POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Volker Günthers | Dura Lex Sed Lex | Fini :-D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Directeur de la Brigade de la Police Magique

    | Directeur de la  Brigade de la Police Magique
    avatar
    Date de naissance du joueur : 27/09/1993
    Âge du joueur : 24
    Arrivé sur Poudnoir : 29/06/2017
    Parchemins postés : 17



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Volker Günthers


MessageSujet: Volker Günthers | Dura Lex Sed Lex | Fini :-D Mer 26 Juil - 2:49


Volker Günthers


Identity



Mon nom est Volker Wolfgang Günthers mais on me surnomme parfois Volker Wolfgang Günthers, Volker Wolfgang Günthers ou encore Volker Wolfgang Günthers, toute autre appellation s'étant soldée par la démolition immédiate de mon interlocuteur. J'ai 56 ans. Je suis originaire de Berlin où j'ai vu le jour le 12 Août 1945. Je suis actuellement célibataire. J'ai étudié à Durmstrang et je travaille comme Directeur de la Brigade de Police Magique. Je suis sang-mêlé. Ma baguette est en bois d'if, dotée d'un cœur en plumes d'oiseau-tonnerre, longue de 37 cm et cassante et mon patronus est une hyène tachetée. Enfin, on dit que je ressemble à Till Lindemann.

We know who you are...


♦ Famille : Côté paternel, c'est sorcier, et on travaille à la Chancellerie de la Magie Allemande depuis des générations. Le père de Volker, Parsifal Günthers, travaillait dans l'équivalent germanique de la brigade de la police magique, mais est décédé dans l'exercice de sa fonction, en 1944. Du coup, Volker n'a pas connu son père.

Côté maternel, c'est moldu et opératique. Sa mère, Hildegarde Günthers (née Oppenheimer) était une cantatrice allemande, enfiévrée par le succès et endeuillée à la folie. Hildegarde se suicida dans la peau d'une Walkyrie, confondant le jeu et la réalité.
Volker garda un souvenir vague, mais vif et chaotique, de cette femme délirante.

Emil Günthers, le grand-père paternel de Volker, l'a recueilli en 1950 et a repris le flambeau abîmé de son éducation. Emil était un sorcier à la retraite. Jadis, il travaillait à la Chancellerie, au service de la cause merliniste. Cependant, la Seconde Guerre Mondiale et ses relents nauséabonds l’avaient dégoûté des moldus et converti au purisme. Il était devenu un vieillard acariâtre, qui se plaignait en permanence du désordre mondial et de la désinvolture de la jeunesse. Il acheva l’éducation de Volker avec une main lourde, convaincu que l’enfant avait besoin "d’ordre", de "discipline" et de "droiture". En 1956, il l’envoya à Dürmstrang.
Tous ces efforts pédagogiques et idéologiques avaient cependant épuisé Emil, qui était fort âgé. À peine Volker avait-il franchi le seuil de l’école scandinave, qu’il cassa sa pipe à son tour.

Sept ans plus tard, Volker sortit de Dürmstrang avec un diplôme d'excellence en poche, beaucoup d’amis et des convictions puristes acérées. Il ne remit plus un seul pied en Allemagne, terre ruinée, pleine de fantômes et de mauvais souvenirs. Il suivit ses anciens camarades de classe, et s’installa en Angleterre. Son autorité naturelle l’orienta vers la Brigade Magique du Ministère de la Magie, où il fit carrière, montant les échelons au fil des décennies.

Malgré le succès, la reconnaissance et la pérennité, Volker ne s’est jamais fiancé à quiconque et n’a jamais eu la moindre filiation, ne comprenant pas l’intérêt de ce genre de lien. Certes, il est probable qu’il ait eu quelques aventures à droite et à gauche, mais il a pour habitude d’ "oublietter" toutes les personnes impliquées dans ces incartades, y compris lui-même. C’est une question de “discipline” et de “droiture”, voyons.

Ainsi, Volker n’a pas d’ascendance, de fraternité, de sororité, de filiation, de nuptialité… En somme, aujourd’hui, Volker n’a pas de famille. Ce qu’il n’a pas non plus, c’est de l’amour à donner, et à recevoir. Ça ne lui fait ni chaud, ni froid.


