POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Interlude || Sweet Seventeen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage


    | Gryffondor ;; 6ème année

| Gryffondor ;; 6ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 25/03/1988
Âge du joueur : 29
Arrivé sur Poudnoir : 21/09/2015
Parchemins postés : 1078



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Cassidy H. Faulkner-Nott


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Lun 21 Aoû - 11:17

« Si tu veux plus de détails Rosier, ton informatrice te les fournira sûrement. » Répliqua Cassidy sur un ton morveux.

Et justement, c’était au tour de l’informatrice de répondre à une question. Cassidy n’était pas réellement en colère, en matière de secret, toute cette histoire était plutôt minable et il n’y avait pas de quoi en faire un drame si Rosier était au courant. Si elle était en colère contre quelqu’un, c’était plutôt contre elle. Une fois n’était pas coutume, elle avait fait confiance à quelqu’un d’autre et voilà ce qu’elle y avait gagné. Première et dernière fois, à partir de dorénavant, elle s’en tiendrait à sa bonne vieille méthode : garder ses problèmes pour elle et se débrouiller toute seule. Elle regarda Achlys jurer que jamais, ô grand jamais, elle n’avait trahie la promesse faite à une amie, d’un air dubitatif. L’histoire était trop stupide et inintéressante pour en faire un scandale, alors Cassie se contenta de répondre avec un sourire ironique.

« Bravo Achlys, nous sommes tous très fier de toi. »

La partie suivait son cours, chacun répondant de plus ou moins bonne grâce, avec plus ou moins d’honnêteté aux questions qui lui était posées. Ce n’était pas aussi palpitant que Cassidy l’avait espérer,  soit personne ici n’avait de vilain secret, soit personne n’était encore assez saoul pour les révéler au grand jour. Elle penchait plutôt pour la seconde solution. Mais il y eut quand même quelques bons moments. Elle nota, pour plus tard, de demander sérieusement à Alice ce qu’elle trouvait de pas mal chez les Carrows, ça l’intriguait. Elle apprécia plus particulièrement la réponse de Niklaus à la question d’Astoria. C’était de bons souvenirs qu’évoquait le jeune homme. Cassidy se pencha vers et lui et lui murmura une autre question, rien que pour lui.

« La vérité ou un gage, tu as toujours la bougie empoisonnée ou tu t’en es servi ? »

La partie « vérité » du jeu commençait à s’essouffler, et Cassidy accueilli avec enthousiasme l’idée d’Evan de pimenter la soirée en passant à la partie « action. » Elle commençait justement à s’ennuyer, les bavardages n’avaient jamais été sa tasse de thé.  

Son enthousiasme retomba comme un soufflé quand elle constata la nature du gage qu’il lui donnait. Boire un verre de whisky pur-feu. Même petit, ça lui faisait tout, sauf envie. Elle n’avait jamais rien bu de plus fort que de la bièraubeurre, si l’on exceptait l’unique coupe de champagne de la soirée. Elle appréhendait un peu l’épreuve, mais hors de question de reculer, ça lui aurait fait trop plaisir. Elle fixa pendant un court instant le petit verre de liquide ambré, compta jusqu’à trois et l’avala d’une traite. Cassidy ne put retenir une grimace, c’était encore plus mauvais que ce qu’elle avait imaginé, amer et brulant. En termes d’expérience agréable, elle avait connu mieux.

« C’était crasse » commenta-t-elle en secouant la tête « mais bon, si c’était un exploit de boire ça, il y aurait une statue de mon père de trois mètres de haut sur le Chemin de Traverse. »

C’était maintenant à elle d’infliger un gage à l’un d’entre eux. Elle porta son choix sur Astoria, qui, à son goût, s’en était tirée bien trop facilement avec sa réponse digne d’une dinde de concours de beauté au tour précédent. Pas question qu’elle soit la seule à souffrir.

« Astoria, tu dois aller convaincre un adulte de te prêter sa baguette, et revenir nous la montrer. Tu pourras aussi la lui rendre si ça te chante, je te laisse le choix. »

Rien de bien méchant. Astoria avait le type même de la mondaine au sang-pur, elle n’aurait certainement aucun mal à convaincre quelqu’un, elle ne s’inquiétait pas pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 02/04/1986
    Âge du joueur : 31
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 163



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: rempli
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Adrian Rosier


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Lun 21 Aoû - 19:09

Il n'avait pas spécialement d'avis sur Hypérion Nott - il évitait ce genre de type, même s'ils avaient du se croiser dans quelques soirées communes (ou de nombreuses soirées communes). C'est le genre à se foutre de la gueule du monde, le genre à écraser les gens. Non merci, j'ai assez de Chapman pour ça. Mais il voyait bien ce que Tom ressentait. Pour connaitre bien sa cousine, Adrian l'avait toujours sue ambitieuse, mais pas méchante, et il lui semblait assez que la méchanceté gratuite était le genre de Nott.

