POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Rose Nasreen Shafiq

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Professeur de Sortilège ;; Mangemort
    | Professeur de Sortilège ;; Mangemort
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/03/1988
    Âge du joueur : 29
    Arrivé sur Poudnoir : 06/08/2017
    Parchemins postés : 219



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Pr Rose N. Shafiq


MessageSujet: Rose Nasreen Shafiq Dim 6 Aoû - 12:33


Rose Nasreen Shafiq


Identity



Mon nom  est Rose Nasreen Shafiq. J'ai 32 ans. Je suis originaire de Brighton où j'ai vu le jour le 15 novembre 1968. Je suis actuellement mariée. J'ai étudié à Gryffondor, où j’ai été préfète et je travaille comme Mangemort / Professeur de sortilèges Je suis de sang pur. Ma baguette fait 29,7 cm, bois de rose et crin de sombral et mon patronus est un tigre .Enfin, on dit que je ressemble à M.I.A.

We know who you are...


♦ Famille : Rose est l’unique fille et héritière d’Anthony et Sabira Shafiq. Son père est un homme d’affaire, à la tête d’un empire immobilier, et sa mère est une ancienne joueuse de quidditch, qui travaille désormais au département des jeux et des sports magiques. Ambitieux, brillants, mondains, et menant chacun une carrière pleine de succès, ils n’ont pas grand-chose en commun avec leur fille. Ils aiment passionnément Rose, mais ont souvent été désappointés devant son incapacité à accomplir quoique ce soit. Lorsqu’ils constatèrent, non sans dépit, qu’elle n’arriverait jamais à rien par elle-même, ils décidèrent de lui faire faire rapidement un bon mariage. Et avec une dot conséquente, ils n’eurent aucun mal à trouver un jeune homme respectable à qui refourguer leur godiche de fille. Le pigeon idéal prit la forme de Riyadh Shafiq, cousin au Xième degré, issue d’une branche mineure et minable de la famille Shafiq, et en quête d’une fortune et d’un statut social, afin de redorer son image et de servir ses ambitions. Il pensait avoir fait une bonne affaire, une jolie petite femme, riche et bien née, mais a rapidement déchanté lorsqu’il comprit que Rose était aussi bien adaptée à la vie qu’un couteau à la purée. Le deal était trop beau pour être vrai. Riyadh aime-t-il sa femme ? Oui, comme on aime son chat, il ne la trouve pas bien intéressante, mais il est content de la retrouver à la maison en rentrant le soir. Au début de leur mariage, il a bien essayé de s’intéresser à elle et d’en faire quelque chose, en la faisant entrer avec lui chez les Mangemorts, puis a finalement baissé les bras, Rose étant une irrécupérable empotée. Séducteur et volage, il a de nombreuses maîtresses, mais fini toujours par revenir vers sa femme. En dix ans de mariage, on s’attache, mais surtout, les parents Shafiq avaient prévu un contrat de mariage en béton armé, plus de Rose, plus de fortune, plus de statut du sang, retour à la case moins que rien. Non, il ne touchera rien non plus si elle meurt prématurément. Si au moins ils avaient des enfants, mais même ça elle ne semble pas capable d’y arriver. Et Rose dans tout ça ? La jeune femme est folle amoureuse de son mari, Riyadh est le prince charmant dont elle avait toujours rêvé. Beau, gentil, brillant, talentueux, il est l’étoile de sa vie, et elle lui est entièrement dévouée. Elle a une confiance aveugle en son mari et le suivrai n’importe où. En bref, c’est un couple idéal, pour l’un d’entre eux au moins.