♦ Avis sur la situation actuelle :

Que pense votre personnage du nouveau Gouvernement récemment élu ?
Volker est profondément nostalgique de l’ère Voldemort, car son éducation militaire lui a inculqué la culture du chef, et qu'il a besoin d'obéir à un chef puissant. Le gouvernement élu lui semble sur la bonne voie idéologiquement, mais il le trouve trop... clean, trop... bien habillé, trop… fin. Que de manières ! Le purisme ne doit pas être un défilé de mode : il doit être un bain de sang, grand, terrible, pleinement tendu vers l'idéal.

Préfère-t-il Voldemort ou l'Ordre du Phénix ?
Il a toujours opté pour Voldemort, cette option lui semblant la seule crédible. L’Ordre du Phénix, quant-à-lui, lui inspire une vive dérision : il les voit comme les hippies du monde sorcier. Il est d’ailleurs persuadé qu’avec le temps, l’Ordre du Phénix délaissera ses chimères pour s’en remettre au seul Ordre possible.

Est-il impliqué dans les combats ou tente-t-il juste de sauver sa peau ?
Les deux à la fois mon capitaine : il est très impliqué dans les combats car il aime beaucoup la cause puriste. Mais plus encore que la cause, il s’aime lui-même énormément, tellement, beaucoup trop pour se mettre véritablement en danger, ou s'élever aux excès d’héroïsme. D'ailleurs au besoin, il dépouille les cadavres de ses amis, voire les utilise comme boucliers : il faut bien qu’ils se rendent utiles, après tout.

Donnez nous son avis sur les nés-moldus :
Volker croit en l'homme. Oui, il croit en l'homme. Il considère que l'homme est maître de lui-même et qu'il peut embrasser l'excellence dans la limite de sa seule volonté.

Aussi, il considère que les nés-moldus qui tiennent fermement en leur pouvoir peuvent acheter la légitimité de leur magie. Pour obtenir cette ultime consécration, ils doivent commettre le parricide et assassiner les moldus les ayant engendré, pour se déraciner de leur décadente ascendance. Ne le regardez pas comme ça : c’est très PRAGMATIQUE.

♦ Informations : Il fait 2m10, il a une morphologie costaude et il a les mâchoires qui tombent. C'est une sorte de mélange entre le gorille et le requin. ♦ Il a le sens du jeu, et il voit le monde comme sa scène de théâtre. ♦ Il a un humour malaisant. Il le sait et donc il redouble d'humour. Il aime bien mettre les gens mal à l'aise : il y voit une forme de créativité. ♦ Il est obsédé par l’ordre : tout doit être carré et clean. Le purisme appelle aussi à l'épuration de tout flottement ! ♦ Il est aussi obsédé par la propreté, mais il ne s’applique pas cette obsession à lui-même tant son narcissisme est dévergondé. ♦ Il a une gestuelle martiale et un regard inquisiteur. ♦ Il a une voix de baryton, puissante, qui remonte du plus profond de ses entrailles et qui résonne fortement. Aussi, il a un accent allemand très prononcé. ♦ Il considère que la magie est un moyen de combat noble, mais il n’a rien contre les bons vieux coups de tête, il trouve ça quand même plus funky. ♦ Il a une intuition humaine très vive : il comprend les gens, il sent leurs attentes et leurs émotions. Pour autant, il est pathologiquement incapable d’empathie. ♦ Ce ne sont probablement que des vils ragots, mais... il paraîtrait que la nuit… en cachette… il chante de l’opéra...

crazyoilmachine pour Poudnoir





We know your story...



Introduction

William Adams était un nom inconnu en Angleterre. Et pour cause : il venait des États-Unis. Son employeur l'avait envoyé spécialement en territoire Britannique, pour écrire un article sur le nouveau Directeur de la Brigade Magique. Un article qui finirait probablement dans une petite colonne de la Sunday Owl, page 42, police 7.

"Ne sois pas pessimiste, Adams !" lui avait dit son patron, Monsieur Baker, un gros monsieur joufflu. "Les british ils sont pas comme nous ! Ils ont l'élégance, le thé, le petit doigt levé. Ça pourrait faire décoller ta carrière !"

Mais Monsieur Baker lui avait dit la même chose la semaine d'avant quand il était parti à Cuba, et encore la semaine d'avant quand il était parti en Birmanie interviewer un hippogriffe qui avait répondu "crôaaaaa" à toutes ses questions.

William Adams avait 54 ans et tous les articles qu'il avait rédigé dans sa vie étaient restés totalement inconnus. On le disait gauche. Maladroit. Naïf. Les plus fourbes le traitaient d'idiot fini. Ses amis, comme sa femme, lui disaient gentiment qu'il "manquait de confiance en lui". Sa vieille mère lui répétait que les journalistes à succès étaient les plus agressifs et les plus odieux, et qu'il s'était trompé de branche. À chaque nouvel article, William espérait, fébrilement, être consacré et faire taire tout le monde en même temps.

