POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Combat de vieux croulants (pv Chapman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Membre de l'ODP ;; Empailleuse professionnelle

| Membre de l'ODP ;; Empailleuse professionnelle
avatar
Date de naissance du joueur : 15/10/1987
Âge du joueur : 30
Arrivé sur Poudnoir : 12/02/2017
Parchemins postés : 26



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Augusta Londubat


MessageSujet: Combat de vieux croulants (pv Chapman) Mer 24 Jan - 1:01

Elle était de retour sur l'île de Wight, l'île ou elle avait passer son enfance. Augusta ne savait pas trop ce qu'elle faisait là, sa sœur lui avait bien envoyé un message mais, quelque chose dans son esprit lui disait que tout ça finirait mal. Une intuition, une sorte d'instinct qui lui soufflait de partir, de ne pas rester bêtement sur ce banc, peut loin de sa maison d'enfance. Or, cela faisait déjà un certain temps que la vieille femme, n'avait pas vu sa sœur, ni le mari de la dite sœur et quelque chose, la nostalgie peut-être, l'a poussait à rester. Enid n'avait jamais voulu rejoindre la résistance, n'étant pas du même tempérament que sa sœur, ni le coté puriste d'ailleurs, parce qu'elle ne partageait pas pour autant leurs idées, non, Enid préférait rester neutre. Un tel comportement avait emmené son lot de conflits entre les deux sœurs. Aussi, Augusta espérait que cette rencontre serait propice à la réconciliation, si bien sûr tout ça n'était pas un piège tordu, tendu par elle ne savait qui.

Bien entendu, la vieille femme avait prit quelques précautions, déjà elle ne portait pas un de ses célèbres chapeaux, portant quelque chose de plus discret, tout comme ses vêtements qui n'étaient qu'une banale robe moldu à fleurs, accompagner d'un gilet (un accoutrement qui ne lui plaisait guère, mais au moins était elle discrète) ses cheveux teint en noir étaient détachés et son visage de toute manière paraissait plus jeune, cela grâce à une potion (potion qui ne l'avait pas réellement fait rajeunir, mais qui l'a faisait paraître plus jeune de quelques années). Ainsi passait elle inaperçue, du moins l'espérait elle. Augusta n'avait pas jugé utile de prendre du polynectar, peut-être était ce une erreur, peut-être était ce pour ça qu'elle se sentait nerveuse, sur le qui vive, prête à dégainer sa baguette au moindre signe (toutefois, une vie de résistante finissait fatalement par rendre parano n'importe qui, Fol-Oeil en étant un bel exemple).

Personne ne pourrait la reconnaître, c'était le but, personne à moins de s'approcher vraiment prêt, or, pour le moment il n'y avait pas âme qui vive. L'endroit était totalement désert, le banc situer sur une petite falaise surplombant la mer, se trouvait entre deux villages moldus, distant de quelques kilomètres. Drôle d'endroit pour se donner rendez-vous, au milieu de nulle part. Il pleuvait, en plus, ce n'était certes guère étonnant dans cette partie là du monde, l'Angleterre semblait toujours attirer toute la pluie, fort heureusement avait-elle un parapluie, efficace contre la pluie, moins contre le vent. Elle attentait, attentait, attentait, aucune sœur à l'horizon, Augusta songea de plus en plus à partir, parce que cela ne servait à rien d'être ici et sa potion ne durerait pas éternellement.

C'était ridicule, elle n'allait pas rester planter là comme un radis, elle était une femme d'action, pas du genre à patienter d'ailleurs, sa patience commençait sérieusement à atteindre ses limites. Si elle restait ici, elle se ferait attraper par les mangemort, voir même tuer ! C'était une perceptive effrayante et en même temps … En même temps l'idée d'en découdre avec un mangemort la démangeait. L'idée d'un combat la séduisait de plus en plus, ce n'était pas raisonnable, or, elle n'était pas toujours très raisonnable, plus tête brûlée ! Énervé, elle se leva, incapable de rester une minute de plus assise sur ce stupide banc ! La vieille femme commença à faire les cent pas, le vent devenant soudainement plus fort, son parapluie s'envola pour aller s'échouer lamentablement sur la plage en contrebat.

Elle le regarda, encore plus énervé et agacé, comme si ce pauvre parapluie au loin s'ébattant sur la plage, était la cause de tous ses problèmes. Augusta décida de rester encore cinq minutes, cinq malheureuse minutes, si Enid ne pointerait pas son nez à bout de ce délai, elle partirait. Cette décision la dérida un peut, assez pour s'imaginer en plein combat avec un mangemort, le dernier qu'elle avait tué n'avait pas été un adversaire digne d'elle (et elle en récolta un plateau en plaine face, cet objet idiot lui avait fait mal mine de rien). Perdu dans sa rêverie, la sorcière fit moins attention aux alentours, l'endroit paraissait si calme, mis à part le vent ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Combat de vieux croulants (pv Chapman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Autres Lieux

 :: Reste du Monde
-