POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Fraternité, illégalité, justiciers || John et Alexa Turman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | MPM ;; ODP ;; Propriétaire du Quidditch Store

| MPM ;; ODP ;; Propriétaire du Quidditch Store
avatar
Date de naissance du joueur : 02/02/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 26/06/2017
Parchemins postés : 79



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 11PV
Nelson Northanger


MessageSujet: Fraternité, illégalité, justiciers || John et Alexa Turman Dim 10 Sep - 16:51


Les temps étaient durs pour tout le monde, Nelson le savait, mais en ce moment, la situation semblait vraiment tendu. Avec les élections, la police magique semblait sur les dents, on voyait même de loin en loin des mangemorts monter la garde dans les lieux publics. Pas facile d'être dans l'opposition en ce moment. Rien n'était fait, rien n'était gagné, et il fallait combattre pied à pied sur la scène politique pour l'emporter. Tractages, réunions, Sonny Northanger participait à tout. Il fallait convaincre le plus de gens de voter Harper, mais ce n'était pas facile. Les frictions avec les forces de l'ordre se multipliaient, alors même qu'ils étaient pacifistes. Il était presque heureux de passer quelques heures seul au club ou à la boutique : là, au moins, les élèves ignoraient tout de ses problèmes personnels. Avoir une conversation neutre sur les mérites comparés du Nimbus 2000 et du Nimbus 2001 reposait Nelson. Il réussissait à être aimable avec tout le monde, faisait un effort pour se concentrer. Il fallait bien qu'il fasse tourner la boutique : d'abord, il n'avait en réalité que ça comme revenu, et ensuite, c'était une couverture idéale. S'il n'avait fait que du militantisme, Nelson savait que le Ministère aurait fini par s'intéresser à lui. Et c'était la dernière chose qu'il voulait.

Ce n'était pas seulement qu'il était dans l'Ordre et qu'il pouvait avoir des problèmes de façon personnelle. C'était également que si on s'intéressait de trop près à lui, c'était à l'organisation qu'on pouvait s'en prendre. Les agents sous couverture étaient précieux, d'autre part, et en habitué de la lutte contre le purisme, il savait qu'on ne pouvait pas s'en passer. Ils n'étaient pas passés loin de la catastrophe, avec l'attentat, il fallait qu'ils se resaissent. D'abord, Nelson était partisan de libérer leurs amis arrêtés, ils le leur devaient, c'étaient grâce à eux qu'ils avaient réussi à fuir. Ca créerait un peu de spectacle, aussi, mais il fallait bien qu'ils agissent, ils étaient là pour se battre. Northanger n'était pas un enfant de choeur. Il aurait préféré que la solution pacifique l'emporte, mais la solution pacifique, pour lui, s'éloignait de jour en jour. Il fallait donc forcer un peu le destin en combattant les mangemorts avec les mêmes armes qu'eux avant qu'ils ne se décident à reprendre leurs bonnes vieilles méthodes, qu'il ne soit trop tard, et que la guerre revienne et soit la seule solution.

Mais il fallait faire des choses réfléchies. Leur dernière action ne l'avait pas été suffisamment. Au contraire. Nelson soupira, repensant au message qu'il avait eu de la part de Alexa par téléphone. Le système de communication des téléphones portables, qui venaient d'apparaitre du côté moldu, jouait en leur faveur. Si Sonny avait un peu de mal à s'y faire, ayant une éducation purement sorcière et n'ayant jamais vraiment fréquenté le monde moldu même s'il n'avait rien contre les sorciers originaires de l'autre côté du mur du Chaudron Baveur, et avait du mal à s'y retrouver, pestant contre ces engins que la magie ne cessait de déregler, il devait bien admettre que ça restait pratique. Il ne faisait pas dans la paranoia inutile, mais on ne pouvait pas savoir si le Ministère controlait les hiboux ou quoique ce soit du même genre.

Donc, Alexa Turman l'avait appelé pour lui dire qu'elle voulait le voir. Rendez vous avait été pris dans le Londres moldus, au sein du quartier touristique de Portobello Road, et il avait dit qu'il viendrait. Elle voulait lui parler de son frère. Nelson avait dit de l'ammener. Si c'était un espion, il fallait qu'il vérifie sur place, et le jeune John Turman serait seul contre deux si c'était un agent du ministère. Type, sous Polynectar, ou quelque chose du genre.

