POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

~Riyahd Shafiq~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 18/05/1999
    Âge du joueur : 18
    Arrivé sur Poudnoir : 24/12/2017
    Parchemins postés : 5



    Pensine
    Mon casier judiciaire est:
    Mon niveau magique est: Non évalué
    Ma résistance magique est de: Non évaluée
    Riyadh Shafiq


MessageSujet: ~Riyahd Shafiq~ Lun 25 Déc - 18:27


Riyadh James Shafiq


Identity



Mon nom  est Riyadh Shafiq mais on me surnomme parfois Riri la cagoule (et après on meurt). J'ai 34 ans. Je suis originaire de Maenporth (Devon) où j'ai vu le jour le 10 décembre 1966. Je suis actuellement marié à Rose Shafiq. J'ai étudié à Poudlard, dans la maison Serdaigle, et je travaille comme Mangemort. Je suis d’ascendance incertaine, moitié sang-pur, moitié sans père. Ma baguette est en bois de chêne rouge et contient du ventricule de dragon , et mon patronus est un choucas. Enfin, on dit que je ressemble à Rahul Kohli.

We know who you are...


♦ Famille : Riyadh partage sa vie avec Rose Shafiq, une lointaine cousine. Ils se sont mariés jeunes, et étaient promis l’un à l’autre bien plus jeunes encore, dès Poudlard. Ce genre de mariage arrangé peut créer des couples malheureux, mais ce n’est pas le cas des époux Shafiq. Rose adore son mari, à qui ce statut d’idole ne déplaît pas. Et lui, l’aime-t-il ? Sans doute, même si elle lui tape parfois sur le système avec sa naïveté et son indécision chronique. Il essaie de la faire réagir, de la pousser à plus d’autonomie, mais c’est peine perdue ; sa réponse-type est “comme tu veux, mon chéri”. Heureusement qu’il a de la poigne pour deux ; Rose excelle dans le rôle de l’exécutante, mais elle est incapable de prendre la moindre décision… finalement, ils sont très complémentaires.
Faraz et Seli, ses grands-parents, sont encore en vie et Riyadh leur rend régulièrement visite. Il leur voue une affection sans limites. C’est avec sa mère, Hasna, qu’il a plus de mal ; elle ne s’est jamais mariée, et pour cause - un enfant illégitime, ce n’est pas le meilleur CV pour une jeune sorcière de sang-pur - et vit encore chez ses parents. Riyadh brûle de l’interroger sur l’identité de son père, mais la peur d’apprendre une vérité dérangeante le retient encore. En tout cas, il la juge très sévèrement, et les relations entre eux sont très distantes.
Adrian Rosier : ce n’est pas la famille, mais ça pourrait. Rosier est un presque frère, celui vers qui Riyadh se tourne lorsqu’il a besoin d’un soutien sans faille.  


♦ Avis sur la situation actuelle : Alors ce gouvernement, comment dire… Pas mal, c’est un début, mais Riyadh aimerait qu’on aille plus loin, maintenant. Le gouvernement Malefoy a eu quelques bonnes initiatives, comme la suppression du bureau des Aurors, mais ça ne suffira pas à ramener l’ordre. Il faudrait se décider à mener une vraie politique en faveur des sorciers et surtout du sang pur, pour préserver le monde magique. Riyadh fait partie de la frange la plus radicale du mouvement puriste et ne s’encombre pas de principes inutiles. T’es un opposant ? Meurs. T’es un Moldu ? Meurs. T’es un né-moldu ? Meurs. Mais tout ça pour le plus grand bien, évidemment. C’est simple, non ?

