POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

For your entertainment (and mine) || Jule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


    | THE MOD ;; Coach de Ballycastle ;; Criminel

| THE MOD ;; Coach de Ballycastle  ;; Criminel
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 29/11/2015
Parchemins postés : 849



Pensine
Mon casier judiciaire est: bien rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Tom Sallybanks


MessageSujet: For your entertainment (and mine) || Jule Lun 18 Sep - 16:30

Il fallait qu'il fasse quelque chose pour cette barbe. Histoire de tourner la page. Ca semblait être un bon début à Tom pour passer à autre chose. Il contempla un instant le rasoir d'un air vide, et finalement, ayant appliqué une potion moussante, commença méticuleusement à raser sa barbe.

Pas de match aujourd'hui, se rappela-t-il, et pas de séance d'entrainement. Il opta pour une veste en toile et un t-shirt des Chauves-Souris. Au moins, il n'était pas une loque au point de ressembler à rien, mais Sally jugea tout de même bon d'aller boire un verre au Emerald's. Il y aurait bien là quelqu'un avec qui parler, boire un verre, et raconter la tristesse de ses aventures.

Une semaine plus tôt. Ca faisait au moins une heure que Charlie hurlait et à part partir en jouant le coup de la dignité offensée, rôle dans lequel il avouait lui-même qu'il n'aurait pas été crédible, Tom commençait à être un peu à court d'arguments. Le motif de l'engueulade ? Oh, leur couple, évidemment, il ne pouvait en aller autrement. Il était un peu là de hurler lui aussi, mais Charlotte semblait bien décidée à avoir le dernier mot.

« De toute façon, on perd notre temps. Je sais que personne ne t'as vu au Emerald's le soir où tu es parti voir ton ex. T'es pas honnête, Thomas, je vois pas comment ça pourrait marcher. On dirait même que tu t'en fous.

-Mais est-ce que je peux en caser une ? Enfin, Charlie, il ne se passe rien...

-Il ne se passe rien avec qui ? Qu'est-ce que j'en sais ? Tu disparais des jours entiers, je ne sais pas où tu es, et tu ne dis rien, rien du tout ! Alors évidemment, il ne se passe rien, mais c'est avec moi qu'il ne se passe rien ! »

L'argument faisait sens, Tom en avait parfaitement conscience. Mais il ne pouvait pas tout expliquer à  Charlie. Sans parler de Anne – et concrètement, c'était surtout Anne le problème, parce que ce n'était pas facile de passer après une relation de un an doublée d'une amie d'enfance – il ne pouvait concrètement rien lui dire. Il n'allait pas lui raconter qu'il donnait des informations pour l'Ordre du Phénix : ça l'aurait mise en danger, ça l'aurait mis en danger, et ça aurait mis en danger les gens qu'il connaissait dans l'Ordre. Même ses activités illégales – enfin ses autres activités illégales -  étaient dans le même cas. Mais oui, évidemment, cette fameuse soirée passée avec Anne n'aidait en rien. Pour le reste, il aurait pu trouver une explication en cherchant bien, mais comme il n'était pas très clair là-dessus, tout partait en live.

« Je vois pas quoi dire d'autre, Tom. Je crois que c'est fini, que ça pouvait pas marcher, et que tu le savais. »
Elle avait vraiment l'air mal, maintenant, malheureuse, et il s'en voulait que ça se passe comme ça. Il voulut dire quelque chose, de nouveau, mais elle le coupa, lui adressa un sourire triste. « Je t'aime bien, tu sais, mais je veux pas rester dans ces conditions. 
-Mais je...Charlie, attend... »

Mais elle s'était levée, avait ramassé ses affaires, et était partie de chez lui en claquant la porte. Il était resté là un moment, puis le soir il avait bu un verre avec Fenton. C'était moins pire que sa rupture avec Anne, Tom l'avait constaté, s'en sentait un peu coupable, mais pas tellement. On ne pouvait pas attendre qu'il soit aussi triste après une relation aussi courte. Charlie avait été raisonnable, une fois la colère passée. Les échanges étaient un peu froid, mais relativement cordiaux. Au fil du temps, il supposait qu'ils redeviendraient ce qu'ils devaient être : de vieilles connaissances, et elle, concrètement, sa patronne, en tant que directrice générale du club.

Voilà où il en était ce soir là en entrant dans le Emerald's. Il n'y avait personne de sa connaissance, ce qui était une déception, mais on était encore un peu tôt. Tom s'installa dans un coin du bar et attrapa la Gazette alors qu'on préparait les tables de jeux, et le concert du soir – en haut, il entendait pester Blackie, qui dirigeait les filles de chez Emy's, contre une petite nouvelle. Ignorant le monde autour de lui, Tom préféra se concentrer sur son article. La Gazette titrait sur la victoire de Fawley, à son grand désespoir. Tom avait beau bien aimer Fawley en tant que personne, le propriétaire du Sabot de Bacchus étant un vieil ami de son père, il n'était pas franchement d'accord avec ses idées et à présent, Malefoy, Rosier, Selwyn, et compagnie, avaient une majorité et franchement, ce n'était pas l'idée la plus enthousiasmante dont Sally avait jamais entendu parler.