Ils avaient assez eu de problèmes comme ça, par manque de préparation, cette fois, même si c'était lourd, même s'il passait pour le rabat-joie de service, il voulait que ça se passe au mieux. Alexa s'était mise en danger elle même en ne participant pas à la dernière mission sous Polynectar. Autant dire que oui, ça rajoutait au fiasco – entre la capture de quatre des leurs et les récriminations de Juliet à attaquer Adrian Rosier, Nelson estimait qu'il avait légitimement le droit de se plaindre un peu.

A la fin de la journée, il ferma boutique, et passa par le Chaudron Baveur. Comme à son habitude, il marchait comme s'il errait sans but, comme s'il n'allait nulle part d'autre que boire un verre. Nelson s'arrêta boire une bière au comptoir, et une fois sûr que personne ne le suivait, il traversa le bar pour passer côté moldu. De là, il prit des chemins de traverses pour rejoindre Portobello Road et s'arrêta au pub où il avait rendez-vous avec les Turman. Ils étaient déjà là, dans un coin sombre de la salle. Le pub était bondé, personne ne prêterait attention à eux.

« Salut les enfants. »
Il salua affectueusement Alexa, dont il était un peu le mentor dans l'Ordre. « Pas trop dur ces derniers temps ? Tu crèches où, petite ? »

Ce n'était qu'une gamine inconséquente, ce qui l'étonnait de sa part car il l'avait toujours vu Alexa comme quelqu'un de responsable. Comme la plupart des gens qui travaillaient à Sainte-Mangouste, d'ailleurs, il fallait avoir la tête sur les épaules et du sang froid pour pouvoir aider les patients.

« Tu nous as fait une sacré peur, tu sais, qu'est-ce qui t'as pris ? Ils sont tous à tes trousses, maintenant, t'as vu le communiqué de Rosier dans le journal ? J'espère que tu fais gaffe. »


Il se tourna vers le frère de Alexa et prit une tête plus aimable pour lui serrer la main, ajoutant d'un ton plus souriant :

« Alors c'est toi le frère de Alexa ?  John, c'est ça ? »
Il tiqua un instant : « On s'est déjà vu, je pense. Tu es contrôleur du Magicobus, non ? Je le prends de temps en temps pour aller voir mes neveux. » Il ajouta en direction de Alexa : « Il est clean, on peut lui faire confiance ? » Il regarda alternativement le frère et la sœur. « Alors, pourquoi vous avez besoin de moi ? Je te préviens, Alexa, je peux pas t'aider, pour le monde sorcier, c'est grillé, t'es fugitive. »

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 17
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 147



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Fraternité, illégalité, justiciers || John et Alexa Turman Sam 16 Sep - 17:25

Debout devant le miroir de la salle de bain, Alexa se regardait droit dans les yeux, par l'intermédiaire de la glace. Ses yeux sombres étaient durs, sévères, presque froids, soulignés de larges cernes dû au manque de sommeil. Sa mâchoire se dessinait parfaitement, ainsi que ses pomettes, projettant des ombres inquiétante sur son visage, lui donnant l'air de sortir d'outre-tombe. La jeune femme avait beau savoir que cette figure morbide était la sienne, elle ne parvenait pas à se reconnaître. Qui était-elle réellement, désormais ? Elle avait tellement changé... Elle avait l'impression que tout ce qui s'était passé avant la bataille de Poudlard n'avait été qu'un long rêve duquel elle avait bien fini par se réveiller. Et, au fond, c'était un peu ça. Elle s'était réveillée pour faire face à la dure réalité, elle qui avait toujours vécue plus ou moins protégée des mauvais côtés du monde. L'inconvénient, c'était qu'elle avait l'impression de s'y perdre... Elle ne pouvait pas oublier ce qu'elle faisait. Ce qu'elle avait fait....

