POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Comme chien et chat || Cassidy H. Faulkner-Nott [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Comme chien et chat || Cassidy H. Faulkner-Nott [Terminé] Lun 14 Aoû - 12:15

Le membre 'Achlys Kaustas-Deketh' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé PA 3' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 358


Maître du Jeu


MessageSujet: Re: Comme chien et chat || Cassidy H. Faulkner-Nott [Terminé] Mar 15 Aoû - 21:53


 Tour 3


 
Ils avaient peut être sous-estimés les trois gosses. Mais c'était finit de jouer. Entre celle qui leur brûlait les vêtements, celui qui envoyait valser l'un dans les murs et la dernière qui faisait perdre tout repère à l'autre, ils en avaient assez. Une fois remis des sorts qui les avaient atteints, ils se redressèrent et toisèrent les trois microbes.

- Bon, fini de jouer les gosses, maintenant dehors.
- On connaît vos tronches, c'est pas la peine de remettre un pied ici.
- Sinon, c'est pas les chats du quartier qui finiront dans la soupe.

Si Jack dévisagea son camarade, il ne le reprit pas pour autant. D'un même geste, ils ligotèrent Lys et Prym, réduisant à néant leurs chances de répliquer. Aussitôt, William empoigna Cassidy par le bras et la balança dehors, suivie de près par Prymnéus et Achlys. Avant de refermer la porte, Jack leur jeta presque au visage le sac de Cassidy, leur lançant un regard mauvais.

Même s'ils avaient pris des coups, ils n'avaient pas perdu leur journée. Une bonne petite Bièraubeurre et ils étaient de nouveau prêts à en découdre.

Statistiques:
 



 


 crazyoilmachine pour Poudnoir


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5395



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Comme chien et chat || Cassidy H. Faulkner-Nott [Terminé] Mar 15 Aoû - 21:53

Le membre 'Maître du Jeu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé PA 2' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | Gryffondor ;; 6ème année

| Gryffondor ;; 6ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 25/03/1988
Âge du joueur : 29
Arrivé sur Poudnoir : 21/09/2015
Parchemins postés : 1036



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Cassidy H. Faulkner-Nott


MessageSujet: Re: Comme chien et chat || Cassidy H. Faulkner-Nott [Terminé] Jeu 17 Aoû - 14:45

Cassidy eut à peine de le temps de réjouir de son « bombarda » parfaitement exécuté, ou des sortilèges tout aussi réussis de Prym et Achlys que déjà Jack et William repartaient à l’assaut. Et cette fois-ci, ils semblaient bien décidés à en finir avec cette bande de gamin fouineurs. Heureusement pour l’intégrité physique des trois adolescents, ils se contentèrent de les expulser du bar, sans ménagement et avec un avertissement bien sentit, les engageant à ne jamais remettre les pieds ici. Avant qu’elle n’eut le temps de protester, l’une des brutes agrippa Cassidy par le bras, et la fit passer de l’autre côté de la porte, avec un bon coup de pied au train, pour lui donner de l’élan. VLAM. La Gryffondor atterrit lourdement sur les pavés crasseux de l’allée des Embrumes. BAM. Rejointe presque aussitôt par les jumeaux, dûment saucissonnés.  FLOP Bientôt suivi du sac de Cassidy, du fond duquel Nietzche laissa échapper un miaulement plaintif. Ce n’était pas glorieux, mais ça aurait pu se terminer beaucoup plus mal.

Cassidy se releva en poussant un grognement de douleur, Jack et William avaient des dégaines de troll, mais ils s’y connaissaient quand ils s’agissaient de vider les gens, il fallait au moins leur reconnaître ceci. Elle jeta un coup d’œil rapide à gauche, puis un autre, tout aussi rapide à droite, ouf, les rues étaient heureusement désertes, et personne ne pourrait témoigner de leur sévère déroute. Cassidy n’avait pas franchement un égo démesuré, mais elle avait quand même sa petite fierté, et très clairement, elle venait d’être sévèrement mise à mal. C’était vrai qu’ils n’étaient encore que des élèves, mais les deux brutaux s’était joués d’eux comme de simples fétus de paille. La Gryffondor avait du mal à réaliser qu’elle serait très prochainement majeure. Après une telle déconvenue, elle se sentait moins que jamais une sorcière adulte, et peinait à croire que tout ceci changerai miraculeusement simplement parce qu’elle aurait dix-sept ans.