« Tu ne devrais pas lire ça, c'est déprimant. Comment ça se fait que t'ai plus de barbe, sans transition ? »


Il leva les yeux de son journal pour découvrir Jezabel, sa belle-mère, et Juliet Birch, assises à la table d'à côté. Tom adressa un sourire aux deux femmes :

« Tiens, belle-maman. Je me suis encore fait largué. »
Il sourit d'un air bonhomme, pas réellement chamboulé, et ajouta : « Salut, Juliet, comment ça va ? »

Jezabel avait un an de moins que lui, à ce qui lui semblait, et l'appeler ainsi lui semblait toujours bizarre, quand bien même en effet, elle était sa belle-mère. Entre eux, c'était devenu une plaisanterie commune. Il adressa un signe de tête à Jule. Ils ne s'étaient pas recroisés depuis qu'il lui avait donné les documents trouvés chez Mirallegro Walter et il lui semblait que ça faisait déjà une éternité. Il replia la Gazette, et tira une chaise pour s'assoir avec elles

« Quoi de neuf, les filles ? Outre que le monde politique devient dingue, mais on a l'habitude. »
Il lança à Jezabel : « J'espérais voir Fen', il est pas là ce soir ?
-Non, ton père non plus, ils sont passés voir Charlie à Glasgow. Je vais devoir y aller aussi, je prends mon service bientôt. Désolée, Juliet. Cela dit, Tom peut peut-être t'aider. » Elle ajouta à l'intention de Sally : « Juliet cherche quelqu'un pour s'entrainer avec elle, et moi je dois filer, tu ne voudrais pas l'aider ? Je m'en voudrais qu'elle perde contre ton copain Adrian parce qu'elle ne sera pas assez préparée. Ca vous va ? Parfait, parce que je dois filer. A bientôt, vous deux ! »

Il resta un moment halluciné devant ce que venait de dire Jezabel, puis se tourna vers Juliet avant de se mettre à rire :

« C'est une blague, pas vrai ? »
Non, apparemment, c'en était pas une. « Explique moi pourquoi toi et Adrian voulez vous battre, c'est quoi l'idée ? Ca c'est si mal passé que ça, la pool-party ? » Il continua à rire. « Moi je veux bien t'aider, mais je sais pas si je vais servir à grand-chose. Je me suis fait éliminer dès le premier tour du tournoi de duel du gouvernement, par euh...ah. Turman. Alexa Turman, celle qu'ils recherchent parce qu'elle a tué cette langue-de-plomb. » Tom assumait entièrement cette défaite. « Je peux te proposer l'arrière-court si tu veux, au moins on saura si je peux encore rivaliser avec toi ou si j'ai vraiment vieilli. » Décidément, ils ne se lassaient pas de le faire rire, ces gens. Il ajouta d'un ton amusé : « Putain de Gryffondors, va... »

____________________________________



WHO THE FUCK IS ROBIN HOOD ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 28
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 543



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: For your entertainment (and mine) || Jule Lun 18 Sep - 23:35

Fut un temps Juliet Lewis désormais plus connue sous le nom de Jule Birch avait été une duelliste de talent. En magie, chacun avait son talent. Une matière à laquelle il était plus sensible que d’autre, un art qu’il pouvait développer. Pour l’ancienne Gryffondor, les sortilèges furent sa matière de prédilection. Dès la première année, elle démontre un grand talent pour cette matière essentielle aux sorciers. Les potions deviennent rapidement sa bête noire et par extension, elle se désintéresse de la botanique. Par contre, les sortilèges restent son grand moment de plaisir. Assez effacée, elle n’aime pas vraiment se mettre en avant, mais elle rejoint le club de duel dès sa deuxième année. Les années passant, elle s’améliore et quand elle rejoint les tireurs de baguette d’élite, on la présente comme un des éléments les plus prometteurs de sa promotion.

Enfant, Juliet avait voulu être actrice. Ses parents avaient fait ce qu’ils avaient pu pour l’aider à atteindre son objectif. Les choses étant ce qu’elles étaient, l’enfant qu’elle était avait totalement abandonné ce choix de carrière. Parmi toutes les choses qu’elle avait rêvé d’être plus jeune, policier n’en avait jamais fait partie. Etrange de voir qu’elle avait fini par servir l’Etat et qu’elle s’y était vraiment épanouie. Il avait suffit d’un duel ayant mal tourné pour que tout soit terminé. Des semaines de rééducation et un maléfice inconnu plus tard, elle avait remis sa démission pour cause d’incapacité au travail et avait été récompensée pour ses services. Ca tombait à point, puisqu’à l’époque les partisans du Seigneur des Ténèbres reprennaient progressivement le contrôle du Ministère. A ça c’était ajouté la mort de Sean et le besoin de trouver une nouvelle occupation professionnelle. La transition ne s’était pas faite sans mal. Ce qu’elle avait mal vécu dans le fond, c’était la perte de ses capacités en sortilège, elle ne lançait plus ses sorts comme avant. Les médicomages lui avaient dit que c’était une affaire de temps et d’entrainement, mais elle sentait que quelque chose avait changer. La facilité qu’elle éprouvait avant n’existait plus et elle ne regagnerait pas le niveau qu’elle avait avant sans entraînement.