Les mains de la jeune femme tremblèrent brutalement, et Alexa les plaqua fermement sur les rebords du lavabo pour les empêcher de frémir. Des flashs apparaissaient sans cesse devant ses yeux. Cette femme... Cette femme, au Siège du Parti Puriste... Alexa revoyait son visage aussi précisément que si elle avait eu une photo de cette inconnue accroché en face d'elle. C'était affreux. Elle la revoyait constamment s'effondrer devant elle, sans vie. Parce que non, elle ne pouvait pas avoir survécu au choc. Alexa le savait bien, et si elle avait préféré l'ignorer sur le moment, elle avait rapidement compris qu'il ne servait à rien de se voiler la face. Une fois de plus, elle avait pris la vie de quelqu'un... Alexa n'avait plus les mains propres depuis longtemps. Mais ce n'était pas pour autant que cela en devenait plus facile. Bien au contraire. Depuis cet épisode au Parti Puriste, Alexa n'arrivait plus à dormir. Elle avait non seulement tué quelqu'un, mais elle avait aussi perdu Lisa. Et tout ça ajouté au fait que, désormais, la Justice Magique lui collait au train faisait que la jeune femme se ternissait de plus en plus. Ses dreads semblaient ternes, las : il semblait à la jeune femme qu'ils n'avaient plus le même panache qu'autrefois. Plus elle les regardait, plus elle se disait qu'ils appartenaient à une autre époque, à une époque révolue qui avait cessé d'exister en même temps que le peu d'innocence qui lui restait.

Sortant lentement sa baguette de sa poche, la jeune femme la leva alors à hauteur de son visage.

Il était tant de remédier à tout ça.

***

Alexa consulta une nouvelle fois son téléphone, adossée à un mur, quelque part dans le Londres Moldu, une capuche rabattue sur sa tête. C'était plus un réflex qu'autre chose. Elle avait pris l'habitude de consulter fréquemment le petit appareil, de puis qu'elle l'avait acheté, quelques mois plus tôt. C'était une technologie moldue toute récente que la jeune femme avait découverte avec un intérêt certain. Elle avait rapidement fait partager la déouverte à l'Ordre. Il fallait dire qu'avec le contrôle des hiboux, c'était difficile de rester discret pour envoyer des messages. L'inconvénient, c'était tout de même que ce petit engin ne cessait de se dérégler en présence de la magie. Alexa avait bien tenter de l'isoler des interférences de son monde, mais rien à faire : dès qu'il y avait un peu trop d'activités magiques à proximité, le téléphone s'éteignait ou se mettait à téléphoner tout seul, ce genre de choses.

Une nouvelle fois, Alexa regarda l'appareil. C'était bientôt l'heure. La jeune femme avait donné rendez-vous à son frangin dans le Londres Moldu, devant l'entrée de Hyde Park. C'était aujourd'hui le grand jour. Alexa allait présenter John à Nelson Northanger, Sonny pour les intimes, qui faisait le plus souvent office de recruteur pour l'Ordre. Le but était de prouver à ce dernier que John n'était pas un imposteur, mais bel et bien son frère disparu. La jeune femme était confiante. Elle savait qu'elle avait raison. On ne pouvait pas tricher sur les sentiments qu'avait eu John en apprenant que leur mère n'était plus. L'ancienne Médicomage savait que c'était bien son frère. Et elle savait qu'elle allait pouvoir le prouver à Nelson. Il la croirait. Ce n'était pas possible autrement.

Alors que la jeune femme regardait l'heure une fois de plus, elle vit son frère se détacher des passants qui circulaient devant elle sans la voir. Elle lui fit un grand sourire et le prit imémdiatement dans ses bras, sa capuche glissant un peu au passage.

- Salut... Comment tu vas ? demanda-t-elle après l'avoir embrassé sur la joue. T'as l'air un peu fatigué, ajouta-t-elle en lui faisant un petit sourire.

S'écartant doucement de John, Alexa se retrouva la tête entièrement découverte, sa capuche retombant sur ses épaules. Ses cheveux volèrent alors librement avec le vent léger qui soufflait.

Ses dreads, ses fameux dreads, n'existaient plus. Le visage de la jeune femme semblait en porter la marque, et ses cheveux bruns lui retombaient légèrement devant les yeux, retenus sur un côté par des tresses bien serrées. Elle fit un sourire à son frère et haussa les épaules. C'était tout ce qu'il y avait à faire.

- Bon, déclara-t-elle. On va aller retrouver Sonny, maintenant, il m'a donné rendez-vous sur Portobello Road. En route, il est peut-être déjà là-bas.

Alexa rajusta sa capuche sur sa tête et se mit en route vers le point de rendez-vous, tout en discutant avec son frère. Une fois arrivé au point de rendez-vous, les jumeaux entrèrent dans le pub qui allait servir à cacher leur conversation et Alexa se faufila jusqu'à la table la plus reculée, qui était vide, par miracle. Une fois installée, elle fit un petit sourire à son frère.

