POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Interlude || Sweet Seventeen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage


    | Gryffondor ;; 6ème année

| Gryffondor ;; 6ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 25/03/1988
Âge du joueur : 30
Arrivé sur Poudnoir : 21/09/2015
Parchemins postés : 1194



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Cassidy H. Faulkner-Nott


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Lun 31 Juil - 20:16

Mettre Séraphita Faulkner et Hypérion Nott dans la même pièce était la recette assurée pour un désastre. La vieille allait répliquer vertement à son ex gendre, lorsque Demelza lui coupa la parole. Elle avait supporté pendant assez longtemps les querelles entre ces deux-là, et préféra éteindre tout de suite l’incendie qui menaçait d’éclater.

« On sait maman, Hypérion n’est qu’un minable et toi une vieille folle. Mais ne gâchez pas la soirée de Cassidy avec vos disputes. »

Cassidy qui, justement, venait présenter ce Niklaus dont elle parlait tant et tant. Demelza se contenta de saluer poliment le jeune homme, elle jugea qu’il avait l’air correct mais avait encore du mal à accepter l’idée que sa fille chérie ait un petit ami. Mais elle ne l’étrangla pas sur place, c’était un bon départ. Heureusement le père de la jeune fille fut un peu plus chaleureux. Cassidy embrassa son père. Elle n’avait pas souvent l’occasion de réunir ses deux familles et était très heureuse de pouvoir le faire ce soir.

« Tu m’as fait un cadeau en plus de la fête, c’est trop gentil, merci papa. »

La réunion fut complète lorsque vint se joindre au groupe Theodore, l’oncle de Cassidy. Elle l’accueillit chaleureusement, elle savait combien il détestait ce genre de soirée, et appréciait l’effort qu’il avait fait pour venir. Demelza jeta un regard d’expert sur les potions qu’il venait d’offrir à Cassidy. Elle savait reconnaître le travail bien fait.

« Felix Felicis, impressionnant Theodore.  Tu devrais venir à mon laboratoire un jour, on aurait sûrement des choses passionnantes à se raconter. »

Un invité de marque vint grossir encore les rangs, Drago Malefoy, le fils du ministre en personne. Cassidy lui adressa un salut amical, un Serpentard de plus sur la liste de ceux qu’elle appréciait. A ce rythme-là, elle demanderait bientôt son transfert chez les vert et argent. Elle le remercia chaudement pour son cadeau. Quelle soirée fantastique, elle n’avait pas espéré que tant de monde viendrait, elle avait peut-être plus d’amis quel ne le pensait.

La guérisseuse annonça ensuite qu’il était temps pour elle et sa mère de rentrer. Elle assomma Cassidy d’une liste de recommandations : ne bois pas trop, soit polie, remercie les gens, pas de bêtises. La litanie habituelle de la mère poule. Demelza attrapa le bras de son ex compagnon, avant qu’il ne file vers le buffet.

« Hypérion, elle a peut-être dix-sept ans, mais c’est encore ta fille. Alors surveille là de loin, je veux la récupérer entière et en bonne santé demain. Anne, enchantée de t’avoir revue, passez une bonne soirée. »

Cassidy pour sa part était prête à obéir aux bons conseils de son père et à aller s’amuser plus loin. Avant de partir elle accepta l’invitation à diner de M. Schulz, elle y avait échappé pendant plus d’un an, mais elle ne pouvait plus reculer. La Gryffondor reprit la main de Niklaus et lui proposa d’aller rejoindre les autres élèves.

« Et voilà, tu as rencontré ma famille et tu n’es pas mort. On peut bien boire un verre pour fêter ça. »

Elle jeta un dernier regard à Drago et Theo pour savoir s’ils voulaient se joindre à eux. De toute manière ils étaient assez grand pour les retrouver plus tard s’ils en avaient envie. Cassidy avait eu sa dosse de politesses mondaines pour la soirée, il était temps de faire des folies.

En arrivant vers le petit groupe elle fit les présentations : Niklaus Schulz, le fils de l’ambassadeur d’Allemagne. Evan que tu connais déjà. Thorolf Rowle, le cousin d’Evan, Achlys Kaustas-Deketh, une amie avec qui j’ai passé les examens. Et une jeune fille qu’elle ne connaissait pas, mais dont elle devinait aisément la fonction.

« Et l’heureuse fiancée qui a pris ma place dans le cœur d’Evan Rosier. Enchantée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 147



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Lun 31 Juil - 23:00

Retourner au Sabot de Bacchus n'avait pas été une des choses prévues par Alexa. Au contraire, elle avait bien pensé ne jamais y remettre les pieds, depuis la dernière fois. Et puis il y avait eu l'invitation de Betty, et voilà que, maintenant, l'ancienne Médicomage se retrouvait dans sa chambre, au QG de l'Ordre, devant son miroir. Elle avait enfilé une robe bleu nuit, avec des bretelles larges en dentelles, qui descendaient dans son dos et qui lui découvraient une grande partie du dos. Elle pouvait se permettre ce genre de robes, ayant heureusement réussi à conserver le corps que le Quidditch lui avait forgé. Et elle avait même fait un effort, se coiffant un peu mmieux que d'habitude, allant même jusqu'à mettre un peu de maquillage. Elle avait même ressorti ses escarpins noirs. Et maintenant, elle était fin prête.