Quand elle avait proposé à Adrian de se battre en duel avec lui, elle avait imaginé un petit duel sans enjeux et pour le plaisir du sport. Au final, c’était mal connaître l’esprit de compétition des Gryffondor. Une fois partie de chez les Rosier, Jule s’était sentie incapable de ne pas prendre le duel sérieusement. Six ans auparavant, elle n’y aurait même pas pensé tant elle était persuadé qu’elle aurait pu le battre sans effort. Ce n’était plus le cas et elle n’était pas assez vaniteuse pour s’aveugler là dessus. Jule s’était battue contre lui, elle savait ce qu’il valait et à priori, ils avaient presque le même niveau. Il ne restait plus qu’une chose à faire, s’entraîner pour gagner et elle avait trouvé la personne parfaite pour ça.

- Jule ?

Le regard étonné de Jezabel en disait beaucoup sur la fréquence de fréquentation de l’Emerald (et des bars en général) par Juliet.

- Qu’est-ce que tu fais ici ? Il y a un soucis ?

Juliet prit un air offensé avant de répondre :

-Non, pas du tout. Je ne peux pas juste boire un verre et venir dire bonjour à une vieille amie ? Fenton est là ?
-Tu ne viens jamais juste pour boire un verre, dit-elle avec un sourire.
- J’aurais essayé, répondit-elle en haussant les épaules. J’ai un duel contre Rosier la semaine prochaine, j’espérais que je pourrais m’entraîner contre toi.
- Impossible, je travaille bientôt. Je t’aurais bien dit de te faire la main avec Joe, mais il n’est pas là non plus.

Jezabel fit un signe de main et on servit un verre à Juliet. Une simple bière, l’alcool fort, comme tout le monde le savait, lui réussissait fort mal. Elle entraina celle-ci vers le fond du bar où elles trouvèrent Tom déjà attablé, un journal à la main, une barbe en moins. Il les salua aimablement et elle fit de même.

- Bien, bien, mieux que toi apparemment. Elle l’examina d’un oeil critique avant de se tourner vers Jez. Je ne suis pas convaincue par l’absence de barbe.

Mieux valait critiquer la barbe que le fait qu’il se soit fait larguer. Ce n’était pas très diplomate d’après ce qu’on lui avait dit. Sans compter, que, parfois, la franchise et Juliet ne faisaient pas toujours bon ménage. Elle s’assit à sa table pendant qu’ils discutaient :

- Pas grand chose. On est déçu que Charles ait perdu l’élection, mais c’était à prévoir et le score était serré.

Fataliste, elle haussa les épaules. La défait était une éventualité, ils l’avaient toujours su. Juliet espérait juste qu’ils avaient encore la possibilité de regagner du terrain de façon légale. Comme ils n’étaient pas là pour parler politique, Jezabel interrompit bientôt leur discussion en expliquant rapidement qu’elle devait partir travailler mais que Juliet cherchait un partenaire pour s'entraîner en vue de son duel contre Adrian. Ladite Juliet leva les yeux au ciel et regarde Jezabel partir non sans lui jeter un regard noir. Elle n’avait pas besoin que son duel avec Adrian devienne public pour tout Londres sorcier non plus. Apparemment, l’idée faisait beaucoup rire Tom. Elle soupira et but une gorgée de sa bière pendant qu’il se foutait d’elle :

- Tu sais, je me finis par me demander si je ne préférais pas l’époque où tu filais en courant dès que tu m’appercevais finalement.

Elle finit sa bière et lui expliqua comment ils en étaient arrivés là.

- Non, non, ça a été la Pool-Party.

Trop de choses à dire, trop de chose à cacher. Il n’aurait qu’à demander à Adrian s’il voulait des détails, mais ils n’étaient pas encore assez proche pour ça.

- Il a simplement fait le malin et je lui ai assuré que je pourrais parfaitement le mettre à terre. J’aurais l’air de quoi si je me fais battre ?

Il proposa l’arrière-cours et elle le suivit avec reconnaissance tout en évoquant le tournois de duel.

- J’avais oublié que tu avais participé pour tout dire. Alexa n’est pas une mauvaise duelliste, tu n’as pas à rougir de ta défaite. Par contre, j'ai entendu que ton père avait fait un joli score contre Nott et ton ex-copine. J'espère que tu as apprécié le spectacle.

Ca ne servait à rien de prétendre ne pas la connaître alors qu’il savait très bien qu’elles faisaient partie de l’Ordre toutes les deux.