"Elle en reviendra, mon vieux."
Il lui tapota gentiment l'épaule. "Ca reste Anne, c'est pas totalement devenu une étrangère. Enfin j'espère. En attendant, je doute que ça se passe bien entre vous si tu essayes de te battre avec Hypérion à chaque fois que tu le croises."

Depuis quand, lui, bourré, était-il devenu la voix du bon sens ? Aucune idée. Adrian ne releva pas et continua la discussion. Il se figea un instant quand Tom évoqua Juliet, mais n'eut heureusement pas besoin de répondre, une jeune fille, que Sally présent présenta comme sa filleule.

"Ah, t'es parrain, toi ?"
Il adressa un sourire à Achlys. "Enchanté, mademoiselle. Je ne sais pas si vous avez de la chance d'avoir Sally comme parrain. Il est gentil, mais il est comme moi, il cumule les ennuis. Vous m'avez l'air plus raisonnable que lui."

Ce n'était pas difficile. A nous voir, parfois, on dirait qu'on a encore tous quinze ans alors qu'on en a plus de trente. Et Tom qui insistait à propos de Juliet. Pour parfaire ce tableau merveilleux, voilà que Juliet entrait elle même. Adrian serra légèrement les poings en l'entendant parler de Drago. Petit con, il ne peut pas s'en empêcher. Il ne put, cependant, s'empêcher d'être ironique :

"Tu ne savais pas quoi, que j'étais là, ou que je connaissais d'autres gens que toi à cette soirée ?"


Il se leva et lui prit la bouteille des mains.

"Laisse, je ne voudrais pas t'empêcher de faire ta pause parce que je suis là, je l'apporterai à Drago. Sauf si ton style, ce sont plutôt les gamins blonds péroxydés."


Oui, il était vexé comme un pou, oui, c'était gratuit et immature. Merde, si je ne suis pas comme ça, je m'effondre à ses pieds en larmes et je la supplie, ce qui n'est pas non plus une bonne solution. Il lança à Tom qu'il repasserait, et retourna en salle, bouteille à la main. Il tapa sur l'épaule du Drago en question, et balança :

"Il parait que tu cherchais quelque chose de plus fort, cousin ? Laisse moi donc boire avec toi, on mérite tous les deux d'oublier deux trois choses. Toi, pour commencer, les serveuses sang mêlées et merlinistes." A nouveau, on aurait pu croire qu'il allait le cogner. Qu'il allait dire que Juliet était à lui, et que ce n'était même pas la peine d'y penser. Mais repartant d'un grand rire, il lui servit un verre plein de whisky et vida le sien d'un coup. "Ca ferait mauvais genre, nan ? Sacré Drago, hein, alors qu'il y a toutes les sang pures de l'univers. "

Il était définitivement ivre mort. Et si Malefoy ne comprenait pas, il était foutu de devenir plus clair, et aussi clairement plus violent, parce qu'après tout, une soirée sans bagarre et où il ne se faisait pas jeter d'un bar, ce n'était pas une vraie soirée.

____________________________________

To the edge of the void


By Com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre de Force Puriste ;; Assistante à la JM
    | Membre de Force Puriste ;; Assistante à la JM
    avatar
    Date de naissance du joueur : 01/01/1988
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 05/08/2017
    Parchemins postés : 151



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Astoria Greengrass


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Lun 21 Aoû - 22:18


Tant que le jeu consistait à répondre à des questions, Astoria ne s'était pas trop inquiétée : elle estimait être en mesure de se dérober en cas de besoin, quelle que soit la question posée. Seulement, sans consulter personne, la règle du jeu semblait avoir soudain changé et chacun était libre d'imposer un gage sans la moindre alternative permettant d'y échapper. Beaucoup moins à l'aise avec cette perspective, Astoria s'apprêtait à s'excuser et à quitter le cercle quand, manque de chance, Cassidy choisit de lui attribuer l'action suivante.