Alexa transplana directement dans le Chemin de Traverse, son éternelle sacoche, un peu améliorée, passée à son épaule. Presque immédaitement, Betty s'avança vers elle et la jeune femme se retrouva alors avec un bouquet sous le nez, une brune tout sourire devant elle. Alexa ne sut pas trop comment réagir, et accepta le bouquet un peu gauchement.

- Ouah, m-merci Betty, souffla la jeune femme. Je m'y attendais pas. Fallait pas, j'ai rien amené, je... Merci, souffla-t-elle avec un sourire, avant d'embrasser Betty sur la joue, non loin des lèvres, histoire de se faire un peu pardonner de ne rien lui avoir apporté, mais de façon à ne pas tout donner non plus...

Peut-être un peu plus tard aurait-elle davantage l'occasion de se faire pardonner ?

Finalement, Alexa se laissa entraîner par Betty, arquant seulement un sourcil interrogatif à la mention de "la gamine pourrie gâtée" dont c'était apparemment l'anniversaire. Qu'est-ce que c'était encore que ce plan ? L'ancienne Médicomage avait eu un petit aperçut du caractère de la brune la dernière fois, et elle se demandait bien dans quoi elle s'était encore laissé embarquer.

Une fois arrivée au Sabot de Bacchus, et après être entrée, Betty partit leur chercher des coupes de champagne, puis revint avec elle.

- Santé. Alors ? Comme ça, y'a un anniversaire ? Rassure-moi, tu connais au moins la personne, hein ? Enfin bon, si tu lui donne ce surnom si affectueux, soit tu l'aimes pas, soit t'en as strictement rien à faire. Remarque, quand on voit tous les Mangemorts qu'il y a dans cette salle..., ajouta plus bas Alexa, en se rapprochant de Betty pour qu'elle puisse l'entendre correctement.

Alexa balaya la salle du regard, puis eut un petit sourire à la fois moqueur et crispé. Trop de Mangemorts, vraiment. Des élans de colère qui couvaient dans sa poitrine tentaient de se réveiller. Mais Alexa préféra se concentrer sur Betty. Au moins, ça, c'était agréable.

- J'ai entendu le gars de l'entrée t'appeler Madame Shafiq. Si je me trompe pas, c'est une Sang-Pure, non ? T'as un lien de parenté ?

Soudain, le regard d'Alexa se porta un peu plus loin, dans la salle, et se posa sur Hypérion Nott. Aïe. Mais que faisait-il là ? Enfin oui, bon, si c'était une soirée de Sang-Purs, pas étonnant qu'il pointe le bout de son nez. Alexa se rapprocha davantage de la brune, histoire de ne pas trop se faire remarquer, puis porta son verre à ses lèvres. Un petit sourire fleurit alors sur son visage.

- Finalement, tu m'auras offert plus qu'un seul verre, hein ?

Et, qui sait, ça irait sûrement plus loin, toute cette histoire...

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Poufsouffle ;; 5ème année

| Poufsouffle ;; 5ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 19/12/1996
Âge du joueur : 21
Arrivé sur Poudnoir : 28/10/2016
Parchemins postés : 232



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Achlys Kaustas-Deketh


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Mar 1 Aoû - 0:17



Jusqu'à présent, elle ne les avait jamais rencontrées, les petites amies d'Evan. Pas tant entendu parlé non plus, à vrai dire. Elle s'était toujours sentie plus importante que ses petites conquêtes. Achlys n'avait d'ailleurs, à l'époque, jamais rien ressenti à cet égard, elle même n'avait pas encore été gagnée par ses hormones. Evan était plus grand, plus mûr et plus attiré par le sexe opposé qu'elle ne l'était. Mais cette fois, c'était différent. Sans se l'expliquer, elle n'appréciait pas du tout, mais vraiment pas cette apparition aux côtés de son meilleur ami.

L'adolescente, qui ressemblait bien plus à une femme ce soir, essayait d'appeler un serveur en levant la main, l'autre serrée entre les doigts de Thorolf. C'est à cet instant qu'il vint vers eux, accompagné d'une magnifique jeune femme, bien trop belle aux yeux d'Achlys. Elle se sentait tellement ridicule et pathétique dans sa robe, à côté d'elle. La Poufsouffle se resserra contre Thorolf, rassurée par sa présence. Si lui n'appréciait pas vraiment être au milieu de cette foule, elle n'était pas rassurée d'être autant écrasée par le charisme de cette jeune femme. Puis Achlys détacha ses yeux de cette créature de rêve, pour regarder celui qui la serrait contre lui, Evan. Si la jeune femme à ses côtés était rayonnante, lui était époustouflant. Il avait toujours eu ce charisme, cette élégance. Sa cavalière faisait pale figure, à côté. Si le voir ainsi fit frémir un court instant Achlys, elle ne le remarqua pas. Instinctivement, elle resserra la pression de ses doigts autour de ceux de son petit ami.

Cette Elena ne lui attirait pas beaucoup de sympathie, mais Achlys ne voulait pas se permettre de juger la petite amie - rien que penser à ce mot la faisait s'étrangler - d'Evan. Et s'il y avait autre chose qu'elle n'appréciait pas, c'était qu'Evan la présente comme une amie. Certes, c'était ce qu'elle était, mais pas n'importe laquelle. Ils étaient meilleurs amis, et Lys pensait qu'il était important de le souligner.

