POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Débat - Election des Grands Electeurs || Septembre 2000 ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 358


Maître du Jeu


MessageSujet: Débat - Election des Grands Electeurs || Septembre 2000 || Lun 28 Aoû - 14:52


Débat d'élection au Collège des Grands Electeurs



Septembre arrivait enfin. Pour les sorciers qui suivaient l’actualité, Septembre avait une signification forte. Cette année encore, ce ne serait pas la rentrée de Poudlard qui serait à l’honneur de la Une de la Gazette, mais plutôt la mise en place des élections au poste de Grand Electeur. L’enjeu était énorme : celui de faire basculer la majorité politique dans un camp, ou dans l’autre. C’était un moyen évident pour le parti puriste d’asseoir la suprématie de ses idées radicales et d’assouvir la population sous le règne de Lucius Malefoy, et pour le parti merliniste, une chance inespérée de renverser la tendance et récupérer la part de pouvoir qu’ils avaient pu perdre avec la défaite de Potter, il y a deux ans.

C’était la première fois depuis la fin de la guerre que les deux camps s’affrontaient ouvertement, légalement, en laissant le peuple décider de leur sort. Presque démocratique, riaient quelques experts politiques. Les magouilles de Malefoy n’étaient pas encore connues, mais sûr qu’elles n’épargneraient pas les élections.
Le parti merliniste était-il plus respectable ? « A ce stade, on ne peut pas calmer un feudeymon par un aguamenti. » affirmait Elliot Schummers, le meneur de troupe des Grands Electeurs Neutres du Collège. Ce dernier qui avait fait de la neutralité sa doctrine politique, était l’homme à convaincre pour gagner le cœur du Collège. Il avait, dans ses mains, le pouvoir de faire passer, non, n’importe quel projet politique.

Enfin, jusqu’à présent. Maintenant que l’élection allait avoir lieu, le collège perdrait sa neutralité majoritaire. Jusqu’à présent, chaque parti et le camp neutre étaient représentés respectivement par cinq candidats. Aux termes de ces élections, l’un des deux partis majeurs aurait l’ascendance sur les autres en proposant six candidats. L’enjeu était énorme.

Le peuple aurait donc à voter, pour déterminer quel candidat méritait de faire basculer la majorité. Tous les sorciers âgés de dix-sept ans, ou plus, étaient conviés – mais surtout obligés – à venir exprimer leur voix.
Néanmoins, avant que n’est lieu la grande élection de l’année 2000, il était primordial pour les candidats d’exprimer leurs positions, lors d’un débat officiel qui prendrait lieu au cœur du Collège des Grands Electeurs. Les tribunes étaient ouvertes à la population dans la limite des places disponibles.

La journée consacrait à ce débat débutait alors, il était quatorze heures. La foule prit place, la salle était comble. L’espace médiatique était aux aguets, tout serait intégralement retransmis dans les colonnes des quotidiens dès le lendemain afin que toute la population puisse, en toute impartialité, choisir le meilleur des candidats. Le président du Collège entra, prit place. Face à lui, deux pupitres se faisaient face, sur la scène centrale de la pièce. La grand salle au dôme somptueux avait été réaménagée pour l’occasion. Il tira sa baguette, la posa sur sa gorge, amplifiant sa voix. Le silence se fit à ses premiers mots.

- Mesdames, messieurs, sorciers, sorcières. Le Collège des Grands Electeurs s’apprête, comme vous le savez, à recevoir en son sein, un nouveau membre. Son rôle, d’une importance capitale, fera basculer la majorité politique. Les candidats élus ou attitrés des deux camps viennent, aujourd’hui, s’affronter dans un débat politique que j’ai l’honneur de présider. D’une part, pour le Mouvement pour Merlin, Monsieur Charles Lyod Harper est appelé au pupitre. Charles fit son entrée par les coulisses sous les tribunes, sous les applaudissements de la foule. Son adversaire sera le candidat de Force Puriste, Monsieur Paul Fawley, appelé au pupitre. Paul imita son homologue merliniste, cette fois en venant de l’autre tribune qui faisait face à Harper. Messieurs, dans le respect des bienséances, je vous prierai d’honorer le lieu dans lequel vous vous trouvez, d’honorer notre pays et vos convictions. Votre temps de parole est compté. Je vous prierai de bien commencer par vous présenter avant d’exposer votre position politique et vos différents objectifs au sein du Collège des Grands Electeurs. Conformément au tirage au sort inspecté par le juge Hermann, monsieur Fawley, vous êtes appelé à ouvrir ce premier débat du Collège des Grands Electeurs.