♦ Avis sur la situation actuelle :  « Bien sûr qu’il faut confisquer la baguette des né-moldus, et les chasser. Il est impossible de naître sorcier en ayant deux parents moldus, totalement impossible. Des usurpateurs, voilà ce qu’ils sont, des voleurs qui veulent s’approprier un savoir sur lequel ils n’ont aucun droit. C’est pour cela que le bureau des Mangemorts est une nécessité, nous agissons pour le plus grand bien, pour protéger la société sorcière de ce fléau. L’Ordre du Phénix n’est qu’une bande d’agitateurs, qui veulent jeter aux orties des siècles de tradition, ils sont une menace, au moins aussi grande que les sang-de-bourbe. Si ce n’est plus, quand on pense que certains de leurs membres sont issus de nos plus anciennes familles, c’est à vomir. Il faut écraser cette vermine, c’est le seul moyen de nous protéger, nous sorciers. » À défaut d’avoir son opinion propre, Rose à au moins le mérite d’être un excellent perroquet, et de pouvoir répéter mot pour mot les paroles de son mari. Ce discours ne diffère de toute façon pas de ce qu’elle a entendu pendant toute son enfance. On lui a toujours appris que les sang-purs étaient supérieurs aux autres sorciers, et que les sang-de-bourbes n’en étaient pas réellement, et qu’en tant que sang-pur il était de son devoir d’œuvrer pour le bien de monde sorcier. Alors, quand son époux lui a proposé de rejoindre les rangs de Mangemorts, elle a naturellement accepté, puisqu’il pensait que c’était ce qu’il y avait de mieux à faire. Bien sûr que c’est une bonne chose de servir le seigneur des ténèbres, puisque Riyadh le dit, pourquoi penserait-elle le contraire ? En politique comme pour le reste, Rose s’en remet totalement à l’avis de son mari, et le suis aveuglement, il est tellement brillant.

♦ Informations : Timide ♦ Maladroite ♦ Travailleuse ♦ Étourdie ♦ Passive ♦ Secrète ♦ Patiente ♦ Manque de confiance en elle ♦ Discrète ♦ Ne comprend pas le second degré ♦ Anxieuse ♦ Rêveuse ♦ Dévouée ♦ Gaffeuse ♦ Émotive ♦ Résiliente ♦ Pleine de bonne volonté.

crazyoilmachine pour Poudnoir




We know your story...



Septembre 1980


Des cris, des bousculades, une joyeuse agitation animait le quai 9 3/4 de King’s Cross, les élèves étaient surexcités à l’idée de retourner à Poudlard. Ce qui n’était pas le cas de Rose, loin d’être enthousiaste, la petite fille pleurnichait, désespérément accrochée à la robe de sa mère. Pourquoi ses parents l’envoyaient-ils dans cette affreuse école à l’autre bout du pays ? Elle n’avait aucune envie d’y aller, et aurait largement préféré rester à la maison, en compagnie de son papa et de sa maman. Ses parents avaient bien essayé de la préparer en douceur à cette rentrée, sachant quelle enfant terriblement émotive elle était. Et si Rose avait fait bonne figure les jours précédents, prenant sur elle pour ne pas décevoir ses parents, une fois face au train qui devait l’emporter, loin de la sécurité du foyer familial, c’était trop pour elle, elle ne pouvait pas empêcher ses larmes de couler.

Son père s’agenouilla et la prit par les épaules. Rose était une enfant timide, peureuse et pleurnicharde, mais pleine de bonne volonté, pour qui savait la prendre. Il essuya les larmes de sa fille et lui parla doucement.

« Rose, cesse de pleurer. On va faire un marché, tu essaies Poudlard jusqu’à Noël, et si vraiment c’est insupportable on trouvera une autre solution, d’accord ? »
« C’est promis ? »
demanda la petite fille, en reniflant bruyamment.
« Sur mon sang, promis. »

Rassurée par ses paroles paternelles, Rose grimpa à bord du Poudlard Express, non sans rappeler à ses parents de lui écrire tous les jours. Puisqu’elle serait de retour dans les jupes de sa mère à Noël, elle allait survivre jusque-là. Ses parents regardèrent le train qui emportait leur fille unique s’éloigner, avec anxiété.

« Tony, j’ai l’impression qu’on vient de jeter notre fille en pâture aux trolls »
« Mais non, Poudlard va l’endurcir, tu verras, on la couve trop à la maison. »


Septembre 1985

Rose arpentait les couloirs, son insigne de préfète, tout neuf, fièrement épinglé sur sa poitrine. Elle avait été étonnée de le recevoir, préfète, alors qu’elle n’était même pas certaine que les professeurs soient conscient de son existence. Mais après tout, pourquoi pas, Rose était une élève sérieuse, travaillant dur en classe, et respectant toujours scrupuleusement le règlement. La pauvre fille s’était rongée les sangs pendant des jours, elle était persuadée que c’était une erreur et que le professeur McGonagall le lui reprendrait à la rentrée. Mais non, c’était bien elle qui avait été choisie. C’était bien la première fois qu’elle se retrouvait ainsi dans la lumière, c’était un sentiment inhabituel, mais elle ferait de son mieux pour se montrer digne de cet insigne.