    ▬ Enchantée. C'est Achlys, en fait, lui dit-elle avec un sourire poli et sans chaleur. Ravie de voir que mon meilleur ami soit en si bonne compagnie. Il ne m'avait pas encore parlé de toi.


Achlys se découvrait sarcastique, mais elle n'allait pas s'arrêter là. Elena ne l'appellerait pas Lys. Elle avait beau se forcer à être aimable, elle ne parvenait pas à se dire qu'Elena était une fille convenable pour Evan. Ce dernier leur attrapa des coupes de champagnes, qu'elle prit maladroitement en main. Première goutte d'alcool de sa vie, elle ne voulait pas se ridiculiser devant ses proches, et encore moins devant la nana d'Evan. Non, sa petite amie, elle ne devait pas commencer à donner des surnoms à Elena. Elle loucha sur le baiser que déposa le Serpentard sur la joue de la jeune femme. Elle ne s'en rendait pas compte, mais elle était sans doute en train d'écraser les doigts de son propre petit ami.

Elle cru être sauvée en voyant Cassidy arriver, elle même accompagnée. Achlys était persuadée d'avoir déjà vu ce Niklaus quelque part, mais ce prénom ne lui disait rien. Encore une fois, elle se rendit compte qu'elle était entourée de personnes bien plus importante qu'elle. Mais elle ne se laisserait pas démontée, elle montrerait à cette bande de Sang-Pur qu'elle était au moins aussi cool qu'eux. Si Prymnéus l'entendait, il l'étriperait.

Elle coula un nouveau regard des moins agréables vers Evan et Elena quand Cassidy qualifia cette dernière de fiancée. Elle était la petite nouvelle du groupe, et on entendrait parler d'elle toute la soirée. C'était bien la dernière chose que voulait Achlys, alors elle prit l'initiative de prendre les rênes de la discussion.

    ▬ Au fait, joyeux anniversaire Cassie ! Tiens, je t'ai fait ça, ce n'est pas grand chose mais... Enfin, j'espère que ça te plaira.


Elle lui donna un petit paquet emballé à la main et pas de la meilleure façon qui soit, qu'elle avait décoré elle-même. Achlys s'était amusée à y coller des autocollants de chats, qui s'agitaient sur le papier cadeau. A l'intérieur, deux petits pendentifs que Lys avaient confectionnés. Si l'un était adressé à Cassidy, le même était pour son chat adoré. Plutôt joliment exécutés, ils représentaient tous deux un N brillant, qui avec une certaine incantation, produisaient un son lorsque les deux pendentifs étaient à moins de vingt mètres. Lys n'avait pas les moyens d'offrir à Cassidy un cadeau hors de prix, mais elle s'était dit que quelque chose qui la liait elle et son chat serait une bonne idée, surtout qu'avec ça, elle pourrait retrouver facilement la jolie petite chatte si Cassidy l'égarait de nouveau.

Ensuite, elle se tourna vers Niklaus, qu'elle avait accueillit avec bien plus d'entrain qu'Elena. Elle lui fit un grand sourire sympathique, bien décidée à faire connaissance.

    ▬ Vous êtes ensemble tous les deux ?


Son verre en main et toujours aussi plein, elle se colla délicatement à Thorolf, pas assez proche pour l'étouffer, mais assez pour ressentir sa chaleur apaisante.
© Imaginary pour Epicode

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/03/1988
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 03/02/2017
    Parchemins postés : 432



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Betty Holmwood-Black


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Mar 1 Aoû - 10:48

Betty sirotait sa coupe de champagne tranquillement, à la voir, personne n’aurait pu se douter qu’elle n’avait aucune licence d’être ici ce soir. Elle était toujours à l’aise comme un strangulot dans l’eau, du moment qu’il y avait un bar à proximité. Elle éclata de rire lorsque sa compagne lui demanda si elle connaissait la gamine dont c’était l’anniversaire ce soir et répondit d’un air détaché.

« Non, je la connais pas, mais on s’en fiche. Une sang-pur qui se fait offrir une soirée comme ça pour ses dix-sept ans, c’est forcément une garce pourrie gâtée. »

Elle jeta un rapide coup d’œil à la salle et pointa discrètement à Alexa les sorciers présents qu’elle connaissait, réellement ou par l’entremise de Sorcière Hebdo, il y avait une ou deux célébrité dans le lot.

« Ça c’est Hypérion Nott, le rédac’ chef de la Gazette, c’est sa fille qui fête son anniversaire. Il était à Serpentard avec moi, c’était un trou du cul prétentieux. Là c’est Anne Fraser, on partageait le même dortoir à Poudlard. J’ai cru apercevoir la tignasse peroxydée du jeune Malefoy, le fils du ministre, la potiche qui l’accompagne ça doit être Astoria Greengrass.  Et le grand garçon noir là-bas, je pense que c’est Blaise Zabini, on dit que sa mère est une des plus belles sorcières du monde… » Elle passa doucement sa main sur la joue d’Alexa « Enfin, après toi si tu veux mon avis. »

La briseuse de sort approuva la remarque d’Alexa sur le nombre de Mangemort présents ici. Effectivement il y’en avait trop, il y avait toujours trop de Mangemorts. Pour Betty un seul d’entre eux était déjà de trop. Mais on ne pouvait pas espérer autre chose pour la soirée d’anniversaire d’une héritière sang-pur. Betty garda ses réflexions pour elle, les partisans de vous-savez-qui étaient disséminés dans tous les recoins de la pièce, le moment aurait été mal choisi pour dire au fort tout le bien qu’elle pensait d’eux.

