POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Foxfires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


    | Professeur de Sortilège ;; Mangemort
    | Professeur de Sortilège ;; Mangemort
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/03/1988
    Âge du joueur : 29
    Arrivé sur Poudnoir : 06/08/2017
    Parchemins postés : 226



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Pr Rose N. Shafiq


MessageSujet: Re: Foxfires Sam 14 Oct - 11:15

Le cours de potion du professeur Rogue était un supplice pour bon nombre de Gryffondor, même pour ceux qui aimaient cette matière. Contrairement à son homologue Minerva McGonagall, qui se montrait juste envers tous les élèves, en toutes circonstances, et peu importe leur maison, le directeur de Serpentard ne ratait jamais une occasion de retirer des points aux élèves de Gryffondor, entretenant ainsi la rivalité entre les deux maisons. Severus Rogue ne ratait pas non plus l’occasion d’humilier, avec un plaisir sadique, les élèves de qui avait le malheur de ne pas être brillant derrière un chaudron, et, dans cette rage, n’épargnait même pas toujours les élèves de sa propre maison. Rose, comme les autres, survivait, tant bien que mal, à ces cours, s’en tirant un peu mieux que certain, en étant raisonnablement douée en potion, en dépit de sa maladresse congénitale, mais surtout, en étant tellement fade et incolore que Rogue en arrivait parfois à oublier son existence. Ce qui n’était pas le cas de Juliet, qui avait la malchance d’être catastrophique en potion, et qui s’attirait régulièrement les remarques acerbes du professeur, s’étonnant avec toute sa mauvaise foi qu’elle ne progressa pas dans cette ambiance. Et plus que tout le reste, c’était l’attitude du professeur envers sa meilleure amie qui rendait les cours franchement insupportables pour Rose. Dès qu’elle le pouvait, elle essayait de s’asseoir à côté de Jule pour l’aider discrètement, mais Rogue s’en était aperçu, et depuis, il s’arrangeait toujours pour séparer les deux amies. Les heures passées aux cachots mettaient toujours les nerfs de Rose à rude épreuve, les attaques de Rogue, les quolibets des Serpentards, tout ça lui donnait envie d’être plus courageuse et d’oser dire franchement ce qu’elle en pensait. Malheureusement, entre vouloir et pouvoir, la route était longue.

Le cours d’aujourd’hui n’avait pas été trop horrible, Rogue avait laissé Juliet et Rose ensemble, et elles avaient réussi à confectionner une potion de ratatinage honnête, que le professeur jugerait probablement passable, mais peu importe. Rose proposa à Juliet de partir la première, pendant qu’elle resterait pour ranger et nettoyer, laissant à son amie la possibilité de fuir loin du regard perçant du directeur de Serpentard. La Gryffondor nettoya rapidement la table, et alla, d’une main tremblante, déposer les échantillons sur le bureau. Toujours aussi maladroite, elle parvint à apporter les deux fioles à bon port, mais réussi tout de même à renverser un encrier durant la manœuvre. Rogue ne leva même pas la tête de son parchemin, et se contenta d’un soupir excédé.

« 5 points en moins pour Gryffondor. Shafiq, si, réellement, vous avez deux mains gauches, vous devriez penser à consulter. »
« Oui, oui, professeur, je le ferai, merci. »
Bredouilla Rose en réparant les dégâts d’un coup de baguette.
« Bien. Maintenant sortez, avant que je ne vous donne une retenue pour voir si vous pouvez jongler avec des fioles de pus. »

L’adolescente attrapa son sac et fila vers la sortie, les jambes un peu tremblantes. Signe de progrès dans sa mollesse de caractère, elle avait supporté ces remarques au vitriol sans éclater en sanglot, ce qui aurait été encore impensable quelques années auparavant. Les cours de potion avait au moins eu le bénéfice d’apprendre à encaisser sans pleurnicher. Et en examinant la situation, elle estimait même s’en être tirée à bon compte. Encore qu’il faudrait qu’elle brille en cours de sortilège demain si elle voulait rattraper les cinq points qu’elle avait fait perdre à sa maison. Sachant que c’était Rogue qui les lui avaient retiré, les autres ne lui en tiendrait pas rigueur, mais elle ne pouvait pas supporter l’idée que ses maladresses nuisent au groupe, et comme d’habitude, cherchait à bien faire, ou en tout cas, à faire de son mieux.