« Hey, quatre-épices, regarde par là ! »

Pendant qu’elle tournait la tête pour voir qui l’interpellait, un élève en profita pour la bousculer et faire tomber ses livres, avant de s’enfuir en glapissant. Rose se contenta de soupirer et de ramasser ses affaires. C’était une élève douce et discrète, une cible de choix pour les petits voyous dans ce genre.

« Mais lâche-moi, espèce de grand malade ! »
« Non, tu vas venir par là et t’excuser. »


En relevant la tête, elle eut la surprise d’apercevoir Riyadh Shafiq, un Serdaigle de septième année, et le fiancé que ses parents avaient choisi pour elle. Plus étonnant encore, il traînait par le col le garçon qui l’avait bousculé un peu plus tôt.

« Excuse-toi, maintenant. »
« Des excuses pour cette gourdasse ? Non je crois pas. »
« Très bien, alors elle te donne une retenue. »
« Riyadh, je ne crois pas que... »
« Rose, tu es préfète, alors tu donnes une retenue à ce crétin. Maintenant file, ou tu vas être en retard en cours. »
« D’accord Riyadh, comme tu veux. »


Elle s’éloigna, des étoiles plein les yeux. Elle avait une chance incroyable, son fiancé était si fort, si gentil, si juste et si sûr de lui. Il faudrait qu’elle se dépasse pour qu’il soit fière d’elle. En plus elle venait de donner une retenue à un imbécile, ça ferait réfléchir les autres. Pendant que Rose filait vers son cours, Riyadh tenait toujours fermement le col de l’autre, et l’entraîna vers le placard à balais.

« Toi le bourbeux tu viens avec moi, on va causer. »

Août 1990

Enfin, après cinq longues et interminables années de fiançailles, Rose allait enfin épouser son prince charmant. La jeune femme était surexcitée, courrait partout pour régler les derniers détails, et provoquait mille catastrophes en même temps. Si sept années passées à Poudlard l’avait rendue un peu moins timide et un peu moins pleurnicharde, elle était toujours aussi maladroite. Depuis ce matin elle avait déjà renversé trois plateaux de verres, écrasé les doigts de deux serveurs et faillit, de peu, s’étaler dans la pièce montée. Elle n’avait jamais été très habile, mais aujourd’hui, c’était une vraie boule de nerf, elle faisait irrémédiablement tomber tous ce qu’elle avait entre les mains. Elle allait enfin épouser son Riyadh adoré, c’était trop d’émotion. Rose claqua énergiquement une porte, la traîne de sa robe toujours coincée dedans se déchira sur le coup. Vraiment, elle était impossible. Elle sortit sa baguette et informula un sortilège de raccommodage, ni vu, ni connu. Elle était maintenant étudiante en troisième année à l’université magique, spécialisation en sortilèges. Pas la plus brillante, pas la plus remarquable élève, mais comme toujours elle travaillait dur et avait des résultats honorables. Elle envisageait, vaguement, sur les conseils de ses parents, une carrière dans l’enseignement, la tâche lui paraissait inatteignable, mais avec le soutien de son mari, qui sait ?

La cérémonie arriva enfin, tremblante de la tête au pied, elle remonta l’allée au bras de son père. Elle arriva miraculeusement aux côtés de son futur époux, sans tomber, sans marcher sur sa traîne, plus radieuse qu’elle ne l’avait jamais été. C’était long de se marier, elle n’aurait pas crû. Il fallait se tenir debout, devant ce vieux type qui n’arrêtait pas de parler. L’esprit de Rose était déjà loin, Riyadh et elle allaient vraiment vivre très heureux et avoir beaucoup d’enfant ? Elle l’espérait. Une touche sur le bras la tira de sa rêverie, on s’adressait à elle, consentait-elle à prendre pour époux Riyadh James Shafiq ici présent ?

« Ah, euh, oui, tout à fait, oui. C’est bon ? »
* par Salazar, même juste répondre oui elle en est pas capable.*


Le soir venu, allongée près de son mari, Rose ne s’était jamais sentie aussi heureuse. Elle posa sa tête sur l’épaule de Riyahd.