- Tu risques probablement de rivaliser avec moi, j’ai beaucoup perdu depuis que j’ai été mise à la retraite. Et puis, on ne sait jamais, ça pourrait t’aider à passer les nerfs à propos de ta rupture.


Elle lui fit un sourire provocateur pendant qu’elle jouait avec sa baguette. Foutus Gryffondor, il allait voir !

____________________________________



Fighters and Scars

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | THE MOD ;; Coach de Ballycastle ;; Criminel

| THE MOD ;; Coach de Ballycastle  ;; Criminel
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 29/11/2015
Parchemins postés : 849



Pensine
Mon casier judiciaire est: bien rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Tom Sallybanks


MessageSujet: Re: For your entertainment (and mine) || Jule Lun 18 Sep - 23:41

Contrairement à ce qu’il voulait bien faire croire au reste du monde, Tom Sallybanks avait une idée assez précise de ce qu’était la justice. Il avait même une idée plutôt correcte de la différence entre la justice et le droit et une conscience à peu près développée de ce qu’étaient les conventions sociales. Simplement, il s’en moquait éperdument et avait décidé d’en faire à son idée, c’est à dire de faire ce qu’il voulait, du moment que ça semblait juste pour sa propre morale. Et pour les autres, ça lui semblait proprement hallucinant qu’ils soient autant soumis, autant intéressés, autant dépendants du jugement des autres. Les autres, dans leur presque intégralité, du moins ceux qui se permettaient de juger les gens, étaient d’office classés par Sally dans la catégorie des connards. Et il ne comprenait pas qu’on puisse se soumettre à l’avis de connard. Si on avait envie de quelque chose, pourquoi ne pas le faire ? La philosophie de Thomas Sallybanks s’arrêtait à ce constat : “faites ce que vous voulez, du moment que vous ne faites pas du mal aux autres”, de façon très basique. On aurait pu lui rétorquer que voler les gens pouvait s’apparenter à leur faire du mal. Mais il ne les trainait pas plus bas que terre, il ne les réduisait pas à néant, les gens qu’il arnaquait conservaient largement leur fortune après son passage. Il rappelait, justement, qu’on ne pouvait pas faire du mal aux gens, se foutre d’eux, impunément.

Autant dire qu’il ne comprenait pas toujours - non, en fait, il ne l’avait jamais compris - pourquoi on le poursuivait lui, alors que des assassins étaient en liberté. Peut-être parce qu’ils dirigeaient le monde, malheureusement. Mais au moins, ça faisait un éternel sujet de plaisanterie avec Juliet, qui paraissait assez vexé que Jezabel évente ses histoires.

“ C’était avant que tu ne te mettes à poursuivre d’autres gars que moi, ma chère, maintenant je suppose que j’ai moins de raisons de devoir me méfier.”


Le ton était amusé et mordant, mais il n’y avait aucune méchanceté dans ce que Sally disait. S’il avait eu de la méfiance envers Jule, d’abord ce n’était pas pour autant qu’il allait arrêter d’être provocateur, et puis les choses avaient changé. Ils étaient capables d’échanger sans que l’une veuille mettre en prison l’autre, ils avaient réussi à trouver un terrain d’entente pour échanger des informations, et au fond, vu la relation que l’ancienne tireuse de baguette d’élite entretenait avec deux de ses amis, Sally se voyait mal être éternellement sur ses gardes avec elle.

D’ailleurs, Tom devait bien être le seul que la relation difficile qu’entretenaient Juliet et Adrian amusait. Plutôt bon observateur des relations humaines, il croyait voir assez bien ce qui se passait entre eux. Et évidemment, le contexte n’était pas facile, mais au fond, ça se finirait bien, cette histoire - ou en tout cas ils finiraient ensemble, ça il voulait bien parier dessus, malgré toutes les circonstances contraires. Il était mangemort et elle dans l’Ordre du Phénix ? Et alors, à la fin ! Qui ça intéressait, quand on parlait d’amour ? Qui parlait d’amour en termes de conventions sociales, d’ailleurs, en terme de camps ? Ca n’avait rien à voir, ça rendait simplement les choses plus difficiles. Dans un sens, on pouvait dire que Tom était un peu idéaliste, un peu inutilement romantique, totalement optimiste sur les gens et la nature humaine. Il ne leur souhaitait d’ailleurs aucun mal, il définissait juste son propre story-telling à force de plier le monde à sa volonté.

Au moins, il y avait de quoi rire, ce qu’il ne se privait pas de faire : parce qu’après tout, c’était drôle, et puis ça lui évitait de penser à sa propre situation sentimentale, quoiqu’il ait pris de façon raisonnable le départ de Charlie. Mieux valait se raser la barbe - et tant pis pour ceux qui avaient un avis sur son style - que de recommencer à se mettre des mines comme il l’avait fait après sa rupture avec Anne, ce n’était sain ni pour lui ni pour Adrian. En plus, il aurait été fort en peine de faire boire son pote, d’ailleurs. A défaut, il pouvait se moquer un peu des avatars qui leur arrivaient, à lui et Juliet.

