POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Pool Party || Adrian et Juliet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 28
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 543



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: Pool Party || Adrian et Juliet Lun 11 Sep - 15:10

- Je ne crois pas, je suis certaine. Ou presque, après tout, j’ai juste failli te tuer il y a quelques semaines … Ce n’était pas quelque chose qu’elle avait envie de recommencer, mais un duel amical, ça ils pouvaient. Comme elle, il avait l’esprit de compétition. On parie ce que tu veux, je me plierai à tes désirs puisque je sais que je vais gagner de toute façon.

Elle aimait bien le provoquer. Ca, elle pouvait le faire sans arrière pensée, sans que ça soit embarrassant. C’était quand même nettement mieux que de discuter de leur jalousie respective quant à leurs anciennes et nouvelles relations. Adrian ne semblait d’ailleurs pas vouloir lâcher le morceau. Comme s’il voulait lui faire dire ce qu’elle était déterminé à taire.

- Vraiment, ne pose des questions dont tu n’aimeras pas la réponse. Je sais très bien où tu veux en venir.


C’était à chaque fois pareil. Elle se demandait comment est-ce qu’ils arrivaient aussi bien à se tapper sur le système comme ils le faisaient. Ce n’était même plus du hasard, juste un talent. On aurait dit des adolescents en pleine crise hormonale, ce qui était loin de la rendre fière. Dans le fond, ce n’était pas plus mal qu’ils n’aient pas été amis à Poudlard. Nul doute que leurs camarades n’auraient jamais supportés leur engueulade chronique. Même ici, sur la plage, dans un décor plutôt idyllique, ils étaient capables de se prendre le chou plutôt que de profiter du moment.

Pour le moment, elle préférait rester silencieuse le temps de se calmer. Ca le dérangeait plus que ça n’aurait dû ses histoires de call-girl et elle trouvait que ce n’était pas juste pour Al. Ils ne s’étaient rien promis, il n’y avait pas d’obligation entre eux, mais elle estimait quand même qu’elle n’avait pas à faire une crise de jalousie pour ce qu’Adrian avait ou n’avait pas fait lors d’une soirée où il était saoul.

Elle préférait se concentrer sur la sensation agréable que lui procurait les mains d’Adrian sur son dos. Juliet n’avait jamais été aguicheuse, ça demandait trop de travail et ce n’était pas son style. Aussi n’y avait-il aucune arrière pensée de sa part quand elle lui avait demandé de lui passer de la crème. De son point de vue, à leur âge, il n’y avait plus de quoi se mettre en émoi pour un bout de dos trop blanc. En attendant, elle avait fait la tête assez longtemps et c’était dur de râler contre Adrian dans un cadre pareil.

- Ca va, ça va, ne me sourit pas comme ça, tu sais que je vais craquer. J’arrête de râler.


Elle tâta son dos et rattacha son bikini en râlant pour la forme.

- Tu aurais pu me le rattacher quand même. Je ne vais pas me balader à moitié nue. Trouve-moi du temps la semaine prochaine, tu me dois un duel et crois-moi, je te mettrais à terre. En attendant, je n’aurais qu’à essayer de te noyer, je ne sais pas si ça me détendra, mais ça vaut le coup d’essayer.


Sans l’attendre, elle se dirigea vers l’eau. Ils avaient droit à une journée de temps mort sans l’Ordre et les mangemorts, autant en profiter.

____________________________________



Fighters and Scars

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 02/04/1986
    Âge du joueur : 31
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 162



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: rempli
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Adrian Rosier


MessageSujet: Re: Pool Party || Adrian et Juliet Lun 11 Sep - 17:46

Ils avaient cette mentalité en commun et très Gryffondor du coup du risque et de la compétition. Ce n'était pas un trait de caractère propre aux rouges et ors, mais selon Adrian, ils étaient les seuls à posséder cette propension à se battre. Mais au fond, quelle importance ? Du moment que ça leur permettait de plaisanter.

