POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Interlude || Sweet Seventeen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage


    | Membre de Force Puriste ;; Assistante à la JM
    | Membre de Force Puriste ;; Assistante à la JM
    avatar
    Date de naissance du joueur : 01/01/1988
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 05/08/2017
    Parchemins postés : 151



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Astoria Greengrass


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Sam 2 Sep - 23:34


Tandis qu'elle attendait la validation du gage par Cassidy, une autre personne intervint. Les sourcils d'Astoria s'arquèrent légèrement en entendant la remarque de Theodore Nott. Il s'agissait d'un ami proche de Drago... voire, selon certaines rumeurs, d'un ami qui était davantage qu'un simple ami. Et cette remarque conduisit la jeune femme à s'interroger une nouvelle fois sur le bien fondé de cette rumeur. Elle n'en répondit pas moins sur un ton égal.

« En effet, cela ne m'étonne pas que tu la reconnaisses, je crois que tu connais intimement cette baguette. »

Rien dans l'attitude d'Astoria ne pouvait laisser soupçonner autre chose qu'une parfaite innocence, alors elle ne pourrait être tenue pour responsable si certains percevaient dans sa phrase une quelconque sous-entendu graveleux.

Elle reporta ensuite son attention sur Cassidy, qui confirma que le gage avait bien été rempli et qu'elle pouvait aller rendre la baguette à son propriétaire. La jeune Greengrass prit donc congé sans attendre davantage, tandis qu'Elena donnait un gage à Achlys. Malheureusement, elle n'avait pas encore traversé la moitié de la distance la séparant de Drago lorsqu'elle fut abordée par une tante du côté Bulstrode lui reprochant de ne pas avoir encore pris le temps de lui présenter ses respects. Il lui fallut près de dix minutes pour réussir à s'en extirper sans l'offenser davantage.

Immédiatement, elle chercha à nouveau à rejoindre Drago, mais eut du mal à le repérer dans la salle. Et pour cause : de là où elle se trouvait, il était presque entièrement dissimulé derrière Alice Rosier, présentement collée à ses lèvres. Interloquée, Astoria s'arrêta, observant quelques instants encore pour être certaine de ce qu'elle voyait. Pas d'hallucination visuelle a priori. De toute manière, elle avait très peu bu, et vérifié avant d'ingérer quoi que ce soit que rien n'était drogué. Mais vu la direction dans laquelle la jeune Rosier se hâtait, l'explication était plus simple : elle aussi avait certainement dû remplir un gage idiot. Restait à déterminer pourquoi elle avait jugé bon de le remplir avec l'assistance du fiancé d'une autre.

Astoria se remit en marche en s'éloignant du côté des musiciens, et s'accorda quelques instants de solitude pour s'assurer que sa contenance resterait irréprochable. Elle pouvait tolérer l'infidélité crasse de son fiancé, mais il y avait des limites. Il fallait que ça ne porte pas à conséquence. Toutes les autres avec lesquelles il avait flirté au cours de la soirée ne pouvaient prétendre à être autre chose que des passades. Alice Rosier, par contre, était un excellent parti, indubitablement meilleur qu'elle ne l'était du fait de la position de son grand-père. S'il y avait quelque chose entre Drago et elle, les fiançailles pourraient être remises en cause. Et Astoria s'en sentirait pour le moins contrariée. Mais ce n'était pas le moment d'y penser.

Une fois certaine qu'elle ne laisserait rien paraître de son désarroi, elle bifurqua pour repartir en direction de Drago. Quand elle arriva à son niveau, elle remarqua qu'il semblait encore absorbé dans ses pensées... ou alors dans son verre. Faisant comme si de rien n'était, elle sortit de son sac la baguette de son fiancé, et la lui tendit, avec un sourire à peine moins chaleureux que précédemment.