“Bon, si ça c’est bien passé, alors. J’aurais du venir, tiens, finalement, je crois que j’aurais bien rigolé. Bon, le vieux Rosier m’aurait probablement trucidé, ou j’aurais tué son assistante, mais peu importe.”
Il ajouta d’un ton égal, plaisantant gentiment : “ Tu m’oteras pas de l’idée que j’ai quand même vu mieux comme technique de drague qu’un duel, par contre.”

Totalement Gryffondor, ça, ça lui passait complètement au-dessus. Il fallait dire que si Tom aimait les duels, il préférait parier dessus que se battre réellement, on risquait moins sa propre peau.

“Oh, c’est parce que je me suis vraiment fait défoncé dès le premier tour, je pense que je n’ai  pas été très marquant, pour ça que tu m’as oublié. J’ai du réussir à caser un sort contre Turman, c’est tout.”
Il continua à rire : “Vrai que mon père s’en est mieux sorti, mais ça a pas arrangé mes affaires non plus, j’avais parié dix gallions sur mon ex.”

En plus, cet abruti de Nott avait gagné, l’humiliation de la famille Sallybanks-Emerald était presque totale. Et si on lui demandait pourquoi il avait parié dix gallions sur Anne, Tom n’en avait aucune idée. Peut-être parce que ça l’agaçait aussi que son père tente constamment de se mêler de ses relations - enfin de cette relation précise, d’ailleurs - alors que Joseph n’était pas vraiment un modèle en matière de vie amoureuse. En attendant, un bon duel lui permettrait sans doute de se distraire, oui. Ce n’était pas tellement la fin de sa relation avec Charlie qui l’ennuyait, pas en elle même. Juste qu’il se sentait un peu coupable de ne pas être aussi affecté, justement. Comme s’il ne parvenait pas à oublier Anne. Comme s’il ne pouvait pas le faire, alors que concrètement, le retour en arrière n’était plus possible.

Par contre, si Jule se moquait de lui, ça, ça n’allait pas passer. Avec un sourire tranquille, il se mit en position, prêt à se battre.

“Dis voir, je te rappelle pourquoi on est là ? Qui a le plus besoin d’un exutoire à cause de sa vie sentimentale ?”
Il attaqua le premier, avantage de la surprise, mais son sort fut instantanément bloqué - un beau bombarda, net, pourtant. Tom haussa les sourcils avec un sourire : “ Donc en fait, t’as absolument rien perdu depuis ton départ du ministère et t’essayes de me mener en bâteau, c’est ça ?”

____________________________________



WHO THE FUCK IS ROBIN HOOD ?



Spoiler:
 


Dernière édition par Tom Sallybanks le Mer 20 Sep - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5396



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: For your entertainment (and mine) || Jule Lun 18 Sep - 23:41

Le membre 'Tom Sallybanks' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé PA 3' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 28
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 543



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: For your entertainment (and mine) || Jule Mer 20 Sep - 14:54

Après avoir été en hibernation sociale pendant presque six ans, il semblait que tout commençait à s’accélérer soudainement. Depuis un an, elle faisait de nouvelles rencontres, renouait avec d’anciens camarades de classe pour le meilleur comme pour le pire. Le meilleur, c’était qu’elle sortait doucement, mais sûrement de son veuvage. Dans le fond, la première étape avait été d’accepter que plus rien ne serait jamais comme avant. Sean ne reviendrait pas, elle ne serait plus jamais baguette d’élite. C’était son ancienne vie, l’ancienne Juliet dont elle devait faire son deuil que ça lui plaise ou non. Pour le pire, c’était le fait que tout devenait compliqué. La dernière action de l’Ordre du Phénix l’avait chamboulée, comme tout en réalité, perdre quatre des leurs pour une histoire de banderole… Elle n’arrivait toujours pas à l’avaler. Ca et Adrian. On ne gagne rien à être trop proche d’un mangemort si ce n’est des ennuis. Ennuis qui pouvait aller de l’éventualité d’être découverte aux commentaires sarcastiques de la part de Tom.

- Je te cède ma place avec plaisir pour la prochaine fois. C’est toi le parrain fun, moi je suis la marraine moralisatrice, tout le monde le sait non ?

Il fallait admettre qu’il y avait une différence dans la façon dont Tom et Juliet envisageaient leur responsabilité. Ca semblait parfaitement convenir à leur filleule qui n’avait jamais râlé pour rien si ce n’était du fait qu’elle ne pouvait jamais avoir son parrain et sa marraine dans une même pièce. Cet état de fait étant maintenant révolu, elle semblait parfaitement s'accommoder de la prudence de Juliet et de l’absence totale de cadre de Thomas. La jeune femme fit la grimace quand il évoqua Nancy.