« Vends donc pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué, t'as pas encore gagné, même avec mes côtes dans un sale état, je suis sûr que j'arriverais à te mettre en difficulté. Rappelle moi depuis combien de temps on t'as mise à la retraite des baguettes d'élite ? » Il réfléchit un instant  à ce qu'il pourrait bien parier : « Mettons que celui qui perd paie un restaurant, je suppose que dans l'état où on sera, on l'aura mérité. » 

Bon, évidemment, sur un duel amical, c'était facile à dire et peut-être qu'il aurait revu son jugement et ravalé ses piques s'il avait su que c'était Juliet qui était à l'origine de ses blessures. Ou pas forcément, Adrian n'étant pas du genre à accepter sur un échec, il eut probablement accepté le duel de la même façon, la seule différence probante aurait été qu'il aurait eu des montagnes de questions à lui poser, et qu'ils se seraient probablement engueulés. Encore. Quand on voyait qu'ils étaient foutus de s'engueuler pour à peu près tout et n'importe quoi, il était sans doute mieux que Adrian n'ait pas – même s'il n'aurait pas, certainement, jugé Juliet pour son engagement – connaissance du fait que c'était elle, sous l'apparence de Esther Wood.

Maintenant, il fallait juste régler cette question de jalousie. Ce n'est pas très juste de forcer les gens à parler. De briser le silence, les regrets, tout ce qu'on pense et qu'on ne peut pas dire. Mais c'est aussi parce qu'on ne dit rien que les choses vont de plus en plus mal. On ne peut pas passer sa vie à fuir.

« Ou une réponse que tu n'aimerais pas. »
Il leva une main en signe de paix. « Ca va, j'arrête, j'ai compris. Je te laisserai tranquille avec ça. »

Dans le fond, ils savaient plus ou moins tous les deux ce qu'ils ressentaient, mais c'était compliqué et confus. Le mot exact serait impossible, alors ça ne sert sans doute à rien de se faire du mal gratuitement. Et comme au final, ils arrivaient à peu près à s'entendre et à faire des efforts en y mettant un peu de bonne volonté tous les deux, autant ne pas essayer de gâcher ça. C'était tout ce qu'ils avaient.

Récompensé par un demi-sourire et des paroles un peu moins amères, il se remit à rire, amusé :

« Bon, j'aurais au moins gagné là-dessus. Je le répéterai pas, juré. »
Il s'amusa encore : « Je t'avais dit que j'étais irrésistible. »

Et l'ego, ça va ? Parfaitement bien. Il la suivit du regard alors qu'elle entrait dans l'eau, continuant à sourire :

« Et c'est moi qui passe ma vie à râler ? C'est quand même fort. »
Abandonnant ses affaires sur le sable, il ne tarda pas à la rejoindre : « Tu peux toujours tenter, si je t'ai pas noyée avant. » D'un geste souple, il envoya un peu d'eau salée sur elle et lui adressa un sourire plein de défi. « Tu tentes ta chance, ou pas ? Ca fera un bon préambule pour ce duel. Alors ? »

Dans le genre opposition merliniste/puriste, on avait vu plus dramatique qu'une bataille d'eau.

____________________________________

To the edge of the void


By Com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 28
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 543



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: Pool Party || Adrian et Juliet Lun 11 Sep - 17:49

Qu’est-ce que tu veux que je te dise à la fin ? Que je t’aime ? C’est ce que tu aimerais entendre ? Oui, probablement. Il fallait reconnaître ça à Adrian, il avait le mérite d’être parfaitement honnête sur ses intentions et ses sentiments. C’était plus qu’elle ne pouvait en dire pour elle-même. Est-ce qu’elle l’aimait seulement ? Bonne question. Ca faisait tellement longtemps qu’elle n’avait plus aimé personne qu’elle ne savait plus exactement ce que ça faisait. Tristement, six ans après sa mort, Sean devenait un souvenir de plus en plus flou. Elle savait qu’on ne pouvait pas vivre avec les morts, mais elle se sentait coupable de l’oublier chaque jour un peu plus. Est-ce que ce n’était pas de la trahison dans le fond ? Etre avec Al n’incluait rien, pas de sentiments, pas de prise de tête, seulement de l’amitié et pour le moment, c’était le genre de sentiments qu’elle pouvait gérer. Adrian, c’était autre chose. Quelque chose qu’elle ne se sentait pas prête à affronter. Une amie avait suggéré qu’elle n’arrivait pas à lâcher prise pour Sean parce qu’il était mort avant qu’ils aient eu le temps de se lasser l’un de l’autre, de voir leurs défauts respectifs. Aussi désagréable que soit cette suggestion, il y avait peut-être un fond de vérité dedans et ça, Jule ne le supportait pas.