Et la bataille débutait.

Spoiler:
 

 





crazyoilmachine pour Poudnoir




Dernière édition par Maître du Jeu le Lun 18 Sep - 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Grand Electeur puriste ;; Organisateur de loisirs

| Grand Electeur puriste ;; Organisateur de loisirs
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 07/08/2016
Parchemins postés : 32



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Paul Fawley


MessageSujet: Re: Débat - Election des Grands Electeurs || Septembre 2000 || Lun 28 Aoû - 23:06

On y était : le débat contre Harper allait commencer. Paul avait été dûment briefé par les conseillers en communication de Chapman, et ils l'avaient préparé au fameux débat. L'entraînement avait été rude pour le restaurateur, peu rompu aux joutes verbales et surtout aux attaques qu'une campagne politique pouvait comporter. Son passé offrait une trop belle prise à ses adversaires ; une grande partie du travail avait concerné l'épisode Carole, que les merlinistes ne se priveraient pas d'exploiter. Rien n'avait été laissé au hasard pour ce débat, pas même la tenue du candidat puriste, soigneusement choisie par Aaliyah Zabini et Anne Fraser, qui avaient pris sur elles de relooker Fawley.

Paul attendait l'ouverture du débat dans les coulisses du Collège des Grands Électeurs, en compagnie d'un des membres de son staff qui lui ressassait d'ultimes conseils. Ne pas stresser, ne pas se mettre en colère, avoir confiance, patati, patata... Paul aurait préféré qu'il se taise. Comment ne pas stresser en pareilles circonstances ? Pour la première fois, il regrettait d'avoir accepté de se présenter. Jamais il n'y arriverait, jamais. Sa place était dans son restaurant, ou bien dans une partie de chasse, mais pas en politique. Il sursauta lorsque son nom fut appelé, et se leva pesamment pour gagner sa place, son conseiller chuchotant toujours sa litanie tandis qu'il sortait de la pièce. Des applaudissements saluèrent son entrée en scène, et il adressa un signe de tête courtois à Harper en prenant place derrière son pupitre. Pas de notes ; pas besoin, avait-on dit à Force Puriste, Paul avait été surentraîné et maîtrisait ses dossiers, et cela le déconcentrerait. Le président du Collège des Grands Électeurs rappela rapidement les modalités du débat, et informa Fawley que, conformément au tirage au sort, c'était à lui de prendre la parole en premier. Moi, déjà ? Il craignit un instant de faire un malaise avant même d'avoir pu prononcer un mot, mais il parvint à dominer son stress pour dire :

-Je vous remercie, monsieur le Président, de me donner la parole.

Et hop, c'était lancé, il retrouvait les automatismes créés par les multiples séances d'entraînement. Il poursuivit, d'une voix qui, si elle avait tremblé sur les premiers mots, s'était vite affermie :

-Mon nom est Paul Fawley. J'ai soixante-treize ans et j'exerce la profession de restaurateur sur le Chemin de Traverse. Je ne suis pas un homme politique, simplement un sorcier qui s'intéresse au devenir de son pays. Comme chacun de nous ici, j'ai assisté à de nombreux bouleversements dans les dernières années, et c'est ce qui m'a poussé à m'engager davantage dans les affaires publiques. Je suis inquiet pour l'avenir du monde sorcier, je suis inquiet pour nos valeurs, pour la société que nous allons léguer à nos enfants. Nous venons de traverser une période terrible, et notre monde doit se reconstruire. Pour cela, je suis convaincu qu'il doit retrouver les valeurs qui ont toujours été les siennes, sa cohérence et, disons-le tout net, sa fierté. Je pense qu'il est indispensable de donner à notre gouvernement une majorité nette, stable, pour mettre en œuvre une politique nouvelle... Après tout, nous avons à réparer les dégâts de décennies de merlinisme, qui a largement prouvé dans l'histoire récente qu'il était inefficace, voire nuisible à l'unité et à la sécurité du monde sorcier.