Le gage choisi laissa Astoria un peu perplexe : une baguette n'était pas un objet qui se prêtait. Il était même considéré comme grossier de demander à emprunter la baguette de quelqu'un s'il ne s'agissait pas d'un proche. De fait, s'acquitter de ce gage ne serait pas très compliqué, mais les options d'Astoria étaient limitées. Le plus sûr serait de demander à Daphne : au pire, sa soeur lui demanderait comment elle s'était laissée entraîner à des gamineries pareilles, mais elle lui prêterait sa baguette sans difficulté. Mais le plus tentant serait de demander à Drago. Astoria avait parfois du mal à juger où en était leur relation, et que son fiancé accepte ou refuse, au moins elle aurait obtenu une indication quant au degré d'intimité qu'il autorisait à ce stade.

Voyant finalement moyen de tirer parti du gage imposé, la jeune Greengrass acquiesça donc avec un nouveau sourire.

« Très bien, je pars donc me mettre en quête de cette baguette ! »

Elle inclina légèrement la tête puis s'éloigna à la recherche de Drago. Elle songea brièvement que le tour de jeu allait être perturbé puisqu'elle ne pouvait pas relancer avant d'avoir accompli sa tâche, mais après tout, le jeu ne suivait déjà aucune règle alors elle ne doutait pas qu'ils trouveraient le moyen d'enchaîner. D'ailleurs, peut-être que Cassidy avait justement souhaité qu'elle s'éloigne afin de pouvoir continuer à jouer en ne gardant que ceux qu'elle connaissait le mieux.

Il lui fallut quelque temps pour repérer Drago, même si heureusement la teinte caractéristique de la chevelure Malefoy l'y aida. En s'approchant, elle réalisa que la discussion dans laquelle il était engagé semblait assez peu cordiale. Même, son interlocuteur semblait accusateur. Et il était passablement éméché, cela risquait de dégénérer. Préférant ne pas s'attarder dans l'immédiat sur la nature des accusations en question, Astoria allongea ses derniers pas pour rejoindre plus rapidement son fiancé, et interrompit la discussion.

«  Drago, je te cherchais ! Ne m'avais-tu pas promis une danse ? »

Elle adressa un sourire amical à l'autre jeune homme, qu'elle ne connaissait pas personnellement mais croyait pouvoir identifier comme un Rosier. Avec un peu de chance, même saoul comme il l'était, les bonnes manières Sang-Pur étaient suffisamment ancrées en lui pour qu'il ne poursuive pas cette scène en présence de la fiancée de l'homme qu'il accusait de draguer les serveuses.

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    avatar
    Date de naissance du joueur : 19/12/1996
    Âge du joueur : 21
    Arrivé sur Poudnoir : 16/09/2016
    Parchemins postés : 361



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
    Ma résistance magique est de: 12PV
    Drago Malefoy


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Lun 21 Aoû - 22:37


Au moins, cette serveuse faisait son job correctement et savait comment se comporter avec un Sang-Pur. Qu'elle apprécie ou non se faire accoster par Drago, elle ne laissa rien paraître et lui répondit avec professionnalisme. Il leva un sourcil, étonné de voir que la demoiselle avait en réalité un métier un peu plus respectable que serveuse, au moins Adrian avait des connaissances qui ne raclaient pas trop le fond du panier. Drago lui fit un signe de tête satisfait lorsqu'elle s'éloigna pour rejoindre les cuisines, à la recherche de son alcool. En attendant, il termina sa coupe de champagne et la déposa sur un plateau qui passait par là, réfléchissant à la suite de la conversation. Avec un peu de chance, il pourrait découvrir quelque chose sur Betty qui la ferait virer de la soirée. De loin, il la toisait, il la ferait tomber.

Entendant les portes se refermer derrière quelqu'un du côté des cuisines, Drago se retourna, et lança un regard dérouté à Adrian, qui arrivait droit sur lui. Essayant de bredouiller quelques mots, ce fut le cousin qui prit la parole, brusquement et d'une bonne petite tape dans l'épaule. Les servant copieusement du whisky de Fawley, Drago n'osa pas dire à son cousin qu'il avait sans doute déjà bien assez bu comme ça. Il ricana nerveusement, serrant son verre et n'osant pas trop faire un geste. Il sentait Adrian crispé et ivre, ce qui n'était généralement pas un bon mélange le connaissant. Pourquoi était-il comme ça déjà ?

    ▬ Ouais, nan t'as raison, on est mieux entre nous. Qui voudrait d'une serveuse de toute manière ?