Une fois qu’elle eut fini de faire la tête, ils recommencèrent à plaisanter et finirent finalement dans l’eau ou leur premier duel devait prendre place. Elle lui sauta dessus tandis qu’il lui envoyait de l’eau dans la figure. Elle tenta de le renverser en arrière, mais il fallait bien admettre qu’il était physiquement plus fort qu’elle et quoi qu'il menaça quelquefois de vaciller dans l’eau salé, elle ne réussit pas. Tentant une autre tactique, elle sauta sur son dos enroulant ses jambes autour de sa taille pour essayer de le faire tomber en arrière avec, mais rien n’y fit. Jule tenta de voir s’il était chatouilleux, mais soit l’eau l’immunisait, soit le sort avait décidé de s’acharner contre elle. Elle finit par se laisser tomber dans l’eau et nagea un peu essoufflée.

- J’admets, tu es plus solide que tu en as l’air, mais avec une baguette, la force physique ne compte pas.


Elle avait d’ailleurs tout intérêt à s’entraîner un peu, elle refusait de perdre. Après, elle devait admettre qu’Adrian ne perdait pas le nord. Peu importe qui gagnait dans cette histoire, il restait gagnant puisqu’il avait obtenu un rendez-vous avec elle donc dans le fond, peu importe qui payait l’addition. Se rappelant qu’elle lui avait cassé les côtés et qu’il en avait fait mention, elle se releva soudainement et palpa la où elle l’avait blessé.

- Je ne t’ai pas fait mal ? J’ai oublié tu avais eu les côtés cassées, je n’aurais pas dû te sauter dessus comme ça. Enfin, je ne voudrais pas que tu prennes ça comme excuse pour quand tu perdras contre moi la semaine prochaine.

Elle était assez proche de lui, examinant ses cicatrices sans penser qu’il allait peut-être essayer de la jeter à l’eau dans les minutes qui suivraient. D’un ton joyeux, elle continua à discuter.

- N’empêche, tu as vu comme ils nous ont totalement oublié la au dessus ? Enfin, je ne vais pas me plaindre, Nancy est une plaie et ma filleule préfère probablement ne pas m’avoir dans ses pattes tout l’après-midi. Tant qu’à faire, je préfère être avec toi tant que tu ne m’imposes pas un tour en bateau.

____________________________________



Fighters and Scars

By COM


Dernière édition par Juliet Birch le Mar 12 Sep - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5396



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Pool Party || Adrian et Juliet Lun 11 Sep - 17:49

Le membre 'Juliet Birch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé PA 3' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 02/04/1986
    Âge du joueur : 31
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 162



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: rempli
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Adrian Rosier


MessageSujet: Re: Pool Party || Adrian et Juliet Lun 18 Sep - 11:58

En réalité, tout aurait été plus simple en d'autres circonstances. Si par exemple, Juliet n'avait pas été la veuve d'un auror tué par des mangemorts et si Adrian n'avait pas été mangemort lui même. Ses amis disaient souvent que Adrian était incapable d'avoir autre chose que des relations amoureuses compliquées, et souvent, c'était sans doute certainement vrai. Mais il aurait bien aimé que ça se passe autrement. Parce que tu es sincère, comme toujours, beaucoup trop pour ce monde qui te bouffe et qui te rend les choses difficiles. Oui, bien sûr qu'il aimait Juliet Birch, malgré toutes leurs engueulades, malgré les mauvais jours, malgré la distance qui se creusait parfois entre eux. Mais ignorer totalement ça, tous ces obstacles, est-ce que c'était possible ? Une part de lui-même savait qu'il fallait être lucide. L'autre se contentait simplement de profiter du moment présent.