♦ Informations : Son épouvantard ? Un Moldu en costume-cravate, conduisant une automobile, le plus Moldu de tous les Moldus. Son père. ♦ Parle et écrit quelques bribes de bengali, apprises par Faraz ♦ Fan absolu de Quidditch, supporteur des Faucons de Falmouth  ♦ Confectionne toujours ses propres potions - question de confiance ♦ Sportif, entretient sa condition par de la course à pied et de la musculation ♦ Pince-sans-rire ♦ Toujours bien mis, ne supporte pas les tenues négligées ♦ Bon cuisinier - même si maintenant il ne met plus un pied dans la cuisine ♦ Gros lecteur ♦ Esprit logique et analytique, très observateur, aimant pousser un raisonnement le plus loin possible ♦ Possède une excellente mémoire ♦ Apprécie un verre en sortant du travail, mais ne boit jamais à l’excès. L’ivresse est, selon lui, une preuve de faiblesse de caractère ♦ ♦ N’a, à ce sujet et pour bien d’autres choses, d’indulgence que pour Adrian, parce que c’est son ami et que c’est sacré ♦  Trompe sa femme, très régulièrement et sans réelle mauvaise conscience ♦ A peur d’être stérile et évite les conversations sur la paternité ♦ A besoin de solitude, régulièrement, le temps d’un tour sur la plage de son enfance ou d’un déjeuner en solo ♦ Beaucoup de choses lui tapent sur les nerfs (même sa chère et tendre, parfois) mais il ne se met jamais en colère. Son truc, c’est plus la rage froide que les gueulantes homériques. Décrivez ici le caractère de votre personnage : listez ses défauts et ses qualités, ce qu'il aime et ce qu'il déteste, comment il agit, ses tics et manies...au moins 15 informations.

crazyoilmachine pour Poudnoir




We know your story...



“Ce n’est pas possible.”
Pour la vingtième fois, Faraz Shafiq en arrivait à la même conclusion. Rien de tout cela n’était possible. Quelqu’un allait forcément finir par éclater de rire en lui disant “on t’a bien eu, hein ?” Dans cet espoir, il regardait alternativement sa femme et sa fille, mais elles semblaient déterminées à le décevoir. Seli, son épouse, le fixait avec attention, comme si elle le voyait pour la première fois. Quant à Hasna, elle gardait les yeux obstinément baissés vers le bébé qu’elle tenait dans ses bras, tandis que le silence pesant s’éternisait.                                                            
“Possible ou pas, ta fille vient d’accoucher, finit par lâcher Seli, avec sa brusquerie habituelle. Et voici ton petit-fils.”        
Pris de nausée, Faraz se cacha la tête dans les mains. Comment sa fille, sa fille unique, avait-elle pu accoucher ? Elle vivait avec eux, il aurait bien remarqué une grossesse… non ? Et de toute manière, comment aurait-elle pu tomber enceinte ? c’était une jeune fille très comme il faut, sérieuse, pas une traînée. Le monde de Faraz ne connaissait pas de nuance entre la pute et la sainte, et il n’admettait pas que sa fille fît partie de la première catégorie. Lorsqu’il redressa la tête, bien décidé à pousser la gueulante que tout père de famille se devait d’entonner en pareil moment, Seli le devança :
“Inutile de faire des reproches ou quoi que ce soit, ça ne changera rien. Il est là, ce petit, il faut faire avec. Et il va falloir commencer par lui trouver un nom.”
Seli avait parlé d’un ton sans appel, qui cloua le bec de son époux. Elle pourtant agoni sa fille lorsque celle-ci, paniquée, l’avait appelée dans sa chambre, se croyant mourante. “Tu ne meurs pas du tout, grosse idiote… tu perds les eaux !” avait tonné Mrs Shafiq, qui était un peu bourrue sur les bords. La gamine, ignorant tout des mystères de l’enfantement, avait failli tourner de l’oeil en entendant cela, et il fallut encore lui expliquer ce qui allait suivre. Après la soufflante de rigueur, Seli était redevenue une mère poule, et avait promis son aide à sa fille repentante. En contrepartie, celle-ci lui avait tout raconté. Sa rencontre avec ce bel homme, les quelques fois où ils avaient batifolé.
“C’est quelqu’un de bien, au moins ?”
La gosse avait acquiescé, en pleurant.
“Un sang-pur ? Parfait, qu’il t’épouse et n’en parlons plus.”
La petite avait alors révélé que l’heureux papa était déjà marié, et père de famille. Cela lui avait valu une nouvelle bordée de reproches cinglants, et le bébé était arrivé sur ces entrefaites, pas gêné d’interrompre une dispute familiale.
“On dirait ton père, c’est pas croyable, avait observé Seli. Lui manque que la moustache.”                                      

Ce qui semblait être la fin du monde ne dura que quelque temps. Les années passant, Faraz s’habitua à l’idée d’avoir un petit-fils sans père, et, une fois la période des couches sales et des pleurs nocturnes passée, se prit même d’affection pour ce gosse qu’il avait tenu à prénommer Riyadh, en hommage à son propre père. Entouré d’adultes, le petit parla très tôt, et Faraz prenait plaisir à répondre à ses mille questions sur le monde qui l’entourait. Babu, pourquoi les feuilles des arbres tombent en automne ? Pourquoi les fraises changent de couleur ? Pourquoi les sorciers doivent se cacher des Moldus ? Le vieil homme donnait à l’enfant ses premières leçons sur le monde, sans omettre d’y inclure de longs développements sur la triste condition des sorciers, êtres supérieurs victimes de l’intolérance des Moldus.