- Apparemment, Sonny n'est pas encore là. Il doit être en train de fermer boutique, ou d'arriver... Ah, justement... Quand on parle du loup, ajouta-t-elle en faisant un geste de la tête pour montrer le nouvel arrivant.

La jeune femme se leva pour l'accueillir et lui donna une rapide étreinte avant de se rassoir. Elle grimaça ensuite lorsque les questions commencèrent.

- Bah... On fait aller. Je sors pas tellement du QG en ce moment... Tu sais pourquoi, je suppose, ajouta-t-elle avec un peu d'ironie. Oui, je sais, souffla-t-elle, j'ai vu. Mais je... Je sais pas ce qu'il s'est passé. J'avais tout prévu, pourtant. Le polynectar était prêt, j'ai juste... pas pensé à le prendre. Je sais pas ce qui m'a pris, mais ça ne se reproduira plus, tu le sais bien, ajouta-t-elle en plantant son regard dans celui de Sonny. Bon, ce qui est fait est fait, je pourrais rien y changer. Je ferais juste avec. J'assumerais mes conneries.

Bien sûr, son erreur ne retombait pas que sur elle, mais également sur l'Ordre tout entier. Mais ça aussi, Alexa était prête à l'assumer.

-  Sonny... John est aussi clean que possible. C'est mon frère, j'en suis certaine. Si tu veux une preuve, j'ai apporté ça, déclara la jeune femme en posant sur la table un petit flacon contenant un peu de Véritasérum. Mais ce n'est pas nécessaire, je t'assure.

Alexa était certaine d'elle, et elle fut soulagée de voir Sonny s'adresser sans agressivité à John. Ils allaient désormais pouvoir parler des choses sérieuses...

- Eh bien... Non, non, ce n'est pas pour moi, Sonny, déclara la jeune femme. C'est pour John, qu'on est là. Je te l'ai dit, il est clean. Et c'est mon frère. Il sait se battre, ajouta-t-elle en plongeant son regard dans celui de Nelson. Et on voudrait tous les deux qu'il rejoigne l'Ordre.

Les dés étaient lancés, désormais.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Contrôleur du Magicobus
    | Contrôleur du Magicobus
    avatar
    Date de naissance du joueur : 19/12/1996
    Âge du joueur : 21
    Arrivé sur Poudnoir : 18/03/2017
    Parchemins postés : 69



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    John L. Turman


MessageSujet: Re: Fraternité, illégalité, justiciers || John et Alexa Turman Ven 1 Déc - 14:54


Fraternité, illégalité, justiciers

«  La chance ne s’attend pas, elle se provoque. »



[url=LIEN]A VENIR[/url]

Hyde Park. Ce nom évoquait de nombreux souvenirs pour John. Ils avaient beau être heureux pour la plupart, ils faisaient maintenant parti d’un passé douloureux, n’étaient plus que les stigmates d’un temps révolu, de ceux qu’il ne retrouverait jamais. Il avait pourtant eu, il y a peu, encore un peu d’espoir. Il s’imaginait déjà retrouver les sentiers bien connus du parc, ses pans d’herbe où il aurait pu s’étendre et se détendre, oubliant le temps de quelques heures les problèmes du quotidien. Il avait espérer pouvoir revenir ici, en compagnie de sa sœur et de sa mère. Mais il avait dû se confronter à la réalité, comprendre qu’il n’aurait plus la chance de voler ces instants au quotidien.

Retrouver Alexa avait été aussi soudain qu’euphorisant. Chamboulé par leur rencontre, il l’avait été d’autant plus en apprenant la mort de leur mère. Mais tout ceci l’avait décidé, il était prêt à se battre et résister, encore plus à présent. Grâce à Alexa, il avait cette opportunité. Il touchait enfin du doigt ce après quoi il courrait depuis de nombreux mois. Si John parvenait à rejoindre l’Ordre, il redoublerait d’efforts pour combattre la menace et rendre leur liberté à ceux qui la méritaient vraiment. Il vengerait chaque victime, chaque famille qui avait vu ses fils et ses filles arrachés, chaque enfant devenu orphelin, et chaque né-moldu humilié et torturé. Il brandirait le poing pour mener cette guerre au sommet.

