POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Réveille la bête qui sommeille en toi || Yan Anderson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Poufsouffle ;; 6ème année

| Poufsouffle ;; 6ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 19/12/1996
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 28/10/2016
Parchemins postés : 220



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Achlys Kaustas-Deketh


MessageSujet: Réveille la bête qui sommeille en toi || Yan Anderson Dim 16 Juil - 14:30



Réveille la bête qui sommeille en toi

Feat Yan Anderson & Achlys Kaustas-Deketh


Depuis toujours, Achlys était une jeune fille passionnée par les bêtes. D'aussi loin qu'elle pouvait s'en souvenir, il y a toujours eu un animal au foyer Kaustas. Elle se rappelle bien du vieux hibou qu'avait sa mère, quand ils étaient petits. Ou encore le hamster qu'avait Astréos, qui n'a vécu que trois mois avant de se faire dévorer par la chouette de Prymnéus. Il était de tradition, qu'à la rentrée de chacun des enfants Kaustas à Poudlard, il reçoive en cadeau son premier animal de compagnie. Si son jumeau avait reçu une chouette effraie, Achlys avait obtenu un adorable petit chaton. Tywin était la définition du chat peau de colle, bavard et grognon. La jeune fille aimait terriblement le matou, ne s'en remettrait pas s'il devait lui arriver quelque chose. Elle prenait toujours très soin de lui, veillant à l'équilibre de ses repas ou à la brillance de son poil. Avec Achlys, le chat noir était un véritable prince.

Dans quelques jours, ce serait l’anniversaire de la boule de poil, qui fêterait alors ses cinq ans. Comme à l’accoutumée, Achlys allait lui faire quelques cadeaux. Chaque année, Astréos la traitait de folle, qu’elle avait l’air d’une hystérique avec son chat, qu’il ne comprenait même pas que c’était son anniversaire et qu’il ne lui exprimerait jamais sa gratitude. Mais son grand frère pouvait dire ce qu’il voulait, Achlys était certaine qu’un lien s’était formé avec son chat, à tel point que, d’une certaine façon, ils pouvaient se comprendre.

En cette belle journée d’été, elle sillonnait le Chemin de Traverse à la recherche d’un cadeau fantastique pour son félin. Elle avait été voir un Apothicaire, demandant un lustrant pour le poil. Elle avait trouvé une petite clochette chez un Brocanteur, qu’elle comptait accrocher au collier de l’animal. La voilà désormais devant sa boutique favorite, la Ménagerie Magique. Elle entra joyeusement à l’intérieur, émerveillée par toutes les bêtes qui vivaient ici. Ses yeux se promenèrent sur toutes les cages, se retenant de s’approcher pour caresser chaque animal qui logeait dans la boutique. Elle s’approcha du comptoir, saluant le vendeur.

    ▬ Bonjour Monsieur !


Elle avait déjà dû le voir, ce n’était pas la première fois qu’elle venait ici. Mais elle n’était qu’une cliente parmi tant d’autres, il ne saurait la reconnaître. L’homme avait un faciès sympathique, elle se sentait toujours bien accueillie quand elle entrait dans la boutique. Elle posa sa poche de courses à ses pieds, et appuya ses coudes sur le comptoir, à l’aise dans cet environnement. Elle n’était en aucun cas gênée par les miaulements ou hululements intempestifs.

    ▬ Je suis à la recherche de quelque chose à offrir à mon chat. Jouet, gourmandise, n’importe quoi en fait. Je veux juste que ce soit à la hauteur de mon amour pour lui. Et pas trop cher, si possible.


Achlys ne roulait pas sur l’or, mais elle voulait faire plaisir à Tywin. Elle était certaine que le vendeur lui serait de bon conseil. Tant pis si elle y mettait ses économies, elle ne pourrait pas le regretter, tant que c’était pour son chat favori.
© Imaginary pour Epicode

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Vendeur à la Ménagerie Magique
    |  Vendeur à la Ménagerie Magique
    avatar
    Date de naissance du joueur : 05/05/1985
    Âge du joueur : 32
    Arrivé sur Poudnoir : 25/02/2017
    Parchemins postés : 32



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Yan Anderson


MessageSujet: Re: Réveille la bête qui sommeille en toi || Yan Anderson Ven 21 Juil - 18:48