“Et moi, je suis un sorcier ?”
Riyadh ouvrait grand les yeux, émerveillé à l’idée de tout ce qu’il pourrait faire, plus tard, lorsqu’il aurait une baguette à lui. Pour l’heure, lorsqu’il était autorisé à emprunter celle de son Babu, rien ne se produisait. Ses pouvoirs se manifestèrent assez tôt, vers ses six ans. La famille possédait depuis peu un nouveau chien, nettement moins compréhensif que le précédent qui laissait Riyadh se coucher sur lui ou grimper sur son dos.  Ce n’était pourtant pas faute de le mettre en garde (“Riyadh, laisse le chien tranquille quand il mange”) ; ce soir-là, ignorant toutes les consignes, il s’approcha imprudemment de l’animal  en plein repas et manqua de se faire arracher le visage par les grandes dents. Avant que quiconque ait pu bouger, il esquissa un pas de recul, et se retrouva deux mètres plus loin, sur le canapé, laissant la famille et le chien complètement médusés. Lui-même trouva cela très drôle et s’employa, par la suite, à essayer de renouveler l’exploit - sans grand succès, malheureusement.

Et enfin, arriva le jour tant attendu. Le premier septembre 1978, date de son entrée à Poudlard. La famille au grand complet fit le déplacement à jusqu’à King’s Cross pour l’occasion. Riyadh se sentait un peu intimidé dans cette foule, et il passa le voyage à observer ce qui l’entourait et à écouter parler les autres plutôt qu’à intervenir lui-même. Il s’était retrouvé dans le même compartiment que trois autres nouveaux élèves, qui discutaient à bâtons rompus ; lui répondait aux questions, mais sans plus. C’est à cette occasion qu’il inventa Riyadh Shafiq senior, son défunt père, mort peu avant sa naissance, personnage qu’il affina tout au long de sa scolarité. L’identité de son géniteur était la seule chose sur laquelle il n’avait jamais posé de question, pressentant qu’il s’agissait là d’un sujet hautement explosif ; pour autant, il n’était pas question de dire platement aux autres élèves qui il était. De toute façon, il était certain d’être sang-pur - la plupart du temps, en tout cas, lorsqu’il ne se demandait pas si son écervelée de mère n’était pas capable de s’être fait caramboler par un né-moldu. Si c’était le cas, il la tuerait, se disait-il souvent. Il s’était fait un petit groupe d’amis aux idées bien arrêtées, et tous ensemble, ils se confortaient dans leur extrémisme puriste. On les soupçonna même de quelques mauvais coups commis contre des élèves nés-moldus, mais sans jamais pouvoir les confondre formellement.

C’est à Poudlard que Riyadh commença de s’intéresser vraiment aux Mangemorts. Il subodorait que certains de ses amis étaient les rejetons de serviteurs du Seigneur des Ténèbres, mais cette allégeance était à l’époque tenue secrète. Cela n’empêchait pas les jeunes de tirer des plans sur la comète et de s’imaginer, devenus adultes, portant la Marque du puissant mage noir. La chute de Lord Voldemort, en 1981, tempéra quelque peu leur enthousiasme pour ce plan de carrière, mais pas pour le purisme. Ils apprirent simplement à se faire encore plus discrets, et Riyadh, élève brillant, calme et poli, y parvenait à merveille. Personne, parmi les adultes, ne se doutait qu’il était derrière quelques-uns des événements les moins reluisants de l’école, comme cette sombre histoire de poireaux ayant poussé dans tous les orifices d’un élève de Serpentard qui avait manqué de respect à Rose Shafiq, sa fiancée. Ou la mésaventure de tel autre, dont le slip avait pris feu spontanément durant un cours de métamorphose. Confiant en ses capacités magiques, Riyadh avait le souci de faire dans l’inédit ; cogner bêtement sur un adversaire ne lui semblait pas suffisant, une correction n’en était pas une si elle n’était pas humiliante à souhait.