Quand il arriva au ministère, section brigade, une certaine espérance l'animait tandis qu'il toquait à la porte imposante de son interlocuteur, Monsieur Günthers. Il ne savait rien de lui. Il avait fouillé dans les multiples paperasses du monde sorcier, journalistiques, historiques, il avait même fouiné dans les registres et rapports ministériels, mais rien, rien, pas l'ombre d'une histoire, pas l'ombre d'un exotisme, pas l'ombre d'une étoile, pas le moindre indice quant à la personne qu'il allait interroger, si ce n'est que Monsieur Günthers avait accompli tous les offices qui lui avaient été confiés. Derrière cette carrière zénithale, le vide intersidéral. Les succès consécutifs expliquaient somme toute comment il avait atteint son poste.

Existait-il un homme derrière le Directeur de la Brigade ? Existait-il une personne derrière le titre ? C'étaient les questions qui animaient William, et qu'il souhaitait aborder par pure stratégie rédactionnelle — car des directeurs il en avait rencontré plein, et ses lecteurs avaient déjà tout lu des hommes d'autorité...

Du moins, c'est ce qu'il croyait.


Le Bureau du Directeur

Une fois les trois coups portés, la porte s'ouvrit comme par magie. Une voix humaine chanta "TA-TA-TAAAM !", comme pour créer un effet dramatique. Il y avait un homme excessivement grand, assis avec droiture, derrière un bureau extrêmement bien rangé. Cependant, il prit un air déçu en apercevant William, avec ses vêtements mondains, son air de poisson sorti de l’eau, son petit carnet et sa plume dressée au bout des doigts.

Williams nota que ce bureau ne comportait aucune fantaisie, aucune photo de famille, aucun bibelot, rien qui pouvait donner davantage d'indices sur la personnalité de son occupant.

"Ah ! C'est vous..." fit Günthers avec déception, sans même se lever. "La Gazette, bien sûr. Il fallait bien que les jongleurs de la presse viennent me consacrer au monde magique. Un monde qui devrait être occupé à travailler, et certainement pas à lire. Magnez-vous, asseyez-vous qu'on en finisse."

“La Gazette” ? Williams avait de quoi être sidéré : un seul exemplaire de la Gazette faisait dix fois le chiffre d’affaire de la ‘Sunday Owl’. Il ignorait l’origine de ce malentendu énorme, mais vu le mépris que Günthers vouait à la presse, Adams n’entendait pas démentir l’importance qu’il lui prêtait.

Williams s’assit promptement devant le Directeur et lui sourit docilement, faisant fi de sa rudesse. Il était habitué à s'incliner face aux hommes d’autorité : par expérience, il savait que les inconnus faisaient du zèle aux journalistes, et que les journalistes, eux, faisaient du zèle aux illustres. C’était ainsi.

"Bonjour. Oui, c'est pour la Gazette. Je suis ...
- C’est tout ce que j’ai besoin de savoir. Vous êtes de la gazette. Vous êtes une plume. Pas de nom. Pas de personnalité. Pas d’utilité. Questions. Vite.
- Euh.. Je.. Certes !
balbutia William avec décontenance.

M. Günthers gribouillait sa paperasse de manière distraite, et le regardait à peine. Il ouvrait la bouche et déversait son mépris comme un égout bouché qu'on ouvrait par intermittence. Williams était heureux de ne recueillir qu’une infime partie de son attention, se demandant quelles injures il aurait récolté autrement.


Les Parents de Volker

"Pouvez-vous m'en dire plus sur vos origines ?
- Je suis né en Allemagne. Après-guerre immédiate. Mon père, qui travaillait dans l'équivalent de la Police Magique en Allemagne, est mort en affrontant un dragon.
- Ah ouais… D'accord !"
répondit Adams en notant d'un air impressionné. "Mort - en - affrontant - un - dragon..." répéta-t-il en chuchotant, les yeux écarquillés.


La réalité était cependant moins glorieuse.
Parsifal Günthers avait, en effet, reçu une missive du Chancelier lui demandant de “dissoudre une organisation de contrebandiers d’oeufs de dragons”. Les contrebandiers désignés ne lui avaient opposé aucune résistance quand il s’était présenté à eux, en habits officiels, pour pontifier : “Messieurs, vous voilà dissous !”. “Euh... On est dissous ?” avaient-ils répété avec perplexité, ce que Parsifal, très imbu de lui-même, avait interprété comme une acceptation.