- Elle, le ton était plus qu’acide. Une garce comme je n’en avais plus vu depuis Poudlard. Elle n’a pas arrêté avec ses sous-entendus. Si encore elle ne s’en était prise qu’à moi, mais elle snobait Lys en plus du reste. Je l’aurais tuée.

Elle poussa un soupir :

- Combien de fois faudra-t-il que je le dise, je ne drague pas Adrian! Tu me connais depuis Poudlard, je serais incapable de draguer quelqu’un même si ma vie en dépendait. Je crois que je suis encore meilleur en potion, demande à Al, ça te donnera une idée de ma nullité.

Elle fit une pause avant de demander d’un ton détaché :

- Par contre, cette histoire de call-girl, c’est vrai ? Honnêtement, Adrian n’avait pas l’air à l’aise quand on en parlait et même venant d’un mangemort ça serait décevant.

Elle avait eu beau dire ce qu’elle voulait, elle était quand même tracassée par cette histoire. Ca l’aurait blessée de savoir qu’il faisait ça quand il n’y avait aucune raisons qu’elle le soit. Consciente que ce n’était pas très intelligent, elle fut contente de se moquer un de Tom qui avait parié sur son ex plutôt que son père et surtout de s’échauffer pour le duel. On pouvait parler d’échauffement puisqu’elle bloqua son sort avec facilité. Avec bonne humeur, elle répliqua :

- Si seulement. Et ma vie sentimentale va mieux que la tienne, je n’ai pas rompu, moi !, dit-elle en lançant son propre sort.

Peine perdue, elle rata Tom. De peu, mais elle le rata tout de même, c’était particulièrement frustrant de se dire qu’on avait un jour été à un haut niveau pour ne plus savoir faire un duel correct. Il fallait vraiment qu’elle y mette du sien. Si sa rencontre avec Adrian se déroulait de la même manière, elle allait se faire humilier et elle refusait de perdre la face. Elle se remit malgré tout en position, bien déterminée à faire de son mieux.

- Bon passons aux choses sérieuses.



____________________________________



Fighters and Scars

By COM


Dernière édition par Juliet Birch le Jeu 21 Sep - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5396



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: For your entertainment (and mine) || Jule Mer 20 Sep - 14:54

Le membre 'Juliet Birch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé PA 3' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | THE MOD ;; Coach de Ballycastle ;; Criminel

| THE MOD ;; Coach de Ballycastle  ;; Criminel
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 29/11/2015
Parchemins postés : 849



Pensine
Mon casier judiciaire est: bien rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Tom Sallybanks


MessageSujet: Re: For your entertainment (and mine) || Jule Jeu 21 Sep - 22:21


Tom Sallybanks n'était certainement pas un duelliste. En réalité, plus globalement, sa nature n'était pas portée au conflit et donc il l'évitait de façon royale. Pour plusieurs raisons, sans doute : d'abord, Tom, dans une logique totalement typique d'un bon serpentard, était un peu lâche dès qu'il s'agissait de ses problèmes personnels. Ca relevait presque de la méthode coué : s'il ignorait suffisamment le problème, il arrivait presque à se convaincre qu'il n'y avait pas de problème. De façon typique, cette histoire de Pool-party chez les Rosier. S'il faisait le mort et trouvait quelqu'un d'autre pour y aller à sa place, ça lui allait parfaitement. Il fallait dire que la relation avec Chapman Rosier qu'il avait été tout de même assez mauvaise, puisqu'il avait été le type qui avait expédié Tom à Azkaban – son juge, comme Sally aimait à le dire, bien qu'en réalité, il ne pouvait pas dire qu'il soit spécialement attaché à obtenir la propriété de Chapman Rosier. Juliet avait été la victime innocente – ou pas, meilleurs amis ou pas, lui, la proximité de Adrian, il s'en foutait - de ce trait de caractère, bien que cela n'empêcha pas Tom de compatir à son malheur.

« Sauf si tu veux voir un mangemort me trucider, je t'assure que c'est vraiment pas une bonne idée. »
Il haussa les épaules et ajouta avec bonne humeur : « Je suppose que Lys serait ravie qu'on fasse des choses ensembles, ça peut être un bon compromis. »

Ils ne seraient pas trop de deux pour supporter des événements comme celui ci, à mieux y réfléchir, maintenant qu'ils étaient capables de se supporter en bonne intelligence, et en plus, Tom, bonne commère et bavard invétéré tout autant qu'il était provocateur, était d'avis qu'il y avait dans la relation entre Juliet et Adrian une matière à plaisanter sans fin. Il fronça cependant les sourcils :

« Par contre, faudra quand même que Lys m'explique ce qu'elle trouve à tous ces gamins sang purs. Entre Rosier et Rowle, je veux pas juger, elle a le droit de s'amuser, c'est de son âge, mais quand même, si elle pouvait éviter de trainer avec des gamins dont les parents et grands-parents sont des assassins... »