____________________________________

FAWLEY

Méfiez vous de l'eau qui dort

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Porte parole et responsable communication du MpM
    | Porte parole et responsable communication du MpM
    avatar
    Date de naissance du joueur : 04/02/1993
    Âge du joueur : 24
    Arrivé sur Poudnoir : 24/09/2016
    Parchemins postés : 19



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Charles L. Harper


MessageSujet: Re: Débat - Election des Grands Electeurs || Septembre 2000 || Mar 29 Aoû - 12:24


Charles Harper n'avait pas peur. C'est plus que jamais le moment, il faut se battre. Costume impeccablement bien mis, entouré de ses partisans, il arriva au collège des Grands Electeurs, fut interrogé par les journalistes, et ne leur dit rien. L'enjeu était de taille, mieux valait être prudent, rien n'était joué malgré tout. Seul au pupitre, Charles n'avait presque pas de conseillers avec lui. Je suis la comm' du MpM, je n'ai pas besoin qu'on la fasse à ma place. Impassible, il écouta avec attention ce que Fawley disait, puis vint son tour de prendre la parole. Il s'avança au pupitre, mais n'y resta pas. C'était le style Harper : marcher, déambuler, interpeller directement les gens.

« Merci Monsieur Fawley. Merci monsieur le président. Je suis Charles Harper, porte-parole du Mouvement pour Merlin, et donc candidat à cette élection.»


Les présentations étant faites, claires et carrées, on pouvait passer au vif du sujet.

« Vous savez comme moi que l'enjeu est de taille, c'est la paix ou le chaos. Monsieur Fawley nous dit qu'il faut reconstruire ce pays, et que pour cela, il faut permettre au gouvernement d'obtenir une majorité. Qu'il faut lui permettre de mener une politique nouvelle. Qu'il faut, en somme, donner sa chance au purisme. Je vais répondre par une simple question. »


Il écarta les bras, regardant l'assistance d'un air volontairement interrogateur.

«  Pourquoi faire ? »


Il laissa un instant la question s'imprimer dans l'esprit des gens.

«  Pourquoi donner une chance à ces gens ? Monsieur Fawley dit que le merlinisme est un échec dans l'histoire récente. Mais qu'est-ce que le purisme a fait de mieux ? Le purisme a produit Grindelwald. Le purisme a produit Vous-Savez-Qui. Le purisme a produit les mangemorts. Le purisme a produit des assassinats en série et le purisme a produit la guerre. Le purisme a causé la destruction de Poudlard. Le purisme est la cause du chaos qui règne dans notre histoire moderne. Et le purisme continue à l'être. Donner sa chance au purisme ? Mais le purisme a déjà eu sa chance ! Nous avons un ministre puriste depuis deux ans. Et qu'a fait son gouvernement ? Rien. Il n'a même pas été capable de reconstruire Poudlard. Ou plutôt si, le gouvernement a fait quelque chose. Il dissimule des assassinats et des arrestations arbitaires. Il marginalise les nés-moldus. Il nous divise. Et il continuera à le faire. Il suffit d'écouter Chapman Rosier pour savoir que ces sévices sont admis. Acceptés. Qu'ils iront en s'amplifiant si le peuple donne au purisme la majorité. Voulez-vous une preuve ? »


Il désigna d'une main implacable Fawley.

« Leur candidat est un assassin. Leur candidat a été emprisonné à Azkaban parce qu'il a étranglé sa femme née-moldue. Et ça ne dérange personne. »


Charles continua fermement.  

« C'est une question de choix. Mais on ne peut pas laisser faire ça, parce qu'un Etat dirigé par des criminels, c'est un Etat policier ! »

Il reprit d'un ton plus calme :

« La question qu'il faut se poser, la seule, c'est : est-ce que c'est vraiment la vie que nous voulons ? »


Harper marqua une pause, et continua d'un ton tranquille.