Elle ressorti l’invitation et la donna à Alexa, qu’elle puisse constater de ses yeux l’authenticité de celle-ci.

« Oui. May Shafiq, c’est ma mère. L’invitation était pour elle, mais ça fait trente piges qu’elle est partie, alors je me suis dit que je viendrai la représenter. »

Du point de vue de Betty, il était même étonnant que sa mère ait été invitée à la soirée. Elle ne représentait pas forcément la branche la plus reluisante de la famille Shafiq. Mais puisqu’elle avait été envoyée, il aurait été trop bête de ne pas s’en servir. Une autre invitation avait été envoyée à sa grand-mère, Ailith Fawley. Betty avait proposé à ses frères de la prendre, mais aucun d’eux n’avait envie de se déguiser en vieille femme juste pour aller parasiter un buffet.

Betty désigna la décoration de la salle d’un geste de la main, ça avait de la gueule quand même tout ce bordel.

« Alors, ça ressemblait à ça tes dix-sept ans ? » demanda-t-elle avec un sourire malicieux.

Betty attrapa la main d’Alexa et plongea son regard dans le sien.

« Tu es trop charmante pour que je me contente de t’offrir un seul verre. »

D’ailleurs, les leurs étaient vides. Betty fit signe au serveur d’apporter une deuxième tournée. Elles n’étaient pas venues jusque ici pour beurrer les tartines.

____________________________________
HOLMWOOD IS THE NEW BLACK


Dernière édition par Betty Holmwood-Black le Ven 4 Aoû - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | THE MOD ;; Coach de Ballycastle ;; Criminel

| THE MOD ;; Coach de Ballycastle  ;; Criminel
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 29/11/2015
Parchemins postés : 861



Pensine
Mon casier judiciaire est: bien rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Tom Sallybanks


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Mer 2 Aoû - 2:05

Tom Sallybanks se fraya un chemin parmi les invités du Sabot de Bacchus. Le ton était aimable, il affichait un sourire poli. Mais à vrai dire, Tom était littéralement excédé - comme seuls pouvaient l'être les gens des métiers de service qui connaissaient cette forme de mépris suprême qui était de se faire considérer comme un simple distributeur de boisson, guère plus qu'un meuble,  par des gens soit disant importants.

C'était un foutu traquenard, la fête d'anniversaire de Cassidy Faulkner-Nott. Tom jugeait d'un oeil ahuri et sceptique cette bande de sang purs. Ca n'avait rien à voir avec ses dix-sept ans, dont il ne gardait pas vraiment souvenir, trop ivre mort pour ça. Sauf celui que c'était bien plus drôle que ça. Il espérait que cette gamine avait passé une autre soirée d'anniversaire, plus rock'n'roll - ou en tout cas avec moins de vieux barbons que celle-ci. Mais c'était aussi plein d'ados. Et de fêtards, ceux qu'on voyait souvent au Emerald's. Il ne fallait pas désespérer, à défaut qu'on soit aimable avec lui, Tom espérait encore se marrer un peu.

Ce n'était pas la première fois, et sans doute pas la dernière, que Sally bossait pour le compte de Fawley. Paul et Joe étaient amis, ils se dépannaient entre eux. Tom ayant l'habitude de gérer seul un bar, il n'était pas rare qu'il vienne filer un coup de main. Là, cependant, il s'en serait dispensé.

Les gens le barbaient, il devait porter une cravate et un foutu tablier de serveur et surtout, comble du comble, Joe n'ayant pas pu prêter assez de personnel (la faute à leur foutu projet immobilier) et ils avaient recruté Juliet Birch, une amie de Jezabel. Mieux conmue comme la fille qui avait voulu le foutre en taule par Tom. L'énervement et le stresse étaient à leur comble. Il lui fourra un plateau dans les mains :

« Bien, agent Lew...Merlin, non, ça ne va pas être possible. Désolé, la force de l'habitude. Je vais m'habituer à l'idée.  Je peux vous appeler Juliet ? On ne s'en sortira pas sinon. Bien. Juliet, je vous laisse les petits-fours. Pas que je me méfie avec le Champagne, mais je pourrais pas vous aider si vous en lancez un verre à quelqu'un.»

Merci Adrian pour cette histoire fascinante. Il aurait simplement préféré qu'un de ses meilleurs amis ne veuille pas sortir avec quelqu'un qui avait eu l'idée de le mettre en taule. Il traversa de nouveau la foule et finit par tomber sur Betty Holmwood-Black - qui elle-même cherchait un serveur.

« Jolie robe, dis moi, t'es plus jolie que toutes les sangs pures du coin.Comment t'as eu des invit ? Me dis pas qu'ils ont fini par croire que t'es une vraie Black ? »
Avant d'apercevoir Alexa : « Oh mais c'est mademoiselle Turman ! Bonne chance pour le second tour du tournoi de duel, si vous tombez sur mon père, flanquez lui une rouste, ça me fera plaisir ! » Il leur tendit deux flutes de champagne. « Le buffet est excellent, précipitez vous dessus, avant qu'une nuée de sauterelles passe par là. Je vous laisse, faites moi signe si vous voulez autre chose.» Il adressa un clin d'œil à Betty : « Une bouteille de champ' pour deux, par exemple ? »

Betty était une vieille amie plus qu'une ex, il pouvait bien aider un peu. En parlant d'ex, il se retrouva nez à nez avec Anne. Ah. Bien accompagnée, Hyperion Nott trainait, pas très loin.