Je rêvasse doucement, la tête dans les nuages -comme à mon habitude quand le magasin est vide. Sur mon comptoir est posé une petite cage de bois simple, celle d’un petit rat blanc avec de grands yeux noirs, selon moi très expressifs. Ce dernier en apparence jeune est ici depuis environ un an et aujourd’hui, j’ai choisi de le mettre dorénavant, en avant près de moi, dans l’espoir qu’il tape un jour dans l’oeil d’un client. Les clients de passage pourront ainsi le voir, moi qui espère de tout cœur qu’un jour très proche, il soit adopté… À travers les barreaux de sa cage, je lui offre quelques grains de raisin sec, observant l’animal se saisir de ces gourmandises de ses petites pattes griffues pour se mettre à les dévorer. Les raisins secs sont des mets très appréciés chez les rats, mais aussi chez d’autres rongeurs ou animaux de la boutique. Je me fais donc un réel plaisir de les chouchouter un peu, de leur apporter quotidiennement un ou deux petits fruits pour égailler leur journée. Alors que je suis affairée à jouer avec lui, la petite cloche de ma porte retentit dans la pièce. Je lève mon regard vers la porte qui s’est ouverte et sourit très largement. Une jeune femme blonde vient de passer la porte de mon magasin, un large sourire aux lèvres. Je suis prêt à parier qu’elle sait exactement ce qu’elle veut à en juger par sa démarche décidée et surtout du fait qu’elle se dirige rapidement vers moi. Elle s’appuie sur le comptoir et me salue gaiement. Elle m’explique alors qu’elle aimerait quelque chose pour faire plaisir à son chat et sa démarche me fait plaisir. Rare sont les gens ayant déjà un animal qui reviennent dans ma boutique pour demander conseil. J’hoche alors doucement la tête, sachant déjà ce que je vais pouvoir lui proposer.

- Je pense que vous êtes au bon endroit mademoiselle…

Je me penche derrière le comptoir et pose devant elle un sachet de friandises, dont on peut clairement remarquer l'emballage artisanal, fermé par un petit ruban de la même couleur que l’étiquette. Je souris légèrement à la jeune femme, confiant de l’article que je lui propose.

- Ce sont des petits morceaux de viandes séchés, macérés dans un ingrédient secret. Je dis secret, car comme vous pouvez le remarquer ces friandises sont artisanales. C’est une vieille femme habitant dans un immense manoir rempli de chats de toutes les couleurs qui en fait la conception. Je ne me souviens pas avoir eu un seul retour négatif sur cet article, j’en donne quelques unes parfois aux petits pensionnaires de la boutique et ils adorent.

Continuant dans ma lancée, c’est cette fois à la remise que je vais chercher une petite boîte, qui s’ouvre comme les boîtes d’allumettes classiques. Lorsque je pousse l’intérieur, on peut apercevoir une petite souris. Je rassure aussitôt la jeune femme.

- Elle parait très réelle mais il s’agit d’un sort. Je me saisi du petit animal factice et la pose sur le comptoir. Après un simple contact avec votre baguette, la souris suivra le mouvement. Ajoutant à mes paroles une démonstration, je touche le dos de la souris avec la baguette et éloigne cette dernière. Le bout de la baguette bouge doucement et la souris effectue les mêmes mouvements. Ce qu’il y a de bien en plus c’est que le chat aura beau planter griffes et crocs, la peau de la fausse souris ne se déchirera pas, donc il en a pour un bon moment de divertissement ! Arrêtant la manipulation en un nouveau contact, je range l’animal et pousse la boîte devant elle.

Je suis réellement trop gentil en affaire. Mais si cela peut aider la jeune femme qui semble encore étudiante, je ne vais pas me faire prier pour me montrer sympathique avec elle.

- Ecoute … Je fais ce métier par passion des animaux, pas par bénéfice. Vous en auriez pour 25, mais je sais qu’à votre âge on est pas forcément très riche, mais que l'on en aime pas pour autant moins nos animaux. Je vous fait le tout pour 10, cela vous conviendrait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Poufsouffle ;; 6ème année

| Poufsouffle ;; 6ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 19/12/1996
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 28/10/2016
Parchemins postés : 220



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Achlys Kaustas-Deketh


MessageSujet: Re: Réveille la bête qui sommeille en toi || Yan Anderson Ven 21 Juil - 22:28


C’était une boutique qu’elle avait toujours beaucoup affectionnée. Elle avait beau adorer le magasin de Quidditch ou les farces et attrapes Weasley, c’était celle-ci qu’elle préférait. Quand elle venait d’avoir Tywin, elle voulait toujours aller faire un tour à la Ménagerie Magique pour offrir à son chat les plus grandes merveilles du monde. Mais ce n’était pas à onze ans que l’on pouvait faire autant de folies, alors la jeune fille s’était surtout abandonnée au lèche-vitrine. Maintenant qu’elle avait quinze ans, qu’elle pouvait se permettre quelques dépenses, elle se rendait régulièrement à la boutique. Et même si elle n’entrait pas toujours, se contentant de parler aux créatures de la devanture, Achlys savait qu’elle pourrait passer de longues heures ici.