Il pensa un instant à Athénaïs, à qui l'étrange description d'Adrian convenait parfaitement. Et dans ce cas précis, il devrait certainement l'oublier. Il n'avait aucun intérêt à courir après elle, surtout si c'était pour se faire snober de cette manière. Il attendait sa lettre depuis trop longtemps, à quoi bon persévérer. Et par cette occasion, il se dit qu'il ferait mieux de passer également à autre chose concernant Betty. Tant pis pour cette garce, il trouverait bien un moment pour la faire trembler une autre fois. Ce n'était jamais l'occasion qui manquait de tacler un Merliniste.

Levant son verre, il espéra qu'en trinquant avec Adrian et le divertissant un peu, il le calmerait. Il lui connaissait l'alcool mauvais, et autant que cela ne se retourne pas contre lui. C'est à cet instant qu'Astoria revint vers lui, avec une question qui tomba à point nommé.

    ▬ Oh, Astoria, nous parlions justement de toi tout à l'heure. Je te présente officiellement mon cousin, Adrian Rosier. Adrian, ma fiancée, Astoria Greengrass. Il reporta son attention sur la question de la jeune femme, avec un grand sourire. Une danse, avec grand plaisir. Ta présence commençait à me manquer. Pardonne moi Adrian.


Drago tendit son verre encore plein à son cousin, ça lui donnerait une occasion de plus de picoler, tant qu'il le faisait loin de lui. Il bénissait l'arrivée d'Astoria, aussi prit-il sa main pour l'amener sur la piste de danse. Il soupira de soulagement, il évitait une quelconque discussion gênante avec Adrian.

    ▬ Je crois que je dois te remercier, Adrian me semblait nerveux, pour une raison que je ne comprends pas. Tu t'amusais bien avec les jeunes ?


Il préféra reporter la discussion sur autre chose, cela lui permettrait peut être d'oublier tous les petits incidents de cette soirée. Parfois, se contenter d'Astoria lui faisait le plus grand bien. Il devrait peut être songer à faire ça plus souvent.
© Imaginary pour Epicode

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 147



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Lun 21 Aoû - 23:01

Adrian Rosier. Décidemment, Alexa entendait beaucoup trop parler de lui en ce moment. Et toujours avec un raport avec Jule. Le moins que l'on pouvait dire, c'était que la jeune femme n'était pas ravie de tout ça. Sans rien dire, elle regarda Betty "accueillir" le Mangemort, et écouta la réplique de ce dernier, fronçant les sourcils.

- Si par "bas du plafond" vous voulez dire "véridique", en effet, vous devez pas être assez saoul pour pouvoir supporter, souffla alors la jeune femme, remplaçant sa coupe de champagne, ignorant presque la personne à laquelle elle s'adressait.

Non mais. Alexa n'allait pas laisser ce Mangemort insulter Betty en restant les bras croisés, si ?

Une fois parti, Alexa reporta son attention sur Jule, qui esquiva la conversation.

- J'ai une petite idée de ce dans quoi je m'embarque, déclara Alexa, un sourire aux lèvres. Mais je pense qu'on peut s'attendre à tout avec Betty, non ?

Jule tenta ensuite de l'appaiser un peu et, alors que la jeune femme allait répondre, un des gaillards de la sécurité vint faire un contrôle. Betty mentit avec aplomb et Alexa n'eut rien d'autre à faire que de siroter son verre en paraissant aussi sûre que l'était la brune. Finalement, le gars fit demi-tour en pestant, puis Betty s'éclipsa à son tour, après un petit geste d'affection. Alexa ne savait pas où elle allait, mais elle aurait parié n'importe quoi que Malefoy allait le sentir passer.

Une fois seule, Alexa soupira et balaya la salle du regard. Cette soirée pouvait être une bonne occasion pour glâner quelques informations au fil des discussions... Alors que la jeune femme allait se lancer dans cette recherche, un homme apparut devant elle et un sourire étira instantanément ses lèvres.

- Owain ! Mais moi non plus je pensais pas te croiser ici ! Oh, c'que je suis contente de te revoir moi aussi ! Désolée, je n'ai pas eu le temps de passer à la librairie, j'étais très prise en ce moment ! Tu vas bien ?

Et puis, tout à coup, il y eut un grand fracas de verres. Alexa repéra rapidement la source de ce bruit et vit alors l'ami de Betty qu'elle avait croisé en début de soirée, et en bien mauvaise position.