Ou de ne pas se faire noyer par Juliet, à voir. Il préférait avoir l'occasion de rire avec elle, mais il fallait reconnaître qu'elle n'y allait pas totalement de main morte. Et même s'il resta stoïque, le choc lorsqu'elle lui sauta sur le dos lui coupa le souffle. Pour une fois, rien de sentimental ou d'idiot là-dedans, c'était simplement la douleur qui s'était ravivée là où il avait été blessé lors de l'attentat à Force Puriste. Malgré tout, il réussit à plaisanter avec elle, plus ou moins hors d'haleine lui aussi.

« Tu croyais quand même pas que j'allais me laisser faire ? Et c'est pas gagné pour toi, si ça commence comme ça. »


Sa respiration était toujours un peu erratique, et il ne put réprimer un frisson – douleur pure – lorsqu'elle passa sa main là où il avait été blessé. Gentiment, il serra un instant sa main dans la sienne, l'écarta sans méchanceté.

« Non, c'est rien, les médicomages disent que ça c'est ressoudé et que la douleur finira par partir. »
Il ajouta d'un ton détaché : « Ca ne fait que quelques cicatrices de plus, ce serait dommage que mon père soit à l'origine de toutes les blessures que j'ai récolté. »

Pourtant c'était majoritairement vrai si on regardait les marques de brulures de cigarettes sur ses bras, la longue blessure blanche dans le dos. Rien qui ne le choquait plus, il s'y était habitué.

«  Rien qui ne m'empêchera de gagner la prochaine fois, ou de me venger maintenant en te noyant. »
Il tenta de la pousser, c'était facile, elle était proche, mais peine perdue. La douleur lui tira une grimace et une violente quinte de toux. Appuyant sa propre main sur ses côtes, il sourit en manière d'excuse : « Bon, on dirait que j'ai parlé un peu vite. Ce n'est que partie remise, laisse moi juste reprendre mon souffle. Mais j'aurais réussi à te noyer s'il n'y avait pas eu ça, tu peux pas lutter. »

Respirer normalement, pas avec ce bruit erratique et sifflant, ça aurait été bien. Avoir un peu de bonne foi, ça n'aurait pas été mal non plus.

« Je vais peut-être sortir un moment, tiens, tu m'accompagnes ? »
S'il s'effondrait et se noyait, ils n'auraient pas l'air idiots, tiens. Au moins, ils n'auraient pas l'air de se taper sur la gueule, c'était déjà ça de pris. Il lui adressa un sourire : « Mais c'est bien, le bateau, enfin ! Qu'est-ce que tu voudrais faire, tiens, au lieu de râler ? Je dois exclure la visite de la serre, le bateau, et le quidditch. Alors dis moi, qu'est-ce que mademoiselle Birch aime faire lorsqu'elle a quelques jours de vacances ? Outre fuir Nancy Wildhurst, ce qui nous fait un premier point commun, et passer du temps avec moi, ce qui est réciproque, j'entends. »

Rien de méchant, même pas vraiment de sous-entendus. C'était presque autant une véritable curiosité que de l'humour.

____________________________________

To the edge of the void


By Com


Dernière édition par Adrian Rosier le Lun 18 Sep - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5396



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Pool Party || Adrian et Juliet Lun 18 Sep - 11:58

Le membre 'Adrian Rosier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé PA 3' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 28
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 543



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: Pool Party || Adrian et Juliet Lun 18 Sep - 16:31

Ca faisait longtemps qu’elle n’avait plus été en bord de mer. La dernière fois devait dater d’un peu avant leur troisième anniversaire de mariage. Ils avaient décidé de s’offrir un petit week-end à la mer et ils étaient partis dans le sud de la France le temps de deux journées idylliques. Ils n’avaient pas eu de chance, le temps avait été particulièrement infâme, alors ils s’étaient simplement promenés main dans la main sur le sable. Ils avaient bien mangé, en avaient profité pour visiter la région et étaient rentré à Londres enchanté du week-end qu’ils avaient passé. Dans le fond, peu importait où on était tant qu’on était avec quelqu’un qu’on appréciait, on passait toujours un bon moment.