« Il y a une alternative. Nous pouvons redonner à la Sorcellerie la paix. En punissant les criminels. En reconstruisant Poudlard, sans chercher à instrumentaliser les élèves. En traitant tous les Sorciers en égaux. Il va falloir apprendre à vivre ensemble. Parce que sinon, nous allons mourir comme des idiots ensemble. »

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Grand Electeur puriste ;; Organisateur de loisirs

| Grand Electeur puriste ;; Organisateur de loisirs
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 07/08/2016
Parchemins postés : 32



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Paul Fawley


MessageSujet: Re: Débat - Election des Grands Electeurs || Septembre 2000 || Mar 29 Aoû - 17:59

Paul était un brave type, répugnant à se montrer teigneux ou tout simplement trop incisif, et l'erreur classique était de prendre cette gentillesse au mieux pour de la naïveté, au pire pour de la sottise. Les conseillers de Force Puriste avaient eu du travail pour le pousser à plus de hargne : d'ordinaire, il laissait glisser les attaques sans y répondre pour éviter le conflit, mais avec Harper, il n'était pas question d'adopter cette technique. Il regarda son adversaire aller et venir sur la scène puis, lorsque la parole lui fut rendue, commenta :

-Votre attitude, monsieur Harper, en dit long sur ce que vous comptez faire si vous parvenez au poste de Grand Électeur. Vous agiter, brasser de l'air... et donner le tournis.

Lui se tenait installé derrière son pupitre, les mains croisées devant lui, évitant soigneusement tout geste désordonné. Il poursuivit sur un ton paisible :

-Vous voyez, moi aussi je peux me placer sur le terrain de l'attaque personnelle qui n'apporte rien. Cependant, puisque vous jugez bon de me jeter mon passé au visage, je vais ici clarifier les choses, publiquement, pour la première et la dernière fois. Cela vous évitera de vous répandre en sottises, sur ce thème du moins.

Il prit un instant, puis déclara, les yeux dans le vague, plus ému qu'il l'aurait pensé :

-Monsieur Harper voudrait me faire passer, mesdames et messieurs, pour un tueur de sang-froid, un assassin de nés-moldus. La vérité est tout autre. Je savais, dès avant notre mariage, que ma femme était d'ascendance moldue. Si j'avais été le monstre qu'il décrit, croyez-vous que je l'aurais épousée et que j'aurais vécu seize ans avec elle ? Soyons un peu sérieux. Il s'agissait d'un crime passionnel. Un instant dramatique que j'ai terriblement regretté, et que je regretterai toute ma vie.

Bref silence, le temps de retrouver ses esprits, et Paul reprenait :

-Quoi qu'il en soit, il est vraiment dommage, pour un homme qui se dit progressiste, de ne pas croire à la rédemption. À moins que cette attaque n'ait été lancée que pour masquer le vide de votre argumentaire. Car vous enfilez les outrances et les approximations comme d'autres enfilent des perles. Vous accusez le purisme d'avoir créé la guerre et les atrocités... les milliers de sorciers proches du purisme vous remercieront de ce raccourci, j'en suis certain... Mais regardez autour de vous, monsieur Harper. Qui, aujourd'hui, s'en prend à la population en commettant des attentats ? Qui se plaît à entretenir un climat de peur et de suspicion, sinon vos comparses merlinistes ? Bien sûr, vous voudriez faire croire que le purisme est responsable de tout, pour vous dédouaner de l'échec de décennies de politique merliniste, mais ce serait trop facile. Vous déplorez que le gouvernement Malefoy, en deux ans, ne soit pas parvenu à rattraper des dizaines d'années d'erreurs et de compromissions ? Vous n'avez aucune idée de l'ampleur de la tâche, visiblement... surtout avec une opposition systématique de la part de votre camp, qui ne prend même pas la peine de lire les projets de loi avant de voter contre. C'est pour sortir de cette situation de blocage que le gouvernement Malefoy a besoin d'une majorité fiable, et donc puriste. Je comprends que cela contrarie une ambition personnelle démesurée, mais c'est au monde sorcier que nous devons penser aujourd'hui.

Et après cette ultime attaque, il laissa la parole à son adversaire, qu'il observait avec un air de curiosité polie.