La jeune fille pointa sa baguette sur les Kaustas-Dekteh, et les libéra de leurs liens. Puis elle se précipita vers son sac, et en sortie un Nietzsche tout secouée, qui tremblait des moustaches à la pointe de la queue. Heureusement qu’elle aimait Cassidy d’un amour inconditionnel, car d’autres auraient eu plus de mal à pardonner un après-midi aussi agité. Tout en caressant son animal familier, qui avait manqué de peu de finir en ragoût, Cassie adressa un sourire maussade à l’autre Gryffondor.

« La prochaine fois que tu as une idée de ce genre Prym, tu la prends et tu te fais un pansement avec surtout. »

Oui bon, Cassidy n’étant pas une personne de mauvaise foi, elle admit tout de même, du bout des lèvres, qu’elle avait elle aussi sa part de responsabilité dans cette histoire. Certes elle avait accepté de rentrer à la Rascasse Pourrie, alors qu’elle connaissait parfaitement la sinistre réputation de ce bar, mais elle y était rentrée seulement pour chercher le frère de ce cher Prym. Alors c’était de sa faute à lui, et pas de la sienne.

Heureusement pour ses compagnons d’infortune, les crises de bouderie de Cassidy duraient rarement longtemps. Après quelques échanges acides avec Prymnéus, elle décida d’enterrer la hache de guerre et proposa de quitter l’Allée des Embrumes pour retourner sur le Chemin de Traverse, et d’aller manger une glace chez Fortarôme, comme des enfants sages.

Elle retrouva avec plaisir le soleil et la bonne humeur de la rue commerciale. Pourquoi déjà c’était-elle rendue sur l’Allée des Embrumes ? C’était la dernière fois qu’elle y allait. Enfin jusqu’à la prochaine fois où elle aurait quelque chose à voir là-bas. C’était tout le problème avec Cassidy et ses bonnes résolutions d’être sage, elle en prenait souvent mais arrivait rarement à les tenir. Mais pour l’heure, elle avait eu sa dose d’aventure, et n’aspirait à rien d’autre qu’une bonne glace bien fraîche.

Les trois adolescents prirent place en terrasse, et Cassidy commanda un sunday au FizzWizzBizz, qu’elle partagea avec Nietzsche, pelotonnée sur ses genoux. Dire que qu’une heure plus tôt elle avait cru l’avoir perdue, son trésor adoré.  Tout en dégustant leur glace, les gamins refirent le match, essayant de se convaincre qu’ils ne s’étaient pas si mal débrouillé que ça. Bon, ils s’étaient fait jeter comme les derniers des malpropres, mais au moins ils avaient réussi un ou deux sortilèges. C’était certainement la première fois que Cass et Prym s’asseyaient à la même table, sans que l’un ait envie d’égorger l’autre. Elle n’en avait peut-être pas conscience, mais Achlys venait d’accomplir un petit miracle.

Terminant sa coupe de glace, Cassidy remis le sujet d’Astreos sur le tapis.

« Vous avez vu votre frère là-bas ou pas finalement ? »

Puis elle déclara, péremptoire, en faisant négligemment teinter le grelot de la chatte.

« En tout cas, s’il était là et qu’il vous a pas aidé, c’est que c’est une belle saloperie votre frangin. »

Comme le sujet d’Astreos était enfin épuisé, il était temps pour les trois jeune gens de se séparer. Cassidy régla la note, une façon de plus de remercier Achlys d’avoir bien voulu l’aider à retrouver son chat. Et indirectement Prym, sans qui la chatte aurait peut-être finie en plat du jour à la Rascasse. Ça lui faisait mal de le reconnaître, mais Cassidy était dans le fond quelqu’un d’honnête et de juste, et Prym méritait lui aussi ses remerciements, sur ce coup-là. Puis elle prit congé des frangins, assurant Achlys qu’elle avait hâte de la voir à sa soirée d’anniversaire, et Prymnéus qu’elle lui donnerait une leçon de doctrine puriste, quand il voulait.