« Oh, euh...salut.» Rire gêné. Ça renvoyait à Tom ce qu'il était. Un simple serveur face à une langue de plomb issue d'une bonne famille. « Je vois que tu es avec un ami, je vais pas te déranger plus longtemps... champagne ? Avant que Ady ne fasse une razzia.»

Fuir était la meilleure option. Il n'en voulait pas trop à Anne, mais là Tom avait pour une fois envie de tourner les talons,de sortir de cet univers qui n'était pas le sien.

____________________________________

Maître-voleur.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 02/04/1986
    Âge du joueur : 32
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 166



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: rempli
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Adrian Rosier


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Mer 2 Aoû - 19:10

Ca faisait des années qu'Adrian Rosier avait fêté ses dix-sept ans. Avec Tom et Al, il devait y avoir aussi la moitié des joueurs des équipes de quidditch de Poudlard avec qui il trainait, Anne, sans doute. Entre potes. Gardons ce souvenir là, de la fiesta géante organisée au manoir en bord de mer. Oublions la désastreuse fête officielle, celle des Rosier, celle où Chapman lui avait remis la montre de son père, celle où on avait refusé l'entrée de la fête à sa propre mer. Il y avait plus de morts que de vivants, presque uniquement la famille - rapprochée, s'entendait.

Certainement, la fête de Cassidy Faulkner-Nott serait plus réussi - Chapman avait toujours eu honte du fait que Adrian ait atterri à Gryffondor, il n'avait pas droit à toutes ces banderolles, ce décorum. . Et il y a du champagne. Et de la bouffe. Et le vieux ne vient pas - Ady savait que ce genre de festivités l'ennuyaient, il envoyait toujours Donovan à sa place. Il y aurait forcément de quoi faire. N'étant pas en service, il s'était donc décidé à utiliser l'invitation qu'il avait reçu. Personne ne peut vous accuser d'être un pique-assiette quand vous avez une invitation, même si c'est ce que vous êtes. Car concrètement, Adrian n'avait strictement aucun lien avec la jeune fille. Mais il y aurait sans doute des amis à lui, de quoi boire. Ca allait au soudard qu'il était.

Costume impeccable, Adrian inspectait les cadeaux que la famille comptait offrir à la petite Faulkner-Nott.

"De l'intérêt des mariages pour la politique puriste ?"
Il sourit d'un air amusé à l'oncle Donovan : "Le vieux essaye de faire de l'humour en offrant ce bouquin, ou quoi ?" Il ajouta d'un air amusé : "Tu as bien fait d'ajouter le vif-d'or dédicacé par Gwenog Jones." Il avisa le fils de Donovan, Evan : "Oh, cousin, salut. Mademoiselle, enchanté." Il serra la main de Evan : "Vous avez de la chance que le padre ne soit pas là, je ne crois pas qu'il ait abandonné sa manie des mariages à tout va. Je vous laisse, je vais aller saluer les Nott."

En réalité, il allait surtout saluer une coupe de champagne - ou deux - quand il avisa Tom et Anne. Hm. Trop tôt pour les laisser seuls.

"Cousine, salut. Hello Tom. Anne, je cherche Hypérion, histoire de dire bonjour, féliciter tous ce beau monde."
Il se tourna vers Sally : "Dans deux secondes, ils vont me dire que je suis un parasite et que je ne viens que pour boire. Tu fais videur, aussi, ou pas ? Tu me laisses rentrer par les cuisines si on me jarte"

Bon, ça ne les aiderait peut-être pas, mais s'éviter un tête à tête gênant, ça pouvait être utile. Parfois. Même que pour cinq minutes. "Allez, je vous laisse. Je repasse dès que j'ai salué Hypérion."

Un tête à tête qu'il aurait lui, adoré éviter lui aussi. Cherchant du regard Hypérion Nott, un plateau de petits-fours lui tomba sous le nez, portée par une jeune femme.

"Oh, je vais vous en prendre un, att..."


Il avait un verre à la main, qu'il brisa net en voyant qui portait le plateau, se coupant violemment la main. Juliet Birch. Et merde. Ignorant la douleur, il songea qu'il aurait simplement mieux fait de tourner les talons.

Si t'en étais capable, ce serait génial, Ady. Vraiment.

____________________________________

To the edge of the void


By Com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 28
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 609



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Mer 2 Aoû - 22:02

Cette soirée était en train de redéfinir la notion même d’enfer. Vous savez, ce moment où vous aviez une vision très personnelle de l’enfer, croyant comme fer que celle-ci ne changerait jamais et voilà que votre perspective était chamboulé par un événement d’apparence anodin. De toute évidence, c’était ce qui arrivait à Juliet. Bon évidemment, elle exagérait peut-être un peu, mais honnêtement, passer une soirée à servir la haute société londonienne se plaçait en bonne position. Et qu’est-ce qu’elle foutait là d’abord ? Eh bien c’était plutôt simple, on peut avoir un job bien payé dans une banque, mais être parfois un peu serrée quand il s’agissait de payer son emprunt hypothécaire. Du coup, quand elle en avait l’occasion, il lui arrivait de faire des petits jobs en plus de son travail principal. Quand Jezabel de jouer les serveuses d’un soir, elle avait soupiré, mais accepté. Voilà comment elle se retrouvait sous les ordres de Tom Sallybanks à servir ces messieurs dames de la haute.