Aujourd’hui en était la preuve. Elle se trouvait dans la demeure d’un des mangemorts les plus détestés de leur génération et elle arrivait à s’amuser alors qu’elle aurait dû être en permanence sur le qui vive. Il fallait dire que noyer Adrian (ou essayer de le faire en tout cas) avait de quoi l’amuser. Ils passaient leur temps à se hurler dessus ou se frustrer l’un l’autre. Dans le fond, se tapper dessus, même pour rire, ça faisait du bien. Résultat du match ? 1-1, balle au centre et les blessures d’Adrian qui se rappellaient à son bon souvenir. D’un côté, difficile de ne pas se sentir coupable en sachant qu’elle en était responsable. D’un autre, c’était lui ou elle et elle préférait tout de même que ça soit elle.

- Par galanterie, tu aurais pu faire semblant.

Elle haussa les épaules en souriant et examina les blessures d’Adrian. Certaines semblaient en effet dater d’il y a longtemps tant elles avaient pâli, elles se confondaient presque avec sa peau.

- Pourquoi tu n’as pas fait effacer les cicatrices ? demanda-t-elle en désignant les plus anciennes blessures.

Après tout, les sorciers en avaient la possibilité, mais peu le faisait et passé un certain temps elles étaient plus difficile à faire partir. Jule n’avait que peu de cicatrice, les rares dataient de son enfance, si on exceptait la tâche noire sur son avant bras droit. Encore peu étendu, le maléfice donnait surtout l’impression d’être une tâche de naissance. Elle n’osa pas poser de questions sur son père, c’était un sujet douloureux de ce qu’elle en savait et elle trouvait ça triste de gâcher une belle journée en évoquant ce genre de souvenir. Comme il semblait avoir mal, elle accepta de sortir de l’eau avec lui tout en se moquant de son ego apparemment démesuré.

- Dis donc, ils vous apprennent à avoir la grosse tête au bureau des mangemorts ? De mon point de vue, tu donnes surtout l’impression d’avoir besoin de mon aide pour marcher. Tu veux que je te tienne le bras papy ?

Adrian était facile à provoquer tout comme elle. Comme des enfants, ils aimaient s’envoyer des piques. Au final, ils passaient leur temps à se tourner autour. Jule, quoiqu’elle ne veuille pas l’admettre, comprenait les inquiétudes de Sonny. Ils étaient trop proche et quand elle y pensait, elle se demandait vraiment comment est-ce que ça avait pu arriver.

- Mes jours de vacances ? Je les prends rarement ou alors je bosse en extra comme à la soirée au Sabot de Bacchus.

Quand on était seul, on finissait par ne plus faire de plan. Jule avait conscience que c’était un peu pathétique, mais elle ne planifiait plus rien, préférant un peu vivre au jour le jour. Elle changeait un petit peu ses habitudes depuis qu’elle était avec Al, mais rien de transcendant. Prise d’une inspiration soudaine et tributaire de sa trop grande franchise, elle sentit que c’était le moment de poser une question gênante.

- A propos, je voulais te le demander depuis la soirée au Qg de Force Puriste, mais pourquoi ? Ce n’était pas vraiment clair, elle précisa : Pourquoi tu m’aimes ? Je veux dire, ce n’est pas comme si je pouvais faire semblant de ne pas savoir, mais on est plutôt mal assorti, non ? Et en dehors de tout les paramètres qui font que c’est une mauvaise idée, il doit y avoir tellement de filles qui te courent après.

Oui, Juliet et l’art d’être parfaitement embarrassante.