« Comme promis, je ne t'ai pas fait attendre. Voici ta baguette, parfaitement intacte. Merci encore de me l'avoir prêtée ! »

Entendant un peu d'agitation du côté de l'estrade, Astoria tourna la tête dans cette direction, et haussa les sourcils en voyant Evan commencer ce qui promettait d'être un strip-tease. Il venait de retirer sa chemise, et s'avérait plutôt plaisant à regarder. Astoria songea que si Drago décidait d'épouser Alice, il n'était pas impossible que son père envisage à nouveau de la marier à Evan Rosier... et au moins, lui était un ami. Elle réprima un soupir et se tourna à nouveau en direction de Drago en voyant un vigile escorter Evan vers la sortie.

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    avatar
    Date de naissance du joueur : 19/12/1996
    Âge du joueur : 21
    Arrivé sur Poudnoir : 16/09/2016
    Parchemins postés : 368



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
    Ma résistance magique est de: 12PV
    Drago Malefoy


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Dim 3 Sep - 0:36


Drago ne pourrait dire si c'était ce baiser ou l'alcool qui lui montait à la tête. Bien qu'il soit encore sur le derrière qu'Alice l'ai prit à part de cette manière, sa soirée venait de prendre un nouveau tournant. Cette fâcheuse histoire avec ce couple de lesbiennes ou son cousin qui était prêt à lui mettre son poing en pleine face était désormais du passé. Drago avait alors ingéré assez d'alcool pour être heureux de chaque événement qui allait suivre. Un nouveau verre à la main et déjà presque vide, il fut abordé par un des employés de Chapman Rosier, et la conversation, bien qu'il n'en retint pas un mot, lui sembla presque intéressante.

Il croisa de nouveau Pansy et Daphné, qui avaient été rejointes par Blaise, et se montra bien plus agréables avec eux qu'il ne l'avait sans doute jamais été. Il prit même Blaise et Pansy par les épaules, leur affirmant qu'ils étaient quand même de bons amis. Drago ne remarqua aucunement les joues rosies de la jeune Parkinson. Si lui avait passé outre leur brève histoire à Poudlard, Pansy ne semblait pas avoir encore tourné la page, aussi espérait-elle encore à chaque rencontre. Il trinqua un nouveau verre avec eux, avant de se retourner vers le buffet, pas loin d'être en état de tanguer.

Tenant pourtant encore debout et assez pour avoir l'air encore respectable, il fut de nouveau accosté par sa fiancée, qui lui tendit sa baguette. Avec toutes ces émotions, il en avait oublié ce gage idiot et la perte temporaire du précieux objet. S'empressant de la ranger dans une poche intérieure, il fit un grand sourire à Astoria, étrangement très heureux de la voir.

    ▬ Ah, je savais que je pouvais te faire confiance, fit il en passant soudainement un bras sur ses épaules et en embrassant son front.


Drago ne s'était jamais montré si tactile et affectueux envers elle, et ce n'était peut être pas très décent en connaissant leur relation. Mais à cette heure de la soirée, le jeune blond avait assez bu et était d'assez bonne humeur pour qu'il lui semble justifié d'agir ainsi.

Il fit descendre son bras sur sa taille, sans pour autant paraître impudique, et se tourna vers la scène où son cousin avait l'air de profiter de cette fête. Il ne put s'empêcher de sourire, presque de ricaner durant tout le show. Au moins, Evan venait animer un peu cette fin de soirée. Une fois le cousin mit dehors, Drago se retourna vers la jeune femme, ne perdant pas son sourire satisfait et légèrement goguenard.

    ▬ Dis moi, tu as vu Theodore ? Demanda-t-il avec intérêt.


Il fallait bien qu'il lui parle d'Alice, surtout s'il n'avait pas vu ce baiser si soudain. Drago ne réfléchissait pas encore aux répercutions et de ce qu'il allait devoir lui dire lundi au bureau, encore bien trop occupé sur le pourquoi du comment tout ceci était arrivé. Lorsqu'un serveur passa près d'eux, le jeune homme dégagea son bras de la taille d'Astoria pour récupérer deux verres, en proposant un à sa fiancée, estimant qu'elle avait besoin de s'amuser.
© Imaginary pour Epicode

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/03/1988
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 03/02/2017
    Parchemins postés : 432



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Betty Holmwood-Black


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Dim 3 Sep - 12:28

Betty leva son verre à la santé des Mangemorts et de leur chaussures. Ils étaient aussi ignobles les un que les autres, et méritaient bien qu’on renverse un peu de champagne ou de vomis dessus. Au regard de la situation actuelle, c’était bien le seul acte de résistances que l’on pouvait se permettre sans risquer de finir ses jours à moisir dans un cachot d’Azkaban. Alors en attendant le retour des jours meilleurs, les Merlinistes continueraient à arroser les pompes des partisans de Vous-Savez-Qui.  