Comble de l’humiliation, elle avait droit à la tenue complète. Jupe courte, chemisier et tablier. C’est fou comme quand on est sorcière, on perd l’habitude de porter des jupes courtes en dehors du monde moldu, comme si c’était indécent. Le dit Tom avait d’ailleurs l’air aussi heureux qu’elle d’être là. Elle était loin l’époque où elle essayait de coffrer le jeune homme. Et puis, ça n’avait jamais rien eu de personnel, Jezabel le savait, mais lui ne semblait pas encore l’avoir intégré.

- Vous pouvez m’appeler Juliet si vous voulez.
Elle passa une main dans son chignon pour s’assurer que celui-ci tenait toujours et ajouta timidement : Je crois qu’on peut même se tutoyer à ce stade.

L’effet aurait été meilleur si elle n’avait pas rougis juste après. La remarque sur le champagne n’était pas innocente, elle eut tout juste le temps de dire.

- Ce n’était pas accidentel et Adrian le sait bien, qu’est-ce qu’il a raconté d’autres ?

Elle priait pour que ce qui s'était passé ensuite soit passé sous silence sans quoi tout Londres finirait par être au courant. Tom n’ayant pas l’air d’être disposé à lui répondre tout de suite, elle prit les petits fours avec un soupir et fit le tour de la salle. Elle y croisa diverse personne en passant par la princesse de la soirée et son groupe d’amis. Les adultes semblaient occupés à se prendre le bec aussi se tourna-t-elle vers une autre partie de la salle où elle eut la surprise de trouver sa collègue en compagnie de sa médicomage personnelle.

- Betty ! Alexa ! Je ne m’attendais pas à vous croiser ici. Vous êtes venues vous gaussez de mon calvaire ?

Elle ne fit pas de commentaires sur ce qui semblait être un rendez-vous galant, mais autant dire qu’il y en avait deux qui auraient des choses à lui raconter si elle survivait à cette soirée. Elle papota quelques minutes avec elle avant de continuer à faire son tour de salle. Elle n’avait pas envie de se faire taper sur les doigts parce qu’elle faisait mal son travail. N’ayant plus grand chose sur son plateau, elle s’apprêtait à retourner vers le bar quand elle se fit interpellée par une voix qu’elle ne connaissait que trop bien. Pour une fois, elle choisit de blémir plutôt que de rougir. En étant honnête, elle admettait qu’elle avait eu envie de recroiser Adrian, au moins pour en parler, mais également tout l’inverse. Par contre dans un aucun scénario ça ne se faisait au milieu d’une réception. Quant à lui, au vu de sa réaction, autant dire qu’il n’avait pas prévu ça non plus. Embarrassée et désireuse de le cacher, elle posa son plateau sur une table haute. Retira avec autorité le verre cassé de la main d’Adrian et lui refourga une serviette tandis qu’elle s’accroupissait pour ramasser les morceaux.

- Au moins, le champagne désinfecte,
gromella-t-elle. Plus bas, elle ajouta : Je ne m’attendais pas à te voir. J’aurais su … Sa phrase resta en suspend. Tu aurais su quoi ? Tu ne serais pas venue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | GOSSIP ADMIN ;;
    Doyenne ;; Langue de Plomb

| GOSSIP ADMIN ;;  Doyenne ;; Langue de Plomb
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 05/01/2016
Parchemins postés : 1132



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Anne Fraser


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Jeu 3 Aoû - 15:53

C’est facile d’aimer les enfants quand ce ne sont pas les nôtres. On en voit que les bons côtés. Qu’il est beau, sage, mignon, bien élevé, intelligent, etc. On en oublie aussi très facilement les inconvénients, sous leurs airs d’anges, ils peuvent aussi être des sangsues qui vous vident de votre énergie (et argent) jours après jours, années après années. C’était probablement pour ça que Cassidy paraissait charmante aux yeux d’Anne. Elle-même n’avait pas d’enfants et ne prévoyait pas d’en avoir, aussi ne regardait-elle que les avantage et pas les inconvénients. Certes, elle avait dû sortir l’adolescente des griffes d’un poste de police moldu, mais qu’est-ce qu’était ce genre de détail quand on avait le pouvoir de le faire. En ça, Anne pensait comme la digne privilégiée qu’elle était. Elle était née avec une cuillère en diamant et elle savait que certains problèmes du commun des mortels n’en seraient jamais pour elle. Demelza, elle, par contre, connaissait bien les problèmes auquel on pouvait être confronté quand on avait des enfants et son ton était presque blasé ce qui fit sourire Anne.

- On devait probablement lui ressembler plus qu’on ne le croit quand on était jeune. Elle aura bien le temps de devenir sérieuse.