Bien sûr, sans doute qu'au fond, fréquentant eux mêmes assez les sangs purs – au premier chef, Adrian – Juliet et Tom, étaient assez mal placés pour critiquer les fréquentations de leur filleule. Mais quand on voyait des gens comme Nancy Wildhurst, Sally était quand même d'avis qu'il fallait se méfier. Même les plus sympathiques des sang purs avaient une vie compliquée de toute façon, et Adrian en était lui même la preuve. Il haussa les épaules :

« J'en sais rien, j'étais à Ballycastle, ce soir là. Faut demander à Blackie, c'est elle qui saura. »
Avantage d'avoir travaillé au Emerald's, Tom connaissait les employés de son père, y compris les hôtesses, et leur boss, Blackie, qui ne s'appelait d'ailleurs pas Blackie mais Giselle Blackburn. Encore jolie pour ses presque cinquante ans, c'était l'une des femmes les plus autoritaires mais aussi des plus carrées, que Tom connaissait. « Mais honnêtement, je crois pas. Je veux pas le défendre, parce qu'il finira par se tuer à boire comme ça, mais quand il est comme ça, il est tellement bourré qu'il est infoutu de faire quoique ce soit à quiconque. »

C'était un constat objectif. Il avait été tellement de fois contraint de récupérer Adrian à l'état de loque ivre morte que Tom finissait par bien connaître son fonctionnement. Il n'approuvait pas, mais c'était le rôle d'un ami d'être là s'il le fallait. Dans tous les cas, c'était une bonne chose qu'il ait arrêté de boire. Qu'il se soit mis minable pour cette histoire avec Al, Tom ne voulait pas le savoir, à vrai dire. Avoir assez de matière pour se moquer gentiment de lui et de Juliet lui suffisait.

« Et tu me sembles bien intéressée, pour quelqu'un qui ne drague personne. »


Oui, oui, il savait, c'était bas, mais bon, puisqu'elle se moquait de sa rupture, Tom estimait qu'il avait une excuse. L'une chose en entraînant une autre, ils en revenaient à leur duel et au fait qu’en réalité, s’il était capable de s’en sortir sans trop rougir, il n’était pas un excellent duelliste. Il n’y avait pas de réel enjeu ici, heureusement, comme il n’y avait pas eu de réels enjeux d’ailleurs, dans son duel contre Alexa Turman. Il en allait autrement, se rappela Sally, quand il s’agissait de se battre pour sa vie. L’énergie du désespoir n’était pas un mythe, elle faisait faire de vraies choses aux gens, et elle lui avait permis de se sortir de situations pas évidentes. A défaut, ici, deux ou trois piques agiraient comme moteur sur son envie de se battre, maintenant qu’il n’était plus poursuivi par Juliet et qu’il n’y avait plus de risques qu’elle tente de le remettre en prison.

« Oh, j’ignorais que sortir avec le meilleur ami d’un mangemort qui te drague était une situation enviable. Je crois que je suis pas loin de préférer mes deux ruptures successives. »
C’était faux, mais est-ce que Juliet avait besoin de le savoir ? Surement pas. Il lui adressa un sourire, toujours aussi provocateur : perdre, c’était possible, mais il le ferait avec panache. D’ailleurs le sort de la jeune femme le manqua de peu. Il siffla, amusé : « Pas loin. J’espère que par choses sérieuses, tu veux pas dire m’envoyer à l'hôpital, réserve ça à Adrian, tu veux. »

A son tour d’attaquer, cela dit, et il ne se fit pas prier. De nouveau, il lança un bombarda, qui cette fois atteignit sa cible sans que Juliet ne puisse le bloquer. Parfait.

« Quand tu veux. »

Il pouvait tout aussi bien se faire matraquer la gueule au final, il s’en remettrait. Mais quand même, une deuxième défaite dans un combat qui n’était pas sérieux, ce n’aurait pas été bon pour son ego. Et s’il n’était pas du genre à aimer les conflits, Tom n’était pas non plus du genre à accepter de perdre facilement.

Spoiler:
 

____________________________________



WHO THE FUCK IS ROBIN HOOD ?



Spoiler:
 


Dernière édition par Tom Sallybanks le Ven 22 Sep - 18:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5396



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: For your entertainment (and mine) || Jule Jeu 21 Sep - 22:21

Le membre 'Tom Sallybanks' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé PA 3' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 28
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 543



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: For your entertainment (and mine) || Jule Ven 22 Sep - 16:42

Une journée en compagnie de Chapman Rosier, voilà quelque chose qui avait angoissé Juliet bien plus qu’elle ne voulait l’admettre. Toute personne normalement constitué n’avait aucune envie de passer une journée avec Rosier l’ancien. Même ses petits enfants ne devaient pas sourire à l’idée de le faire. Quoiqu’il en soit. C’était fait et elle avait survécu. Elle aurait même pu dire que si on oubliait le vieux et sa pimbêche, elle avait passé une bonne journée. Evidemment, la jeune femme ne l’avouerait à personne d’autre qu’elle-même, elle préférait garder ce genre de chose pour elle-même dans son jardin secret. Mieux valait donc râler devant Thomas. Elle voulait bien voir Adrian, mais il ne fallait pas rêver, plus jamais elle ne mangerait à la même table que Chapman, elle finirait par en avoir des ulcères d’estomac.