« Alexa est un coup d’un soir. Mais elle a été assez folle pour accepter de me revoir. Je l’aime bien cette fille, elle mérite mieux que cette soirée pourrie d’ailleurs. »

Betty n’avait pas passé une soirée désagréable, elle avait même eu de bon moments. Simplement, ce n’était pas son milieu et trouvait difficile de s’y amuser réellement plus de vingt minutes. Et l’excellent du champagne qu’on y offrait ne suffisait pas à compenser la présence de tous ces sang-pur imbus d’eux même et de leur supériorité du sang. Puis le Sabbot de Bacchus, c’était un peu trop pour elle, trop propre, trop bien, trop chic, elle préférait sortir dans des lieux moins respectables et plus interlope. Il n’y avait que là-bas que l’on s’amusait vraiment. C’était amusant de jouer le rôle de sa mère pour une soirée, mais elle avait hâte de redevenir simplement Betty Holmwood-Black, sang-mêlée et fière de l’être, briseuse de sortilège de profession et coureuse de jupon pendant son temps libre.

Et en parlant de jupon, celui après qui elle courait venait la retrouver. Betty n’était pas restée seule bien longtemps, à peine Juliet était-il reparti reprendre son service, qu’Alexa vint la rejoindre à l’extérieur. La briseuse de sortilèges passa un bras autour de la taille d’Alexa, l’attira vers elle, et posa sa tête sur son épaule.

« Si c’était pour Sally alors, il va bien ? Je pensais que tu m’avais laissé pour accepter les propositions indécentes de Malefoy et de son ami. » Elle déposa un baiser dans le cou d’Alexa « plutôt que les miennes. »

Proposition faite en début de soirée, de passer chez elle pour qu’elle lui montrât sa chatte, qui tenait toujours d’ailleurs. Si la médicomage en avait toujours envie. La briseuse de sorts en profita pour raconter à son amie son exploit de la soirée, comment elle avait renversé le contenu de son verre sur les pieds du fils de ministre, pour lui apprendre à aller moucharder. Rien n’agaçait plus Betty qu’un petit arrogant au sang-pur qui se croyait tout permis. Elle estimait d’ailleurs avoir plutôt bien réussi son coup, l’anecdote était hilarante, et elle s’en était tiré à bon compte.

« Juliet ne m’a pas dit qu’elle trouvait ça étrange. Et comme c’est une fille pleine de bon sens, elle a dû penser que j’avais de la chance d’avoir une cavalière aussi charmante. D’ailleurs, je ne pensais pas que vous vous connaissiez, le monde est petit. »

Le monde, pas vraiment, mais la société sorcière était minuscule comparée au monde moldu, et il n’y avait rien d’étonnant à ce que tout le monde connu à peu près tout le monde. Même simplement de vue. Alors que Juliet et Alexa se connaissent était surprenant mais pas improbable.

« Et puisque que je t’ai retrouvé, viens par là. »

Betty resserra son étreinte autour de la taille de la jeune femme, et l’embrassa avec passion. Elle estimait qu’une soirée n’était pas réussie si elle ne se terminait pas avec sa langue dans la bouche de quelqu’un d’autre. Dommage que la sécurité jugea opportun d’interrompre ce bon moment, en rejetant sans ménagement un gamin à moitié à poil à leur pied. Mais si les vigiles en étaient à sortir par le colbac les gamins de bonne familles, c’était que le sursis que l’on accordait aux parasites était terminé. Betty jugea qu’il était temps pour Alexa et elle de s’éclipser discrètement.