____________________________________

FAWLEY

Méfiez vous de l'eau qui dort

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Porte parole et responsable communication du MpM
    | Porte parole et responsable communication du MpM
    avatar
    Date de naissance du joueur : 04/02/1993
    Âge du joueur : 24
    Arrivé sur Poudnoir : 24/09/2016
    Parchemins postés : 19



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Charles L. Harper


MessageSujet: Re: Débat - Election des Grands Electeurs || Septembre 2000 || Jeu 31 Aoû - 10:17

Harper était impassible. Il parlait aux gens. Eux on peut les convaincre, c’est pour eux qu’on est là. Il disait “nous”, “vous”, parlait peu de lui. Et jamais ou presque à son adversaire.

“Monsieur Fawley semble trouver curieux que les gens se déplacent. C’est pourtant usuellement ce qu’ils font quand ils n’adoptent pas, comme lui, la posture de l’immobilisme.” Il s'arrêta devant le pupitre du candidat puriste, sourit à son adversaire.  “Compliments, monsieur Fawley. ”

Il écouta, impassible, Fawley développer son argumentaire, et haussa les sourcils, plein d’une apparente stupéfaction.

“Monsieur Fawley semble également considérer que parce qu’il savait que sa femme était née-moldue, il avait le droit de tuer sa femme. Mieux encore, si nous suivons son raisonnement, nous apprenons que parce qu’il est passionnel, un crime est excusable. Soyons sérieux, oui, puisque Monsieur Fawley le propose. Il ne s’agit pas ici d’une question de rédemption. Il s’agit de savoir si on peut admettre qu’un dirigeant, un grand électeur, représentant le peuple, ayant un devoir d’exemplarité, puisse avoir un casier judiciaire ? Et encore plus un casier judiciaire faisant état d’un emprisonnement à Azkaban pour meurtre ? Pour nous ce n’est pas admissible, et je crois que pour la majorité des gens seraient d’accord avec cela, mais peut-être Monsieur Fawley vit-il dans un autre monde que le nôtre.Je terminerai en disant que si vous ne vouliez pas qu’on vous reproche votre passé criminel, mon cher monsieur Fawley, il ne fallait pas en avoir un.”

Estimant avoir gagné cette passe d’arme, il retourna à son pupitre, un instant, avant de reprendre,inexorable, son argumentation.

“Monsieur Fawley aimerait bien faire croire que je joue un jeu politique, que j’ai un agenda personnel. J’aimerai donc préciser que contrairement à mon contradicteur, qui a été bombardé par les pontes de son parti candidat, qu’au moins, j’ai été choisi par les membres de mon parti, qui seront certainement très contents d’apprendre qu’ils votent égoïstement et uniquement pour servir ma carrière politique.”


C'étaient des arguments bas et sans forme que lui servait Fawley, toujours les mêmes.

Essayons de relever le niveau de ce débat, tentons de corriger les mensonges habituels de la propagande puriste qui est encore ici à l'œuvre.”

Charles était une fois de plus revenu à son pupitre et reprit son manège.

“J’aimerai donc que nous parlions des différences entre le merlinisme et le purisme. Le Mouvement pour Merlin a condamné et condamnera encore la violence. Avons nous, vous et moi, et Monsieur Fawley ici présent, jamais entendu Force Puriste condamner les violences des mangemorts ? Jamais ! Au contraire, Force Puriste a légalisé la violence en donnant un statut officiel aux mangemorts. Et c’est bien là tout ce que le purisme a fait. Il a érigé la violence en mode de gouvernement. Et si ce n'était que cela !”


“Monsieur Fawley parle d’une opposition systématique du Mouvement pour Merlin aux textes de loi qu’ils proposent ? Mais quelles lois ? Personne ne propose de lois, ce gouvernement dirige à coup de taxes, de vacances nationales et de violences policières ! Que l’on nous propose des lois servant l'intérêt général et nous voterons pour.”

Il continua d’un ton déterminé.

“Compromissions, échecs, désordre... qu'est-ce à dire ? Que depuis trente ans nous avons tort de lutter contre la cruauté, la misère et la ségrégation que le purisme voudrait ériger en modèle de société ? Que le peuple a tort de le faire lorsque, comme depuis deux ans, il manifeste spontanément ?”


Et un argument final pour marquer le public.

“ Ils nous reprochent de créer du désordre. Peut-être ne comprennent-ils pas que les sorciers rejettent ce qu’ils appellent ordre, et que nous appelons terreur, qui sait.”