Cependant les choses s’étaient corsées quand Parsifal avait découvert les oeufs de dragons : ces derniers avaient éclos depuis belle lurette, et ils étaient devenu quatre magnifiques magyars à pointes. Les trafiquants étaient officiellement dissous, mais Parsifal, lui, était vraiment carbonisé.


"Quant à ma mère... continua Volker froidement. J’en sais peu, mais c’était une chanteuse d'opéra, qui est morte suite aux bombardements lors de la guerre.
- Oh... Je comprends…
répondit William qui choisit de ne pas s'attarder sur le sujet. Morte - à cause - des - bombardements - ..." répéta-t-il en prenant un air obséquieux, comme on lui avait appris à faire.


Encore une fois, la réalité était moins glorieuse. Hildegarde Oppenheimer était effectivement une actrice réputée et aguerrie. Elle connaissait une multitude de personnages et de réalités, qu’elle avait exploré et foulé au fil du temps et des scènes.

Ainsi, le jour où son mari trépassa et où elle devint veuve, elle renonça à son identité véritable, renia le monde réel, et s’enfuit dans les multiples dimensions qu’elle connaissait. Un jour, elle était la Columbina, le lendemain elle était la Déesse Erda, le surlendemain elle était Électre. Elle avait fini par se jeter du haut d'un immeuble en ruines, persuadée d'être une Walkyrie, en chantant "Hojotoho, hojotoho! Brünnhilde, hei!”

Mais on pouvait pardonner à Volker ces approximations : il n’avait aucun souvenir concret concernant son enfance. Il se souvenait d’un grand chaos au milieu duquel grondait une dame faste et luxuriante. Depuis qu’il était orphelin, il n’avait jamais cessé d’avoir des hallucinations de la cantatrice : il l'apercevait physiquement, voire entendait ses vieux chants germaniques résonner au loin. Avec le temps, il avait appris à faire fi de ces apparitions. D'ailleurs, ce n’était jamais sa mère qu’il percevait, car il ne l’avait, du coup, jamais connue pour elle-même : c’était toujours ses personnages grotesques et fascinants qui revenaient à sa mémoire...


La Scolarité de Volker

“Donc, qui vous a éduqué, par la suite ?
- Mon grand-père paternel, Emil Günthers. Un officier célèbre de la Chancellerie Magique au début du siècle. Vous le connaissez de nom j'imagine.
- Pas du tout !
- Pardon ?
- Je veux dire, oui, Monsieur le Directeur.
- Il était donc à la retraite lorsqu'il m'a recueilli.
- Et c'est lui qui vous a dirigé vers Dürmstrang ?
- Oui. Emil Günthers était en avance sur son temps — notez ça — et il estimait la pureté du sang plus que quiconque. Dürmstrang était la seule école qui partageait cette valeur.
- Ah, d’accord...”
acquiesça Williams d’un air hagard. "La - seule - école - qui.."


Cette version des faits était relativement exacte.

À l’époque où il travaillait pour la Chancellerie, Emil Günthers était remarqué et admiré pour son sens de l’ordre et de la discipline. À cette époque, il œuvrait d'ailleurs pour la cause merliniste, majoritaire en Allemagne.

Cependant, quand la vieillesse le força à la retraite, il fut acculé au pied du mur de la solitude. Esseulé et ignoré par le monde des sorciers, Emil devint encore plus rigide et acariâtre dans son idéal disciplinaire. Ce fut à cette époque maussade de sa vie que la Seconde Guerre Mondiale explosa, et il fut révulsé par le chaos et l'ineptie semés par les moldus. Au fil des années, il se convertit au purisme, qui était très minoritaire à cette époque.

Ainsi, Emil Günthers vivait comme une horloge suisse sinistre lorsque Volker, à 6 ans, franchit le palier de sa maison retirée dans la ruralité saxonne. Le garçon devint la caisse de résonance de la discipline et du purisme qui fermentaient dans les songes du vieillard. Il reçut une éducation autoritaire et martiale, qui eut un impact décisif sur sa personnalité, d’autant que son grand-père était le seul tuteur psychologiquement stable qu’il avait jamais connu. Autrement dit, la “droiture” imposée par son grand-père lui permettait de survivre au chaos inculqué par sa mère — ou plutôt par ses mères — et il s’y accrocha comme à un bâton salvateur.