Quant à Lys, si elle avait trouvé le vieux odieux, elle avait probablement bien vite oublier sa déconvenue puisqu’elle était avec son ami. Les adolescents n’avaient pas la même façon d’encaisser les choses, c’était normal, les conséquences n’étaient pas les mêmes pour eux. Pour Lys, Chapman était un vieux mangemort désagréable qu’elle espérait probablement ne plus jamais revoir. Pour Juliet, il était aussi dangereux que la mort elle-même. Se retrouver à côté de lui pendant tout un repas, c’était un peu comme comme plonger sa main volontairement dans les flammes. Nelson aurait probablement eu des tonnes de choses à dire sur le sujet, Merlin soit loué, il n’était pas au courant.

Elle sourit en voyant Tom râler contre les fréquentations de leur filleule et se moqua de lui sans retenue :

- Tu ne crois pas que c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité. Un de tes meilleurs amis de beuverie c’est Adrian, sang pur par excellence. La famille d’Al se revendique des Black et tu es sortis pendant un an avec Fraser. Dans le genre plus pur qu’elle, on ne fait pas …

Elle posa une brève main sur l’épaule de Tom avant de dire :

- Je me fous de toi, mais tu es le premier à savoir qu’on ne peut pas imputer aux enfants les crimes de leurs parents ou grand-parents. Ce n’est juste pour personne et c’est comme ça que des gens comme Adrian finissent par prendre la marque.


Ou Rose. Le mot de son ancienne amie ne fut pas prononcé, il l’était rarement. Pourtant, ceux qui se souvenaient de Jule à Poudlard se souvenait qu’elle était toujours accompagnée par la très timide Rose Shafiq. Unies comme les doigts d’une main, elles avaient toujours été ensemble jusqu’à ce que leurs choix de vie respectif les séparent. Rose était quelqu’un de bien, dans le fond. Juliet en était persuadé, sa réaction avait été à la hauteur des attentes qu’elle avait eu envers Rose. Quant à Adrian … Adrian n’était pas un sale type. Pas à la base. Par contre, il avait fait un bon nombre de chose condamnable sans rien essayé d’y changer et ça c’était quelque chose de dur à pardonner. Elle fit la grimace tandis que Tom remuait le couteau dans la plaie. Haussant les yeux au ciel, Jule le regarda sévèrement.

- Oui, je m’intéresse. J’apprécie Adrian, aussi étrange que ça puisse paraître. Je l’apprécierai encore plus s’il n’avait pas sa marque sur le bras, ça, par contre, je ne le nie pas. En attendant, marque ou pas, je serais assez déçue de n’importe lequel des amis qui paieraient des filles pour le sexe. Juge-moi rétrograde si tu veux, mais c’est comme ça.

En dehors de tout ce qu’elle éprouvait pour Adrian, Juliet avait des principes de vie assez stricts. L’ancienne Gryffondor était consciente que ça ne plaisait pas à tout le monde. Personne n’aime les moralisateurs et objecteurs de conscience. Dans le fond, ce n’était même pas qu’elle voulait faire la morale aux autres, c’était simplement qu’elle suivait sa propre ligne de conduite sans honte et sans se cacher. Ca avait le don d’agacer prodigieusement certaines personnes de son entourage.

- Adrian finira par comprendre et il passera à autre chose. Elle réfléchit un instant et ajouta d’un ton prudent. Je suppose que c’est une fausse rumeur, mais il y a un bruit qui court comme quoi des fiançailles entre lui et ton ex seraient envisagées par les familles.

Elle ne le disait pas pour blesser Tom, loin de là. Après tout, Anne elle-même était avec Hypérion Nott d’après les tabloïds un autre sang pur. Détestable celui-là. En attendant, c’était le bruit qui courait tout le monde savait que déjà avoir un petit ami n’avait jamais empêché des fiançailles chez les sang pur.

Après des premiers sorts ratés et esquivé, Tom la surprit en l’attaquant tandis qu’il lui disait qu’il lui laissait le loisir d’envoyer Adrian à l’hôpital. Saisie, elle n’essaya même pas d’esquiver et prit le sort de plein fouet. Le bombarba la brûla et elle poussa grognement de douleur tout en tentant de répliquer veinement.

- Comment … Tu ….

A terre, abasourdie, elle se tût. Non, il ne pouvait pas savoir.

Spoiler:
 

____________________________________



Fighters and Scars

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5396



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: For your entertainment (and mine) || Jule Ven 22 Sep - 16:42

Le membre 'Juliet Birch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé PA 3' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: For your entertainment (and mine) || Jule

Revenir en haut Aller en bas

For your entertainment (and mine) || Jule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse :: L'Emerald's et autres bars
-