____________________________________



Fighters and Scars

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 02/04/1986
    Âge du joueur : 31
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 162



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: rempli
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Adrian Rosier


MessageSujet: Re: Pool Party || Adrian et Juliet Mer 20 Sep - 15:04

Juliet avait raison, il aurait pu faire disparaître tout ça. Toute cette vie d’avant. Mais c’était impossible. Pour il ne savait quelle raison, il ne le voulait pas. Peut-être parce que c’était tout ce qui lui restait de son père, vraiment, au final, mais Adrian détestait cette vérité. Les parents ne devraient pas être haïs de leurs enfants. Ils ne devraient pas être des bourreaux. Sur qui on peut compter, si on ne peut pas même pas s’adresser à son propre père ?

“Pour ne pas devenir comme lui, je pense.”
Il haussa les épaules. Il avait beau être mangemort et avoir la marque comme Evan, Adrian n’avait jamais réussi à lui ressembler. “On a jamais eu beaucoup de points communs et je préférerais que ça dure.”

Il avait aimé son père, mais c’était loin, et parfois, il le regrettait. Quand il est mort, je me suis senti libre, et je me suis détesté pour ça. Mais c’étaient des choses qu’il ne parvenait pas, ou que mal à expliquer, et en parler, même à Juliet, c’était compliqué. Plus tard, à un autre moment, lorsque la conversation serait plus sérieuse. Pour l’instant, parce qu’ils n’en avaient que peu l’occasion, et même s’il souffrait un peu le martyr à cause de ses blessures, Adrian préférait largement profiter de cette conversation au ton moqueur, mais finalement amical. Borderline. C’est peut-être le mieux qu’on aura pour le moment. C’est peut-être le mieux tout court.

“Puisque c’est si gentiment proposé.”
Marcher lui faisait mal, sincèrement, alors l’offre de Juliet de l’aider, même sarcastique, il n’allait pas cracher dessus. “Je sais pas comment j’ai fait pour tenir jusqu’au bout du combat. Sacrée nana, celle qui m’a fait ça, vraiment bonne en duel. Elle aurait pu me descendre si elle avait voulu. Je sais pas pourquoi elle a l’a pas fait.”

Rétrospectivement, même s’il n’avait pas à rougir de son combat et de son niveau de duelliste, il avait réalisé ça. D’où elle vient, cette pitié, est-ce que nous on l’aurait eu ? Il ne comprenait pas. Autant de raisons qui faisaient que Adrian préférait garder par devers lui le dossier Lewis.

Autant de raisons qui firent que mécaniquement, il eut une question - “quelle soirée au siège de FP ?” - lorsque Juliet reprit la parole, mais qu’il oublia vite. Pour le reste, il resta tellement estomaqué par la question qu’il mit un peu de temps à répondre. Pourquoi tu l’aimes ? Bonne question. Adrian n’y avait jamais réfléchi, en réalité, ça c’était imposé à lui comme une évidence.

“Des tas de filles ? Je dirais pas ça. Juste pas mal qui cherchent le mariage et qui s’intéressent à mon patronyme. Ou à l’argent qui va avec.”


Il n’avait pas l’intention d’épouser quiconque pour avoir un poste ou pour de l’argent et le système des mariages arrangés, ça ne convainquait que très peu Adrian. Il se mit à rire, un peu gêné.

“C’est compliqué de te répondre, c’est pas facile, de but en blanc, comme ça.”
Une pause. “Disons que...” Il s’arrêta de marcher, lui adressa un sourire : “Tout le monde court après mon nom, et il y a peu de gens qui s’intéressent à Adrian - pas à Rosier, Adrian. C’est rare, mais toi, toi tu l’as fait. Et puis...merlin, ça fait cliché, mais tant pis, j’ai pas mieux, et c’est sincère.” Nouveau sourire, un peu timide. Avec douceur, il replaça une mèche de la jeune femme, volante avec l’air marin. “Je t’aime parce que t’es quelqu’un de bien, infiniment meilleure que moi, Juliet, ou que le reste des gens que je connais, quelqu’un comme j’en avais jamais rencontré avant, et ça reste vrai malgré tes sarcasmes et malgré nos engueulades, malgré tout, peu importe que ça soit vague, ou incompréhensible ou impossible. Et je suis incapable de changer ça, désolé.”