Quand elle entra, elle fut tentée d’aller caresser le plumage d’un hibou, de cajoler toutes les boules de poil à sa gauche ou simplement bavarder avec un perroquet. Mais elle ne voulait pas donner l’impression d’être trop envahissante, elle pouvait comprendre que le vendeur n’appréciait pas que l’on tripote ses bêtes. Alors elle s’était avancée vers cet homme avec sa mine enjouée et naturelle. Elle loucha d’ailleurs sur le petit rat dans la cage, se retenant de se pencher vers lui pour mieux l’observer. Elle tenta de faire taire sa curiosité en reportant son attention sur le vendeur.

Cet homme lui semblait avenant, accueillant. Aussitôt qu’elle avait formulé sa demande, il su quoi lui proposer. Il lui sortit un petit paquet de sous le comptoir, qu’elle prit en main pour observer. Lys releva la tête vers le vendeur, attentive à ses explications. Cette petite gourmandise plairait sans aucun doute à Tywin, elle allait le prendre si le prix était convenable. Et si elle voyait que Tywin appréciait, elle reviendrait sans doute en reprendre. Elle allait en demander le montant, quand le vendeur s’éclipsa dans l’arrière-boutique. Elle se redressa sur ses pieds pour voir ce qu’il fabriquait, mais déjà il revenait vers elle, munit d’une petite boîte.

Il savait piquer sa curiosité, mais elle fut balayée quand il l’ouvrit. Une petite souris y était cachée, et Achlys n’avait aucune intention de rapporter une bête vivante à son chat. Mais le vendeur n’était pas le dernier des crétins, il la rassura. Elle trouvait le système ingénieux, et était certaine qu’elle pourrait y jouer pendant des heures avec le matou. Il était peut être feignant, mais ne refusait jamais de jouer avec sa maîtresse.

La jeune fille observa tour à tour les deux propositions, ne sachant que choisir. Les deux articles étaient intéressants et plairont au petit chat noir. Mais elle avait déjà dépensé beaucoup aujourd’hui, elle ne pourrait se permettre de prendre les deux. C’était sans compter sur la gentillesse du vendeur, qui lui fit un prix des plus avantageux. Lys se demanda s’il faisait régulièrement ce genre de rabais, et si oui comment il pouvait bien faire fonctionner sa boutique. Mais elle ne protesta pas.

    ▬ Oh, c’est super sympa ! Je vous prend les deux alors, merci beaucoup Monsieur !


Elle sortit alors immédiatement la bonne somme de sa petite bourse, qu’elle sortie de son sac agrandit par magie. Tandis qu’il encaissait, elle rangea ses achats dans le sac, avec le reste. Cette fois, elle osa enfin se pencher au dessus de la cage du rongeur.

    ▬ A chaque fois que je viens ici, je trouve que la boutique est grave chouette. Je vous avoue que si je pouvais, j’aurais bien envie de m’occuper de toutes ces petites bêtes. Mais bon, y a pas la place à la maison, j’ai pas le budget et Maman serait verte si un jour je lui ramène une trentaine de bestiole.


Elle soupira et haussa les épaules. Elle savait bien que sa mère avait raison, elle ne pouvait pas faire de leur maison un Zoo. Ce ne serait sain pour personne, même pas pour les animaux. Mais si elle ne pouvait pas adopter toutes ces mignonnes petites bêtes, elle savait qu’un jour elle vouerait sa vie à la soigner, les aider comme elle le pourrait.

    ▬ Comment vous faites pour bosser seul ? Ça doit demander beaucoup de boulot de tenir une telle boutique.