____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Grand Electeur puriste ;; Organisateur de loisirs

| Grand Electeur puriste ;; Organisateur de loisirs
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 07/08/2016
Parchemins postés : 32



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Paul Fawley


MessageSujet: Re: Débat - Election des Grands Electeurs || Septembre 2000 || Dim 10 Sep - 18:42

-Vous déformez systématiquement mes propos pour me faire dire ce qui vous arrange, monsieur Harper, soupira Paul en secouant la tête d'un air affligé. Mais je suis sans crainte, les personnes qui nous écoutent ne sont pas dupes de ce stratagème politicien.

Harper avait l'esprit autrement retors que Fawley, mais ce n'était pas forcément un avantage. On était face à des gens du commun, qui aimaient qu'on parle et qu'on pense comme eux. C'était l'un des principaux points forts de Paul Fawley face à un professionnel de la politique. Il écouta Harper développer ses arguments, manifestant de temps à autre incrédulité une incrédulité silencieuse. Raisonnements biaisés que ceux de son adversaire. Lorsque la parole lui fut rendue, il s'éclaircit la voix avant de reprendre :

-Je ne peux pas laisser proférer autant de mensonges sans tenter de les corriger. Vous feignez d'ignorer que les terroristes de l'Ordre du Phénix ne sont que le revers de la médaille du Mouvement pour Merlin, mais vous ne dupez personne avec ce tour de passe-passe intellectuel. Plus grave, vous nous accusez de cautionner la violence des Mangemorts... Le travail du Bureau des Mangemorts est très encadré, soumis au contrôle du Département de la Justice Magique, et tout acte de violence qui serait commis ferait immédiatement l'objet de sanctions. Mais quelle violence ? Je vais vous rafraîchir la mémoire, monsieur Harper... Avez-vous entendu parler d'un récent meeting que j'ai tenu, ou plutôt tenté de tenir, au siège de Force Puriste ? Meeting parfaitement autorisé, dans un lieu privé, mais les extrémistes du merlinisme entendent décider qui a le droit de parler et qui doit se taire dans ce pays. C'est leur intervention violente dans une assemblée pacifique qui a causé la mort de deux personnes, et qui en a envoyé plusieurs autres, dont des Mangemorts, à Sainte-Mangouste, pour certaines dans un état grave. Et vous osez accuser les puristes de prôner la violence ?

Sa voix tremblait de colère en évoquant ces événements. Paul se reprit pour continuer :

-Une profonde réforme de la Justice Magique était indispensable, car l'Ordre du Phénix avait noyauté tout le département, et imposé des méthodes plus que discutables. Niez-vous que c'est sous la direction de Barty Croupton, sous un gouvernement aux sympathies merlinistes, que les Aurors ont été autorisés à utiliser les sortilèges Impardonnables, ce qui a causé un grand nombre d'exécutions sommaires, uniquement justifiées par des soupçons, et contraires à une véritable justice ? Le Bureau des Mangemorts sait quelles calomnies sont répandues sur son compte, et il est déterminé à se montrer exemplaire dans son travail pour prouver que ce ne sont, précisément, que des calomnies.

Fawley marqua une brève pause, avant de conclure son intervention :


-Encore une fois, tous les sympathisants puristes seront ravis d'apprendre qu'ils veulent ériger la misère et la ségrégation en modèle de société. Vous aimez les raccourcis, monsieur Harper, mais on ne gouverne pas avec des petites phrases et avec des contorsions intellectuelles. Vous parlez de terreur là où nous parlons d'ordre, mais aucun citoyen respectueux de la loi n'a vu cette terreur. Seuls les voyous et les terroristes verront de la terreur dans l'application rigoureuse de la loi, et nous nous en félicitons, puisqu'ils sont les seuls que nous voulons terroriser, pour permettre à chaque sorcière et à chaque sorcier de vivre et de travailler paisiblement, sans craindre pour sa vie, pour sa sécurité ou pour ses biens.

Terminer sur une note positive. Paul s'arrêta là, et se contenta d'ajouter en regardant la salle :

-Merci à tous pour votre attention.

