de naissance du joueur : 25/03/1988
Âge du joueur : 29
Arrivé sur Poudnoir : 03/02/2017
Parchemins postés : 65



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Betty Holmwood-Black


MessageSujet: Re: Loutry-Ste-Chaspoule Parano Sam 22 Juil - 12:27

Betty agita un index réprobateur.

« Tututu, les meilleurs apothicaires du Chemin de Traverse, c’est nous. Tu sais quoi, dis-moi quand tu repasseras là-bas, je dirai à Al’ et à Orion de te faire un bon prix. »

Promesse qu’elle faisait régulièrement aux gens qu’elle essayait de mettre dans son lit, et qui avait le don d’agacer les jumeaux. Et au vu du trafic qu’il y’avait dans le lit de Betty, s’ils avaient dû offrir une réduction à chacune de ses conquêtes, ils auraient mis la clef sous la porte il y’a longtemps. Lesdites conquêtes se retrouvaient d’ailleurs assez désappointées quand elles arrivaient à la boutique, la bouche en cœur, certaines de faire une bonne affaire, et que le vendeur leur répondait d’aller se faire cuire une bouse, ruinant les espoirs amoureux de leur sœur au passage. Betty, en général, était infoutu d’apprendre de ses erreurs passées, et de penser sur le long terme, et cette tendance s’aggravait bien mieux quand il s’agissait de séduire un joli minois. Pour ça elle tenait sûrement de sa mère, c’était une irrécupérable coureuse de jupon.  

La briseuse de sort passa la main dans les cheveux d’Alexa.

« C’est certain. Mais qu’est-ce que tu m’offres si je gagne ? »

Les deux jeunes femmes étaient visiblement sur la même longueur d’onde, c’était agréable. Si l’on avait dit à Betty qu’elle passerait une si bonne soirée, en charmante compagnie, dans cet horrible trou paumé, elle ne l’aurait pas cru. Comme quoi, les idées de Gronluk n’étaient pas toujours des désastres. La jeune femme adorait flirter, c’était son jeu favori, loin devant n’importe quel jeu de cartes. Si Alexa la laissait faire, bientôt elle lui murmurait à l’oreille des propositions bien plus indécentes qu’un verre. Et si en plus elle la laissait mettre en pratique ces indécentes propositions, cette nuit tiendrait toutes ses promesses. Et si la jeune femme n’était pas intéressée par plus qu’un flirt, c’était très bien aussi pour Betty. Elle était plus délicate qu’on voulait bien le croire dans ce domaine, et savait s’arrêter aux limites de son ou sa partenaire. Mais puisqu’Alexa semblait réceptive, elle pouvait encore d’amuser en peu. Aidant toujours la jeune femme à guider son coup, elle posa furtivement ses lèvres sur sa nuque.

« Je suis certaine que tu pourrais m’offrir quelque chose de bien plus inoubliable qu’un verre. »

Betty était franche et directe dans tout ce qu’elle entreprenait. Si une personne lui plaisait, elle ne voyait pas pourquoi elle aurait dû s’empêcher de le lui faire savoir. Ce n’était pas sur elle qu’il fallait compter pour la subtilité. La vie était courte et on se préparait à entrer en guerre, il fallait en profiter dès maintenant. Betty vivait à deux cents à l’heure, et n’avait aucune envie de se farcir quatre rendez-vous avant de pouvoir timidement prendre la main de l’autre. Elle voulait de l’action, dans tous les domaines de sa vie.

Mais avant de pouvoir passer à d’autres réjouissances, les deux jeunes femmes avaient une partie de billard à finir. Malheureusement, ces belles perspectives venaient d’être anéanties par les péons du coin. Betty était furieuse, pas qu’elle n’appréciait pas une bonne bagarre de temps en temps mais pour ce soir, elle avait un autre genre de lutte en tête, plus dénudée et plus humide, par exemple.

Elle aurait pensé que la raclée qu’elle avait infligé au premier type allait calmer les autres. Mais c’était sous-estimer leur degré de lourdeur. Ils étaient prêts à en découdre, en témoignait le stupéfix sournois qui l’atteignit lorsqu’elle avait le dos tourné. La briseuse de sort tombe raide comme une planche.

Heureusement qu’elle avait Alexa à ses côtés, elle ne serait pas de trop pour donner une leçon à ces rustres. Une fois réanimée, Betty se releva, plus furieuse que jamais, frottant ses articulations endolories. Elle serra furtivement la main de la médicomage pour la remercier. Elle évalua rapidement la situation, un coup d’œil rapide lui permit de se rendre compte qu’Alexa avait pris la situation en main, rapide et efficace. Mais on en stupéfixiait pas impunément Betty Holmwood-Black.

«Wesh, je vais les soulever, ces fils de cognards. »

Elle joignit le geste à la parole, en envoya deux sortilèges de conjonctivite bien placés. Elle n’avait pas l’âme d’un duelliste, ça c’était plutôt le domaine de ses frères. Mais le travail de briseuse de sorts était parfois dangereux, Betty avait la baguette facile et ne visait pas trop mal. Mais ceux d’en face n’étaient pas en reste, pour des poivrots, ils avaient plus d’un tour dans leur manche. C’était exaltant. Vraiment cette soirée était plus amusante qu’elle n’aurait pu l’espérer.  Rien de telle qu’une petite escarmouche dans une arrière salle pour vous donner un coup de fouet. Ce n’était pas la première fois que la jeune femme se retrouvait dans ce genre de situation, elle ne commençait jamais une bagarre, mais ne se laissait pas marcher sur les pieds. Et si les crétins en face voulaient régler ça par le feu, elle était leur femme. Œil pour œil, dent pour dent.

Betty bloqua un sortilège de flamme, tandis qu’un deuxième siffla à proximité de son oreille.

« Miskine, c’est plus dur que de frapper dans le dos hein ? »

Elle leva sa baguette et s’apprêtait à répliquer. Lorsqu’un cri retentit dans le fond de l’auberge.

« INCARCEREM. »

En quelques secondes, tous les belligérants se trouvèrent ligotés. Le tavernier sortit de l’ombre. Il n’allait certainement pas laisser cette bande de maboule détruire son auberge. C’était ça le problème ici, c’était un trou paumé, alors les gens n’avaient rien de mieux à faire que de picoler. Et y’en avait toujours qui finissaient par se mettre sur la gueule. Il avait l’habitude, il savait gérer ça.

« Que tout le monde se calme. C’est une auberge respectable ici… »
« La blague, c’est un vrai trou ! »



Le tavernier fit taire Betty avec un sortilège de bloclang. Cette grande brune avec sa grande gueule, il savait qu’elle serait une source d’ennuie dès qu’elle avait passé la porte.  Il préféra donc s’adresser à sa comparse, toujours ligotée, mais qui avait l’air plus raisonnable.

« Murray et le reste vont rentrer chez eux. Je vais vous libérer, mais vous tiendrez votre copine, sinon j’appelle la police magique. Pigé ? »

____________________________________
HOLMWOOD IS THE NEW BLACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne






Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Loutry-Ste-Chaspoule Parano

Revenir en haut Aller en bas

Loutry-Ste-Chaspoule Parano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Autres Lieux

 :: Reste du Monde :: Villes
-