« Tu vas vraiment m’aimer toujours ? »
« Bien sûr. »
« Mais toujours, toujours ? »
« Oui je t’aimerai toujours, c’est promis. Dors maintenant. »


Octobre 1998

Assise au bureau de Mangemorts, Rose contemplait la marque des ténèbres à son bras, sans prêter attention à ce qui se passait autour d’elle. Tout était allé tellement vite, la chute du Ministère, la bataille de Poudlard, elle avait couru comme un chiot apeuré sur les talons de Riyadh. C’était étourdissant, il était tellement brillant, prêt à tout pour faire ses preuves, et elle, elle était juste terrifiée à l’idée de faire un faux pas. Elle était tellement médiocre, elle n’était bonne qu’à être l’ombre de son talentueux mari. Pendant que Rose rêvassait dans son coin, la discussion allait bon train entre Shafiq et Macnair.

« On a retrouvé la trace de Deloria. »
« L’ancien Auror, celui qui t’a coupé les deux doigts ? On va le chopper alors. »
« Hey j’ai plus que huit doigts, combien il m’en restera avec ta godiche dans les pattes ? »


Riyadh plaqua Macnair contre le mur, et resserra la prise autour de son cou. Il avait fait des pieds et des mains pour que Rose rejoigne les rangs des Mangemorts, il n’allait pas laisser un imbécile lui cracher dessus.  Rose était quelqu’un de très capable, elle devait juste prendre confiance en elle.

« Fous la paix à ma femme, pourriture »
« Ça va Shafiq, si tu l’aimais tellement ta femme, tu passerais pas autant de temps dans le lit des autres. »
répondit l’autre d’une voix étouffée.

Rose était quelqu’un de secret, renfermé, quand elle était dans ses rêveries, le monde aurait pu s’écrouler sans qu’elle le remarque. Elle émergea enfin, et jeta un regard surpris aux deux hommes.

« Riyadh, pourquoi tu étrangles Waldo, c’est un espion de l’Ordre ? »
« Non, juste un imbécile. »
répondit-il avec un haussement d’épaule. « Attrape ton masque, on y va. »

Ils arrivèrent enfin devant la masure pourrie où Deloria avait trouvé refuge. Trois contre un, c’était du tout cuit. Rose sorti sa baguette, d’une main tremblante, elle désactiva les sortilèges de protection qui entouraient la maison. Jusqu’ici, c’était son domaine. Et pour la suite, elle devrait s’accrocher, Riyadh comptait sur elle, elle ne pouvait pas le décevoir. Ils entrèrent sans bruit, elle lança un sortilège de révélation de présence. L’ex-Auror était bien là, seul, dans une chambre du deuxième étage. Ils montèrent l’escalier à pas de loup. Malheureusement, Rose écrasa le pied de Macnair, qui étouffa un juron. Ils stoppèrent net, mais aucun bruit ne se fit entendre. Deloria ne semblait pas les avoir repéré. Arrivés devant la porte, Macnair l’ouvrit avec un grand coup de pied.

« Bonsoir, monsieur Deloriaaaaaaargh »

Le sortilège l’atteignit en pleine poire. Finalement, l’ancien auror les avait bien entendu, grâce à cette gourde de Rose. Et le vieux en avait à revendre, il ne se laisserait pas prendre. Les sortilèges fusaient de tous les côtés, elle ne savait plus où donner de la tête, heureusement que Riyadh avait les choses en main, comme toujours.

Un sortilège frappa son mari, à pleine puissance, il fut violemment projeté en bas des escaliers. Elle poussa un cri de panique, tout ça était de sa faute, si elle avait été moins maladroite.

« Rose, tue-le ! Tue ce fils de pute. »

Elle, tuer quelqu’un ? Elle en était bien incapable. Elle chercha son mari des yeux, il saignait abondamment, Deloria ne l’avait pas raté, ce salaud. Il éclata de rire en comprenant qu’il n’y avait plus que la femme de Shafiq en face de lui. Il était vieux et épuisé, mais contre elle, ça serait facile. Rose n’avait plus choix, elle devait faire face. Elle resserra sa prise sur sa baguette et avança, repoussant chacun des sortilèges qui arrivaient sur elle. Elle était, furieuse ? Oui c’était peut-être ça, ça ne lui était jamais arrivé auparavant. Mais si la vie de son mari était en jeu, elle était prête à aller jusqu’au bout.