Hypérion arriva sur ce commentaire et Anne lui prit le bras, par habitude, sans possessivité tandis qu’il échangeait des piques avec son ex-belle. Celle-ci cacha son amusement sous un sourire poli tandis que les invités arrivaient. Théo fit son apparition, aussi sérieux qu’à son habitude et elle sourit en voyant ses réalisations, Demelza semblait tout aussi impressionnée qu’elle. Elle se tourna vers Hypérion quand Théo lui demanda s’il pouvait dormir chez lui et expliquant qu’il avait déjà lancé un sortilège de discrétion sur leur porte. Haussant un sourcil, elle lui demanda en riant :

- C’est toi ou ton frère qui compte ne pas rentrer seul ce soir ?

Elle salua Drago qui passa brièvement leur dire bonjour et puis regarda Cassidy revenir en compagnie d’un jeune qui semblait être un ami très particulier. Elle jeta un oeil discret au père de la jeune fille, s’attendant presque à le voir prendre le garçon à part pour lui expliquer la vie, mais il n’en fit rien et se contenta de les encourager à aller s’amuser ailleurs. Demelza et la grand-mère de Cassidy tirèrent leur révérence tandis qu’Hypérion l’entrainait vers le bar prétextant un grand cru qui les attendait. Elle le suivit en riait de sa promptitude à échapper à son ex belle-mère et se laissa servir du vin.

- Au 17 ans de ta fille.
Elle désigna la potion de Felix Felicis qui venait de recevoir et commenta : Joli cadeau de la part de ton frère, une idée de ce que tu vas en faire ?

L’heure n’était pas encore tout à fais au moment tranquille puisque les gens ne cessaient d’arriver. On en était encore à ce moment de la soirée où on croisait mille et une personnes qu’on avait pas vu depuis un moment et qui venaient vous saluer. Elle laissa Hypérion seul cinq minutes, juste le temps de prendre une serviette sur un buffet lorsqu’elle se retrouva nez à nez avec Tom. Ils ne s’étaient pas revus depuis leur rupture, pas vraiment en tout cas et ils n’avaient pas parlé. Elle savait juste, via Al et Adrian, qu’il n’avait pas vécu leur rupture aussi bien qu’il l’avait laissé paraître le jour même. Elle avait bien sentit le regard accusateur de ses amis et l’avait un peu mal pris. D’accord, c’était elle qui avait pris l’initiative, mais elle était loin d’être la seule fautive.

- Oh Tom, je ne savais pas que tu servais ce soir.

Elle aurait voulu en dire plus, mais Tom semblait pressé de partir. Elle prit machinalement un verre de champagne en souriant à son commentaire sur Adrian. Son cousin débarqua d’ailleurs, les sauvant d’une situation gênante, elle le salua avec plaisir et lui désigna Hypérion qu’il cherchait.

- Il ne doit pas être loin, j’étais avec il n’y a pas cinq minutes.

Lorsqu’Adrian eut tourné les talons, elle se tourna vers Tom et le retient par le poignet avant qu’il ne puisse la fuir.

- Je sais que c’est … difficile, mais je suis contente de te voir, tu sais.

Elle ne pouvait pas faire mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/03/1988
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 03/02/2017
    Parchemins postés : 432



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Betty Holmwood-Black


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Ven 4 Aoû - 10:54

Betty poussa une exclamation de surprise en apercevant le serveur. Tom Sallybanks, son ancien petit copain, mais néanmoins ami. Parfait, avec lui au service, elle était certaine de ne pas mourir de soif. Elle lui tapota gentiment l’épaule en signe de compassion, elle n’avait aucun mal à imaginer quelle galère ça devait être de servir le champagne et les petits fours à tous ces sang-purs. Si Betty avait été à sa place, elle ne se donnait pas plus de dix minutes avant de balancer un plateau à la tête de quelqu’un.

« Ouai, bien sûr, je suis là en tant que Black officielle, c’est la tante Bellatrix qui m’a envoyé une invitation. » ironisa-t-elle.

La briseuse de sorts eu un frisson de dégoût, penser qu’elle pourrait être de la même famille que Bellatrix Lestrange ou les Malefoy, quelle horreur.  Elle préférait encore se faire couper la tête plutôt que d’avoir à partager une branche d’arbre généalogique avec ces gens-là. Elle avait bien essayé d’en parler avec son père, en lui demandant d’arrêter son délire car il n’y avait rien de glorieux à faire partie de cette famille, mais Vega lui avait simplement répondu que si elle ne voulait pas appartenir à la maison Black, elle pouvait simplement faire ses valises et partir. Ce qu’elle avait fait peu de temps après au demeurant.

Betty regarda Alexa d’un air perplexe. La jeune femme avait omit de l’informer de sa participation au tournoi de duel. Et visiblement, elle avait réussi à sortir Tom, qui n’était pourtant pas un amateur, aux quarts de finale. Décidément, la guérisseuse était pleine de surprises. Et c’était donc elle qui lui avait fait perdre les quinze gallions qu’elle avait bêtement parié sur Sally. Mais elle ne jugea pas utile de partager cette information, et se contenta de la féliciter pour sa victoire.

Elle trinqua en signe d’assentiment à la proposition de Tom. Ça, c’était un pote.