« J’adore scandaliser les vielles dames en t’embrassant en public, mais si on allait terminer la soirée chez moi ? Je te montrerai mon canapé, mon lit, et éventuellement d’autres endroits tout aussi passionnant. »

____________________________________
HOLMWOOD IS THE NEW BLACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre de Force Puriste ;; Assistante à la JM
    | Membre de Force Puriste ;; Assistante à la JM
    avatar
    Date de naissance du joueur : 01/01/1988
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 05/08/2017
    Parchemins postés : 151



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Astoria Greengrass


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Mar 5 Sep - 0:50


Le grand sourire heureux que Drago lui adressa prit Astoria par surprise. Ce n'était pas le sourire qu'il lui adressait habituellement, plus poli et aimable qu'autre chose. Là, elle aurait pu croire qu'il était sincèrement ravi de la voir revenir vers lui. Du moins, ç'aurait été crédible si elle ne venait pas de le voir accepter un baiser d'Alice Rosier.

Sentant la colère monter en dépit des précautions qu'elle avait prises pour la surmonter, la jeune femme détourna le regard vers le sol et se força à contrôler sa respiration, elle devait se reprendre d'ici que Drago ait rangé sa baguette. Elle se concentra pour vider son esprit de toute pensée parasite. Aussi fut-elle à nouveau prise au dépourvu lorsque Drago décida soudain de se rapprocher et de passer un bras autour de ses épaules. Elle releva rapidement la tête, et il en profita pour déposer un baiser sur son front. L'espace d'un instant, elle avait pensé qu'il allait l'embrasser, mais heureusement ce ne fut pas le cas. S'il avait osé l'embrasser juste après avoir embrassé une autre, elle l'aurait certainement planté là, oubliant toutes ses bonnes résolutions. Mais manifestement, même l'alcool ne donnait pas envie à l'héritier Malefoy d'embrasser sa fiancée. Et oui, Astoria était tout à fait consciente qu'il était contradictoire d'être à la fois prête à s'outrager s'il l'embrassait et vexée qu'il ne soit pas tenté de l'embrasser.

Et elle allait immédiatement cesser de penser à Drago en train de l'embrasser. Elle avait définitivement dépassé le quota d'utilisation du verbe embrasser pour la soirée.

Ne paraissant pas soupçonner l'état d'esprit tourmenté de sa fiancée, Drago fit glisser son bras le plus naturellement du monde jusqu'à sa taille, laissant Astoria presque pétrifiée. Il se pouvait même qu'elle ait légèrement rougi, peu habituée à une telle intimité. Elle espérait que ce n'était pas le cas, elle en serait mortifiée. Déterminée à cesser de réagir de manière aussi pathétique, elle fixa son regard sur Evan. Si elle avait malencontreusement rougi et que Drago s'en apercevait, il fallait qu'il l'attribue au strip-tease de son condisciple Serpentard. Elle refusait de contribuer ainsi à l'inflation de l'ego surdimensionné de son fiancé.

Et non, elle n'était pas d'humeur indulgente ce soir. Drago avait amplement mérité d'être insulté. Même si ce n'était qu'en pensée.

D'ailleurs, l'air satisfait de lui-même qu'il avait lorsqu'il se tourna vers elle une fois le spectacle terminé la conforta dans cette conviction. Et la question qu'il lui posa, encore plus. Manifestement, quand il était suffisamment imbibé d'alcool pour être fortement désinhibé et se sentait d'humeur tactile, la première hâte de Drago était de rejoindre Theodore. Astoria était véritablement charmée de le constater.

« Oui, j'ai vu Theodore parmi le groupe réunion autour de Cassidy. Il est sans doute encore à proximité. »

En dépit de ses efforts pour maintenir une attitude cordiale et décontractée, il se pouvait que la voix de la jeune femme ait pris une nuance plus froide que précédemment. Mais heureusement, Drago avait d'autres préoccupations prioritaires. Il se détacha d'elle et Astoria en profita pour s'écarter, prétextant d'inspecter le buffet pour choisir une mignardise. Elle accepta le verre que lui tendait son fiancé avec un bref remerciement, mais ne le porta pas à ses lèvres. Vu combien elle luttait déjà pour garder le contrôle de ses émotions, ce n'était pas le moment de boire.