____________________________________

FAWLEY

Méfiez vous de l'eau qui dort

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


    | Porte parole et responsable communication du MpM
    | Porte parole et responsable communication du MpM
    avatar
    Date de naissance du joueur : 04/02/1993
    Âge du joueur : 24
    Arrivé sur Poudnoir : 24/09/2016
    Parchemins postés : 19



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Charles L. Harper


MessageSujet: Re: Débat - Election des Grands Electeurs || Septembre 2000 || Lun 11 Sep - 9:48

Harper savait parfaitement que le vieux candidat puriste pouvait poser problème sur deux arguments précis. L'action de l'Ordre du Phénix, d'abord, et ensuite dans une moindre mesure, celle du gouvernement Fudge.

« Oh oui, j'ose, Monsieur Fawley, j'ose dire ce que vous refusez de voir, ce que vous refusez d'entendre, à savoir qu'il est facile de hurler au loup après trois décennies de violences dont les idées que vous défendez sont à l'origine. Au risque de me répéter, si j'ai mal été compris, le Mouvement pour Merlin condamne toute forme de violence. Toute forme de violence. Nous ne sommes pas l'Ordre du Phénix, contrairement à ce que ce gouvernement aimerait bien faire croire. »


Il fit une pause, reprit d'un ton déterminé.

« De quoi est-il question, ici, au fond ? De Justice, ni plus ni plus ni moins. Le mot est fort, assurément, mais c'est de ça qu'il s'agit. Le temps est venu d'achever cette guerre, de l'achever par la paix. Et la paix passe par la reconnaissance des morts de cette guerre, et par la Justice. Et contrairement à ce que ce gouvernement aimerait bien faire croire, la Justice, ce n'est pas décider arbitrairement qu'un meurtre est justifiable et qu'un autre ne l'est pas. Vous savez ce qu'ils disent ? Que c'est un mal nécessaire, pour le plus grand bien. Mais cela, c'est faux. Ne les laissez pas anesthésier votre esprit. Il n'y a pas de mal nécessaire. Pas de plus grand bien. Il n'y a que des meurtres, et ceux qui prétendent lutter pour la Justice en tuant sont des menteurs, d'où qu'ils viennent. »


Il écouta, impassible, très calme, Fawley parler, reprit, continua. Argumenter avec Harper était difficile, il était sans doute bien trop obstiné pour qu'on puisse avoir le dernier mot sur lui.

« Nous voilà donc sur le terrain de la langue-de-bois et des mensonges éhontés. Est-ce que vous n'avez pas honte, Monsieur Fawley ? Je vous le demande sincèrement, est-ce que vous n'avez pas honte ? »
Il se tourna de nouveau vers le public. « Dois-je rappeler le passé ? Dois-je rappeler pourquoi le bureau des aurors a du employer des méthodes expéditives ? Dois-je rappeler les meurtres de Alice et Frank Londubat ? Le meurtre de Marlène McKinnon ? D'Evelyn Vance ? La cinquantaine de morts à la Bataille de Poudlard ? Vous savez comme moi que ces meurtres continuent, qu'au delà de l'absence de procès de ceux qui ont commis l'attaque de Force Puriste, des gens sont arrêtés, emprisonnés, tués arbitrairement alors qu'ils ne sont au pire que des manifestants pacifiques ou qu'ils ont simplement le malheur d'être nés-moldus. Vous savez comme moi que la marque des Ténèbres ne sera jamais exemplaire et qu'elle ne peut être que meurtrière. »

Il fallait conclure : au moins il avait cet avantage. C'est le dernier qui parle qui a raison. Allons y.

« Il est grand temps de les arrêter. Grande temps que ce gouvernement s'arrête. Grand temps que les mangemorts soient renvoyés à l'illégalité et aux procès qu'ils méritent. Mais il est aussi temps de reconstruire Poudlard et de cesser cette discrimination, de donner du travail à tous et d'accepter chacun, afin que l'avenir soit paisible et constructif. Afin que notre futur soit enfin placé sous le signe de la Justice. »
Il salua le public. « Je vous remercie de m'avoir écouté. »

Il quitta le pupitre, c'était fini, serra brièvement la main de son contradicteur, répondit à quelques questions des journalistes, mais assez vite, il retrouva son équipe, il était temps de faire un débriefing concret.