En sortant, elle vint rejoindre Juliet, et eu le déplaisir de la retrouver cernées pas trois Serpentard, et pas franchement le haut du panier. Georgia avait le chic pour agacer Rose, avec cette manie qu’elle avait de faire remarquer à Juliet qu’elle était né-moldu, alors que sa famille à elle ne devait pas compter plus de deux sorciers dans son arbre généalogique. Rose avait-eu plus d’une fois l’envie de lui faire remarquer qu’il n’y avait pourtant pas de quoi se pavaner, mais comme toujours, elle s’était contenter de lui demander poliment de les laisser tranquille. Remarque bredouillée sans grande conviction qui n’avait eu aucun effet sur la Serpentard et ses camarades à la grande gueule, qui ne rataient pas une occasion de s’en prendre à Juliet et Rose quand ils n’avaient rien de mieux à faire.

« Quelle histoire ? » demanda d’un air lunaire Rose en rejoignant le groupe.

Un coup d’œil rapide l’informa que c’était le genre d’histoire qui visiblement mettait Juliet mal à l’aise. Et par conséquence, le genre qu’elle n’avait absolument pas envie d’entendre. Georgia Dobson ne vivait que pour le drame et se nourrissait des ragots qu’elle rependait sur les autres élèves. Elle ouvrit la bouche pour parler, mais Rose lui coupa la parole. Contrairement à Georgia et Nora, elle détestait ce genre de bavardage, et refusait catégoriquement d’y prêter l’oreille.

« Le professeur McGonagall vous a déjà donné une retenue parce que vous rependiez de méchantes rumeurs. Ça ne vous a pas servi de leçon ? »

Si Rose était toujours aussi incapable de tenir tête à ceux qui se moquaient d’elle, elle arrivait maintenant à se mettre en avant, quand il fallait venir au secours d’un de ses amis. C’était rare et assez inattendu, mais Juliet ne l’avait jamais laissée tomber pendant leurs premières années, alors il lui semblait juste de lui rendre la pareil quand elle en avait l’occasion, malgré l’effort que cela demandait à la très timide Rose. Et comme elle n’avait aucune envie de s’engager dans une dispute avec Georgia maintenant, elle approuva d’un signe de tête la proposition de Jule d’aller dîner, et sans prêter plus d’attention q’ils ne le méritaient aux Serpentards, fila en compagnie de son amie en direction des escaliers.

Mais, évidement, Dobson ne semblait pas décidée à les laisser prendre la tangente. Les deux adolescentes n’avaient pas fait trois pas qu’elle les interpella une fois encore, l’air surexcitée. Quelle plaie, pensa Rose, tout en continuant à marcher, en faisant de son mieux pour l’ignorer.

« Ça te concerne pourtant Rose Shafiq » continua-t-elle en accentuant le nom de famille « Je suis sûre que tes parents aimeraient savoir quel genre de racaille tu fréquentes à Poudlard ! »

Rose se retourna pour faire face à Georgia, elle avait bien envie de lui demander ce qu’elle savait de ses parents, vu qu’ils appartenaient une classe de sorcier comme elle n’en avait sûrement jamais fréquenté dans sa vie, et qu’elle aurait été bien incapable de savoir ce qu’ils pouvaient penser. Une réponse qui aurait sûrement rabattu le caquet de cette pimbêche. Mais à la place, Rose se contenta de hausser les épaules, et de murmurer une réponse qui manquait de conviction.

« Non. Mes parents veulent surtout que je ne me mêle pas de ce qui ne me regarde pas. »

Ce n’était pas si mal, deux ans plus tôt, elle aurait été incapable de répondre ça à quelqu’un. Mais Rose restant Rose, elle n’était pas encore prête à faire face aux conséquences de ses paroles, elle se remit en marche, et pressa le pas en direction des escaliers.

____________________________________
▵  porcelaine  ▵  ivory  ▵  steel ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Foxfires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Ecosse

 :: Ruines de Poudlard
-