Il y eut un moment de silence, où il n’osait plus trop la regarder. En même temps, elle avait cherché cette réponse en demandant. Il ajouta, essayant de reprendre contenance :

“Toi, t’as dis que tu m’aimais bien, aussi. Alors même question. Et elle est pas facile, crois moi.”

____________________________________

To the edge of the void


By Com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 28
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 543



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: Pool Party || Adrian et Juliet Mer 20 Sep - 17:34

Du père d’Adrian, Juliet ne savait pas grand chose si ce n’était que c’était un connard fini. Bon, évidemment, elle ne l’avait pas connu (heureusement), mais en synthèse c’était ce que Sonny lui avait dit. S’il disait que le monde sorcier se portait mieux sans Evan Rosier, elle le croyait bien volontier. Betty aurait ajouté que le monde sorcier se porterait mieux sans les mangemorts tout court et Juliet aurait bien été en peine de la contredire. C’est pour ça que ce fut sans méchanceté, mais sans tact qu’elle répondit à Adrian :

- Enlève ta marque ça en fera un en moins.

Facile à dire, dans les faits, presque impossible à faire. Prendre la marque, c’était un peu comme se condamné sois-même à mort ou vivre en sursis en tout cas. C’est ce qu’on récolte en bossant pour un sorcier à moitié fou. On vit à la marque et on meurt avec. Prise de culpabilité, elle lui prit le bras pour marcher tandis qu’il vantait les talents de duelliste de celle qui l’avait mis à l’hôpital. Le compliment avait de quoi être flatteur, mais devenait gênant sachant qu’elle jouait un double jeu avec lui.

- Peut-être qu’elle n’aime pas tuer, répondit-elle doucement. On ne devrait jamais prendre une vie à la légère, même en cas de conflit. Il n’y a aucune différence idéologique qui mérite qu’on tue celui d’en face.

Elle haussa les épaules comme si le sujet l’importait peu. Elle avait déjà fait bien trop de lapsus, heureusement pour elle, il ne releva pas. Peut-être trop surpris par sa propre question.

- C’est vrai que les mariages arrangés sont légions chez vous.

C’était ce qui avait causé son éloignement avec Rose. Juliet avait beau baigné dans le monde sorcier depuis bientôt vingt ans, il restait des aspects qu’elle ne comprendrait et n'apprécierait jamais. Dans le fond, elle s’en voulu d’avoir posé sa question. Il y a des réponses qu’il vaut parfois mieux ne pas entendre, celle-ci en faisant partie. Écarlate et pas uniquement à cause du soleil, elle ne savait tout simplement plus ou se mettre.

- C’est … raclement de gorge. Je …

Elle l’embrassa sur la joue.

- Merci.

Jule se remit à marcher pour récupérer une contenance avant de s’asseoir sur le sable là ou ils avaient laissé leur affaire.

- J’ai dit que je t’aimais bien, pas que je t’aimais.

C’était un peu moche, mais elle faisait ce qu’elle pouvait pour garder cette barrière qu’ils avaient mis entre eux.

- Je ne sais pas exactement pourquoi pour être honnête. Je crois que ça serait plus simple si je savais.


Elle s’allongea dans le sable, les mains derrière la nuque et ferma les yeux. C’était simple si elle ne le voyait pas pour parler. Même les gryffondor pouvaient parfois être lâche.

- Je crois que c’est parce que tu me fais sourire. Je veux dire, je passe mon temps à te hurler dessus comme je n’ai jamais hurlé sur personne, mais tu me fais sourire et rire. Je crois que je n’avais souris autant depuis la mort de Sean. Je suis bien quand on est ensemble et puis, je crois honnêtement que tu vaux beaucoup mieux que le tatouage sur ton avant bras, tout comme tu vaux mieux que l’image que tu as de toi-même.

____________________________________



Fighters and Scars

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 02/04/1986
    Âge du joueur : 31
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 162



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: rempli
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Adrian Rosier


MessageSujet: Pool Party || Adrian et Juliet Jeu 21 Sep - 17:28


Quand son père était mort, il s'était senti tellement coupable de penser qu'il était libre et à la fois en colère qu'il s'était fait embarqué comme un con dans les délires de son grand-père. Comme le vieux était intouchable, Adrian avait payé pour lui. Il avait vécu Azkaban comme une profonde injustice. Et évidemment, qu'est-ce qu'il avait fait pour lutter contre cette injustice ? S'engager dans l'autre camp. Et évidemment, l'autre camp était pire.