« Excellent idée, le champagne est toujours meilleur quand c’est Nott qui raque. »

Elle laissa filer Tom qui avait du travail, et continua à discuter avec Alexa. Elle évoqua avec bonne humeur ses propres dix-sept ans. Son  père avait organisé une grande  cérémonie, à hauteur de ses moyens et de sa gloire : il avait réunis quatre kikis dans l’arrière-boutique. Betty avait refusé de participer à celle clownerie, et avait filé, avec Al’, boire des verres au Emerald’s. Laissant à Orion, l’héritier, l’insigne honneur de boire du mousseux tiède dans des coupes d’argent aux armoiries des Black.

Elle fit signe à une serveuse qui passait d’apporter une nouvelle tournée. Ça alors, Jule ! Quelle était cette rage qui animait ses amis ? Les poussant à embrasser une carrière de serveur. Au moins c’était rassurant, Betty et Alexa n’étaient pas les seules renégates de la soirée.

« Me gausser, moi ? C’est pas mon genre pourtant. Je suis juste venue jouer les parasites. »

Betty était étonnée de voir que Juliet et Alexa se connaissait, elle se demandait bien où ces deux-là avait pu se rencontrer. Le monde sorcier n’était pas grand, mais quand même. Si les choses devenaient plus sérieuses entre elles, elle n’aurait même pas besoin de la présenter à ses amis, ils la connaissaient déjà. Les trois jeunes femmes papotèrent un petit moment, puis Juliet retourna à son travail. Betty l’averti tout de même de venir la trouver si un de ces salauds de sang-pur lui cherchait des histoires, elle lui règlerait son compte.

Elle passa un bras autour des épaules d’Alexa, en l’entraînant en direction du buffet.

« La soirée te plaît j’espère ? »

____________________________________
HOLMWOOD IS THE NEW BLACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Serpentard ;; 7ème année

| Serpentard ;; 7ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 25/09/2015
Parchemins postés : 264



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Niklaus Schulz


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Ven 4 Aoû - 11:44

Pour les adolescents, les mois ressemblent à des années et les jours à des semaines. Rien d’étonnant à ce que la séparation entre Niklaus et Cassidy aient donc semblé longue au deux protagonistes. Pourtant, qu’est-ce que trois mois ? Rien, une goutte dans l’océan, en particulier pour des gens qui vivent aussi longtemps que les sorciers. A dix-sept ans, on se sent adulte, on a l’impression d’être âgé, mais on est rien de plus qu’un enfant qui a encore une centaine d’année à vivre. Malgré la distance et le temps passé, Niklaus n’avait pas oublié son amie. Faisant fi de sa fainéantise épistolaire, il lui avait écrit plusieurs fois, agrémentant même ses missives de quelques photos de la capitale allemande pour lui montrer où il résidait, mais également l’intérieur de la Chancellerie allemande.

- Où est passé la Cassidy que je connais, déclara-t-il lorsqu’il la trouva enfin.

Il jetta un oeil appréciateur à la mise de la Gryffondor qu’il approuva sans réserve.

-Je trouve que les photos de moi sont très réussies, je peux t’en dédicacer une, dit-il en riant tandis qu’elle l’entraînait faire les présentations d’usage.

Armé de son plus beau sourire, il salua la vénérable grand-mère ainsi que le reste de la famille décomposée.

- Madame, c’est un plaisir.

Il aurait pu ajouter : J’espère que je suis aussi séduisant que la description qu’elle vous en a fait, mais non seulement c’était un peu nul comme réplique, mais en plus, on évitait de dire ce genre de chose à une dame aveugle. Le passage auprès des parents fut plus chaleureux quoique très formel concernant la mère de Cassidy. Il salua Hypérion avec un sourire qui en disant long.

- Monsieur Nott, mon père n’est pas bien loin, il saluait quelques officiels, mais je le vois arriver. Permettez-moi de vous le présenter. Se tournant vers son père qui arrivait, il dit : Papa, voici Hypérion Nott et Demelza Faulkner, les parents de Cassidy.

Celui-ci salua la jeune fille à qui il souhaita un très bon anniversaire avant de serrer la main des parents de celle-ci.

- Hanjörg Schulz, j’ai beaucoup entendu parler de vous Monsieur Nott. Madame, je suis enchantée, vous avez une fille charmante. Oui, nous nous sommes déjà rencontré sur le chemin de Traverse. Ma femme insiste pour qu’elle puisse venir dîner chez nous, Niklaus et elle sont tellement proche.


Il ne serait pas dit que l’Ambassadeur n’aurait pas gain de cause. L’invitation fut enfin acceptée et les adolescents filèrent après avoir saluer Drago.

- Oh, Drago, je suis content de te voir. Il faudra qu’on boive un verre ensemble ce soir.

Cassidy l'entraîna un peu plus loin. Il rafla deux coupes de champagne à un serveur et fut enfin présenté à la bande d’amis de la jeune fille. Il salua Thorolf et Aschlys dont le visage lui disait vaguement quelque chose avant de se tourner vers Rosier à qui il serra la main avant de saluer sa compagne. Il commenta :

- Probablement ma plus belle rencontre de la soirée. Plus besoin d’aller s’engueuler à Pré au Lard parce que le vieux Rosier aura décidé de vous fiancer. A la question d’Aschlys, il se tourna vers Cassidy et dit franchement : Ca dépend un peu d’elle, mais disons que normalement, ni elle ni moi ne sommes plus sur le marché des fiançailles pour le moment, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen

Revenir en haut Aller en bas

Interlude || Sweet Seventeen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Le Sabot de Bacchus
-