Ses pensées étaient devenues bien plus sombres, ces derniers mois. L’enfermement et la torture n’y étaient pas pour rien. L’idée de tuer ne l’effrayait plus, si c’était ce qu’il fallait pour éradiquer le mal de cette Terre. Certains diraient qu’il ne valait sans doute pas mieux que les Mangemorts. Que si l’on se mettait à tuer, l’on devenait comme eux. Mais ces donneurs de leçons, souhaitaient-ils que Vous-savez-qui survive ? Qu’on se contente de l’enfermer en attendant qu’il s’échappe et recommence ? John en était arrivé à la conclusion qu’il fallait leur affliger à tous la peine de mort. S’il voulait bien faire, peut être faudrait-il réussir à le tempérer. John n’était qu’un enfant rempli de rage qui ne demandait qu’à être encadrer et éduquer.

Sous sa grande veste et sa capuche, John avait revêtu un joli costume, des plus simples mais élégant. Il voulait absolument bien faire aujourd’hui, paraître sous son meilleur jour. Malgré ses cernes et son regard terne, il avait prit soin de s’apprêter. C’était l’occasion à ne pas manquer, Alexa le présenterait à un membre de l’Ordre du Phénix. S’il faisait bonne impression, peut être pourrait-il les rejoindre enfin.

Marchant au cœur de la foule et longeant le parc, il s’approchait enfin de l’entrée de Hyde Park, où Alexa lui avait donné rendez-vous. Elle était là devant lui, consultant l’heure comme s’il était en retard. Dès qu’elle le vit, elle le serra immédiatement contre elle, et John rendit son étreinte à sa sœur. Aussitôt que sa capuche glissa, il remarqua une différence chez elle. Alexa lui embrassa la joue, et tandis qu’elle notait qu’il avait un air fatigué, il prit une mèche de ses cheveux dans la main, les observant avec un sourire.

    ▬ Je les aime bien comme ça, ça affine ton visage, commenta-t-il, ce changement lui semblant important. Je vais bien, un peu nerveux je t’avoue. Je ne dors pas beaucoup non plus ces derniers temps. Et toi soeurette, tout va bien ?


John glissa les mains dans les poches de sa veste, écoutant ce qu’elle avait à dire. Ils allaient donc rencontrer Sonny, dont le vrai prénom était Nelson lui semblait-il. Il hocha simplement la tête, et ils partirent en direction du Pub où ils avaient rendez-vous. Une fois à l’intérieur, ils rejoignirent une table du fond, étant apparemment les premiers arrivés sur les lieux. Tant mieux, il aurait peut être un peu de temps pour s’apaiser et demander des conseils à Alexa, ce qu’il devait dire et éviter de faire. John voulait vraiment que ce Nelson ai une bonne impression de lui. Mais alors qu’Alexa entama la conversation, elle se leva pour accueillir Nelson qui arrivait à cet instant.

John pu le détailler rapidement tandis que sa sœur le saluait. Nelson devait avoir la cinquantaine et avait les tempes grisonnantes. Mais malgré l’âge, il semblait toujours avoir une certaine forme physique. Alexa lui avait dit que Nelson était un ancien Auror, de quoi rendre John admiratif. Peut être que, dans une autre vie, si aucun d’eux n’avait eu affaire aux Mangemorts, se seraient-ils retrouvés à travailler en équipe au Ministère. Mais ces doux rêves lui semblaient bien lointains à présent.

Nelson et Alexa s’écartèrent l’un de l’autre après avoir échangé brièvement, puis les deux hommes s’approchèrent l’un de l’autre pour se serrer la main. John s’appliqua à avoir l’air poli et chaleureux, rendant son sourire au mentor de sa sœur.

    ▬ John, oui Monsieur, répondit-il en mettant les formes. C’est bien ça, pardonnez moi si je ne vous remet pas, je vois de nombreux passagers tous les jours.


Il en faisait peut être un peu trop, mais il préférait agir ainsi que de paraître trop familier. Il laissa Alexa lui expliquer la situation, espérant que Nelson serait convaincu. Lorsque sa sœur sortit la petite fiole de Véritasérum, il observa la réaction de Nelson, soutenant Alexa comme il le put.

    ▬ Je n’ai rien à cacher, s’il faut je prendrais la potion, affirma-t-il, confiant.


Alexa lança la bombe, la raison de cet entretien. John ne savait pas s’il devait en rajouter, ou attendre que Nelson lui pose des questions. Il préféra se taire, attendant la réponse en croisant les doigts.
© Imaginary pour Epicode

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Fraternité, illégalité, justiciers || John et Alexa Turman

Revenir en haut Aller en bas

Fraternité, illégalité, justiciers || John et Alexa Turman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Moldu :: Les Rues Piétonnes
-