“Pouvez-vous m’en dire plus sur votre parcours à Dürmstrang ?
- Excellente scolarité, excellente école. On y apprend en magie mais surtout en valeur. La magie n'est pas traitée en jouet comme à Poudlard : on insiste sur la nécessité de s'en montrer digne. Si vous êtes à la hauteur de cette dignité, l'école vous permet de côtoyer l'excellence. Quand vous avez conscience de la valeur d'un pouvoir, il se renforce.
- Je comprends…”
murmura William. "La - magie - n'est - pas - un - jouet - comme.."


En effet, les études de Volker avaient été magistrales. Suivant l'exemple de son grand-père, il fut un étudiant droit. Très droit. Extrêmement droit. Sa droiture avait d'ailleurs fini par l’enivrer, et dans sa verticalité, il s’était mis à haïr tout ce qui allait de travers. Il prit l’habitude de brutaliser quotidiennement les cancres et les égarés. Dürmstrang encourageait cette férocité : on considérait que les étudiants qui arpentaient le "droit chemin" devaient y ramener les dissidents, de manière brutale si nécessaire. Les brutalités commises par Volker étaient toujours mises en scène : il avait confiance que le spectacle rendait l'effet plus vif. Ainsi, durant sa scolarité, Volker trouva le juste milieu entre la martialité radicale de son grand-père, et la théâtralité débridée de son ancienne mère.

Cette violence juvénile, enracinées dans son passé et attisées par l’obscurantisme de l’école, trouvèrent leur zénith dans l’enseignement de la magie noire et de la magie martiale, qui étaient au programme de l’établissement. Volker excellait particulièrement dans ces matières.

Au fil des années, il devint l’un des pires parangons de l’école. Grindelwald était l’une de ses grandes inspirations, et il se fit ami avec un cortège d'étudiants inspirés par le même idéal, et qui étaient dévoués au purisme.


La Carrière de M. Günthers

“Après vos études, qu’est-ce qui vous a poussé à partir en Angleterre, alors que vous auriez pu retourner en Allemagne travailler pour la Chancellerie, dans les pas de votre grand-père ? demanda suavement Williams.
- Je l'ai dit, la Chancellerie Magique Allemande était merliniste. De surcroît, le pays était en ruines et plein de fantômes. Ce n'était pas une terre suffisamment stable pour accueillir des idées-nouvelles. À l’époque, l’Angleterre était une terre plus prometteuse.
- D'accord ! Alors. L'allemagne - était - un - pays - en - ruines - ...”



Williams notait tout sur son papier, avec une assiduité très bête. Comme à chaque article qu'il écrivait, il était fasciné par la moindre information récoltée, et chaque mot lui semblait fait d'or. Sans rien analyser, il écrivait très lentement, presque religieusement, comme s'il avait de la porcelaine entre les mains, et que la moindre rature risquait de fissurer toute la page.


”Le puzzle est presque complet, il ne me manque qu'une pièce. fit Williams au Directeur, en tentant de prendre un air particulièrement professionnel.
- Parlez pas trop de puzzle, vous allez vous convaincre que vous avez un cerveau... fit Günthers.
- Vous êtes donc parti en Angleterre, mais même ici, vos convictions étaient très marginales. Et... il s'interrompit quelques secondes en comptant sur ses doigts ... TRENTE ANS plus tard, vous êtes assis dans ce fauteuil, et vous êtes Directeur de la Brigade Magique. Il s'est passé quoi entre temps ?

Cette fois, Williams avait les yeux ébahis. Pendant quelques secondes, Volker jeta un regard grave à son interlocuteur, en se demandant comment la nature avait pu engendrer un journaliste de la sorte. La presse était vraiment en décadence. Pourquoi diable son supérieur lui avait-il imposé de rencontrer cet idiot ?

"Ce qu’il est passé entre temps c'est la compétence. Vous connaissez ?
- La compétence ? Oui, je connais ! Moi on me dit tout le temps que j'en ai pas...
Williams s'interrompit : flûte il avait encore dérapé.
- Er hat die Weisheit nicht mit Löffeln gegessen... murmura Günthers. Écoutez, la loi magique, ça n'attend pas les années pour se prouver. C'est inné. J’ai commencé comme préposé, j'ai fait mes preuves, j'ai monté les échelons. Ma carrière s’est faite de manière classique, voila. Malgré mes convictions, et non grâce à elles."