____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 358


Maître du Jeu


MessageSujet: Re: Débat - Election des Grands Electeurs || Septembre 2000 || Lun 11 Sep - 13:57


Débat d'élection au Collège des Grands Electeurs




Chaque contradicteur avait donné le meilleur de lui même. Les sondages, il ne fallait pas le cacher, penchaient légèrement vers Paul Fawley, mais Charles Harper n'était pas à sous-estimer. On retiendrait probablement qu'il avait été plus incisif dans le ce débat que le candidat puriste, mais pour un novice en politique, ce dernier s'en était sorti plutôt correctement. Seule l'élection en elle même pourrait à présent renverser la vapeur et permettre au Mouvement pour Merlin de s'imposer dans les urnes, et rien n'était gagné d'avance. Sans doute les arguments de Harper étaient ils plus percutants, mais le style plus populaire de Fawley pouvait plaire.

Le débat se termina sous une pluie de flash de journalistes déchainés, chacun voulant obtenir une réaction de l'un ou l'autre des candidats, mais il fallait dire que l'enjeu était véritablement de taille. L'avenir politique du pays pouvait se jouer dans cette élection. Les mangemorts avaient définitivement besoin d'une majorité, sans quoi leur position devenait précaire, et pour les merlinistes, c'était sans doute une de leurs dernières chances de s'imposer face aux puristes.

Tous étaient conscients de ce qui se jouaient. Le président du collège des grands électeurs invita l'assemblée à faire silence, une fois que chaque candidat eut regagné son siège et reprit la parole.

« Merci messieurs. Le débat est à présent terminé, il sera retransmis par les journaux afin d'informer le plus fidèlement possible les sorcières et sorciers britanniques. L'élection se tiendra Dimanche, dans deux semaines. Seront conviés à votés tous les sorcières et sorciers britanniques âgés majeurs. Le résultat sera annoncé ici même dimanche, à partir de vingt heures. La séance est levée, merci à vous. »


Spoiler:
 
 





crazyoilmachine pour Poudnoir


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 358


Maître du Jeu


MessageSujet: Re: Débat - Election des Grands Electeurs || Septembre 2000 || Lun 18 Sep - 11:25


Annonce des résultats de élection au Collège des Grands Electeurs



Les élections venaient de se terminer. Les votes avaient été comptés. Il ne restait plus qu'à annoncer les résultats officiels, ce qui tradition obligeant, se faisait le matin qui suivait le jour de l'élection. Les résultats avaient été serrés et on n'attendait plus que le président. La foule était de nouveau nombreuse au sein du collège des grands électeurs, de nombreux sorciers s'étaient déplacés, sans parler des journalistes, impatients de pouvoir titrer sur le vainqueur.

Enfin, le président du collège arriva. Impassible, voire un peu grave, il s'installa à la chaire et s'appliqua à lui même un sonorus. Les deux candidats étaient présents, assis de chaque côté de la salle, avec les grands électeurs de leurs camps. L'enjeu était énorme, tout pouvait basculer aujourd'hui.

"Sorcières,sorciers, nous avons entendu deux candidats pour le siège remis en jeu par le gouvernement de grand électeur, Messieurs Paul Fawley et Charles Harper. Les électeurs ont été consultés dans des conditions régulières. Les votes ont été enregistrés légalement. J'annonce donc les résultats en commençant par les votes blancs, puis ceux pour monsieur Harper, puis ceux pour monsieur Fawley. 25% des électeurs ont voté blanc. 32,15% des électeurs ont voté pour monsieur Harper. 42, 85 % des électeurs ont voté pour monsieur Fawley. Monsieur Paul Fawley est donc élu grand électeur. Je l'invite à rejoindre le collège dès à présent pour qu'il prête serment. La séance est levée."

Basculement il y avait eu, en effet. Le gouvernement purisme venait d'obtenir la majorité au collège des grand électeurs.


 





crazyoilmachine pour Poudnoir


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Débat - Election des Grands Electeurs || Septembre 2000 ||

Revenir en haut Aller en bas

Débat - Election des Grands Electeurs || Septembre 2000 ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Politique & Collège des Grands Electeurs

 :: Collège des Grands Electeurs
-