- Bon sang... Et tous ces abrutis qui se marrent sans même chercher à l'aider, soupira Alexa, l'air amer. Tu m'excuses un instant Owain ? Je pense que mes compétences de Médicomage vont être utiles à quelqu'un d'autre que toi aujourd'hui, ajouta-t-elle en faisant un sourire au libraire. Je te retrouve un peu plus tard.

Avant de partir, Alexa fut prise d'une soudaine inspiration et enlaça Owain. Elle l'aimait vraiment bien, et elle trouvait que c'était le genre de personne à qui on pouvait faire des câlins sans problèmes. Puis, ensuite, elle traça jusqu'aux cuisines, où elle avait vu plusieurs personnes s'engouffrer. Elle entra au même instant où Adrian Rosier sortait, et elle lui lança un regard peu amène, sans rien dire.

- Eh ben, ça en fait du monde pour la cuisine, déclara-t-elle alors en entrant. Désolée de venir squatter aussi, mais vu ce qu'il vient de se passer, je me suis dit que je serais davantage utile ici. Quelqu'un a besoin des services d'une Médicomage ? demanda-t-elle en se tournant vers Tom. Tiens, bonjours, ajouta-t-elle en voyant Achlys.

Et une réunion de Sang-Mêlés, une !

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Poufsouffle ;; 5ème année

| Poufsouffle ;; 5ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 19/12/1996
Âge du joueur : 21
Arrivé sur Poudnoir : 28/10/2016
Parchemins postés : 230



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Achlys Kaustas-Deketh


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Lun 21 Aoû - 23:20



Loin des jeunes, Lys préférait presque se retrouver dans les cuisines en compagnie de son parrain. Entre Cassidy qui ne lui ferait sans doute plus jamais confiance, Evan qui la détestait presque, Elena qui ne valait pas mieux qu'une vipère et ce jeu idiot, Achlys était mieux loin d'eux. Un peu plus, et on l'obligerait à faire un gage idiot qui terminerait de l'humilier. Elle finirait par rester enfermée dans sa chambre et n'en sortirait plus jamais.

La présence de Tom était hautement plus agréable, malgré son nez en sang et son agacement de la situation. Elle lui rendit son embrassade, ravie de le voir, même dans cet état. Elle acquiesça à sa question sur les examens, elle s'était débrouillée pour réussir où il fallait, son avenir n'était pas encore en danger. Elle se tourna vers Adrian, curieuse.

    ▬ Enchantée de même. Au moins, je ne m'ennuie jamais avec Parrain ! se mit-elle à rire. Rosier vous dites ? Vous êtes de la famille d'Evan alors, c'est un... enfin, comme Alice, ils sont présents à la soirée, se retint-elle à temps, ne sachant trop quoi dire, si Evan était un ami ou non, de toute manière elle ne savait plus très bien. Elle fronça les sourcils, préférant revenir sur la conversation de Tom et reprenant son sourire,  balayant gentiment sa main de ses cheveux. Hé, j'ai plus huit ans ! Fais quand même gaffe de pas te mettre dans les ennuis ce soir. Oui, Marraine est dans le coin, je l'ai croisée à l'instant.


Elle se mit à rire quant à sa remarque sur les Sang-Purs. Elle avait beau être amie - ou du moins, elle espérait l'être toujours - avec un certain nombre d'entre eux, elle admettait volontiers qu'ils pouvaient avoir leurs humeurs. Elle était Merliniste dans l'âme, après tout.

Juliet choisi d'entrer à ce moment là, ne remarquant que la présence de Tom. Lys assista sans rien dire à l'échange qui suivit, puis au départ d'Adrian. Cependant, elle n'avait pas manqué l'information principale.

    ▬ Par Malefoy, sérieux ? Ça craint ! Se moqua-t-elle gentiment de sa marraine. Pas parce qu'il est fils de Ministre qu'il est devenu moins con, j'te raconte pas le nombre de colles qu'il m'a filés sans raisons en première année. Elle échangea un regard avec son parrain et sa marraine, leur parlant d'Adrian, maintenant qu'il était parti. Je savais pas que vous fréquentiez les Sang-Purs tous les deux. Enfin, si Adrian est sympa comme Evan, ça devrait...