Williams fronça les sourcils un petit moment : la dernière phrase était un peu compliquée.


Les convictions du Directeur

"Donc, pour réussir, vous avez du mettre vos convictions marginales de côté ?" demanda-t-il avec perplexité.
- Non, car les idéaux puristes étaient majoritaires. Ils étaient dans l’ombre, mais majoritaires. Quand je suis arrivé, le Ministre de la Magie était un sang-de-bourbe. Vous vous rendez-compte ?
- Ben justement, dans ce cas, pourquoi avoir rejoint l’Angleterre à ce moment ?
- Même un scribouillard potache comme vous peut comprendre pourquoi Nobby Leach fut utile à la cause. Imaginez. Faire allégeance à un chef sang-de-bourbe. Comment les puristes ont réagi ?
- De ce que je sais, beaucoup ont démissionné, d'où ma perplexité quant à l'immigration d'un puriste étranger à ce moment.
- Certains ont démissionné — mais la démission n'était pas une forfaiture, c'était un repli stratégique. Autrement dit, la guerre avait déjà commencé. À l'époque, on sentait les puristes révoltés et ils n'avaient jamais paru aussi nombreux, comme si Nobby Leach les avait réveillé dans leur sommeil. Les sorciers se sont indignés face à l'ascension d'un sang-de-bourbe, et dans le même effet, ils se sont rappelés qu’ils avaient une dignité.
- D’accord, donc je comprends cette partie. J'ai une dernière question. Quand Voldemort est monté au créneau, je n'ai trouvé dans vos registres aucun signe d'incartade quelconque — vous n’êtes pas devenu Mangemort, vous êtes restés ici. Pourquoi être resté dans l'ombre, quand vous aviez l’occasion d’être à la lumière aux côtés de votre champion ?
demanda Williams avec panache, fier de sa figure de style.
- Les mangemorts… soupira Günthers en levant les yeux au plafond. Je respecte ces gens, mais il faut rester critique. Vous avez vu leur tenue, leurs manières, tout ce surjeu permanent ? Ils ont diabolisé la cause puriste au pire moment. On avait pas besoin de cette vitrine. Ils nous ont fait presque passer pour les "méchants", alors que nous étions les sauveteurs de la sorcellerie. Les gamins de Poudlard ont vraiment cru qu'on avait le mauvais rôle, ce qui aurait pu compromettre nos opérations là-bas. Je ne me suis pas vautré dans cette mascarade, je n'ai pas porté le masque. Le purisme c'est pas un exotisme. Le purisme, c'est la base.
- Donc vous n'avez pas rejoint Voldemort pour ...des raisons vestimentaires ?
- Voldemort c'est pas un club, c'est une cause. Je suis resté à la meilleure place vis-à-vis des deux, à la Brigade Magique, là où on utilise les ressources du ministère pour que les moldus n’aient jamais accès à la magie. La Brigade Magique a toujours été l’antichambre de Voldemort. Ici, on a toujours violenté et torturé en toute légalité. Ça, c’est pragmatique !
- Euh... Je comprends !
fit Williams avec une pointe de frayeur, qui décida de ne pas s’attarder sur le sujet.
- Mais maintenant que le purisme a officiellement vaincu, le bal masqué des Mangemorts va s'arrêter et vous pouvez nous attendre à la lumière. On déménage de l’anti-chambre, on va aller dans le salon !" termina-t-il avec un rire guttural.

Malgré l'apparente fougue de ses propos, Günthers continuait à gribouiller ses dossiers et répondait à Williams avec une négligence inchangée. La vérité, c'est que Günthers était un homme de tripes, qui agissait à l'instinct et aux coups de sang, et que ce genre d'exercice réflectif ne cajolait guère son âme téméraire.

"Je vois je vois..." acheva Williams qui écrivait tellement vite qu’il avait mal aux doigts. Son papier ressemblait désormais à un vrai Picasso.

L’avantage des hommes d’autorité, c’est qu’ils adoraient s’entendre parler, quelle que soit leur idéologie. Ça, il l'avait bien compris. D'ailleurs, le visage orgueilleux de Günthers reprit sa raideur naturelle quand on frappa à la porte de son bureau...

“Ah ! Le Directeur de la Justice Magique je crois. fit le Directeur, dont l'intérêt semblait s'éveiller. Je dois retourner au monde réel. Filez.
- Ah, oui, le monde réel, bien sûr, ah-ah !
Williams rangea son carnet et se leva un peu maladroitement. Bon et bien, merci, et..euh.. bonne journée !
- Me dites pas bonne journée, je vous ai trop vu, c’est déjà trop tard.”
répondit Günthers en rangeant ses dossiers, pressé de quitter ce malotru, et de déguster le prochain rendez-vous.