Il termina ses études sans avoir jamais été sanctionné pour ses agissements, et sans même avoir été soupçonné, hormis par Dumbledore qui de toute façon voyait les puristes d’un mauvais oeil. Qu’allait-il faire ensuite ? Plusieurs enseignants lui avaient prédit une belle carrière, et lui avaient offert leurs conseils les plus avisés ; mais ce qui l’intéressait vraiment ne faisait l’objet d’aucune formation supérieure. Il s’inscrivit donc, pour faire plaisir à Faraz qui le voyait médicomage, dans un cursus de guérisseur, auquel il fut assidu juste le temps de se rendre compte qu’il se contrefichait de soigner les autres. L’abandon de ses études ne signifiait pas qu’il était un fainéant, ou un je-m’en-foutiste ; bien au contraire, le jeune Shafiq consacrait l’essentiel de son temps à se perfectionner dans tous les domaines de la magie, et particulièrement en magie noire. Sa vieille ambition de devenir Mangemort ne l’avait jamais quitté, et on murmurait des choses… le Seigneur des Ténèbres ne serait pas vraiment mort… Il reviendrait un jour, et lors de son retour, il aurait besoin de serviteurs. Riyadh et ses amis en parlaient souvent, et se montaient la tête entre eux. Leur heure viendrait, ils en étaient certains.

En attendant, la vie était paisible. À l’âge de vingt-trois ans, Riyadh avait épousé Rose, sa promise, et le jeune couple s’était installé dans une belle maison de maître dans la campagne anglaise. L’argent ne manquait pas, grâce à la fortune des parents de Rose ; Riyadh pouvait pleinement se consacrer à ses recherches, faire l’acquisition de beaux livres, sans oublier de collectionner les coups d’un soir : quoi qu’il fît, Rose le regardait toujours avec des yeux énamourés. Cette vie de patachon aurait pu durer longtemps, mais les événements se précisaient. Les murmures au sujet du Seigneur des Ténèbres se faisaient de plus en plus insistants, et un jour, Chapman Rosier, le parrain de Rose, invita Riyadh à venir discuter “sérieusement”. Le jeune Shafiq connaissait bien le chef du clan Rosier ; il était ami avec Adrian, son petit-fils, et à ce titre reçu assez régulièrement dans la maison de famille. Il lui semblait même que Chapman Rosier l’appréciait. Il en eut confirmation ce jour-là lorsque, par-dessus deux tasses de café fort, Rosier l’informa de but en blanc qu’il avait très certainement les capacités pour devenir Mangemort. Sa gorge se serra. On y était donc ?

“Pas tout à fait, mon garçon. Il te faut encore faire tes preuves.”
Le sourire de Chapman était bienveillant.
“Mais tu les feras, j’en suis certain.”
Après cette entrevue, Riyadh, surexcité, perdit le sommeil pendant plusieurs jours. La nuit, les yeux grands ouverts dans l’obscurité, il se repassait avidement dans sa tête les moindres mots de son entretien avec Rosier. Faire ses preuves ! Il ne demandait pas mieux.

Le même fauteuil, quatre ans après. Les mêmes tasses de café fort, et toujours Chapman Rosier avec son regard qui vous sondait jusqu’aux tripes. Il avait convié le couple Shafiq à un déjeuner dominical, et, pour le café, avait entraîné Riyadh dans son bureau.

“Je me suis laissé dire que tu étais l’un des meilleurs éléments du bureau des Mangemorts, Riyadh. Il va falloir que je fasse attention si je ne veux pas que tu me prennes ma place !”
Et cette fois encore, le sourire de Chapman était bienveillant.







Behind the mask


♦ Pseudo : Et toi, c'est quoi ton petit nom ? ♦ Age : Chut ♦ Fréquence de connexion : Quotidienne, et même tous les jours si je peux ♦ Avis & suggestions : J’préfère rien dire ♦ Comment as-tu connu Poudnoir ? Sais plus ♦ Multicompte : Yep ♦ Veux-tu être parrainé ? : Non, ça ira ♦ Codes du règlement : .
crazyoilmachine pour Poudnoir


Dernière édition par Riyahd Shafiq le Lun 1 Jan - 22:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Directeur de la Justice Magique
    | Mangemort ;; Directeur de la Justice Magique
    avatar
    Date de naissance du joueur : 08/04/1988
    Âge du joueur : 29
    Arrivé sur Poudnoir : 27/06/2016
    Parchemins postés : 136



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: peu rempli
    Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
    Ma résistance magique est de: 13PV
    Chapman Rosier


MessageSujet: Re: ~Riyahd Shafiq~ Sam 30 Déc - 23:28

Bienvenue ici !