Elle s'arrêta, plus très certaine de pouvoir finir sa phrase. Son estomac se tordit en pensant au Serpentard. Quelque chose ne tournait pas rond entre eux, ils allaient bien finir par devoir en parler. Ils furent interrompu par l'entrée d'une femme que Lys ne connaissait pas, mais apparemment venue pour soigner Tom. A la bonne heure, encore une personne sympathique, aussi la salua-t-elle avec bonne humeur. C'était décidément plus reposant d'être ici plutôt qu'avec les autres, au moins elle n'avait pas à supporter toutes les tensions qu'elle avait causées.
© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/03/1988
    Âge du joueur : 29
    Arrivé sur Poudnoir : 03/02/2017
    Parchemins postés : 294



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Betty Holmwood-Black


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Lun 21 Aoû - 23:48

Betty prit deux coupes de plus sur le plateau que portait Tom. Il avait l’air lourd, et elle était d’humeur à rendre service. Elle évoqua sa récente rencontre avec la sécurité, en plaisantant. 

« Pour l’instant ça va, ils pensent que je suis May Shafiq et Alexa Bételgeuse Black, la cousine de Malefoy. Tant qu’ils cogitent pas trop, je dirai qu’on est tranquille. Mais merci pour l’offre. »

Elle lui adressa un sourire compatissant, tandis qu’il reprenait le travail.

Un bruit de verre brisé se fit entendre dans toute la salle. Ah, enfin, une bagarre. Betty n’avait jamais pu considérer une soirée comme réussie si personne ne cassait une chaise sur le dos de quelqu’un. Elle s’approcha d’un pas sautillant, pour voir lequel de ces sang-pur aviné avait décidé de mettre sur la gueule de l’autre parce qu’il lui avait marché sur le pied ou poliment conseillé d’aller manger ses morts. Avec un peu de chance elle aurait même pu entrer dans la danse. Elle ne s’était pas battu dans un bar depuis sa soirée à Loutry-Ste-Chaspoule avec Alexa. Bon, elle avait collé une avoinée à un type qui avait essayé de lui toucher les seins sans sa permission l’autre soir. Mais si le type s’enfuit la queue entre les jambes alors que vous l’avez à peine effleuré, ça peut pas réellement s’appeler une bagarre.

Malheureusement, la bagarre en question tenait juste de l’accident de service. À en juger par le déroulé des événements quand elle arriva sur les lieux du drame. Le malheureux Sally venait d’éclabousser le beau costume à trouze milles gallions d’Hypérion Nott. Sale histoire, et vu la réputation du directeur de la Gazette, elle jugea plus prudent de ne pas intervenir. Sous peine de rendre les choses encore plus compliquée pour Tom. Betty était extrêmement impulsive, mais elle essayait toujours au maximum d’éviter les situations où sa grande gueule mettrait les autres dans une position inconfortable.

Heureusement, la situation se régla sans éclat, hormis de verre et éventuellement le nez de Tom. Et peut-être aussi son égo quand il fut renvoyé comme un malpropre sous le nez d’Anne. Betty essaya de le rattraper pour lui remonter le moral. Mais il avait filé en direction des cuisines avant qu’elle n’en ait le temps.

Bon, puisque que c’était râpé comme les boules de Salazar pour la bagarre, elle se sentait en forme pour une petite danse. Elle vida ses deux coupes de champagne, et se mit en quête d’Alexa. Pas de chance pour Betty ce soir, pas de baston à se mettre sous la dent, et sa cavalière semblait avoir disparue. Ça se trouve c’était un de ces fils de cognard au sang-pur qui la lui avait chouravée ? Les salauds. Plus de trace de Juliette non plus. Elle se retrouvait donc seule comme une vieille chaussette.

La briseuse de sort ne pouvait plus compter que sur la seule personne qui ne l’avait jamais trahie, ou si peu, l’alcool. Elle ramassa deux coupes de plus sur un plateau qui passait. On pouvait dire ce qu’on voulait d’Hypérion Nott, c’était certainement un connard, mais il savait recevoir, elle n’avait pas eu le gosier sec depuis qu’elle était entrée. Puis elle fila vers la sortie du restaurant.

Une fois dehors, elle alluma une cigarette et sorti sa montre de sa poche. Il n’était pas si tard, elle aurait encore le temps de passer à la maison, vérifier qu’Orion vivait encore, et péter les roustons à Al. Le temps de finir ses deux verres, et elle rentrait chez mémé.

____________________________________
HOLMWOOD IS THE NEW BLACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 28
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 544



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Jeu 24 Aoû - 15:04

Quand elle avait parlé à Adrian de rester amis, elle était persuadé qu’elle envisageait de rester en plus ou moins bons termes. Enfin, autant qu’on pouvait l’être avec un mangemort quand on était un membre de l’Ordre. Se faire humilier en public devant sa filleule et le parrain de celle-ci n’entrait pas vraiment dans ce qu’elle appelait “ rester en bon terme” nul doute qu’Adrian allait devoir revoir ses notions élémentaires d’anglais. En attendant, elle resta interloquée par tant d'agressivité. Peu désireuse de faire une scène devant Acshlys, elle tenta de calmer le jeu comme elle pouvait.