Williams, quant-à-lui, se dirigeait vers la porte d'un pas victorieux. Il savait que cet article allait faire un véritable tabac. Il en était sûr. Il était sûr à chaque fois, mais... cette fois, il était vraiment sûr !

La porte du bureau s’ouvrit alors face à lui. Sur le pallier se tenait un petit homme âgé, vêtu formellement, qui tenait, tout comme lui, un carnet... et une plume. Il salua brièvement son homologue, puis il s’adressa à Günthers avec toute la langueur du monde.

“Bonjour, Monsieur Günthers. Je suis sincèrement navré pour ce retard. Je suis Alan McGregor, vous vous souvenez ? C’est pour la gazette."






Behind the mask


♦ Pseudo : Damien / ou Zosime de Haute Egypte (c’est comme ça qu’on m’appelle… et oui, ouaip ouaip ouaip...) ♦ Age : 23 ans ♦ Fréquence de connexion : Ca dépend de mon activité scolaire mais j'espère être là 1x par jour! ^o^ ♦ Avis & suggestions : Cuir les aliments à la vapeur ça permet de préserver les nutriments, je recommande. ♦ Comment as-tu connu Poudnoir ? C'était il y a bien longtemps... :-)) Oh, ça, oui... /regarde en l'air romantiquement #flash-back/ ♦ Multicompte : Violette Fanning, mais inactive ! (on va dire qu'elle s'est fanée) ♦ Veux-tu être parrainé ? : Oui, pourquoi pas ! :-) ♦ Codes du règlement : .
crazyoilmachine pour Poudnoir
Code:


Dernière édition par Volker Günthers le Sam 19 Aoû - 14:36, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | GOSSIP ADMIN ;;
    Doyenne ;; Langue de Plomb

| GOSSIP ADMIN ;;  Doyenne ;; Langue de Plomb
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 05/01/2016
Parchemins postés : 1070



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Anne Fraser


MessageSujet: Re: Volker Günthers | Dura Lex Sed Lex | Fini :-D Mer 26 Juil - 13:11

Re Bienvenue à toi,

Contente de te voir enfin poster ta fiche ! Bon courage pour la finir

____________________________________

I'M NOT HEARTLESS

But I have a heart of stone


By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Serdaigle ;; 6ème année ;; Membre de FP
    | Serdaigle ;; 6ème année ;; Membre de FP
    avatar
    Date de naissance du joueur : 07/10/1995
    Âge du joueur : 22
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 222



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
    Ma résistance magique est de: 6PV
    Alice Rosier


MessageSujet: Re: Volker Günthers | Dura Lex Sed Lex | Fini :-D Mer 26 Juil - 14:04

Re-bienvenue Vio Wink

Content de voir la fiche postée ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    avatar
    Date de naissance du joueur : 19/12/1996
    Âge du joueur : 20
    Arrivé sur Poudnoir : 16/09/2016
    Parchemins postés : 353



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
    Ma résistance magique est de: 12PV
    Drago Malefoy


MessageSujet: Re: Volker Günthers | Dura Lex Sed Lex | Fini :-D Mer 26 Juil - 22:00

Re bienvenue, donc !

Bon courage pour écrire cette fiche Chibi eyes

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Directeur de la Coopération Magique
    | Mangemort ;; Directeur de la Coopération Magique
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/08/1994
    Âge du joueur : 23
    Arrivé sur Poudnoir : 18/10/2012
    Parchemins postés : 55



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Ferdinand L. Selwyn


MessageSujet: Re: Volker Günthers | Dura Lex Sed Lex | Fini :-D Mer 26 Juil - 22:59

Re-bienvenue !