« Ca, c'était vache, tu sais. »
Il secoua la tête, eut un léger sourire : « Je suppose que c'est mérité, aussi, mais j'ai pas de solution. »

Marche ou crève : voilà dans quoi il s'était engagé, mais évidemment, en bon Gryffondor, Adrian ne l'avait simplement pas vu. Raisonnez avec votre cœur, c'est prendre le risque de perdre l'esprit. C'était exactement ce qui s'était produit, d'ailleurs. Il n'était tout simplement pas fait pour être mangemort et par extension, se retrouver dans un combat où il risquait de tuer des gens. Il trouvait ça horrible. Mais qu'est-ce qu'il pouvait faire ? Partir, ça veut dire se faire descendre et abandonner des gens. Il hocha cependant  la tête en entendant ce que disait Juliet.

« C'est bien la première fois qu'on tombe d'accord sur quelque chose à propos de ce conflit, toi et moi. Ne me redis pas que je suis dans le mauvais camps pour dire ça, je le sais. Ca m'empêche pas de trouver ça moche. »


En fait, il n'était pas loin d'être  d'accord avec le candidat merliniste, Harper, sur le sujet, mais avouer ça, Adrian n'en était pas capable. Déjà qu'il n'allait sans doute pas voter Fawley… A la limite, il préférait encore parler de leur relation. Bon, c'était gênant, mais en réalité, moins pour lui que pour Juliet, et finalement, il s'en sortait assez bien. Il eut un sourire alors qu'il la voyait rougir du coin de l'oeil. Touchée. Et s'autorisa un rire amusé, s'installant à côté d'elle sur le sable :

« Est-ce que ce n'est pas précisément ce que j'ai dit, que tu m'aimais bien ? »
Il sourit : « Ou je dois admettre que tu m'aimes bien, mais plus que les autres ? »

Ce n'était rien d'autre que de l'humour, mais la suite le toucha plus qu'il ne le laissait paraître. Peut-être parce que la confiance en lui n’était pas son fort, peut-être parce que ça venait de Juliet et que ça comptait pour Adrian, un peu des deux ? De biais, il pouvait la voir allongée à côté de lui, ce qui lui fit un léger pincement au coeur : la proximité bien réelle qu’ils avaient s’arrêtait là, et pourtant là, il crevait d’envie de l’embrasser à nouveau.

« Je...merde, maintenant, c’est moi qui ne sais plus quoi dire. »
Il se mit à rire, et lui adressa un sourire, finalement simplement heureux - parce que quand même, être comparé à son mari décédé, il y avait de quoi être...flatté ? honoré ? En tout cas ça voulait dire qu’il comptait. « Ca me touche, vraiment, que tu dises ça. Et je suis content d’arriver à te faire rire. Je me doute que c’est pas si facile, pour toi. » Il détourna les yeux, ne voulant l’obliger à parler de rien.  « Je ne suis pas exactement sûr d’être le type que tu décris, tu sais. Il y a tellement de choses que j’ai foiré ou dont je suis pas fier...»

C’était la réalité, ce qu’il pensait vraiment. Bien sûr qu’il était plein de regrets et de remords. Comment est-ce que je pourrais faire autrement ? On dirait que mon monde s’écroule en permanence. Il y eut un moment de silence, puis il reprit la parole :

« Je peux te demander quelque chose ? »
Il n’était pas sûr de vouloir entendre la réponse à la question qu’il allait poser mais il estimait qu’il devait avoir la réponse. « Si j’avais pas eu la marque, j’aurais eu une chance ? Ou aucune ? »

____________________________________

To the edge of the void


By Com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pool Party || Adrian et Juliet

Revenir en haut Aller en bas

Pool Party || Adrian et Juliet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Autres Lieux

 :: Reste du Monde :: Demeures
-