« Allez, à un de ces quatre, les jumeaux. »

Sur ce salut laconique, Cassidy parti en direction du Chaudron Baveur, Nietzsche toujours serrée contre sa poitrine. L’une comme l’autre avait hâte de retrouver le confort du foyer maternel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Poufsouffle ;; 6ème année

| Poufsouffle ;; 6ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 19/12/1996
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 28/10/2016
Parchemins postés : 220



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Achlys Kaustas-Deketh


MessageSujet: Re: Comme chien et chat || Cassidy H. Faulkner-Nott [Terminé] Jeu 17 Aoû - 16:35


Toute la suite s’enchaîna rapidement, trop vite pour que Lys ne voit les choses venir. En un rien de temps, elle fut emprisonnée par des liens, tombant à côté de son frère tout aussi saucissonné. Les deux gus en avaient assez d’eux, et avaient décidé d’en finir avec cette bataille idiote. Ni une ni deux, ils les balancèrent dehors en leur faisant bien comprendre qu’ils n’avaient aucun intérêt à revenir. Tombant comme des sacs sur le pavé, Lys soupira tandis que son frère grognait son mécontentement.

Elle remercia Cassidy qui les détacha, Prym grommelant également un vague merci. Au moins, ils étaient en un seul morceau. Honteux et humiliés, mais entiers. S’époussetant, Achlys ignora les nouvelles joutes verbales des deux autres, rassurée d’être enfin sortie de là. Même s’ils étaient venus pour rien, ils pouvaient être contents d’eux. Cependant, plus jamais Lys ne reviendrait ici, quoi qu’en dise son frère. Elle était certaine de ne pas avoir vu Astréos, de s’être trompée. Ils n’avaient plus rien à faire là, autant filer avant qu’il n’y ai encore des ennuis à affronter. L’on était jamais en totale sécurité dans ces rues.

Les trois acolytes débarquèrent enfin sur le Chemin de Traverse, loin de toutes ces embrouilles. Cela dit, elle était bien contente d’avoir retrouvé le chat de son amie, c’était la seule chose qui lui importait à présent. Suivant leur idée de départ, ils s’asseyèrent à une table chez  Fortârome, où ils commandèrent enfin leurs glace. Il méritaient bien ça après l’affreuse raclée qu’ils venaient de se prendre.

C’était des moments comme ça, qui plaisaient à Lys. Pas ceux où ils affrontaient deux géants à l’allure de cochons, mais ceux où elle passait du bon temps en terrasse avec ses proches. Si elle n’avait rien contre un peu d’action, c’était bien suffisant pour aujourd’hui. Tout en dégustant sa glace, Lys posa une ou deux question à Cassidy sur son chat, intriguée par le bel animal. Puis, terminant son cornet, la Gryffondor ramena le sujet Astréos sur le tapis. Lys haussa des épaules, ne sachant vraiment que répondre.

    ▬ Je ne crois pas l’avoir vu, y avait bien un type avec une capuche...
    ▬ Mais au final, ça ne devait pas être lui. Il avait déjà dû partir quand on est entrés.


Lys acquiesça. Si Prym avait l’air assez d’accord avec Cassidy pour une fois, Achlys n’était pas du même avis, Astréos n’était pas si mauvais. Il était juste perdu et fréquentait les mauvaises personnes.

Là dessus, ils se levèrent et Cassidy leur paya la note. Si Lys la remercia mais n’oublia pas de rouspéter – après tout elle lui avait bien dit qu’elle l’inviterait – Prym lui paru très reconnaissant. La jeune fille espérait qu’après ça, les deux Gryffondor cesseraient de se prendre sans arrêt la tête, même si c’était sans doute peine perdue.

Ils se laissèrent après ça. Avec cette rencontre, les deux jeunes filles avaient pu se rapprocher, aussi Achlys avait de plus en plus hâte de se rendre à l’anniversaire de la Gryffondor. Prymnéus lui demanda si elle comptait sincèrement s’y rendre, ce que la blonde ignora. Un vrai gamin, quand il s’y mettait.

    ▬ Admet au moins qu’elle est cool, elle nous a filé un coup de main.
    ▬ Aussi cool que ce troll de Rosier.
    ▬ Troll toi-même.
    ▬ Faible chose.
    ▬ J’t’écrase aux échecs quand tu veux, fais pas le malin.
    ▬ Vendu frangine !


Mais c’était sans doute pour ça qu’ils s’entendaient si bien.
© Imaginary pour Epicode

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Comme chien et chat || Cassidy H. Faulkner-Nott [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Comme chien et chat || Cassidy H. Faulkner-Nott [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse
-