La boutique n’était peut être pas immense, mais Achlys était certaine que de s’occuper de chaque créature prenait du temps, et que le vendeur devait en pâtir. A moins qu’il ai un employé, mais il ne semblait pas à Lys avoir vu d’autres types bosser ici.
© Imaginary pour Epicode

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Vendeur à la Ménagerie Magique
    |  Vendeur à la Ménagerie Magique
    avatar
    Date de naissance du joueur : 05/05/1985
    Âge du joueur : 32
    Arrivé sur Poudnoir : 25/02/2017
    Parchemins postés : 32



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Yan Anderson


MessageSujet: Re: Réveille la bête qui sommeille en toi || Yan Anderson Lun 24 Juil - 10:50


La petite blonde est très gentille. Très souriante, curieuse, passionnée … Cela me fait toujours plaisir de voir des gens comme ça, surtout des jeunes, ça me rassure vis à vis des animaux dont ils ont la garde. Faire un prix de la sorte ne me dérange pas, c’est même fait de bon coeur si ça fait plaisir à la maîtresse ainsi qu’à son animal. Ce n’est pas pour la faible somme que je perdrais en lui faisant un rabet que ma boutique coulera de toute manière. Vu les horaires que j’ai, la boutique est d’ailleurs plutôt bien rentable ! C’est pas comme les idiots que je croise dans la rue parfois, qui ouvrent à 10h, ferment à 12h pour leur pause repas, rouvrent à 14h pour finalement terminer définitivement leur journée à 17h. Ce genre de commerces… Je ne sais même pas comment ils font pour tenir encore sans faillite, alors que mes horaires sont de 8h à 18h tous les jours et que je prends ma pause déjeuné sur le comptoir ou dans la réserve entre deux clients. Aimer son métier est selon moi très important, car c’est quelque chose qui occupera une grande partie de notre vie et si on ne veut pas finir notre vie blasée, mourir avec un sentiment horrible d’avoir raté sa vie, il faut se réveiller.

Elle ne manque pas d’enthousiasme et ça n’est pas pour me déplaire. Je suis au moins sûr que son chat est heureux ! Je la regarde se pencher vers la petite cage du rongeur. Je me doute qu’elle ne le prendra pas vu qu’elle a déjà un animal. Je sais que chat et rat peuvent bien s’entendre mais encore faut-il que les deux compères aient l’habitude. Le petit rat oui, vivant avec tout un tas d’animaux toute la journée. Mais pour son chat ? Il risquerait sans doute de le confondre avec sa nouvelle souris et à cet instant, je ne donnerais malheureusement plus très cher de sa fourrure … Mais au moins le rat a une compagnie, même si elle n’est que de courte durée, la petite blonde semble fascinée par ce dernier. J’écoute donc attentivement ses questions, que je trouve finalement très intelligentes. Elle me tend son argent et j’encaisse calmement, rageant l’argent dans la caisse avec application.

- Si c’est assez dur. Disons qu’il s’agit d’un défi plutôt intéressant et risqué à relever. Mais après … J’avoue que je n’ai pas une vie très mouvementée, rien de bien passionnant à faire autre que ma boutique alors … Dans un sens j’ai le temps de le relever ce défi. Après, c’est sûr qu’un peu d’aide pourrait aussi bien me convenir. Ca me permettrait de lever un peu le pied parfois et de me reposer !

Je lui emballe le tout joliment et lui pose tout devant, qu’elle range dans son sac, faisant teinter le son d’une petite cloche au passage, ce qui a le don de titiller ma curiosité.

- Votre chat est un chasseur ? Pardon si la question vous parrez indiscrète mais … Si la petite cloche que j’ai entendue est pour lui, je vous le déconseil néanmoins.

Je fais le tour du comptoir et m’approche de la cage d’une petite chatonne blanche. J’ouvre doucement la cage mais cette dernière ne bouge pas. Je viens doucement agiter son jouet à plume qui gît sur le sol de sa cage et aussitôt elle se met à jouer.

- Tu vois ? Elle bouge beaucoup. C’est le même principe quand elle chasse. Elle s’approche furtivement et au dernier moment elle bondit. Si elle avait une cloche, elle serait repérée de loin avec le bruit qu’elle ferait. Il suffirait qu’un bâton un peu haut tape l’objet pour que toutes les proies dans les environs ne s’en aillent.

© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Poufsouffle ;; 6ème année

| Poufsouffle ;; 6ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 19/12/1996
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 28/10/2016
Parchemins postés : 220



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Achlys Kaustas-Deketh


MessageSujet: Re: Réveille la bête qui sommeille en toi || Yan Anderson Mar 1 Aoû - 2:12


C’était un peu son truc, à Achlys. Apporter le sourire quand on ne l’y attendait pas, surprendre quand rien ne se profilait à l’horizon. Elle était énergique, sociable, extravertie. Entre la tempête et le rayon de soleil, il y avait la jeune femme. Elle n’appréciait pas de voir les autres renfermés et se lamenter, Lys mettait toujours sa bienveillance et son empathie au service des autres. Parfois, elle touchait même le cœur des gens sans s’en rendre compte. C’était la pile électrique qui venait recharger vos batteries.

La jeune blonde n’osa pas approcher ses doigts de la cage du petit rat. Même si elle avait furieusement envie de le caresser, elle ne connaissait pas l’animal. Elle n’agirait pas sans la permission du vendeur. S’ils avaient un certain nombre d’animaux de compagnie à la maison, ils n’avaient jamais eu de rats. Ce n’était donc pas une créature que Lys connaissait vraiment, mais elle était terriblement curieuse d’en apprendre plus à son sujet. Si elle voulait être capable de soigner toutes les bêtes de ce monde, elle ne devait pas ignorer même la plus petite d’entre elle. Elle releva les yeux vers le vendeur, qui répondait avec passion à ses questions. Qu’il était agréable d’avoir pour une fois une conversation avec un autre passionné.

    ▬ Dans ce cas, même si vous vous en sortez, les journées doivent être longues quand on est seul. Même avec tous ces animaux, on ne peut pas avoir de véritables conversations. Surtout que tous les clients ne doivent pas être aimables et agréables avec les bêtes. De la bonne compagnie pourrait égayer vos journées.


Elle ne le plaignait pas, son boulot devait être véritablement intéressant. Mais travailler seul n’était pas pensable pour la jeune femme. Elle qui vivait avec cinq frères et sœurs depuis sa naissance, qui était toujours fourrée avec ses amis et entourée de ses camarades, elle savait qu’elle ne pourrait pas finir seule. Achlys n’était pas une fille compliquée, elle aimait les choses simples de la vie et ne s’en faisait pas du reste. Elle était sans doute perdue, dans ce monde, persuadée du haut de ses quinze ans qu’elle pouvait changer les choses. Chacun avait sa part de bonté, de lumière, qu’il n’était jamais trop tard pour ouvrir les yeux. Dans sa grande naïveté, elle était persuadée que l’amour pouvait être plus fort que la mort.

Une fois les cadeaux de son chat emballés et rangés, elle entendit le grelot du collier de Tywin tout au fond de son sac. Aussitôt, le gentil vendeur lui demanda si son chat n’était pas trop chasseur, Lys comprenant immédiatement pourquoi. Elle l’observa lui expliquer en quoi cela pourrait être handicapant pour son chat. Même si elle connaissait déjà la réponse, elle appréciait le professionnalisme de ce vendeur, passionné jusqu’au bout. Achlys fondit devant la petite chatte, craquant de la voir jouer avec la plume.

    ▬ Je pense que vous n’avez pas besoin de vous inquiéter. Tywin est tellement feignant qu’il ne lève même pas la patte pour chasser une mouche ! De toute manière, il ne veut jamais sortir de la maison, toute sa vie, c’est le coussin du salon. Mais merci quand même pour le tuyaux.


Achlys n’aimait pas le savoir dehors de toute manière, mais elle avait déjà proposé maintes fois au chat noir de sortir. Il préférait s’allonger sur le rebord de la fenêtre et regarder les moldus passer dans leurs voitures, profiter de l’air frai quand ils ouvraient les fenêtres et s’étendre quand le soleil venait cogner contre les vitres. Il n’y avait pas plus chat d’intérieur que celui-là.

    ▬ Vous faites du bon boulot, les animaux ont de la chance de vous avoir. C’est important d’être passionné quand on travaille avec les bêtes, je n’imagine pas à quel point elles auraient pu être malheureuse avec une personne qui n’est intéressé que par l’argent. C’est en voyant des gens comme vous que je suis encore plus motivée par ce domaine professionnel !


Et par tous ceux qui maltraitaient les créatures, militant contre ces personnes infâmes et secourant leurs pauvres victimes.
© Imaginary pour Epicode

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Réveille la bête qui sommeille en toi || Yan Anderson

Revenir en haut Aller en bas

Réveille la bête qui sommeille en toi || Yan Anderson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Boutiques
-