À trois pas de l’auror, elle agita sa baguette et informula son sortilège. Une nuée de corbeaux sortie de sa baguette et fonça en piqué sur Deloria, l’empêchant de jeter un maléfice et l’obligeant à reculer en direction du balcon. À chaque fois qu’il se débarrassait d’un oiseau, un autre apparaissait. Avis et opugno étaient les maléfices signatures de Rose, ceux qu’elle réussissait le mieux. L’auror buta contre la rambarde, il ne riait plus, il avait bêtement sous estimé son adversaire, cette potiche avait plus d’un tour dans sa manche. Le sortilège de Rose l’atteignit en pleine poitrine, faisant basculer son corps dans le vide.

Lorsqu’elle arriva près du corps, un filet de sang s’échappait de la bouche de Deloria. Il était mort, et c’était elle qui l’avait tué. C’était une sensation étrange, de contempler ce corps sans vie. Cette sensation de puissance, elle n’avait jamais ressenti ça auparavant. Elle avait tenu la vie de Deloria entre ses mains et avait choisi de la finir. Elle, l’incolore et insignifiante Rose Shafiq.

Les deux autres la rejoignirent, ils avaient perdus leur masque, Macnair avait le nez pété et Riyadh avait le visage en sang. Elle se jeta dans les bras de son mari.

« Tu vois Macnair, il est mort, et t’as encore presque tous tes doigts. »
« Ouai. Et ça va être pratique d’interroger un cadavre. »
« Pour qu’il nous raconte quoi, abruti ? Ça faisait six mois qu’il était en fuite et qu’on lui collait au train. Tu comptais lui demander ce qu’il avait fait de tes doigts pourris ? »


Les deux hommes la regardèrent avec des yeux de merlan frit, c’était réellement Rose Shafiq qui venait de prononcer ces mots ? Oui, c’était bien elle. Soudainement, sous son masque de Mangemort, elle se sentait comme invincible.

Août 2000

Une journée banale dans la vie de Riyadh Shafiq, c’était se lever et trouver sa femme en pleurs dans la cuisine. Qu’est-ce que c’était cette fois ? Rien de grave, Rosa avait essayé de faire du thé, avait tout laissé brûler, la mixture était imbuvable, noire et horriblement amère. Il passa un bras autour des épaules de sa femme et essuya ses larmes.

« Rose, ne te mets pas dans des états pareil pour du thé. »
« Je suis vraiment une incapable. »
« Pourquoi tu veux faire du thé toi-même ? Tu commences une carrière d’elfe de maison ? »
« Non, de professeur. Tu te souviens ? »
* Quelle est gourde, par Salazar, ce qu’elle est gourde *


Rose venait une fois de plus de démontrer son incapacité à reconnaître le sarcasme et le second degré. C’était une jeune femme très terre à terre, et ces choses là lui échappaient complètement. Bien sûr qu’il se souvenait qu’elle allait enseigner les sortilèges, c’était même lui qui avait tiré les ficelles pour qu’elle obtienne ce poste. L’école avait besoin de professeurs, elle avait la formation qu’il fallait, et c’était bon pour faire avancer sa carrière. Rose s’était déjà essayée à l’enseignement auparavant, en tant que professeur particulier. Ça avait été une catastrophe, elle n’avait aucune autorité et les gamins avaient failli la rendre folle. Mais les années avaient passées, elle était plus assurée maintenant. Puis les cours se dérouleraient au Ministère, il serait juste à côté, si un des gosses lui en faisait baver, il pourrait toujours le chopper dans un couloir.

« N’oublie pas ton entretien cet après midi, ne sois pas en retard. »
« Je n’aurai jamais dû accepter, moi, professeur, je n’y arriverai jamais. »
« Tu traques des membres de l’Ordre au bureau des Mangemorts, c’est pas des morveux qui vont t’impressionner ? Aie confiance en toi. »
« Mais au bureau je suis avec toi, là je serai toute seule. »
« Justement, ça te fera du bien. »
« D’accord, si tu le dis Riyadh. »


Oui, à 32 ans, il était temps pour Rose Nasreen Shafiq de commencer à vivre sa propre vie, et de sortir de l’ombre de son mari.