(Promis, cette fois-ci, c'est plutôt ton personnage qui traumatisera le mien What a Face)

____________________________________

« Je vais te dire qui sont les monstres: les gens, en dehors de cette tente. Dans ta ville, dans toutes ces petites villes. Mes monstres, ceux que tu appelles dépravés, sont ces magnifiques héros qui offrent leur anormalité au monde. Ils donnent un rire frissonnant aux personnes en manque de spectacles. Chacun vit la vie qu'il a choisie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 02/04/1986
    Âge du joueur : 31
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 162



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: rempli
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Adrian Rosier


MessageSujet: Re: Volker Günthers | Dura Lex Sed Lex | Fini :-D Mer 26 Juil - 23:46

Re bienvenue avec ce personnage si different de ma concierge favorite Laughing

____________________________________

To the edge of the void


By Com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Directeur de la Brigade de la Police Magique

    | Directeur de la  Brigade de la Police Magique
    avatar
    Date de naissance du joueur : 27/09/1993
    Âge du joueur : 24
    Arrivé sur Poudnoir : 29/06/2017
    Parchemins postés : 17



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Volker Günthers


MessageSujet: Re: Volker Günthers | Dura Lex Sed Lex | Fini :-D Jeu 27 Juil - 1:31

Merci les gens c'est sympatoooche ! Very Happy Very Happy

Oui c'est différent hein

Ahahahah Eris Laughing Je t'ai reconnu à cette seule phrase Laughing Qui sait, qui sait Wink

Je vais continuer ma fiche. J'ai du mal avec ce personnage, je ne le cache pas. J'espère avoir fini avant de partir en vacances

EDIT : quelques problèmes de santé en ce moment d'où ces quelques jours d'absence mais je m'y remets prestement dès que rétabli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Directeur de la Brigade de la Police Magique

    | Directeur de la  Brigade de la Police Magique
    avatar
    Date de naissance du joueur : 27/09/1993
    Âge du joueur : 24
    Arrivé sur Poudnoir : 29/06/2017
    Parchemins postés : 17



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Volker Günthers


MessageSujet: Re: Volker Günthers | Dura Lex Sed Lex | Fini :-D Mer 9 Aoû - 10:23

Hello !

Double-post pour indiquer que j'ai terminé. Désolé pour le temps que ça a pris ! Smile Je serais + actif par la suite. Je précise aussi que j'ai tracé sur la fin, j'espère donc qu'il n'y a pas (trop) d'incohérence !  Smile

Sur ce, je pars en voyage pour quelques jours ( dans la diagonale donc pas de réseau à-priori      ) mais je serais vite de retour! A très bientôt !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | THE MOD ;; Coach de Ballycastle ;; Criminel

| THE MOD ;; Coach de Ballycastle  ;; Criminel
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 29/11/2015
Parchemins postés : 849



Pensine
Mon casier judiciaire est: bien rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Tom Sallybanks


MessageSujet: Re: Volker Günthers | Dura Lex Sed Lex | Fini :-D Jeu 10 Aoû - 19:31

Hey très cher !

Je n'ai pas grand chose à redire sur ta fiche, le personnage en lui-même est cohérent MAIS. Je trouve qu'on en sait finalement peu sur ce que Volker a fait entre son départ d'Allemagne et aujourd'hui où il dirige la police magique (comment en est-il venu à sa direction ? Qu'a-t-il fait avant, sous Fudge ? Ce genre de choses !)

Une fois ceci fait (c'est l'affaire de deux paragraphes) on pourra te valider

____________________________________



WHO THE FUCK IS ROBIN HOOD ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 01/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 25/12/2008
Parchemins postés : 329


Choixpeau Magique


MessageSujet: Re: Volker Günthers | Dura Lex Sed Lex | Fini :-D Sam 19 Aoû - 14:42


  Vous voilà validé !


 


Vous voilà validé, c'est parfait !
Que faire à présent ? Avant de jouer, n'oubliez pas de :


- De demander votre premier RP ici, si vous ne vous ne souvenez pas de ce qu'est le premier RP, vous trouverez cette partie du règlement ici.
- D'avoir un avatar aux dimensions demandées (200*320)
- D'inscrire votre avatar dans le registre ici et également evotr patronus Ici

En jeu, n'oubliez surtout pas de :

- Prendre en compte le système des PVs et PA lorsque vous faites un duel
- Ne pas hésiter à poser des questions au Staff si vous avez des problèmes
- Participer à la vie du forum en souhaitant la bienvenue aux membres, en votant pour les top-sites, etc.
- Prévenir lorsque vous êtes absent ici.

Et pour finir :

- Amusez-vous ! N'oubliez pas que c'est un jeu, bon RP à vous.




 





 
   crazyoilmachine pour Poudnoir


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Volker Günthers | Dura Lex Sed Lex | Fini :-D

Revenir en haut Aller en bas

Volker Günthers | Dura Lex Sed Lex | Fini :-D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Bienvenue sur Poudnoir

 :: Présentation des Membres :: Adultes :: Fiches validées
-