Bon d'ordinaire je me réjouirais de voir un tel scénario pris - vu que voilà, je crache jamais sur un fils caché - mais j'ai quelques réserves à faire, là, en tant que modératrice Wink

D'abord, l'avatar, ce n'est pas la bonne dimension, il nous faut un 200*320, n'hésite pas si tu as besoin d'aide là dessus.

Ensuite, la fiche. Certes, ça ne fait que cinq jours, mais il serait bon de la remplir un peu. Comme tu le sais, tu as pris un scénario. Ça veut dire a) que c'est un personnage important pour un membre et son personnage (Rose en l'occurrence, à titre principal, mais Adrian et moi aussi en fait) b) que si tu n'as pas l'intention de finir ta fiche tu bloques le personnage alors que quelqu'un de motivé pourrait vouloir jouer Riyadh.

Donc j'en arrive à ma conclusion, qui est qu'il serait bien de donner des nouvelles ou un quelconque signe de vie, si possible en avançant ta fiche de façon cohérente ! Dans le cas contraire, nous nous verrons obligés de la supprimer. Wink

Bien évidemment, je reste à ta disposition s'il y a des questions !

____________________________________

The necessary evil.
What are u doin' ? Tryin' to live ? Tryin' to fight ? × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 18/05/1999
    Âge du joueur : 18
    Arrivé sur Poudnoir : 24/12/2017
    Parchemins postés : 5



    Pensine
    Mon casier judiciaire est:
    Mon niveau magique est: Non évalué
    Ma résistance magique est de: Non évaluée
    Riyadh Shafiq


MessageSujet: Re: ~Riyahd Shafiq~ Dim 31 Déc - 10:50

Merci Chapman, et toutes mes excuses pour le délai. J'ai eu quelques petits problèmes qui m'ont ralentit mais ma fiche est bientôt terminé et je pense qu'elle sera complète dans les prochains jours. Pour l'avatar je vais essayer de le réduire mais je ne sais pas si j'y arriverais alors je ferais peut-être appel à vous.
Encore désolé de prendre tant de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 01/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 25/12/2008
Parchemins postés : 332


Choixpeau Magique


MessageSujet: Re: ~Riyahd Shafiq~ Lun 1 Jan - 23:12


  Vous voilà validé !


 
Rebienvenue officiellement vile cachotière ! Au plaisir de voir Riri en jeu !

Vous voilà validé, c'est parfait !
Que faire à présent ? Avant de jouer, n'oubliez pas de :


- De demander votre premier RP si vous le désirezici , si vous ne vous ne souvenez pas de ce qu'est le premier RP, vous trouverez cette partie du règlement ici.
- D'avoir un avatar aux dimensions demandées (200*320)
- D'inscrire votre avatar dans le registre ici et également evotr patronus Ici

En jeu, n'oubliez surtout pas de :

- Prendre en compte le système des PVs et PA lorsque vous faites un duel
- Ne pas hésiter à poser des questions au Staff si vous avez des problèmes
- Participer à la vie du forum en souhaitant la bienvenue aux membres, en votant pour les top-sites, etc.
- Prévenir lorsque vous êtes absent ici.

Et pour finir :

- Amusez-vous ! N'oubliez pas que c'est un jeu, bon RP à vous.




 





 
   crazyoilmachine pour Poudnoir


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    avatar
    Date de naissance du joueur : 19/12/1996
    Âge du joueur : 21
    Arrivé sur Poudnoir : 16/09/2016
    Parchemins postés : 361



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
    Ma résistance magique est de: 12PV
    Drago Malefoy


MessageSujet: Re: ~Riyahd Shafiq~ Mar 2 Jan - 12:21

Re Bienvenue et vraiment hâte de voir ce que tu vas faire de ce perso

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ~Riyahd Shafiq~

Revenir en haut Aller en bas

~Riyahd Shafiq~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Bienvenue sur Poudnoir

 :: Présentation des Membres :: Adultes :: Fiches validées
-