 




 

Behind the mask

 
♦ Pseudo : Loutresse (la loutre traîtresse) ♦ Age : je suis vieille, yakoi ? ♦ Fréquence de connexion : je fais du camping sur la CB ♦ Avis & suggestions : Tart-A-Fouine 4 ever ♦ Comment as-tu connu Poudnoir ?  Par ta mère ♦ Multicompte : QC (je suis faible) ♦ Veux-tu être parrainé ? : cc ♦ Codes du règlement : .
 
crazyoilmachine pour Poudnoir


Dernière édition par Rose N. Shafiq le Dim 6 Aoû - 14:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    avatar
    Date de naissance du joueur : 19/12/1996
    Âge du joueur : 20
    Arrivé sur Poudnoir : 16/09/2016
    Parchemins postés : 351



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
    Ma résistance magique est de: 12PV
    Drago Malefoy


MessageSujet: Re: Rose Nasreen Shafiq Dim 6 Aoû - 13:42

Re bienvenue
J'aime ce perso o/
(Tarte-a-fouine je vois em***** )

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 146



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Rose Nasreen Shafiq Dim 6 Aoû - 14:04

J'aime ce perso. Faut que j'arrête d'aimer tous tes persos comme ça. Mais j'aime

(Et tu as cédé. TU AS CÉDÉ À L'APPEL DU QC )

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du FP ;; Langue de Plomb
    | Membre du FP ;; Langue de Plomb
    avatar
    Date de naissance du joueur : 02/09/1986
    Âge du joueur : 31
    Arrivé sur Poudnoir : 23/10/2012
    Parchemins postés : 48



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Nick Davis


MessageSujet: Re: Rose Nasreen Shafiq Dim 6 Aoû - 18:34

Re bienvenue Smile

Tu joues qui d'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Professeur de Sortilège ;; Mangemort
    | Professeur de Sortilège ;; Mangemort
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/03/1988
    Âge du joueur : 29
    Arrivé sur Poudnoir : 06/08/2017
    Parchemins postés : 219



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Pr Rose N. Shafiq


MessageSujet: Re: Rose Nasreen Shafiq Dim 6 Aoû - 19:38

Nick Davis a écrit:
Re bienvenue Smile

Tu joues qui d'autre ?

Cassidy Faulkner-Nott, Aaliyah Zabini & Betty Holmwood-Black

Merci pour le re-accueil mes pourris.

____________________________________
▵  porcelaine  ▵  ivory  ▵  steel ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | GOSSIP ADMIN ;;
    Doyenne ;; Langue de Plomb

| GOSSIP ADMIN ;;  Doyenne ;; Langue de Plomb
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 05/01/2016
Parchemins postés : 1068



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Anne Fraser


MessageSujet: Re: Rose Nasreen Shafiq Lun 7 Aoû - 13:05

Re-Bienvenue,

Je cours valider ce personnage que je voulais trop voir XD

____________________________________

I'M NOT HEARTLESS

But I have a heart of stone


By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 01/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 25/12/2008
Parchemins postés : 329


Choixpeau Magique


MessageSujet: Re: Rose Nasreen Shafiq Lun 7 Aoû - 13:08


  Vous voilà validé !


 


Vous voilà validé, c'est parfait !
Que faire à présent ? Avant de jouer, n'oubliez pas de :


- De demander votre premier RP si vous le désirezici, si vous ne vous ne souvenez pas de ce qu'est le premier RP, vous trouverez cette partie du règlement ici.
- D'avoir un avatar aux dimensions demandées (200*320)
- D'inscrire votre avatar dans le registre ici et également evotr patronus Ici

En jeu, n'oubliez surtout pas de :

- Prendre en compte le système des PVs et PA lorsque vous faites un duel
- Ne pas hésiter à poser des questions au Staff si vous avez des problèmes
- Participer à la vie du forum en souhaitant la bienvenue aux membres, en votant pour les top-sites, etc.
- Prévenir lorsque vous êtes absent ici.

Et pour finir :

- Amusez-vous ! N'oubliez pas que c'est un jeu, bon RP à vous.




 





 
   crazyoilmachine pour Poudnoir


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rose Nasreen Shafiq

Revenir en haut Aller en bas

Rose Nasreen Shafiq

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Bienvenue sur Poudnoir

 :: Présentation des Membres :: Adultes :: Fiches validées
-