____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    avatar
    Date de naissance du joueur : 19/12/1996
    Âge du joueur : 21
    Arrivé sur Poudnoir : 16/09/2016
    Parchemins postés : 368



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
    Ma résistance magique est de: 12PV
    Drago Malefoy


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Lun 11 Sep - 9:11


A aucun moment Drago ne se rendit compte que son petit numéro gênait Astoria, voire même l’agaçait. Pour une fois qu’il lui montrait son affection et qu’il était sincère. Bien que l’alcool faisait beaucoup et que jamais, au grand jamais il ne se serait permit un tel comportement en étant sobre. Mais tout ce manège ne semblait pas plaire à sa fiancée, aussi quand elle lui indiqua où se trouvait Nott, Drago eu l’impression de percevoir dans son ton son irritation, mais il était certain de se tromper.

    ▬ Je pouvais pas avoir meilleure fiancée, soyez pas jaloux, vous autres ! Déclara-t-il à tous les invités qui passaient près d’eux. Puis il se retourna vers elle, de son air fier et légèrement ivre. Reste la même Astoria, tu es une fille de bonne famille.


Il lui fit un sourire aussi cordial qu’il le pouvait, se pencha comme pour la saluer. Il se tourna pour s’en aller rejoindre son ami, quand un serveur manqua de lui rentrer dedans, ne s’attendant pas aux gestes brusques de Drago.

    ▬ Toi par contre, tu es d’une laideur ! Fit-il avec dédain en le regardant des pieds à la tête.


Délaissant le serveur qui n’avait pas semblé comprendre pourquoi il se faisait insulter de la sorte, Drago s’avança vers le petit groupe qui restait. Malgré qu’il soit totalement ivre, il parvenait à se déplacer avec élégance, comme si ces gestes étaient gravés en lui. Il arriva par derrière son ami, et d’une grande tape dans son dos, s’invita dans la conversation.

    ▬ Theodore, te voici. Messieurs dames, je vous emprunte Nott un moment, fit-il avec sérieux, défiant quiconque de l’empêcher de se retrouver en tête à tête avec son ami. Ah, ce verre Niklaus, ce verre ! Nous irons le boire, ce verre ! Dit-il d’un air déterminé et condescendant, comme si personne ne l’empêcherait de le boire, ce verre.


Hochant la tête comme pour confirmer ses dires, il entraîna alors Theodore à l’écart, ne sachant dire lequel était le plus ivre des deux – bien que lui même ai atteint le stade où il ne savait plus ce qu’il disait et ne se souviendrait pas de grand-chose le lendemain.

    ▬ Tu sais Theodore, à Poudlard, je t’ai toujours trouvé un peu étrange. Un bon, gars, mais étrange. Drago passa un bras derrière ses épaules, puis lui tapota le torse de son autre main, comme ci tout ce manège donnerait plus de convictions à ses paroles. Mais sincèrement, Theodore, aujourd’hui je peux dire que toi et moi, nous sommes amis, et ça c’est par rien tu vois ? Précisa-t-il en levant le doigt, de son air le plus sérieux.


On ne pouvait pas dire que Drago ai réellement d’amis. Il était très entouré, mais ce n’était pas de l’amitié. Des fans, des gardes du corps, des suiveurs, des qui voulaient bien se faire voir, de tout, mais l’amitié à double sens n’existait pas pour Drago. Pourtant, à force de côtoyer Theodore, il commençait à ressentir ces choses étranges de l’amitié, de vouloir aussi donner, même si ce n’était pas grand-chose.

Ou alors, était-ce simplement l’alcool qui parlait pour lui.
© Imaginary pour Epicode

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen

Revenir en haut Aller en bas

Interlude || Sweet Seventeen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Le Sabot de Bacchus
-