- Arrête de tout prendre comme ça. Je ne disais pas ça contre toi.

Autant essayer de faire entendre raison à un hippogriffe quand il était offensé. Impossible, mieux valait s’écarter sans quoi on risquait de prendre un coup. Cela dit, même si elle le cachait bien, elle était sincèrement blessée par les commentaires du mangemort. Certes, elle lui avait dit ce qu’il n’avait pas envie d’entendre, mais elle l’avait fait sans méchanceté. Lui la blessait gratuitement. Il lui prit la bouteille des mains par surprise et se dirigea vers la sortie de la cuisine. Il sentait l’alcool et Juliet voyait bien qu’il avait trop bu, mais elle refusait de le laisser partir sans rien dire. Les dents serrées, elle le suivit un peu plus loin et attrapa son bras. Furieuse, elle lui parla à voix basse pour ne pas que Tom et Lys l’entendent :

- Tu es injuste, ce n’est pas parce que ce que je t’ai dis ne te plaît pas que tu me dois me faire passer pour une pauvre fille qui saute sur le premier sang pur qu’elle croise. En particulier devant ma filleule, j’attends des excuses quand tu auras désaoulé ou je te jure que je ne t’adresse plus la parole.

Retournant vers Tom et Lys, elle accueillit Alexa qui rentrait avec plaisir.

- Tu as bien fais, tu seras sans doute plus compétente que moi pour arranger le nez de Thomas.

Se tournant vers sa filleule, elle dit sévèrement :

- Je ne fréquente pas les sangs purs à moins que ça ne soit inévitable. Crois-moi, c’est mauvais pour la santé.

Nul doute qu’il y avait un peu d’amertume, dans sa phrase. Elle se sentait vraiment mal et elle avait besoin d’air. Elle ne voulait pas le montrer pour ne pas inquiéter Alexa et la petite, aussi trouva-t-elle une porte de sortie rapidement.

- Thomas, je vais en profiter pour aller fumer dehors puisque vous êtes en bonne compagnie. Elle fit un sourire à Alexa et Lys qui se voulait sincère. Je reviens rapidement.

Jule sortit de la cuisine et traversa la salle en trombe, faisant son possible pour ignorer Adrian. Drago Malefoy était en train de danser avec sa fiancé, elle s’excuserait plus tard d’avoir laissé Adrian apporté le whisky. Dehors, elle retrouva Betty, une cigarette dans, deux coupes dans une autre. Jule, s’appuya contre le mur et rafla une coupe avec autorité et alluma sa propre cigarette. Elle avala l’alcool d’un seul trait, toussant un peu et ferma les yeux, s’appuyant sur le mur.

- Tu veux que je te dise, c’est une putain de soirée de merde.

Encore un peu, elle en avait les larmes aux yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Serpentard ;; 7ème année

| Serpentard ;; 7ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 25/09/2015
Parchemins postés : 262



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Niklaus Schulz


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Jeu 24 Aoû - 15:58

- Pas ton style ? Merde, je ne sais pas si je vais m’en remettre Rosier. Moi qui pensais que toi et moi on était parti pour une grande histoire d’amour. Il se tourna vers sa copine et ajouta avec un sourire en coin : Ne sois pas jalouse, il y a des choses qu’on ne peut pas contrôler.

En réalité, il était aussi attiré par Evan que par les chaussettes de son père, mais il prenait plaisir à le vanner. L’inverser était sans doute vrai et les deux serpentards s’entendaient à présent nettement mieux que quelques mois auparavant.

La partie d’action et vérité battait toujours son plein, il sentait pourtant bien qu’il y avait quelque chose de plus la dessous. Les vieiles rancoeur ressortaient, des conflits se créaient, ça avait quelque chose de passionnant pour celui qui n’était pas concerné. Il eut presque de la peine pour la pauvre petite Poufsouffle qui semblait être devenue la cible de la colère de Cassidy, mais ne fit rien pour la défendre. Dans le fond, il jugeait que ce n’était probablement pas une raison de se prendre le chou avec une amie, mais il n’était pas là pour jouer au bon samaritain. Il gardait le peu de gentillesse qu’il avait pour la Gryffondor, pas pour les autres. Il rit à la question qu’elle lui souffla et se pencha vers son oreille pour murmurer :

- Gage, évidemment. Qui sais, tu auras ta réponse quand tu viendras chez moi !

En réalité, il ne l’avait pas encore utilisé. Manque d’occasion, mais justement, il était curieux de le faire. Il hésitait à proposer à Cassidy de trouver une victime avec lui. Il n’était pas encore sûre qu’elle soit d’accord avec ce genre de chose. La soirée commençait à se faire plus calme, les gages demandés n’étaient pas très excitant. Cassidy ayant bu son verre, Astoria était partie en quête de sa baguette mais ne revenait pas.

- Tu as été trop gentille avec elle. Il la montra du doigt dans les bras de Drago. Regarde, elle n’est pas prête de revenir. Du coup, ça laisse un gage pour Elena tiens. Il lui tendit un verre et décida d’être galant puisque Cassidy semblait en vouloir à Aschlys, c’était son anniversaire après tout. Verse ce verre sur la personne de ton choix. Il s’approcha de la jeune femme et chuchota avec un sourire. Je l’ai vue partir près des cuisines si tu la cherches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 02/04/1986
    Âge du joueur : 31
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 163



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: rempli
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Adrian Rosier


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen Jeu 24 Aoû - 18:29


Quel magnifique connard il faisait. Mais Adrian ne s'en rendait pas compte. Il était au-delà de ça, vraiment. La perspective de se battre avec quelqu'un lui semblait sympathique sur le moment, et Drago lui semblait le mériter. Ou à défaut, il méritait amplement la frousse qu'il était en train de lui coller. Mais voilà que ledit Drago était secouru par sa fiancée, diable, il allait perdre une occasion de s'amuser. Avec ce qui lui restait de conscience et de sens de la politesse, il réussit à saluer à peu près dignement la jeune femme d'un mademoiselle Greengrass encore à peu près clair et intelligible, avant de s'éloigner, ayant récupéré le verre plein de Drago à la main, content de lui. Il le vida d'un trait, observant ce beau monde qui dansait, et décida qu'il en avait assez vu.  Il songea aussi à s'excuser, parce que vraiment, si on y songeait bien, c'était assez gratuit, ce qu'il avait dit à Juliet. Il se faisait l'effet d'un parfait connard, absolument inutilement jaloux et qui plus était, ce qui n'arrangeait rien, alcoolique et gênant. Je vous jure que j'essaie, souvent, d'être pardonnable, de ne pas faire ça. Et pourtant. Il y a des moments où la colère a raison de moi. Il supposait qu'il y avait une certaine forme de satisfaction dans l'amertume. Il avait beau être ivre mort, il se rendait bien compte que le connard, c'était lui, et que Juliet n'avait fait que ce qu'elle avait pu.  C'était un jugement sans concession sur son attitude, même s'il le gardait pour lui. Je suis dur avec moi-même. Mais est-ce qu'il ne vaut pas mieux l'être avant que quelqu'un n'utilise ça contre vous ? Avant que quelqu'un ne vous brise le cœur ?

Il retourna vers les portes, décidé à sortir, mais Juliet le rattrapa à ce moment là. Il ne savait plus quoi dire. Sur le moment, simplement qu'il était désolé, mais les mots n'arrivaient pas à sortir, rien du tout. Trop bourré pour ça, t'es fini, mon pote.

« Mais, je... »
Trop tard, elle était déjà partie : « Jule...ah, fais chier. »

Il ne voyait pas quoi dire d'autre, quoi faire d'autre. Il fallait qu'il réfléchisse. Et pour ça, il fallait qu'il sorte de cet endroit, trop bruyant, trop passant. Il vit la jeune femme sortir, résolut de l'éviter pour le moment, il ne ferait qu'aggraver les choses. Ignorant le reste du monde, il repassa par les cuisines, lançant un bref au revoir à Tom, ignorant Alexa et Achlys. Il titubait légèrement, mais ça allait. Une fois dehors, il se mit en route d'un pas hésitant, manqua de se viander, se releva, continua.

Il n'y avait rien à faire. Il avait simplement envie d'être seul et de pleurer et d'être en colère contre lui même. Ce n'était pas un plan génial, mais il avait l'avantage de la simplicité et d'une longue tradition.

____________________________________

To the edge of the void


By Com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Interlude || Sweet Seventeen

Revenir en haut Aller en bas

Interlude || Sweet Seventeen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Le Sabot de Bacchus
-